Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 14:33
Rosa Quattrini (1909-1981)


Photo prise à San Damiano par Annie Hierso
le 7 mai 2005 à 13h11




Neuvaine à la bonne Mamma Rosa


Ô Notre-Dame Miraculeuse des Roses, qui avez choisi l'humble Rosa QUATTRINI pour la guérir miraculeusement, et en faire votre messagère lors de vos Apparitions au Petit Jardin de Paradis de San Damiano, daignez continuer à manifester Votre amour de prédilection pour notre défunte contemporaine en lui accordant de répandre Vos bénédictions sur nous, quand nous Vous prions par son intercession.
Faites que, célébrant dévotement sa mémoire, nous obtenions par ses mérites, cette grâce que nous Vous demandons (énoncez votre demande).
Ô Notre Dame de la Consolation et des Affligés, accueillez nos supplications, afin que nous puissions être aidés par celle qui a su vous plaire et que Vous avez re-nommée Rosa di Gésu Maria.
Que la bonne « Mamma Rosa » di Gésu Maria intercède sans cesse pour nous qui avons recours à Vous, Ô Marie conçue sans péché !
Par Notre Seigneur Jésus Christ. Ainsi soit-il.

1 "Notre Père" + 3 "Je Vous salue Marie" + 3 "Gloire au Père".

Notre-Dame Miraculeuse des Roses, nous voulons Votre Triomphe !


 


 


Saint Padre Pio de Pietrelcina

 

 

 

"Ma petite fille, Je viens de très loin.
Annonce au monde que tous doivent prier,
Que Jésus ne peut plus porter la croix.
Je veux que tous soient sauvés, les bons comme les méchants.
Je suis la mère de l'amour, la mère de tous,
Vous êtes tous Mes enfants,
C'est pourquoi Je veux que tous soient sauvés !
C'est pour cela que Je suis venue,
Pour amener le monde à la prière,
Parce que les châtiments sont proches.
Je reviendrai chaque vendredi,
Et Je te donnerai des messages,
Tu dois les faire connaître au monde."

(La Sainte-Vierge à Mamma Rosa le 16 octobre 1964).

 

 

"Jour et nuit, je serai avec vous en ce lieu sacré, en ce petit jardin de paradis où Je vous attends pour vous sauver, pour vous aimer et vous porter un jour dans la Patrie Céleste."

(Message du 16 juillet 1968).

 


 Prière à Notre-Dame Miraculeuse des Roses de San Damiano 

 


Partager cet article
Repost0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 06:55


Prière à Saint-Joseph de Copertino
(pour les examens)


Ô bienheureux Joseph de Copertino, qui aimez à vous montrer favorable envers vos dévoués serviteurs, je viens implorer votre aide pour cet examen que je dois subir. Malgré mon travail, ma bonne volonté, je crains de me laisser troubler et de ne pouvoir répondre convenablement.

Rappelez-vous que vous vous êtes trouvé dans la même difficulté et que, par l'obéissance et la puissante protection de votre père spirituel, vous en êtes sorti heureusement.

Faites de même à mon égard. Accordez-moi l'assurance dans mes réponses, donnez à mon intelligence la promptitude et la vivacité. Je vous le demande pour l'amour de Jésus, de Marie et de Saint-François, dont vous fûtes l'enfant et le serviteur fidèle. En vous je me confie, très Saint Patron des examens, et je suis convaincu que mon espoir ne sera pas trompé.



Prière à Saint-Joseph de Copertino


Je suis mort au monde et ma vie est cachée en Dieu avec le Christ.

Le Seigneur a conduit le juste par les voies droites et lui a montré le Royaume de Dieu.

Ô Dieu, qui avez voulu attirer toute chose à Votre Fils unique, Jésus-Christ, faites que, par les mérites et à l'exemple de Votre séraphique confesseur Joseph de Copertino, nous élevant au-dessus de toutes les cupidités terrestres, nous méritions d'arriver à celui qui, avec Vous et le Saint-Esprit, vit et règne dans les siècles des siècles. Amen.


Partager cet article
Repost0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 14:42


 

Prière pour la béatification de Jean-Paul II

 

Ô Sainte Trinité,

Nous Te rendons grâce pour avoir fait don à Ton Église
du Pape Jean-Paul II
et magnifié en lui la tendresse de Ta Paternité,
la gloire de la Croix du Christ
et la splendeur de l'Esprit d'Amour.


Par son abandon sans condition à Ta Miséricorde infinie
et à l'intercession maternelle de Marie,
il nous a donné une image vivante de Jésus Bon Pasteur
et nous a indiqué la sainteté,
dimension sublime de la vie chrétienne ordinaire,
voie unique pour rejoindre la communion éternelle avec Toi.


Par son intercession, accorde-nous, selon Ta Volonté,
la grâce que nous implorons (......),
animés du vif espoir qu'il soit élevé au plus tôt
aux honneurs des autels.


Amen !



Neuvaine à Sa Sainteté, le Pape Jean-Paul II

 

Ô Seigneur Mon Dieu, Toi qui as tout donné à Tes enfants qui se sont formés à Ton Image dans le ventre de leurs mères, sois indulgent avec ceux qui peinent pour le Royaume. Donne-leur le baume réparateur et sanctificateur qui les préparera à la Pâque que Tu leur donneras lorsqu'ils traverseront le fossé qui sépare la Terre du Ciel. Donne-leur le courage et la force de témoigner de Ton Evangile et de T'Adorer chaque jour en Esprit et en Vérité. Sois, Ô Mon Seigneur, le Roi de leurs cœurs appauvris et meurtris. Donne-leur la Confiance et la Foi, la grande Humilité et la Paix en leurs cœurs et en leurs âmes. Sois le secours de chaque Chrétien, de chaque Baptisé, de chacun de Tes enfants.

Donne-leur de se réconcilier avec Toi, avec Ton Eglise, avec Ta Maman, Marie, Mère de Notre Eglise.

Bénis le pape, Ton Vicaire Benoît XVI pour toutes les Missions qu'il a à accomplir. Sois son soutien en tout. Donne-lui tout, il Te donnera tout. Tu es son Père et il est lui aussi, comme je l'ai été, le père spirituel de toute l'humanité. Je Te demande de le Bénir avec tous ses enfants. Amen !

Je vous bénis tous de Ma Bénédiction Apostolique et Romaine. Je prie pour chacun de vous.

« Faites ici vos demandes pour que j'intercède pour vous, pour tous vos besoins »


1 Pater, 3 Ave, 1 Salve Regina.

 

 

 

Biographie et galerie photos

 

 

 

 

  Béatification de Jean-Paul II le 1er mai 2011 à Rome

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 14:30
Sainte-Radegonde de Poitiers
Épouse du roi Clotaire 1er
519-587



Litanies à Sainte-Radegonde

Seigneur, prends pitié, Seigneur, prends pitié
Ô Christ, prends pitié, Ô Christ, prends pitié
Seigneur, prends pitié, Seigneur, prends pitié

Sainte-Marie, Mère de Dieu, priez pour nous
Sainte-Radegonde, priez pour nous
Fille du Très-Haut, priez pour nous
Reine devenue servante du Royaume, priez pour nous
Miroir d'humilité, priez pour nous
Modèle de la vie consacrée, priez pour nous
Exemple de sainteté, priez pour nous
Parée de grâce et de sagesse, priez pour nous
Joyau de la couronne du Christ, priez pour nous
Guide pour les puissants, priez pour nous
Inspiratrice de paix entre les nations, priez pour nous
Gardienne de la foi des peuples, priez pour nous
Passionnée de la Croix de Jésus, priez pour nous
Assidue à la prière et au travail, priez pour nous
Attentive aux pauvres, priez pour nous
Libératrice des prisonniers, priez pour nous
Secours des malades, priez pour nous
Favorisée des grâces du Seigneur, priez pour nous
Protectrice des Poitevins, priez pour nous
Refuge inébranlable aux temps de détresse, priez pour nous
Recours des naufragés, priez pour nous
Réconfort des affligés, priez pour nous
Auxiliaire des merveilles de Dieu, priez pour nous
Victorieuse de forces du mal, priez pour nous
Fervente du mystère eucharistique, priez pour nous
Levain de sainteté, priez pour nous
Mère d'une lignée interrompue de moniales, priez pour nous
Toute au Seigneur dans la mort comme dans la vie, priez pour nous
Déposé dans un tombeau où convergent misères et grâces, priez pour nous
Associée aux anges et aux saints, priez pour nous

V. Priez pour nous, Sainte-Radegonde
R. Afin que nous soyons dignes des promesses de Notre-Seigneur Jésus Christ

Prions : Seigneur, accorde-nous toujours le secours que nous attendons de l'intercession de Sainte-Radegonde, la reine moniale incomparable. Ainsi, éprouverons-nous d'un cœur joyeux les effets de Ton immense Amour. Par Jésus le Christ Notre-Seigneur. Amen.

Église Sainte-Radegonde,
avec le tombeau de Sainte-Radegonde


L'annnonce de sa mort

L'approche de sa mort avait été annoncée à Sainte-Radegonde par une apparition de Notre-Seigneur qui se montra jeune et merveilleusement beau pour lui dire :

"Pourquoi, enflammée de désirs, me pries-tu avec tant de larmes et me cherches-tu en gémissant ? Pourquoi te répands-tu en supplications et t'infliges-tu de si cruelles tortures, pour moi qui suis toujours auprès de toi. Tu es une pierre précieuse, et sache bien que tu es un des plus beaux joyaux de ma couronne."

On dit que le pied de Jésus s'imprima dans la pierre.




Prières à Sainte-Radegonde de Poitiers

L'exil a pris fin ; l'éternelle possession succède au désir, le Ciel entier resplendit des feux de la pierre précieuse qui vient d'enrichir le diadème de l'Époux. Ô Radegonde, la Sagesse de Dieu, qui récompense vos travaux à cette heure, vous a conduite par des voies admirables. Votre héritage devenu, selon l'expression du prophète, comme le lion de la forêt, semant autour de vous la mort, votre captivité bientôt loin du sol natal : qu'était-ce que les moyens de l'amour vous retirant des cavernes des lions, des retraites des léopards, où les faux dieux avaient retenu vos premiers ans ?

L'épreuve devait vous suivre aussi sur la terre étrangère ; mais la Lumière d'En-haut, révélée à votre âme, l'avait stabilisée. En vain, un roi puissant voulut vous faire partager avec lui son trône ; vous fûtes reine, mais pour le Christ, dont la Bonté daignait confier à votre maternité ce royaume de France qui est à Lui avant d'être à nul prince.

Pour Lui vous l'avez aimée, cette terre devenue vôtre par le droit de l'Épouse à qui le Sceptre de l'Époux appartient ; pour Lui cette nation, sur laquelle vous présagiez Ses desseins Glorieux, a eu sans compter vos travaux, vos indicibles macérations, vos prières et vos larmes.

Ô vous qui, comme le Christ est toujours notre Roi, restez aussi toujours notre Reine, ramenez à Lui le cœur des Francs que de néfastes errements ont découronnés de leur gloire, en faisant que leur glaive ne soit plus celui du soldat de Dieu.

Gardez entre toutes votre ville de Poitiers, qui vous honore d'un culte si spécial en la compagnie de son grand Hilaire. Bénissez vos filles de Sainte-Croix toujours fidèles à vos grands souvenirs, toujours prouvant la puissance de la tige féconde qui, par-delà tant de siècles et de ruines, n'a point cessé de produire ses fleurs et ses fruits. Montrez-nous à chercher le Seigneur, à le rencontrer dans Son Sacrement, dans les reliques de Ses Saints, dans Ses membres souffrants sur terre ; que tout chrétien apprenne de vous à aimer.

 

Saint Radegund

 


Ô Dieu, par l'inspiration duquel la bienheureuse Radegonde échangea les délices de la cour pour l'austérité de la vie monastique, accordez-nous, éclairés par ses exemples et soutenus par le suffrage de ses mérites, de ne pas nous attacher aux biens de la terre, mais d'aimer ceux du Ciel. Par Notre-Seigneur Jésus-Christ Votre Fils, qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous, en l'unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

Collecte de la messe de Sainte-Radegonde (13 août).




Biographie



Notre-Dame des neiges

 


Partager cet article
Repost0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 13:01
475-545

PRIÈRE DE SAINTE-CLOTILDE


Mon Dieu, si vous jugez que ma présence puisse servir pour adoucir
l'aigreur de ces esprits, je n'aurai considération ni de mon âme,
ni de ma santé, mais je me sacrifierai en ce voyage pour le public.
Mais si je ne puis servir d'autre chose que d'un fardeau inutile,
comme je me le persuade assez raisonnablement,
je vous conjure, par votre bonté, de recevoir
mes humbles prières de faire cesser cette discorde entre mes fils
et me conserver dans la tranquillité de mon humble retraite.
Ainsi soit-il !


Sainte-Clotilde priant au pied
du tombeau de Saint-Martin



PRIÈRE DE SAINTE-CLOTILDE
AU SÉPULCRE DE SAINT MARTIN


Ô, Mon Dieu, Vous savez mon coeur, et que ce n'est ni par crainte
du travail, ni par manquement de courage que je me suis retirée
de la cour de mes enfants ; mais, voyant leur déportement
et ne pensant pas leur pouvoir aucunement profiter par mes conseils,
j'ai choisi le moyen que j'estimais le plus sortable (1) pour les aider,
qui est celui des prières. Et me voici maintenant prosternée
au tombeau d'un de vos plus grands serviteurs pour supplier,
par ses mérites et par ses cendres, d'apaiser les querelles
de ces malheureux enfants et regarder de l'oeil
de vos Miséricordes accoutumées ce pauvre peuple
et cette France à qui vous avez consigné tant d'arrhes
de vos fidèles amitiés.
Ainsi soit-il !


(1) : approprié, convenable.


Partager cet article
Repost0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 15:15
1214-1270

Prière à Saint-Louis



Ô vous, dont une couronne immortelle fait la récompense dans les cieux ! Vous, dont le dévouement le plus généreux au service du Roi des Rois, vous donne des droits si mérités aux éloges que les fastes augures de la religion ont consacrés à la gloire des David, des Ezéchias, des Josias, des saints Rois ; vous, qui avez illustré, moins encore par vos faits éclatants que par vos hautes vertus, le trône dont j'approche ; vous, qui y fîtes régner, avec vous, Dieu seul qui vous y avait élevé, et qui n'estimâtes rien de grand sur la terre, que ce qui vous conduisait à son amour, à son imitation, à sa gloire ; grand Roi, grand Homme, grand Saint, obtenez-moi aujourd'hui, et pour tous les moments de ma vie, de participer aux grâces dont vous fûtes comblé, et avec ces dons précieux la correspondance que vous y eûtes vous-même. Destinée, par l'ordre de la Providence, à habiter un séjour semé de tant d'écueils, que j'apprenne, de vos exemples, à prévenir tous les dangers dont j'y suis menacée ; que j'y oppose sans cesse, comme vous, les armes de la prière, de la vigilance, de l'humilité, de la foi, du Saint Sacrement ; que je paraisse aux pieds des Tabernacles, ou dans l'asile secret qui est le dépositaire de mes hommages religieux, avec ces dispositions de recueillement et de ferveur, qui ne pénétraient votre âme qu'à la suite de ces tendres entretiens avec le Dieu de mon cœur. Que je puisse édifier le monde, protéger la religion, aider le prochain, sanctifier, en tout et partout, cette grandeur dont vous avez fait l'instrument de votre sanctification.

Quels droits n'ai-je pas grand Saint, sur les effets de votre singulière protection ? Je la réclame avec confiance, moins encore par la voix de votre sang, qui coule dans mes veines, qu'en vertu des nœuds par lesquels l'Eglise m'a attachée à vous. Agréez mes actions de grâces des biens que, jusqu'à ce moment, vous n'avez cessé de solliciter pour moi ; que j'en sente, de plus en plus, tout le prix, et que j'en accroisse, de jour en jour, la mesure par ma fidélité : que votre intercession m'attire toutes les grâces du salut pendant la vie, tous les trésors de la miséricorde à la mort, toutes vos splendeurs dans l'éternité. Intérêts personnels, mais auxquels mes vœux ne se bornent point, dans cet heureux jour ; vous les appuierez encore en faveur d'un Père, mon Roi ; d'un frère, d'autant plus cher à me tendresse, qu'il est plus digne d'une famille qui vous invoque, ou comme patron ou comme protecteur. Vous voyez tout ce que nos cœurs désirent en ce moment ; vous nous aimez, il nous suffit : qu'est-ce que les rejetons ne doivent pas espérer à l'abri de la tige puissante et bienfaitrice qui les protège dans les cieux ?





Prière de Saint-Louis


Sire le Roi,
qui envoyiez Vos plus beaux chevaliers
en escoutes à la pointe de l'armée chrétienne,
daignez Vous souvenir d'un fils de France
qui voudrait se hausser jusqu'à Vous
pour mieux servir Sire Dieu et dame Sainte Eglise.

Donnez-moi du péché mortel
plus d'horreur que n'en eut Joinville qui pourtant fut bon chrétien,
et gardez-moi pur comme les lys de Votre blason.
Vous qui teniez Votre parole, même donnée à un infidèle,
faites que jamais mensonge ne passe ma gorge,
dût franchise me coûter la vie.
Preux inhabile aux reculades,
coupez les ponts à mes feintises,
et que je marche toujours au plus dru.
  Ô le plus fier des barons français,
inspirez-moi de mépriser les pensées des hommes
et donnez-moi le goût de me compromettre
et de me croiser pour l'honneur du Christ.
Enfin, Prince, Prince au grand Coeur,
ne permettez pas
que je sois jamais médiocre, mesquin ou vulgaire,
mais partagez-moi votre Coeur Royal
et faites qu'à Votre exemple, je serve à la française, royalement.
Ainsi soit-il.


Louis IX, El Greco


Autre prière de Saint-Louis



Dieu Tout-Puissant et éternel,

 

qui avez établi l'empire des Francs pour être dans le monde

l'instrument de Vos Divines Volontés,

le glaive et le bouclier de Votre Sainte Eglise,

nous Vous en prions, prévenez toujours et partout de

Votre céleste Lumière les fils suppliants des Francs,

afin qu'ils voient ce qu'il faut faire pour réaliser

Votre règne en ce monde et que, pour accomplir ce qu'ils ont vu,

ils soient remplis de charité, de force et de persévérance,

par Jésus Christ Notre-Seigneur.

Amen.


Oraison tirée d'un missel Carolingien, prière favorite du Père de Foucauld, prière officielle des scouts de France, instituée par le Père Sevin.

 

 

Ludovicus decus regnantium (3ème morceau), MP3
(de "Ludovicus Rex", extraits des Offices de l'Adoration de Saint-Louis,
direction: Joël Norman-Haddad, édition ARION, collection P. Verany PV 797082, 5 diapasons)




Prière à Saint-Louis de Marie-Julie Jahenny


Grand Saint-Louis, Roi de France, héros de la France, priez pour elle.

Grand Saint-Louis, Roi de France, beau lys de pureté, ami du Sacré Coeur de Jésus, priez pour la France.

Grand Saint-Louis, Roi de France, qui avez conservé votre pureté et votre belle innocence et qui n'avez point souillé cette couronne sur le trône que Jésus et Marie vous avaient donné, donnez la paix, priez que la France s'humilie aux pieds de Jésus et de Marie et devant vous.

Grand Saint-Louis, Roi de France, qui venez réconcilier le Ciel avec la Terre et à qui Jésus, le Dieu de la France, donne des Grâces, apportez à la France la paix, faites fleurir la foi, priez pour la France, le Saint-Pontife et l'Église.

Grand Saint-Louis, vous l'ami du Sacré Coeur de Jésus, vous le fervent serviteur de Marie qui L'aimiez tant et qui désiriez mourir un samedi, jour qui Lui était consacré, priez pour nous, enfants malheureux de la France.

Grand Saint-Louis, Roi de France, vous que Jésus et Marie ont reçu entre Leurs bras et à qui Ils ont donné une couronne si belle, priez pour la France.

Grand Saint-Louis, Roi de France, la France vous appelle et vous demande d'apporter cette belle couronne que vous n'avez pas souillée, donnez-la lui comme une seconde couronne, priez pour la France.

Grand Saint-Louis qui priez avec Marie Immaculée pour le Souverain-Pontife au milieu de ses souffrances, de ses calomnies, de ses persécutions, délivrez le Souverain-Pontife.

Grand Saint-Louis, Roi de France, venez aujourd'hui avec Marie Immaculée, réconcilier la France et le Ciel. Tous présents, prions ensemble. Il viendra en aide, faire fleurir la candeur et l'innocence au milieu de la France flétrie, puisque Marie lui en donne le pouvoir, priez pour la France.

Grand Saint-Louis, Roi de France, Jésus et Marie vous permettent de prendre par la main le Roi qui doit la gouverner et lui donner sa couronne que vous n'avez jamais flétrie. Marie vous permet de placer ce Roi sur le trône, qui doit apporter la paix. Priez pour le Souverain-Pontife qui vous appelle pour la France.

Nous voyons en vous un bel espoir, nous voyons votre main bénie ! Marie ne vous refuse rien, vous L'avez tant aimée. Venez à notre secours.

Venez, Vous aussi, Ô Sacré-Coeur de Jésus, ouvrez-Vous tout entier que nous nous y cachions et que nous n'en sortions jamais. Tout à Vous, Ô Sacré-Coeur, tout à Vous Jésus et Marie et tout à vous, Ô bon Saint-Louis, Roi de France.


Marie-Julie contemple Saint-Louis descendant glorieux, elle tombe à genoux.

- Je Vous contemple et je Vous adore, Ô cher Époux, Vous êtes avec Marie Immaculée et Saint-Louis. Je le vois dans sa gloire. Il était autrefois sur le trône du monde mais aujourd'hui il est sur le trône du Ciel. Il offrit sur la Terre, le modèle de cette belle pureté, il a reçu au Ciel une belle couronne. Il était Roi des Français. Il était assis sur un trône qu'il n'a jamais souillé, mais depuis...

- Ah ! dit ce bon Saint-Louis, que de blasphèmes, que de parjures sur ce trône du monde !

Il dit :

- Je reviens faire l‘alliance du Ciel et de la Terre.

- Vous réconcilierez la France avec le Sacré-Coeur.

- Je veux que la France abjure ses erreurs. Marie Immaculée me donne des pouvoirs et des grâces. Je donnerai à la France malheureuse, par mes prières, un baptême nouveau, puis, après, je lui rétablirai son trône, je lui apporterai cette belle palme de pureté au milieu de ce trône et, mon frère en Jésus-Christ qui le gouvernera, conservera l'innocence et la pureté. Jésus et Marie le béniront, béniront sa charité et sa grande foi héroïque.

Je viens à vous pour vous combler de grâces, priez-moi, moi qui était le roi des Français. Je suis au pied du trône éternel.




Extrait des maximes que SAINT-LOUIS
laissa au Prince PHILIPPE [1], son fils et son successeur

Mon cher Fils, le premier conseil que je vous donne, c'est d'aimer Dieu de tout votre cœur et de toutes vos forces, parce que sans Lui, vous ne pouvez rien. Vous devez être dans la disposition de plutôt souffrir tous les maux que de L'offenser mortellement.

S'Il vous envoie quelque maladie, ou quelque autre affliction, vous devez L'en remercier, vous persuadant que vous méritez encore de plus grands châtiments pour L'avoir mal servi, et pour L'avoir offensé. Si vous en recevez quelque faveur, il faut pareillement L'en remercier avec humilité, et prendre garde de n'en pas devenir plus fier. Ce serait un grand mal d'abuser de Ses bienfaits pour L'offenser.

Je vous conseille de vous confesser souvent, et de choisir des confesseurs d'une vie exemplaire et assez savants pour vous instruire de vos devoirs. Usez-en de telle manière avec eux et avec vos autres amis, que vous leur persuadiez pareillement qu'ils peuvent avec liberté et sans rien craindre vous reprendre de vos fautes.

Que l'on vous voie assister volontiers au service de l'Eglise, paraissez-y avec modestie et attention, surtout devant le Saint Sacrifice, et qu'il ne vous échappe aucune parole frivole ou inutile. Ayez le cœur tendre et libéral pour les pauvres. Quand vous aurez quelque inquiétude ou quelque chagrin, s'il est de nature à être communiqué, déchargez-vous-en dans le sein de votre Confesseur, ou de quelque autre personne discrète et capable d'adoucir votre peine. Faites-vous un plaisir d'avoir quelquefois des entretiens de piété avec des gens de bien.

Ne souffrez jamais qu'on tienne devant vous des discours libertins, scandaleux ou médisants ; et punissez sévèrement les paroles qui seraient injurieuses à Dieu et aux Saints.

Ayez une droiture et une équité à toute épreuve. Etudiez-vous aux vertus propres de votre rang. Protégez les Ecclésiastiques, faites du bien aux Religieux et aimez-les.

Aimez et honorez la Reine, votre mère, et écoutez ses conseils.

Chérissez votre famille, soyez zélé pour ses intérêts ; mais que ce ne soit jamais au dépens de la justice.

Servez-vous de votre autorité pour empêcher la discorde entre ceux qui dépendent de vous : vous ne pouvez rien faire qui soit plus agréable à Dieu ; accordez vos grâces aux plus dignes.

Ayez toujours beaucoup de respect pour l'Eglise romaine, et pour le Pape que vous devez honorer comme votre Père spirituel.

Empêchez, dans votre état, tout le mal que vous pourrez ; opposez-vous à tous les dérèglements des paroles et des mœurs.

Chassez-en les hérétiques et les scélérats. Vous êtes obligés de rendre à Dieu ce service avec zèle, en reconnaissance de tous les biens que vous avez reçus de lui.

Ne faites point de dépenses folles.

Je vous donne, mon cher Fils, ma bénédiction telle que peut la donner un père à un fils qu'il aime tendrement.

Si je meurs avant vous, procurez-moi beaucoup de messes et de prières dans toutes les Communautés de France, et donnez-moi part dans toutes les bonnes œuvres que vous ferez.

Je prie N.S.J.C. (Notre Seigneur Jésus Christ) qu'Il vous conserve et qu'Il vous protège par sa Grâce, et qu'Il vous fasse celle de ne jamais rien faire contre Sa Volonté, afin qu'Il soit toujours honoré et servi par vous. Je Lui demande pour moi la même grâce, afin que nous puissions ensemble Le voir, Le louer et L'honorer pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il.




Paris, Centre historique des archives nationales, AE II 327.
© Droits réservés, reproduction interdite.


[1] Philippe III


Louis IX
Emile Signol


Enseignements à son fils
Autre traduction

Cher fils, je t'enseigne premièrement que tu aimes Dieu de tout ton cœur et de tout ton pouvoir, car sans cela, personne ne peut rien valoir.

Tu dois te garder de toutes choses que tu penseras devoir Lui déplaire et qui sont en ton pouvoir, et spécialement tu dois avoir cette volonté que tu ne fasses un péché mortel pour nulle chose qui puisse arriver, et qu'avant de faire un péché mortel avec connaissance, que tu souffrirais que l'on te coupât les jambes et les bras et que l'on t'enlevât la vie par le plus cruel martyre.

Si Notre Seigneur t'envoie persécution, maladie ou autre souffrance, tu dois la supporter débonnairement, et tu dois L'en remercier et Lui savoir bon gré, car il faut comprendre qu'Il l'a fait pour ton bien. De plus, tu dois penser que tu as mérité ceci (et encore plus s'Il le voulait) parce que tu L'as peu aimé et peu servi, et parce que tu as fait beaucoup de choses contre Sa Volonté.

Si Notre Seigneur t'envoie prospérité, santé du corps ou autre chose, tu dois L'en remercier humblement, et puis prendre garde qu'à cause de cela, il ne t'arrive pas de malheur causé par orgueil ou par une autre faute, car c'est un très grand péché de guerroyer Notre Seigneur de Ses Dons.

Cher fils, je t'enseigne que tu entendes volontiers le service de la Sainte Église, et quand tu seras à l'église, garde-toi de perdre ton temps et de parler vaines paroles. Dis tes oraisons avec recueillement ou par bouche ou de pensée, et spécialement, sois plus recueilli et plus attentif à l'oraison pendant que le Corps de Notre Seigneur Jésus Christ sera présent à la messe, et puis aussi pendant un petit moment avant.

Cher fils, je t'enseigne que tu aies le coeur compatissant envers les pauvres et envers tous ceux que tu considéreras comme souffrants ou de coeur ou de corps ; et selon ton pouvoir, soulage-les volontiers, ou de soutien moral,  ou d'aumônes.

Prends garde que tu sois si bon en toutes choses qu'il soit évident que tu reconnaisses les générosités et les honneurs que Notre Seigneur t'a faits, de sorte que, s'il plaisait à Notre Seigneur que tu aies l'honneur de gouverner le royaume, tu sois digne de recevoir l'onction avec laquelle les rois de France sont sacrés.

Cher fils, s'il advient que tu deviennes roi, prends soin d'avoir les qualités qui appartiennent aux rois, c'est-à-dire que tu sois si juste que, quoi qu'il arrive, tu ne t'écartes de la justice. Et s'il advient qu'il y ait querelle entre un pauvre et un riche, soutiens de préférence le pauvre contre le riche jusqu'à ce que tu saches la vérité, et quand tu la connaîtras, fais justice.

Sois bien diligent de protéger dans tes domaines toutes sortes de gens, surtout les gens de Sainte Église ; défends qu'on ne leur fasse tort ni violence en leurs personnes ou en leurs biens.

Cher fils, je t'enseigne que tu sois toujours dévoué à l'Église de Rome et à notre Saint-Père le Pape, et lui portes respect et honneur comme tu le dois à ton père spirituel.

Mets grande peine à ce que les péchés soient supprimés en ta terre, c'est-à-dire les vilains serments et toute chose qui se fait ou se dit contre Dieu ou Notre-Dame ou les saints : péchés de corps, jeux de dés, tavernes ou autres péchés. Fais abattre tout ceci en ta terre sagement et en bonne manière.

Cher fils, je te donne toute la bénédiction qu'un père peut et doit donner à son fils, et je prie Notre Seigneur Dieu Jésus-Christ que, par sa grande Miséricorde et par les prières et par les mérites de sa Bienheureuse Mère, la Vierge Marie, et des anges et des archanges, de tous les saints et de toutes les saintes, Il te garde et te défende que tu ne fasses chose qui soit contre Sa Volonté, et qu'Il te donne Grâce de faire Sa Volonté, afin qu'Il soit servi et honoré par toi ; et puisse-t-Il accorder à toi et à moi, par Sa grande Générosité, qu'après cette mortelle vie, nous puissions venir à Lui pour la vie éternelle afin de Le voir, aimer et louer sans fin. Amen.

 

La reine Blanche de Castille avec son fils Saint-Louis


Hommage à la reine Blanche de Castille,

mère de Saint-Louis :

 

« Mon fils, je vous aime après Dieu plus que toutes choses ; cependant, sachez-le bien, j'aimerais mieux vous voir mort que coupable d'un seul péché mortel. »

 

 

Biographie de la reine Blanche de Castille



Saint-Louis, en apprenant la mort de sa mère :

 

« Seigneur mon Dieu, que Votre Volonté soit faite ! Vous savez que je n'ai jamais aimé aucune créature plus que cette mère qui étoit si aimable, et il me sembloit qu'elle en étoit digne ; je Vous rends grâce, Ô mon Dieu ! de me l'avoir conservée si longtemps, et je me soumets à Votre Volonté ! »

 


Vœu de Louis XIII

Nous avons déclaré et déclarons que, prenant la très Sainte et Glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de notre Royaume, nous lui consacrons particulièrement notre Personne, notre Etat, notre Couronne et nos sujets, la suppliant de nous vouloir inspirer une si sainte conduite, et défendre avec tant de soin ce royaume contre l'effort de tous ses ennemis, que soit qu'il souffre le fléau de la guerre, ou jouisse de la douceur de la paix que nous demandons à Dieu de tout notre cœur, il ne sorte point des voies de la grâce qui conduisent à celles de la gloire.

 

Saint-Louis (Emile Signol)

 

 

 

 

Prayer to Saint Louis king of France


Father,
You raised Saint Louis
from the cares of earthly rule
to the glory of Your heavenly kingdom.
By the help of his prayers,
may we come to Your eternal kingdom
by our work here on earth.
Grant this through our Lord Jesus Christ, Your Son,
who lives and reigns with You and the Holy Spirit,
one God, for ever and ever. Amen.

Partager cet article
Repost0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 13:45
1850-1941


Prière de Marie-Julie Jahenny

Je Te prie, Ô Saint-Esprit ;
donne-moi surtout le repentir,
cette grâce la plus grande.
Ah ! rends mon coeur lourd de larmes
à cause du grand nombre de mes péchés ;
que je m'abatte dans la poussière.

Je Te prie, Ô Saint-Esprit,
de briser mon coeur de pierre,
afin qu'il se mette à gémir,
à gémir à haute voix sur son péché,
ce qui me fera connaître le supplice de Jésus,
Lequel a porté mon péché.

Je Te prie, Ô Saint-Esprit
qui me portes secours à moi pécheur ;
plaide ma cause par Tes gémissements ;
Tu vois, mon coeur est comme une pierre,
accorde-moi qu'il puisse pleurer,
déplorer ses péchés.

Je Te prie, Ô Esprit du repentir,
donne-moi un coeur qui, tout nouveau,
humble, doux et brisé,
s'abatte aux pieds de Dieu et des hommes,
parce que le péché Lui pèse d'un poids
énorme qui a brisé ce coeur.

Tu le feras, Toi qui promets sans faute
l'Esprit du repentir,
Ô Jésus, qui sauves les pécheurs,
rends-moi pécheur, pauvre et petit,
afin que je puisse être pardonné,
Et aimé de Ton Coeur.

Donne-moi de persévérer dans la Foi
et de prier sans me lasser,
jusqu'à ce que ma dureté ait fondu
et que je puisse pleurer sur ce que j'ai fait à Dieu
et à mes semblables.

Tu me feras don de ces larmes
concernant le vieil homme en moi,
ma dureté et ma méchanceté,
ma sécheresse de coeur,
mes propos malveillants sur autrui,
ma jalousie et mon envie,
mon manque de véracité,
mon attachement aux hommes
et aux biens de cette terre,
et tu me conduiras à la conversion intégrale.

Je Te rends grâce, Ô Dieu mon Seigneur,
d'appeler ce qui n'existe pas encore en moi,
à savoir le repentir, afin qu'il survienne.
Qu'il renouvelle toute ma vie,
qu'il engendre une vie divine
et d'amour pour Toi.

Donne-moi de Te louer, ici et maintenant,
par la vie rachetée et heureuse
d'un pécheur pardonné,
et de me tenir prêt à entrer dans la gloire,
avec Toi, dans la salle des Noces de l'Agneau,
lorsque Tu reviendras.
Amen !



Ô Divin Coeur de Jésus, Coeur d'amour et de Miséricorde infinie, Ô Coeur Immaculé, doux Coeur maternel de Marie, Vous qui n'êtes qu'un même Coeur et dont la richesse est inépuisable, accordez-nous, nous Vous en supplions, toutes les grâces dont nous avons besoin, par l'intercession de l'âme aimante de Marie-Julie ; elle qui, ici-bas, savait si bien Vous prier que Vous ne pouviez rien lui refuser et dont l'admirable bonté ne cessait de compatir à nos misères et de consoler nos détresses ; elle dont la charité inlassable accueillait toutes nos demandes et nous faisait tout espérer de la Bonté de Dieu. Maintenant que nous l'espérons auprès de notre bonne Mère du Ciel, nous la supplions d'écouter encore nos prières et de Lui demander de puiser pour nous dans le Coeur tout grand ouvert de Son Fils, les Trésors adorables qu'elle nous a fait entrevoir !

Et faites, Ô Dieu Tout-Puissant, que nous puissions bientôt l'invoquer pour la conversion des pécheurs, le triomphe de la Sainte Église et la paix du monde, sous le titre de bienheureuse qu'elle paraît avoir si bien mérité, par son amour des âmes et son amour de la Croix ! Ainsi soit il.

Partager cet article
Repost0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 09:48

Prière à Sainte-Faustine
pour une faveur particulière



Seigneur Jésus, Tu as fait de Ta servante sœur Faustine la grande distributrice des Trésors de Ta Miséricorde Infinie.

Jamais, Seigneur, Ta Providence bienveillante et généreuse n'a fait défaut à ceux qui sont pauvres ou se trouvent dans le besoin.

Montre-la une fois de plus en m'accordant la faveur que je T'implore....... par l'intercession de la Sainte sœur Faustine, apôtre de Ta Miséricorde.


« Notre Père... », « Je Vous salue Marie... », « Gloire au Père... ».




Dévotion au Christ Miséricordieux



Le Petit Journal de Sainte-Faustine Kowalska










Prayers to Saint Maria Faustina Kowalska



Diary of Saint Maria Faustina Kowalska, free download in English, Español, Pусский, Magyar, Italiano, Polski

Partager cet article
Repost0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 13:39

Neuvaine en l'honneur de Saint-Joseph




Premier jour

Glorieux et aimable Joseph, je viens vous invoquer pendant neuf jours sous un titre qui vous est cher. Vous avez beaucoup aimé le Cœur de Jésus et ce Divin Cœur vous a infiniment aimé ; vous en êtes vraiment l'ami par excellence. Autre est la clarté du soleil, autre la clarté de la lune, et une étoile diffère d'une autre en éclat. Ainsi les saints diffèrent entre eux. Tous furent les amis du Cœur de Jésus, mais vous l'avez été plus qu'eux tous, après la Bienheureuse Vierge Marie. Aussi tous s'inclinent devant vous. L'ancien Joseph vit le soleil, la lune et onze étoiles l'adorer. Or Jésus, Soleil de Justice, Marie, douce comme la lune, les apôtres, et les saints, brillants comme des étoiles se sont inclinées devant vous.

Je me joins à eux, Ô Joseph, je vous salue, Ô doux modèle et patron et vous prie de m'accorder ce que je vous demande pendant cette neuvaine.

Saint-Joseph, modèle et patron des amis du Sacré-Cœur, priez pour nous.

 


Deuxième jour

Saint-Jean, le disciple bien-aimé, fut choisi par Jésus pour sa pureté virginale ; il a reposé sa tête sur ce Cœur sacré ; il a été le gardien de la plus pure des vierges et de Jésus lui-même. Ô aimable Saint-Joseph, ce que Saint-Jean n'a fait qu'une fois vous l'avez fait bien souvent.

Jésus aussi a reposé sa tête innocente sur votre cœur si pur. Marie, la Vierge Immaculée, vous a été confiée pendant de longues années.

Oh ! Penchez-vous encore sur le Cœur de Jésus, et, vous unissant à Notre-Dame du Sacré-Cœur, demandez à notre Divin modèle de me rendre doux et humble de cœur. Obtenez-moi de lui ce que je vous demande pendant cette neuvaine.

Saint-Joseph, priez pour nous.



Troisième jour

Le précurseur du Messie, Saint Jean­-Baptiste, s'est appelé « l'ami de l'Epoux ».

Il a prêché dans le désert et a annoncé le Sauveur. Il a été un modèle de mortification. Vous, Ô glorieux Saint-Joseph, vous avez été ami de l'Epoux et de l'Epouse. Vous avez vécu avec eux. Vous avez porté Jésus dans vos bras, dans les déserts de l'Egypte ! Vous avez pratiqué une mortification continuelle et vous avez prêché par un silence éloquent.

Rendez-moi, Ô bienheureux Père, l'ami de Jésus et de Marie, l'ami de la mortification et du silence. Accordez-­moi ce que mon cœur désire, toujours conformément à la Volonté de Dieu que vous avez si parfaitement accomplie.

Saint-Joseph, priez, pour nous.

 


Quatrième jour


Jésus a appelé Lazare son ami. Lazare a reçu plusieurs fois Jésus à Béthanie.

Vous, Ô saint Joseph, vous l'avez gardé pendant plusieurs années. Jésus n'était pas à la mort de Lazare : il était loin ; mais Il a assisté à la vôtre, vous donnant la main dans le passage du temps à l'éternité. Il a ressuscité Lazare et nous croyons pieusement, quoique ce ne soit pas de foi, que vous êtes en corps et en âme dans le ciel.

Ô ami privilégié de Jésus, faites-moi vivre en union avec lui. Qu'il habite toujours avec moi par la foi et par la grâce.

Qu'il ne m'abandonne pas à l'heure de la mort. Que je meure en sa compagnie, en celle de Marie et en la vôtre.

Qu'il me place à côté de vous dans le séjour des élus.

Ô Saint-Joseph, obtenez-moi les autres grâces que je vous demande.



Cinquième jour


L'Evangile nous dit que Jésus aimait Marthe. Celle-ci a servi Jésus quelquefois ; vous, Ô Joseph, vous l'avez servi pendant de longues années ; vous l'avez servi du matin au soir et du soir au matin. Marthe était troublée dans sa sollicitude, et vous, vous avez servi Jésus en paix et dans les plus pénibles circonstances. Marthe a nourri quelquefois son Divin Sauveur ; vous, vous lui avez gagné le pain de chaque jour. Vous n'avez pas oublié l'unique nécessaire.

Oui, vous êtes J'ami de prédilection et le père nourricier de Jésus. Je vous confie mon âme, nourrissez-la des vertus que vous avez pratiquées. Faites-moi éviter le trouble et l'agitation. Enseignez-moi l'unique nécessaire et obtenez-moi les grâces que je demande au Cœur Sacré de Jésus. ­

 

Saint-Joseph et l'Enfant-Jésus
Guido RENI


Sixième jour

Le Saint Evangile nous dit encore que Jésus aimait Marie-Madeleine. Cette illustre Sainte a arrosé des larmes du repentir les pieds de Jésus. Vous, Ô Saint-Joseph, vous les avez arrosés des larmes de la tendresse. Madeleine lui a prodigué ses parfums, vous lui avez prodigué vos sueurs et vos peines. Madeleine a baisé les pieds de Jésus, et vous, Ô Saint-Joseph, vous avez baisé ses innocentes mains et son front serein : vous l'avez pressé contre votre cœur. Madeleine le cherchait, après sa mort, pendant qu'il vous visitait dans les limbes.

Ô ami par excellence du Cœur de Jésus, obtenez-moi le pardon de mes péchés, des larmes de repentir et d'amour. Que je travaille désormais pour la gloire de ce Cœur Sacré et l'avènement de son règne. Daignez m'obtenir aussi les grâces que je demande pendant cette neuvaine.

 


Septième jour

Je ne vous appellerai plus serviteurs, disait Jésus à ses apôtres, mais je vous appellerai « mes amis », parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître. A vous j'ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.

Ô glorieux Saint-Joseph, vous avez connu avant les apôtres le grand mystère de l'Incarnation. Que de secrets après celui-là Jésus ne vous a-t-il pas révélés. Comme les apôtres, vous êtes allé porter le Sauveur aux nations étrangères, au péril de votre vie. Avec Marie vous avez été le premier missionnaire du Sacré­-Cœur. Vous avez été le martyr caché et inconnu du secret de l'Incarnation et vous êtes mort d'amour pour Jésus.

Saint-Joseph, rendez-moi, en quelque manière votre imitateur. Nous pouvons tous être plus ou moins les missionnaires du Sacré-Cœur. Embrasez mon cœur du feu de votre zèle et de votre amour pour le Divin Cœur. Je vous demande de nouveau : la grâce particulière de cette neuvaine.

 


Huitième jour

L'Exode nous dit : « Le Seigneur parlait à Moïse face à face comme un homme a coutume de parler à son ami ».

Le Verbe fait chair vous parlait véritablement face à face, Ô grand Saint-Joseph ! Il ne vous parlait pas sous une forme mystérieuse et empruntée. Il vous parlait « comme un ami à son ami », bien plus, comme un enfant à son père. Il parlait à votre oreille, à votre cœur.

Moïse a conduit le peuple dans le désert et vous, Ô Joseph, vous y avez conduit et protégé Jésus et Marie. La loi, dit l'apôtre, a été donnée par Moïse et la grâce par Jésus-Christ.

Ô saint modèle et patron des amis du Sacré-Cœur, apprenez-moi à converser avec Jésus. Obtenez-moi l'esprit , d'oraison, l'esprit véritablement intérieur et la plus grande fidélité à la loi du Seigneur. Apprenez-moi à aimer Dieu et le prochain : c'est là toute la loi.

 


Neuvième jour

Ô saint Joseph, si je cherchais dans l'Ancien Testament el dans le Nouveau tous les saints qui ont été les amis de Dieu, si je relisais la vie de tous les bienheureux qui ont illustré l'Eglise catholique; je pourrais dire avec Sainte-Thérèse, votre fidèle servante, que vous les surpassez tous par les soins que vous avez rendus à Jésus et à Marie, par votre dignité et par le grand nombre de grâces que vous pouvez nous accorder et par la place que vous occupez dans le Ciel.

Aussi je me jette à vos pieds et vous demande toutes les grâces spirituelles et temporelles que vous savez m'être nécessaires. Je vous confie le soin de mon âme et de mon corps, de ma vie intérieure et extérieure, de la durée de mon existence et du moment de ma mort. Je désire être à votre exemple un ami du Cœur de Jésus, un ami de Notre Dame du Sacré-Cœur, un ami de vous-même.

Jésus, Marie, Joseph ! Ô doux noms, soyez toujours sur mes lèvres !

Que je les chante ici-bas dans les jours de mon pèlerinage, que je les chante en quittant l'exil, que je les chante à jamais dans l'éternelle Patrie ! Amen.

Partager cet article
Repost0
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 21:09
Cunégonde et son mari Henri II le Saint,
roi de Bavière,
couronnés par le Christ




Prière

Sainte-Cunégonde,
Impératrice issue de la Maison de Luxembourg,
priez pour nous.

(3 fois)







Gebet


Heilige Kunigunde,
Kaiserin aus dem Hause Luxemburg,
bitte für uns.


(dreimal)





SANCTA CVNEGVNDA

IMPERATRIX LVCELBVRGI FILIA,

ORA PRO NOBIS


(3 repetita)




La belle histoire de Sainte-Cunégonde

 

 

Prières luxembourgeoises








D'Bibel op Lëtzebuergesch


 


Mes amitiés au Luxembourg, et en particulier à la paroisse de Sainte-Cunégonde-Clausen.
Partager cet article
Repost0