Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 21:58

Crucifixion-Mond-Gavari-Raphael-parousie.over-blog.fr.jpg

Crucifixion "Mond" (ou "Gavari")

Huile sur bois (1502-1503)

Raffaello Sanzio (Raphaël)

National Gallery, London

 

 

 

"Vide homo"

"Homo, vide"

Saint-Bernard

 

« Homme, vois ce que je souffre pour toi. Est-il une douleur comparable à ma douleur ? C’est pour toi que je meurs, c’est vers toi que je crie. Vois, mais vois donc mes souffrances, vois ma croix, vois mes clous ; la douleur extérieure est bien dure, n’est-ce pas ? Eh bien ! ce n’est rien en comparaison de celle du dedans, quand je vois ton ingratitude ! »

 

 

Latin

 

“Homo, vide quæ pro te patior,

Si dolor est sicut quo crucior.

Ad te clamo qui pro te morior:

Vide pœnas quibus afficior,

Vide clavos quibus confodior:

Cum sit tantus dolor exterior,

 Interior planctus est gravior,

Tam ingratum te dum experior.”

 

 

Benoit-16-et-cierge-parousie.over-blog.fr.png

 

Autre traduction latine 

 

"Vide homo quæ pro te patior,

Ad te clamo, qui pro te morior,

Vide pœnas quibus afficior;

Vide clavos quibus confodior;

Non est dolor sicut quo crucior;

Et cum sit tantus dolor exterior,

Intus tamen dolor est gravior,

Tam ingratum cum te experior."

 

 

Icone-Marie-Jesus--anges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Autre traduction française

 

homme, vois ce que je souffre pour toi, vois s'il est une douleur semblable à celle dont je suis déchiré : c'est moi qui te parle, moi qui me soumets à la mort pour toi. Vois les peines dont je suis accablé, les clous dont je suis transpercé ; et cependant, alors que ma douleur est si vive en mon âme et en mon corps, les dispositions de ton cœur me pénètrent d'une amertume bien plus intolérable."

 

 

Lagrime di San Pietro,Philippe Herreweghe,parousie.over-blo

 

Roland de Lassus (ou Orlandus Lassus, Orlando di Lasso, Orlande de Lassus, ou Roland Delattre)3 semaines avant sa mort le 14 juin 1594, a dédié au Pape Clément VIII, le 24 mai 1594, son œuvre musicale "Lagrime di San Pietro" ("Les Larmes de Saint-Pierre", "Saint Peter's Tears"), composée de 20 madrigaux conclus, en 21ème partie, par un motet en latin "Vide homo, quæ pro te patior". Ce dernier figure le Christ Crucifié, s’adressant à Saint-Pierre qui pleure après son reniement (cf Matthieu 26 : 69-75), et, d’une façon générale, à l’humanité pécheresse dans son ensemble.

Ces 20 madrigaux spirituels, parmi les plus célèbres jamais écrits, ont été mis en musique sur des poèmes de l’italien Luigi Tansillo (1510–1568). Les "Lagrime di San Pietro" ont été publiées à Munich en 1595, à titre posthume.

Cette composition a été réalisée pour 7 voix, symbolisant les 7 Douleurs de la Sainte Vierge Marie, et les 21 morceaux représentent 7 fois le chiffre de la Sainte-Trinité.

 

Traduction le 26 mars 2013, d’après des articles en italien et en anglais de Wikipédia.

 

 

Vide Homo, Orlando di Lasso

 

 

 

 

 

Vide Homo (alla quinta bassa), Orlando di Lasso

 

 

 Sacred-Heart-Sagrado-Corazon-Sacre-Coeur-parousie.over-blo.jpg

 

 

germany.gif

"Vide homo"

"Siehe, oh Mensch"

Kammerchor Elberfeld

 

"Siehe, oh Mensch, was ich für dich leide.

Zu dir ruf’ ich, der ich für dich sterbe.

Sieh’ die Qualen, die sie mir bereiten.

Sieh’ die Nägel, die mich nun durchbohren.

Es ist kein Schmerz, der dem meinen gliche,

und sind auch groß die äußeren Schmerzen,

sind doch die inneren noch heftiger,

da so undankbar ich dich muß sehen."

 

 

Tres-Saint-Sacrement-Eucharist-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

uk.gif

"Vide homo"

"See, O man"

"Behold, man, how I suffer for you"

 

"See, O man, what things I endure for you;

To you I cry, I who am dying for you;

See the pains with which I am afflicted;

See the nails with which I am pierced.

There is no suffering like unto that with which I am tormented.

And though the outward suffering be so great,

Yet is the inward suffering heavier still,

When I find you to be so ungrateful!"

 

 

Saint-Georges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

italie.gif 

"Vide homo"

"Guarda uomo"

"Ecco, uomo, come soffro per te"

 

"Guarda uomo, quanto patisco per te,

chiamo te, io che muoio per te,

guarda le pene che m'infliggono;

guarda i chiodi con cui mi traffiggono;

non c'è dolore come quello di cui soffro,

e se così grave pare il dolore esterno,

quello interiore è ben più grave,

poiché ti sento tanto ingrato."

 


 

 

Partager cet article

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article

commentaires