Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 08:08

Jean-Théophane Vénard, missionnaire martyr

Gioan Thêôphanô Vênađô Ven

Prêtre des Missions étrangères de Paris

né le 21 novembre 1829 à Saint-Loup-sur-Thouet

aujourd'hui Saint-Loup-Lamairé (Deux-Sèvres)

décapité le 2 février 1861 à Hanoï

(Ô Cầu GiấyHà Nội - Viêtnam)

 

 

Saint Jean Théophane Vénard,

missionnaire martyr au Viêtnam

Extrait de ses adieux avant sa décapitation

 

« Je ne leur pardonne pas ces paroles, mais je les rappelle à l'ordre, et quelquefois je les semonce vertement. Je leur dis qu'ils s'avilissent l'un l'autre par leurs pensées impures et leurs discours libertins ; et puisqu'ils osent parler de la sorte sans rougir, ils sont dignes de pitié, pour ne pas dire de mépris. Mes leçons les font se retenir et s'observer dans leur langage ; plusieurs même m'ont demandé pardon de leurs paroles inconvenantes. Cependant je dois dire que tout n'est pas rose et parfum. Si le plus grand nombre me témoigne de la sympathie, il y a aussi des gens qui m'insultent, qui se moquent de moi et me parlent impoliment. Que le Seigneur leur pardonne !

Maintenant j'attends en paix le jour où il me sera donné d'of­frir à Dieu le sacrifice de mon sang. Je ne regrette pas la vie de ce monde, mon cœur a soif des eaux de la vie éternelle. Mon exil va finir ; je touche le sol de la vraie patrie, la terre s'enfuit, le ciel s'entrouvre.

Adieu, père, sœur, frères ! Ne me regrettez pas, ne me pleurez pas. Vivez en paix les années que le Seigneur vous donnera. Observez la religion ; gardez-vous purs de tous péchés. Un jour nous nous retrouverons dans le Paradis, et nous jouirons du vrai bonheur en la compagnie de Dieu, de Marié Immaculée, des Anges et des Saints.

Adieu, je voudrais vous écrire à chacun en particulier, mais je ne le puis. Vous devinez mon cœur, cher et honoré vieux père, bonne Mélanie (1), cher Henri (2), bien-aimé Eusèbe (3). Adieu à tous ceux qui m'ont aimé, surtout à vous, cher abbé Paziot ! (4) Depuis trois ans je n'ai point reçu de nouvelles de France, je ne sais pas ceux qui sont encore, et ceux qui ne sont plus.

Adieu ! Le prisonnier de Jésus-Christ vous envoie à tous le salut. Dans peu sans doute mon sacrifice sera consommé. »

 

1. Soeur de Théophane.

2. Frère de Théophane.

3. Frère de Théophane.

4. ancien condisciple du séminaire de Poitiers.

 

 

Poème (Pn 47) de Sainte Thérèse de Lisieux

à Saint Théophane Vénard (2 février 1897)

 

 

Poème de Thérèse de Lisieux

« A Théophane Vénard. »

« Prêtre des Missions étrangères, Martyrisé au Tonkin à l'âge de 31 ans. »

« (Air : Les adieux du Martyr) »

 

1. Tous les Elus célèbrent tes louanges

O Théophane ! Angélique Martyr

Et je le sais, dans les Saintes phalanges

Le séraphin aspire à te servir !...

Ne pouvant pas, exilée sur la terre

Mêler ma voix à celle des Elus,

Je veux aussi sur la rive étrangère

Prendre ma lyre et chanter tes vertus.....

 

2. Ton court exil fut comme un doux cantique

Dont les accents savaient toucher les cœurs

Et pour Jésus, ton âme poétique

A chaque instant faisait naître des fleurs.

En t'élevant vers la Céleste sphère

Ton chant d'adieu fut encor printanier

Tu murmurais : « Moi, petit éphémère

Dans le beau Ciel, je m'en vais le premier!... »

 

3. Heureux Martyr, à l'heure du supplice

Tu savourais le bonheur de souffrir,

Souffrir pour Dieu te semblait un délice.

En souriant, tu sus vivre et mourir.....

A ton bourreau, tu t'empressas de dire

Lorsqu'il t'offrit d'abréger ton tourment :

« Plus durera mon douloureux martyre

Mieux ça vaudra, plus je serai content!!! »

 

4. Lys Virginal, au printemps de ta vie

Le Roi du Ciel entendit ton désir,

Je vois en toi : La Fleur épanouie

Que Le Seigneur cueillit pour son plaisir...

Et maintenant tu n'es plus exilée

Les Bienheureux admirent ta splendeur.

Rose d'Amour, La Vierge Immaculée,

De ton parfum respire la fraîcheur.

 

5. Soldat du Christ, ah ! prête-moi tes armes

Pour les pécheurs, je voudrais ici-bas

Lutter, souffrir à l'ombre de tes palmes,

Protège-moi, viens soutenir mon bras.

Je veux pour eux ne cessant pas la guerre

Prendre d'assaut le Royaume de Dieu

Car le Seigneur apporta sur la terre

Non pas la paix, mais le Glaive et le Feu !....

 

6. Je l'aime aussi, cette plage infidèle

Qui fut l'objet de ton ardent amour

Avec bonheur, je volerais vers elle

Si le Bon Dieu m'y appelait un jour...

Mais à ses yeux, il n'est pas de distances

Tout l'univers devant Lui n'est qu'un point

Mon faible amour, mes petites souffrances

Bénies par Lui, Le font aimer au loin !...

 

7. Ah ! si j'étais une fleur printanière

Que Le Seigneur voudrait bientôt cueillir

Descends du Ciel à mon heure dernière

Je t'en conjure, ô Bienheureux Martyr !

De ton amour aux virginales flammes

Viens m'embraser en ce séjour mortel

Et je pourrai voler avec les âmes

Qui formeront ton cortège éternel !...

 

 

 

Vie et correspondance de Théophane Vénard

 

 

A 9 ans, en lisant le récit de la vie et du martyre

du Père missionnaire Jean-Charles Cornay,

décapité au Tonkin le 20 septembre 1837,

Théophane s'écria :

« Moi aussi je veux aller au Tonkin !

Et moi aussi je veux mourir martyr !»

 

 

 

 

Saint Théophane Vénard

Aquarelle de Laure Th. Chanal (2009)

 

 

 

 

Les Saints du Poitou

 

 

« Ce sont mes pensées, mon âme ressemble à la sienne ! »

Sainte Thérèse en parlant de Saint Théophane Vénard

 

 

 

 

Outre sa dévotion pour Saint Jean-Théophane Vénard,

Sainte-Thérèse avait aussi deux autres "âmes frères",

eux aussi Prêtres missionnaires :

le Père Adolphe-Jean-Louis-Eugène Roulland

et l'Abbé Maurice Bellière

 

 

Notre Père en viêtnamien

Lord's Prayer in Vietnamese

Kinh Lạy Cha (Pater Noster)

Kinh Kính Mừng (Ave Maria)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article

commentaires