Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:58
Benigna-Consolata-Ferrero--parousie.over-blog.fr.jpgBenigna Consolata Ferrero
née le 6 août 1885 à Turin (Torino), Italie
morte le 1er septembre 1916
dans le Monastère de Côme (Como), Italie



Torino-Stemma.png


Prière pour obtenir la grâce

d'une confiance illimitée


Mon très doux Jésus, Dieu infiniment Miséricordieux, Père très tendre des âmes, et d'une façon toute particulière, des plus faibles, des plus misérables, des plus infirmes, que Vous portez avec une tendresse spéciale entre Vos bras Divins, je viens à Vous afin de Vous demander, par l'Amour et par les Mérites de Votre Sacré-Coeur, la Grâce de me confier toujours plus dans Votre Miséricordieuse Bonté, la Grâce de reposer en assurance dans Vos bras Divins et Amoureux pour le temps et pour l'éternité.


« Fleurs de Confiance et d'Amour », extraites des ‘"Communications Spirituelles" reçues par Soeur Benigna Consolata Ferrero de la Visitation Sainte-Marie de Côme (Como, Italie).



Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus par l'intercession de Soeur Benigna Consolata Ferrero



Benigna-Consolata-Ferrero--6---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Prière de Soeur Benigna Consolata Ferrero


"Jésus, unique amour de mon cœur, je veux souffrir ce que je souffre et tout ce que Vous Voulez que je souffre pour Votre pur Amour, non pas à cause des mérites que je puis acquérir, ni des récompenses que Vous me promettez, mais uniquement pour Vous plaire, Vous louer, Vous bénir, aussi bien dans la douleur que dans la joie."


Prière dictée par Jésus, d'après les écrits Vade Mecum.


'Vade Mecum' de Soeur Benigna Consolata Ferrero, apôtre et secrétaire de la Miséricorde Divine

 


Beatification: 


BENIGNA CONSOLATA FERRERO

Professed religious, Visitation Nuns

Born: 06 August 1885 in Turin (Italy)

Competent diocese: Como

CCS protocol number: 79

Type of cause: heroic virtues

Opening of informative process: 01 December 1925

Petitioner: Monastero della Visitazione, Via Briantea, 14, 22100 Como, ITALY.


Benigna-Consolata-Ferrero.jpg


"Ecris, ma Bénigne, apôtre de Ma Miséricorde, écris ceci : la principale chose que Je désire faire connaître, c'est que Je suis tout Amour ; la plus grande peine qu'on puisse Me faire, c'est de douter de Ma Bonté.

Non seulement, Mon Cœur éprouve de la compassion, mais Il se réjouit quand il y a beaucoup à réparer, pourvu qu'il n'y ait pas de malice. Si tu savais combien Je travaillerais dans une âme, même remplie de misères, si elle Me laissait faire… L'amour n'a besoin de rien, mais il ne faut pas qu'Il trouve de résistance. Souvent, tout ce que Je requiers d'une âme pour la rendre sainte, c'est de Me laisser faire… Les imperfections, quand on ne les aime pas, ne peuvent Me déplaire. L'âme doit s'en servir comme d'autant de degrés pour s'élever jusqu'à Moi, moyennant l'humilité, la confiance et l'amour : Je m'abaisse vers l'âme qui s'humilie et Je vais la chercher dans son néant pour M'unir à elle.

Tout le secret de la sainteté consiste dans ces deux mots : se défier et se confier. Toujours te défier de toi, puis, ne pas t'arrêter là, mais t'élever aussitôt à la confiance en Dieu, car si Je suis Bon pour tous, Je suis très bon pour ceux qui se confient en Moi. Sais-tu quelles sont les âmes qui profitent le plus de Ma Bonté ?… Celles qui se confient davantage… Les âmes confiantes sont les voleuses de Mes Grâces… Ecris que le plaisir que Je goûte en l'âme confiante est indicible…

Comme le feu se nourrit de combustibles et s'accroît à mesure qu'on l'alimente, ainsi Ma Miséricorde se nourrit des misères qu'Elle consume et, plus Elle en trouve, plus Elle grandit. O ma Bénigne ! si les hommes savaient combien Je les Aime et comme Mon Cœur jouit lorsqu'on croit à Mon Amour ! On y croit trop peu, trop peu !…

On ne sait pas le tort qu'on fait à Dieu en doutant de Sa Bonté ! Les péchés peuvent être énormes et nombreux ; mais pourvu qu'on revienne à Moi, Je suis toujours prêt à tout pardonner, à tout oublier. Tu es l'apôtre de la Miséricorde de Dieu… J'ai jeté mes regards sur toi afin que tu deviennes le canal des Divines Miséricordes. Ecris donc que Je fais mes plus beaux chefs-d'œuvre avec les sujets les plus misérables, pourvu qu'ils Me laissent faire.

Lorsqu'une âme se repent de ses fautes et les déplore de tout son cœur, crois-tu que Je sois assez dur pour ne pas la recevoir ?… Si tu penses ainsi, c'est que tu ne connais pas Mon Cœur. Mon Cœur très Aimant a tellement soif du salut des âmes que lorsqu'elles reviennent à Lui, Je ne puis plus contenir Ma joie ; Je cours à leur rencontre.

Le plus grand dommage que le démon puisse causer à une âme après l'avoir fait tomber dans le péché, c'est de la jeter dans la défiance. Tant qu'une âme a confiance, le retour lui est facile ; mais si le démon parvient à lui fermer le cœur, oh ! comme il Me faut lutter pour la reconquérir.

Ecris, ma Bénigne, écris afin qu'on le sache : il est certain que cent péchés M'offensent plus qu'un seul, mais si ce seul péché est une défiance de Moi, il Me blesse le Cœur plus que cent autres, parce que la défiance Le blesse, Mon Cœur, au plus intime. J'Aime tant les hommes !…

Oui, on a une idée trop étroite de la Bonté de Dieu, de Sa Miséricorde, de Son Amour pour Ses créatures. On mesure Dieu aux créatures, et Dieu n'a pas de limites ; Sa Bonté est sans bornes… Oh ! pouvoir user de Dieu et ne pas le faire !… Pourquoi cela ? Parce que le monde ne Le connaît pas. Je suis un trésor infini que Mon Père a mis à la disposition de tous… Ceux qui Me rebutent ne comprendront leur malheur que dans l'éternité. J'Aime les hommes, Je les Aime tendrement comme Mes frères ; quoi qu'il y ait une distance infinie entre eux et Moi, Je n'en tiens pas compte.

Tu ne peux croire le plaisir que J'éprouve à remplir Ma mission de Sauveur. Quand les péchés ont été pardonnés, ils deviennent pour l'âme des fontaines de Grâces, parce qu'ils lui sont des sources perpétuelles d'humilité… Tout contribue à l'avancement d'une âme, tout ; même ses imperfections sont dans Mes mains Divines comme autant de pierres précieuses, parce que Je les change en actes d'humilité que J'inspire à l'âme de faire. Si ceux qui construisent des maisons pouvaient transformer les débris et tout ce qui les encombre en autant de matériaux de construction, combien ils s'estimeraient heureux ! Eh bien ! L'âme fidèle le peut avec Ma Grâce, et ses fautes, même les plus graves et les plus honteuses, deviennent les pierres fondamentales de l'édifice de sa perfection."


Notre Seigneur à Sœur Benigna Consolata Ferrero, "Sœur Benigne-Consolata", Lyon, J.-B. Roudil, 1920.


Benigna-Consolata-Ferrero--Laminated-picture-badge-enclosin.jpg


"Je prépare l'Oeuvre de Ma Miséricorde. Je veux une nouvelle résurrection dans la société, et Je veux qu'elle soit l'Oeuvre de l'amour."

"La confiance est la clef qui ouvre les trésors de Mon Infinie Miséricorde."

"Tu ne peux croire le plaisir que J'éprouve à faire l'office de Sauveur : c'est tout Mon contentement et Je fais Mes plus beaux chefs-d'oeuvre précisément dans les âmes que J'ai relevées de plus bas, qui étaient le plus plongées dans la fange. Une fois que les péchés sont pardonnés, ils se convertissent, pour l'âme qui les a commis, en sources de Grâces, parce que ce sont des sources perpétuelles d'humilité."

"Sais-tu quel est le chemin qui conduit le plus vite au Paradis ?... C'est l'espérance en Mes Mérites et la fidélité à la Grâce."


..."Je ne me lasse pas de trouver des misères, pourvu que Je trouve une bonne volonté. Quand elle y est, il y a matière à travailler. Mon amour se nourrit en consumant des misères, et l'âme qui m'en apporte le plus, pourvu que ce soit avec un coeur contrit et humilié, est celle qui Me plaît davantage, parce qu'elle Me donne l'occasion d'exercer plus pleinement Mon office de Sauvuer. Mais surtout, ce que je veux te dire, ô Ma Benigna - et Je le concentre en peu de mots - c'est ceci : que l'âme n'ait jamais peur de Dieu, car Dieu est toujours prompt à lui faire Miséricorde, et le plus grand plaisir que puisse avoir le Coeur de ton Jésus, est de conduire à son Père le plus grand nombre possible de pécheurs. Ce sont là Mes Gloires, Mes joyaux ; Je les aime tant, les pauvres pécheurs ! Ecoute, ô ma joie, écris ceci : si l'on veut Me faire un grand plaisir, il faut croire à Mon Amour ; si l'on veut M'en faire un plus grand, il faut y croire davantage, et pour Me faire le plus grand de tous les plaisirs, il ne faut pas mettre de limites à cette Foi dans Mon Amour."


Source : "Fleurs de Confiance et d'Amour", extraites des "Communications Spirituelles" reçues par Soeur Benigna Consolata Ferrero de la Visitation Sainte-Marie de Côme, Italie.


Benigna Consolata Ferrero (5)



italie.gif


Preghiera della Serva di Dio

Suor Benigna Consolata Ferrero


«O mio Gesù, come desidererei che tutti i palpiti del mio cuore, tutte le azioni della mia vita, tutti i passi che faccio, fossero tante voci che ti domandassero perdono.

Mio Dio, mio Padre, mio Creatore, mio Sposo, vengo a te per offrirti, nell'ardore del mio cuore, i voti che per grazia tua ho fatto alla tua divina maestà. Sono tuoi, i miei voti, perchè tu mi hai dato la grazia di farli; sono tuoi, perchè sono i legami che mi uniscono a te; sono ancora tuoi, perchè su di te conto per poterli ben os­servare.

O Gesù, siimi sempre Gesù, e fa che io ti sia sempre sposa fedele. Così sia. Dio sia benedetto. Viva Gesù!»


Gesu-a-Sr-Benigna-Consolata-Ferrero-2.jpg


Decalogo dell’Amore


1°) Darsi all'Amore.

2°) Abbandonarsi all'Amore.

3°) Seguire l'Amore.

4°) Non uscire dall'Amore.

5°) Credere all'Amore.

6°) Assecondare l'Amore.

7°) Inculcare l'Amore.

8°) Lasciarsi bruciare dall'Amore.

9°) Lasciarsi impiegare dall'Amore.

10°) Lasciarsi consumare dall'amore.


Gesù a Sr. Benigna Consolata Ferrero.


Gesu-a-Sr-Benigna-Consolata-Ferrero.jpg

 

Partager cet article

Published by Patrick Parousie - dans Italie mystique
commenter cet article

commentaires