Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 13:20

La-Dispute-du-Saint-Sacrement-Raphael-parousie.over-blog.f.jpg

 

 

Salutation à la Très Sainte

Vierge Marie, Mère de Dieu

 en latin, par Saint Jean Eudes

 

Ave Maria, Filia Dei Patris.

Ave Maria, Mater Dei Filii.

Ave Maria, Sponsa Spiritus sancti.

Ave Maria, Templum totius Divinitatis.

Ave Maria, candidum Lilium fulgida semperque tranquillae Trinitatis.

Ave Maria, Rosa praefulgida caelicae amoenitatis.

Ave Maria, Virgo virginum, Virgo fidelis, de qua nasci et de cujus lacte pasci Rex caelorum voluit.

Ave Maria, Regina Martyrum, cujus animam doloris gladius pertransivit.

Ave Maria, Domina mundi, cui data est omnis potestas in caelo et in terra.

Ave Maria, Regina cordis mei, Mater, vita, dulcedo, et spes mea charissima.

Ave Maria, Mater amabilis.

Ave Maria, Mater admirabilis.

Ave Maria, Mater misericordiae. (1)

Gratia plena, Dominus tecum. (2)

Benedicta tu in mulieribus.

Et benedictus fructus ventris tui Jesus.

Et benedictus sponsus tuus Joseph.

Et benedictus pater tuus Joachim.

Et benedicta mater tua Anna.

Et benedictus filius tuus Joannes.

Et benedictus Angelus tuus Gabriel.

Et benedictus Pater aeternus, qui te elegit.

Et benedictus Filius, qui te amavit.

Et benedictus Spiritus sanctus, qui te sponsavit.

Et benedicti in aeternum omnes qui benedicunt tibi et qui diligunt te.

Nos cum Prole pia benedicat Virgo Maria. Amen.

 

1. "En 1653, le Vén. P. Eudes ordonna à ses fils d'ajouter cette invocation, en reconnaissance de la main-levée de l'interdit de la chapelle de Caen, grâce qu'il attribuait à la miséricorde de Marie. Les religieuses de Notre-Dame de Charité ne la récitent pas, et on ne la trouve pas dans les livres antérieurs à cette date.

Elle élève à treize le nombre des salutations."

 

2. C'est à tort que, dans l'édition du Manuel de 1837, on a répété Ave Maria avant Gratia plena. Les salutations sont terminées ; c'est là, dans la pensée du pieux auteur, que commencent les douze bénédictions.

 

Cf notes 66 et 67 dans les Œuvres complètes de Saint Jean Eudes, tome 2, page 360.

 

Paul-de-Moll-thaumaturge-parousie.over-blog.fr.jpg

Cette salutation miraculeuse, légèrement modifiée,

a été propagée par le Père Paul de Moll

 

 

La même Salutation à Marie en Français

 

Je vous salue Marie, Fille de Dieu le Père.

Je vous salue Marie, Mère de Dieu le Fils.

Je vous salue Marie, Épouse du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie, Temple de toute la Divinité.

Je vous salue Marie, Lys blanc de la resplendissante et toujours immuable Trinité.

Je vous salue Marie, Rose très vermeille du Jardin céleste.

Je vous salue Marie, Vierge des vierges, Vierge fidèle, de laquelle le Roi des cieux a voulu naître, et être nourri de votre lait.

Je vous salue Marie, Reine des Martyrs, dont l'âme a été transpercée du glaive de douleur.

Je vous salue Marie, Dame de l'univers, à laquelle toute puissance est donnée au ciel et en la terre.

Je vous salue Marie, Reine de mon cœur, ma très chère Mère, ma vie, ma joie et mon espérance.

Je vous salue Marie, Mère aimable.

Je vous salue Marie, Mère admirable.

Je vous salue Marie, Mère de miséricorde.

Vous êtes pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénite entre toutes les femmes.

Et béni soit le fruit de votre ventre Jésus.

Et béni soit votre époux saint Joseph.

Et béni soit votre père saint Joachim.

Et bénite soit votre mère sainte Anne.

Et béni soit votre fils saint Jean.

Et béni soit votre ange saint Gabriel.

Et béni soit le Père éternel, qui vous a choisie.

Et béni soit le Fils, qui vous a aimée.

Et béni soit le Saint-Esprit, qui vous a épousée.

Et bénis soient à jamais tous ceux qui vous aiment et qui vous bénissent.

Que la Vierge Marie avec son pieux Enfant nous bénissent. Ainsi soit-il.

 

 

Couronnement-Vierge-beaux-arts-Dijon-parousie.over-blog.fr.jpg

Tableau restauré du Couronnement de la Vierge (1473)

Zanobi Machiavelli

Musée des Beaux-Arts de Dijon

 

 

N.B. : Saint Jean Eudes recommandait de réciter cette prière pour la conversion des pécheurs, et prescrivait à ses enfants de la dire au chevet des malades. La Sainte Vierge dit, un jour, à Marie des Vallées, qu'à tous ceux qui la diraient avec dévotion ou bonne volonté, s'ils étaient en état de grâce, elle augmenterait la dévotion dans leur cœur à chacune des salutations ou bénédictions qui y sont contenues ; et que, s'ils étaient en péché mortel, de sa main douce et virginale, elle frapperait à la porte de leur cœur à chaque salutation ou bénédiction qu'ils diraient, pour les exciter à l'ouvrir à la grâce. Et elle ajouta que quand on trouverait des personnes engagées dans le péché et difficiles à convertir, il serait salutaire de les exciter à dire de bon cœur cette oraison, ou tout au moins à consentir qu'on la dise pour eux.

 

"Vie admirable de Marie des Vallées", L. VI., Ch. III. (Voir p. 16-17 de sa vie abrégée).

 

Colombe-et-rayons-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Cette Mère d'amour (1) ayant tant de pouvoir auprès de son Fils et tant de bonté pour ceux qui la servent et invoquent, il y a grand sujet d'espérer de sa grande miséricorde qu'à tous ceux qui diront cette prière avec dévotion ou bonne volonté, s'ils sont en la grâce de Dieu, elle augmentera l'amour divin dans leur coeur à chacune des salutations et bénédictions qui sont contenues ; et que, si par malheur ils sont en péché mortel, de sa main douce et virginale elle frappera à la porte de leur coeur à chaque salutation et bénédiction qu'ils diront, pour les exciter de l'ouvrir à la grâce.

C'est pourquoi, quand on trouvera des personnes engagées dans le péché et difficiles à convertir, il sera bon de les exciter à dire de bon coeur cette Salutation, ou tout au moins à consentir qu'on la dise pour eux, ce qui a été pratiqué plusieurs fois depuis peu de temps, et on en a vu des effets merveilleux (2).

Toutes ces considérations font voir combien cette Salutation est agréable à notre Mère admirable, et combien elle est pleine de bénédictions pour ceux qui la diront avec dévotion. C'est pourquoi, voici que je vous la présente au nom et de la part de cette Mère très aimable, la suppliant très humblement qu'elle nous obtienne de son Fils la grâce de la regarder, honorer, servir et aimer comme notre souveraine Dame et notre très chère Mère, et d'être regardés, traités et aimés d'elle comme ses petits serviteurs et ses très chers enfants ; et qu'en ces qualités, sa protection, direction et bénédiction demeurent toujours sur nous dans le temps et dans l'éternité.

Toutes ces considérations font voir combien cette Salutation est agréable à notre Mère admirable, et combien elle est pleine de bénédictions pour ceux qui la diront avec dévotion. C'est pourquoi, voici que je vous la présente au nom et de la part de cette Mère très aimable, la suppliant très humblement qu'elle nous obtienne de son Fils la grâce de la regarder, honorer, servir et aimer comme notre souveraine Dame et notre très chère Mère, et d'être regardés, traités et aimés d'elle comme ses petits serviteurs et ses très chers enfants ; et qu'en ces qualités, sa protection, direction et bénédiction demeurent toujours sur nous dans le temps et dans l'éternité."

 

"1. Voir au tome II des Œuvres, p. 357, le texte un peu différent de cet alinéa."

"2. « On lui fait dire aussi quelquefois, quand il s'agit des affaires de la Congrégation, une oraison qui commence par ces mots : Ave Maria Filia Dei Patris, composée par le susdit P. Eudes. La sainte vierge lui dit un jour qu'elle lui avait donné une bénédiction particulière pour ceux qui la diraient, et que cette bénédiction opérait les effets qui s'ensuivent : si ceux, lui dit-elle, qui la diront avec dévotion sont en grâce de Dieu, à chaque verset qu'ils diront, lesquels sont au nombre de vingt-cinq, j'augmenterai en eux l'amour divin. S'ils sont en péché mortel, et qu'ils la disent avec bonne volonté, à chaque verset qu'ils diront, je frapperai de ma main douce et virginale à la porte de leur coeur. La même Vierge lui dit que l'on ferait une chose bien agréable à Dieu d'exhorter ceux qui seraient en mauvais état, de dire cette Salutation, ou pour le moins de consentir qu'on la dise pour eux, et que ce serait un bon moyen pour aider à leur conversion ; et l'expérience a fait voir que ceci est véritable. » Vie admirable de Marie des Vallées, manuscrit de Québec, liv. 7, ch. 3."

 

Source : Œuvres complètes de Saint Jean Eudes, tome 8, chapitre IX, pages 466-467.

Christus-Josef-Bachlechner-Navis-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Cette très aimable et très admirable Vierge et Mère tout ensemble a déclaré à quelques-uns de ses favoris, ainsi qu'il est raconté au Traité IV de la Triple Couronne, chap. 9, § 9 (64), qu'entre les titres d'honneur qui lui étaient donnés dans les Litanies qu'on chante tous les jours à sa louange, ceux qui lui agréaient le plus étaient : Virgo fidelis, Mater amabilis, et surtout Mater admirabilis, parce que ce dernier comprend tout ce qui se peut dire et penser de plus grand, de plus rare et de plus admirable de cette Vierge et Mère incomparable.

Cette Mère d'amour (65) ayant tant de pouvoir auprès de son Fils et tant de bonté pour ceux qui la servent et invoquent, il y a grand sujet d'espérer de sa grande miséricorde qu'à tous ceux qui diront cette prière avec dévotion ou bonne volonté, s'ils sont en la grâce de Dieu, elle augmentera l'amour divin dans leur cœur à chacune des salutations et bénédictions qui y sont contenues; et que, si par malheur ils sont en péché mortel, de sa main douce et virginale elle frappera à la porte de leur coeur à chaque salutation et bénédiction qu'ils diront, pour les exciter de l'ouvrir à la grâce.

C'est pourquoi, quand on trouvera des personnes engagées dans le péché et difficiles à convertir, il sera bon de les exciter à dire de bon coeur cette Salutation, ou tout au moins à consentir qu'on la dise pour eux, ce qui a été pratiqué plusieurs fois depuis peu de temps, et on en a vu des effets merveilleux.

Toutes ces considérations font voir combien cette salutation est agréable à notre Mère admirable, et combien elle est pleine de bénédictions pour ceux qui la diront avec dévotion. C'est pourquoi, voici que je vous la présente au nom et de la part de cette Mère très aimable, la suppliant très humblement qu'elle nous obtienne de son Fils la grâce de la regarder, honorer, servir et aimer comme notre souveraine Dame et notre très chère Mère, et d'être regardés, traités et aimés d'elle comme ses petits serviteurs et ses très chers enfants ; et qu'en ces qualités, sa protection, direction et bénédiction demeurent toujours sur nous dans le temps et dans l'éternité."

