Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 09:15

Marie-Mélanie Rouget

"Marie Noël"

"La Demoiselle d'Auxerre", "La fauvette d'Auxerre"

né le 16 février 1883 à Auxerre (Yonne)

morte le 23 décembre 1967 à Auxerre

 

 

Site officiel de Marie Noël

 

 

Vers la sainteté

A l'âge de 15 ans, Marie Noël demande trois grâces à Dieu :

de beaucoup souffrir, d'être sainte et d'avoir le don de la poésie.

 

Interview du Père François Marxer sur Radio Notre Dame le 8 septembre 2017

 

 

Les Evêques de France, réunis en assemblée plénière à Lourdes, ont évoqué le 31 mars 2017 l'éventuelle béatification de la poétesse Marie Noël. Ils ont voté pour l'Ouverture de sa cause.

Mgr Hervé Giraud, Archevêque de Sens-Auxerre, doit obtenir le consentement du Vatican pour l'instruction de cette cause, et la date symbolique serait à l'occasion de la commémoration du cinquantenaire de la mort de Marie Noël, le 23 décembre 2017, en la Cathédrale d'Auxerre.

Le postulateur serait vraisemblablement le père Arnaud Montoux, Prêtre de la paroisse Saint-Germain d’Auxerre, chargé de rédiger un rapport d'introduction de la cause afin de déclarer Marie Noël "Vénérable", dans un premier temps, avant un premier miracle de Marie Noël en vue de sa future béatification.

 

Notre-Dame de la Merci

 

 

Chant de la Divine Merci

Poème de Marie Noël

 

Dieu grand, Dieu saint, Dieu sans faute,

Puisque Vous ne voulez pas

Qu'en marchant sur terre j'ôte

Leur malheur à ceux d'en bas ;

 

Puisqu'il vous est nécessaire

Pour votre travail de Dieu

Comme à l'homme la misère

Du bois souffrant pour son feu ;

 

La nuit de la créature,

Puisqu'il faut sans doute afin

De vous aider qu'elle dure,

Je lui donnerai la main.

 

La détresse de la terre,

Tant qu'il la faudra, mon Dieu,

Mêler à votre mystère,

Je lui baiserai les yeux.

 

Ah ! faites, immense Père,

Faites vite, Père obscur,

Ce que Vous avez à faire,

Si vaste, si long, si dur !

 

Moi, je porte cette foule.

Je soutiendrai dans mes mains

Humaines d'où le sang coule,

Le poids de ces fronts humains.

 

Les affamés de ce monde,

Les faibles et leur langueur,

Viendront manger à la ronde

Le pain que j'ai dans le cœur,

 

Et pendant que je les mène

Se refaire en mon amour,

Ils apercevront leur peine

Qui devient ciel alentour.

 

Et pendant qu'en moi je serre

Ces errants que j'ai trouvés,

Ils verront dans leur misère

Un royaume se lever.

 

Et pendant que je les aime

A mourir pour eux de mort,

Ils se diront que Vous-même

Les aimez malgré leur sort.

 

Que s'ils souffrent, si je souffre

Avec eux si tendrement,

C'est que Vous dans votre gouffre

Ne pouvez faire autrement.

 

Et les pauvres pleins de peine,

Fermant les yeux dans mon cœur,

Attendront là l'incertaine

Bonté de votre labeur.

 

Les pauvres gens sans science,

Se confiant au ciel noir,

Mêleront leur patience

A votre œuvre sans la voir.

 

Et tant qu'ô main paternelle,

Dans l'ombre vous n'aurez pas

Fini la chose éternelle,

Je les tiendrai dans mes bras,

 

Dans mes bras grands ouverts d'homme

Crucifié, mais pendant

Que leur douleur et moi sommes

Sous la charge haletants,

 

Tenez vos portes ouvertes,

Pour que je ramène ici

Ces pauvres âmes désertes

Et ces pauvres corps transis,

 

Préparez la grand'lumière,

Préparez le feu, la paix,

Pour que sitôt la dernière

Sueur versée, à jamais,

 

Tous ensemble, eux, moi, vous, comme

Des frères au même lieu,

Ils se reposent d'être homme,

Et nous, Père, d'être Dieu.

 

Extrait du "Chant de la Divine Merci" dans « Les Chants de la Merci », Éditions Crès et Cie, Paris, 1930.

 

 

Poème à la Vierge Marie

Marie Noël

 

La Vierge Marie est penchée au bord

De son cœur profond comme une fontaine

Et joint ses deux mains pour garder plus fort

Le ciel jaillissant dont elle est trop pleine.

 

La Vierge Marie a fermé les yeux

Et voilé son cœur de ses deux paupières

Pour ne plus rien voir, pour entendre mieux

Un souffle qui fait trembler ses prières...

 

La Vierge Marie est dans son bonheur.

La Vierge Marie est là qui se noie

Dans le miel de Dieu. L'épine est en fleur

Autour du jardin, autour de ma joie.

 

Il y a dans toi, Vierge, un petit Roi,

Ton petit enfant, un Dieu ! Trois ensemble !

Et nul ne s'en doute. Il y a dans moi

Un petit oiseau dont le duvet tremble.

 

 

 

 

Prière à Notre-Dame de la Merci

Fête le 24 septembre

 

Préface

Il est vraiment juste et nécessaire,

c’est notre devoir et c’est notre salut,

de vous rendre grâces toujours et partout,

Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout-puissant :

Et, en cette Fête de la bienheureuse Marie toujours Vierge

de vous louer, de vous bénir et de vous proclamer.

C’est elle qui a conçu votre Fils unique par l’opération du Saint-Esprit :

et qui, sans rien perdre de la gloire de sa virginité,

a mis au monde la lumière éternelle,

Jésus-Christ, Notre-Seigneur.

Par Lui les Anges louent votre majesté,

les Dominations vous adorent,

les Puissances se prosternent en tremblant.

Les Cieux, les Vertus des cieux et les bienheureux Séraphins

la célèbrent, unis dans une même allégresse.

A leurs chants, nous vous prions, laissez se joindre aussi nos voix

pour proclamer dans une humble louange.

 

Ô Dieu, qui, par la très glorieuse Mère de votre Fils,

avez daigné enrichir votre Église d’une nouvelle famille

destinée à délivrer les fidèles du Christ de la puissance des païens,

faites, nous vous prions, que, vénérant avec piété

l’inspiratrice d’une si grande œuvre,

nous soyons, grâce à ses mérites et son intercession,

délivrés de nos péchés et de la captivité du démon.

 

 

Ordre des Mercédaires

ou

Ordre Notre-Dame-de-la-Merci

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières Paroisses Charismes d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires