Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • IHS. Blog Parousie
  • Homme
  • 06/12/1967
  • Amour joie église Jésus catholique
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • Célibataire

Présentation

Translation. Traduzione

 

RFI

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

 

TV LOURDES

double clic pour plein écran

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Learn more about us debt.

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

Recherche

Recommander

Créer un Blog

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Sanctuaires mariaux

Vendredi 17 décembre 2010 5 17 /12 /Déc /2010 10:17

Statue-de-Jesus-noir--parousie.over-blog.fr.JPG

 

 

 

Prière pour la paix en Côte d’Ivoire

 

"Seigneur, Père Éternel, Créateur du Ciel et de l’univers,

Créateur de cette terre de Côte d’Ivoire,

Tu voulais en faire un paradis

Pareil à celui confié à Adam et Ève.

Mais nous nous sommes éloignés de Toi,

Et nous voilà plongés dans la détresse ;

Seigneur, prends pitié de nous.

Vois nos souffrances !

Vois nos cœurs blessés !

Vois nos familles dévastées, détruites !

Vois nos enfants perturbés !

Vois nos jeunes désemparés !

Vois nos efforts pour ramener la paix

Et fais de nous des artisans de paix !

Pardonne à ceux qui activent les tensions et les conflits

En procurant des armes ;

Touche leur cœur pour qu’ils préfèrent la vie à la mort.

Pardonne à ceux qui profitent de cette crise

pour piller notre pays et ses habitants.

Pardonne à ceux qui recherchent le pouvoir par tous les moyens

au mépris de la dignité de la personne humaine

et de l’intérêt de la Nation.

Donne-nous des responsables politiques

pénétrés de l’Esprit Saint.

Touche le cœur de tous et de chacun.

Révèle à tous Ton Esprit et qu’ils acceptent de mettre fin

à la misère et à la souffrance de leurs frères et sœurs.

Suscite des hommes et des femmes

pleins d’amour, de justice et de vérité,

capables de conduire Ton peuple vers son épanouissement total,

avec courage, désintéressement, générosité et sagesse.

Bénis et protège tous les habitants de ce pays !

Révèle-nous Ton Amour et Ta Vérité !

Donne-nous la sérénité du cœur !

Donne-nous Ta Paix !

En union avec la Vierge Marie, Notre-Dame de la Paix ,

Nous Te supplions, au Nom de Jésus-Christ, Prince de la Paix,

qui vit et règne avec Toi dans l’Unité du Saint-Esprit,

pour les siècles des siècles.

Amen."

 

 

 

 

Paix-du-Christ-a-la-Cote-d-Ivoire--Amen.gif

 

 

La Paix du Christ, Prince de la Paix, à la Côte d'Ivoire !

La Paix du Christ à la Côte d'Ivoire, par le Coeur Immaculé de Marie, Reine de la Paix !

La Paix du Christ à la Côte d'Ivoire, par l'Ange de la Paix !

La Paix du Christ sur la Côte d'Ivoire et sur toute l'Afrique, par les très Saintes Larmes et le Coeur Douloureux de Marie Immaculée, Notre-Dame d'Afrique, Mère de Toute Grâce !

Ainsi soit-il !

 

Patrick.

 

 

Notre-Dame-de-la-Garde--Bonoua--Cote-d-Ivoire-.jpg

Notre-Dame de la Garde, Bonoua

 

 

 

Diocèse d'Abidjan

 

 

 

Les 3 grands Sanctuaires de Côte d'Ivoire

 


ISSIA

SANCTUAIRE NOTRE-DAME DE LA DÉLIVRANCE

 

"Ville de 260 000 habitants dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire, à 385 km d'Abidjan, Issia abrite depuis 1991 sur une colline une grotte en l'honneur de Notre-Dame de la Délivrance.


VOCATION DE NOTRE DAME DE LA DÉLIVRANCE

Selon la vision prophétique des fondateurs du culte à Notre-Dame de la Délivrance, sa vocation répond en particulier à un double problème majeur en Afrique :

- l'asservissement mortifère aux esprits mauvais de la sorcellerie (jusque dans ses versions modernes dans les sectes et l'ésotérisme) et la terreur qui en résulte,

- l'esclavage dans certains liens personnels du péché, notamment les offenses à la sainteté du mariage (concubinages, polygamie…), les mensonges et les vols (corruptions, tricheries…), et enfin les colères et rancœurs entretenues.

Ainsi la vocation particulière de Notre-Dame de la Délivrance consiste à obtenir la conversion et la délivrance de toutes sortes de maux physiques comme spirituels, restaurant la plénitude de vie et la joie chez tous les visiteurs."

 

Informations détaillées sur : www.beatissia.org

 

 

Santuaire-Marial-d-Abidjan.jpg

 

 

ABIDJAN

SANCTUAIRE Notre-Dame d'Afrique,

Mère de Toute Grâce

 

"Situé en la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le Sanctuaire Marial d'Abidjan bénéficie d'un beau cadre et offre aux visiteurs et pèlerins une hospitalité céleste. Il a été inauguré le 1er Février 1987 par le Cardinal Bernard Yago, qui désirait voir « les foules renforcer et approfondir leur foi dans ce lieu,... un lieu de recueillement pour ceux qui cherchent le sens de leur vie et pour les affligés en quête de consolation et d'affection maternelles. »

Le Sanctuaire doit son nom au Pape Jean-Paul II qui, au terme de sa première visite sur le continent, a voulu consacrer l'Afrique à la Vierge, et en a béni la première pierre et suggéré l'appellation Notre-Dame d'Afrique. Le cardinal Yago y a ajouté le titre « Mère de Toute Grâce », d'où « NOTRE-DAME D'AFRIQUE, MÈRE DE TOUTE GRÂCE »."

