Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 09:57





Prière


Ô Saint Jean-Baptiste,
illustre Précurseur du Messie,
vous que le Sauveur a proclamé
le plus grand parmi les enfants des hommes,
et que Notre Saint Père le Pape Pie X
a donné pour patron spécial
aux Canadiens Français ;
vous avez merveilleusement préparé,
par votre vie austère,
pénitente et tout angélique,
les voies au règne de l'Agneau Rédempteur.
Nous vous en supplions,
daignez nous obtenir la grâce
de marcher sur vos pas glorieux,
de conserver la foi de nos pères,
de défendre avec zèle les intérêts
de la Sainte Église catholique,
et de réaliser les desseins
de la Divine Providence sur chacun de nous,
afin qu'après l'exil de cette vie,
nous puissions nous retrouver
dans la Céleste Patrie,
pour y chanter les louanges
du Roi éternel de tous les peuples,
pendant les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.



 

Prière à Saint Jean-Baptiste


Ô vous qui fûtes chargé du plus glorieux des ministères, qui vous y préparâtes par les plus sublimes vertus, et qui le remplîtes avec toute la sainteté qu'il vous imposait, agréez en ce jour le tribut de ma tendre confiance : portez tous mes vœux aux pieds de Celui qui vous a choisi pour annoncer aux hommes l'avènement et les Miséricordes de leur Libérateur ; conjurez-Le, par les droits que vous eûtes sur Son Cœur, de communiquer au mien l'amour et la pratique de tout ce qui rendit votre cœur si agréable à Ses Yeux. Obtenez-moi une pureté qui me tienne en garde contre toute la contagion de ce monde, et contre tout appât capable de m'y séduire. Obtenez-moi cet esprit de pénitence qui m'accoutume à mourir à moi-même, et qui m'aide à faire vivre Jésus-Christ en moi. Obtenez-moi une humilité fondée sur la connaissance de ce que j'ai été, de ce que je suis et de ce que je serai, et qu'elle serve à me guérir de toute complaisance d'un amour-propre que je ne saurais assez redouter. Obtenez-moi enfin, ce zèle dont vous brûlâtes pour la Gloire de votre Divin Maître ; mais que toujours dans moi, comme je le vois dans vous, j'en dispose le succès par ma sanctification personnelle, avant de l'appliquer aux autres.

Saint Précurseur, vous entendîtes, vous reconnûtes la voix de l'Epoux, avant que vous ne fussiez en état de Le voir ; à ses approches, vous tressaillîtes de joie dans le sein d'Élisabeth : dès ce moment cessa votre esclavage du premier péché ; vous fûtes sanctifié ! Puisse, par votre intercession, la présence de ce Divin Sauveur, opérer aujourd'hui dans mon âme la même grâce, y répandre les dispositions saintes qui doivent me conduire à Son Banquet, les y perfectionner par de nouveaux dons, les y rendre durables par le goût et l'exercice des vertus qui vous rendirent si grand à Ses Yeux. Objets bien dignes de votre protection ! Grand Saint, j'ose vous les rappeler avec la plus vive confiance.


Le Baptême du Christ
Piero della Francesca
, 1450

 

 

PRIÈRE À SAINT JEAN-BAPTISTE


Jean-Baptiste,
tu rêvais peut-être d'un Dieu
plein de bruit et de Feu.
Mais son Fils Jésus est venu :
C'était un homme fort et fragile,
au milieu des hommes.
Jean-Baptiste, je te ressemble un peu.
Moi aussi j'ai des idées sur Dieu,
mais plus je le découvre, plus Il m'étonne.


 

link




English and latin prayers

Partager cet article
Repost0
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 08:48


Prière de Jésus à Soufanieh (Syrie)



"Prie pour que la Volonté de Dieu s'accomplisse en toi, et dis
(à Myrna Nazzour)
:


Bien-aimé Jésus,
accorde-moi de me reposer en Toi,
par-dessus toute chose,
par-dessus toute créature,
par-dessus tous Tes anges,
par-dessus tout éloge,
par-dessus toute joie et exultation,
par-dessus toute gloire et dignité,
par-dessus toute l'armée céleste,
car Toi seul es le Très-Haut,
Toi seul es Puissant et Bon par-dessus tout,
Viens à moi et console-moi
et délie mes chaînes,
et accorde-moi la liberté,
Car sans Toi ma joie est incomplète,
sans Toi ma table est vide."

Alors Je viendrai pour dire: "Me voici venu, car tu M'as invité."


(Message de Jésus-Christ - Le jeudi 31 mai 1984, fête de l'Ascension).



Messages et apparitions



Icône miraculeuse


"Et si vous priez, dites : Ô Père, par les mérites des blessures de Ton Fils bien-aimé, sauve-nous."

(Message de Jésus-Christ (Màad, Liban), le mercredi 22 juillet 1987).



Je vous fais une demande, un mot que vous graverez dans votre mémoire, que vous répéterez toujours :
"Dieu me sauve, Jésus m'éclaire, le Saint-Esprit est ma vie, c'est pourquoi je ne crains rien."

(Quatrième apparition de la Sainte-Vierge, troisième message, le lundi 21 février 1983, 21h30).



Myrna NAZZOUR,
voyante des apparitions,
stigmates et exsudation d'huile

 


 

Mes enfants,

Vous, vous apprendrez aux générations le mot d'Unité, d'Amour et de Foi.
Je suis avec vous.
Mais toi, Ma fille, tu n'entendras Ma voix qu'une fois la fête (de Pâques) unifiée.

(Message de Jésus-Christ, le samedi 14 avril 1990, fête du Samedi Saint).

 


Mes enfants,

Priez pour la paix, et surtout en Orient, parce que vous êtes tous frères dans le Christ.

(Message de la Sainte Vierge (Braaschaatt, Belgique), le mercredi 15 août 1990).


Site de Soufanieh






PRIÈRE POUR L'UNITÉ CHRÉTIENNE


Seigneur, qui, à la veille de mourir pour nous, as prié pour que tous Tes disciples soient parfaitement Un, comme Toi en Ton Père et Ton Père en Toi, fais-nous ressentir douloureusement l'infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter ce qui se cache en nous d'indifférence, de méfiance et même d'hostilité mutuelles.

Accorde-nous de nous rencontrer tous en Toi, afin que, de nos âmes et de nos lèvres, monte incessamment Ta prière pour l'Unité des chrétiens, telle que Tu la veux, par les moyens que Tu veux.

En Toi, qui es la Charité, fais-nous trouver la voie qui conduit à l'Unité dans l'obéissance à Ton Amour et à Ta Vérité.
Amen.


Prières à Notre-Dame de Soufanieh en pdf


 

Video






Videos

Partager cet article
Repost0
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 07:23
1340-1379
 
 
 
 
 
 
 
 
Neuvaine à Saint-Roch
 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.
Béni soit notre Dieu, en tout temps,
maintenant et toujours
et dans les siècles des siècles. Amen !

Gloire à Toi, Ô notre Dieu, gloire à toi !
Roi céleste, Consolateur, Esprit de vérité,
Toi qui es partout présent et qui remplis tout,
Trésor de biens et Donateur de vie,
viens et demeure en nous !
Purifie-nous de toute souillure,
et sauve nos âmes, Toi qui es Bonté.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint immortel, aie pitié de nous (3 fois).

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours,
et dans les siècles des siècles, Amen !

Très Sainte Trinité, prends pitié de nous !
Seigneur, remets nos péchés !
Maître, pardonne nos iniquités !
Saint, visite et guéris nos infirmités,
à cause de ton Nom !

Saint Dieu, Saint Fort, Saint immortel, aie pitié de nous (3 fois).

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours,
et dans les siècles des siècles, Amen !

Notre Père...
Je vous salue, Marie...
Gloire au Père...

Seigneur, prends pitié (12 fois).

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
maintenant et toujours,
et dans les siècles des siècles, Amen !

Ô grand Saint-Roch, toi qui partais sur les chemins sans souci du lendemain, apprends-nous à tout donner à Jésus, sans réserve, sans retour, par amour.

Notre Père...
Je vous salue, Marie...
Gloire au Père...

Ô grand Saint-Roch, médecin des pauvres, des exclus, intercède pour nous, en ces temps marqués par un fléau pire que la peste que tu as combattue. Inspire les chercheurs, soutiens les malades, délivre-nous du Sida.

Notre Père...
Je vous salue, Marie...
Gloire au Père...

Ô grand Saint-Roch, toi parti au Ciel dans la solitude, veille sur nos frères sidéens qui sont près de mourir. Suscite des chrétiens pour les accompagner, des saints pour les aimer et les aider pour le passage.

Notre Père...
Je vous salue, Marie...
Gloire au Père...


Prions :

Ô Dieu Saint, Père, Fils et Saint-Esprit, par l'intercession de Roch notre ami, délivre-nous de toutes maladies contagieuses et de tout péché.

 

Psaume 50
 

"Pitié pour moi, mon Dieu, dans Ton amour,
selon Ta grande Miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre Toi, et Toi seul, j'ai péché,
ce qui est mal à Tes yeux, je l'ai fait.

Ainsi, Tu peux parler et montrer ta Justice,
être juge et montrer Ta victoire.
Moi, je suis né dans la faute,
j'étais pécheur dès le sein de ma mère.

Mais Tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret Tu m'apprends la sagesse.
Purifie-moi avec l'hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

Fais que j'entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que Tu broyais.
Détourne Ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

Créé en moi un coeur pur, Ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de Ta Face,
ne me reprends pas Ton Esprit Saint.

Rends-moi la joie d'être sauvé ;
que l'esprit généreux me soutienne.
Aux pécheurs, j'enseignerai Tes chemins ;
vers Toi reviendront les égarés.

Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta Justice.
Seigneur, ouvres mes lèvres,
et ma bouche annoncera Ta louange.

Si j'offre un sacrifice, Tu n'en veux pas,
Tu n'acceptes pas d'holocauste.
Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un esprit brisé ;
Tu ne repousses pas, Ô mon Dieu, un coeur brisé et broyé.

Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
Alors Tu accepteras de justes sacrifices, oblations et holocaustes ;
alors on offrira des taureaux sur Ton autel".



 
Prière à Saint-Roch


Seigneur notre Dieu, nous te bénissons pour Saint-Roch de Montpellier.
Son témoignage nous invite à faire le grand pèlerinage de la vie avec toi.
En son temps, il a su quitter richesse et honneur pour vivre ton Évangile.
Il nous invite à suivre Jésus sur les chemins de l'humilité, du partage, de l'attention aux malades et aux exclus d'aujourd'hui.
Par son intercession, donne-nous la santé de l'esprit et du corps pour l'imiter et pour te servir à travers les pauvres, nos frères.
Saint-Roch, prie Dieu pour nous !
Amen.




 

Litanies de Saint-Roch

 
Seigneur, prends pitié !
 
Ô Christ, prends pitié !

Seigneur, prends pitié !

Ô Christ, écoute-nous !

Ô Christ, exauce-nous !

Père du Ciel, Seigneur Dieu, prends pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde, Seigneur Dieu, prends pitié de nous.

Esprit Saint, Seigneur Dieu, prends pitié de nous.

Sainte Marie, prie pour nous.

Sainte Mère de Dieu, prie pour nous.

Sainte Vierge des vierges, prie pour nous.

Sainte Mère de miséricorde, prie pour nous.

Saint-Roch, fidèle disciple de Jésus-Christ, prie pour nous.

Saint-Roch qui as porté les souffrances de Jésus-Christ, prie pour nous.

Saint-Roch, dont le cœur fut brûlant du feu de la charité, prie pour nous.

Saint-Roch qui as sacrifié tes biens aux pauvres et qui t'es sacrifié toi-même, prie pour nous.

Saint-Roch, compagnon de route de tous les pèlerins du monde, prie pour nous.

Saint-Roch qui as mendié les opprobres pour l'amour de Jésus-Christ, prie pour nous.

Saint-Roch qui as prodigué ta vie au soulagement des malades, prie pour nous.

Saint-Roch qui as servi les pestiférés avec un courage et un zèle héroïques, prie pour nous.

Saint-Roch qui, par le signe de la croix, as arrêté les ravages de la peste, prie pour nous.

Saint-Roch qui as sauvé de la contagion plusieurs villes illustres, prie pour nous.

Saint-Roch qui es devenu pour les malades un modèle de patience, prie pour nous.

Saint-Roch qui as recouvré la santé comme par miracle, prie pour nous.

Saint-Roch qui, malgré ton innocence, as été couvert d'opprobres et mis aux fers par tes concitoyens, prie pour nous.

Saint-Roch qui as terminé ta vie en la prison, comme un malfaiteur, prie pour nous.

Saint-Roch, que l'Église, dans un concile, a invoqué efficacement contre la peste, prie pour nous.

Saint-Roch, ami des prisonniers, des oubliés, des exclus, des pauvres, prie pour nous.

Saint-Roch, compagnon fidèle de tous ceux qui souffrent de maladies contagieuses, prie pour nous.

Saint-Roch, notre protecteur, prie pour nous.

Saint-Roch, que Jésus-Christ a couronné de gloire et d'honneur, prie pour nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, pardonne-nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, exauce-nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Jésus-Christ, écoute-nous !

Jésus-Christ, exauce-nous !

 

Oraison :

Fais, Seigneur, nous te le demandons, que l'intercession de Saint-Roch, notre ami, nous soit favorable auprès de toi, afin qu'elle nous réconcilie dans ton Amour, nous aide à nous aimer les uns les autres, et à servir les malheureux de notre temps.

Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.

Amen !


 

Prière de demande à Saint-Roch

 

Roch, laïc pèlerin en Europe,
Pestiféré, emprisonné ;
toi qui guérissais les corps
et amenais les hommes à Dieu,
intercède pour nous
et préserve-nous des misères
du corps et de l'âme.

 

 

Archives de la paroisse Saint-Denis-Saint-Roch

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 21:33


NOTRE-DAME DE TOUS LES PEUPLES
Corédemptrice, Médiatrice et Avocate


Seigneur Jésus-Christ, Fils du Père,
répands à présent Ton Esprit sur la terre.
Fais habiter l'Esprit Saint
dans les coeurs de tous les Peuples,
afin qu'ils soient préservés de la corruption,
des calamités et de la guerre.
Que la Dame de tous les Peuples,
la Bienheureuse Vierge Marie,
soit notre Avocate.
Amen.



Marie veut être dans ce temps la "Dame, Mère de tous les Peuples". C'est ainsi qu'elle s'est présentée à Amsterdam de 1945 à 1959 au cours d'apparitions. Ida Perdemann, la voyante, reçut en plus, la prière ci-dessus pour demander la descente de l'Esprit Saint sur la terre. L'image représente Marie en tant que Corédemptrice, Médiatrice et Avocate, debout devant la Croix de son Fils à laquelle elle fut si étroitement et douloureusement unie. De ses mains jaillissent des rayons de Grâce, Rédemption et Paix pour tous les peuples. Ces dons provenant de la Croix, Marie peut les accorder à ceux qui réciteront quotidiennement cette prière. La Dame dit :

"Cette prière est donnée pour la rédemption du monde. Cette prière est donnée pour la conversion du monde. Récitez cette prière en toute circonstance. Vous ne savez pas quelle est la puissance et l'importance de cette prière en face de Dieu. Qui ou quoi que vous soyez, recourez à la Dame de tous les Peuples !"



Histoire des apparitions



 

 

 

 

De Vrouwe van alle Volkeren

 

 

 

 

 

 

 

 

The Lady of all Nations  

 

 


 

 

 

 

Die Frau aller Völker




 

 

 

 

La Signora di tutti i Popoli

 

 

 




 

La Señora de todos los Pueblos


 

 




 

Pani Wszystkich Narodów 

 

 





Vår Fru av Alla Folk

 

 

Gif,reflet,water reflect,La Dame de tous les Peuples,The Lady of All Nations,Ida Peerdeman,Amsterdam,NL,Pays-Bas,Holland,Nederland,Netherlands,Sainte Vierge Marie,Blessed Virgin Mary,Maria,apparitions,messages,De Vrouwe van alle Volkeren,Die Frau aller Völker,La Signora di tutti i Popoli,La Senora de todos los Pueblos

 

Partager cet article
Repost0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 08:06























Neuvaine à Notre-Dame de La Salette

(Dire chaque jour de la neuvaine la prière à la fin)


Premier jour


En me prosternant à Vos pieds, Ô ma tendre Mère, pour Vous demander (désigner ici la grâce), je ne puis oublier que Vous êtes descendue du Ciel sur la montagne de La Salette, pour me rappeler avant tout mes devoirs de chrétien, et que je n'obtiendrai la faveur qui fait l'objet de ma neuvaine qu'autant que je serai parfaitement rentré en grâce, par une bonne confession, avec Votre Divin Fils, et que je travaillerai de tout coeur à me corriger de mes défauts. Ô Vierge Réconciliatrice des pécheurs, obtenez-moi cette grâce des grâces, car avec elle tout le reste m'arrivera par surcroît. Encouragé par tant de miracles qu'obtiennent ceux qui Vous invoquent sous le vocable de Notre-Dame de La Salette, je viens à Vous ; gravez chaque jour dans mon coeur quelques-uns des enseignements de Votre Miséricordieuse Apparition.

Pratique : réciter les litanies de Notre-Dame de La Salette (Voir les autres prières à la fin).


Deuxième jour

Ô ma Mère, pourquoi pleurez-Vous tristement, assise sur le rocher de cette profonde solitude ? - Mon enfant, c'est pour t'apprendre à réfléchir et à pleurer tes péchés. La terre de ton âme est dans la désolation, parce que tu ne fuis pas assez le monde, parce que tu ne médites pas les grandes vérités de la Foi, tes fins dernières et les épouvantables conséquences de ta légèreté, dans cette vie et en l'autre ! Retire-toi donc souvent dans la solitude, et là, Mon Fils parlera à ton coeur ; Il t'inspirera quelque résolution qui assurera ton salut. - Ô Mère, que de motifs n'ai-je pas de mêler mes larmes à Vos larmes ! C'en est fait, j'ai assez résisté à l'appel de Jésus ; aidez-moi désormais à ne penser, ne parler, à n'agir en tout que conformément à Son Divin Coeur.

Pratique : se préparer à faire au plus tôt une bonne confession.



Troisième jour

Que veut dire, Ô ma Mère, cette grande Croix lumineuse sur Votre poitrine ? Pourquoi ce torrent de larmes qui tombent de Vos yeux sur le Divin Crucifié ? - Mon enfant, n'as-tu jamais, par le péché mortel, outragé, crucifié ton Sauveur et ton Dieu ? Ne vois-tu pas la Croix, ce signe adorable du Salut, renversée et bannie de toute part ? N'y a-t-il pas de quoi verser des larmes de sang en face de pareilles impiétés ? Hâte-toi de désarmer le bras irrité de Mon Fils ; ne laisse pas retomber Son Sang Divin sur toi et les tiens. Tremble qu'Il ne t'abandonne. Regarde, étudie, adore, remercie Jésus en Croix. Il est le remède à tous les maux, le modèle de toutes les vertus. Porte-Le sur ta poitrine et surtout dans ton coeur. À Son tour, Il te portera au Ciel.

Pratique : porter ostensiblement une Croix sur soi.



Quatrième jour

Les témoins de Votre Apparition, Bonne Mère, me disent à l'envi la simplicité de Votre costume, la modestie de Votre regard, une robe vulgaire, un simple fichu, un humble tablier, une coiffure qui cache Vos oreilles et Vos cheveux ; Votre attention à rendre Votre Face angélique invisible au petit garçon ! Pouviez-Vous condamner plus fortement l'orgueil, le luxe et la sensualité qui font tant de victimes en cette vie et en l'autre ? Aidez-moi, Ô Mère, à vivre d'une vie tout intérieure, à me cacher aux yeux du monde, ou à n'y paraître que pour y semer la bonne odeur de Jésus-Christ. Faites-moi bien comprendre que je ne puis avoir le coeur pur qu'en pratiquant la modestie, l'humilité, la mortification et la fuite du monde.

Pratique : la simplicité dans son costume.



Cinquième jour


Vous avez pleuré tout le temps que Vous avez parlé à La Salette, dit la bergère, et Vos larmes devenaient plus abondantes, suivant les crimes que Vous aviez à nous reprocher : la révolte contre Dieu et Son Église, le blasphème, le mépris des lois, de la pénitence et des avertissements surnaturels, l'ingratitude pour Votre amour et Vos bienfaits !... Continuez Ô Mère, ces larmes bienfaisantes, mais pour amollir nos coeurs, pour nous obtenir des larmes d'une vraie pénitence. Et pour Vous prouver la sincérité de la mienne, je veux dès ce jour combattre autour de moi tous ces grands crimes que Vous nous reprochez.

Pratique : s'associer à l'Archiconfrérie de Notre-Dame de La Salette.





Sixième jour

Fais-tu bien ta prière, Mon enfant ? Il faut bien la faire matin et soir. Tu sais ce que Mon Fils dit de la prière dans Son Évangile : il faut toujours prier et ne pas cesser, car sans Moi, sans la Grâce, vous ne pouvez rien faire de méritoire. Or, la Grâce n'est accordée qu'à la prière. Demandez donc en Mon Nom, avec un coeur droit et pur, avec confiance, soumission et persévérance, et vous recevrez même les miracles les plus grands et les plus nombreux. La prière est la clef des trésors du Ciel ; le cri de votre misère monte vers Dieu et la Miséricorde en descend aussitôt. Si donc tu veux être un saint, sois une âme de prière. Moi-même Je prie sans cesse pour vous dans le Ciel. - Ô ma Mère, c'en est assez... Jamais je n'oublierai ce besoin du coeur, ce bonheur de la vie.

Pratique : faire, au moins le soir, la prière en famille.



Septième jour


Est-il possible, Ô ma Mère, que la malice de l'homme puisse aller jusqu'à faire servir à sa perte ce que l'Amour infini de Dieu a établi pour son salut et son plus grand bonheur ? C'est cependant ce que Vous nous reprochez dans Votre Apparition : ils ne vont à la Messe que pour se moquer de la religion ! Hélas, combien de chrétiens qui, comme les Juifs au jour de la Passion du Sauveur, ne daignent même pas mettre le pied à l'église et puiser le salut aux sources des Sacrements ! - Loin de moi, Ô ma Mère, l'affreux malheur d'un sacrilège ! C'est dans toute la sincérité de mon âme que je me confesserai toujours. C'est avec un filial empressement et un saint respect que souvent j'assisterai à la Messe et y communierai.

Pratique : souvent s'approcher des Sacrements et assister à la Messe.



Huitième jour


Comme Votre Apparition me révèle les secrets de Votre Coeur Maternel, Ô Marie !... Comme elle augmente et affermit ma confiance en Vous. Miséricordieuse Mère, rien ne Vous rebute pour gagner le coeur de Vos enfants et les ramener à Dieu ! Et ceux que ne peut attirer Votre ravissante Beauté, Vous les contraignez de se rendre, par Vos larmes, par Vos menaces, et au besoin, par Vos châtiments ! Mais encore ici avec quels ménagements ! Si Vous frappez d'une main, Vous retenez de l'autre ! Votre oeil maternel et inquiet nous poursuit jusque dans nos égarements et dans les moindres détails de notre vie, pour y découvrir et récompenser le moindre bon sentiment... Qui n'aimerait une telle Mère ! Qui n'aurait une aveugle confiance en Elle ! Qui ne chercherait à La faire aimer et à La glorifier !

Pratique : espérer en la protection de Marie, même contre toute espérance.



Neuvième jour

Me voici déjà au dernier jour de ma neuvaine, Ô ma bonne Mère, et je n'ai qu'à peine effleuré les enseignements de Votre Apparition ! Il fait si bon Vous contempler et répandre son coeur à Vos pieds !... Ils sont si rapides les instants qu'on passe auprès de Vous ! Mais je Vous entends me dire comme aux bergers extasiés en Votre présence : eh bien, Mon enfant, tu le feras passer à tout Mon peuple. Fais donc comprendre à ceux qui t'entourent la nécessité, les pratiques et les douceurs du service de Dieu, résumées dans Mon Apparition. Comme Moi, ta Mère, brûle d'un saint zèle pour la Gloire de Dieu, pour l'édification et le salut de tes frères. Le Ciel en est le prix !

Pratique : faire le chemin de la Croix pour les âmes du Purgatoire.




Prières à dire chaque jour de la Neuvaine


Souvenez-Vous, Ô Notre-Dame de La Salette, véritable Mère de Douleurs, des larmes que Vous avez versées pour moi sur le Calvaire et dans Votre Miséricordieuse Apparition ; souvenez-Vous aussi de la peine que Vous prenez toujours pour moi afin de me soustraire aux coups de la Justice de Dieu ; et voyez si, après avoir tant fait pour Votre enfant, Vous pouvez maintenant l'abandonner. Ranimé par cette consolante pensée, je viens me jeter à Vos pieds, malgré mes infidélités et mes ingratitudes. Ne repoussez pas ma prière, Ô Vierge Réconciliatrice, mais convertissez-moi, faites-moi la Grâce d'aimer Jésus par-dessus tout, et de Vous consoler Vous-même par une vie sainte pour que je puisse un jour Vous voir au Ciel. Ainsi soit-il.

Je Vous salue Marie, pleine de douleurs, Jésus crucifié est avec Vous ; Vous êtes digne de compassion entre toutes les femmes et digne de compassion est Jésus, le fruit de Vos entrailles.
Sainte-Marie, Mère de Jésus crucifié, obtenez-nous des larmes, à nous qui avons crucifié Votre Fils, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il. (Répéter trois fois)
(Indulgence de 100 jours).

Notre-Dame de La Salette, Réconciliatrice des Pécheurs, priez sans cesse pour nous qui avons recours à Vous.
Mon Jésus, Miséricorde ! (100 jours).

Doux Coeur de Marie, soyez mon salut (100 jours).





Litanies de Notre-Dame de la Salette (1)
Indulgence de 40 jours, Mgr de Bruillard, 15 janvier 1853



Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Ô Christ, ayez pitié de nous, Ô Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Père Céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Notre-Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Guérison des malades, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Soutien des justes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Consolatrice des affligés, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui êtes apparue à de pauvres enfants des Alpes pour nous donner de graves avertissements, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui versiez des larmes en songeant aux péchés des hommes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui nous avez fait entendre les menaces du Seigneur, afin que nous nous convertissions, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui par Vos supplications retenez le bras du Seigneur irrité contre nous, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui avez dit : « Si mon peuple ne veut pas se soumettre, Je suis forcée de laisser aller le bras de Mon Fils », priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui priez continuellement Votre Divin Fils, afin qu'il nous fasse Miséricorde, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui avez tant de peine à cause de nos péchés, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui méritez toute notre reconnaissance,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui après avoir donné Vos avertissements aux enfants de la Montagne, leur avez dit : « eh bien, mes enfants vous le ferez passer à tout mon peuple », priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez annoncé aux hommes des châtiments terribles, s'ils ne se convertissent pas, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui leur annoncez la Miséricorde et le pardon, s'ils reviennent à Dieu, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui promettez des Grâces abondantes, si l'on fait pénitence, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont l'Apparition miraculeuse a retenti dans les deux mondes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont les prodiges s'étendent en tous pays, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont le culte s'accroît chaque jour,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont les bienfaits ravissent tous vos enfants, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qu'on n'invoque pas en vain, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez fait jaillir à Vos pieds une eau miraculeuse, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui, à l'exemple de Jésus, rendez la vue aux aveugles, le mouvement aux paralytiques, la santé aux malades, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui consolez toutes les infortunes,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui êtes apparue resplendissante de clarté, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui portiez sur la poitrine le Crucifix et les instruments de la Passion, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous avez averti de sanctifier le jour du Seigneur, si nous voulons éviter des châtiments terribles, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez dit que le travail du dimanche et le blasphème excitent particulièrement la colère de Dieu, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous avez reproché de ne point garder les jeûnes et abstinences de l'Eglise, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous avez annoncé les fléaux de Dieu, si l'on continuait à violer ses Commandements, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez recommandé la prière du matin et du soir, priez pour nous

Par Votre puissante protection, délivrez-nous des maux qui nous menacent, Ô Marie !

Pauvres pécheurs que nous sommes, convertissez-nous, Ô Marie !
Dans l'accomplissement de nos devoirs, aidez-nous, Ô Marie !
Dans la solide piété, affermissez-nous, Ô Marie !
Dans la pratique continuelle de toutes les vertus, encouragez-nous,
Ô Marie !
Dans nos joies, soyez avec nous, Ô Marie !
Dans nos douleurs, soutenez-nous, Ô Marie !
Dans tous les événements de la vie, obtenez-nous une soumission entière à la Volonté de Dieu, Ô Marie !

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Parce nobis, Domine
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Exaudi nobis, Domine
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Miserere nobis

V. Ora pro nobis, Sancta Dei Genitrix

R. Ut digni efficiamur promissionibus Christi


(Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, pardonnez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, exaucez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, ayez pitié de nous

V.  Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu

R.  Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ).


Prions : Ô Dieu, qui ne cessez de nous montrer combien la dévotion envers la Très Sainte-Vierge Marie Vous est agréable, par les prodiges multipliés que nous obtient Son intercession, faites-nous la Grâce d'être toujours fidèles aux enseignements qu'Elle nous donne, afin qu'après avoir observé Vos Commandements dans cette vie, nous ayons le bonheur de Vous posséder pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il.

















Litanies de Notre-Dame de la Salette (2)
Mgr Fava, évêque de Grenoble, accorde 40 jours d'indulgence
 à ceux qui réciteront ces litanies de Notre-Dame de la Salette



Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Ô Christ, ayez pitié de nous, Ô Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Père Céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Notre-Dame de la Salette, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Mère de Dieu, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Reine et Mère des hommes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Messagère de la Miséricorde Divine,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Toute-Puissance suppliante, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Vous qui retenez le bras du Seigneur irrité contre nous, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui versez tant de larmes sur nos révoltes et sur nos malheurs, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui prenez tant de peine pour nous, malgré toutes nos ingratitudes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous pressez si maternellement d'avoir toujours recours à Vous, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous reprochez particulièrement la violation du dimanche et le blasphème, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui Vous plaignez si douloureusement de la profanation des choses saintes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous recommandez tant la prière, surtout celle du matin et du soir, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui condamnez si amèrement nos sensualités et les honteux plaisirs du monde, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous rappelez d'une manière si touchante la Passion de Jésus, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont l'Apparition est une source de Salut pour les pauvres pécheurs, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui invitez si fortement les justes à redoubler de ferveur, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont les menaces prophétiques ont si justement effrayé le monde, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous promettez tant de biens, si nous nous convertissons, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez fait jaillir à Vos pieds une eau miraculeuse, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui, à l'exemple de Jésus, guérissez toute infirmité, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui voulez être honorée et invoquée dans l'univers entier, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez fait naître et prospérer tant d'œuvres réparatrices, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Règle vivante de charité, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Victime de pénitence et d'expiation,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Modèle de modestie et de simplicité,
priez pour nous
Notre Dame de la Salette, Etendard d'obéissance et de soumission,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Foyer de zèle et d'apostolat,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Providence des pauvres et des enfants,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Lumière des aveugles et des ignorants,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Consolation des malades et des affligés,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Espérance des désespérés, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Soutien de l'Eglise militante,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Avocate de l'Eglise souffrante,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Gloire de l'Eglise triomphante,
priez pour nous

Par Vos plaintes amères, rendez-nous dociles à la loi de Votre Divin Fils, Ô Marie !
Par Vos larmes abondantes, obtenez-nous la grâce de pleurer nos péchés, Ô Marie !
Par vos souffrances maternelles, obtenez-nous la résignation dans tous nos maux, Ô Marie !
Par toutes Vos apparitions, ressuscitez la foi de Votre peuple, Ô Marie !
Par Vos regards tournés vers Rome, attachez-nous de plus en plus au Saint-Siège, Ô Marie !
Par Votre incomparable tendresse, faites que nous Vous aimions de plus en plus, Ô Marie !
Par Votre ravissante beauté, faites-nous soupirer vers le Ciel, Ô Marie !
Par Votre nouvelle Assomption, attirez-nous après Vous, Ô Marie !

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Parce nobis, Domine

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Exaudi nobis, Domine
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Miserere nobis


(Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, pardonnez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, exaucez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, ayez pitié de nous).


V. Notre-Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs
R. Priez sans cesse pour nous qui avons recours à Vous

Prions : Seigneur Jésus, qui dans Votre infinie Miséricorde nous avez envoyés sur la Montagne de la Salette Votre Très Glorieuse Mère, pour nous rappeler à nos devoirs de chrétiens ; faites que, sensibles à ses larmes et dociles à ses avertissements, nous apaisions en cette vie Votre juste colère, par une sincère pénitence, et que nous méritions par nos bonnes œuvres la grâce de Vous posséder éternellement dans le Ciel, Ô Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 15:37













  A Nîmes depuis 1963

Prière à la Vierge


Vierge Sainte,
au milieu de vos jours glorieux,
n'oubliez pas les tristesses de la terre .

Jetez un regard de bonté
sur ceux qui sont dans la souffrance,
qui luttent contre les diffcultés
et qui ne cessent de tremper leurs lèvres
aux amertumes de cette vie.

Ayez pitié de ceux qui s'aimaient
et qui ont été séparés.

Ayez pitié de l'isolement du cœur !

Ayez pitié de la faiblesse de notre foi !

Ayez pitié des objets de notre tendresse !

Ayez pitié de ceux qui pleurent,
de ceux qui prient,
de ceux qui tremblent !
Donnez à tous l'espérance et la paix.



Site national

 


 

Histoire et photos

 

 

 

 

 


 



 

 

 

 

 



Prière "Vis le jour d'aujourd'hui"
trouvée sur Odette,
petite soeur du Sacré-Coeur,

tuée à Alger le 10 novembre 1995.


Vis le jour d'aujourd'hui


Vis le jour d'aujourd'hui,
Dieu te le donne, il est à toi,
Vis-le en Lui.

Le jour de demain est à Dieu,
il ne t'appartient pas.
Ne porte pas sur demain le souci
d'aujourd'hui.

Demain est à dieu,
remets-le en Lui.

Le moment présent est une frêle
passerelle :
si tu le charges des regrets d'hier,
La passerelle cède et tu perds pied.

Le passé ? Dieu le pardonne.
L'avenir ? Dieu le donne.

Vis le jour d'aujourd'hui en
communion avec Lui.

 



Notre-Dame de Santa-Cruz, plus de 150 ans d'histoire

Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 12:42
1844-1905


Prière de Teresa Higginson pour la Diffusion
de la Dévotion au Chef Sacré de Jésus



"Ô Sagesse du Chef Sacré, guidez-nous dans toutes nos voies."
"Ô Amour du Sacré-Coeur, consumez-nous par votre feu."

(Invocations préférées de Teresa Higginson)

Imprimatur + Clément, évêque d'Aire et de Dax

Sagesse infinie, Amour immense, Vos Voies sont insondables. Faites, Seigneur que, suivant Votre Désir, Votre Chef Sacré, Temple de la Divine Sagesse, soit honoré et adoré pour Votre consolation...
Ah ! levez-Vous, Seigneur, montrez que Vous êtes le Dieu Tout-Puissant. Faites connaître l'ardent Désir de Votre Sacré-Coeur. Hâtez-vous pour Votre propre Gloire...
Ne tardez pas, Seigneur, je Vous en supplie, au Nom de Votre très Précieux Sang, en considération de Votre douloureuse Passion...
Je Vous prie, Très Sainte Trinité, au Nom de Jésus, pour l'honneur du Temple de la Divine Sagesse, et par l'Amour ardent du Sacré-Coeur. Je vous le demande, au nom de la Vierge Marie, de Saint-Joseph : pour le salut des âmes, veuillez faire connaître au monde entier cette Dévotion. Ansi soit-il.


Extrait de "Vie Merveilleuse d'une Institutrice" par Lady Kerr,
- ouvrage revêtu de l'Imprimatur de E.C. Surmont, Vic. G. du diocèse de Westminster.
Permis d'imprimer, 26 février 1937, G. Puyo, Vic. G. du diocèse d'Aire et de Dax. -



Walshingham



Notre-Dame de Walsingham



Saint-Suaire


Prière de Teresa Higginson
au Chef Sacré de Jésus


Mon Seigneur et mon Dieu, humblement prosternée devant Vous, j'adore Votre Chef Sacré, comme le Siège de la Divine Sagesse, le Siège des Puissances de Votre très Sainte Âme et des Facultés Intellectuelles et le Centre des cinq Sens de Votre Corps adorable.
Lorsque je regarde dans les profondeurs de cet abîme insondable de Bonté, de Puissance et de Sagesse, qui a inventé et institué tant de manières et tant de moyens inouïs de prouver Votre Amour infini et de répandre à profusion Vos dons les plus choisis sur moi, Votre pauvre enfant, je suis perdue d'étonnement et d'admiration.
Ô Lumière des lumières, par Vos rayons si glorieux, je vois dans le Sacré-Coeur des sources de richesses nouvelles. Ô Soleil de Justice, dans Votre chaleur intense, je ressens l'Amour brûlant qui consume le Sacré-Coeur.
Ô Volonté, qui fut toujours dans une humble soumission à Votre Père Céleste, dirigez-moi en toutes choses, comme Vous avez gouverné toutes les affections et mouvements du Sacré-Coeur du Dieu fait homme.
Ô Intelligence qui connaissez toutes choses, guidez-moi toujours par Votre Lumière.
Ô Mémoire dans laquelle le passé, le présent et le futur sont réfléchis en même temps, Ô Mémoire qui pensez sans cesse à moi et qui semblez toujours chercher quelque nouveau moyen d'accorder de nouvelles faveurs, faites que je Vous aime de plus en plus.
Oh ! par la lumière vive et éclatante de Vos Yeux, apprenez-moi à Vous voir en toutes choses ; et par Vos Oreilles qui sont toujours ouvertes à la prière de celui qui est dans le besoin, accordez-moi de toujours entendre la voix de Votre Eglise et d'être docile à Vos Saintes inspirations. Oh ! Donnez-moi sans cesse d'aimer et de goûter ce qui est juste et bon. Faites-moi sentir combien Vous êtes doux. Faites que je sois attirée par le parfum de Vos Vertus et que je jouisse pour toujours de la joie intense de Vous voir, de Vous aimer, de Vous louer et de Vous glorifier pour toute l'éternité.
Ô Jaillissement de Lumière ! Source de toute Richesse ! Océan de Bonté ! Mer de Miséricorde ! Fontaine d'Eau Vive ! Feu d'Amour ! Source de tout Bien ! Je me consacre à Vous avec tout ce que je suis et tout ce que j'ai, Ô Chef Sacré, Siège de la Divine Sagesse, Tabernacle de Dieu avec les hommes ; en Vous j'aperçois un Paradis tout à la fois céleste et terrestre, de nouveaux Cieux et une nouvelle Terre : la nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel d'auprès de Dieu, préparée et ornée comme une épouse, brillante de lumière et de gloire : et dans ses cristaux étincelants, j'aperçois réfléchis comme dans une mer vitrifiée tous les attributs de la Divinité ! Ô Arc-en-ciel de paix ! Ô Buisson ardent ! Ô Perle incomparable ! Ô Dépôt de tous les Trésors de Dieu ! Ô Lampe d'où jaillit une lumière éclatante et inextinguible ! Soleil étincelant pour toujours ! Ô Arbre de Vie ! Vie et Lumière de ceux qui t'appartiennent ! Ô Sceau des Elus !
Ô Sagesse sans commencement et sans fin ! Science infinie ! Amour si grand que nous ne pouvons le comprendre ! Vers Vous, je fais monter mon chant d'amour, mes prières de réparation et de gratitude, du centre du Sacré-Coeur où je trouve un sûr refuge ; et je Vous demande, Ô mon Jésus, d'accepter tous les trésors de ce mystère infini de richesses et d'Amour de Votre Sacré-Coeur en réparation pour ma froideur, ma misère et ma pauvreté. Ô Jésus, mon bien-aimé Jésus, je Vous aime infiniment plus que je ne peux le dire.
Ô Jésus, mon Epoux et mon Trésor, je suis affligée que Vous soyez si peu connu et tant offensé. Ô Jésus, ma Vie et ma Lumière, puissent tous les esprits Vous connaître, tous les coeurs Vous aimer et toutes les langues Vous louer maintenant et à jamais. Amen.
Jésus ! Jésus ! Jésus ! Ô Siège de la Divine Sagesse, ayez pitié de moi. Ô Chef Sacré, Ô Coeur très aimant, guidez-moi par Votre Lumière et consumez-moi par Votre feu. Amen.

Avec approbation ecclésiastique.
Extrait du Message de Notre-Seigneur à Teresa Higginson


Litanies du Chef Sacré de Jésus



Saint-Suaire

 





link

prayer

link















Paroles de Teresa Higginson


« Je considérais l'Amour excessif du Sacré-Cœur, j'offrais à mon Divin Epoux ce même amour en réparation de notre froideur, ainsi que son immutabilité et ses infinies richesses en dédommagement de notre pauvreté et misère, quand, soudainement, Notre-Seigneur me présenta la Divinité comme une très grande pierre précieuse de cristal, dans laquelle toutes choses sont réfléchies ou existent, passé, présent, avenir, en telle manière qu'elles sont toujours présentes en Lui. Cette immense pierre précieuse envoyait des flots de lumière richement colorée, plus étincelante sans comparaison que dix mille soleils, que je compris représenter les Attributs infinis de Dieu. Ce grand joyau paraissait aussi être recouvert d'yeux innombrables, que j'ai compris représenter la Sagesse et la Science de Dieu... Notre-Seigneur me montra cette Divine Sagesse, ainsi que je le disais, comme la Puissance directrice qui régla les mouvements et les affections du Sacré-Cœur, me faisant voir qu'elle a, sur le moindre de ses actes, en l'élevant, le même effet et le même pouvoir que le soleil faisant monter la vapeur de l'océan. Il m'a donné à entendre qu'une adoration et vénération spéciales devaient être rendues au Chef Sacré de Notre-Seigneur, en qualité de Temple de la Divine Sagesse et Puissance directrice des sentiments du Sacré-Cœur, et qu'ainsi serait complétée cette céleste dévotion. [...]
C'est la Volonté de Notre-Seigneur que sa Tête Sacrée soit adorée comme le sanctuaire de la Divine Sagesse : non pas la Tête Sacrée toute seule (je veux dire comme nous honorons les Mains et les Pieds Sacrés) non, mais la Tête comme le Temple des puissances de l'âme et des facultés de l'esprit et, dans celles-ci, la Sagesse qui a guidé chaque affection du Sacré-Cœur et tous les mouvements de l'Être entier de Jésus, notre Seigneur et notre Dieu. Ce n'est pas sa Divine Volonté que les attributs ou qualités abstraites de l'âme ou de l'esprit, ou que cette Divine Sagesse qui guidait, gouvernait et dirigeait tout en Lui (l'Homme-Dieu) reçoivent une adoration distincte, mais Il veut qu'ils soient tous ensemble l'objet d'un culte spécial et que son Chef Sacré soit adoré comme leur Temple. Notre-Seigneur m'a montré aussi comment la tête est le point de ralliement de tous les sens du corps et comment cette dévotion est non seulement le complément de la dévotion au Sacré-Cœur, mais encore le couronnement et la perfection de toutes les dévotions . »

Teresa Helena Higginson, in Cecil Kerr, Teresa Helena Higginson, trad. par l'Abbé V. Billé, Saint-Cénéré, Ed. Saint-Michel, 1971 (éd. originale Desclée, 1935).


Prière pour obtenir la béatification
de la Servante de Dieu

Ô Jésus, Dieu caché,

par les mérites de Votre douloureuse Passion,

au nom de l'Amour si grand que Vous portez aux hommes

dans le Très Saint Sacrement,

accordez-nous, nous Vous en supplions humblement,

de voir bientôt, pour Votre plus grande gloire et le bien des âmes,

l'auréole des Bienheureux briller sur le front de Teresa Higginson,

Votre Servante.

Amen.



Prières et dévotions


Dévotion au Sacré-Coeur

Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 11:12












     1673-1716


Auguste Reine des Cieux


Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des anges,
vous qui avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission
d'écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement,
envoyez vos légions saintes, pour que sous vos ordres
et par votre puissance, elles poursuivent les démons,
les combattent partout, répriment leur audace
et les refoulent dans l'abîme.

Qui est comme Dieu ? Ô bonne et tendre Mère,
vous serez toujours notre amour et notre espérance.
Ô divine Mère, envoyez les saints anges pour nous défendre
et repousser loin de nous le cruel ennemi.
Saints anges et archanges, défendez-nous, gardez-nous.

Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 09:00
Saint-Bernard (1090-1153)
prêchant la 2ème croisade à Vézelay en 1146


Lorsque vous assaillent les vents des tentations,
lorsque vous voyez paraître les écueils du malheur,
regardez l'étoile, invoquez Marie.
Si vous êtes ballottés sur les vagues de l'orgueil,
de l'ambition, de la calomnie, de la jalousie,
regardez l'étoile, invoquez Marie.
Si la colère, l'avarice, les séductions charnelles
viennent secouer la légère embarcation de votre âme,
levez les yeux vers Marie...
Dans le péril, l'angoisse, le doute,
pensez à Marie, invoquez Marie.
Que son nom ne quitte ni vos lèvres ni vos cœurs !
Et pour obtenir son intercession,
ne vous détournez pas de son exemple.
En la suivant, vous ne vous égarerez pas.
En la suppliant, vous ne connaîtrez pas le désespoir.
En pensant à elle, vous éviterez toute erreur.
Si elle vous soutient, vous ne sombrerez pas ;
si elle vous protège, vous n'aurez rien à craindre ;
sous sa conduite, vous ignorerez la fatigue ;
grâce à sa faveur, vous atteindrez le but.


(Deuxième homélie, Louanges à Marie)


Saint-Bernard, tenant l'abbatiale de Clairvaux

Partager cet article
Repost0
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 14:40
1696-1787


Neuvaine au Saint-Esprit
de Saint-Alphonse de Liguori



PREMIER JOUR

Prière pour demander le don de Crainte de Dieu - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je T'offre mon coeur et Te rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que Tu as répandus et que Tu répands sans cesse dans le monde. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et de m'accorder le don de Crainte, afin qu'elle me serve de frein pour ne jamais retomber dans mes fautes passées, dont je demande pardon.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


DEUXIÈME JOUR


Le don de Piété - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Piété, afin que je puisse, à l'avenir, Te servir avec plus de ferveur, suivre avec plus de promptitude Tes inspirations, et observer plus exactement Tes Divins préceptes.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


TROISIÈME JOUR


Le don de Science - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te bénis, en m'unissant aux bénédictions que Tu reçois des Anges et des Séraphins. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Science, afin que je puisse bien connaître les choses de Dieu, et qu'éclairé par Ton enseignement, je marche, sans jamais dévier, dans la voie du salut éternel.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


QUATRIÈME JOUR


Le don de Force - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Force, afin que je puisse surmonter courageusement toutes les attaques du démon et tous les dangers du monde, qui s'opposent au salut de mon âme.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


CINQUIÈME JOUR


Le don de Conseil
- Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te bénis en m'unissant aux bénédictions que Tu reçois des Anges et des Séraphins. Je Te rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que Tu as rendus et que Tu répands sans cesse dans le monde. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Conseil, afin que je puisse bien choisir tout ce qui est le plus convenable à mon avancement spirituel et découvrir tous les pièges et toutes les ruses de l'esprit tentateur.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria



SIXIÈME JOUR

Le don d'intelligence - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te bénis, en m'unissant aux bénédictions que Tu reçois des Anges et des Séraphins. Je T'offre tout mon coeur. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don
d'Intelligence, afin que je puisse bien entendre les Divins mystères, et, par la contemplation des choses célestes, détacher mes pensées et mes affections de toutes les vanités du monde.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria



SEPTIÈME JOUR


Le don de Sagesse - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que Tu as répandus et que Tu répands sans cesse dans le monde. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Sagesse, afin que je puisse bien diriger toutes mes actions, en les rapportant à Dieu comme à ma fin dernière, de sorte qu'en L'aimant et en Le servant comme je le dois en cette vie, j'aie le bonheur de Le posséder éternellement en l'autre.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


HUITIÈME JOUR


Humble supplication
- Esprit Saint, Divin Paraclet, Père des pauvres, Consolateur des affligés, Lumière des coeurs, Sanctificateur des âmes, me voici prosterné en Ta présence ; je T'adore avec la plus profonde soumission et je répète mille fois, avec les Séraphins qui se tiennent devant Ton trône : « Saint ! Saint ! Saint ! ». Je crois fermement que Tu es éternel, procédant du Père et du Fils. J'espère que, par Ta Bonté, Tu sanctifieras et sauveras mon âme. Je T'aime, Ô Dieu d'Amour ! Je T'aime plus que tout ; je T'aime de toutes mes affections, parce que Tu es une Bonté infinie qui mérite seule tout Amour ; et puisque, insensible à Tes inspirations, j'ai eu l'ingratitude de T'offenser par tant de péchés, je T'en demande pardon et je regrette souverainement de T'avoir attristé, Ô Amour infini.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


NEUVIÈME JOUR


Offrande et invocations - Je T'offre mon coeur et je Te supplie d'y faire entrer un rayon de Ta Lumière et une étincelle de Ton Feu, pour fondre la glace de mon manque d'Amour. Toi qui as rempli d'immenses grâces l'âme de Marie, et enflammé d'ardeur apostolique les coeurs des Apôtres, daigne aussi embraser mon coeur. Que Marie, qui a obtenu le vin des Noces de Cana, nous obtienne le vin de l'Amour infini, qui enivra les Apôtres le jour de la Pentecôte. Que le Saint-Esprit, par Marie, suscite de nouveaux apôtres enflammés de l'Amour de Jésus-Christ. Tu es un Esprit Divin, fortifie-moi contre les mauvais esprits ; Tu es un Feu, allume en moi le Feu de Ton Amour ; Tu es une Lumière, fais-moi connaître les choses éternelles ; Tu es une Colombe, donne-moi des moeurs pures ; Tu es un Souffle plein de douceur, dissipe les orages que soulèvent en moi mes passions ; Tu es une Langue, enseigne-moi la manière de Te louer sans cesse ; Tu es une Nuée, couvre-moi de l'ombre de Ta protection.
Auteur de tous les Dons célestes, je T'en prie, vivifie-moi par Ta Grâce, sanctifie-moi par Ta Charité, gouverne-moi par Ta Sagesse, adopte-moi pour Ton enfant et sauve-moi par Ton infinie Miséricorde, afin que je ne cesse jamais de Te bénir, de Te louer et de T'aimer, sur la terre, et durant toute l'éternité. Amen !

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


Neuvaine en pdf



Neuvaine au Sacré-Cœur de Jésus
de Saint-Alphonse de Liguori



Premier Jour : Cœur aimable de Jésus

Mon aimable Rédempteur, quel objet plus digne que vous de tout amour votre Père éternel pouvait-il me commander d'aimer ? Vous êtes la beauté du paradis, vous êtes les délices de votre Père, votre cœur est le siège de toutes les vertus. Ô Cœur aimable de mon Jésus, l'amour de tous les cœurs vous est dû à bon droit. Pauvre et malheureux le cœur qui ne vous aime pas ! Malheureux, mon cœur l'a été, durant tout le temps où il s'est refusé à vous. Mais je ne veux pas prolonger mon infortune : je vous aime et je veux vous aimer toujours, Ô mon Jésus. Seigneur, j'ai vécu dans l'oubli de vous ; et maintenant, qu'est-ce que j'attends ? Peut-être que mon ingratitude vous contraigne vous-même à m'oublier totalement et à m'abandonner ? Non, mon bon Sauveur, ne le permettez pas. Vous êtes l'amour d'un Dieu : et vous pourriez ne pas être l'amour d'une créature chétive et pécheresse, comblée de vos bienfaits, entourée de votre tendresse ? Ô belles flammes, qui avez pour foyer le cœur plein d'amour de mon Jésus, allumez aussi dans mon misérable cœur ce feu saint et béni dont Jésus est venu embraser la terre. Réduisez en cendres, anéantissez, dans les affections de mon cœur, tout germe malfaisant, qui m'empêcherait d'être entièrement à mon Dieu. Ce cœur, Ô Tout-Puissant, réduisez-le à ne vivre que pour vous, pour vous aimer, à mon doux Sauveur. Le temps où je vous méprisais n'est plus : maintenant je vous proclame roi de mon cœur. Je vous aime, je vous aime, et je ne veux rien souffrir en moi qui gène votre amour. Mon Seigneur bien-aimé, ne dédaignez pas d'accueillir pour ami fidèle l'infortuné qui fut votre désolation. Un cœur qui n'avait pour vous qu'éloignement et mépris, donnez-vous la gloire de le montrer à vos anges, dévoré des ardeurs de votre amour. Sainte Vierge Marie, mon espérance, aidez-moi : priez Jésus de me rendre, par sa grâce, tel qu'il me désire.


Deuxième Jour : Cœur aimant de Jésus

Ô Cœur adorable de mon Jésus, Cœur épris des hommes, Cœur créé tout exprès pour aimer les hommes, comment se peut-il que vous trouviez, auprès des hommes, si peu de correspondance et tant de mépris ? Malheureux ! Moi aussi j'ai été un de ces ingrats, je n'ai pas su vous aimer ! Pardonnez-moi, Ô mon Jésus, ce grand péché : ne vous avoir point aimé, vous aimable à l'excès, vous dont l'amour a épuisé tous les moyens pour venir à bout de mes résistances ! Je l'avoue, la juste punition de mes refus passés, ce serait de me voir réduit à ne pouvoir plus vous aimer. Oh ! non, mon bon Sauveur ! Infligez-moi tout autre châtiment, mais non celui-là. Accordez-moi la grâce de vous aimer : cela fait, envoyez-moi telle peine qu'il vous plaira. Mais comment puis-je craindre une pareille rigueur, alors que je vous entends m'intimer encore ce doux et cher commandement : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur ? Oui, Ô mon Dieu, c'est votre volonté que je vous aime, et c'est ma volonté de vous aimer. Que dis-je ? Je veux n'employer mon cœur qu'à aimer un Dieu qui m'a tant aimé. Ô amour de Jésus, vous êtes mon amour. Ô Cœur enflammé de Jésus, enflammez aussi mon cœur. Ne permettez pas qu'à l'avenir je vive encore, ne fût-ce qu'un seul moment, privé de votre amour : plutôt la mort ! Plutôt l'anéantissement ! Ne laissez plus voir au monde cette horrible ingratitude, qu'un être aussi aimé de vous, inondé par vous de grâces et de lumières, recommence à mépriser votre amitié. Non, mon Jésus, ne le permettez pas. Votre sang répandu pour moi me donne cet espoir que toujours je vous aimerai, que vous m'aimerez toujours, que cet amour entre vous et moi sera indissoluble éternellement. Ô Mère du bel amour, Marie, vous désirez tant que votre Jésus soit aimé : attachez-moi étroitement à votre Fils, si étroitement que je n'aie plus le malheur de m'en séparer jamais.


Troisième Jour : Cœur de Jésus tout désireux d'être aimé


Mon doux Rédempteur, je vous dirai avec Saint Augustin : Vous me commandez de vous aimer, et, si je m'y refuse, vous me menacez de l'enfer. Mais quel enfer plus horrible, quel malheur plus affreux peut-il y avoir pour moi que d'être privé de votre amour ? Si donc vous voulez m'inspirer la crainte, menacez-moi seulement de me laisser vivre sans vous aimer ; ce seul châtiment m'épouvante plus que mille enfers. Si, au milieu de leurs flammes, les damnés pouvaient brûler de votre amour, Ô mon Dieu, l'enfer se changerait en un paradis ; et si, dans le ciel, les bienheureux ne pouvaient plus vous aimer, le paradis deviendrait un enfer. Je le vois, mon Seigneur bien-aimé, mes péchés me mériteraient d'être abandonné de votre grâce et, dés lors, de ne pouvoir plus vous aimer. Mais je vous entends me redire votre commandement d'amour et je sens en moi-même un ardent désir de vous aimer. Ce désir est un don de votre grâce, il me vient de vous ; ajoutez-y donc la force de le réaliser, et faites que désormais, d'un cœur sincère et résolu, je vous dise et vous redise sans fin : Je vous aime, Ô mon Dieu ! je vous aime, je vous aime. Vous désirez mon amour; je désire le vôtre. Oubliez donc, ô mon Jésus, les déplaisirs que mon passé vous a causés, aimons-nous à jamais ; je ne vous abandonnerai pas, et vous ne m'abandonnerez pas ; vous m'aimerez toujours, et toujours je vous aimerai. Mon bon Sauveur, vos mérites sont mon espérance : faites-vous aimer, sans fin et sans mesure, d'un pécheur qui vous a beaucoup offensé. Ô Marie, Vierge immaculée, prêtez-moi assistance, priez Jésus pour moi.


Quatrième Jour : Cœur meurtri de Jésus


Ô adorable Jésus, ô tout bon Jésus, voici à vos pieds celui qui a tant fait saigner votre très aimable cœur. Ô Dieu ! Comment ai-je pu contrister à ce point un cœur qui m'a tant aimé, qui n'a rien épargné pour gagner mon affection ? Mais consolez-vous, oserai-je dire, Ô mon Sauveur ! Votre grâce a blessé mon cœur, de la sainte blessure d'amour ; et ce cœur éprouve maintenant un vif regret des offenses qu'il vous a faites : il en voudrait mourir de douleur. Ô mon Jésus, qui me donnera cette douleur de mes péchés que vous avez ressentie vous-même durant votre vie ! Père éternel, je vous offre la peine et la détestation que votre Fils eut de mes fautes. Au nom de ce Fils, je vous prie de m'accorder une grande douleur de vous avoir offensé, une douleur qui me fasse vivre dans une perpétuelle affliction et désolation, à la pensée que j'ai méprisé votre amitié. Et vous, Ô mon Jésus, inspirez-moi désormais une répulsion telle pour le péché qu'elle me fasse fuir avec horreur les moindres fautes, par la raison qu'elles vous déplaisent, à vous qui ne méritez aucun déplaisir, ni grave ni léger, mais, au contraire, un amour infini. Tout ce qui vous blesse, Ô mon doux Seigneur, je le déteste maintenant : et, à l'avenir, je ne veux aimer que vous et ce que vous aimez. Soyez mon aide, soyez ma force ; donnez-moi la grâce de vous invoquer toujours, Ô mon Jésus, et de toujours vous répéter cette prière : Mon Jésus, donnez-moi votre amour, donnez-moi votre amour, donnez-moi votre amour ! Et vous, très sainte Vierge Marie, obtenez-moi la grâce de recourir sans cesse à vous pour vous redire : Ma Mère, faites-moi aimer Jésus-Christ !


Cinquième Jour : Cœur compatissant de Jésus

Cœur compatissant de mon Jésus, ayez Pitié de moi. Jésus très doux, soyez-moi miséricordieux. Je vous le dis maintenant, mais accordez-moi la grâce de vous le redire toujours : Très doux Jésus, soyez-moi Miséricordieux. Avant de vous offenser, Ô mon Rédempteur, je ne méritais, certes, aucune des grâces dont vous m'avez comblé. Vous m'avez créé, vous avez répandu sur moi tant de lumières, sans aucun mérite de ma part. Mais, après avoir péché contre vous, non seulement je n'avais nul droit à vos faveurs, c'est votre abandon, c'est l'enfer que je méritais. Votre tendre pitié, c'est elle qui vous a porté à m'attendre, à me conserver la vie, alors que j'étais dans votre disgrâce. C'est elle qui m'a éclairé, qui m'a invité à la réconciliation ; elle qui m'a inspiré la douleur de mes fautes et le désir de vous aimer ; et si, maintenant, je puis me croire dans votre grâce, c'est à elle que je le dois. Ô mon Jésus, ne vous arrêtez pas ! Continuez à user avec moi de bonté compatissante. La miséricorde que je demande, c'est que vous me donniez lumière et force pour ne plus vous être infidèle. Oh ! non, mon amour, je ne prétends pas vous trahir encore, en comptant que vous me pardonnerez de nouveau : ce serait là une présomption qui mettrait obstacle à vos miséricordes à mon endroit. Et quelle pitié devrais-je encore attendre si, renouvelant mon ingratitude, je méprisais votre amitié et si je rompais avec vous ? 0h ! non, mon Jésus ! je vous aime et je veux vous aimer toujours. Voici la grâce que j'espère, que je réclame de votre Miséricorde : ne permettez pas que je me sépare de vous ! Ne permettez pas que je me sépare de vous ! A vous aussi, à ma mère Marie, j'adresse cette prière : ne permettez pas que jamais plus, je me sépare de mon Dieu !


Sixième Jour : Cœur libéral de Jésus

Ah ! Mon Jésus, vous n'avez pas hésité à me donner votre sang et votre vie, et moi j'hésiterais à vous donner mon pauvre cœur ! Non, mon Rédempteur aimé : je vous l'offre tout entier. Je vous abandonne ma volonté sans réserve : daignez l'accepter et en disposer selon votre bon plaisir. Je n'ai rien et ne puis rien, cependant, j'ai mon cœur, que vous m'avez donné, et que personne ne peut me ravir : on peut tout me prendre, mes biens, mon sang, ma vie, tout, hormis mon cœur. Et avec ce cœur je puis vous aimer : avec ce cœur je veux vous aimer. Enseignez-moi donc, Ô mon Dieu, le parfait oubli de moi-même ; montrez-moi le chemin à suivre pour atteindre à votre pur amour, à cet amour dont vous m'avez, dans votre bonté, inspiré le désir. Je sens en moi une ferme résolution de vous plaire ; mais pour la réaliser, j'attends de vous le secours, et je vous le demande. C'est à vous, Ô Cœur aimant de Jésus, de rendre vôtre entièrement mon pauvre cœur, autrefois si ingrat envers vous et privé, par sa faute, de votre amour. Faites que mon cœur se consume pour vous des mêmes flammes dont le vôtre est embrasé pour moi. Unissez entièrement ma volonté à la vôtre, pour ne plus vouloir que ce que vous voulez vous-même : qu'ainsi votre sainte volonté soit désormais l'unique règle de mes actions, de mes pensées, de mes désirs. Je l'espère, Seigneur, vous ne me .refuserez point votre grâce pour exécuter la résolution que je prends aujourd'hui à vos pieds, d'accepter en paix toute disposition de votre Providence, sur moi et sur tout ce qui est mien, pour ma vie et pour ma mort. Ô Immaculée Marie, heureuse êtes-vous d'avoir vécu dans une perpétuelle et totale uniformité entre votre cœur et le Cœur de Jésus ! Daignez m'obtenir, Ô ma Mère, qu'à l'avenir je n'aie plus ni volonté ni désir en dehors de la Volonté de Jésus et de votre volonté.


Septième Jour : Cœur reconnaissant de Jésus

Ô mon bien-aimé Jésus, voici à vos pieds un ingrat. Aux créatures, je n'ai pas ménagé ma reconnaissance : j'ai réservé mon ingratitude à vous seul, à vous, dis-je, qui êtes mort pour moi et qui avez épuisé tous les moyens de m'obliger à vous aimer. Ce qui me réconforte et m'encourage, c'est que j'ai affaire à un cœur d'une bonté et d'une miséricorde infinies, qui déclare oublier toutes les offenses d'un pécheur, dés qu'il se repent et vous aime. Mon bon Jésus, par le passé je vous ai offensé, je vous ai méprisé : mais maintenant je vous aime par-dessus toutes choses, plus que moi-même. Dites-moi ce que vous voulez de moi, car, avec le secours de votre grâce, je ne reculerai devant rien. Je le crois : c'est par amour que vous m'avez créé, que vous m'avez donné votre sang et votre vie. Je le crois aussi : c'est pour moi que vous avez voulu demeurer sur la terre dans le Saint-Sacrement. Je vous en remercie, Ô mon Amour ! Ah ! ne permettez pas qu'à tant de bienfaits, à tant de témoignages d'amour, je réponde encore par l'ingratitude. Attachez-moi à votre Cœur par d'indestructibles liens, si bien que, ma vie durant, il ne m'arrive plus de vous déplaire, de vous contrister. Voilà bien assez de péchés, ô mon Jésus ! désormais je veux vous aimer. Ah ! si mes années perdues pouvaient revenir ! Hélas ! non, elles ne reviendront pas, et peut-être me reste-t-il peu de temps à vivre. Mais, court ou long, tout le temps que j'ai encore à passer ici-bas, je le veux employer à vous aimer, Ô mon Dieu, mon Souverain Bien, qui méritez un amour éternel et infini. Marie, ma Mère, ne me laissez pas redevenir ingrat envers votre divin Fils ; priez Jésus pour moi.


Huitième Jour : Cœur de Jésus méprisé


Ô Cœur de mon Jésus, abîme de miséricorde et d'amour, à la vue de votre bonté pour moi et de mon ingratitude envers vous, comment puis-je ne pas mourir, ne pas me consumer de douleur ? Vous, mon Sauveur, après m'avoir donné l'être, vous m'avez donné votre sang et votre vie ; vous vous êtes livré aux opprobres et à la mort pour mon amour ; non content de tout cela, vous avez inventé le moyen de vous immoler chaque jour pour moi dans la sainte Eucharistie, et, les connaissant par avance, vous n'avez pas refusé d'affronter les outrages que vous deviez subir dans ce sacrement d'amour. Mon Dieu, comment puis-je me représenter mon ingratitude à votre égard sans mourir de confusion ! Seigneur, mettez fin à mes ingratitudes en blessant mon cœur de votre amour et en me gagnant tout entier à vous. Souvenez-vous du sang et des larmes que vous avez versés pour moi, et accordez-moi mon pardon. Ah ! qu'elles ne soient pas perdues pour moi, vos souffrances accumulées ! Alors que vous me voyiez si ingrat, si indigne de votre amour, alors que je ne vous aimais pas et qu'il m'était même indifférent que vous m'aimiez, vous n'avez pas laissé pour autant de m'aimer. Combien plus je dois espérer votre amour, maintenant que je n'ai d'autre volonté ni d'autre aspiration que de vous aimer et d'être aimé de vous ! Ah ! contentez pleinement ce désir de mon cœur, ce désir qui est encore plus le vôtre que le mien, puisque c'est vous qui me l'inspirez. Faites que ce jour soit celui de ma totale conversion, que je commence aujourd'hui à vous aimer, pour ne jamais cesser de vous aimer, vous, le souverain Bien. Faites que je meure entièrement à moi-même, de manière à ne plus vivre que pour vous, pour brûler sans cesse de votre amour. Ô Marie, votre cœur fut ce bienheureux autel où la flamme du divin amour ne s'éteignit jamais. Ma Mère chérie, rendez-moi semblable à vous : demandez cette grâce à votre Fils, qui met sa joie à vous honorer en exauçant chacune de vos prières.


Neuvième Jour : Cœur fidèle de Jésus

Mon Rédempteur bien-aimé, que n'ai-je été fidèle envers vous comme vous l'avez été envers moi ! Chaque fois que je vous ai ouvert mon cœur, vous y êtes entré pour m'apporter le pardon et me recevoir dans votre amitié. Chaque fois que je vous ai appelé, Vous êtes accouru pour me secourir. Oui, vous avez été fidèle. Mais moi, jusqu'où n'ai-je pas poussé l'infidélité ! Mes engagements à votre service, je les ai si souvent violés ; mes promesses d'amour ont été suivies de tant de reniements ! Comme si vous, mon Dieu, mon Créateur, mon Rédempteur, vous méritiez moins d'amour que ces créatures, que ces misérables satisfactions auxquelles je vous ai sacrifié ! Pardonnez-moi, Ô mon Jésus ! Je reconnais mon ingratitude et je l'ai en horreur. Je reconnais que vous êtes une Bonté infinie, digne d'un amour infini, digne surtout d'être aimé par une âme que vous avez tant chérie après en avoir été tant offensé ! Malheur à moi si je me damnais ! Les grâces dont vous m'avez comblé, les témoignages de particulière affection que vous m'avez prodigués, seraient, grand Dieu ! l'enfer de mon enfer. Oh ! non, mon Amour ! Ayez pitié de moi : ne permettez pas que je renouvelle mes trahisons, et que j'aille ensuite, frappé d'une trop juste condamnation, payer encore en enfer, par le blasphème et par la haine, l'amour que vous m'avez porté. Ô Cœur plein d'amour, Ô Cœur fidèle de Jésus, mettez dans mon pauvre cœur votre divine flamme, afin que je vous rende ardeurs pour ardeurs ! En ce moment, Ô mon Jésus, il me semble que je vous aime ; mais je vous aime bien peu : faites que je vous aime beaucoup et que je vous sois fidèle jusqu'à la mort. C'est la grâce que je vous demande, avec celle de vous la demander toujours. Faites-moi mourir avant que je sois de nouveau traître à votre amour. Ô Marie, ma Mère, soutenez ma fidélité dans l'Amour de votre Divin Fils.


 

 

 

link



Neuvaine à Notre-Dame de la Trinité
de Saint-Alphonse de Liguori



I. Ô Marie, Vierge Puissante, nous vous en supplions, aidez-nous dans nos difficultés présentes.
"Pour vous, le Seigneur a fait des merveilles". Venez à notre secours, Ô Toute-Puissance suppliante : Vous êtes l'Avocate des causes les plus désespérées. Il nous semble que l'aide maternelle que nous attendons de vous pourra contribuer à la gloire de Dieu, à votre honneur et au bien de nos âmes.
Dès lors, en nous soumettant par avance à la Sainte et paternelle Volonté de Dieu, nous vous demandons d'intercéder pour nous auprès de votre Divin Fils qui ne peut rien vous refuser.
Nous faisons confiance à la puissance sans borne que vous communique le Père céleste dont vous êtes la Fille bien-aimée. C'est pourquoi nous vous disons avec Sainte-Mechtilde, première messagère des Trois Ave Maria :

JE VOUS SALUE, MARIE...


II. Ô Marie, appelée Trône de la Sagesse, puisque la Sagesse incréée, Jésus-Christ votre Fils, "a pris chair en vous", vous avez reçu de Lui la science la plus parfaite que puisse recevoir une créature... Vous connaissez donc notre misère et quel besoin nous avons de votre secours.
Nous nous livrons entièrement entre vos mains. Disposez tout en nous pour la plus grande gloire de Dieu et le service généreux de l'Eglise comme pour le bien de nos âmes. Venez à notre aide par les moyens que vous savez être les meilleurs.
Ô Marie, obtenez-nous les grâces que nous implorons. Nous faisons confiance à la Sagesse incomparable dont le Sauveur du monde vous illumine, vous qui êtes sa Mère très aimée. C'est pourquoi nous vous disons, avec Saint-Léonard de Port-Maurice, le plus zélé prédicateur des Trois Ave Maria :

JE VOUS SALUE, MARIE...


III. Ô Marie, Secours des chrétiens, au coeur débordant de Miséricorde et d'Amour depuis que l'Esprit-Saint vous "a couverte de son ombre", nous implorons votre Bonté. Plus notre misère est grande, plus vous voudrez vous pencher vers nous.
Pauvres pécheurs, nous ne méritons pas les grâces que nous désirons recevoir par votre intercession. Mais nous demandons pardon à votre Divin Fils et à vous-même de tout le mal que nous avons fait et dans lequel nous ne voulons plus retomber.
Implorez avec nous ce pardon près de Jésus, et obtenez-nous de Lui les grâces que nous désirons tant obtenir.
Ô clémente, Ô Sainte, Ô douce Vierge Marie, vous qu'on n'a jamais implorée en vain, venez à notre secours par la Miséricordieuse Bonté dont vous comble pour nous l'Esprit-Saint qui vous a choisie comme son Epouse bien-aimée. C'est en toute confiance que nous vous disons, avec Saint-Alphonse de Liguori, l'apôtre de votre Miséricorde et le docteur des Trois Ave Maria :

JE VOUS SALUE, MARIE...

 


Cette Neuvaine a souvent été appelée Neuvaine efficace en raison des grâces sans nombre obtenues de ceux qui la récitent avec foi et piété.
Lorsqu'il s'agit de grâces importantes, il est conseillé de réciter trois Neuvaines consécutives et, dans la mesure du possible, d'y associer d'autres personnes : parents, voisins, amis.
Les grâces demandées seront plus facilement obtenues en promettant deux choses à notre divine Mère : être à jamais fidèle aux Trois "Ave Maria", le matin et le soir ; donner connaissance de la faveur obtenue pour servir à sa glorification.
Ces communications seront adressées au Révérend Père, Directeur de "Note-Dame de la Trinité", lequel pourra en faire mention dans la revue mensuelle :


R.P. Directeur de "Notre-Dame de la Trinité",
B.P. 57, 41002 Blois
(Association des Amis de Notre-Dame de la Trinité)


Les 3 Ave Maria et la neuvaine à Notre-Dame de la Trinité






Prière à Marie
de Saint-Alphonse de Liguori



Ô ma Souveraine, si vous priez pour moi je serai sauvé ; car vous obtenez par vos prières tout ce que vous voulez ; priez donc pour moi, Auguste Mère de Dieu, puisque votre Divin Fils vous écoute et vous accorde tout ce que vous lui demandez. Il est vrai que je suis indigne de votre protection ; mais vous n'avez jamais abandonné aucun de ceux qui ont eu recours à vous.
Ô Marie ! je vous confie mon âme, c'est à vous de la sauver. Obtenez-moi la persévérance dans la grâce de Dieu et l'amour envers votre Fils et envers vous.
Je vous aime, Ô ma Reine ! et j'espère vous aimer toujours ; aimez-moi aussi, recevez-moi près de vous et ayez pitié de moi ; faites-le pour l'Amour que vous portez à Jésus.
Considérez la confiance que j'ai en votre Miséricorde et ne cessez pas de m'aider dans toutes mes peines. Je sais que vous ne manquerez pas de me secourir, quand je me recommanderai à vous ; mais vous devez m'obtenir encore cette grâce, de recourir toujours à vous dans les tentations et au moment où je pourrais perdre la grâce de Dieu.
Assistez-moi à l'heure de ma mort ; faites que je rende le dernier soupir, ayant sur les lèvres votre nom et celui de votre Fils, et redisant : Jésus, Marie, je vous recommande mon âme !

Partager cet article
Repost0