Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 17:12

Cathédrale Saint-Théodorit (Uzès). Tombeau de Saint-Firm

Sanctus Firminus

Firmin d'Uzès

516-553

 

 

Blason-d-Uzes.png

 

 

Prière à Saint-Firmin d’Uzès

 

Grand Saint-Firmin,

toi qui fus le bon pasteur d’Uzès et de son diocèse,

souviens-toi de tous les habitants de cette ville

et de tous ceux qui passent dans ta Cathédrale !

Accompagne-les sur les chemins de la vie,

donne-leur la Lumière du Seigneur

pour qu’ils vivent leur Baptême,

approfondissent leur Foi et soient heureux,

guidés par la Bonne Nouvelle de l’Évangile.

 

Nous vénérons ton souvenir ;

aide ceux qui sont faibles,

qui sont sans défense et sans volonté,

qui ont l’esprit obscurci et le caractère fragile.

Donne-leur la force qui vient d’En-Haut,

écoute leur supplication,

entends nos prières pour eux.

 

Toi qui aimes les petits, les pauvres et les faibles,

sois notre force !

Toi qui guides ceux qui sont dans les ténèbres,

sois notre lumière !

Toi qui accompagnes les voyageurs,

marche auprès des visiteurs, des vacanciers, des pèlerins,

éclaire notre démarche.

Nous T’en prions, Seigneur, habite notre prière.

 

 

Note : extrait de la prière exposée dans la Cathédrale Saint-Théodorit d'Uzès, où reposent maintenant les reliques de Saint-Firmin d'Uzès.

 

 

Chaleureux remerciements à Christophe Kiehl pour sa précieuse contribution à la correction d'inexactitudes dans la 1ère publication de la prière à Saint-Firmin dans cet article.


 

Tour-Fenestrelle-de-la-Cathedrale-Saint-Theodorit-d-Uzes.JPGTour Fenestrelle de la Cathédrale Saint-Théodorit d'Uzès

 

 

 

 

Biographie de Saint-Firmin d'Uzès :

 

"Né à Narbonne, en 516, Firmin, qui par sa mère était descendant de Clovis, s’était fait connaître et apprécier à Uzès pour "sa profonde sagesse, sa rare vigilance, sa douce et ferme administration" comme coadjuteur auprès de son oncle Rorice, un octogénaire évêque. Fort logiquement il lui succéda en 538 et fit profiter son diocèse de ses multiples qualités. « Travaillant de toutes ses forces à son salut et à celui des autres, écrit Marie de Parseval, au début du XXe siècle, dans la Dépêche du Midi, son zèle infatigable ne s’arrêta point aux limites pourtant étendues de son diocèse ».

 

Firmin intervint auprès des peuplades à demi sauvages du Gévaudan, qui adoraient une statue représentant un mulet et se préparaient à la lapider mais le bras de Dieu empêcha les pierres de s’envoler.... Il a alors la réputation d’avoir "des faveurs toutes spéciales d’en haut". Mais Firmin ne se complut point uniquement dans ses extases : il contribua au développement d’Uzès et à la construction de plusieurs églises (St Baudile et St Julien). Il participa à deux conciles des évêques des Gaules, en 541 et en 549, à Orléans. Il y brilla "par sa science et sa piété" et se trouva rangé parmi "les plus illustres évêques de l’Eglise catholique". Il décéda dans sa propriété de Firmignargues.

Naît alors une bien belle légende. Son corps fut ramené à Uzès sur un char tiré par quatre bœufs. Traversant une épaisse forêt, le cortège fut attaqué par un énorme ours qui tua l’un des bœufs. L’animal qui ne se défend pas est saisi et attelé au char avec les trois bœufs. C’est porté par cet étrange attelage que le corps de l’évêque entra dans la cité... pas encore ducale

 

Son corps enseveli le 11 octobre 553, dans l’église Saint Baudile qui se trouvait au quartier actuel de la Perrine donna lieu à un important pèlerinage : le saint (on ne sait pas exactement quand il a été canonisé) avait la réputation de guérir les déments. Ses reliques devinrent "le but de fortes processions et pèlerinages pour exorciser les gens possédés de l’esprit malin". Le peuple fut abusé et les autorités ecclésiastiques décidèrent de cacher les reliques qui ne réapparaîtront que 500 ans plus tard. Un bourg populeux s’était entre temps formé autour de la basilique… Les reliques du saint évêque disparurent à nouveau au cours des guerres de religion mais un bras avait été auparavant déposé en l’église St Firmin du diocèse de Maguelonne, détruite elle aussi comme St Baudile par les Protestants. Au début du XIXe siècle, raconte Lionel d’Albiousse dans son livre "Histoire de la ville d’Uzès" (1903), le propriétaire de terrain où était située cette dernière église, déterra une caisse en plomb sur laquelle était inscrit : Sanctus Firminu. C’est pourquoi des reliques de St Firmin sont déposées dans une riche châsse que l’on peut voir à gauche, dès l’entrée dans la cathédrale."

 

Source : site http://uzes.blogs.midilibre.com

 

 

Saint-Firmin-d-Uzes.jpg

 

 

Catalunya

 

 Fermí d'Usès 

 


Partager cet article

Published by Patrick ROBLES - dans Prières
commenter cet article

commentaires

Kiehl 15/02/2012 10:18


J'adore cette prière. je suis allé à Uzès et voici le texte exhaustif. Je vous l'adresse au cas où vous pourrez le corriger :


qui sont sans défense et sans volonté, qui ...


Toi qui aimes les petits, les pauvres... (et pas le contraire)


sois notre Lumière! Toi qui accompagnes les voyageurs, marche auprès des visiteurs, des vacanciers, des
pélerins, Eclaire notre démarche.


Nous t'en prions, Seigneur, habite notre prière.


 





 






Patrick ROBLES le Franc-Comtois 15/02/2012 10:24



Merci beaucoup. J'avais recopié cette prière d'après une photo à peine lisible.


J'avais demandé à recevoir la prière intégrale par email au Diocèse compétent qui n'a jamais donné suite à ma demande.


Merci encore pour ces précieuses précisions. Je vais de ce pas apporter les modifications qui s'imposent dans cet article.


Que Saint-Firmin exauce vos prières, et que le Doux Coeur de Marie vous combe de Ses Grâces au Nom de Jésus-Christ.


Patrick


 






foot 20/10/2010 23:42



j'en apprends tous les jours!