 

 

Jesus-dans-une-goutte-de-Sang--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

YAMOUSSOUKRO

BASILIQUE NOTRE DAME DE LA PAIX

 

"Ce Sanctuaire Marial construit au coeur de la Côte d'Ivoire, don du premier président de la République, son Excellence Félix Houphouët-Boigny, est un signe prophétique pour la Côte d'Ivoire et pour l'Afrique tout entière. Signe qui nous invite à nous tourner de façon radicale vers Dieu Lui-même, notre Paix dont la Vierge Marie est l'humble Servante qui nous accompagne sur terre tout au long de notre chemin de sainteté. Elle a été consacrée par le Pape Jean Paul II en personne le 10 septembre 1990.

« Rien n'est trop beau pour le Seigneur ». La Basilique Notre-Dame de la Paix est une copie de la Basilique Saint-Pierre de Rome. Sa capacité d'accueil est de 200.000 personnes environ. Le lieu par excellence de prière, mais aussi un lieu où les visiteurs rencontrent Dieu à travers l'art sacré qui interpelle la conscience humaine et l'incline vers le Créateur de toute chose."

 

 

Les Saints d'Afrique

 

 

Armoiries-de-Cote-d-Ivoire.png

 

 

LE SANCTUAIRE MARIAL D'ABIDJAN, MÈRE DE TOUTE GRÂCE

 

"Le Sanctuaire Marial a été inauguré le 1er février 1987, par le Cardinal Bernard YAGO, Archevêque d'Abidjan, en présence du chef de l'Etat Félix Houphouët-BOIGNY, de nombreuses personnalités politiques, d'une centaine de Prêtres et de dix mille pèlerins.

Le Sanctuaire Marial a déjà sa petite histoire : celle d'être le Sanctuaire dont un Pape aura béni la première pierre et « suggéré » l'appellation. En mai 1980, le pape Jean-Paul II visite la Côte d'Ivoire pour la première fois et bénit à cette occasion, la première pierre de la future cathédrale Saint-Paul et celle du futur Sanctuaire Marial. Il propose même d'appeler celui-ci « Notre Dame d'Afrique », voulant ainsi, au terme de sa première visite sur le continent, consacrer l'Afrique à la Vierge Marie.

À l'appellation suggérée par le Pape, « Notre-Dame d'Afrique », le Cardinal YAGO a voulu ajouter celle de « Mère de Toute Grâce ».


Pour quoi un sanctuaire Marial à Abidjan ?

 

La réponse appartient en priorité au Cardinal YAGO qui désire que « les foules viennent renforcer et approfondir leur foi dans ce lieu… un lieu de recueillement pour ceux qui cherchent le sens de leur vie et pour les affligés en quête de consolation et d'affection maternelles. Deux paroles de Marie sont gravées à l'entrée de notre Sanctuaire : « Je suis la Servante du Seigneur » et « Faites tout ce qu'Il vous dira ».

 

 

Nouveau Testament audio gratuit en dialectes africains

et en langues du monde

 

 

 

Matthieu 6 en Bambara (Bamanankan) mp3

 

 

 

Encyclopédie en Bamanankan

 

 


1. La statue de Notre-Dame d'Afrique, Mère de Toute Grâce


Pourquoi ce titre ?


Depuis la Consécration de la Basilique d'Alger, le 2 juillet 1872, Notre-Dame d'Afrique veille sur le continent et accompagne les efforts de tous les missionnaires pour faire connaître Jésus-Christ, le Sauveur de tous les hommes.

Lors de son premier voyage apostolique en terre d'Afrique, le Pape Jean-Paul II a donc manifesté son désir d'une nouvelle consécration de ce continent à Notre-Dame.

L'inauguration et la Consécration du Sanctuaire Marial d'Abidjan en ont été l'un des premiers signes. C'est-à-dire la Mère de Celui qui est plénitude de Grâce, Salut et Miséricorde pour chaque être humain, est solennellement invoquée ici sous le titre très ancien de « Mère de Toute Grâce ». Marie nous donne Celui qui est le seul Médiateur entre Dieu et les hommes, Celui qui nous rend gracieux aux yeux de Son Père.

 

 

Prières en Bambara

 

 

Film Jésus en Bambara

 

 

Notre-Dame-d-Afrique--Mere-de-Toute-Grace--Abidjan--Cote.jpg

 

 

Prières en Kru

 

 

Film Jésus en Kru


 

Un mot sur l'image


La statue en bois d'iroko, qui a été réalisée par le jeune sculpteur ivoirien Paul Siaka Coulibaly, a été mise en place au cours de l'année mariale, le 15 août 1987. Elle veut exprimer cette profonde réalité théologique : Jésus est né d'une femme (Gal 4:4-7) et nous est donné par une femme, qui s'appelle Marie.

Cette femme est ici représentée comme une ivoirienne, d'une taille moyenne de 1,63 m. Sa coiffure et son pagne n'appartiennent cependant pas à une ethnie particulière. Son geste maternel qui sort l'enfant du dos pour nous le donner est un geste très naturel. Cette femme est jeune car elle renvoie à Marie « plus jeune que le péché et la benjamine de notre race », comme dit Bernanos. Elle est souriante car sa paix et sa joie ne peuvent venir que de la contemplation intérieure de Dieu qui l'habite. Elle est, dans sa simplicité de « Servante », la demeure du Saint-Esprit.

Ce que Marie était à Nazareth et à Jérusalem, Elle le reste toujours, mais Son Cœur est désormais élargi à la dimension du monde entier. Maintenant qu'Elle est dans la Gloire en Corps et en Âme, nous pouvons nous La représenter comme une femme proche de chacun de Ses enfants, et ici comme une femme africaine. Elle continue à nous donner Son Fils, car Marie ne garde rien pour Elle du don reçu de Dieu. Elle donne tout et se donne Elle-même.

Il est vrai que notre Foi a besoin de signes pour l'aider à rejoindre le monde du divin. Mais la Foi n'adore ni les statues ni les Sanctuaires. Notre ferveur à l'égard de cette statue ne s'adresse pas au bois mais à Notre-Dame qu'il essaie de nous « représenter ». C'est la Vierge Marie que nous vénérons comme « Mère de Toute Grâce ».

 

Notre-Dame-d-Afrique--Mere-de-Toute-Grace--Abidj-copie-1.jpg

 

 

Film Jésus en Gur (Guro)


 

2. Le calvaire

 

Il représente la scène du Calvaire telle que l'évangéliste nous l'offre en Jean 19:26-27 : « Voyant ainsi sa mère et près d'elle le disciple qu'il aimait, Jésus dit à sa mère : « Femme, voici ton fils ». Il dit ensuite au disciple : « Voici ta mère ». Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui » (Jn 19:26-27).

Quant à Jean, il tient de sa main gauche l'arbre de la Croix et semble protéger de sa main droite le mystère qui est en train de se vivre entre le Christ mourant et Sa Mère. Plus tard, il écrira, dans sa Première Lettre : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie… nous vous l'annonçons » (1 Jn 1:1-2).

Le samedi 3 février 1990, au cours de la célébration du troisième anniversaire de la Consécration du Sanctuaire Marial, le Cardinal B. YAGO a béni ce Calvaire taillé par Paul Siaka, dans un demi-tronc d'iroko de 2,20 m de haut."

 

 

Bible, Matthieu en dioula

 

Notre-Dame de Fatima et la Côte d'Ivoire

 

 

Peace-is-Coming--Jon-McNaughton.jpg

"Peace is Coming", La Paix arrive

Jon McNaughton

 

 

 

 

Langue Dioula

(Jula, Dyula, Dyoula, Diula, Djula)

 

 

Matthieu 6:9-13

 

Matthieu-6--9-13-en-Dioula-1.jpg

Matthieu-6--9-13-en-Dioula-2.jpg

 

Source: "LAYIDUKURA" - Le Nouveau Testament en Jula, Burkina Faso, publié sous le titre Layidukura. Alliance Biblique du Burkina Faso, Ougadougou (1999).

 

 

Fim Jésus en Dioula

 

 

 

An Faa/Notre Père/Our Father/Pater Noster

voir Matthieu 6:9-13 et Luc 11:2-4

 

An Faa min bɛ sankolo la,

i tɔgɔ ka bonya.

I ka kɛ an ka masa ye tuma bɛɛ.

I sago ka kɛ dugukolo kan

i n'a fɔ a bɛ kɛ sankolo la cogo min na.

An ka bii dumuni di an ma.

E ka yafa an ma i n'a fɔ an fana bɛ

yafa an hakɛ tabagaw ma cogo min na.

I kan'a to Sutana ka se an kɔrɔ,

an tanga kojugu ma.

bari masaya ni sebagaya ani

nɔɔrɔ y'i ta ye waati bɛɛ.

Amiina.

 

 

Discours religieux chrétien au Burkina Faso 1/2

 

 

 

Vidéo Jésus dans toutes les langues

 

 

Cote d'Ivoire 3

 

 

Discours religieux chrétien au Burkina Faso 2/2

 

 

 

Cote d'Ivoire 2

 

 

 

Prières en Malinké

(Mandinka, Manden, Manding, Mandingo, Mandingue, Mandé, Socé)

 

 

 

Cote d'Ivoire 1

 

 

 

Vidéo Jésus en Mandinka

 

 

 

Cote d'Ivoire consacree aux 2 Saints Coeurs Unis de Jesus et Marie

 

 

Par Patrick ROBLES - Publié dans : Sanctuaires mariaux - Communauté : Chrétiens et heureux de croire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 2 décembre 2010 4 02 /12 /Déc /2010 23:17

Pelerinage-a-Notre-Dame-de-l-Osier-3--parousie.over-blog-jpg

Sanctuaire Notre-dame de l’Osier

Ancien hameau "Les Plantées"

Canton de Vinay, 38470 Notre-Dame-de-l'Osier

Isère, diocèse de Grenoble

 

 

Logo-commune-Notre-Dame-de-l-Osier.jpg

 

 

Messages et prières de cet article d’après le livre du Père Louis Toussaint Dassy, Oblat de Marie Immaculée : « Pèlerinage à Notre-Dame de l'Osier (Diocèse de Grenoble) par L.-T. D. (O.M.I.) », éditions « Chez Baratier Frères et Fils, libraires, imprimeurs de l’Évêché, 1837 », imprimé à Grenoble.

 

 

Abbe-Louis-Toussaint-Dassy--parousie.over-blog.fr.jpg

Abbé Louis Toussaint Dassy

1808-1888

Nommé à Notre-Dame de L’Osier en 1834

 

 

 

 

Dédicace de l'Abbé Dassy à Notre-Dame de l'Osier

Priere-et-louange-de-l-Abbe-L.T.-Dassy-a-Notre--copie-1.jpg

 

 

 

 

 

Paroles de la Sainte-Vierge :

 

« C’est ici ma demeure pour toujours ; je m’y fixerai parce que je l’ai choisie (1) ; là je comblerai de bénédictions les veuves et les orphelins ; je rassasierai d’un pain délicieux les pauvres qui recourront à moi (2) ; la gloire et les richesses spirituelles habiteront ma demeure (3), et mes bontés s’étendront de génération en génération sur tous ceux qui viendront m’y invoquer. »

 

pages 21-22.

 


Notes de l’auteur :

 

(1) « Hærequies mea in seculum seculi ; hic habitabo, quoniam elegi eam. Ps. Ch. 131, v. 11. »

 

(2) « Viduam ejus benedicens benedicam, pauperes ejus saturabo panibus. Ps. v. 13. »

 

(3) Gloria et divitiæ in domo ejus. Ps. ch. 111, v. 3.


Correspondances latines et traduction :

 

(1) « 14 Hæc requies mea in sæculum sæculi ; hic habitabo, quoniam elegi eam. » (Vulgate, Psaumes, chapitre 131, verset 14).

« 14 C'est mon lieu de repos à toujours ; J'y habiterai, car je l'ai désirée. » Psaume 132, verset 14 (Bible Louis Segond) ; en référence au verset 13 du Psaume 132 : « 13 Oui, l'Éternel a choisi Sion, Il l'a désirée pour sa demeure : »


(2) « 15 Viduam ejus benedicens benedicam ; pauperes ejus saturabo panibus. » (Vulgate, Psaumes, chapitre 131, verset 15).


« 15 Je bénirai sa nourriture, Je rassasierai de pain ses indigents ; ». Psaume 132, verset 15 (Bible Louis Segond).


(3) « 3 Gloria et divitiæ in domo ejus, et justitia ejus manet in sæculum sæculi. » (Vulgate, Psaumes, chapitre 111, verset 3).

« 3 Il a dans sa maison bien-être et richesse, Et sa justice subsiste à jamais. » Psaume 112, verset 3 (Bible Louis Segond).

 

Port-Combet-et-Notre-Dame-de-l-Osier-en-1649.jpg

 

Prières à Notre-dame de l’Osier

 

« O Marie ! si nous sommes reconnaissants de tant de marques d’amour, que vous êtes heureuse, vous, d’être la source de notre joie (4) ! Oui, toutes les nations, tous les chrétiens, et surtout ceux qui viendront vous prier à l’Osier, vous répéteront mille et mille fois que vous êtes leur mère, leur asile, leur espérance, leur vie ! O Marie ! qui dira les belles choses que vous opérez à l’Osier depuis que vous y régnez ? O Marie ! que votre tabernacle est ravissant en ce lieu !!! Mais hâtons-nous de poursuivre l’histoire de la dévotion à Notre-Dame de l’Osier et de montrer l’état actuel de ce célèbre pèlerinage. »

 

page 22.

 

“(4) Causa nostra laetitiae, refugium peccatorum, spes nostra, vita nostra (passim in lithurgia)” (Note de l’auteur).

 

Traduction : cause (source) de notre joie, refuge des pécheurs, notre espérance, notre vie (çà et là dans la liturgie).

 

 

Port-Combet-et-Notre-Dame-de-l-Osier-en-1657.jpg

 

 

Notre-Dame de l'Osier, Etoile Notre Dame n°191, novembre 2010

 

 

« … Déjà nous osons espérer que le triomphe de cette seconde maison pourra égaler le triomphe de la première (1). Daigne le Seigneur continuer à bénir les efforts de ceux qui se sont consacrés à ce glorieux ministère. Daigne aussi la très-sainte Vierge féconder par de nouvelles faveurs la source de miséricorde que son cœur a placée dans le sanctuaire de l’Osier.

