Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 08:31
1322-1333
 
 
 
 
 
Neuvaine à la Bienheureuse Imelda Lambertini

 

Seigneur Jésus, nous savons que Vous aimez passer par Vos Saints
pour accomplir Vos merveilles, afin que nous autres, pauvres pécheurs encore sur cette terre, nous ayons la preuve de la gloire de la Sainteté
que Vous leur avez accordée au Ciel !
Vous savez combien la petite Imelda Lambertini Vous aimait !
Elle était une enfant au coeur simple et si amoureuse de Vous !
Elle est devenue un symbole d'amour, de pureté et de foi.
C'est aussi une martyre de l'Eucharistie, invincible par votre puissance. C'est pourquoi elle fait partie de Vos saintes épouses
qui jouissent de Votre présence perpétuelle,
dans Votre demeure, au Royaume des Cieux.
A notre tour, nous appuyant sur son intercession,
nous Vous demandons
un coeur simple,
pur et plein d'amour pour Vous.

Et puisque Vous ne refusez jamais de répondre à une prière
faite dans la Foi et apportée au pied de Votre Trône
par une de Vos saintes épouses, nous osons Vous remettre,
par ses petites mains, cette requête que nous lui confions
dans cette neuvaine (nommer la demande).
Nous avons l'intime conviction que Vous accueillez avec bienveillance
notre demande à cause des mérites de la Bienheureuse petite Imelda,
et nous Vous laissons l'exaucer selon Votre Volonté.
Si il Vous plaît, Seigneur Jésus, de nous exaucer par l'intercession
de la Bienheureuse petite Imelda, nous faisons la promesse
de lui rendre les hommages qui lui sont dus, en témoignant autour de nous des miracles et des faveurs obtenus par sa puissante intercession
et en faisant célébrer une messe en son honneur
dans les plus brefs délais.
Amen.

 
 
La petite Imelda, entrée à l'âge de 10 ans au couvent des Dominicaines de Bologne comme novice, est morte à 11 ans, lors d'une extase eucharistique pendant sa première Communion avec Jésus, le jour de l'Ascension 1333, après un miracle de la Sainte Hostie.

Le petit corps d'Imelda, retrouvé miraculeusement intact, repose dans un beau reliquaire, dans l'église de Santo Sigismondo (Saint-Sigismond), dans la ville de Bologne, en Italie.

 


" Je ne sais pas comment on peut recevoir notre Seigneur sans mourir ! "  (Bienheureuse Imelda Lambertini).

 

 

 

 

 

 

 

 

Preghiera

 

Padre Santo,
che hai accolto in cielo la beata Imelda
nella gioia del primo incontro eucaristico,
per sua intercessione fa' che sperimentiamo nella fede
la presenza del Tuo Figlio
operante nel mirabile Sacramento del suo Amore.
Egli è Dio, e vive e regna con Te,
nell'unità dello Spirito Santo,
Per tutti i secoli dei secoli.
Amen.

 

Da : Messe proprie della Chiesa di Bologna, Bologna 1996.

 

 

Beata Imelda Lambertini, l'innamorata di Gesù Eucaristia :

Nella chiesa di S. Sigismondo a Bologna sono conservate le reliquie della Beata Imelda Lambertini, morta il 12 maggio 1333.

 

 

Repost 0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 08:14

 

 

Litanies du Saint Sacrement

 

 

 

 

Seigneur, ayez pitié.
Jésus, ayez pitié.
Seigneur, ayez pitié.
Jésus, écoutez-nous.
Jésus, exaucez-nous.

Père Céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Pain de Vie descendu du Ciel, ayez pitié de nous.
Dieu caché, Dieu Sauveur, ayez pitié de nous.
Pain des élus, ayez pitié de nous.
Vin qui faites germer les vierges, ayez pitié de nous.
Pain excellent, les délices des rois, ayez pitié de nous.
Sacrifice éternel, ayez pitié de nous.
Oblation pure, ayez pitié de nous.
Agneau sans tache, ayez pitié de nous.
Table toute pure, ayez pitié de nous.
Nourriture des Anges, ayez pitié de nous.
Manne cachée, ayez pitié de nous.
Souvenir des merveilles de Dieu, ayez pitié de nous.
Pain au-dessus de toute substance, ayez pitié de nous.
Verbe fait chair, ayez pitié de nous.
Qui habitez en nous, ayez pitié de nous.
Hostie Sainte, ayez pitié de nous.
Calice de bénédiction, ayez pitié de nous.
Mystère de Foi, ayez pitié de nous.
Sacrement auguste et vénérable, ayez pitié de nous.
Sacrifice le plus Saint de tous, ayez pitié de nous.
Sacrifice vraiment propitiatoire pour les vivants et pour les morts, ayez pitié de nous.
Antidote Céleste qui nous préserve du péché, ayez pitié de nous.
Miracle le plus merveilleux de tous, ayez pitié de nous.
Mémorial Sacré de la Passion du Seigneur, ayez pitié de nous.
Présent au-dessus de tous les présents, ayez pitié de nous.
Gage ineffable de l'Amour de Dieu, ayez pitié de nous.
Profusion des libéralités Divines, ayez pitié de nous.
Très Saint et très auguste Mystère, ayez pitié de nous.
Remède qui nous assure l'immortalité, ayez pitié de nous.
Sacrement terrible et qui donne la Vie, ayez pitié de nous.
Pain devenu la chair du Dieu Tout-Puissant, ayez pitié de nous.
Sacrifice non sanglant, ayez pitié de nous.
Nourriture et Convive, ayez pitié de nous.
Délicieux Banquet où les Anges assistent et servent, ayez pitié de nous.
Sacrement de piété, ayez pitié de nous.
Lien de la Charité, ayez pitié de nous.

Prêtre et Victime, délivrez-nous Seigneur.
Douceur spirituelle puisée dans sa propre source, délivrez-nous Seigneur.
Nourriture des âmes saintes, délivrez-nous Seigneur.
Viatique de ceux qui meurent dans le Seigneur, délivrez-nous Seigneur.
Gage de la gloire future, délivrez-nous Seigneur.

Soyez-nous propice, pardonnez-nous.
Soyez-nous propice, exaucez-nous.

De la Communion indigne, délivrez-nous Seigneur.
De la Communion tiède, délivrez-nous Seigneur.
De la concupiscence de la chair, délivrez-nous Seigneur.
De la concupiscence des yeux, délivrez-nous Seigneur.
De l'orgueil de la vie, délivrez-nous Seigneur.
De toute occasion de péché, délivrez-nous Seigneur.
Par le désir ardent que Vous eûtes de manger cette Pâque avec Vos disciples, délivrez-nous Seigneur.
Par l'humilité extrême qui Vous fit laver les pieds de Vos disciples, délivrez-nous Seigneur.
Par l'ardente Charité qui Vous fit instituer ce Divin Sacrement, délivrez-nous Seigneur.
Par Votre Sang Précieux que Vous nous avez laissé sur l'autel, délivrez-nous Seigneur.
Par les cinq Plaies que Vous avez daigné recevoir pour nous sur Votre Corps Sacré, délivrez-nous Seigneur.
Par Votre Cœur Sacré percé d'une lance, délivrez-nous Seigneur.

Pécheurs, nous Vous supplions, exaucez-nous.
Daignez conserver et augmenter de plus en plus notre Foi, notre respect et notre dévotion envers cet admirable Sacrement, nous Vous supplions, exaucez-nous.
Daignez nous disposer par une vraie pénitence à recevoir fréquemment la très Sainte Eucharistie, nous Vous supplions, exaucez-nous.
Daignez nous délivrer de toute hérésie, perfidie et aveuglement de cœur, nous Vous supplions, exaucez-nous.
Daignez nous accorder les fruits précieux et célestes que ce Saint Sacrement doit produire en nous, nous Vous supplions, exaucez-nous.
Daignez nous fortifier, à l'heure de notre mort, de ce Viatique Céleste, nous Vous supplions, exaucez-nous.
Fils de Dieu, nous Vous supplions, exaucez-nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

V/ Que le très Saint et très auguste Sacrement soit loué.
R/ Dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Source : "litanies du Saint Sacrement", « Visites au Saint Sacrement et à la Sainte Vierge » par S. Liguori, pages 237 à 243, Alfred MAME et fils, éditeurs, Tours, 1896.

 

 


 

 

 

 

 

 

Litanies du Saint Sacrement en latin
Litaniae de Sanctissimo Sacramento

 

 

 

 

 

Kyrie, eleison.
Christe, eleison.
Kyrie, eleison.*
Christe, audi nos.
Christe, exaudi nos.

Pater de coelis Deus, miserere nobis.
Fili Redemptor mundi Deus, miserere nobis.
Spiritus Sancte Deus, miserere nobis.
Sancta Trinitas unus Deus, miserere nobis.
Panis vivus qui de coelo descendisti, miserere nobis.

Deus absconditus et Salvator, miserere.

Frumentum Electorum, miserere nobis.
Vinum germinans virgines, miserere nobis.
Panis pinguis et deliciae regum, miserere nobis.
Juge Sacrificium, miserere nobis.
Oblatio munda, miserere nobis.
Agnus absque macula, miserere nobis.
Mensa purissima, miserere nobis.
Angelorum esca, miserere nobis.
Manna absconditum, miserere nobis.
Memoria mirabilium Dei, miserere nobis.
Panis supersubstantialis, miserere nobis.
Verbum caro factum, miserere nobis.
Habitans in nobis, miserere nobis.
Hostia Sancta, miserere nobis.
Calix benedictionis, miserere nobis.
Mysterium fidei, miserere nobis.
Praecelsum et venerabile Sacramentum, miserere nobis.
Sacrificium omnium Sanctissimum, miserere nobis.
Vere propitiatorium pro vivis et defunctis, miserere nobis.
Coeleste antidotum quo a peccatis praeservamur, miserere nobis.
Stupendum supra omnia miraculum, miserere nobis.
Sacratissima Dominicae Passionis commemoratio, miserere nobis.
Donum transcendens omnium plenitudinem, miserere nobis.
Memoriale praecipuum Divini Amoris, miserere nobis.
Divinae affluentia largitatis, miserere nobis.
Sacrosanctum et augustissimum Mysterium, miserere nobis.
Pharmacum immortalitatis, miserere nobis.
Tremendum ac vivificum Sacramentum, miserere nobis.
Panis omnipotentis Dei caro factus, miserere nobis.
Incruentum Sacrificium, miserere nobis.
Cibus et Conviva, miserere nobis.
Dulcissimum Convivium cui assistunt Angeli ministrantes, miserere nobis.
Sacramentum pietatis, miserere nobis.
Vinculum Charitatis, miserere nobis.

Offerens et Oblatio, libera nos, Domine.
Spiritualis Dulcedo in propio fonte degustata, libera nos, Domine.
Refectio animarum sanctarum, libera nos, Domine.
Viaticum in Domine morientium, libera nos, Domine.
Pignus futurae gloriae, libera nos, Domine.

Propitius esto, parce nobis, Domine.
Propitius esto, exaudi nos, Domine.

Ab indigna Corporis et Sanguinis Tui susceptione, libera nos.
A tepida communione, libera nos.
A concupiscentia carnis, libera nos.
A concupiscentia oculorum, libera nos.
A superbia vitae, libera nos.
Ab omni peccandi occasione, libera nos.
Per desiderium illud quo hoc Pascha cum discipulis Tuis manducare desiderasti, libera nos, Domine.
Per summam humilitatem qua discipulorum pedes lavasti, libera nos, Domine.
Per ardentissimam Charitatem qua Divinum Sacramentum instituisti, libera nos.
Per Sanguinem Tuum (Pretiosum) quem nobis in altari reliquisti, libera nos, Domine.
Per quinque Vulnera hujus Tui Corporis Sacratissimi quae pro nobis suscepisti, libera nos, Domine.
Per Sacratissimum Cor Tuum lancea transfixum, libera nos.

Peccatores, Te rogamus, audi nos.
Ut nobis fidem, reverentiam et devotionem hujus admirabilis Sacramenti augere et conservare digneris, Te rogamus, audi nos.
Ut ad frequentem usum Eucharistiae per veram peccatorum confessionem nos perducere digneris, Te rogamus, audi nos.
Ut nos ab omni haeresi, perfidia ac cordis caecitate liberare digneris, Te rogamus, audi nos.
Ut Sanctissimi hujus Sacramenti pretiosos et coelestes fructus nobis impertiri digneris, Te rogamus, audi nos.
Ut in hora mortis nostrae hoc coelesti Viatico nos confortare et munire digneris, Te rogamus, audi nos.
Fili Dei, Te rogamus, audi nos.

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, miserere nobis.

V/ Laudetur Sacrosanctum et augustissimum Sacramentum.
R/ In saecula saeculorum. Amen.


* du grec : Κύριε ἐλέησον, Χριστὲ ἐλέησον, Κύριε ἐλέησον : Seigneur, prends pitié ; (Ô) Christ, prends pitié ; Seigneur, prends pitié.


Source : "litanies du Saint Sacrement", « Visites au Saint Sacrement et à la Sainte Vierge » par S. Liguori, pages 237 à 243, Alfred MAME et fils, éditeurs, Tours, 1896.

 

 






Litany of the Most Blessed Sacrament and Litaniae de Sanctissimo Sacramento




 

 

Repost 0
Published by Parousie Franche-Comté - dans Prières
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 14:27

Jesus-pleurant-sur-la-Croix--Film-Zeffirelli-1977--parousi.jpg

 

 

 

Prière à Jésus Crucifié

 

Ô Jésus Crucifié,

je Vous demande pardon

des péchés de ma tête,

qui Vous ont couronné d'épines.

Faites-moi Miséricorde

au Nom de Votre Sang Précieux !

 

Ô Jésus Crucifié,

je Vous demande pardon

des péchés de mes yeux,

qui Vous ont fait verser tant de larmes.

Faites-moi Miséricorde

au Nom de Votre Sang Précieux !


Ô Jésus Crucifié,

je Vous demande pardon

des péchés de ma bouche,

qui vous ont abreuvé

de fiel et de vinaigre.

Faites-moi Miséricorde

au Nom de Votre Sang Précieux !


Ô Jésus Crucifié,

je Vous demande pardon

des péchés de mes mains,

qui ont percé de gros clous

Vos mains innocentes.

Faites-moi Miséricorde

au Nom de Votre Sang Précieux !


Ô Jésus Crucifié,

je Vous demande pardon

des péchés de mes pieds,

qui ont percé les Vôtres.

Faites-moi Miséricorde

au Nom de Votre Sang Précieux !


Ô Jésus Crucifié,

je Vous demande pardon

des péchés de mon coeur,

qui, par la lance,

ont ouvert Votre Côté Sacré.

Faites-moi Miséricorde

au Nom de Votre Sang Précieux !


Ô Jésus Crucifié,

je Vous demande enfin pardon

des péchés de mon corps,

qui ont mis le Vôtre en lambeaux !


Je Vous demande pardon de tous

les péchés de mon âme,

qui ont plongé la Vôtre

dans une agonie mortelle,

et qui ont causé

Votre cruelle mort sur la Croix.


Pardon, Ô mon doux Maître,

Vous, la Bonté même et l'Amour Infini !

Non, ne refusez pas le pardon

que je sollicite,

au Nom de Votre Mère Bien-Aimée,

par toutes les souffrances

de Votre Sainte Passion

et les effusions de Votre Sang.


Désormais, tout souffrir,

mourir mille fois plutôt

que de Vous offenser !

Miséricorde Infinie, Divin Sauveur,

accordez-moi l'absolution de mes péchés.

Amen.

 

 

Psautier des amans de Jesus

 

 

 

Autel-d-Issenheim--Haut-Rhin-France---Matthias-Grunewald--p.jpg

Autel d'Issenheim (Haut-Rhin)

Matthias Grünewald

 


 

Psautier de la Sainte Vierge

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 07:44

Saint-Pio-de-Pietrelcina--parousie.over-blog.fr.jpg  

 

Exultation de Pâques

 

Que le Ciel se réjouisse !

Que la terre soit en fête !

Que soit dans l’allégresse

Le monde visible et invisible !

Car le Christ est Ressuscité !

Lui, la Joie Éternelle !

 

 

Vie-Eternelle--Richard-Judson-Zolan--parousie.over-blog.fr.jpg

Vie Éternelle

Richard Judson Zolan

 

 

 

 

Hymne Pascale "Il est vraiment Ressuscité"

 

 

Hymne Pascale

« Il est vraiment Ressuscité »


Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

1. C’est la Pâque du Seigneur, clame l’Esprit,

C’est la Pâque du Seigneur en vérité !

Le Seigneur a versé Son Sang

En signe de l’Esprit qui devait venir,

Il nous a signé de Son Sang,

Et nous avons été protégés, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

2. Seigneur, Tu as étendu les mains sur la Croix,

Tu nous as abrité sous Tes ailes,

Tu as versé le Sang d’un Dieu

Pour sceller l’Alliance Nouvelle,

Tu as éloigné de nous la colère,

Tu nous as réconciliés avec Dieu, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

3. Tu ouvres la fête de l’Esprit,

Tu nous entraînes dans la danse mystique,

Ô Pâque de Dieu, qui descend du Ciel sur la terre,

Et qui de la terre remonte vers le Ciel,

En Toi la Création tout entière

S’assemble et se réjouit, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

4. Ô Joie de l’Univers, Festin de Grâce !

Tu dissipes les ténèbres de la mort,

Tu ouvres les portes de la vie.

En Toi, les promesses sont accomplies,

Les chants sont rendus à la terre, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

5. Ô Pâque, Noces de l’Agneau, le Dieu du Ciel

Vient s’unir à nous dans l’Esprit ;

L’immense salle des Noces

Est remplie de convives,

Tous portent la robe nuptiale,

Et nul n’est rejeté, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

6. Ô Pâque, nouvelle clarté,

Splendeur du cortège virginal,

Chez tous, le feu de la Grâce brûle

Dans le corps et dans l’esprit ;

Les lampes ne s’éteindront plus,

Car c’est l’huile du Christ

Qui brûle en elles, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

7. Ô Christ, Dieu souverain, Roi dans l’Esprit,

Étends les mains sur Ton Église, protège-La du mal !

Et donne-Lui de pouvoir chanter avec Moïse

Le chant triomphal, car à Toi est la victoire,

Dans les siècles des siècles, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

 

Charle-Bosseron-Chambers---Come-unto-Me---parousie.over-blo.jpg

"Come unto Me"

Charles Bosseron Chambers

 

 

 

 

Liturgie de la Veillée Pascale

 

 

Hymne pascale

Version abrégée

 

C’est la fête de l’Esprit ! C’est la Pâque de Dieu

Qui descend du Ciel sur la terre et qui,

De la terre, remonte vers le Ciel !

Ô Joie universelle, honneur, festin, délices,

Les ténèbres de la mort sont dissipées,

La vie à tous est rendue,

Les portes des Cieux se sont ouvertes !

Dieu est devenu homme, et l’homme est devenu Dieu,

Il a rompu l’emprise de l’enfer,

Et les barrières qui retenaient Adam !

Le peuple des enfers est ressuscité des morts,

Pour dire à la terre que les promesses sont accomplies !

Et les chants furent rendus à la terre.

C’est la Pâque de Dieu, le Dieu du Ciel,

Dans Sa Libéralité*, s’est uni à nous dans l’Esprit,

L’immense salle de noces s’est remplie de convives,

Tous portent la robe nuptiale, et nul n’est jeté dehors

Pour l’avoir revêtue !

Pâque, Lumière de la nouvelle clarté,

Splendeur du cortège virginal !...

 

* Libéralité : générosité

 

 

Catherine-Andrews--the-Ascension--parousie.over-blog.fr.jpg

"The Ascension"

Catherine Andrews

 

 

 

 

Hymne Pascale

Liturgie byzantine

 

Jour de Résurrection ! Peuples, rayonnons de joie,

C’est la Pâque, la Pâque du Seigneur !

De la mort à la vie

Et de la terre aux Cieux,

Le Christ Dieu nous a menés,

Nous qui chantons l’hymne de la victoire !

Que le Ciel se réjouisse,

Que la terre soit dans l’allégresse,

Que le monde soit en fête,

Tout le monde visible et invisible !

Car le Christ est Ressuscité,

Lui, l’éternelle allégresse.

De la mort, célébrons la destruction,

Et de l’enfer, la ruine !

D’une vie nouvelle immortelle,

Chantons avec élan l’Auteur,

Le Dieu Unique des Pères,

Béni et tout Glorieux !

Ô Pâque grande et toute Sainte,

  Ô Christ, Ô Sagesse, Ô Verbe de Dieu, Ô Force,

Donne-nous de T’être unis

Dans une plus grande vérité,

Au jour sans déclin de Ton Royaume !

Une Pâque Sacrée nous est apparue aujourd’hui :

Pâque nouvelle et Sainte,

Pâque mystique, Pâque très pure,

Pâque du Christ, notre libérateur,

Pâque immaculée, Pâque grandiose,

Pâque des croyants,

Pâque qui nous ouvre les portes du Paradis,

Pâque qui sanctifie tous les fidèles !

C’est le jour de la Résurrection !

Rayonnons de joie en cette solennité,

Embrassons-nous les uns les autres,

Disons "Frères" à ceux-mêmes qui nous haïssent,

Pardonnons tout à cause de la Résurrection !

Et, alors, chantons :

Christ est Ressuscité d’entre les morts ;

Par la mort, Il a détruit la mort !

Et à ceux qui sont dans les tombeaux,

II a accordé la Vie !

 

 

Jesus-Appears-to-His-Mother--Gebhard-Flatz--parousie.over-b.jpg

"Jesus appears to His Mother"

Jésus apparaît à Sa Mère

Gebhard Flatz

 

 

 

 

Hymne Pascale

"Le Seigneur est vraiment Ressuscité"

 

Le Seigneur est vraiment Ressuscité, alléluia !

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus, Fils de Dieu.

Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !

Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !

La mort n'a pu garder dans son étreinte le Fils Unique.

Jésus repousse l'ombre et sort vainqueur : Christ est Ressuscité !

Mais c'est en secret, et Dieu seul connaît l'instant où triomphe la vie.

Quelqu'un, près de la Croix, n'a pas douté,

La Femme jusqu'au jour a porté seule l'espoir du monde.

Sa Foi devance l'heure et sait déjà : Christ est ressuscité !

Mais c'est en secret, et Dieu seul connaît la joie dont tressaille Marie.

Jésus, Lumière et Vie, demeure en nous !

Pourquoi chercher encore au tombeau vide un autre signe ?

L'amour jaillit et chante au fond du coeur : Christ est ressuscité !

Mais c'est en secret, et Dieu seul connaît le Feu, qui s'éveille aujourd'hui.

Comme nous allions, rêvant Dieu, une voix venue du grand creux,

des fonds de l'Homme nous a surpris : Veillez ici !

Veillez et priez cette nuit, qui entre toutes vous est bonne.

C'était au secret de nos coeurs, au tombeau vide du Seigneur, la voix de l'Ange !

Elle ajouta : Que cherchez-vous ? Le corps du Seigneur est chez vous, restez ses hommes de confiance !

Devant le caveau grand ouvert, retour du Seigneur des enfers : chantez Son Hymne !

Ce lieu profond, il est à Dieu ! Nul ne le sonde avec des yeux, qui ne sont pas faits pour l'abîme.

Le Seigneur vous a précédés dans la mort qui vous obsédait, vos morts futures,

Allez donc sans crainte à la vie ! Jésus vous a déjà ravi dans Sa Passion vos sépultures.

Quand Il disait à Ses amis : "Si vous saviez le don de Dieu !" Nous avons asséché les sources de la vie,

Mais ce matin, alléluia ! Notre naissance a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Venez à moi, je suis le jour !" Nous avons sacrifié aux forces de la nuit,

Mais ce matin, alléluia ! Notre lumière a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Je suis vainqueur, pourquoi trembler ?" Nous avons nié Dieu en face de la peur,

Mais ce matin, alléluia ! Notre pardon a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Heureux celui qui veut la paix !" Nous avons déserté le lieu de nos combats,

Mais ce matin, alléluia ! Notre Espérance a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Séchez vos pleurs ! Prenez ma joie !" Nous avons perdu coeur à force de trahir,

Mais ce matin, alléluia ! Notre bonheur a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Soyez Mon Corps ! Soyez Mon Sang !" Nous avons pris la mort au lieu de prendre vie,

Mais ce matin, alléluia ! Notre avenir a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Il s'est levé d'entre les morts, le Fils de Dieu, notre frère. Il s'est levé libre et vainqueur ;

Il a saisi notre destin au coeur du sien, pour le remplir de Sa Lumière.

Sur Lui, dans l'ombre, sont passées les grandes eaux baptismales de la douleur et de la mort ;

Et maintenant, du plus profond de Sa Passion, monte sur nous l'aube pascale.

L'histoire unique est achevée : Premier enfant du Royaume, Christ est Vivant auprès de Dieu !

Mais Son exode humble et caché, le Fils aîné le recommence pour chaque homme.

Ne cherchons pas hors de nos vies à retrouver Son passage : Il nous rejoint sur nos sentiers !

Mais au-delà de notre mort, c'est Lui encore, qui nous attend sur le rivage. Il est Vivant !

Il est Vivant ! Tu L'as vu la première. Parle, Marie de Magdala !

Hors du tombeau, debout dans la lumière, Il dit : « Marie ! » C'était Sa voix !

Nous L'avons vu Ressuscité, nous, témoins de la Vérité !

Il est venu, Il reviendra ! Amen ! Alléluia ! Alléluia !

Le coeur brûlant, vous alliez, près du Maître, vers Emmaüs, sur le chemin,

Nous étions deux ! Il s'est fait reconnaître, le soir, à la fraction du pain !

Vous étiez onze, nous dit l'Écriture, la nuit couvrait Jérusalem,

Il a paru ! Il montrait Ses blessures ! Il a soufflé Son Esprit Saint !

Est-ce Jésus, Celui qui t'a fait signe de L'approcher, dis-nous, Thomas ?

Sur mon Seigneur et mon Dieu, moi, indigne, j'ai vu les marques de la Croix !

Depuis Damas, tu ne peux plus te taire. Confirme-nous ce que tu crois.

Moi, Paul, je dis qu'ils étaient cinq cents frères, Témoins du Christ, tous à la fois !

Jésus qui m'as brûlé le coeur au carrefour des Écritures,

Ne permets pas que leur blessure en moi se ferme :

Tourne mes sens à l'intérieur, force mes pas à l'aventure,

Pour que le Feu de Ton bonheur à d'autres prenne !

La Table où Tu voulus T'asseoir, pour la fraction qui Te révèle,

Je la revois : elle étincelle de Toi, seul Maître !

Fais que je sorte dans le soir, où trop des miens sont sans nouvelle,

Et par Ton Nom dans mon regard, fais-Toi connaître !

Leurs yeux ne T'ont jamais trouvé, Tu n'entres plus dans leur auberge,

Et chacun dit : « Où donc irai-je, si Dieu me manque ?»

Mais Ton printemps s'est réveillé dans mes sarments à bout de sève,

Pour que je sois cet étranger brûlant de Pâques !

Jour de Résurrection ! Peuples, rayonnons de joie ! C'est la Pâque, la Pâque du Seigneur ! Le Christ Dieu nous conduit de la mort à la vie, de la terre aux Cieux, et nous chantons Sa victoire : Christ est Ressuscité d'entre les morts,

Par la mort, Il a détruit la mort ! À ceux qui sont au tombeau, Il accorde la vie !

Que le Ciel se réjouisse, que la terre soit en fête, que soit dans l'allégresse le monde visible et invisible, car le Christ est ressuscité, Lui, la Joie éternelle.

La destruction de la mort, célébrons-la, et la ruine de l'enfer,

Louons l'Auteur d'une vie neuve et immortelle, Dieu unique de nos pères, le Béni, le Glorieux !

Pâque grande et toute Sainte, Ô Christ, Ô Sagesse, Ô Verbe de Dieu, Ô Force, fais que nous Te soyons unis ;

Parfaite Vérité, jour sans fin de Ton Royaume, la Pâque Sacrée nous est apparue,

Vie nouvelle et Sainte, Pâque mystique, Pâque très pure, Pâque du Christ, notre Sauveur, Pâque immaculée, Pâque grandiose, Pâque des croyants, Pâque qui sanctifie les fidèles, Pâque qui ouvre le Paradis !

Voici le jour de la Résurrection ! En cette solennité, rayonnons de joie. Embrassons-nous les uns les autres.

À ceux même qui nous haïssent, disons : « Frères ! » Pardonnons tout à cause de la Résurrection,

Le Christ est Ressuscité d'entre les morts, Il a détruit la mort ; à ceux qui sont au tombeau, Il accorde la vie !

Lumière enfouie sous le boisseau, le prince de l'ombre m'épuise !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau de Feu, Je suis votre flambeau ;

Moi seul peux vous conduire au jour, Mon Jour qui lève aux Cieux Nouveaux, par le Jardin où J'agonise.

Parole atteinte par les eaux, l'angoisse Me force au silence !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau vainqueur, Je suis Votre flambeau ; Moi seul peux vous parler de paix ;

Ma Paix qui règne aux Cieux Nouveaux, puisque la Croix me fait violence ;

Victime offerte à Mes bourreaux, Mon corps n'est plus rien que blessure !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau de Dieu, Je suis votre flambeau ;

Moi seul peux vous combler de joie, Ma Joie qui s'ouvre aux Cieux Nouveaux, puisqu'au Calvaire on me torture.

Semence enfouie dans le tombeau, la mort M'a couché sous la pierre !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau Vivant, Je suis votre flambeau ;

Moi seul peux vous donner la vie, Ma Vie qui fait les Cieux Nouveaux, dans la Cité de notre Père.

J'ai vu l'eau vive jaillissant du Coeur du Christ, alléluia !

Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront : alléluia !

J'ai vu la source devenir un fleuve immense, alléluia !

Les fils de Dieu rassemblés chantaient leur joie d'être sauvés, alléluia !

J'ai vu le Temple désormais s'ouvrir à tous, alléluia !

Le Christ revient victorieux, montrant la Plaie de Son Côté, alléluia !

J'ai vu le Verbe nous donner la Paix de Dieu, alléluia !

Tous ceux qui croient en Son Nom seront sauvés et chanteront : alléluia !

Pâque de Jésus Christ Sauveur ! Il règne en Sa Victoire, triomphe de l'Amour ;

Ses bras ouverts en croix dressent vers Dieu l'angoisse de la vie, et portent vers Lui nos coeurs.

Vivre ressuscités pour Dieu dans la Lumière neuve, Aurore de la joie : les hommes surgiront au grand espoir, qui monte dans leur corps à l'aube de ce matin.

Peuple des baptisés, marqués du Sceau de la Promesse, Témoins de Jésus-Christ,

Venez manger la Chair, boire le Sang du Fils aimé de Dieu pour vivre de Son Esprit.

L'heure paraît déjà : veillez ! Car Dieu dresse la table aux Noces de l'Agneau ;

Le Maître et le Seigneur vient nous servir le vin de Son Retour, Victoire de Charité.

Lumière aux nuits de mort, Feu de Pâque aujourd'hui, allume un chant d'espoir, Dieu de Pâque dans nos vies.

Fini le temps du Golgotha, fini le cri du Fils de l'homme, finie la Croix, sinon pour l'homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Jésus Ressuscité ? Fini le temps du Serviteur, fini le soir du Fils de l'homme, finie la peur, sinon pour l'homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Jésus Ressuscité ? Premier réveil au Dieu de Vie, premier matin du Fils de l'Homme, premier réveil aussi pour l'homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Ô mort du Premier-Né ? Encore le temps des Golgotha, encore la soif au coeur de l'homme, immense Croix du Fils de l'Homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Ô mort du Premier-Né ? Viendra le temps de nos soleils, viendra Ton Jour, Ô Fils de l'Homme, en Toi réveil de tout cet homme que nous sommes. 

Ton souffle est notre Pâque, louange à Toi, Seigneur Jésus ! Louange à Toi, Seigneur Jésus !

L'humble chemin de Ta Venue guide nos pas jusqu'au salut. Alléluia, alléluia, alléluia.

La mort n'a pu garder sa proie, l'enfer vaincu s'ouvre à Ta voix, l'Amour triomphe par la Croix. Voici la tombe descellée, et ses témoins, pour l'annoncer, sont envoyés au monde entier. Tu es Vivant, Gloire à Ton Nom ! Hâte le temps où nous pourrons vivre sans fin dans Ta Maison.

Le Seigneur Vit ! Plus de larmes, plus de plaintes, plus de peurs ! Ni la mort, ni le sépulcre, de Lui n'ont été vainqueurs !

Il n'est pas entre les morts, Celui qui pour toujours Vivra ! Jésus Vit, et la nouvelle par le monde s'en ira !

Si le Christ ne ressuscite, vaine alors est notre Foi. Mais il tient cette promesse :

Vous vivrez tous comme Moi ! Par Adam nous vient la mort. La Vie, Jésus nous l'a donnée ! Plus de peur ! C'est la Victoire du Seigneur Ressuscité !

La mort tient de notre faute, du péché, son aiguillon. N'ayez crainte, Jésus donne et la Vie et le Pardon.

Rendons grâces ! Dieu le Père nous Veut en sécurité. En Jésus, si l'homme espère, il vivra l'éternité.

À toi, Jésus Sauveur, le Jugement du monde, alléluia !

Ils sont fixés, l'heure et le jour, et le mois et l'année du juste Jugement. Celui qui croit n'est pas soumis au Jugement :

Par la Foi, Il a connu l'Amour de Dieu. Semence de vie, Parole de Dieu, viens et demeure en nous ! Alléluia !

Comme des enfants nouveau-nés, rejetez le mal, goûtez ce qui est bon, aimez le Seigneur,

Comme des Pierres Vivantes, devenez le Temple du Christ, le Temple du Sacrifice parfait.

Pourquoi craignez-vous, hommes de peu de Foi ?

Seigneur, nous marchons dans la nuit.

Ne fallait-il pas vous donner le Pain qui Me fait reconnaître ?

Seigneur, ouvre nos yeux et nous verrons en Toi la Lumière de Dieu.

Ne fallait-il pas que Je rende vie à tous ceux qui espèrent ?

Seigneur, ouvre nos yeux et nous verrons en Toi la Lumière de Dieu.

Sanctifions le Christ, alléluia ! Il est Seigneur, alléluia !

Heureux les doux, heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !

Ne rendez pas l'injure pour l'injure : bénissez votre ennemi ! Si vous devez souffrir pour la justice, réjouissez-vous et bondissez de joie !

Hommes nouveaux baptisés dans le Christ, alléluia ! Vous avez revêtu le Christ, alléluia !

Héritiers avec lui d'un Royaume de lumière, vous possédez la liberté des fils de Dieu pour annoncer au monde :

Nous sommes au Christ, et le Christ est à Dieu. Alléluia ! Alléluia !

Venez, voyez les gestes de Dieu, redoutable en hauts faits pour les hommes.

Il changea la mer en terre ferme, on passa le fleuve à pied sec.

Le monde s'ouvre à la vie, l'homme reçoit l'Esprit. Au souffle du Très-Haut, se lève un peuple nouveau, de toute race, langue et frontière,

Pour devenir le Corps de Jésus-Christ et transformer la face de la terre.

C'est dans l'Esprit Saint que vous serez baptisés : pour devenir le Corps de Jésus-Christ et transformer la face de la terre.

Sur nous repose l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, alléluia !

Si l'on nous outrage pour le Nom du Christ, heureux sommes-nous !

Il rôde, l'adversaire, cherchant qui dévorer, mais le Christ est parmi nous, et nous sommes appelés de Son Nom.

Si nous avons part aux souffrances du Christ, réjouissons-nous ! Quand se révélera Sa Gloire, nous serons dans la joie !

Heureux ceux qui ont vu le Ressuscité et reconnu à Ses Plaies la Victoire !

Mais heureux sommes-nous de croire sans avoir vu et, sans Le voir encore, d'aimer Jésus, notre Sauveur !

Seigneur, Tu es vivant, nous T'avons reconnu, au dernier jour nous Te verrons !

Pleurant près du tombeau, soudain Marie se dresse : qui donc L'appelle par Son Nom ?

À la table d'Emmaüs, les voyageurs tout interdits se lèvent : qui donc pour eux vient de rompre le pain ?

Réfugiés dans la chambre haute, les disciples frémissent : qui donc se tient au milieu d'eux ?

Approchant du rivage, les pêcheurs soudain s'interrogent : qui donc les attend près d'un feu ?

Notre Pâque immolée, alléluia ! C'est le Christ, alléluia, alléluia, alléluia!

Pâque Nouvelle ! Ô fête de l'Esprit ! Ô Pâque du Seigneur qui pour nous descend du Ciel !

Pâque Nouvelle ! Ô Christ Ressuscité, Tu as vaincu la mort, Tu nous as donné la vie !

Sois fidèle jusqu'à la mort, le Seigneur combat pour toi, alléluia !

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et ne peuvent rien faire de plus.

Le vainqueur, celui qui croit en Moi, ne connaîtra pas la seconde mort.

Espère en Dieu, prends coeur et prends courage, espère en Dieu !

Un seul troupeau, un seul berger ! Le Seigneur va rassembler Ses enfants dispersés,

Il en fera une seule nation, et un seul Roi régnera sur eux.

Le Christ, notre paix, a détruit les séparations : en un seul Corps, Il nous rassemble par la Croix.

Allons dans la joie puiser aux sources du salut !

Celui qui boira de l'eau que Je lui donnerai n'aura plus jamais soif,

L'eau que Je vous donnerai deviendra en vous source jaillissant en Vie éternelle.

Voix de mon Bien-Aimé qui frappe à la porte : « Ouvre-moi ! » Alléluia !

Si quelqu'un entend Ma voix, ensemble, nous prendrons notre repas, Moi près de lui, lui près de Moi.

Si quelqu'un garde Ma Parole, Mon Père l'aimera, et Nous viendrons à lui.

Il y a un seul Pain, et nous sommes tous un seul Corps, car nous avons tous part à un seul Pain !

L'amour dont nous aimons, n'est-il pas communion à l'Amour du Christ ? Garde-nous, Seigneur, dans l'unité de l'Esprit par le lien de la paix.

Si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l'Esprit est votre vie.

Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir la Gloire, l'Honneur et la Puissance, car c'est Toi qui créas toutes choses ; Tu as Voulu qu'elles soient, et elles furent créées !

Saint, le Seigneur, le Dieu Tout-Puissant, Celui qui était, qui Est et qui vient

Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir l'Honneur, la Gloire et la Puissance !

Vous cherchez Jésus, le Crucifié ? Il n'est pas ici, il est Ressuscité ! Alléluia !

Je monte vers Mon Père et votre Père, vers Mon Dieu et votre Dieu.

Écoute, Seigneur, le cri de Tes martyrs qui monte vers Toi.

« Jusques à quand, Seigneur, rester caché, jusqu'à la fin ? »

« Jusques à quand l'adversaire aura-t-il le dessus ? »

Nous accueillons l'Esprit Nouveau, le Souffle d'allégresse, le Don gratuit du Fils Ressuscité, force des croyants.

Nous entonnons le chant nouveau, les hymnes de louange, l'amen appris du Verbe Tout-Puissant, Gloire des sauvés.

Ô Christ, Tu es le Fils du Dieu Vivant. Alléluia, alléluia !

Tu es Ressuscité d'entre les morts. Alléluia ! Gloire au Père !

Ô Christ, tous ceux qui invoquent Ton Nom. seront sauvés, alléluia !

Je produirai des signes dans le Ciel et sur la terre feu. sang. colonnes de fumée,

Prenez garde, veillez, priez, car vous ne savez pas le jour où le Fils de l'Homme viendra.

À toi, Jésus Sauveur, le Jugement du monde, alléluia !

Ils sont fixés, l'heure et le jour, et le mois et l'année du juste Jugement !

La terre a peur et se tait quand Dieu se lève pour juger, pour sauver tous les humbles de la terre.

Celui qui croit n'est pas soumis au Jugement : par la Foi, il a connu l'Amour de Dieu.

Allons dans la joie puiser aux sources du salut ! Celui qui boira de l'eau que Je lui donnerai n'aura plus jamais soif !

L'eau que Je vous donnerai deviendra en vous source jaillissant en Vie éternelle !

Si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l'Esprit est votre Vie, parce que vous êtes devenus des justes !

Christ au milieu de nous, Espérance de la Gloire, alléluia !

Mystère longtemps gardé dans le silence des siècles, aujourd'hui révélé à toutes les nations !

Évangile du Fils de Dieu, message d'amertume et de joie, livre ouvert à tous les hommes !

 

Prière :

Ô Dieu, l'univers Te célèbre et Te loue, les créatures admirent et proclament Ta Puissance, reçois le chant que, du coeur, nous faisons monter jusqu'à Toi, et renouvelle-nous Ta Grâce par Jésus-Christ !

Le Seigneur fit sortir Son peuple dans l'allégresse ; parmi les cris de joie, ses élus !

 

The-Last-Supper--Andy-Warhol--parousie.over-blog.fr--3-.jpg

"The Last Supper"

La Cène

Andy Warhol


 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 07:42

Partition Exultet, parousie.over-blog.fr

 

 

Nous Te louons, Splendeur du Père

Chant liturgique « Exultet »

 

1. Qu’éclate dans le Ciel la joie des anges,

Qu’éclate de partout la joie du monde,

Qu’éclate dans l’Église la joie des fils de Dieu !

La Lumière éclaire l’Église,

La Lumière éclaire la terre ; Peuples, chantez !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

2. Voici dans la nuit la Victoire,

Voici dans la nuit la Lumière,

Voici la liberté pour tous les fils de Dieu !

Ô nuit qui vis la Lumière,

Ô nuit qui vis le Seigneur ressusciter !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

3. Amour infini de notre Père,

Suprême témoignage de Tendresse,

Vous livrez Votre Fils pour sauver tous Vos enfants !

Bienheureuse faute d’Adam,

Qui valut au monde pécheur le Rédempteur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

4. Victoire qui rassemble ciel et terre,

Victoire qui remet les fils au Père,

Victoire pour l’Église et pour tous Ses enfants !

Ô Père, voici Votre Peuple,

Ô Père, accueillez Vos enfants,

En Jésus-Christ !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

5. Que brille à tout jamais cette Lumière,

Que brille dans nos cœurs la Joie du Père,

Que brille dans l’Église la joie des fils de Dieu !

Ô nuit si lourde de mystère,

Ô nuit si riche de clarté,

Ô nuit d’Amour !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

6. Seigneur, nous Vous prions,

En l’Unité de Votre Église,

Avec notre Pape et notre Évêque ;

Daignez nous accorder Votre secours,

Daignez guider nos pas sur le chemin,

Daignez nous conserver en Votre Sainte Paix !

Ô Père, accordez à la Terre,

Ô Père, accordez Votre Grâce,

Et Votre Amour !

 

7. Et que règnent la Paix, la Justice et l’Amour,

Et que passent tous les hommes

De cette Terre à Votre Maison,

Par Jésus-Christ !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

 

 

 

Exultet

Version traditionnelle

 

Qu'exulte de joie dans le ciel la multitude des anges !

Chantez, serviteurs de Dieu,

et que retentisse la trompette triomphale pour la victoire du grand Roi !

Réjouis-toi, ô notre terre, resplendissante d'une lumière éclatante,

car il t'a prise en sa clarté et son règne a dissipé ta nuit !

Réjouis-toi, Eglise notre mère, toute remplie de sa splendeur,

et que résonne l'acclamation du peuple des fils de Dieu !…

 

Vraiment il est juste et bon de proclamer à pleine voix ta louange,

Dieu invisible, Père tout puissant,

et de chanter ton Fils bien-aimé, Jésus Christ notre Seigneur.

C'est lui qui a payé pour nous la dette encourue par Adam notre père,

et qui a détruit en son sang la condamnation de l'ancien péché.

Car voici la fête de la Pâque où l'Agneau véritable est immolé pour nous.

Voici la nuit où tu as tiré de l'Egypte nos pères, les enfants d’Israël,

et leur as fait passer la mer Rouge à pied sec ;

nuit où le feu de la nuée lumineuse a repoussé les ténèbres du péché…

 

Ô nuit qui nous rend à la grâce et nous ouvre la communion des saints ;

nuit où le Christ, brisant les liens de la mort,

s'est relevé victorieux des enfers.

Heureuse faute d'Adam qui nous a valu un tel Rédempteur !

Ô nuit qui seule a pu connaître le temps et l'heure

où le Christ est sorti vivant du séjour des morts ;

ô nuit dont il est écrit : « La nuit comme le jour illumine,

la ténèbre autour de moi devient lumière pour ma joie » (Ps 138,12)…

Ô nuit bienheureuse, où se rejoignent le ciel et la terre,

où s’unissent l’homme et Dieu.

 

Dans la grâce de cette nuit, accueille, Père très Saint,

le sacrifice du soir de cette flamme que l'Eglise t'offre par nos mains ;

permets que ce cierge pascal, consacré à ton nom,

brûle sans déclin en cette nuit

et qu'il joigne sa clarté à celle des étoiles.

Qu'il brûle encore quand se lèvera l'astre du matin,

celui qui ne connaît pas de couchant,

le Christ ressuscité revenu des enfers,

qui répand sur les hommes sa lumière et sa paix.

Garde ton peuple, nous t'en prions, ô notre Père,

dans la joie de ces fêtes pascales.

Par Jésus Christ, ton Fils notre Seigneur,

qui par la puissance de l'Esprit s'est relevé d'entre les morts

et qui règne près de toi pour les siècles des siècles.

Amen !

 

Carlo-Dolci--1616-1686---San-Giovanni-Evangelista--Staatlic.jpgSaint Jean l'Évangéliste

Carlo Dolci

Staatliche Museen, Berlin

 

 

 

"Qu’éclate dans le Ciel"

Autre version

 

1. Qu’éclate dans le Ciel la joie des anges,

Qu’éclate de partout la joie du monde,

Qu’éclate dans l’Église la joie des fils de Dieu !

La lumière éclaire l’Église,

La lumière éclaire la terre ; Peuples, chantez !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

2. Voici pour tous les temps l’unique Pâque,

Voici pour Israël le grand passage,

Voici la longue marche vers la terre de liberté !

Ta lumière éclaire la route,

Dans la nuit, ton peuple s’avance, libre, vainqueur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

3. Voici maintenant la Victoire,

Voici la liberté pour tous les peuples,

Le Christ Ressuscité triomphe de la mort !

Ô nuit qui nous rend la Lumière,

Ô nuit qui vit dans Sa Gloire le Christ Seigneur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

4. Amour infini de notre Père,

Suprême témoignage de Tendresse,

Pour libérer l’esclave, Tu as livré le Fils !

Bienheureuse faute de l’homme,

Qui valut au monde en détresse le seul Sauveur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

5. Victoire qui rassemble Ciel et Terre,

Victoire où Dieu se donne un nouveau peuple,

Victoire de l’Amour, victoire de la Vie !

Ô Père, accueille la flamme

Qui vers Toi s’élève en offrande, feu de nos coeurs !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

6. Que brille devant Toi cette lumière,

Demain se lèvera l’aube nouvelle

D’un monde rajeuni dans la Pâque de Ton Fils !

Et que règnent la Paix, la Justice et l’Amour,

Et que passent tous les hommes

De cette terre à Ta grande Maison,

Par Jésus Christ !

 

 

Exsultet, Orędzie Wielkanocne

 

 

Estampe-d-Albert-Bierstadt--1765--The-Good-Shepherd--El-Bue.jpgLe Bon Pasteur

Albert Bierstadt

1865

 

 

 

Exultet

(Exsúltet)

Latina

 

Exultet iam angelica turba caelorum;

exultent divina mysteria,

et pro tanti regis victoria

tuba intonet salutaris.

Gaudeat se tot tellus irradiata fulgoribus,

et, aeterni regis splendore lustrata,

totius orbis sentiat amisisse caliginem.

Laetetur et mater Ecclesia,

tanti luminis adornata fulgore,

et magnis populorum vocibus haec aula resultet.

Quapropter, astantibus vobis, fratres carissimi,

ad tam miram sancti huius luminis claritatem,

una mecum, quaeso,

Dei omnipotentis misericordiam invocate,

ut qui me non meis meritis

intra levitarum numerum dignatus est aggregare,

luminis sui gratiam infundendo,

cerei huius laudem implere praecipiat.

Praestante Domino nostro Iesu Christo Filio suo,

secum vivente atque regnante Deo,

in unitate Spiritus sancti

per omnia saecula saeculorum

R. Amen.

 

V. Dominus vobiscum.

R. Et cum spiritu tuo.

V. Sursum corda.

R. Habemus ad Dominum.

V. Gratias agamus Domino Deo nostro.

R. Dignum et iustum est.

Dignum et iustum est,

vere [vere quia] dignum et iustum est, aequum et salutare

nos tibi semper, hic et ubique, gratias agere,

Domine sancte Pater, omnipotens aeterne Deus.

Qui populorum pascha cunctorum,

non pecudum cruore nec adipe,

sed Unigeniti tui, Domini nostri Iesu Christi,

sanguine corporeque dicasti,

ut, supploso ritu gentis ingratae,

legi gratia succederet,

et una victima, per semetipsam tuae maiestati semel oblata,

mundi totius expiaret offensam.

Hic est Agnus lapideis praefiguratus in tabulis,

non adductus e gregibus,

sed evectus e caelo;

nec pastore indigens, sed Pastor bonus ipse tantummodo;

qui animam suam pro suis posuit ovibus et rursus assumpsit,

ut nobis et humilitatem divina dignatio

et spem resurrectio corporalis ostenderet.

Qui coram tondente se non vocem queruli balatus emisit,

sed evangelico proclamavit oraculo, dicens:

Amodo videbitis Filium hominis sedentem ad dexteram maiestatis.

Ipse nobis et te reconciliat, Pater omnipotens,

et pari tecum maiestate fultus indulget.

Nam, quae patribus in figura contingebant,

nobis in veritate proveniunt.

 

Ecce iam ignis columna resplendet,

quae plebem Domini beatae noctis tempore

ad salutaria fluenta praecedat,

in quibus persecutor mergitur,

et Christi populus liberatus emergit.

Nam, sancti Spiritus unda conceptus,

per Adam natus ad mortem,

per Christum regignitur ad vitam.

Solvamus igitur voluntarie celebrata ieiunia,

quia pascha nostrum immolatus est Christus;

Nec solum corpore epulemur Agni,

sed etiam inebriemur et sanguine.

Huius enim tantummodo cruor

non creat piaculum bibentibus, sed salutem.

Ipso quoque vescamur et azymo,

quoniam non de solo pane vivit homo,

sed de omni Verbo Dei.

Siquidem hic est panis, qui descendit e caelo,

longe praestantior illo quondam mannae imbre frugifiuo,

quo tunc Israel epulatus interiit.

Hoc vero qui vescitur corpore,

vitae perennis possessor existit.

Ecce vetera transierunt, facta sunt omnia nova.

Nam circumcisionis Mosaicae mucro iam scabruit,

et Iesu Nave acuta lapidum obsolevit asperitas,

Christi vero populus insignitur fronte, non inguine;

lavacro, non vulnere;

chrismate, non cruore.

Decet ergo in hoc Domini Salvatoris nostri

vespertinae resurrectionis adventu

caeream nos adolere pinguedinem,

cui suppetit candor in specie,

suavitas in odore,

splendor in lumine;

quae nec marcescenti liquore defluit,

nec offensam tetri nidoris exhalat.

Quid enim magis accommodum, magisque festivum,

quam Iesseico flori floreis excubemus et tedis?

Praesertim cum et Sapientia de semetipsa cecinerit:

Ego sum flos agri et lilium convallium.

Ceras igitur nec pinus exusta desudat,

nec crebris sauciata bipennibus cedrus illacrimat,

sed est illis arcana de virginitate creatio;

et ipsae transfiguratione nivei candoris albescunt.

Eandem vero papyrum liquida fontis unda producit,

quae instar insontis animae

nullis articulatur sinuata compagibus,

sed, virginali circumsepta materiae,

fit hospitalis ignibus, alumna rivorum.

Decet ergo adventum Sponsi

dulciatis Ecclesiae luminaribus opperiri,

Et largitatem sanctitatis acceptam,

quanta valet devotionis dote pensare,

nec sanctas interpolare tenebris excubias,

sed tedam sapienter perpetuis praeparare luminibus,

ne, dum oleum candelis adiungitur,

adventum Domini tardo prosequamur obsequio,

qui certe in ictu oculi, ut coruscus, adveniet.

 

Igitur in huius diei vespere

cuncta venerabilis sacramenti plenitudo colligitur,

et, quae diversis sunt praefigurata vel gesta temporibus,

huius noctis curriculo devoluta supplentur.

Nam primum hoc vespertinum lumen,

sicut illa dux magorum stella, praecedit.

Deinde mysticae regenerationis unda subsequitur,

velut, dignante Domino, fluenta Iordanis.

Tertio resurrectionem Christi

vox apostolica sacerdotis adnuntiat.

Tum ad totius mysterii supplementum

Christo vescitur turba fidelium.

Quae summi sacerdotis et apostoli [antistitis] tui Ambrosii

oratione sanctificata vel meritis,

resurrectionis dominicae diem,

Christo in omnibus prosperante, suscipiat.

Per bonum et benedictum Filium tuum

Dominum nostrum Iesum Christum,

cum quo beatus vivis et regnas Deus,

in unitate Spiritus sancti

per omnia saecula saeculorum.

R. Amen.

 

Jpeg-Exsultet--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Source : Pontificio Istituto Ambrosiano di Musica Sacra.

Missale ambrosianum, 1983.

Fra [] le varianti dell'editio typica 1902 (entre crochets, les variantes de l'édition originale de 1902).

 

 

Partition-Exultet-1--nous-Te-louons-Splendeur-du-Pere--par.jpg

 

 

Partition-Exultet-2--nous-Te-louons-Splendeur-du-Pere--par.jpg

 

 

 

uk.gif

 

Exsultet

Easter Proclamation

Praeconium Paschale

 

 

The full authorised English text is given below, together with the Latin original (from the Missale Romanum of 1970) upon which it is based.

 

 

Rejoice, heavenly powers! Sing, choirs of angels!

Exult, all creation around God's throne!

Jesus Christ, our King, is risen!

Sound the trumpet of salvation!

 

Rejoice, O earth, in shining splendor,

radiant in the brightness of your King!

Christ has conquered! Glory fills you!

Darkness vanishes for ever!

 

Rejoice, O Mother Church! Exult in glory!

The risen Savior shines upon you!

Let this place resound with joy,

echoing the mighty song of all God's people!

 

My dearest friends,

standing with me in this holy light,

join me in asking God for mercy,

 

that he may give his unworthy minister

grace to sing his Easter praises.

 

Deacon: The Lord be with you.

People: And also with you.

Deacon: Lift up your hearts.

People: We lift them up to the Lord.

Deacon: Let us give thanks to the Lord our God.

People: It is right to give him thanks and praise.

 

It is truly right

that with full hearts and minds and voices

we should praise the unseen God, the all-powerful Father,

and his only Son, our Lord Jesus Christ.

 

For Christ has ransomed us with his blood,

and paid for us the price of Adam's sin to our eternal Father!

 

This is our passover feast,

when Christ, the true Lamb, is slain,

whose blood consecrates the homes of all believers.

 

This is the night

when first you saved our fathers:

you freed the people of Israel from their slavery

and led them dry-shod through the sea.

 

This is the night

when the pillar of fire destroyed the darkness of sin!

 

This is the night

when Christians everywhere,

washed clean of sin and freed from all defilement,

are restored to grace and grow together in holiness.

 

This is the night

when Jesus Christ broke the chains of death

and rose triumphant from the grave.

 

What good would life have been to us,

had Christ not come as our Redeemer?

Father, how wonderful your care for us!

How boundless your merciful love!

To ransom a slave you gave away your Son.

 

O happy fault,

O necessary sin of Adam,

which gained for us so great a Redeemer!

 

Most blessed of all nights,

chosen by God to see Christ rising from the dead!

 

Of this night scripture says:

"The night will be as clear as day:

it will become my light, my joy."

 

The power of this holy night dispels all evil,

washes guilt away, restores lost innocence,

brings mourners joy;

it casts out hatred, brings us peace,

and humbles earthly pride.

 

Night truly blessed when heaven is wedded to earth

and man is reconciled with God!

 

Therefore, heavenly Father,

in the joy of this night,

receive our evening sacrifice of praise,

your Church's solemn offering.

 

Accept this Easter candle,

a flame divided but undimmed,

a pillar of fire that glows to the honor of God.

 

(For it is fed by the melting wax,

which the mother bee brought forth

to make this precious candle.)

 

Let it mingle with the lights of heaven

and continue bravely burning

to dispel the darkness of this night!

 

¹ This sentence follows apis mater eduxit in the Latin. It is shown here to correspond with its placing in the English.

² This sentence has no equivalent in the current Roman Catholic English version, although it is retained in the current version from the Evangelical Lutheran Church in America: "For it is fed by the melting wax which the bees, your servants, have made for the substance of this candle." The English translation of the 3rd edition of the Roman Missal will include it. Its text reads as follows:

 

Exult, let them exult, the hosts of heaven,

exult, let Angel ministers of God exult,

let the trumpet of salvation sound aloud our mighty King’s triumph!

Be glad, let earth be glad, as glory floods her,

ablaze with light from her eternal King,

let all corners of the earth be glad,

knowing an end to gloom and darkness.

Rejoice, let Mother Church also rejoice,

arrayed with the lighting of his glory,

let this holy building shake with joy,

filled with the mighty voices of the peoples.

 

(Therefore, dearest friends,

standing in the awesome glory of this holy light,

invoke with me, I ask you, the mercy of God almighty,

that he who has been pleased to number me,

though unworthy, among the Levites,

may pour into me his light unshadowed,

that I may sing this candle’s perfect praises.)

 

(V/: The Lord be with you.

R/: And with your spirit.)

V/: Lift up your hearts.

R/: We lift them up to the Lord.

V/: Let us give thanks to the Lord our God.

R/: It is right and just.

 

It is truly right and just,

with ardent love of mind and heart,

and with devoted service of our voice,

to acclaim our God invisible, the almighty Father,

and Jesus Christ, our Lord, his Son, his Only Begotten.

Who for our sake paid Adam’s debt to the eternal Father,

and pouring out his own dear Blood

wiped clean the record of our ancient sinfulness.

These then are the feasts of Passover,

in which is slain the Lamb, the one true Lamb,

whose Blood anoints the doorposts of believers.

 

This is the night, when once you led our forebears,

Israel’s children, from slavery in Egypt

and made them pass dry-shod through the Red Sea.

This is the night that with a pillar of fire banished the darkness of sin.

This is the night that even now, throughout the world,

sets Christian believers apart from worldly vices

and from the gloom of sin,

lending them to grace, and joining them to his holy ones.

This is the night when Christ broke the prison-bars of death,

and rose victorious from the underworld.

Our birth would have been no gain, had we not been redeemed.

 

O wonder of your humble care for us!

O love, O charity beyond all telling,

to ransom a slave you gave away your Son!

O truly necessary sin of Adam,

destroyed completely by the Death of Christ!

O happy fault that earned so great, so glorious a Redeemer!

O truly blessed night, worthy alone to know the time and hour

when Christ rose from the underworld!

 

This is the night of which it is written:

The night shall be as bright as day,

dazzling is the night for me, and full of gladness.

The sanctifying power of this night dispels all wickedness,

washes faults away, restores innocence to the fallen, and joy to mourners,

drives out hatred, fosters concord, and brings down the mighty.

On this, your night of grace, O holy Father,

accept this candle, a solemn offering,

the work of bees and of your servants’ hands,

an evening sacrifice of praise, this gift from your most holy Church.

 

But now we know the praises of this pillar,

which glowing fire ignites for God’s honour,

a fire into many flames divided,

yet never dimmed by sharing of its light,

for it is fed by melting wax,

drawn out by mother bees to build a torch so precious.

 

O truly blessed night,

when things of heaven are wed to those of earth,

and divine to the human.

Therefore, O Lord, we pray you that this candle,

hallowed to the honour of your name,

may persevere undimmed,

to overcome the darkness of this night.

Receive it as a pleasing fragrance,

and let it mingle with the lights of heaven.

 

May this flame be found still burning by the Morning Star:

the one Morning Star who never sets, Christ your Son,

who coming back from death’s domain

has shed his peaceful light on humanity

and lives and reigns for ever and ever. Amen

 

Source: Wikipedia

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 08:28

La petite Marie-Jeanne Gaboriault, parousie.over-blog.fr

Marie-Jeanne Gaboriault

née le 12 septembre 1920

morte à 5 ans le 1er octobre 1925

 

 


Puget-Théniers, 10-12 juillet 2010

 

 

Poème-prière à Marie-Jeanne Gaboriault


Ma petite Marie-Jeanne Gaboriault,

toi, l'âme choisie et bénie du Très-Haut ;

du fond de l'abîme de mon affliction,

j'en appelle à ta très sainte intercession.

Moi qui ai tout perdu et qui me sens perdu,

moi qui n'ai rien trouvé dans ma quête éperdue,

toi que l'on invoque avec confiance, sainte enfant,

afin de retrouver toutes sortes de choses particulièrement,

Ô, petite luciole des Laurentides, âme soeur de Saint-Antoine,

exauce mes prières et ravive ma Foi dans le Seigneur,

et que nous chantions sa louange pour les siècles des siècles.

Amen.


N.B. : Marie-Jeanne Gaboriault est vénérée, notamment au Québec et en Amérique du nord, et connue pour retrouver des objets perdus, par son intercession, comme le très Saint-Antoine de Padoue. Les documents et témoignages à propos de cette petite fleur du jardin du Ciel sont introuvables, c'est pourquoi je lance un appel solennel à toute personne à même de fournir des informations concernant sa vie et les Grâces reçues en la priant. 

En vous remerciant d'avance.

Patrick, l'auteur du site.

 

Biographie transmise le 26 septembre 2013. Soyez tous bénis ! : 

http://www.jesus-marie-joseph.org/mariejeanne.htm

 


Repost 0
Published by Parousie - dans Pieux Québec
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:26












Prière à Notre-Dame des Roses de San Damiano
"Mère de la Consolation et des affligés"


Mère céleste, Reine des Cieux, Souveraine du genre humain, Vous qui avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de satan, dociles à Votre appel, nous accourons à Vos Pieds.
Mère pleine de Miséricorde, daignez agréer les louanges et les prières que font monter vers Vous, pleins de confiance, Vos fils pèlerins. Ils sont venus Vous confier toutes leurs peines, toutes leurs misères.
Ô merveilleux reflet de la beauté du Ciel, par la lumière de la foi, chassez de nos esprits les ténèbres de l'erreur.
Rose mystique, par le parfum céleste de l'espérance, ranimez le courage des âmes abattues.
Source inépuisable d'eau salutaire, par les flots de la Divine Charité, rendez la vie aux cœurs desséchés.
Nous sommes Vos enfants, Vous nous réconfortez dans nos peines, Vous nous protégez dans le danger, Vous nous soutenez dans la lutte.
Faites que nous aimions et servions Votre Fils Jésus ; donnez-nous un ardent amour pour Votre Rosaire ; faites que nous répandions partout la dévotion mariale, que nous nous efforcions de vivre en état de grâce, pour mériter le bonheur éternel auprès de Vous.
Ainsi soit-il !

Ajoutez trois « Je Vous salue Marie » et trois fois l'invocation « Notre-Dame Miraculeuse des Roses, délivrez-nous de tous les maux de l'âme et du corps ».

(+ Glu. Placido Nicoltni, O.S.B. évêque d'Assise)

 

 

 

Site parlant de San Damiano

 

Repost 0
Published by parousie - dans Sanctuaires mariaux
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 10:49
Vierge Noire de Rivière des Pluies, la Réunion



 

Prière à la Vierge Marie pour obtenir Sa Protection
dans toutes les circonstances de la vie
 
AVE MARIA

Je Vous salue, Vierge Glorieuse,

Étoile plus brillante que le soleil,

plus vermeille que la rose nouvelle,

plus blanche que le lys,

plus élevée dans le Ciel

que tous les Saints ;

toute la terre Vous vénère,

agréez mes hommages

et venez à mon aide.

Au milieu de Vos jours

si Glorieux au Ciel,

n'oubliez pas, Vierge Mère,

les tristesses de la terre.

Jetez un regard de Bonté

sur ceux qui sont dans la souffrance

et qui luttent contre les difficultés,

qui ne cessent de tremper leurs lèvres

aux amertumes de cette vie.

Ayez pitié de ceux qui souffrent

de l'isolement du coeur,

de la faiblesse de notre Foi,

des objets de notre tendresse.

Ayez pitié de ceux qui s'aimaient

et qui ont été séparés.

Ayez pitié de ceux qui pleurent,

de ceux qui prient, de ceux qui tremblent.

Donnez à tous l'Espérance et la Paix.

Amen.

 

Merci à Dany Lebon de la Réunion, qui m'a transmis cette prière, qu'elle tenait de sa  maman.

 

 

Queen-of-Heaven--Marie-Reine-du-Ciel--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Notre Père en Créole réunionnais

Nout papa

 

Aou, nout Papa dann syèl

 

Amont vréman kisa ou lé,

 

Fé kler bard’zout out royom,

 

Fé viv out volonté,

 

Partou toultant parèy dann syèl.

 

Donn anou zordi zourpouzour

 

Nout manzé pou la vi.

 

Pardonn anou le tor nou la fé

 

Kom nou osi ni pardonn lézot.

 

Lès pa nou anmay anou dann tantasyon

 

Mé tir anou dann malizé.

 

Amen.

 

 

 

Repost 0
Published by Parousie Franche-Comté - dans Prières
commenter cet article
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 07:05

Romualdo di Camaldoli

Saint Romuald (~950-1027)

Tempera de Fra Angelico (~1440)

Minneapolis Institute of Arts

 

 

Saint Romuald de Ravenne est particulièrement invoqué

pour les troubles psychologiques et psychiatriques

 

 

Litanies de Saint Romuald de Ravenne

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

 

Saint-Romuald, qui avez abandonné le confort et les intrigues de votre rang pour servir le Seigneur, priez pour nous.

Saint-Romuald, qui avez reçu la grâce de la vie monastique, priez pour nous.

Saint-Romuald, qui avez embrassé une vie d’ascèse et de prière et êtes entrés en désert, priez pour nous.

Saint-Romuald, dont les conseils, inspirés par l’Amour du Très-Haut, étaient simples et discrets, priez pour nous.

Saint-Romuald, qui avez converti les plus humbles comme les plus puissants, priez pour nous.

Saint-Romuald, fondateur de l’ordre Camaldule, où la vie commune des frères se conjugue avec l’érémitisme, priez pour nous.

Saint-Romuald, homme libre et aimant, qui éclatiez en sanglots en célébrant la Messe, priez pour nous.

Saint-Romuald, l’ami de Dieu, des hommes et des animaux, priez pour nous.

Saint-Romuald , qui avez si souvent lutté contre les violents assauts du démon, priez pour nous.

Saint-Romuald, qui guérissez des troubles du psychisme, priez pour nous.

Saint-Romuald, ermite et prophète, le dernier des pères du désert, priez pour nous.

Saint-Romuald, glorifié par les miracles, priez pour nous.

Saint-Romuald, puissant dans le Ciel, priez pour nous.

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

 

V.  Saint Romuald de Ravenne, priez pour nous.

R. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

Prions

Faites, Ô Seigneur, que l’intercession de Votre Serviteur, l’ermite-prophète Saint-Romuald, nous rende agréables devant Vous et qu’il nous obtienne ce que nous ne pouvons attendre de nos propres mérites.

Par notre Seigneur Jésus-Christ, Votre Fils qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous en l'Unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 
 
Châsse de Saint-Romuald, église de San Biagio (Saint Blaise de Sébaste)
Fabriano (Ancône, Marches - Italie)

 

Messe de Saint-Romuald

 

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Italie mystique
commenter cet article
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 06:10
 

Tourrette-Levens, le 30 novembre 2004




PRIERE À LA SAINTE-VIERGE MARIE


  Ô ma Douce Maman Immaculée,

Médiatrice de Toute Grâce adulée,

Notre Tendre Avocate du Ciel,

Sainte Mère Bénie, Tu es si Belle,

Tout près de Toi règne l’Emmanuel,

Vierge d’Amour inviolée de satan,

Ta Sainteté écrase le serpent,

Tu nous a donné le Christ-Roi Sauveur,

Notre seul Salut, ô Roi Rédempteur,

Crucifié pour le rachat des pécheurs,

Ravissante Colombe de Lumière,

Pur et Blanc Lys qui parfume la Terre,

Rose Céleste, Divine Beauté,

Tu exhales en tout temps la Sainteté,

Par Ta Grâce et la Sainte Trinité,

Tu nous emplis de Foi et d’Espérance,

Et jamais ne vacille notre confiance,

Dans le Christ et Sa Sainte Incarnation,

Et par Ta Maternelle Protection,

Tu nous combles de Ton Affection,

Douce Marie Miséricordieuse,

A Toi Mère Radieuse et Merveilleuse,

Nous adressons nos prières ferventes,

Puisses-Tu intercéder pour nos attentes,

Chantons Ta Louange, Ô ma Reine Aimante.

AMEN

Repost 0
Published by parousie - dans Poèmes personnels
commenter cet article