 

"64 « Comme il (le P. Jacques Rhem de la Compagnie de Jésus), était un jour en peine de savoir quelle épithète ou titre d'honneur agréait le plus à la Reine des Anges, il entendit clairement et intelligiblement que c'était celui de Mater admirabilis par lequel, comme par un trait raccourci, on donne à entendre qu'elle a été si admirablement Mère et Vierge tout ensemble, que nulle éloquence humaine ne le peut assez dignement expliquer... Je sais bien qu'à quelque autre la même Vierge a fait connaître qu'elle se plaisait uniquement à ces deux titres : Mater amabilis et Virgo fidelis ; mais en cela il n'y a nulle contradiction, attendu que cette diversité est seulement à l'égard des personnes de qui elle se plaît d'être différemment honorée, selon les dispositions qui se retrouvent en elles, ou suivant les sentiments qu'elle juge leur être les plus convenables. » Poiré, La Triple Couronne, 1. c."

 

"65 Dans le livre imprimé à Autun en 1648, le IX est ainsi conçu :

« Cette Mère d'amour et de miséricorde a promis à un de ses enfants qu'à tous ceux qui diront cette prière avec dévotion ou bonne volonté, s'il sont en la grâce de Dieu, elle augmentera l'amour divin dans leur coeur, à chacune de ces douze salutations ou bénédictions qui y sont contenues ; et que, s'ils sont en péché mortel, de sa main douce et virginale elle frappera à la porte de leur coeur, à chaque salutation et bénédiction qu'ils diront, pour les exciter de l'ouvrir à la grâce. A raison de quoi elle a ajouté que, quand on trouverait des personnes engagées dans le péché et difficiles à convertir, etc. », comme ci-dessus.

Il est facile de comprendre que c'est à lui-même que la très sainte Vierge a fait cette promesse. C'est par humilité que le saint homme a supprimé dans les éditions suivantes cet aveu qui heureusement lui avait échappé dans la première édition. Il craignait que ce passage ne fût de nature à lui concilier l'estime et l'admiration de ceux qui viendraient à le lire. On voit par là les progrès constants qu'il faisait dans la vertu d'humilité."

 

Source : Œuvres complètes de Saint Jean Eudes, tome 2, chapitres VIII et IX, pages 356-358.

Guadalupe-morenita-pequena-parousie.over-blog.fr.jpg

 

"Prière que Saint Jean Eudes

adressait en son particulier

à Marie des Vallée"

 

"Ô ma très chère Sœur, associez-nous avec vous dans la gloire et les louanges que vous rendez à Dieu éternellement. Ô ma très chère Sœur, nous nous confions à vous de tout notre cœur ; prenez sur nous tous les pouvoirs que Dieu veut que vous ayez. Regardez-nous et nous traitez comme chose vôtre et vous en servez pour honorer et glorifier la divine Majesté, en toutes les manières qui lui seront les plus agréables. Assistez-nous à l'heure de la mort, défendez-nous contre les ennemis de notre salut ; disposez de nous en ce terrible passage et faites pour nous devant Dieu toutes les préparations qui sont requises, afin que nous mourions de la mort des justes.

Surtout, ma très chère Sœur, priez la divine Bonté qu'elle achève et couronne l'œuvre qu'elle a commencée en vous pour la conversion des âmes. Faites par vos prières que cette fin vienne bientôt ! Achevez dans le ciel ce que vous avez commencé sur la terre.

Priez et suppliez sans cesse le Souverain Juge du ciel et de la terre qu'il ait pitié de l'ouvrage de ses mains et de tant d'âmes qui périssent tous les jours ; qu'il renverse entièrement la cruelle et exécrable tyrannie du péché, et qu'il établisse parfaitement le règne de sa gloire et de son amour dans toutes les âmes. Ainsi soit-il."

 

"Vie Admirable de Marie des vallées", Liv. XII. ad finem.

 

Triomphe éternel du Christ,Raphaël,parousie.over-blog.fr

Détail de "La Dispute du Saint-Sacrement" (~ 1509)

Raffaello Sanzio (Raphaël)

Disputa del Sacramento

Disputation of the Holy Sacrament

La disputa del Sacramento

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 1)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 2)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 3)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 4)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 5)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 6)

 

 

Peinture-medievale-Jesus-Christ-Roi-parousie.over-blog.f.jpg

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 7)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 8)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 9)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 10)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 11)

 

 

Saint Jean Eudes - Oeuvres complètes (tome 12)

 

 

Partager cet article

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article

commentaires