Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 05:23

Pierre-Rene-Rogue-au-pied-de-l-echafaud--parousie.over-bl.jpg

Pierre René Rogue

Martyr de l'Eucharistie

né le 11 juin 1758 à Vannes (Morbihan)

guillotiné le 3 mars 1796 à Vannes

 

 

bretagne.gif

 

 

Bienheureux-Pierre-Rene-Rogue--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Cantique de Pierre-René Rogue

 

« Que mon sort est charmant,

Mon âme en est ravie !

Je goûte en ce moment

Une joie infinie.

Que tout en moi publie

Les bontés du Seigneur ;

Ma misère est finie,

Je touche à mon bonheur.

 

J'ai servi Dieu mon Roi,

En imitant son zèle ;

J'ai conservé la foi,

Je vais mourir pour elle.

Que cette mort est belle

Et digne d'un grand cœur !

Prier, peuple fidèle,

Pour que je sois vainqueur.

 

Ô vous tous, que mon sort

Affecte et intéresse,

Loin de pleurer ma mort,

Tressaillez d'allégresse ;

Tournez votre tendresse

Sur mes persécuteurs ;

Sollicitez sans cesse

La fin de leurs erreurs.

 

Hélas ! Ils ne sont plus

Les enfants de lumière,

Puisqu'ils n'écoutent plus

Le successeur de Pierre.

Mais, puisqu'ils sont nos frères,

Chérissons-les toujours ;

N'opposons à leur guerre

Que douceur et amour.

 

Ô Monarque des cieux,

Ô Dieu, plein de clémence,

Daignez arrêter les yeux

Sur les maux de la France !

Puisse ma pénitence,

Égale à ses forfaits,

Désarmer ta vengeance,

Te la tendre à jamais ! »

 

Le Prêtre martyr Pierre-René Rogue a écrit ce cantique en prison et l'a chanté sur le chemin de l'échafaud. Il a été béatifié à Rome le 10 mai 1934.

 

 

Mosaique-Pierre-Rene-Rogue--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prières en Breton Vannetais

 

 

Prières en Breton

 

 

Tombe-Pierre-Rene-Rogue-a-Vannes--parousie.over-blog.fr.jpg

Tombe de Pierre-René Rogue

dans le cimetière de Boismoreau de Vannes

 


Martyrs de la Révolution française

 


Martyrs during the French Revolution

 


Chapelle-dediee-au-bienheureux-Pierre-Rene-Rogue-dans-la.JPG

Chapelle dédiée au Bienheureux Pierre-René Rogue

dans la Cathédrale Saint-Pierre de Vannes

 

 

 

Diocèse de Vannes

 

 

 

Un Martyr de la Révolution à Vannes : Pierre-René Rogue, par le Père Léon Brétaudeau (1908)

 

 

 

 

Mere-Saint-Louis--parousie.over-blog.fr.jpg

Marie-Louise-Élisabeth de Lamoignon

veuve Molé de Champlâtreux

en religion Mère Saint-Louis

née le 3 octobre 1763 à Paris

morte le 4 mars 1825 à Vannes

Fondatrice de la Congrégation des

Sœurs de la Charité de Saint-Louis

 

 

 

 

Chant pour la Béatification de Mère Saint-Louis

à Vannes, le 27 mai 2012

créé spécialement à partir de ses paroles


 

Refrain

Soyez dans la joie et l’allégresse,

Vous êtes pour tous une lumière,

Heureux si l’Esprit de Dieu vous presse,

Pour dire aux petits l’Amour du Père.

 

 

1. Dieu nous a donné des témoignages de son Amour, jusqu’à souffrir et à mourir pour nous.

Soyez dans l’allégresse

Je dois tout ce que je suis à la tendresse du Dieu Amour.

L’amour de Dieu nous presse

 

2. La Sainteté n’est autre chose que d’avoir le bonheur d’être revêtu de la charité de Jésus Christ.

Soyez dans l’allégresse

L’esprit de charité est l’Esprit de Jésus Christ.

L’amour de Dieu nous presse

 

3. Il faut que du feu qui brûle dans notre coeur, sorte une lumière qui éclaire et réjouisse ceux qui nous voient.

Soyez dans l’allégresse

Tout est grand quand c’est l’amour qui le fait.

L’amour de Dieu nous presse

 

4. Vouloir ce que Dieu veut, comme il le veut, c’est certainement la perfection de la charité.

Soyez dans l’allégresse

Vous êtes faibles, pour vous je suis le Dieu fort.

L’amour de Dieu nous presse

 

5. Que votre justice qui n’est autre que la charité soit dans votre coeur comme dans sa source.

Soyez dans l’allégresse

Il ne nous appartient pas de mettre des bornes à la Miséricorde Divine.

L’amour de Dieu nous presse

 

6. Livrons-nous à ce divin Amour, il répandra en nous une goutte de cette rosée qui rafraîchit.

Soyez dans l’allégresse

Ô prodige d’amour que l’Amour seul a pu inventer.

L’amour de Dieu nous presse

 

7. L’Eucharistie est un feu céleste qui purifie l’âme, l’embellit, la consacre, la vivifie et l’embrase.

Soyez dans l’allégresse

Il n’y a que celui qui a formé le coeur qui puisse le remplir.

L’amour de Dieu nous presse

 

8. Le Dieu que nous servons et qui nous appelle est le plus tendre de tous les Pères.

Soyez dans l’allégresse

Rien n’est dur ni pénible quand on aime.

L’amour de Dieu nous presse

 

Refrain : Père André Guillevic

Musique : Richard Quesnel


 

 

 

 

Portrait-Mere-Saint-Louis-devoile--beatification-Vannes.jpg

Portrait de Mère Saint-Louis dévoilé

lors de sa béatification à Vannes,

la 1ère en terre bretonne,

le 27 mai 2012

 

 

 

Pensées de Mère Saint-Louis

 

J'ai été conduite par l'amour depuis ma tendre jeunesse, mais par un amour jaloux, crucifiant, qui me demandait de tout lui immoler.

(Corresp. spir., déc. 1811)

 

Quand donc pourrais-je lui (Bien-Aimé) rendre Amour pour Amour ?

(Corresp. spir. 13 juillet 1813)

 

Dieu a imprimé sur toute la nature le sceau de son amour.

(Conf., p. 383)

 

Il ne suffit pas à une âme consumée de l'amour divin d'en goûter toutes les douceurs ; il faut encore qu'il se répande au dehors.

(Conf., p. 534)

 

Un seul sentiment doit nous réunir l'amour de Dieu et le désir de procurer sa Gloire.

(Conf., p. 25)

 

Formons aujourd'hui le dessein de travailler, avec une nouvelle ardeur, à nous purifier et à nous attacher fermement à Dieu.

(Conf., p. 354)

 

Vivre une vie intérieure et toute en Dieu, c'est tourner toutes ses pensées, toutes ses affections, tous ses désirs vers le Ciel et pour le Ciel.

(Conf., p. 298)

 

Nourrissons-nous continuellement de cette grande et solide pensée de l'éternité, elle seule sera dans notre saint état, notre force, notre plus douce consolation.

(Conf., p. 518)

 

Le Dieu que nous servons et qui nous appelle si tendrement à Lui est le plus tendre de tous les Pères.

(Conf., p. 495)

 

L'amour divin procure de grands avantages au coeur qui en est rempli.

(Conf., p. 384)

 

La charité interdit tous discours, toutes paroles, capables de nuire au prochain.

(Conf. p. 220)

 


Le Mystère de l'Incarnation

au coeur de Mère Saint-Louis

 

Le voilà donc arrivé, mes chères filles, ce jour, plus grand que le premier des jours ; […] ce jour que les prophètes nous ont annoncé des siècles auparavant.

(Conf. P. 78)

 

Je trouve, dans la naissance de Jésus, toutes les vertus qui font le fondement et l'excellence de la vie religieuse.

(Conf. P. 71)

 

Jésus, dans la Crèche, est pour l'âme religieuse, le plus parfait modèle de la pauvreté, de l'obéissance, de l'humilité, de la vie cachée et intérieure.

(Conf. P. 72)

 

Durant cette sainte octave, ayons fréquemment recours à lui […] Disons-lui souvent : « Jésus pauvre, Jésus obéissant, Jésus doux et humble de cœur, Ayez pitié de nous ! Venez au secours de notre faiblesse. »

(Conf. P. 76)

 

O Jésus, c'est dans l'étable de Bethléem […] que vous y préparez la grande œuvre de notre Rédemption, que vous consommerez sur la croix.

(Conf. P.81)

 

O heureux Bergers, je vous vois à l'entour du berceau de Jésus ; qu'y trouvez-vous ? Un enfant ! Mais la foi qui vous anime, vous y découvre votre Dieu.

(Conf. P. 80)

 

C'est en union avec vous, ô Jésus Enfant, que je dis, en ce jour, du fond du cœur : "Me voici, ô mon Père, je viens dans le dessein d'accomplir votre volonté ; elle sera dorénavant la mienne.

 (Conf. P. 82)

 

Ô Jésus Enfant, je viens me jeter à vos pieds, moi et toutes celles que vous m'avez données pour les conduire à vous.

 (Conf. p. 85)

 

 

L'Eucharistie au coeur de

Mère Saint-Louis

 

… jour de la Fête-Dieu, qui est l'anniversaire de ma 1ère communion où je reçus, quoique bien jeune alors, de grandes grâces de Dieu. Je ne les oublierai jamais.

 (Corresp. spir. 13 juin 1811)

 

Depuis près de vingt-cinq ans,… je me nourris de ce Pain céleste ; … j'y puise tous les jours une faim et une soif plus ardentes : je ne crois pas avoir éprouvé un seul moment de tiédeur.

 (Corresp. spir. 26 déc. 1813)

 

C'est dans la sainte communion… que j'éprouve des sentiments que nulle expression ne pourra rendre.

 (Corresp. spir. 3 janvier 1799)

 

Je ne crois pas avoir communié sans avoir la foi en la divine Eucharistie.

 (Corresp. spir. 25 juillet 1815)

 

Dans la communion, la foi en la présence réelle agit si puissamment en moi que, dans ce moment,... je forme le désir que ce soit le dernier instant de ma vie.

 (Corresp. spir. déc. 1815)

 

Je suis fortement pénétrée de la grandeur du mystère de la foi et de l'amour de Jésus Christ pour nous dans l'Eucharistie.

 (Corresp. spir. 31 mai 1822)

 

Jésus Christ est près de nous nuit et jour, y pensons-nous ? Oserais-je être du nombre de ses fidèles adorateurs ?

 (Corresp. spir. 31 mai 1822)

 

La sainte communion augmente dans l'âme la foi, l'espérance et la charité, vertus qui entretiennent la vie intérieure.

 (Conférences, p. 242)

 

En participant au Corps de Jésus Christ, dans la communion, on a l'avantage de participer à son esprit : on pense, on parle et on agit comme Jésus Christ.

 (Conférences, p. 242)

 

L'Eucharistie est une source abondante de douceurs et de consolations dans les peines de la vie.

 (Conférences, p. 242)

 

Une seule communion pourrait et devrait faire de nous des saints.

 (Conférences, p. 246)

 

Faisons du jour qui suit notre communion un jour d'action de grâce envers Jésus Christ.

 (Conférences, p. 248)

 

Jamais je n'exprimerai ce que me fait éprouver la présence réelle de Jésus Christ dans l'Eucharistie.

 (Corresp. spir. 30 mai 1813)

 

Il me semblait que je ne vivais plus, mais que Jésus Christ vivait en moi, surtout durant la messe et dans la sainte communion.

 (Corresp. spir. 23 janvier 1814)

 

Dans la communion et durant les moments d'adoration, il me semble que la foi est si vive qu'elle me fait percer les voiles eucharistiques qui cachent mon Dieu.

 (Corresp. spir. 23 janvier 1814)

 

Jamais je n'exprimerai tout ce que j'éprouve dans la sainte communion, avec quelle abondance ce divin Époux de mon âme se communique à moi.

 (Corresp. spir. 22 septembre 1810)

 

Dans mes communions, je ressentais des impressions si vives de foi et d'amour que j'en étais comme absorbée et toute perdue en Dieu.

 (Corresp. spir. 21 avril 1813)

 

Dans la communion et dans le temps d'oraison que je fis ce jour-là… jamais je ne me suis donnée à Dieu avec une si grande abondance.

 (Corresp. spir. 14 septembre 1811)


Source : soeursdelacharitestlouis.qc.ca 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article

commentaires