Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 14:24



Neuvaine à la Divine Providence

À réciter pendant 9 jours

Seigneur, je Te remercie pour ce que je vis actuellement, tel que c'est. Je Te loue, car cette situation permet à la Toute-Puissance de Ta Résurrection de se manifester concrètement.
Seigneur Tout-Puissant, je veux Te dire maintenant avec la pauvre Foi qui est mienne : je reconnais Ta Gloire Pascale, Ta Puissance, Ton Amour totalement gratuit, Ta Lumière Céleste à l'intérieur de tous soucis, tracas, attentes déçues, angoisses nombreuses, tensions, peur de demain, manque de Foi, détresse, émotivité perturbée, insécurités, faiblesses, nombreux péchés, maladies physiques et spirituelles, dépendances multiples.
Oui, Seigneur ! Je me réjouis maintenant de tout ce qui me perturbe, car toutes ces blessures, erreurs, maladies, dépendances, sont des lieux d'où jaillit la Puissance de Ta Résurrection. Quelle joie, Seigneur ! Car des ténèbres jaillit Ta Lumière, de la faiblesse apparaît Ta Force surnaturelle, des pauvretés s'active Ton Royaume d'Amour Éternel.
Seigneur Dieu, je suis dans l'allégresse, car se prolonge en moi la joie réelle, l'éclatement de Ta victoire sur la mort au matin de Pâques. Tu es infiniment Vivant et agissant, Seigneur d'Amour ! Gloire à Toi ! Amen !

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 12:42
Charles Eugène de Foucauld de Ponbriand
"Frère Marie-Albéric", trappiste
"Frère Charles de Jésus", après la Trappe
1858-1916




Prière pour obtenir une Grâce par l'intercession
du Bienheureux Charles de Foucauld


Dieu, notre Père, Toi qui as appelé Ton serviteur Charles de Foucauld à découvrir la grandeur infinie de Ton Amour dans la contemplation de la vie de Jésus de Nazareth, Ton Fils, qui s'est Incarné, qui s'est abaissé jusqu'à la mort, qui est Ressuscité et qui a envoyé l'Esprit Saint comme premier Don fait aux croyant, donne-nous de trouver dans la lecture cordiale de l'Évangile et dans l'adoration de l'Eucharistie la source d'une vie chrétienne sans cesse renouvelée et l'élan missionnaire qui nous fera collaborer, dans un esprit de fraternité universelle, à la réalisation de Ton dessein de sauver tous les hommes.

Nous Te supplions tout parliculièrement d'accorder, par l'intercession de Ton serviteur Charles de Foucauld, si cela est conforme à Ta Sainte Volonté, la Grâce de (formulez votre demande) en faveur de (préciser pour qui), que nous recommandons à Ton Coeur de Père.

Nous Te le demandons par Jésus, Ton Fils Bien-Aimé, notre Seigneur.


Imprimatur : Viviers le 1 mai 1995. Jean Bonfils, s.m.a., Évêque de Viviers.

 

 

 

 

 


Prière pour obtenir une Grâce par l'intercession

du Père Charles de Foucauld


 

Dieu notre Père,

Tu as appelé le Bienheureux Charles de Foucauld, prêtre, à vivre de Ton Amour dans l'intimité de Ton Fils, Jésus de Nazareth.

Accorde-nous de trouver dans l'Évangile le fondement d'une vie chrétienne de plus en plus rayonnante et dans l'Eucharistie la source d'une véritable fraternité universelle.

Nous Te supplions tout particulièrement d'accorder, par l'intercession du Bienheureux Charles de Foucauld, si cela est conforme à Ta Sainte Volonté, la Grâce de ... en faveur de... que nous recommandons à Ton Coeur de Père.

Nous Te le demandons par Jésus, Ton Fils Bien-Aimé, notre Seigneur.

 

 

Imprimatur : Viviers, le 14 septembre 2006, † François Blondel, Évêque de Viviers.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 22:47
Moi...Je



Puget-Théniers, le 29 juin 2009



Poème « égo-touriste »


C'est le matin dans ta vie,
tu ris, tu joues, tu sautilles,
c'est beau l'insouciance des petits !
Et puis tu en viens à écraser les fourmis,
à faire du feu en catimini,
à l'abri, accroupi avec tes amis.

C'est le midi dans ta vie,
tu vas en vacances dans le midi,
tu te pavanes à Rémini,
tu pavoises hélas devant autrui,
dans ton bolide, tu roules vers la nuit,
à Chamonix, tu dévales sur tes skis,
tu collectionnes le dernier cri,
tu côtoies les nantis et tu les envies,
tu méprises les pauvres sans-abris.

C'est déjà le soir dans ta vie,
tu as fait ripaille à l'envi,
tu t'es saoulé à l'eau-de-vie,
tu vois ton ventre rebondi,
tu es tel un parchemin tout gris.
Il est bien tard et bientôt minuit,
tu t'aperçois bien vite, un peu aigri,
que rien n'a contenté ta soif alanguie ;
en ne pensant qu'à toi, tu as dépéri,
seuls Dieu et Son Amour Infini
peuvent encore consoler ton cœur contrit,
Pour la Vie Éternelle qui jamais ne finit.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 17:39
Jeanne-Émilie de Villeneuve
1811-1854



Fondatrice de la Congrégation de
Notre-Dame de l'Immaculée Conception de Castres
"Soeurs bleues de Castres"


Create your own banner at mybannermaker.com!


Chant à Jeanne-Émilie de Villeneuve


Un Évangile grand ouvert,
toute sa vie en est la preuve.
Pour nous elle est une lumière :
Sœur Émilie de Villeneuve.

Toute une vie, toute une preuve
d'un Dieu Aimant, d'un Dieu présent.
Y compris même dans l'épreuve,
et la « dignité » de la vie.

Son idée reste toujours neuve,
son œuvre est à contre-courant,
elle se nomme : « de Villeneuve »
et se prénomme : « Émilie ».

Car c'est l'histoire d'une FEMME
et d'un feu toujours bien vivant.
L'histoire même d'une flamme
qui peut embraser d'autres vies.

C'est ainsi l'histoire d'une âme,
donnée à Dieu totalement,
à l'Immaculée Notre-Dame,
c'est le vrai PROJET d'Émilie.

Et puisqu'elle laisse derrière elle
Un sillon profond et vivant,
Dieu et les pauvres nous appellent,
c'est là tout le SENS de sa vie.

Une route encore actuelle :
Dieu aujourd'hui, Dieu « Main-tenant ».
Ainsi les « Sœurs Bleues » nous révèlent
l'immense PASSION d'Émilie.



écouter le chant à Jeanne-Émilie de Villeneuve




Chant à Émilie, Marie de villeneuve


Émilie,
MARIE DE VILLENEUVE,
tu nous as tracé le parcours.
Émilie,
notre Sœur Bienheureuse,
nous voici
pour chanter DIEU- AMOUR ;

elle nous redit
le SENS de l'Évangile,
elle nous supplie
d'être morceau (un) d'argile
entre les mains d'un DIEU-AMOUR.
Trouver le sens, le vrai, le jour
dans les petits, les mendiants d'Amour.

Elle nous redit
le GOÛT de l'Évangile :
porter du fruit
au cœur d'un monde hostile,
et témoigner d'un DIEU-AMOUR,
et respecter ainsi toujours
les plus petits, les mendiants de l'Amour.

Elle nous redit
la JOIE de l'Évangile
malgré nos vies
si futiles et fragiles.
Elle nous redit le DIEU-AMOUR
veillant sur nous la nuit, le jour.
Elle nous redit : «suivez-Le sans détour.»



écouter le chant Émilie, Marie de Villeneuve


 

 

Auteur des 2 chants : J.C. Gianadda.

 

 

 

 

Poème acrostiche du P. Jean Bréhéret à Jeanne-Émilie de Villeneuve

 

 








Cérémonie de béatification de
Mère Jeanne-Émilie de Villeneuve
à Castres, le dimanche 5 juillet 2009
Double-click to fullscreen/Double-cliquez pour grand écran

Clip vidéo de ktotv.com


lien direct



Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 08:21
Kazimierz Jagiellończyk Królewicz
Kazimierz (Kazimieras) Jagieło
né à Wawel (Pologne) le 3 octobre 1458
mort à Grodno (Gardinas, Гродна), Biélorussie, le 4 mars 1484







Prière à Saint-Casimir

Reposez maintenant au sein des félicités éternelles, Ô vous que les grandeurs de la terre et toutes les délices des cours n'ont pu distraire du grand objet qui avait ravi votre cœur. Votre vie a été courte en durée, mais féconde en mérites. Plein du souvenir d'une meilleure patrie, celle d'ici-bas n'a pu attirer vos regards ; il vous tardait de vous envoler vers Dieu, qui sembla n'avoir fait que vous prêter à la terre. Votre innocente vie ne fut point exempte des rigueurs de la pénitence : tant était vive en vous la crainte de succomber aux attraits des sens ! Faites-nous comprendre le besoin que nous avons d'expier les péchés qui nous ont séparés de Dieu. Vous avez préféré mourir plutôt que d'offenser Dieu ; détachez-nous du péché, le plus grand mal de l'homme, parce qu'il est en même temps le mal de Dieu. Assurez en nous les fruits de ce saint temps qui nous est accordé pour faire enfin pénitence. De la gloire où vous régnez, bénissez la chrétienté qui vous honore ; mais souvenez-vous surtout de votre patrie terrestre. Autrefois, elle eut l'honneur d'être une digue assurée pour l'Église contre le schisme, l'hérésie et l'infidélité ; allégez ses maux, délivrez-la du joug, et, rallumant en elle l'antique zèle de la Foi, préservez-la des séductions dont elle est menacée.

Source : R. P. Dom Prosper Guéranger, l'année liturgique (II, Septuagésime - Carême et Passion), Société de Saint-Jean l'Évangéliste, Desclée & Cie, 1949, pp. 815-817.


Saint-Casimir

Cathédrale de Vilnius (Lituanie)

 

 


Prière liturgique à Saint-Casimir
collecte de la Messe de Saint-Casimir 


Ô Dieu qui, au milieu des délices royales et des charmes du monde, avez raffermi Saint-Casimir dans la vertu de constance, nous Vous prions : faites que, par son intercession, Vos fidèles méprisent les choses de la terre pour n'aspirer qu'à celles du Ciel. Par notre Seigneur Jésus-Christ, Votre Fils qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous, en l'Unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Hymne à la Sainte-Vierge de Saint-Casimir


Chaque jour, Ô mon âme, rends tes hommages à Marie, solemnise Ses fêtes et célèbre Ses Vertus éclatantes,
Contemple et admire Son élévation, proclame Son bonheur et comme Mère et comme Vierge,
Honore-La afin qu'Elle te délivre du poids de tes péchés, invoque-La afin de ne pas être entraîné par le torrent des passions,
Je le sais, personne ne peut honorer dignement Marie ; il est insensé pourtant celui qui se tait sur Ses louanges,
Tous les hommes doivent L'exalter et L'aimer spécialement, et jamais nous ne devons cesser de La vénérer et de La prier,
Ô Marie, l'Honneur et la Gloire de toutes les femmes, Vous que Dieu a élevée au-dessus de toutes les créatures,
Ô Vierge Miséricordieuse, exaucez les vœux de ceux qui ne cessent de Vous louer,
Purifiez les coupables et rendez-les dignes de tous les Biens Célestes,
Salut, Ô Vierge Sainte, Vous par qui les portes du Ciel ont été ouvertes à des misérables, Vous que les ruses de l'ancien serpent n'ont jamais séduite,
Vous, la Réparatrice, la Consolatrice des âmes au désespoir, préservez-nous des maux qui fondront sur les méchants,
Demandez pour moi que je jouisse d'une paix éternelle, et que je n'aie pas le malheur d'être en proie aux flammes de l'étang de feu,
Demandez que je sois chaste et modeste, doux, bon, sobre, pieux, prudent, droit et ennemi du mensonge,
Obtenez-moi la mansuétude et l'amour de la concorde et de la pureté, rendez-moi ferme et constant dans la voie du bien.

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 07:14

Prière à la Vierge Marie de l'Abbé Perreyve


Vierge Sainte,
au milieu de Vos jours Glorieux,
n'oubliez pas les tristesses de la terre.
Jetez un regard de Bonté sur ceux
qui sont dans la souffrance,
qui luttent contre les difficultés
et qui ne cessent de tremper leurs lèvres
aux amertumes de la vie.
Ayez pitié de ceux qui s'aimaient
et qui ont été séparés !
Ayez pitié de l'isolement du coeur !
Ayez pitié de la faiblesse de notre Foi !
Ayez pitié des objets de notre tendresse !
Ayez pitié de ceux qui pleurent,
de ceux qui prient, de ceux qui tremblent !
Donnez à tous l'Espérance et la paix.


 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 23:53
Sainte-Dorothée
† ~307



Prière à Sainte-Dorothée

Que la Bienheureuse Dorothée,

vierge et martyre, implore pour nous,

Ô Seigneur, Votre Miséricorde,

elle qui vous fut toujours agréable

par la beauté de sa chasteté

et par son courage à

confesser Votre Saint Nom.

Par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Amen.

 

 

Traduit de l'espagnol.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 17:59
Sainte-Monique, mère de Saint-Augustin
331-387
Tableau d'Andrea del Verrochio
XVème siècle




Prière à Sainte-Monique


Ô mère, illustre entre toutes les mères, la chrétienté honore en vous l'un des types les plus parfaits de l'humanité régénérée par le Christ. Avant l'Évangile, durant ces longs siècles où la femme fut tenue dans l'abaissement, la maternité ne put avoir qu'une action timide et le plus souvent vulgaire sur l'homme ; son rôle se borna pour l'ordinaire aux soins physiques ; et si le nom de quelques mères a triomphé de l'oubli, c'est uniquement parce qu'elles avaient su préparer leurs fils pour la gloire passagère de ce monde. On n'en rencontre pas dans l'antiquité profane qui se soient donné la tâche de les enfanter au bien, de s'attacher à leurs pas pour les soutenir dans la lutte contre l'erreur et les passions, pour les relever dans leurs chutes ; on n'en trouve pas qui se soient vouées à la prière et aux larmes continuelles pour obtenir leur retour à la vérité et à la vertu.
Le christianisme seul a révélé à la mère et sa mission et sa puissance. Quel oubli de vous-même, Ô Monique, dans cette poursuite incessante du salut d'un fils ! Après Dieu, c'est pour lui que vous vivez ; et vivre de cette manière pour votre fils, n'est-ce pas vivre encore pour Dieu qui daigne s'aider de vous pour le sauver ? Que vous importent la gloire et les succès d'Augustin dans le monde, lorsque vous songez aux périls éternels qu'il encourt, lorsque vous tremblez de le voir éternellement séparé de Dieu et de vous ?
Alors il n'est pas de sacrifice, il n'est pas de dévouement dont votre cœur de mère ne soit capable envers cette rigoureuse justice dont votre générosité n'entend pas frustrer les droits. Durant de longs jours, durant de longues nuits, vous attendez avec patience les moments du Seigneur; votre prière redouble d'ardeur ; et espérant contre toute espérance, vous arrivez à ressentir, au fond de votre cœur, l'humble et solide confiance que le fils de tant de larmes ne périra pas. C'est alors que le Seigneur, « touché de compassion » pour vous, comme il le fut pour la mère éplorée de Naïm, fait entendre Sa Voix à laquelle rien ne résiste. « Jeune homme, s'écrie-t-il, je te le dis, lève-toi (1) » ; et il rend plein de vie à sa mère celui dont elle pleurait le trépas, mais dont elle n'avait pas voulu se séparer.
Mais quelle récompense pour votre cœur maternel, Ô Monique ! Le Seigneur ne s'est pas contenté de vous rendre Augustin plein de vie ; du fond des abîmes de l'erreur et des passions, voici qu'Il l'élève sans intermédiaire jusqu'au bien le plus parfait. Vos instances demandaient qu'il fût chrétien catholique, qu'il rompît enfin des liens humiliants et funestes ; et voici que d'un seul bond, la Grâce l'a porté jusque dans la région sereine des conseils évangéliques. Votre tâche est plus que remplie, heureuse Mère! Montez au Ciel : c'est de là qu'en attendant l'éternelle réunion, vous contemplerez désormais la Sainteté et les œuvres de ce fils dont le salut est votre ouvrage, et dont la gloire si éclatante et si pure entoure dès ici-bas votre nom d'une douce et touchante auréole.
Du sain de la félicité que vous goûtez avec ce fils qui vous doit la vie du temps et celle de l'éternité, jetez un regard, Ô Monique, sur tant de mères chrétiennes qui accomplissent en ce moment sur la terre la dure et noble mission que vous avez remplie vous-même. Leurs fils aussi sont morts de la mort du péché, et elles voudraient, à force d'amour, leur rendre la seule vie véritable.
Après la Mère de Miséricorde, c'est à vous qu'elles s'adressent, Ô Monique, à vous dont les prières et les larmes furent si puissantes et si fécondes. Prenez en main leur cause ; votre cœur si tendre et si dévoué ne peut manquer de compatir à des angoisses dont il éprouva si longtemps lui-même toute la rigueur. Daignez joindre votre intercession à leurs vœux ; adoptez ces nouveaux fils qu'elles vous présentent, et elles seront rassurées. Soutenez leur courage, apprenez-leur à espérer, fortifiez-les dans les sacrifices au prix desquels Dieu a mis le retour de ces âmes si chères. Elles comprendront alors que la conversion d'une âme est un miracle d'un ordre plus élevé que la résurrection d'un mort ; elles sentiront que la Divine Justice, pour relâcher Ses droits, exige une compensation, et que cette compensation, c'est à elles de la fournir. Leur cœur se dépouillera de l'égoïsme secret qui se mêle si souvent dans les sentiments en apparence les plus purs. Qu'elles se demandent à elles-mêmes si elles se réjouiraient comme vous, Ô Monique, en voyant leur fils revenu au bien leur échapper pour se donner au Seigneur. S'il en est ainsi, qu'elles soient sans crainte ; elles sont puissantes sur le Cœur de Dieu ; tôt ou tard, la Grâce tant désirée descendra du Ciel sur le prodigue, et il revient à Dieu et à sa mère.

(1) Luc, VII, 13.


Vierge sur le Trône entre
Saint-Pancrace et Sainte-Monique

Guercino
1615



Prière liturgique à Sainte-Monique

Célébrons les louanges, redisons les mérites d'Augustin le grand docteur et de Monique sa pieuse mère ; fêtons en ce jour une solennité qui nous est chère (1er paragraphe à dire le jour de la Sainte-Monique).
Mère chaste, pleine de Foi, comblée de mérites, aimée du Christ, l'heureuse Monique, dont le fils était sorti d'une source païenne, l'a enfanté à la Foi catholique.
Heureuses larmes qui, dans leur abondance, ont été cause qu'une si éclatante lumière a brillé dans l'Église ! Elle a semé longtemps dans les pleurs, celle qui aujourd'hui moissonne avec tant d'allégresse.
Elle a reçu au-delà de ce qu'elle avait demandé ; mais quel bonheur inonda son âme, lorsqu'elle vit son fils établi dans la Foi, voué au Christ de toute l'ardeur de son cœur !
Elle fut la servante des indigents, et nourrit en eux le Christ, ayant mérité le nom de Mère des pauvres ; elle se livra au soin des malades, lavant et nettoyant leurs plaies, préparant leurs lits.
Ô matrone pleine de grâce, dont les blessures du Christ excitèrent l'amour ; en les méditant, elle versa tant de larmes que le pavé en fut arrosé.
Nourrie du Pain Céleste, ses pieds ne touchent déjà plus la terre ; son âme ravie tressaille et s'écrie : « Prenons notre vol pour les hauteurs du Ciel. »
Ô mère, Ô matrone, sois l'avocate et la protectrice de tes enfants d'adoption ; et lorsque notre âme se dégagera des liens de la chair, réunis-nous à ton fils dans les joies du paradis. Amen.


