Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 17:04

Saint-Vincent-Ferrier-parousie.over-blog.fr.jpg

San Vicente Ferrer

"Sant Vicent el del ditet"

Saint Vincent Ferrier, O.P.

né le 23 janvier 1350 à Valence (Espagne)

mort le 5 avril 1419 à Vannes (Morbihan)

 

 

 

Voici l’édifiant passage, sorti de l’oubli, d’un livre de 1855 écrit par le pieux, docte et besogneux Abbé Antoine Marc Bayle (1825-1877), Aumônier du Lycée Impérial de Marseille et Docteur en Théologie.

 

 

 

Prière de guérison des malades

de Saint Vincent Ferrier

en imposant avec Foi les mains sur les malades

 

« Que Jésus, Fils de Marie,

Salut du monde et Seigneur,

qui t’a amené à la Foi Catholique,

te conserve dans cette Foi ;

qu’Il te rende bienheureux

et qu’Il daigne te délivrer

de cette infirmité.

Ainsi soit-il ! »

 

 

St-Vincent-Ferrier-Vannes-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Prière de Saint Vincent Ferrier en vieux français :

"Jesus, Fils de Marie, Salut & Seigneur du monde, qui vous a attiré à la Foy Catholique, vous conserve en icelle & vous rende bien-heureux & vous daigne délivrer de cette maladie dont vous estes affligez. Ainsi soit-il."

 

("Vies des saints de la Bretagne Armorique", par Alber Le Grand (1636), chapitre VI - Vème édition de 1901 – Quimper)


 

Texte complet : « VI. Estant à Rennes, un Gentil-homme Anglois le fut trouver de la part du Roy d'Angleterre, Henry, qui, au mois d'Aoust de cette année, estoit descendu, avec toute son Armée, à la Toucque en Normandie, & le pria de venir trouver ce Prince à Caën ; ce qu'il fit ; &, ayant séjourné quelques jours en sa Cour, pour tascher de moyenner une bonne paix entre les deux Couronnes, voyant qu'il ne pouvoit rien avancer en cette affaire, il s'en retourna en Bretagne, passa à Mont-fort, Josselin & Ploërmel, & se rendit à Vennes. Il seroit difficile d'exprimer le grand fruit qu'il fit en Bretagne, durant ce voyage & le reste de sa vie qu'il y séjourna ; car si, passant seulement par les autres Royaumes, il a opéré des merveilles si grandes, que n'aura-t-il fait en cette Province, en laquelle il a passé deux années entieres ? On a remarqué souvent qu'estant si foible & debile, tant à cause de sa vieillesse, que pour les austéritez dont il mattoit son corps, neant-moins, estant en Chaire, il avoit l'estomach autant sain, le geste & mouvement du corps autrant libre, la parole aussi forte & à commandement, comme il avoit en sa jeunesse ; ce qu'à bon droit on tenoit en rang de miracle. Allant par pays, il guerissoit les malades par l'imposition de ses mains, specialement ceux qui estoient incommodez de fiévre ; il usoit ordinairement de cette forme d'Oraison tirée du texte de l'Evangile Marc, 16, : Signa autem eos qui crediderint hæc sequentur : Super ægros manus imponent & bené habebunt. Et puis il ajoûtoit aussi en Latin : Jesus, Mariæ Filius, mundi Salus & Dominus, qui te traxit ad fidem Catholicam, te in eo conservet & beatum faciat, & ab hac infirmitate te liberare dignetur. Amen. C'est à dire en François : "Jesus, Fils de Marie, Salut & Seigneur du monde, qui vous a attiré à la Foy Catholique, vous conserve en icelle & vous rende bien-heureux & vous daigne délivrer de cette maladie dont vous estes affligez. Ainsi soit-il." »

 

 

16 Qui crediderit, et baptizatus fuerit, salvus erit: qui vero non crediderit, condemnabitur.

17 Signa autem eos qui crediderint, hæc sequentur: in nomine meo dæmonia ejicient: linguis loquentur novis:

18 serpentes tollent: et si mortiferum quid biberint, non eis nocebit: super ægros manus imponent, et bene habebunt.

19 Et Dominus quidem Jesus postquam locutus est eis, assumptus est in cælum, et sedet a dextris Dei.

20 Illi autem profecti prædicaverunt ubique, Domino cooperante, et sermonem confirmante, sequentibus signis.

 

Vulgata, Novum Testamentum, Evangelium secundum Marcum 16:16-20

 

 

 

16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;

18 ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.

19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.

20 Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

 

Marc 16 : 16-20 (Louis Segond)

 

 

Prière de Saint Vincent Ferrier en latin :

« Jesus, Mariæ Filius, mundi Salus et Dominus, qui te traxit ad Fidem Catholicam, te in ea conservet et beatum faciat et ab hac infirmitate liberare dignetur. Amen. »

 

 

St-Louis-Bertrand-Zurbaran-parousie.over-blog.fr.jpg

San Luis Beltrán i Eixarch

Sant Lluís Bertran Eixarch

Saint Louis Bertrand, O.P.

Saint Patron de la Colombie

Francisco de Zurbarán (1640)

 

 

 

Prière transformée par Saint Louis Bertrand :

« Que Jésus, Fils de Marie, Salut du monde et Seigneur, qui t’a amené à la Foi Catholique, te conserve dans cette Foi, qu’Il te rende bienheureux, et par les mérites de la Bienheureuse Marie et de notre père, le bienheureux Dominique, et du bienheureux Vincent Ferrier, et de tous les saints, qu’Il daigne te délivrer de cette infirmité. Ainsi soit-il ! »

 

 

Prière transformée par Saint Louis Bertrand en latin :

« Jesus, Mariæ Filius, mundi Salus et Dominus, qui te traxit ad Fidem Catholicam, te in ea conservet et beatum faciat, et meritis Beatæ Mariæ et Beati Dominici patris nostri et Beati Vincentii Ferrarii et omnium sanctorum, te ab hac infirmitate liberare dignetur. Amen. »

 

 

Mort-de-St-Louis-Bertrand-J.-J.-de-Espinosa-parousie.over-b.jpg

Mort de Saint Louis Bertrand (San Luis Bertrán)

Jerónimo Jacinto de Espinosa,

peintre baroque espagnol né à Cocentaina (1600-1667)

 

 

 

Texte d'origine :

« Ordinairement, pour obtenir la guérison des malades, saint Vincent récitait la prière suivante, formée de quelques paroles de la sainte Écriture, qui excitaient sa foi, et d’autres paroles, qui exprimaient son désir (1) : « Voici quels signes suivront ceux qui croiront : ils imposeront les mains sur les malades et les malades se trouveront bien. Que Jésus, fils de Marie, salut du monde et Seigneur, qui t’a amené à la foi catholique, te conserve dans cette foi, qu’il te rende bien heureux et qu’il daigne te délivrer de cette infirmité. Ainsi soit-il. » Il variait les derniers mots de cette prière lorsqu’il désirait rendre la vie à quelque défunt ou chasser le démon du corps de quelque possédé. »

 

(1) « Signa autem eos qui crediderint hæc sequentur : Super ægros manus imponent et bene habebunt. Jesus, Mariæ filius, mundi salus et Dominus, qui te traxit ad fidem catholicam, te in ea conservet et beatum faciat et ab hac infirmitate liberare dignetur. Amen. – Saint Louis Bertrand se servit de cette prière, en y ajoutant, après le mot faciat : Et meritis Beatæ Mariæ et Beati Dominici patris nostri et Beati Vincentii Ferrarii et omnium sanctorum te* ab hac… Cette prière, ainsi modifiée, est encore récitée sur les malades par les Frères-Prêcheurs. »

 

Erreur de frappe dans le texte d’origine : il est écrit "te" au lieu de "et".

 

Source : « Vie de Saint Vincent Ferrier de l’Ordre des Frères-Prêcheurs (1350-1419) » (livre ci-dessous), par l'Abbé A. Bayle, Aumônier du Lycée impérial de Marseille, pages 80-81 - Paris. Ancienne Maison Sagnier et Bray, Ambroise Bray, libraire-éditeur, rue des Saints-Pères, 66. (1855).

 

 

Miracles Vincent Ferrier,parousie.over-blog.fr

 

Vie de Saint Vincent Ferrier, par l'Abbé A. Bayle (1855)

 

 

Partager cet article

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article

commentaires

babouchka 28/02/2013 21:32


M E R C I  CHER   PATRICK ! Quand j' irai à Vannes. je le prierai bien pour vous
!

Patrick ROBLES le Franc-Comtois 28/02/2013 21:48



Merci Babouchka, mais priez d'abord pour notre pauvre église et pour tous "les petits, les obscurs et les sans-grades".


Et n'oubliez pas (sans vous oublier vous-même), de prier d'autres saints vannetais.


Amitiés.


Patrick