Oui, nous vous le dirons, auguste Patronne de l’Osier, nous vous le dirons avec l’accent de la plus vive confiance, achevez vous-même ce que vous avez si bien commencé ; ni la volonté ni le pouvoir ne vous manquent (2) pour réaliser des prodiges de miséricorde. Si dons vous le pouvez, ô Marie, veuillez, nous vous en prions, ce que vous pouvez ; que votre puissance, ajouterons-nous avec saint Anselme, soit pour vous un motif de le vouloir ; vous êtes la souveraine de ce pieux sanctuaire, votre propre cité, dont tout le monde dit des choses admirables et magnifiques (3) ; oh ! heureux ceux qui vivent à l’ombre de cette cité mystérieuse ! nous savons que les flammes de votre charité n’ont pu être éteintes par les grandes eaux de l’impiété (4) ; au moment où votre trône paraissait le plus fortement ébranlé, votre front radieux a brillé d’un nouvel éclat, et vous avez reparu comme l’arc-en-ciel de réconciliation pour rappeler tout exprès votre antique alliance. Soyez bénie, Vierge sainte, soyez bénie par tous les siècles de la victoire que votre miséricorde a remportée sur nos infidélités ; soyez bénie de la nouvelle force que vous avez donnée à la montagne de Sion, désormais ferme, solide, et pour toujours inébranlable (5) ; votre triomphe raconté d’âge en âge aux pèlerins de l’Osier, les remplira de reconnaissance ; et en se prosternant à vos pieds, ô Marie ! ils diront et rediront sans cesse que vous êtes la gloire, la joie et l’honneur du sanctuaire où vous régnez (6). »

 

Pages 36-37.

 

 

Notes de l’auteur :

 

(1) « Magna est gloria domus istius novissimæ quam primæ. Aggæ., ch. 2, v. 10. »

 

(2) « Nec facultas, nec voluntas illi deesse potes. S. Bernard. »

 

(3) « Gloriosa dicta sunt de te, civitas Dei. Ps. 86, v. 3. »

 

(4) « Aquæ multæ non potuerunt extinguere caritatem. Cant. 7. 8. »

 

(5) « Mons Sion, non commovebitur in æternum. Ps. 124. 1. »

 

(6) « Tu gloria Jerusalem, tu lætitia Israël, tu honorificentia... Jud. 15. 20. »

 

 

Correspondances latines et traduction :

 

(1) On trouve aussi : « Magna erit gloria domus istius novissimæ plus quam primæ, dicit Dominus exercituum… » (Agg. II-10).

 

Traduction : « La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première, dit le Seigneur des armées… » (Livre d’Aggée, chapitre II, verset 10).

 

(3) “3 Gloriosa dicta sunt de te, civitas Dei !” (Vulgate, Psaumes, chapitre 86, verset 3).

 

Traduction : « 3 Des choses glorieuses ont été dites sur toi, Ville de Dieu ! » Psaume 87, verset 3 (Bible Louis Segond).

 

(4) « 7 Aquæ multæ non potuerunt extinguere caritatem,

nec flumina obruent illam.

Si dederit homo omnem substantiam domus suæ pro dilectione,

quasi nihil despiciet eam.

8 Soror nostra parva,

et ubera non habet ;

quid faciemus sorori nostræ

in die quando alloquenda est ? »

(Vulgate, Cantique de Salomon, chapitre VIII, 7-8).

 

Traduction :

« 7 Les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour, Et les fleuves ne le submergeraient pas ; Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l'amour, Il ne s'attirerait que le mépris.

8 Nous avons une petite soeur, Qui n'a point encore de mamelles ; Que ferons-nous de notre soeur, Le jour où on la recherchera ? » Cantique des Cantiques 8 : 7-8 (Bible Louis Segond).

 

(5) « 1 Canticum graduum. [Qui confidunt in Domino, sicut mons Sion :

non commovebitur in æternum,

qui habitat

2 in Jerusalem.

Montes in circuitu ejus ;

et Dominus in circuitu populi sui,

ex hoc nunc et usque in sæculum. »

(Vulgate, Psaumes, chapitre 124, 1-2).

 

Traduction :

« 1 Cantique des degrés. Ceux qui se confient en l'Éternel Sont comme la montagne de Sion : elle ne chancelle point, Elle est affermie pour toujours.

2 Des montagnes entourent Jérusalem ; Ainsi l'Éternel entoure son peuple, Dès maintenant et à jamais. » Psaume 125 : 1-2 (Bible Louis Segond).

 

(6) « Toi, la gloire de Jérusalem, toi la joie d'Israël, toi qui es l'honneur de notre peuple. » Extrait du Cantique « Tota Pulchra Es », référence au Cantique des Cantiques, chapitre 4, verset 7 : « 7 Tu es toute belle, mon amie, Et il n'y a point en toi de défaut. » (Vulgate, Cantique de Salomon, chapitre 4, verset 7 : « 7 Tota pulchra es, amica mea, et macula non est in te. »).


