Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 17:26

Vladimir, près de la tombe sa mère à Boutcha

photo AP Rodrigo Abd

Prix Pulitzer 2013

4 avril 2022

 

 

 

 

Vlad, 6 ans

Boutcha, avril 2022

 

 

Cette photo, « virale » sur les réseaux sociaux et dans les médias, c’est l’histoire du petit Vlad (Vladislav Ivanovitch DRAGOUN, Владислав Іванович Драгун), 6 ans (né le 19 février 2016), près de la tombe de sa maman, Marina Anatolyivna NAOUMETS(S) (Марина Анатолïівна Наумець), née le 15 juin 1988, décrite dans un 1er temps comme s’appelant Irina « Ira » TANYOUK (Ірина Танюк), à Boutcha, ville tragiquement et mondialement connue pour les « présumées » exactions des troupes russes dans cette région de Kiev.

Marina, cette mère de 3 enfants, assistante maternelle de 34 ans, serait morte de faim et de stress (aigu, post-traumatique) de guerre, d’après les médias ‘’The Daily Telegraph’’ et ‘’USA News Agency’’, bien qu’elle ait pu être victime d’une exécution, de sévices, d’un bombardement ou de dommages collatéraux d’armes russes.

Je pense que la seconde hypothèse de mort due au stress est la plus probable : comment ne pas être dans l’angoisse pathogène la plus profonde sous les bombardements, dans la terreur, avec 3 enfants, privée de tout.

Quoi qu’il en soit, cette pauvre Marina est enterrée sommairement dans le jardin de sa maison, aux côtés de la sépulture d’un de ses voisins.

Le petit Vlad, dernier né de Marina de d’Ivan Volodimirovitch Dragoun (Іван Володимирович Драгун), né le 25 décembre 1981, est parfois aux côtés de ses frères Sofia Naoumets (Софія Наумець), 13 ans, et Volodimio Naoumets (Володимио Наумець), 10 ans, sans doute nés d’une précédente union puisqu’ils portent le nom de leur mère, déposant de la nourriture sur la tombe de sa (leur) mère comme pour lui dire qu’elle n’aura plus jamais faim.

Une photo bouleversante, symbole presque pudique de la guerre en Ukraine et de ses carnages, et en particulier la boucherie de Boutcha, une photo à graver dans sa mémoire, pour une aspiration affligée et impatiente à une paix rapide et durable, une photo à méditer sans fin avec une infinie compassion, une photo pour implorer la Miséricorde de Dieu afin que cesse ce massacre fratricide insensé.

 

Patrick ROBLES « Parousie », le samedi 9 avril 2022.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires