Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 14:01
Saint-Ambroise (340-397)
Maître de Burgo de Osma
XVème siècle


Prière à Saint-Ambroise de Milan

" Nous vous louerons aussi, tout indignes que nous en sommes, immortel Ambroise ! Nous exalterons les dons magnifiques que le Seigneur a placés en vous. Vous êtes la Lumière de l'Eglise, le Sel de la terre, par votre doctrine céleste ; vous êtes le Pasteur vigilant, le Père tendre, le Pontife invincible : mais combien votre cœur aima le Seigneur Jésus que nous attendons ! Avec quel indomptable courage vous sûtes, au péril de vos jours, vous opposer à ceux qui blasphémaient ce Verbe Divin !

Par là, vous avez mérité d'être choisi pour initier, chaque année, le peuple fidèle à la connaissance de Celui qui est son Sauveur et son Chef. Faites donc pénétrer jusqu'à notre œil le rayon de la vérité qui vous éclairait ici-bas ; faites goûter à notre bouche la saveur emmiellée de votre parole ; touchez notre cœur d'un véritable amour pour Jésus qui s'approche d'heure en heure. Obtenez qu'à votre exemple, nous prenions avec force Sa cause en main, contre les ennemis de la Foi, contre les esprits de ténèbres, contre nous-mêmes.

Que tout cède, que tout s'anéantisse, que tout genou ploie, que tout cœur s'avoue vaincu, en présence de Jésus-Christ, Verbe éternel du Père, Fils de Dieu et Fils de Marie, notre Rédempteur, notre Juge, notre Souverain bien.

Glorieux Ambroise, abaissez-nous comme vous avez abaissé Théodose ; relevez-nous contrits et changés, comme vous le relevâtes dans votre pastorale charité. Priez aussi pour le Sacerdoce catholique, dont vous serez à jamais l'une des plus nobles gloires. Demandez à Dieu, pour les Prêtres et les Pontifes de l'Eglise, cette humble et inflexible vigueur avec laquelle ils doivent résister aux Puissances du siècle, quand elles abusent de l'autorité que Dieu a déposée entre leurs mains. Que leur front, suivant la Parole du Seigneur, soit dur comme le diamant ; qu'ils sachent s'opposer comme un mur pour la maison d'Israël ; qu'ils estiment comme un souverain honneur, comme le plus heureux sort, de pouvoir exposer leurs biens, leur repos, leur vie, pour la liberté de l'Epouse du Christ.

Vaillant champion de la vérité, armez-vous de ce fouet vengeur que l'Eglise vous a donné pour attribut ; et chassez loin du troupeau de Jésus-Christ ces restes impurs de l'Arianisme (1) qui, sous divers noms, se montrent encore jusqu'en nos temps. Que nos oreilles ne soient plus attristées par les blasphèmes de ces hommes vains qui osent mesurer à leur taille, juger, absoudre et condamner comme leur semblable le Dieu redoutable qui les a créés, et qui, par un pur motif de dévouement à sa créature, a daigné descendre et se rapprocher de l'homme, au risque d'en être méconnu.

Bannissez de nos esprits, Ô Ambroise, ces timides et imprudentes théories qui font oublier à des chrétiens que Jésus est le Roi de ce monde, et les entraînent à penser qu'une loi humaine qui reconnaît des droits égaux à l'erreur et à la vérité, pourrait bien être le plus haut perfectionnement des sociétés. Obtenez qu'ils comprennent, à votre exemple, que si les droits du Fils de Dieu et de son Eglise peuvent être foulés aux pieds, ils n'en existent pas moins ; que la promiscuité de toutes les religions sous une protection égale est le plus sanglant outrage envers Celui "à qui toute puissance a été donnée au Ciel et sur la terre" ; que les désastres périodiques de la société sont la réponse qu'il fait du haut du Ciel aux contempteurs du Droit chrétien, de ce Droit qu'Il a acquis en mourant sur la Croix pour les hommes ; qu'enfin, s'il ne dépend pas de nous de relever ce Droit sacré chez les nations qui ont eu le malheur de l'abjurer, notre devoir est de le confesser courageusement, sous peine d'être complices de ceux qui n'ont plus voulu que Jésus régnât sur eux.

Enfin, au milieu de ces ombres qui s'appesantissent sur le monde, consolez, Ô Ambroise, la Sainte Eglise qui n'est plus qu'une étrangère, une pèlerine à travers les nations dont elle fut la mère et qui l'ont reniée ; qu'elle cueille encore sur sa route, parmi ses fidèles, les fleurs de la virginité ; qu'elle soit l'aimant des âmes élevées qui comprennent la dignité d'Epouse du Christ. S'il en fut ainsi aux glorieux temps des persécutions qui signalèrent le commencement de son ministère, à notre époque d'humiliations et de défections, qu'il lui soit donné encore de consacrer à son Epoux une élite nombreuse de cœurs purs et généreux, afin que sa fécondité la venge de ceux qui l'ont repoussée comme une mère stérile, et qui sentiront un jour cruellement son absence.



(1) L'arianisme est un courant de pensée des débuts du christianisme, dû au théologien Arius, prêtre, théologien et ascète chrétien libyen Berbère d'Alexandrie (256-336), dont le point central est la nature de la trinité chrétienne et des positions respectives des concepts de « Dieu le père et de son fils Jésus ». L'arianisme défend la position que la divinité du Très-Haut est supérieure à celle de son fils fait homme (Wikipedia).



Prières de Saint-Ambroise de Milan

Prière 1

Si tu brûles de fièvre,
Il est la Source qui rafraîchit ;
si tu es oppressé par tes fautes,
Il est la Délivrance ;
si tu as besoin d'aide,
Il est la Force ;
si tu as peur de la mort,
Il est la Vie ;
si tu désires le Ciel ,
Il est la Voie ;
si tu fuis les ténèbres,
Il est la Lumière ;
Si tu as besoin de nourriture,
Il est l'Aliment.



Prière 2


Ta lumière a chassé la nuit

Comme le soleil est une joie
pour ceux qui aspirent à sa lumière,
ainsi le Seigneur est ma joie,
car Il est mon soleil :
Ses rayons m'ont éveillé,
et Sa Lumière a chassé de moi la nuit.
Il m'a donné des yeux,
et j'ai pu voir le jour de Sa Gloire.
Il m'a donné des oreilles,
et j'ai pu recevoir Sa Vérité.
Il m'a donné l'intelligence,
Et je me suis épris de Lui.

Ce qui meurt
ne compte plus devant mes yeux.
Sa parole a ôté sa puissance à l'enfer.
Et la vie éternelle a fleuri
dans le pays du Seigneur,
elle a été annoncée à Ses fidèles,
et donnée sans partage
à ceux qui se confient en Lui.


Apparition de Saint-Ambroise à la bataille de Milan
Maître de La Pala Sforzesca
XVème siècle

Prière 3


Je suis la brebis perdue


Viens, Seigneur Jésus,

cherche ton serviteur,

cherche ta brebis épuisée.

Viens Pasteur !

Laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres

et viens chercher la seule qui est perdue.


Cherche-moi parce que je Te cherche.

Cherche- moi, trouve- moi,

accueille- moi, porte- moi.

Daigne accueillir celui que Tu trouves.

Place sur Tes épaules celui que Tu as accueilli.

Une juste charge n'est pas pour Toi un fardeau.


Viens donc Seigneur,

viens donc, Seigneur,

cherche Ta brebis,

viens Toi- même !

Viens et il y aura le salut sur la terre

Et de la joie au Ciel.

Viens, salut des errants,

repos des fatigués,

Vie de ceux qui meurent.


Saint-Ambroise interdisant l'entrée de l'église

à l'empereur Théodose

Antoine Van Dyck

XVIIème siècle



Hymne à Saint-Ambroise


" Toi qui, par une double vertu, fut l'honneur du trône sur lequel tu siégeais en Préfet, l'inspiration divine te plaça bientôt, fidèle ministre, sur le trône de la Hiérarchie ; c'est pourquoi, intègre administrateur de la puissance, tu as mérité dans ces deux emplois une double couronne.

Tu as purifié ton corps et ton âme par la continence , les travaux, les veilles et les prières continuelles ; Ô très prudent Pontife, vase d'élection de notre Dieu, semblable aux Apôtres, tu as reçu comme eux les dons de l'Esprit-Saint.

Comme Nathan reprit autrefois David, tu repris le pieux Empereur après son péché ; tu le soumis avec sagesse à l'excommunication ; et, l'ayant exhorté à une pénitence digne de Dieu, tu le rappelas parmi ton troupeau.

Ô Père très saint, Ô divin Ambroise, lyre résonnante, mélodie salutaire des vrais enseignements, tu attires au Seigneur les âmes des Fidèles. Harpe harmonieuse du Divin Paraclet, grand instrument de Dieu, trompette célèbre de l'Eglise, source très limpide, fleuve qui purifie nos âmes de toute passion ; prie, supplie le Christ de donner à l'Eglise une Paix unanime et une grande Miséricorde.

Imitant le prophète Elie et Jean-Baptiste, tu as repris avec courage les Princes qui se livraient à l'iniquité ; tu as orné le trône hiérarchique auquel tu fus divinement appelé, et tu as enrichi le monde de la multitude de tes miracles ; tu as corroboré les fidèles et converti les infidèles par l'aliment des Saintes Ecritures. Ambroise ! Ô Saint Pontife ! Prie Dieu de nous accorder la rémission de nos péchés, à nous qui fêtons avec amour ta sainte mémoire.

Tu as préservé ton troupeau de tout dommage de la part des ennemis, Ô Bienheureux ! Et tu as dissipé l'erreur d'Arius par la splendeur de tes paroles.

L'assemblée des Pontifes se réjouit en ta douce mémoire ; les chœurs des Fidèles, mêlés aux Esprits célestes, tressaillent d'allégresse ; et l'Eglise se nourrit spirituellement en ce jour de ta parole, Ô Ambroise, auguste Père !

Tu es le laboureur habile, qui traces les sillons dans le champ ouvert à tous de la foi et de la doctrine ; tu y sèmes, Ô très sage, tes divines leçons ; et l'épi s'étant multiplié par tes soins, tu distribues à l'Eglise le céleste pain de l'Esprit-Saint.

Rome célèbre tes glorieuses œuvres ; car, ainsi qu'un astre radieux, tu répands partout les clartés de tes prodiges, Ô grand Pontife vraiment admirable !

T'approchant du Christ dès l'aurore, tu sortais d'auprès de Lui richement irradié de Ses splendeurs ; c'est pourquoi, ayant puisé à la source de la Divine Lumière, tu illumines ceux qui, avec foi, t'honorent en tous lieux.

Tu as consacré à Dieu ton corps et ton âme ; et ton cœur, Ô Père, capable des célestes dons, tu l'as attaché au doux Amour, t'y fixant avec ardeur.

Ayant reçu, Ô très prudent, le talent de la parole, ainsi qu'un serviteur fidèle, tu l'as fait valoir et multiplié ; et tu l'as apporté avec l'intérêt à ton Seigneur, Ô divin Ambroise !

Tu as illustré la tunique sacrée par tes grands travaux, et tu fus, Ô très prudent, le pasteur d'un troupeau raisonnable, que tu guidais devant toi aux pâturages de la doctrine."


Source : Menées des Grecs.


Apparitions de Saint-Gervais et de Saint-Protais

à Saint-Ambroise

Philippe de Champaigne

XVIIème siècle


Saint-Ambroise parlant de

Saint-Gervais et de Saint-Protais

(frères jumeaux)


« Voici ceux qui, envolés sous le drapeau du Ciel, ont pris les armes victorieuses dont parle l'apôtre : dégagés des liens qui les attachaient au monde, ils vainquirent l'infernal ennemi avec ses vices, pour suivre libres et tranquilles le Seigneur Jésus-Christ. Oh ! les heureux frères, qui en s'attachant à la pratique des paroles sacrées, ne purent être souillés par aucune contagion ! Oh ! le glorieux motif pour lequel ils combattirent, ceux que le même sein maternel a mis au monde, reçoivent tous les deux une couronne semblable. »


Préface de l'office dédié à Saint-Gervais et Saint-Protais (Saint-Ambroise) .

Repost 0
Published by parousie - dans Prières
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 13:52
Sainte-Élisabeth (Erzsébet, 1207-1231) de Hongrie
soignant des malades

Francken II Le Jeune (XVIIème siècle)


Prière à Sainte-Élisabeth de Hongrie


Dieu de Miséricorde, éclairez les cœurs de vos fidèles, et par les glorieuses prières de la bienheureuse Élisabeth, accordez-nous de mépriser les félicités terrestres et de jouir sans cesse des consolations célestes. Par Notre-Seigneur Jésus-Christ Votre Fils, qui, étant Dieu, vit et règne avec vous, en l'unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

La Charité de Sainte-Élisabeth de Hongrie
Raymonde Balze


Collecte de la messe de Sainte Élisabeth (19 novembre).


Quelle leçon vous laissez à la terre en montant au ciel, Ô Sainte-Élisabeth ! Nous le demandons avec l'Église pour nous et tous nos frères dans la foi : puissent vos prières obtenir de Dieu Miséricordieux que nos cœurs s'ouvrent à la lumière des enseignements de votre vie et méprisent le bonheur du monde pour n'estimer que les consolations célestes. L'Évangile nous le dit aujourd'hui même à votre honneur : le Royaume des Cieux est semblable à un trésor caché, à une perle sans prix ; l'homme sage et entendu en affaires vend tout ce qu'il a pour s'assurer le trésor ou la perle. Bon négoce dont vous eûtes l'intelligence, atteste l'Épître, et qui fit autour de vous la fortune de tous : de vos heureux sujets, dont il secourut les corps et releva les âmes ; de votre noble époux siégeant, grâce à vous, parmi les princes qui surent échanger un diadème périssable pour la couronne éternelle ; de tous les vôtres enfin, dont vous êtes la plus douce gloire, dont plusieurs vous suivirent de si près sur le chemin du renoncement qui conduit aux Cieux. Intercédez pour votre malheureux pays qui, de nos jours, subit une persécution si atroce. Donnez à tous les prêtres et fidèles de suivre l'exemple et de recevoir les fruits du sacrifice de son premier Pasteur et de demeurer à jamais fidèles à la foi catholique, apostolique et romaine. Et que votre prière soit assez puissante sur le Cœur de Dieu pour obtenir que les jours d'épreuve soient abrégés et que bientôt la Hongrie libérée de tous ses ennemis revoie les beaux jours de son histoire passée et que « l'Allemagne si éprouvée elle aussi apprenne que c'est de la seule Charité du Christ qu'il faut attendre le salut des nations »


(Lettre de Pie XI « Felix faustumque eventum » du 10 mai 1931).


Source : R. P. Dom Prosper Guéranger, L'année liturgique (V, Le temps après la Pentecôte, 2e partie), Société de Saint-Jean l'Évangéliste, Desclée & Cie, 1952, pp. 854-857.




Prayer to Saint-Elisabeth of Hungary


By a Brief of August 9, 1861, his Holiness Pope Pius IX. granted 300 days indulgence to all the faithful wino, with contrite hearts and devotion, shall say the following prayer to St. Elisabeth of Hungary, in any language, provided the translation be a faithful one.



THE PRAYER


Blessed Elisabeth, vessel elect of exalted virtues, thou dost show forth to the world by thy example what the virtues of Faith, Hope, and Charity are able to do in a Christian soul.
Thou didst employ all the powers of thy heart to love thy God alone. Thou didst love Him with a love so pure and fervent, that it rendered thee worthy to taste upon earth beforehand those favours and those sweetnesses of Paradise which are communicated to souls invited to the nuptials of the Divine, adorable Lamb of God.
Thou, illuminated by supernatural light, and faith immovable, which showed thee to be a true daughter of the holy Gospel, didst see in the person of thy neighbour the Passion of our Lord Jesus Christ, sole object of thy affections ; and therefore didst thou place all thy delight in holding converse with the poor, in serving them, in drying their tears and comforting their spirits, in assisting them with every pious good office in the midst of pestilence, and in the midst of the many miseries to which our human nature is subject.
Thou didst make thyself poor in order to succour thy neighbour in his poverty ; poor in the good things of earth, to enrich thyself with the goods of heaven.
Thou wast so humble that, after thou hadst exchanged a throne for a poor hovel, and a royal mantle for the modest habit of St. Francis, thou didst subject thyself, innocent though thou wast, to a life of privation and of penance, and with holy grace didst embrace the cross of thy Redeemer, with good will accepting insults and the most unjust persecution ; thou didst forget the world and thyself, to remember thy God alone.
O most lovable Saint, whom we will dare to call our dear St. Elizabeth, uniting our voices with the voices of so many souls devoted to thee; O thou who wast so beloved by God, vouchsafe to be the heavenly friend of our souls, and aid them to become friends of thy Friend, thy loving Jesus. Cast down upon us from the height of heaven one of those tender looks which, which thou wast upon earth, healed the most cruel infirmities of men. In the age in which we live, so full of moral revolutions, and at the same time so cold and so indifferent for the things of God, we have recourse to thee with confidence, in order that, borrowing our light from thy light, we may rekindle within ourselves the fire of thy exalted love, and thus obtain peace of soul.
Whilst we bless the Lord for having glorified His name in this world with the splendour of thy heroic virtues, and by the eternal reward granted to them, do thou, dear Saint Elisabeth, bless us still from the seat thou dost occupy beside the Saint of saints, protect us in our dangerous pilgrimage, obtain for us by thy intercession pardon for our failings, and open to us the way to enter in and share with thee the kingdoms of God. Amen.

Repost 0
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 17:07
Stanisław Kostka
1550-1568



Prière à Saint-Stanislas Kostka


Ô Saint-Stanislas, mon très chaste protecteur, ange de pureté, je me réjouis avec vous du don insigne d'innocence virginale qui orna votre coeur sans tache ; je vous supplie humblement de m'obtenir la force contre les tentations impures et de m'inspirer une vigilance continuelle pour conserver la sainte vertu de pureté.

Un Pater, un Ave Maria et un Gloria

Ô Saint-Stanislas, mon très aimable protecteur, séraphin de charité, je me réjouis avec vous de cette flamme ardente d'amour qui conserva toujours élevé et uni à Dieu votre coeur pur et innocent, et je vous supplie humblement de m'obtenir une telle flamme de l'Amour Divin, qu'elle consume toutes mes affections terrestres et m'enflamme du seul amour céleste.

Un Pater, un Ave Maria et un Gloria

Ô Saint-Stanislas, mon très compatissant et très puissant protecteur, ange de pureté et séraphin de charité, je me réjouis avec vous de votre bienheureuse mort, qui eut pour principe le désir de contempler Marie au jour de Son Assomption au Ciel, et qui fut causée par un élan d'amour envers elle. Je remercie Marie, qui voulut exaucer vos voeux, et je vous prie, par votre mort bienheureuse, d'être mon avocat et mon protecteur à ma mort. Oh ! employez-vous près de Marie pour m'obtenir une mort, sinon heureuse comme la vôtre, du moins tranquille, sous la protection de Marie, mon Avocate, et sous la vôtre, Ô mon bien-aimé protecteur.

Un Pater, un Ave Maria et un Gloria


V/. Priez pour nous, Saint-Stanislas.
R/. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Prions : Ô Dieu, qui par un effet de Votre Miséricorde envers nous, avez accordé à l'âge le plus tendre la Grâce d'une sainteté accomplie, faites, nous Vous en supplions, qu'à l'exemple de Saint-Stanislas, nous nous empressions, en rachetant le temps par de continuelles bonnes oeuvres, d'arriver au repos éternel. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.








  Prayer to Saint Stanislaus Kostka


Dear Saint Stanislaus, angel of purity and sepaph of charity, I rejoice with you at your most happy death, which arose from your desire to contemplate our Lady in heaven, and was at length caused by the excess of your love for Her. I give thanks to Mary because she thus accomplished your desires ; and I pray you, by the luster of your happy death, to be my advocate and patron in my death. Intercede with Mary for me to obtain for me a death, if not all happiness like yours, yet calm and peaceful, under the protection of Mary my Mother, and of you, my special patron. Amen.













Preghiera a S. Stanislao Kostka


Amabilissimo Stanislao, serafino di carità e di innocenza, io indegno vostro servo raccomando a voi l'anima mia. Vi prego, per l'amore portatovi da Gesù Cristo, che riceveste tra le braccia in forma di bambino e nella comunione per mano degli angeli, e per l'amore di Maria che venne più volte a visitarvi, a custodirmi da ogni peccato, col darmene quell'orrore che vi faceva anche tramortire. Impetratemi un'angelica purità di cuore e fortezza contro le tentazioni, imprimendomi altamente nell'animo quel vostro bel sentimento, che non son io nato per le cose temporali, ma per le eterne, e a queste debbo vivere, non a quelle; sicché meriti una morte simile alla vostra nel costato di Gesù e tra le braccia di Maria. Così sia.
Pater ed Ave.


Indulgenza di cento giorni a chi recita un Pater ed Ave innanzi l'immagine del Santo esposta in Chiesa o pubblico Oratorio, e la plenaria una volta al mese a chi l'avrà recitato ogni giorno, purché contrito, confessato e comunicato, preghi secondo l'intenzione del Sommo Pontefice (Leone XII, Decreto 3 marzo 1827).

Repost 0
Published by parousie - dans Saints slaves
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 15:11
Saint-Jacques apôtre
Jusepe de Ribera, dit l'Espagnolet
(XVIIème siècle)


Prière à Saint-Jacques de Zébédée


Ô glorieux apôtre Saint-Jacques qui, pour votre coeur ardent et généreux, fûtes choisi par Jésus comme témoin de Sa Gloire sur le Thabor et de Son agonie à Gethsémani ; vous dont le nom est symbole de lutte et de victoire, obtenez-nous la force et le secours dans les combats continuels de la vie, afin que, après avoir suivi Jésus constamment et généreusement, nous soyons vainqueurs et, par Lui, couronnés dans le Ciel. Ainsi soit-il.

Repost 0
Published by parousie - dans Prières
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 14:04
Saint-Jean l'Evangéliste
Francesco Furini (XVIIème siècle)


Prière à Saint-Jean l'Apôtre


Ô glorieux Apôtre, qui, par votre pureté virginale, avez été si cher à Jésus que vous avez mérité de reposer votre tête sur sa Divine poitrine et d'être, par Lui et en Sa place, donné comme fils à Sa très Sainte Mère ; je vous supplie de mettre en mon coeur le plus vif amour pour Jésus et pour Marie. Obtenez-moi, je vous prie, du Seigneur, que moi aussi, avec un coeur pur de toute affection terrestre, je sois digne d'être toujours ici-bas uni à Jésus, comme fidèle disciple, et à Marie, comme un fils dévoué, afin de Leur rester éternellement uni dans le Ciel. Ainsi soit-il.

Repost 0
Published by parousie - dans Prières
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 16:13

Puget-Théniers le 15 décembre 2008


Poème « saint silence »


Éteins les turbulences du bruit afin de mieux allumer la lumière du silence,
lorsque le brouhaha s'arrête, c'est comme une sublime renaissance,
alors s'éveillent en toi les volutes voluptueuses du soleil de ta conscience,
et tu entres ainsi dans ton intérieur pour tenter de sonder le Ciel et sa Science,
tu t'aperçois ainsi que dans l'oraison solitaire, tu atteins bientôt la jouissance
d'un cœur à cœur avec Dieu intime et sincère, tel un sommet d'excellence,
c'est si bien de savourer l'Esprit Saint, source de tant de Grâces dans ton existence,
tu n'as désormais plus besoin de rien, le Seigneur est devenu toute ta Substance.

Repost 0
Published by parousie - dans Poèmes personnels
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 15:32
Louis et Zélie Martin
Papa et maman de Sainte-Thérèse de Lisieux


Prière pour obtenir des grâces par l'intercession des
Bienheureux Louis et Zélie Martin


Dieu notre Père, je Vous remercie de nous avoir donné Louis Martin et Zélie Guérin. Dans l'unité et la fidélité du mariage, ils nous ont offert le témoignage d'une vie chrétienne exemplaire, en accomplissant leurs tâches quotidiennes selon l'esprit de l'Évangile. En élevant une famille nombreuse, à travers les épreuves, les deuils et les souffrances, ils ont manifesté leur confiance en Vous et adhéré généreusement à Votre Volonté. Seigneur, faites-nous connaître Vos desseins à leur égard, et accordez-moi la grâce que je Vous demande, dans l'espérance que le père et la mère de Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus puissent un jour être proposés en modèles par l'Église aux familles de notre temps. Amen.



Neuvaine aux Bienheureux Louis et Zélie Martin


Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 16:38
Germaine Cousin
1579-1601

Neuvaine à la miraculeuse
Sainte-Germaine de Pibrac

Sainte-Germaine, qui avez eu la douleur de perdre votre mère bien-aimée à l'âge de cinq ans, laquelle fut remplacée par une marâtre qui vous prit en aversion, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, qui n'avez pas eu la joie de grandir dans une famille unie, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, qui avez trouvé le secret de votre paix et de votre force dans la pratique quotidienne du Saint Sacrifice de la Messe, de la visite au Saint-Sacrement et du Rosaire médité, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, qui avez souffert avec une admirable patience la maladie des écrouelles et la mise à l'écart, ainsi que l'isolement du cœur qui en découlait, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, qui avez souffert avec une admirable patience le traitement dur et injuste de votre marâtre, sans jamais vous plaindre, trouvant votre soutien seulement dans la méditation de la Passion du Sauveur, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, qui viviez dans une extrême pauvreté, vous nourrissant seulement de pain noir et dormant sur quelques fagots de sarments disposés sous un escalier, sans jamais vous plaindre, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, modèle d'obéissance prompte et de fidélité au devoir d'état, malgré vos infirmités, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, remplie d'une extrême charité pour les mendiants, charité que Dieu couronna par le miracle des fleurs dans votre tablier,
priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, qui êtes morte comme vous aviez vécu : dans la solitude, priez pour l'union harmonieuse de nos foyers.

Sainte-Germaine, dont le corps virginal fut protégé par Dieu de la corruption naturelle et de la destruction par la malice des hommes, en 1793 et en 2000, préservez-nous de toute division familiale.


Prière
Ô Sainte-Germaine qui avez triomphé de la souffrance et de l'isolement du cœur par la patience et la charité, obtenez-nous des grâces abondantes d'esprit de sacrifice de soi et d'amour mutuel, pour réaliser des unions stables et harmonieuses dans nos foyers.


Pater, 3 Ave, Gloria Patri.



À réciter pendant 9 jours devant une statue de Sainte-Germaine ou devant son image

Repost 0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 16:19
Yvonne Beauvais
1901-1951

Prière par l'intercession de
Mère Yvonne-Aimée de Malestroit

(ou Mère Yvonne-Aimée de Jésus)


"Ô Jésus, Roi d'Amour, j'ai confiance en Votre Miséricordieuse Bonté."


Ô Jésus, Roi d'amour, qui avez inspiré à Votre Servante Yvonne-Aimée une participation généreuse à Votre tendresse infinie pour les âmes, une ardente dévotion envers la Sainte Eucharistie, une fidélité inébranlable à Votre service, daignez, nous Vous en supplions, glorifier en elle tous Vos dons, en nous accordant, par son intercession, la grâce que nous implorons avec confiance de Votre Divine et Miséricordieuse Bonté.

Ô Vous, qui vivez et régnez avec Dieu le Père, dans l'unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Repost 0
Published by parousie - dans Prières
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 11:42
Saint François-Xavier en adoration
devant la Vierge et l'Enfant

Michel Corneille



NEUVAINE DE LA GRÂCE

en l'honneur de Saint François-Xavier



Réciter chaque Jour :

PRIÈRE À SAINT FRANÇOIS-XAVIER


Saint très aimable et plein de charité, j'adore respectueusement avec vous la Majesté Divine, et parce que je me complais singulièrement dans la pensée des dons éminents de Grâce qu'Elle vous a départis pendant votre vie, et de gloire après votre mort, je Lui en rends les plus ferventes actions de grâces, et je vous supplie, de tout mon coeur, de m'obtenir, par votre puissante intercession, la grâce pour moi capitale de vivre et de mourir saintement ; je vous supplie de m'obtenir aussi...
(Désigner ici la grâce spirituelle ou temporelle que l'on veut obtenir.)
Mais, si ce que je vous demande avec instance n'est point selon la Gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme, obtenez-moi vous-même, je vous en conjure, ce qu'il y a de plus conforme à l'Un et à l'autre. Ainsi soit-il.


5 Pater, 5 Ave et 5 Gloria Patri.
Repost 0
Published by parousie - dans Iberia
commenter cet article