Notre-Dame-de-l-Osier-vue-du-ciel.jpg

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de l'Osier

 

 

« ORAISON A NOTRE-DAME DE L’OSIER,

AU NOM DES PÈLERINS. »


« TRÈS-SAINTE Vierge, auguste Patronne de l’Osier, vous nous voyez prosternés à vos pieds dans ce saint lieu où vous avez déjà si souvent montré votre puissance et votre miséricorde. Venus de pays éloignés, pour vous demander des grâces spirituelles et même temporelles, nous nous trouvons réunis avec confiance autour de votre autel, à l’ombre de vos ailes. Si ce sanctuaire vous est cher, si vous aimez les hommages qu’on vous y offre, intéressez-vous à nous, ô Marie ! nous y avons été entraînés par le désir sincère de vous rendre tous les honneurs que vous méritez, et par l’attrait de vos précieux dons. Vous savez nos besoins, vous connaissez nos misères, ô Notre-Dame de l’Osier ! accordez-nous votre puissant secours, Nos pères ont espéré en vous, Souveraine de ce saint asile (1). Et vous les avez délivrés de tous les maux qui les accablaient ; ils ont crié vers vous, et leurs cris n’ont point été confondus ; vous les avez sauvés. Ah ! nous le disons avec joie : Vous êtes notre espérance depuis nos plus tendres années, dès le berceau (2). Nos mères nous ont, pour ainsi dire, déposés de leur sein dans le vôtre (3). Montrez donc, ô Marie ! que vous pour nous des entrailles maternelles, et daignez nous accorder aujourd’hui le gage d’amour que des enfants peuvent toujours espérer de leur mère. Pleins de reconnaissance pour vos bienfaits, nous nous empresserons de les faire connaître à nos familles : de retour dans nos demeures, nous les raconterons à nos frères (4), et, tous ensemble, nous vous bénirons à jamais, en attendant de pouvoir vous rendre dans le ciel de plus dignes actions de grâces. »

 

pages 130-131.

 

 

Notes de l’auteur :

 

(1) « Tu autem sancto habitas ; in te speraverunt patres nostri ; speraverunt, et liberasti eos ; ad te clamaverunt et salvi facti sunt. Ps. 21, 4. »

 

(2) « Spes mea ab uberibus matris meæ. Idem. »

 

(3) « In te projectus sum ex utero. Ps. 21, 4. »

 

(4) « Narrabo nomen tuum fratribus meis ; in medio Ecclesiæ laudabo te. Idem. »

 

 

Correspondances latines et traduction :

 

(1) « 4 Tu autem in sancto habitas, laus Israël.

5 In te speraverunt patres nostri ;

speraverunt, et liberasti eos.

6 Ad te clamaverunt, et salvi facti sunt ;

in te speraverunt, et non sunt confusi. »

(Vulgate, Psaumes, chapitre 21, versets 4-6).

 

Traduction :

« 3 (22:4) Pourtant tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges d'Israël.

4 (22:5) En toi se confiaient nos pères ; Ils se confiaient, et tu les délivrais.

5 (22:6) Ils criaient à toi, et ils étaient sauvés ; Ils se confiaient en toi, et ils n'étaient point confus. » Psaume 22 : 3-5 (Bible Louis Segond).

 

(2) « 10 Quoniam tu es qui extraxisti me de ventre, spes mea ab uberibus matris meæ. » (Vulgate, chapitre 21, verset 10).

 

Traduction : « 9 (22:10) Oui, tu m'as fait sortir du sein maternel, Tu m'as mis en sûreté sur les mamelles de ma mère ; » Psaume 22 : 9 (Bible Louis Segond).

 

(3) « 11 In te projectus sum ex utero ; de ventre matris meæ Deus meus es tu : » (Vulgate, chapitre 21, verset 11).

 

Traduction : « 10 (22:11) Dès le sein maternel j'ai été sous ta garde, Dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu. » Psaume 22 : 10 (Bible Louis Segond).

 

(4) « 23 Narrabo nomen tuum fratribus meis ; in medio ecclesiæ laudabo te. » (Vulgate, chapitre 21, verset 23).

 

Traduction : « 22 (22:23) Je publierai ton nom parmi mes frères, Je te célébrerai au milieu de l'assemblée. » Psaume 22 : 22 (Bible Louis Segond).


Relique-de-l-osier-qui-a-saigne-en-1649.jpg

Relique de l'osier sanglant miraculeux du jeudi 25 mars 1649,

jour de l'Annonciation

 

 

 

Notre-Dame de l'Osier - Our Lady of the Willow Tree

 

 

« DEUX CANTIQUES

EN L’HONNEUR DE NOTRE-DAME DE L’OSIER. »

 

 

« N° 1. Le Sanctuaire de Marie. »


« Air : Souvent je dis. »


« SALUT à vous, Vierge, Reine des Anges

Dont le doux nom fait tressaillir les cieux ;

Tout l’univers proclame vos louanges ;

Salut à vous Patronne de ces lieux.

 

Chœur.

Vierge Marie,

Bénissez-nous ;

Toute la vie

Nos cœurs seront à vous.

 

Ce temple saint renferme votre gloire ;

Vous y régnez sur un trône d’amour,

Asile heureux, où des chants de victoire

A nos soupirs succèdent chaque jour.

 

Ici toujours vos dons sont sans mesure ;

Sur tous ces murs deux siècles l’ont écrit :

Votre cœur s’ouvre et rend avec usure

L’humble tribut que ma main vous offrit.

 

Mais à vos pieds, comme chacun s’empresse ;

Que veulent-ils ces enfants à genoux ?

Ecoutez-les… La foule qui se presse,

Dit et redit : Intercédez pour nous.

 

Intercédez… Ah ! soyez-leur propice ;

Le ciel a mis le sceptre dans vos mains.

Votre puissance, auguste Protectrice,

Commence où meurt le pouvoir des humains.

