Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 20:48

 

 

Poème « Mes rimes prospères »

 

Voici cette réalité étayée d’allitérations éthérées et réitérées, sans s’arrêter,

Associées à de douces assonances et consonances sans danses ni dissonances,

Et je désire tout assumer en entier, sans sentences ni sentiers serviles et veules,

En m‘adressant à mon Père qui est aux Cieux et à mes pairs qui sont soucieux ;

C’est en sept ans d’âge et sans ambages que je me suis mis à la nage et à la page,

Souvent le vent d’antan soufflait en me faisant grincer des dents sans dompter le temps ;

Sans coup férir, quatre cent coups et coupes de sang m’assaillaient sans balbutier,

Fausse jubilation de jeunesse, les sens sertis sur la faux et tant de faux-semblants ;

Feu follet sans foi ni loi qui foulait la croix sans croire et s’adonnait aux idoles,

Quand tout à coup ma coulpe m’accabla alors que la lumière saisit mon esprit,

Et en transe et tout contrit, je fondis et me confondis avec la divine bienveillance,

Et ma vie se vit convertie en évitant dorénavant de vouloir être avili tel un proscrit,

Sans comprendre rien, sans esclandre ni Cassandre, j’entends bel et bien faire le bien,

Et je rends grâce au Seigneur pour toutes Ses Grâces, aussi sans peur je suis ses traces.

 

Poème écrit Par Patrick ROBLES à Puget-Théniers, le 29 septembre 2017.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels Réflexions
commenter cet article

commentaires