Séquence liturgique attribuée à Adam de Saint-Victor.


La Sainte-Vierge avec l'Enfant-Jésus et
Sainte-Monique
Saint-Dominique
Sainte-Barbe
Sainte-Dorothée
Saint-Antoine de Padoue
Saint-Augustin
Sainte-Madeleine de Ruzzi

Gaspar de Crayer
XVIIème siècle


Partager cet article
Repost0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 06:57
Laura Vicuña
née le 5 avril 1891 à Santiago (Chili)
morte le 22 janvier 1904 à Junín de los Andes (Argentine)






Prière à la Bienheureuse Laura Vicuña

Ô Dieu qui, en l'adolescente

Laura Vicuña as uni

une admirable force d'esprit

avec la candeur de l'innocence,

accorde-nous, par son intercession,

de surmonter avec intégrité

les dures épreuves de la vie,

et de pouvoir vivre et irradier

la béatitude promise

aux cœurs purs.

Par le Christ, notre Seigneur.

Amen.



Neuvaine à la Bienheureuse Laura Vicuña
À réciter pendant 9 jours


Ô Bienheureuse Laura Vicuña,

toi qui suivis héroïquement

le chemin du Christ,

accueille notre prière confiante.

Obtiens-nous de Dieu les Grâces

dont nous avons besoin

(formulez votre requête)

et aide-nous à faire,

avec un cœur pur et docile,

la Volonté du Père.

Accorde à nos familles

la paix et la fidélité.

Fais qu'en notre vie,

comme dans la tienne,

brille une Foi solide,

une pureté intrépide,

et une charité attentive et empressée,

pour le bien de nos frères.

Amen.


Prières traduites de la version latine officielle.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 10:14

Santa Scorese
née le 6 février 1968 à Bari
morte le 16 mars 1991 à Bari






Prière pour la béatification de la Servante de Dieu
Santa Scorese


Très Sainte Trinité, nous Te louons et Te glorifions pour les Dons d'Amour et de Grâce avec lesquels Tu as daigné élever les ailes d'aigle de la Servante de Dieu Santa Scorese qui, sur la terre, T'a aimée comme l'Épouse aime l'Époux.
Très Sainte Trinité, nous T'invoquons afin que Tu Veuilles glorifier jusqu'aux honneurs des autels, pour la sanctification des âmes et Ta plus grande gloire, la Servante de Dieu Santa Scorese, qui dans son prénom a déjà bénéficié d'un signe de sa vocation à la sainteté.
Très Sainte Trinité, nous Te demandons que, par l'intercession de la Servante de Dieu Santa Scorese, vierge martyre de Ton Amour Miséricordieux, Tu daignes nous accorder les faveurs et les Grâces dont nous avons besoin.
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.


Traduit de la prière italienne approuvée par l'Archevêché de Bari.

Merci de signaler les faveurs et les grâces reçues par l'intercession de la Servante de Dieu Santa Scorese au Postulateur de la cause de béatification, à l'adresse suivante :
Postulatore Generale Don Vito Bitetto, Curia Arcivescovile, Piazza Odigitria, 70122 Bari (Italie).



Poésie-prière

« Je voudrais avoir les ailes d'un aigle... »


Je voudrais vivre comme un lys,
jouir de l'abondance que Tu donnes,
du chaud soleil de l'été,
des premières pluies de l'automne,
du gel de l'hiver
et du chant des oiseaux du printemps !

Je voudrais être une voile
qui sillonne les mers, les océans,
qui se perd complètement
dans Ton immensité.

Je voudrais avoir les ailes d'un aigle
et prendre mon envol toujours plus haut
vers Toi, qui es le Très-Haut
et ne pas me contenter de basse altitude.

Je voudrais être de la musique
qui atteint Tes oreilles
et T'apporte la joie.

Je voudrais, je voudrais... combien de choses
je voudrais être, mais je suis
celle qui est et je suis celle
que Tu as Voulu.

Alors mon Seigneur, accueille-moi
entre Tes bras tendres de Père,
de Frère et d'Époux
et donne-moi d'être pour Toi
et seulement ainsi, je serai lys, voile,
aigle, musique,
parce que Tu es tout cela.

Je chante la joie de T'avoir rencontré,
d'être aimée, désirée par Toi.
Mon cœur chante et il sent
qu'il doit battre seulement pour Toi,
comme le Cœur de Marie,
avec Son propre Cœur.

Je Te loue, Bon Père,
parce que je ne suis pas seule,
mais Tu m'as donné une Mère
et un grand nombre de frères
pour chanter ensemble mon action de grâce.

Dieu de Miséricorde, de Pardon,
de Paix et de Joie, je T'aime !!!


Poésie-prière écrite par Santa Scorese le 3 août 1989.

Traduit de l'italien.


Santa Scorese fut assassinée à 23 ans par un psychopathe qui la harcelait et la suivait partout. Sa cause de béatification a été introduite en 1999.

 

 

 

 




"Vorrei avere le ali di un'aquila..."
Poesia-preghiera di Santa Scorese


Vorrei vivere come un giglio,
godere dell'abbondanza che dai,
del caldo sole dell'estate,
delle prime piogge di autunno,
del gelo dell'inverno
e del canto degli uccelli di primavera!
Vorrei essere una vela
che solca i mari, gli oceani,
che si perde completamente
nella Tua immensità.
Vorrei avere le ali di un'aquila
e spiccare voli sempre più alti
verso di Te, che sei l'Altissimo
e non accontentarmi delle basse quote.
Vorrei essere musica
che giunge ai tuoi orecchi
e portarti la gioia.
Vorrei, vorrei... quante cose
vorrei essere, ma io sono
quella che sono e sono quella
che Tu hai voluto.
Mio Signore, allora, accoglimi
tra le tue braccia tenere di Padre,
di Fratello e di Sposo
e dammi di essere per Te
e solo così sarò giglio, vela,
aquila, musica,
perché Tu sei tutto questo.
Canto la gioia di averti incontrato,
di essere amata, desiderata da Te.
Il mio cuore canta e sente
che deve battere solo per Te,
come il cuore di Maria,
con il suo stesso cuore.
Ti lodo, Padre Buono,
perché non sono sola,
ma mi hai dato una Madre
ed un gran numero di fratelli
per cantare insieme il mio grazie.
Dio di Misericordia, di Perdono,
di Pace e di Gioia, ti amo!!!


Poesia-preghiera scritta da Santa Scorese il 3 agosto 1989.

 

 

 

 

Preghiera per la Beatificazione
della Serva di Dio Santa Scorese


Santissima Trinità, ti lodiamo e ti glorifichiamo per i doni di amore e di grazia con i quali ti sei degnata di levare su ali di aquila la Serva di Dio Santa Scorese, che sulla terra ti ha amato come la sposa ama lo Sposo.
Santissima Trinità, ti invochiamo perché la Serva di Dio Santa Scorese, che nel nome già ha goduto di un segno della sua vocazione alla santità, tu voglia glorificarla fino agli onori degli altari, per la santificazione delle anime e la maggiore tua gloria.
Santissima Trinità, ti chiediamo che per intercessione della Serva di Dio Santa Scorese, vergine martire del tuo amore misericordioso, ti degni di concedere i favori e le grazie di cui abbiamo bisogno.
Gloria al Padre e al Figlio e allo Spirito Santo.


Preghiera approvata dalla Curia Arcivescovile di Bari.


Chi riceva favori o grazie per intercessione della Serva di Dio Santa Scorese, è invitato a informare il Postulatore Generale Don Vito Bitetto, all'indirizzo: "Curia Arcivescovile, Piazza Odigitria, 70122 Bari".

 

 

Partager cet article
Repost0