 

Vous qui, saisis par l’affreuse misère,

Le jour, la nuit voyez couler vos pleurs ;

Venez ici, venez vers votre mère,

Elle saura consoler vos douleurs.

 

Cœurs affligés, dont la sombre tristesse,

En maux cuisants change même les biens ;

Vous, orphelins, qui gémissez sans cesse,

Espérez tout du Secours des Chrétiens.

 

Heureux celui qui, loin du bruit du monde,

Soupire et prie au pied de votre autel ;

Dans votre sein, source toujours féconde,

Il puise l’eau qui jaillit jusqu’au ciel.

 

Et, quand le front caché dans la poussière,

L’homme pécheur murmure votre nom,

Pour vous, toujours Dieu suspend sa colère,

Et le coupable a reçu son pardon.

 

Priez pour nous, ô Mère tout aimable !

Près de Jésus, notre puissant recours,

Trésor du ciel, sanctuaire ineffable,

Votre bon cœur nous promit tout secours.

 

Priez pour nous ; exposés aux naufrages,

Les pèlerins sur vous fixent leurs yeux ;

Calmez les flots, dissipez les orages,

Brillante Etoile ! et guidez-nous aux cieux. »

 

pages 131-132. 


Pèlerinage à Notre-Dame de l'Osier 2, parousie.over-blog.

 

 

« N° 2. Les Gloires de Marie. »


« Air : J’aime Marie »


« LOUANGE, amour à notre auguste Mère ;

Unissons-nous pour la glorifier :

La Vierge tutélaire

De l’humble sanctuaire,

Veut vous bénir, Pèlerins de l’Osier.

 

 

Sa Conception immaculée.

 

Pure et sans tache, aux sources de la vie,

Rien ne souilla la beauté de son cœur :

Seule à l’enfer ravie,

D’une tige flétrie,

Dieu fit germer la plus brillante fleur.

 

 

Sa Nativité.

 

Elle naquit belle comme l’aurore ;

Les Séraphins tressèrent son berceau :

Ciel ! quel éclat décore

Ce lis qui vient d’éclore !

Anges, chantez un cantique nouveau.

 

 

Sa Présentation au temple.

 

Déjà sa mère au temple la confie,

Comme un trésor digne de l’Eternel ;

Prêtre, ah ! reçois Marie ;

Jamais plus pure hostie

Ne vint s’offrir au pied du saint autel.

 

 

Son Enfance.

 

Grâce, candeur, couronnent son enfance,

Elle grandit sous l’aile du Seigneur ;

Doux fruit de l’innocence,

La ferveur la devance,

L’encens divin seul embaume son cœur.

 

 

L’Annonciation.

 

A Nazareth, loin du monde, en prière,

Devant ses yeux elle voit incliné

Un ange ; quel mystère !

« Vierge, vous serez mère. »

Marie accepte, et Dieu s’est incarné.

 

 

La Visitation.

 

Dans les transports d’une sainte allégresse,

Vers sa cousine elle vole soudain.

Si jeune !... elle s’empresse ;

La charité la presse ;

Elisabeth porte un fils dans son sein.

 

 

Sa Maternité divine.

 

Marie est mère ; ah ! que tout cœur s’unisse

Pour proclamer sa joie et sa grandeur.

Que le ciel applaudisse,

Et que l’enfer frémisse,

Il nous est né de Marie un Sauveur.

 

 

Sa Purification.

 

Où va Marie ? Approchez-vous, Lévites ;

Et toi, grand-Prêtre, oui, viens, viens l’admirer.

Soumise aux anciens rites,

Oubliant ses mérites,

La Vierge accourt pour se purifier.

 

 

Sa Vie douloureuse.

 

Mère de Dieu, la gloire l’environne.

Que dis-je, hélas ! de la crèche au tombeau,

Souffrir est sa couronne ;

Le Calvaire est son trône,

Jésus, son glaive, et la croix son flambeau.

 

 

Ses dernières années.

 

Trop long exil sur la terre infidèle !

Loin de Jésus, elle languit d’amour.

O Vierge toute belle !

Votre fils vous appelle,

Il vous appelle au céleste séjour.

 

 

Son Trépas.

 

Un Chérubin descend vers notre Mère ;

Comme il sourit sur son nuage d’or !

Et, d’une main légère,

Il touche sa paupière.

Marie expire… O ciel ! prends ton trésor.

 

 

Son Assomption.

 

Dieu s’est levé sur son trône de gloire ;

C’est pour bénir la Mère de son fils.

Mille chants de victoire

Exaltent sa mémoire ;

De sa beauté les cieux sont éblouis.

 

 

Son Règne éternel.

 

Elle a reçu la suprême puissance,

Et, dans ses mains, un sceptre de bonté.

Reine, votre clémence

Sera notre espérance,

Et pour le temps et pour l’éternité.

 

 

Louange, amour à notre auguste Mère ;

Ne cessons pas de la glorifier.

La Vierge tutélaire,

De l’humble sanctuaire,

Vous sauvera, Pèlerins de l’Osier. »

 

 

pages 133-135.

 


Pelerinage-a-Notre-Dame-de-l-Osier--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Agrandir le plan

 

 

Par Patrick ROBLES - Publié dans : Sanctuaires mariaux - Communauté : Prières, neuvaines chrétiennes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 novembre 2010 2 16 /11 /Nov /2010 15:26

Notre-Dame-de-Knock--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Prière à Notre-Dame de Knock

 

Notre-Dame de Knock, Reine d’Irlande,

Vous avez rendu espoir au peuple en des temps de détresse,

Vous avez consolé le peuple et Vous avez inspiré tant de pèlerins

à prier Votre Divin fils avec confiance.

Vous avez rappelé Ses promesses :

« Demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez. »

Aidez-nous à nous souvenir que nous sommes tous

pèlerins sur la route du Ciel.

Remplissez-nous d’attention et d’amour

pour nos frères et sœurs dans le Christ,

et tout spécialement, ceux qui vivent dans notre entourage.

Réconfortez-nous quand nous sommes malades ou déprimés.

Apprenez-nous à suivre la Sainte Messe avec grande dévotion.

Priez pour nous maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen.

 

Notre-Dame-de-Knock-2--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière à Notre-Dame de Knock,

Mère de l'Eucharistie

 

Notre-Dame de Knock, Mère de l’Eucharistie, intercède auprès de Ton Divin Fils et obtiens-nous un esprit d’adoration en esprit et en vérité. Apprends-nous à ne pas chercher les consolations sensibles dans l’adoration, mais le Dieu de toute consolation Présent au Saint-Sacrement. Nous Te prions aussi pour ceux qui ignorent la Présence de l’Agneau de Dieu dans l’Eucharistie et refusent ainsi d’adorer le Roi des rois et Seigneur des seigneurs Présent au Saint-Sacrement. Là, Il répète Son éternel appel : « Ne pouvez-vous pas veiller une heure avec Moi ? » (Mc 14, 37).

 

"37 Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis, et il dit à Pierre : Simon, tu dors ! Tu n'as pu veiller une heure !" (Marc 14:37, Bible Louis Segond).

 

Notre-Dame-de-Knock-3--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Irlande.gif

 

Prayer to Our Lady of Knock

 

Our Lady of Knock, Queen of Ireland, you gave hope to our people in a time of distress and comforted them in sorrow. You have inspired countless pilgrims to pray with confidence to your divine Son, remembering His promise: "Ask and you shall receive, Seek and you shall find". Help me to remember that we are all pilgrims on the road to heaven. Fill me with love and concern for my brothers and sisters in Christ, especially those who live with me. Comfort me when I am sick or lonely or depressed. Teach me how to take part ever more reverently in the holy Mass. Pray for me now, and at the hour of my death. Amen.

 

Knock-Shrine--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Lady of Knock

by Dana (Rosemary Scallon)

 

There were people of all ages

gathered ‘round the gable wall

poor and humble men and women,

little children that you called

 

We are gathered here before you,

and our hearts are just the same

filled with joy at such a vision,

as we praise your name

 

Refrain:

Golden Rose, Queen of Ireland,

all my cares and troubles cease

as we kneel with love before you,

Lady of Knock, my Queen of Peace

 

Though your message was unspoken,

still the truth in silence lies

as we gaze upon your vision,

and the truth I try to find

 

here I stand with John the teacher,

and with Joseph at your side

and I see the Lamb of God,

on the Altar glorified

 

Refrain

 

And the Lamb will conquer

and the woman clothed in the sun

will shine Her light on everyone

 

and the lamb will conquer

and the woman clothed in the sun,

will shine Her light on everyone

 

Refrain

 

Notre-Dame-de-Knock--photo-Loci-B.-Lenar.jpg Photo Loci B. Lenar

 

 

 

 

Banthiarna Cnoic

le Aideen as Cyprus

 

Bhí seandaoine is óige ann

Balaithe timpeall balla na binne bhí

Fír's mna umhail, leanaí óige

ar chuir tú ghlaoch,

 

Táimid balaithe anseo romhat

agus ár gcroíthe mar an gcéanna,

lán d'áthas ar a leithéid d'aisling

Feadh molaimíd t'ainm.

 

Cúrfa:

Róisin Oir, Banríon na hÉireann

Mo chúraim 's trioblóidí uile gan staonadh,

Is muid ar ár nglúine romhat le ghrá.

Bantíarna a' Chnoic, mo Bhanríon na hÉireann

 

Mar a raibh bhur scéal gan lua

Fós, ta an fhírinne faoi thost

Is muid ag breathnú ar bhur radharc

Is iarraim an fhírinne anseo

 

Táim im sheasamh le múinteoir Sheán

agus le Seosamh ar taobh

Cím Uan Dé

ar an altóir dhlóirithe bhinn

 

Curfá

 

Is beidh an bua ag an Uan

Is an bhean atá feistithe le'n ghrian

Is loinneoidh sí chách len a solas

 

Is beidh an bua ag an Uan

Is an bhean atá feistithe le'n ghrian

Is loinneoidh sí chách len a solas

 

Curfá

 

Lady-of-Knock.jpg

 

 

Hibernian Singers, Our Lady Of Knock mp3

 

 

 

 

Par Patrick ROBLES - Publié dans : Sanctuaires mariaux - Communauté : Religion chrétienne
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés