Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 13:23

Herman-Wijns-enfant-de-choeur--parousie.over-blog.fr.jpg

Herman Ludovicus Wijns

né le 15 mars 1931 à Merksem, district d'Anvers (Belgique)

Merksem - District van de stad Antwerpen, Vlaanderen (België)

mort le 26 mai 1941 à Merksem

 

 

 

Blason-de-Merksem--Belgique-.png

 

 

 

Herman Wijns,

victime d'oblation à Jésus pour les Prêtres

 

« Prêtre... sinon rien. »

 

« C'est merveilleux de se trouver en dessous

du manteau d'un prêtre ! »

   

Le Père Janssens abritant de son manteau

Herman Wijns lors d'un orage.

 

 

 

Odeur de Sainteté

 

Herman Wijns, à partir de sa première Communion, communiera chaque jour, même malgré la guerre, la famine et les grands froids. Il était fervent adepte et propagateur de la Sainte Eucharistie, de la prière et de la pénitence, notamment avec ses petits camarades. Il était doté d'un coeur profondément compatissant et charitable pour les pauvres et les plus démunis, et a fait preuve d'un zèle précoce et surprenant pour le salut des âmes.

À l'hôpital où il agonise, une infirmière lui demande s'il n'aimerait pas rentrer chez ses parents. Il répond : "D'abord si, ma soeur, mais plus maintenant que j'ai vu Notre-Dame, Elle est si belle !"

Le jour de ses funérailles, plus de mille personnes suivent le cortège funéraire, le vendredi 30 mai 1941, en pleine guerre de 39-45, après s'être bousculés pour toucher le cercueil de l'enfant avec toutes sortes d'objets de dévotion ou de simples mouchoirs.

Il a également été constaté après sa mort une incorruption du corps d'Herman Wijns : le corps était souple, les bras retombaient le long du corps, le sang ne coagulait pas et ses yeux s'ouvraient sans arrêt.

Il a par ailleurs été rapporté par de nombreuses personnes de fortes odeurs de roses accompagnant des Grâces reçues.

 

 

Vlaanderen---Flandre---Flanders--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Herman Wijns,

enfant de Choeur, "enfant de coeur"

 

« Quand je me suis retourné pour le "Orate Fratres",

je l'ai vu dans une auréole de lumière. »

 

Le Père Janssens rendant visite aux parents d'Herman Wijns.

 

« Je dois Lui (1) donner ma vie en réparation des péchés du monde,

pour ceux qui sont appelés au sacerdoce. »

 

Herman Wijns, mort en odeur de sainteté.

Cause de béatification en cours pour ce petit ange de 10 ans.

Demandeur/Petitioner :

Herman Wijns Huis, Van Heybeeckstraat 23,

2170 Merksem, BELGIUM.

 

(1) à Jésus.

 

Anvers---Antwerpen-1--parousie.over-blog.fr.gif

 

« Wyns Herman (2), né à Merksem le 15 mars 1931 (Anvers, Belgique), mort à Merksem le 26 mai 1941, à l’âge de 10 ans. Jeune écolier, il assiste à la Messe tous les matins, fait sa première Communion à 6 ans. Sa vocation est nette : "prêtre… sinon rien". Il progresse dans sa vie de prière, dans le service à l’autel : "une sainte messe, c’est tout". Fidèle à sa Messe, à sa Communion, à son école, même quand ses pieds sont couverts de plaies. Blessé à la suite d’un accident, opéré plusieurs fois, il meurt. Plus de 1 400 ex-voto venant de plus de 20 pays sur la tombe du petit apôtre de la Messe et du Sacerdoce. Plusieurs grâces ont été déjà obtenues par son intercession (820). »

 

(2) Wyns dans le texte.


Source : (Abbé) Thierry Lelièvre : "Même les enfants peuvent être canonisés !", Paris, Pierre Téqui éditeur, octobre 2005, page 265.

 

 

Anvers---Antwerpen-2--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Prière pour la Béatification

du petit Croisé de l’Eucharistie

Herman Wijns

 

Ô Dieu, Père de toute Bonté, nous Vous remercions pour tous les Saints que Vous nous avez donnés comme exemples et intercesseurs.

Votre Fils Jésus, pendant Sa vie apostolique terrestre, a pris un enfant et l’a placé au milieu de Ses disciples en les exhortant à devenir de petits enfants.

Nous croyons que notre ami Herman Wijns, lors de sa courte vie, Vous a servi avec une fidélité totale et s’est donc retrouvé très tôt près de Vous, confirmé dans Votre Amour.

Nous prions pour que Votre Serviteur Herman Wijns soit promptement élevé à la gloire des autels par l’Église, afin que ses vertus, qui ont été un exemple pendant sa vie, puissent aussi inciter des dévots à le suivre et qu’ainsi, davantage de personnes en détresse ressentent sa puissante intercession.

Assurés de l’angélique privilège que ce tendre enfant possède auprès de Vous, nous Vous prions de daigner exaucer les prières que nous Vous adressons, par les Saints Cœurs Unis de Jésus et Marie..... (Exprimez votre demande).

Puisse Votre Règne d’Amour croître de plus en plus, et puissions-nous tous nous sentir plus en sécurité dans Votre main.

Marie, Secours dans toutes les détresses, veillez sur nous, Chrétiens, disciples de Votre Fils Jésus.

Notre Dame du Refuge (1), priez pour nous !

Notre Dame, Aide des Chrétiens (2), priez pour nous !

Amen.

 

(1) "Onze-Lieve Vrouw Toevlucht" : À l'âge de 3 ans, lors d'une promenade du dimanche, le petit Herman Wijns était entré à la chapelle Notre Dame du Refuge avec son père. Le pieux enfant avait été béni par un Évêque qui lui avait donné une image, ce qui avait profondément marqué le petit Herman.

 

(2) "O.L. Vrouw Hulp der Christenen", qu'Herman Wijns honorait particulièrement.

 

Traduction inspirée d'une prière en anglais.


Anvers---Antwerpen-3--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Prières à Herman Wijns

du site officiel

 

 

Prière pour obtenir la Béatification

du jeune Herman Wijns

 

"Dieu, Père de toute Bonté, nous Te remercions pour les saints que Tu nous as donnés comme des exemples et des intercesseurs.

Ton Fils Jésus, durant sa vie apostolique terrestre, a placé un enfant au milieu de Ses disciples, en leur recommandant de devenir semblable à lui.

Nous croyons que notre ami Herman Wijns, durant sa courte vie, T'a servi avec une fidélité totale, et que, par suite de cela, il a été reçu si jeune dans Ton Amour auprés de Toi.

Nous prions que ceci soit reconnu par l'Église, afin que les vertus, qui ont brillé dans sa vie, puissent connaître par son exemple un rayonnement nouveau ; puissent également plus d'hommes en détresse ressentir sa puissante intercession auprès de Toi.

Que Ton Règne d'Amour s'élargisse. Puissions-nous toujours davantage nous sentir en sécurité dans Ta main.

Marie, Secours dans toutes les détresses, veille sur nous, Chrétiens, disciples de Ton Fils Jésus. Amen."

 

 

Herman-Wijns--17-.jpg

 

 

Prière pour demander l’intercession

du petit Herman Wijns

 

"Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit.

Herman, durant ta courte vie, tu as compati à la souffrance des autres et tu as connu toi-même de près la douleur, la détresse et l'épreuve.

Tu as prié Dieu avec une confiance inébranlable et tu as été exaucé.

Faisant allusion à ton service à l'autel, tu encourageais ta mère, en lui disant :

"Si tu veux demander une faveur à notre Seigneur, parle-m'en : j'en suis le plus proche..."

Nous espérons que le Bon Dieu t'a admis tout près de Lui dans le Ciel. Nous te demandons d'intercéder pour nous là-bas : pour les besoins de l'Église et du Royaume de Dieu, mais aussi pour ce qui nous tient à coeur et ce qui nous préoccupe...

Puissons-nous ressentir ta puissante intercession auprès de Dieu, qui aime tant les petits.

Que nous puissions t'imiter dans ta confiance inébranlable ; que nous puissions toujours remercier Dieu avec toi pour Sa Bonté et nous sentir en sécurité dans Sa main.

Marie, Secours des Chrétiens, priez pour nous."


Herman-Wijns--5-.jpg

 

Prière pour les personnes en grande détresse

 

"Mon Dieu, Père infiniment Bon, je viens implorer Ton secours dans l'angoisse qui me serre le coeur.

Tu sais comme je suis mis à l'épreuve en ces jours et quel poids de chagrin et de soucis m'oppresse. il me fait grand mal ; la peur me poursuit sans répit.

Pourtant je ne veux pas douter de Ta Bonté, mais confesser que dans chaque tourment, Tu restes auprès de moi comme un père et comme une mère.

À qui pourrions-nous remettre, sinon à Toi, la Source de toute Bonté ? Je vient Te recommander avec insistance ce problème qui me presse tant et pour lequel je me rends totalement à Ton Amour...

Éveille dans mon coeur une grande confiance en Ta Bonté. Fais-moi voir clairement ce que je peux faire moi-même et aide-moi à le réaliser. Et là où je suis impuissant, prends Toi-même l'affaire en main et fortifie entre-temps ma patience et ma confiance.

J'en appelle en cette matière à l'intercession de Marie, la Mère de Jésus, qui Elle aussi a souffert tant d'angoisses, et du petit Herman Wijns, qui T'était si cher et à qui Tu as permis de résoudre déjà tant de problèmes."

 

Herman-Wijns--14-.jpg

 

 

belgique.gifPays-Bas.gif


Gebed om de Zaligverklaring te bekomen

van de jonge Herman Wijns

 

"God, goede Vader, wij danken u om uw heiligen die Gij ons als voorbeelden en voorsprekers hebt gegeven.

Uw zoon Jezus heeft, tijdens zijn aards apostolisch optreden, een kind in het midden geplaatst, met de aanmaning te worden als kinderen.

Wij geloven dat onze vriend Herman Wijns tijdens zijn kort leven U met een totale trouw heeft gediend en daarom zo vlug dicht bij U in uw liefde werd bevestigd.

Wij bidden U dat dit ook door de Kerk moge erkend worden, opdat de deugden die in zijn leven oplichtten, door zijn voor-

beeld een nieuwe uitstraling mogen kennen en ook meer mensen in nood zijn machtige voorspraak bij U mogen ondervinden.

Moge uw Rijk van liefde groeien; mogen wij ons steeds meer veilig weten in uw hand.

Maria, Hulp in alle nood, waak over ons, Christenen, volgelingen van uw Zoon Jezus."

 

Herman Wijns, 'petit Prêtre' belge, parousie.over-blog.fr

 

Gebed om Hermans Voorspraak

 

"In de Naam van de Vader, en de Zoon en de Heilige Geest.

Herman, ge hebt tijdens uw korte leven meegevoeld met het leed van de anderen en hebt zelf van nabij kennis gemaakt met nood, pijn en beproeving.

Ge hebt met een onwrikbaar kinderlijk vertrouwen tot God gebeden om hulp en hebt verhoring gevonden.

Ge hebt, doelend op uw dienst bij het altaar, bemoedigend uw moeder gezegd: "Als ge iets aan O.-L.-Heer wilt vragen, zeg het tegen mij: ik zit er het dichtste bij."

Wij hopen dat de goede god u thans dicht bij zicht heeft opgenomen in de hemel.

Wij vragen u daar voor ons te bepleiten: de belangen van Gods rijk en van de Kerk, ... maar ook wat ons na aan het hart ligt en ons zorgen baart...

Mogen wij uw machtige voorspraak ondervinden bij God, Wie de kleinen zo dierbaar zijn.

Laat ons U navolgen in uw nooit aflatend vertrouwen.

Dat wij met U altijd God mogen danken om zijn goedheid en ons veilig weten in zijn hand.

Maria, Hulp der Christenen, bid voor ons!"

 

Herman-Wijns--B-NL--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Gebed in grote Nood

 

"Goede God, ik kom in grote nood uw hulp afsmeken.

Gij weet hoe ik deze laatste tijd pijnlijk word beproefd en hoe groot leed en zorg mijn deel is geworden. Het valt me zeer hard; ik word door angst bevangen.

Toch wil ik niet twijfelen aan uw Goedheid en belijden dat Gij nu hierin voor mij Vader en ook Moeder blijft.

Tot wie zouden wij ons kunnen wenden, tenzij tot U, Bron van alle goed.

Ik kom U dan met aandrang deze zaak aanbevelen die zo op mij weegt (.......), en waarbij ik mij ten volle aan Uw liefde overgeef.

Wek in mijn hart een groot vertrouwen in uw goedheid!

Geef me inzicht om te weten wat ik zelf kan doen en help me dit uit te voeren.

En waar ik onmachtig ben, breng Gij daar zelf de zaken terecht en sterk me intussen in geduld en vertrouwen.

Ik beroep me hierbij op de voorspraak van Maria, Jezus' Moeder, die ook zwaar werd beproefd, en eveneens op uw vriend, de kleine Herman Wijns, die U zo dierbaar was en die van U reeds zoveel kwesties mocht oplossen.

(Neem een gebed om Hermans voorspraak en een ander gebed.)"

 

Herman-Wijns-enfant-de-choeur---2--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Gebed tot Herman Wijns

 

"Herman,

U zelf nodigt ons uit tot u te komen. U hebt immers zelf gezegd : "Als u iets te vragen hebt, aan 0nze Lieve Heer, vraag het aan mij, ik zit er toch het dichtste bij. U bedoelde dit, omdat u geknield aan het altaar de Heilige Mis diende.

Welnu dan, Herman, zie naar ons hier beneden, U die zo goed weet, wat wij hier nodig hebben. Gaat u voor ons eens naar 0nze Lieve Heer, die toch gezegd heeft :"Laat de kleintjes tot Mij komen, want hen behoort het rijk der Hemelen". Voor die voorspraak danken wij u Herman, en wij voelen U van uit de Hemel, dicht bij ons.

Amen."

 

Affiche-Herman-Wijns--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Liedjes

 

"HERMAN WIJNS"

 

"Refrein:

Wie is Herman Wijns?

Een jongen van tien jaar.

Gewoon en alledaags

stond hij voor allen klaar.

Hij werd door God gekozen

om dicht bij Hem te zijn.

De liefde werd ontstoken

in zijn hartje klein en teer

 

Een jongen zoals jij en ik

geroepen door Onze Heer.

Wilde Hem graag navolgen,

iedere dag telkens weer.

Hij had al snel begrepen

waar het in het leven om draait.

Dienend en zichzelf vergetend,

gehoorzaamde hij aan Gods plan.

Dienend en zichzelf vergetend,

gehoorzaamde hij aan Gods plan.

 

Refrein

 

Een jongen nog heel jong en klein

geroepen door Onze Heer.

Wilde graag een dienaar zijn

in de kerk van de Heer.

Iedere dag de eerste mis,

Herman stond altijd voor Hem klaar.

Ondanks kou of zere voeten

verlangde hij naar Gods altaar.

Ondanks kou of zere voeten

verlangde hij naar Gods altaar."

  

Herman-Wijns--4-.jpg

 

 

"AAN HERMANKE WIJNS"

 

Tekst: Eerwaarde Zuster Ermelindis, maricol

Muziek: De Heer De Wit

Gezongen door het koor der

Eerwaarde Zusters Annuntiaten, Westmalle

 

1.

"Hermanke Wijns, lieftallig kind,

Door iedereen zo teer bemind,

Onschuldig knaapke, engelrein,

Dat eenmaal "Priester" wilde zijn!...

 

2.

Ge leerde bidden op de schoot

Van uw Papa, die na uw dood

Maar eerst beseft, wat kostbare schat

Hij in dat enig kind bezat!...

 

3.

Door U spreekt Gods Geest onverwacht,

Wanneer Ge van 't gebed de kracht

En de betekenis ontvouwt!...

Zó had het "Vake" niet doorschouwd!

 

4.

Vereerder van de Lieve Vrouw

Als "Hulp der Krist'nen" teer en trouw!

Van 's morgens vroeg badt g'Haar ter eer,

Uw rozenhoedje, keer op keer!

 

5.

Als misdienaar altijd op post!

Wat heeft het U soms veel gekost!

Aan 't Altaar als een serafijn!...

Kruistochter, lijk er zelden zijn!

 

6.

Communie, heilige Mis en Lof,

Was juist wat U het meeste trof:

En thuis stondt ge met vroom gebaar,

Zo ernstig aan uw klein altaar!

 

7.

Op school een knap en blij student,

Uw werk correct, uw les gekend...

Bij 't spel een vlugge kameraad,

Vol offergeest, maar steeds kordaat!

 

8.

Gij waart gedienstig voor elkeen;

G'hieldt meer van lachen dan geween...

Ge minde Moeke, Vake, bei...

Ge waart hun troost in oorlogstij...

 

9.

Zo zijt Ge - op die zaterdag

Van Maria "Hulp der Kristenen" ... ach

Heel smartelijk verongelukt!...

En 's maandags was de Bloem geplukt!

 

10.

Uw lichaam rust in 't heerlijk graf,

Dat zoveel hulp en troost reeds gaf!

Maar in de hemel, dicht bij God,

Geniet uw ziel het puurst genot!

 

11.

Hermanke, bid, dat wij zó rein

Zó plichtsgetrouw, godvruchtig zijn!

Spreek gij voor ons, in alle nood...

Bekom ons ook zo'n zaal'ge dood!

verlangde hij naar Gods altaar."

  

Herman-Wijns--petit-Pretre-de-Dieu--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"TE MERKSEM OP HET KERKHOF"

 

Muziek: Op de melodie van Te Lourdes op de bergen.

 

"1. Te Merksem op het kerkhof, ligt in een mooi graf

een jongen begraven, die misdienaar was.

Ave, ave, ave Maria (bis)

 

2. Zijn naam was Hermanneke, een nederig kind,

hij was altijd vrolijk en blij-ij gezind.

Ave, ave, ave Maria (bis)

 

3. Hij bad alle dagen, tot God onze Heer,

en ging de mis dienen, ja elke dag weer.

Ave, ave, ave Maria (bis)

 

4. Nu is hij in de hemel, een priester bij God,

hij werd uitverkoren, want dit was zijn lot.

Ave, ave, ave Maria (bis)

 

5. Zo zingen wij samen, voor jou dit mooi lied,

wij blijven voor u bidden en vergeten u niet.

Ave, ave, ave Maria (bis)."

 

Statue-de-Jesus-pleurant--parousie.over-blog.fr.jpg 

Biografie

 

Herman Wijns, de kleine pastoor, werd geboren op zondag 15 maart 1931, als de zoon van een slagersechtpaar. Hij stierf reeds op 10-jarige leeftijd en zou een aantal wonderen verricht hebben. Er is een aanvraag lopende voor zijn zaligverklaring door de Kerk. Herman is ook een neef van de Vlaamse meesterkomiek Gaston Berghmans, de zoon van de zus van de moeder van Gaston. Ze noemden hem "ons Hermanneke".

 

Hij was een zacht en volgzaam jongetje, de steeds met een blijde en attentievolle aandacht voor zijn makkers bezield was. Zeer vroeg al werd hij door de genade begunstigd en vertoonden zijn kwaliteiten een hemels karakter.

De genade bloeide in hem open onder de vorm van een diep geloof, een grenzeloos vertrouwen en een vurige liefde tot God, samen met een serene en fijngevoelige liefde voor allen die hem benaderden, en een panische vrees voor al wat zondig is.

Op de leeftijd van twee en een half jaar bidt hij dagelijks, zonder ertoe geroepen te zijn, samen met zijn vader het rozenhoedje. Als hij negen jaar oud is, heeft hij reeds de gewoonte aangenomen dagelijks de Rozenkrans te bidden. De vijftien mysteries worden uit het hoofd geformuleerd en elke wees gegroet wordt voorafgegaan door een korte vrome overweging.

Vanaf zijn vierde jaar gaat hij zich elke morgen naar de mis van 6.30 uur. Zijn eerste communie, op 4 juli 1937, betekent het begin van zijn dagelijkse deelname aan het Sacrament-Offer van Christus-Priester, de Maaltijd voor de ziel : hij is een vurige Eucharistische Kruistochter. Men ziet hem op de foto, trots het kenteken te mogen dragen.

Wanneer hij negen jaar oud is, wordt hij op zijn aandringen een jaar vóór de « officiële » leeftijd tot misdienaar bevorderd, en vervult hij met heldhaftige trouw deze functie alle dagen zonder uitzondering tot aan zijn dood. Van dit ogenblik af heeft hij nog slechts één verlangen : "priester zijn". Maar God bestemde hem voor een andere «bediening».

Door een fatale val door een glazen koepel kreeg hij een slagaderlijke bloeding in zijn linker knie. Omdat die bloeding te laat gestopt werd, werd hem dit fataal. Zonder een klacht verdroeg hij twee dagen lang vreselijke pijnen. Zijn mooie ziel vertrouwde hij aan God toe met de volgende woorden : « .....et in saecula saeculorum... A--men ! » Aldus beeindigde hij de « dienst» van zijn laatste mis hier op aarde om de eeuwige Mis te beginnen in een stemming van vrede en geluk zonder einde. Herman Wijns overleed op 26 mei 1941, 10 jaar oud. Zijn wonderbaarlijke uitspraken als kleine jongen en de vreemde uitstraling van zijn graf op de oude begraafplaats in de Van Heybeeckstraat in Merksem bij Antwerpen (België), hebben er een pelgrimsoord van gemaakt. Reeds werden talrijke gunsten van allerlei soort verkregen op voorspraak van deze beminnelijke kindervriend.

Herman Wijns kreeg na zijn overlijden geen lijkstijfheid, zijn ogen “braken” niet, hij bleef de blos behouden op zijn wangen en zijn lippen bleven vuurrood ondanks het grote bloedverlies door zijn ongeval. Veel mensen geloven dat Herman geneest en rond zijn graf zijn meer dan 4.000 dankbetuigingen te lezen van mensen die van hun kwalen verlost zijn. Nog dagelijks wordt zijn graf door tientallen mensen bezocht en nog elke eerste vrijdag van de maand vindt er een massaal bezochte plechtigheid plaats.

 

Icone-Ave-Maris-Stella--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Herman Wijns (Merksem, 15 maart 1931 - Antwerpen, 26 mei 1941) was een Rooms-katholieke jongen, die een aantal wonderen zou verricht hebben. Er is een aanvraag lopende voor zijn zaligverklaring door de Kerk.


Biografie 

Wijns werd geboren op zondag 15 maart 1931, als de zoon van een slagersechtpaar wonende in de Bredabaan 422 te Merksem.

De dag erna werd hij reeds gedoopt in de St-Bartolomeuskerk. Hij werd naar de kerk gereden in een Limosine van een bevriende groothandelaar in vleeswaren.

In de school liet hij zich opmerken door zijn goede schoolresultaten. Hierdoor kreeg hij veel aandacht door de broederleraars.

Zijn vader kwam uit een heel vroom gezin en Herman ging altijd met hem naar de mis.

Hij deed zijn eerste communie op 4 juli 1937.

In 1938 liet hij zich door een broeder leraar overtuigen om bij de Sobriëtas te gaan , drankbestrijdingsbeweging. Hij kreeg daarvan een opspeltteken.

Hij werd misdienaar op 6 april 1940 en zag het als zijn taak om een eucharistisch kruistochter te worden (= een kind dat anderen nauwer in contact brengen met Christus brengt). Ook was hij lid van de jeugdbond van het Heilig Hart

Door de crisis midden de jaren ' 30 gingen de zaken slechter en uiteindelijk ging de slagerij dicht. Het gezin verhuisde naar het eerste verdiep van de Wuytslei 23.

Aldaar 's nachts biddende kreeg hij last van de voeten door onderkoeling. De voeten bleven gezwollen. Uiteindelijk heeft men meel van bloemen van het graf van E.P. Paul van de Benedictijnerabdij te Dendermonde erop gestrooid. De gezwollen voeten bleken de dag erna genezen. .

Gedurende de oorlog en de bombardementen bleef hij steeds rustig en bad tot de heer. Vele mensen hebben hier een voorbeeld aangenomen en verklaarden achterna dat ze door hem zich terug tot het geloof gericht hebben in die jaren.

Een maand voor zijn dood op 25 maart, het feest van O.L.Vrouwboodschap, werd Wijns definitief opgenomen in de Eucharistische Kruistocht en kreeg zijn diploma. Hiervoor werd ook zijn laatste foto genomen, met de EK spel op de borst.

Tijdens het spel viel hij door een glazenplaat en sneef hiermee de slagader aan de knieschijf door.

Tijdens de operatie liep hij een hersenvliesontsteking op. Hij stierf op 26 mei 1941 met als laatste woorden : In Saecula saeculorum. Amen (=in aller eeuwen eeuwigheid)

Hij werd thuis opgebaard. Uitzonderlijk in die tijd als men in het ziekenhuis stierf. En op 30 mei 1941 begraven na een dienst in de St-Bartholomeus parochiekerk.

Volgens het boek door de Katholiek kerk aan hem opgedragen werd zijn uitvaart door meer dan 1400 mensen bijgewoond en was politie en rijkswacht aanwezig om de goede orde te bewaren. [1]

Wijns ligt begraven aan de zuidzijde van het oude kerkhof van Merksem.

Wijns' neef is de Vlaamse komiek Gaston Berghmans (hun moeders zijn zussen).


Externe link

HermanWijns.be: Website met alle informatie over Herman Wijns

Merksem.net: Hermanneke Wijns


Referentie

[1] Hermans wijns, Van L.Avents (Boekhandel Conscience Berchem Antwerpen."


Wikipedia.

 

 

Herman-Wijns-a-6-ans--1ere-Communion--parousie.over-blog-jpg

Herman Wijns à 6 ans

Première Communion

 

 

germany.gif

 

 

 

 

Gebete des Dieners Gottes Herman Wijns

 

"Liebe Herman, noch so jung wurdest du mit Gnaden reich beschenkt:

- mit wahrem Gebetsgeist

- mit Freude im Opfer

- mit Nächstenliebe

- mit grossem Fleiss und Arbeitseifer als Schüler.

- mit einem ausstrahlenden, lebendigen Glauben an die hl. Eucharistie.

Hilf uns, dass wir durch die Fürsprache der allerseligsten Jungfrau Maria, die Hilfe der Christen, dem Gebete treubleiben, 'das so überaus wichtig ist'.

Mache besonders, dass wir zum Kreuz zurückkehren, zur hl. Messe, 'diesem wunderbaren Geheimnis, das sich täglich aus unseren Altären vollzieht'.

Und dann erbitten wir von JESUS, durch deine Fürsprache, für alle Priester und Gottgeweihten: Heiligkeit, brennender Eifer für ihr Apostolat, Beharrlichkeit und neue Berufungen; das sie ganz und für immer ihrer wunderbaren Aufgabe treu bleiben. Amen."

 

Herman-Wijns--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

uk.gif

 

Prayer to obtain the Beatification of

Herman Wijns

 

"God, good Father, we thank You for all the saints You have given us as examples and intercessors.

Your son Jesus, during his earthly apostolic life, took a child and placed him in the middle of his disciples, with the exhortation that they - and we - become like children.

We believe that our friend, Herman Wijns, during his short life, served You with total fidelity and therefore was so soon close to You, confirmed in your love.

We pray that this also may be recognised by the Church, so that his virtues, which were an example during his life, may also find followers now and that more people in distress may experience his powerful intercession.

May your reign of Love grow more and more, and may we all feel more secure in your hand.

Mary, help in all distress, watch over us, Christians, followers of your Son Jesus. Amen."

 

Herman-Wijns--15-.jpg

 

 

Prayer for Herman's intercession

 

"In the name of the Father, and of the Son, and of the Holy Spirit.

Herman, during your short life, you sympathized with the sufferings of others and you suffered yourself pain, distress and trials. You prayed to God with an unshakable confidence, and you were heard.

Referring to your service at the altar, you said encouragingly to your mother: 'If you want to ask the Lord a favour, tell it to me, I'm closest to Him.'

We hope that the good God has admitted you quite close to Him in heaven. We ask you to plead for us there for the needs of the Kingdom of God and of the Church, but also for what is close to our hearts, and preoccupies us...

May we experience your powerful intercession with God, who so fervently loves children.

May we imitate you in your unshakable confidence and may we, with you, thank God for his kindness and feel secure in his hand.

Mary, Aid of Christians, pray for us!"

 

Herman-Wijns--ex-voto.jpg

 

Prayer in great distress

 

"My dear Lord, I come in great distress imploring your help. You know that I presently have to face great difficulties. Heavy grief and sorrow have become my share. It is very hard for me to bear all this; I am right now overwhelmed with anguish.

Still I will not doubt your goodness and profess that even now you are my Father and also Mother. To whom could we turn, but to you, source of all Good.

I come to recommend urgently to You this affair which weighs so heavily on my heart..., and in which I surrender myself to your Love.

Create in my heart a great confidence in your goodness. Enlighten me to know what I can do myself, and help me to fulfil it.

And where I am powerless, help me and strengthen me in patience and confidence.

Therefore I implore the intercession of Mary, Mother of Jesus, who was also tried, and that of your friend Herman Wijns, who was so dear to you and whom You have enabled to solve so many problems."

 

Tombe-d-Herman-Wijns.jpg

 

 

italie.gif

 

 

Herman Wijns, nasce il 15 marzo 1931 a Merksen, presso Anversa (Belgio). Fin da bambino diceva che voleva farsi sacerdote.

Il 24 maggio 1941, come ogni altro giorno, serve la Messa al suo parroco. Al termine, il parroco gli domanda: "Davvero vuoi farti sacerdote?". Gli risponde deciso: "Sì, solo sacerdote". Al pomeriggio dello stesso giorno, trova per la strada un Crocifisso, lo porta a casa, lo pulisce, lo bacia lo appende nella sua camera, dicendo: "Devo offrire a Lui la vita in riparazione dei peccati del mondo, per i chiamati al sacerdozio".

Verso sera, giocando con alcuni amici, cade e si ferisce gravemente a una gamba, perdendo molto sangue. All’ospedale, subisce due interventi assai dolorosi. Il 26 maggio 1941 - in piena conoscenza - fa la sua ultima confessione, riceve Gesù Eucaristico come Viatico, l’Unzione degli infermi. È tranquillo, con una grande gioia sul volto, come chi va incontro a una festa lungamente attesa. Mormora: "Vado da Gesù, starò con Lui per sempre".

 

Herman-Wijns--carte-priere-en-neerlandais.jpg

 

"Herman Wijns"

"Fanciullo Testimoni"

 

"Merksen, Belgio, 15 marzo 1931 - 26 maggio 1941"

 

"Herman Wijns nacque il 15 marzo 1931 a Merksen, presso Anversa, in Belgio. Sin da bambino manifestò il desiderio di farsi sacerdote. Il 24 maggio 1941, come ogni giorno, servì la Messa al suo parroco ed al termine questi gli domandò: “Davvero vuoi farti sacerdote?”. Il ragazzino gli risponde deciso: “Sì, solo sacerdote”. Nel pomeriggio dello stesso giorno trovò per strada un Crocifisso, lo portò a casa, lo ripulì, lo baciò e lo appese nella sua camera dicendo: “Devo offrire a Lui la vita in riparazione dei peccati del mondo, per i chiamati al sacerdozio”. Verso sera, giocando con alcuni amici, cadde e si ferì gravemente ad una gamba, perdendo molto sangue. All’ospedale subì due interventi assai dolorosi. Il 26 maggio 1941, in piena conoscenza, fa la sua ultima confessione, ricette Gesù Eucaristico come Viatico, l’Unzione degli infermi. Tranquillo, una grande gioia traspariva sul suo volto, come chi va incontro ad una festa tanto attesa. Spirò mormorando: “Vado da Gesù, starò con Lui per sempre”. (a cura di Don Damiano Marco Grenci)

 

 

L'esempio

 

Herman Wijns era nato il 15 marzo 1931 in Belgio, nel paese di Merksem, presso Anversa in una famiglia benestante. Suo padre era un commerciante di successo, che viveva la sua professione con entusiasmo e gioia, convinto che si può diventare santi anche lavorando: l’importante è lavorare bene, fare bene il proprio dovere, essere onesti e leali.

Il papà di Herman sapeva che molti suoi colleghi e amici lavoravano “semplicemente”, ma contenti, nervosi, facendo il minimo o addirittura imbrogliando gli altri. Invece lui credeva che si può lavorare “con amore”, mettendo il meglio di noi stessi, sapendo che chi lavora “con amore” realizza la missione che Dio ha affidato ad Adamo ed Eva – e dunque ad ogni uomo , quella di trasformare il mondo e di renderlo un poco di più il Paradiso di Dio. Chi lavora diventa “immagine e somiglianza di Dio”, perché come lui crea e plasma la realtà. Il papà di Herman voleva diventare “santo” nel posto in cui lo aveva posto Dio, per questo cercava di essere un “santo commerciante”.

Per essere stato sul lavoro, il papà di Herman metteva in pratica la “ricetta” della santità: ogni giorno faceva la comunione, ogni giorno recitava il rosario, ogni mattina ed ogni sera recitava le preghiere insieme a sua moglie ed ai suoi figli.

Se Herman diventerà santo lo dobbiamo poco a suo padre, al suo esempio, al suo stile di vita. È l’esempio che trascina: pensate a quanta gente trascinereste a Gesù, se foste di esempio con la vostra vita, con il vostro amore per Gesù.

 

 

Rosario e Comunione quotidiani

 

Accade così a Herman. Un giorno, rientrando a casa dai suoi giochi, vide suo padre con la corona del rosario in mano; gli chiese cosa stesse facendo. Suo padre gli rispose: “parlo con la Madonna, la mamma di Gesù e li affido tutti voi, la mamma, tutti coloro che soffrono”. Herman – allora aveva cinque annisi sedette accanto al papà e gli disse: “voglio pregare anch’io con te. Voglio pregare anche io per mamma e per i miei fratelli. Voglio pregare anche io la Madonna per tutti”. Da allora ogni giorno recitò il rosario, anche da solo: per i suoi cari e per tutti quelli che avevano bisogno di aiuto. La stessa cosa accade per la comunione. Herman vedeva che ogni giorno suo padre usciva di casa molto presto. Lui si svegliava, perché voleva salutarlo: non l’avrebbe rivistoche a sera e talvolta lui, il piccolo, era già a letto. Una mattina Herman chiese a suo padre perché uscisse di casa così presto: i genitori dei suoi amici andavano al lavoro più tardi.

Papà gli rispose che, prima di andare al lavoro,voleva partecipare alla messa e fare la comunione, per avere Gesù nel cuore e con lui nel cuore lavorare. Herman disse subito: “papà, posso venire anch’io?”. Il babbo non riuscì a dirgli di no e, tenendolo per mano, lo portò in chiesa. Herman chiese cosa fosse la messa e papà li spiegò che era il rinnovarsi del sacrificio di Gesù per la salvezza degli uomini. Da quel giorno, ogni mattina Herman faceva una domanda sulla messa e papà spiegava una cosa nuova: che nella messa Gesù si rendeva presente, che nel pane e nel vino Gesù si rendeva presente “realmente”, che Gesù si faceva pane e vino perché gli uomini potessero diventare una sola cosa con lui, fare comunione con lui, diventare santi come lui. Herman giorno per giorno si affascinava: “allora è una cosa grandissima!”, diceva. E domandava: “papà, quando potrò ricevere anche io Gesù nel mio cuore?”.

 

Herman-Wijns-a-2-ans-avec-Mus--parousie.over-blog.fr.jpg

Herman Wijns à 2 ans avec le chien Mus

 

 

 

Dare il meglio di sé

 

Aveva appena sei anni, ma il suo desiderio divenne così insistente che il Papà ed il parroco decisero di accontentarlo: era il 14 luglio 1937. Da allora partecipò ogni giorno alla messa e fece la comunione. Cominciava a prepararsi la sera prima: le sue preghiere, dette in ginocchio ai piedi del letto, già dicevano a Gesù quello che gli avrebbe chiesto nella comunione.

Nel pomeriggio tornava velocemente in chiesa, per ringraziare Gesù di averlo ricevuto nel cuore la mattina e promettergli che avrebbe vissuto “con lui nel cuore”. In effetti Herman si impegnava per dare il meglio di sé in tutto: a scuola studiava con passione ed era sempre tra i primi e, se gli chiedevano perché studiasse sempre tutto e bene, rispondeva che un cristiano deve sempre realizzare bene quello che fa. Non era un “secchione”: studiava, ma era anche capace di stare con i suoi compagni, anzi era un ragazzo che aveva molti amici, perché era allegro e sapeva aiutare i compagni meno bravi senza umiliarli. Era allegro e, insieme, rispettoso: non prendeva in giro ne umiliava alcuno, non c’erano parole offensive o cattive sulla sua bocca e per questo i suoi compagni stavano bene con lui: si sentivano voluti bene, sentivano che per lui erano dei veri “amici”. Voi sareste capaci di essere così?

 

 

“Cosa farai da grande?”

 

Un giorno suo padre gli fece la domanda che prima o poi tutti i papà fanno: “che cosa farai da grande ?”. Herman – allora aveva sette anni-rispose con voce sicura: “Prima imparerò a servire la messa, poi diventerò prete”. Papà aggiunse: “allora devi prepararti diventando ogni giorno migliore e offrendo a Dio i tuoi sacrifici”.

Come sempre, Herman prese sul serio le parole di suo padre e cominciò ad offrire al Signore i suoi piccoli sacrifici di ogni giorno “per essere unito al sacrificio della messa e convertire i peccatori”.

Qualche volta esagerava, come quando ricevette in regalo dalla zia un paio di scarpe nuove, belle… ma strette. La era tutta contenta e gli propose di andare a fare una passeggiata con le scarpe nuove. Herman pensò che sarebbe rimasta male se le avesse detto che le scarpe gli facevano male. Senza dire nulla, soffocando nel cuore il dolore, uscì con la zia, che non fece una “passeggiata” ma una “passeggiatona”. Fu un vero martirio, che procurò ad Herman delle grosse piaghe ai piedi: la mamma, vedendole, si spaventò, lui invece sorrise, dicendole che aveva messo nel “calice” di Gesù quei “dolorini”. Era ancora un bambino e doveva imparare a distinguere tra i sacrifici inutili e quelli importanti.

Un’altra volta accadde in estate. Herman pensò a Gesù che sulla croce aveva chiesto da bere, dicendo: “ho sete”, ma i soldati gli avevano dato dell’aceto. Pensò che lui allora poteva unirsi a Gesù nel salvare gli uomini (come Gesù sulla croce), se avesse sopportato la sete senza lamentarsi, offrendo la sua sete a Gesù. Per giorni e giorni si limitava a bere durante i pasti, anche se la sete era fortissima, soprattutto nel pomeriggio: ad Anversa l’estate è calda e afosa. Smise di essere “assetato” come Gesù solo quando il parroco li chiese di smettere quel sacrificio. Qualche altra volta non era esagerato, ma semplicemente coraggioso, innamorato di Gesù.

 

 

Regola di vita

 

Inverno tra il 1940 e il 1941: la temperatura era terribilmente bassa e gli erano venuti anche dei grossi geloni ai piedi. La mamma lo scongiurò di stare a casa, ma Herman rispose sereno e fermo: “mamma, non posso non uscire: Gesù mi attende a Messa”.

Herman rispose così, perché si era dato una “regola di vita”, cui cercava di essere fedele sempre, anche se aveva appena nove anni. Si alzava ogni mattina alle cinque per andare a servire la messa (allora si celebrava verso le 5.30/6.00), ma Herman faceva in modo di arrivare in chiesa almeno 20 min prima, per poter recitare un rosario: gli sembrava un bel modo di prepararsi alla messa, affidandosi alla mamma di Gesù, che avrebbe incontrato sull’altare. Alla messa non rinunciava mai, piuttosto rinunciava ad altre cose pur belle: in estate preferiva rinunciare ad una gita, che alla messa; preferiva “stare accanto a Gesù che viene sull’altare” che divertirsi, lasciando solo il suo Don, mentre diceva le parole di Gesù.

Dopo pranzo, prima di cominciare i compiti, Herman pregava ancora la Madonna e al tramonto recitava ancora il rosario, possibilmente con la mamma, il papà e i fratelli.

Come si vede, era un programma esigente non a caso il titolo che gli aveva dato era: “preghiera e penitenza”. D’altra parte Herman ripeteva una frase, che diceva spesso anche don Carlo Gnocchi: “i giovani sono fatti per l’eroismo, non per la mediocrità”.

 

 

Il tempo della prova

 

Venne anche per la famiglia di Herman il tempo della prova, che sembra non mancare mai nella vita dei santi, dei credenti. Forse tutti quelli che credono in Gesù devono fare, almeno un poco, l’esperienza di Giobbe che perse tutto – tutti i suoi figli e le sue figlie e tutti i suoi beni – e che, però, ebbe la forza di dire sempre: “il Signore ha dato; il Signore ha tolto; sia benedetto il nome del Signore” (Gb 1,21).

Accade anche al signor Wijns: un amico commerciante gli chiese un prestito per non fallire ed egli glielo fece subito: la carità non si tira mai indietro, se può aiutare. Purtroppo l’amico perse tutto, anche i soldi del papà di Herman. Anch’ egli fallì: perse tutto il suo patrimonio, il negozio, l’attività, la casa: gli amici dei tempi fortunati scomparvero e papà rimase senza lavoro. Talvolta mancava anche il cibo sufficiente per tutti. Ma papà non si scoraggiò: continuò ad avere fiducia in Dio, a pregarlo con fedeltà. Qualche volta – è ovvio – c’erano momenti di scoraggiamento. Allora Herman dava coraggio a suo padre: “preghiamo, papà, e tutto si aggiusterà” e accompagnava suo padre in Chiesa, per la quotidiana visita a Gesù nel Santissimo sacramento: qualche volta il papà era triste, allora Herman gli proponeva di andare a “trovare Gesù nel tabernacolo”. Passava almeno mezz’ora, fissando il tabernacolo, come se vedesse realmente Gesù e il papà lo sentiva ripetere con entusiasmo: “Gesù, ti voglio bene”. Lo diciamo anche noi, ogni volta che fissiamo il tabernacolo?

 

Herman-Wijns-dans-son-cercueil-avec-son-pere-Jozef--parous.jpg

Herman Wijns dans son cercueil avec son papa Jozef

 

 

 

Capace di dare coraggio

 

Qualche volta bisognava dare coraggio alla mamma, che si disperava, quando vedeva mancare il cibo per i suoi figli. E, come succede spesso, lo scoraggiamento la spingeva a ribellarsi a Dio, a rifiutarsi di pregarlo: “a che serve pregare? – diceva – tanto Dio non ci ascolta”. Allora Herman le rispondeva con la solita voce ferma e serena: “mamma, la forza della preghiera sta nel continuare a pregare, nel pregare sempre. Io continuo a pregare. Il Signore mi esaudirà”. Un altro giorno, Herman le propose: “mamma, perché non vieni anche tu a messa con noi? ”. Ella li rispose irritata: “ non ti interessa quello che faccio o non faccio io”. Herman replicò sereno: “mamma, un giorno papà e io andremo in paradiso e vorrei che ci fossi anche tu con noi, per fare festa tutti insieme per tutta l’eternità”.

In ogni caso, Herman non si limitava a pregare: cominciò a fare dei piccoli servizi per le persone e i negozi del vicinato, così guadagnava qualche soldo, che consegnava tutto sorridente ai genitori, per aiutarli a fare la spesa.

Herman era un piccolo eroe, capace di dare coraggio ai grandi: è il segreto dei santi, che sanno perseverare nella preghiera e nell’impegno. Anche Herman perseverò: siccome la situazione non migliorava e papà continuava ad essere senza lavoro, decise di “fare sul serio con Dio” e cominciò una Novena e poi una terza. E poi ancora. Arrivò alla venticinquesima Novena. L’ultimo giorno papà Wijns fu chiamato a lavorare in un ministero: era un lavoro sicuro, finalmente. Herman commentò il fatto: “vedete che quando si persevera, si ottiene tutto da Dio”. In effetti, lui aveva perseverato: per 225 giorni aveva insistito nella preghiera, sicuro che Dio e la Madonna lo avrebbero ascoltato: “la Madonna è la nostra mamma – diceva – e ci aiuterà sempre”. E, parlando della bontà di Dio: “se hai qualche grazia da ottenere dal Signore, dillo a me, che sono il più vicino a lui, perché servo la messa e sono vicino al suo altare”. Chissà se i nostri chierichetti sanno che, stando vicino all’altare, sono i “più vicini” a Gesù e possono chiedere a lui grandi cose, per tutti quelli che hanno bisogno.

 

 

“O sacerdote o nulla!”

 

Il 24 maggio 1941 Herman andò come al solito a servire la messa. Al termine, in sacrestia, il parroco gli chiese: “Davvero vuoi diventare sacerdote?”. Herman ancora una volta rispose sereno e convinto: “sì, o sacerdote o nulla!”.

Nel pomeriggio, camminando lungo la strada trovò a terra un crocifisso: lo raccolse, lo baciò, lo portò a casa, lo pulì ben bene e lo appese nella sua camera. Era un poco triste, pensando dove lo aveva trovato: per terra, abbandonato e sporco. Guardando quel crocifisso smarrito, pensò: “povero Signore!”. E fece un proposito: “devo offrirgli la mia vita in riparazione dell’offesa che ha ricevuto per la salvezza di chi lo ha abbandonato per terra”.

Poi corse fuori, a giocare come al solito con gli amici. Scendeva la sera, quando, urtato involontariamente, cadde per terra, ferendosi gravemente la gamba: il sangue sgorgava copioso e inarrestabile. Fu portato di corsa all’ospedale ed operato d’urgenza, senza anestesia per fare più in fretta. Il giorno dopo fu operato una seconda volta, ma l’emorragia non si arrestava.

Il 26 maggio 1941 chiese di confessarsi e di fare la comunione. Poi chiese anche il sacramento dell’unzione degli infermi, che allora si riceveva per prepararsi a morire e, in effetti, era chiamata “estrema unzione”, rispondeva lui stesso alla preghiera del sacerdote, rispondeva sereno. Al termine del rito sorrise e il suo volto divenne luminoso di gioia. Mormorò: “papà,mamma, vado da Gesù. Starò con lui per sempre. Vi aspetto”. Chiuse gli occhi, come per dormire. E fu per sempre.

Herman, tu hai desiderato diventare sacerdote e lo sei: “sacerdote di desiderio”. Dal Cielo prega per i chierichetti, perché sappiano amare Gesù e Maria come li hai amati e li ami tu.

 

Autore: Don Ennio Apeciti."

 

Fonte: http://www.santiebeati.it

 

 

Herman-Wijns--18-.jpg

 

 

portugal.gif

 

 

"Nasceu no dia 15 março de 1931 em Merksen em Antuérpia, na Bélgica. Em 24 de Maio de 1941, tal como todos os dias, servia a seu pároco, como coroinha na missa. Após a missa o Padre lhe pergunta: “Você não gostaria de ser padre?". O menino decidido respondeu: "Sim, somente padre." Na tarde do mesmo dia, ele encontrou um crucifixo na rua e o levou para casa. Lá ele o limpou, o beijou e pendurou no quarto dizendo: "Devo te dar a vida e reparar os pecados do mundo, por todos que são chamados ao sacerdócio." Rumo à tarde, brincando com alguns amigos, ele caiu gravemente e feriu uma das pernas, perdendo muito sangue. No hospital ele sofreu dores muito dolorosas. Em 26 de maio 1941, com apenas 10 anos e com pleno conhecimento, faz sua última confissão, recebe a Jesus Eucarístico como Viático e a Unção dos Enfermos. Tranqüilo e com uma grande alegria estampada em seu rosto, como quem vai para uma festa, diz suas ultimas palavras: “Vou a Jesus, ficar com ele eternamente.”.

Rezemos pela sua beatificação!

 

Fonte: www.santiebeati.it

 

Traduzido por Marcos Vinicius-Coord Acólitos do Rosário."

 

 

Herman-Wijns--13-.jpg

 

 

Espagne.gif

 

 

"De padres muy cristianos, aprendió a amar a Dios desde pequeñito.

Desde los cinco años acompañaba a su papá a la Misa diaria.

A los 6 años de edad se le permite hacer su Primera Comunión,

luego entra a la Cruzada Eucarística.

Le llaman el “pequeño sacerdote.”

 

Herman-Wijns--parousie.over-blog.jpg

 

Un ejemplo para los niños."

 

Herman-Wijns-a-2-ans--parousie.over-blog.fr.jpg

Herman Wijns à 2 ans

 

 

Gif-drapeau-esperanto--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

HERMANO WIJNS, DEKJARA KRISTANO

 

"Herman Wijns (Ŭejns) naskiĝis en Merksem-Antwerpen (Belgio) la 15-an de marto 1931. La unuajn jarojn de sia vivo li pasigis en la multmoveco de l’ buĉista butiko de siaj gepatroj.

Ankoraŭ tre juna li ĉiutage akompanis sian patron al la Sankta Meso kaj jam lernis respekte preĝi. Li pri tio persistis kun ne ŝancelebla konfido kiam dum la krizojaroj la komerca entrepreno tute pereis, kaj eĉ kiam pli poste ĉiaj malprosperoj pli kaj pli ekpezis sur la familio.

Ekde sia kvina jaro li frekventis la lernejon de la Fratoj de la Karitato en Merksen. Kiel membro de la “Eŭkaristia Kampanjo” li baldaŭ vivadis fidele laŭ la intencoj de sacerdoto Eduardo Poppe, la belga propagandisto de la Eŭkaristia Kampanjo.

En 1940, apenaŭ naŭjara, Herman estis akceptita kiel mesoservanto, kaj li plene sin dediĉis al tiu honora tasko. Tiel, iom post iom kreskis en li intima amo al Jesuo, kiun li tenis vigla per longdaŭra persona preĝado, per eŭkaristia vivo, per amoferoj kaj memdisciplino, per amo afabla al ĉiuj homoj, per gaja, fervora sindediĉo al la lerneja vivo.

Jen kio maturigis lin por la ĉielo, kiam en sabato la 24-a de majo 1941 li estis grave vundita per vitra fragmento. Du tagojn pli poste Herman mortis en kliniko. Unu el liaj lastaj paroloj estis jena: “Nun mi sentas des pli kiel mi amegas ĉiujn homojn”. Ni povas supozi ke lia Ĉiela Patrino estis aperinta al li por kuraĝigi lin, ĉar al demando ĉu li deziras iri hejmen, li respondis: “Nun ne plu, mi ja vidis Nian Sinjorinon!”.

Lia morto tre impresis ĉiujn. Lia enterigo estis vera triumfa procesio. Ĉiam pli da homoj apelacias al lia propeto ĉe la Sinjoro kaj centoj da dankesprimoj atestas pri la ĝojo kaj danko de tiuj, kiuj sin scias elaŭditaj pro lia propeto. Li precipe akiras favorojn por la gepatroj kiuj preĝas pro siaj infanoj, ĉu por ilia bonfarto, ĉu por ilia konduto. Se vi aŭ aliaj personoj akiras ian gracon post alvoko de Herman Wijns, bonvolu tion sciigi al mi. Dankon.

 

Fr. G. De Ruyver, Brakel, Belgio."

 

Johanna-Dens--epouse-Wijns--la-maman-d-Herman-Wijns--parou.jpg

Johanna Dens, épouse Wijns,

la maman d'Herman Wijns

 


"Preĝo laŭ propeto de Herman Wijns"

 

"Kara Herman, dum via mallonga vivo vi intense partoprenis la suferojn de aliaj homoj kaj ankaŭ vi mem konatiĝis de proksime kun mizero, doloro kaj malprospero.

Kun neskuebla infana konfido vi preĝis al Dio kaj fine akiris elaŭdon. Aludante al via servado apud la altaro vi iam diris al via patrino: “Kiam vi volas ion peti de l’ Sinjoro, diru tion al mi. Mi ja sidas plej proksime al Li”.

Nu, ni esperas ke la bona Dia vin prenis ankaŭ tre proksime al Si en la ĉielo. Kaj ni petas ke tie vi pledu por ni, por la interesoj de la Dia Regno kaj de la Sankta Eklezio, kaj ankaŭ por io, kio kaŭzas al ni gravajn zorgojn:...

Mi esperas povi sperti vian potencan propeton ĉe Dio, al Kiu la infanoj estis tiel karaj.

Imitante vian neniam ĉesantan konfidon, ni esperas, ĉiam povi danki al Dio por lia boneco kaj ĉiam senti nin sekuraj en liaj manoj.

Maria, Helpo de la Kristanoj, preĝu por ni."

 

Source : http://www.esperokatolika.org

 

Enterrement-d-Herman-Wijns--Begrafenisstoet-met-Bloemen--pa.jpg

 

 

Gif drapeau Herman Wijns 2

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 22:03

Autel-de-Gertrude--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Communauté de l'Emmanuel, site officiel

 

 

Emmanuel Community, official website

 

 

Comunidad Emmanuel, sitio oficial

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


CD Il est vivant ! n°52 : "Éveille-toi !"
envoyé par Emmanuelmedias

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 18:27

Image-Sainte-Trinite--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Louange au Créateur

 

1 Que tout mon être loue l'Éternel !

O Éternel, mon Dieu, que tu es grand !

Tu es revêtu de splendeur, et de magnificence,

 

2 tu as pour manteau la lumière,

et tu déploies les cieux comme une tente,

 

3 tu construis au-dessus des eaux du ciel tes hauts palais inaccessibles.

Des nuées, tu te fais un char,

tu te déplaces sur les ailes du vent,

 

4 tu fais des vents tes messagers,

les éclairs sont tes serviteurs (a).

 

5 Tu as établi notre terre sur de solides fondements

pour qu'elle reste inébranlable à tout jamais.

 

6 Tu l'as couverte d'océans comme d'un vêtement,

les eaux recouvraient les montagnes.

 

7 Lorsque tu les as menacées, les eaux se sont enfuies au loin

et se sont élancées au bruit de ton tonnerre,

 

8 franchissant des montagnes, dévalant vers des plaines (b)

jusqu'à l'endroit que tu leur avais assigné.

 

9 Tu as fixé une limite que les eaux ne franchiront plus,

et elles ne reviendront plus pour submerger la terre.

 

10 C'est toi qui fais jaillir des sources dans les ravins.

Et les torrents s'écoulent entre les montagnes.

 

11 Là viennent s'abreuver les bêtes qui peuplent les champs et les bois,

là viennent boire les onagres (c).

 

12 Les oiseaux nichent sur leurs rives,

chantant à l'abri du feuillage.

 

13 Du haut de ses palais, Dieu verse la pluie sur les monts,

la terre est remplie des bienfaits du fruit de ton ouvrage.

 

14 C'est toi qui fais pousser le foin pour le bétail,

et qui fais prospérer les plantes pour les hommes

afin qu'ils tirent de la terre le pain pour se nourrir.

 

15 Le vin réjouit le coeœur de l'homme

et fait resplendir son visage, le rendant brillant plus que l'huile.

Le pain restaure sa vigueur.

 

16 Les arbres, qui sont ton ouvrage, ô Éternel, sont pleins de sève.

Tels sont les cèdres du Liban que ta main a plantés.

 

17 C'est là que nichent les oiseaux

et la cigogne a sa demeure là, sur les branches des cyprès.

 

18 Les bouquetins ont leurs retraites aux sommets des monts élevés,

et les rochers sont le refuge où les petits damans se cachent.

 

19 C'est toi qui as formé la lune pour marquer les dates des fêtes.

Le soleil sait quand il se couche.

 

20 Tu fais descendre les ténèbres, et c'est la nuit.

Alors les hôtes des forêts se mettent tous en mouvement :

 

21 les lionceaux rugissent après leur proie,

ils demandent à Dieu leur nourriture (d).

 

22 Mais dès que paraît le soleil, ils se retirent

pour se coucher dans leurs tanières.

 

23 Et l'homme sort pour son ouvrage,

qu'il poursuivra jusqu'à la nuit.

 

24 Combien tes oeœuvres sont nombreuses, ô Éternel,

tu as tout fait avec sagesse,

la terre est pleine de tout ce que tu as créé :

 

25 voici la mer immense qui s'étend à perte de vue,

peuplée d'animaux innombrables,

des plus petits jusqu'aux plus grands,

 

26 les bateaux la parcourent,

ainsi que le monstre marin que tu as fait pour qu'il y joue.

 

27 Ils comptent sur toi, tous ces êtres,

pour recevoir leur nourriture, chacun au moment opportun.

 

28 Tu la leur donnes : ils la prennent,

ta main s'ouvre, et ils sont comblés.

 

29 Tu te détournes, ils sont épouvantés.

Tu leur ôtes le souffle, les voilà qui expirent,

redevenant poussière.

 

30 Si tu envoies ton souffle, ils sont créés,

tu renouvelles l'aspect de la terre.

 

31 Gloire à jamais à l'Éternel !

Qu'il se réjouisse de ses oeœuvres !

 

32 Son regard fait trembler la terre,

il touche les montagnes et, déjà, elles fument.

 

33 Je veux chanter pour l'Éternel ma vie durant,

célébrer mon Dieu en musique tant que j'existerai.

 

34 Que mon poème lui soit agréable !

Moi, j'ai ma joie en l'Éternel.

 

35 Que les pécheurs soient ôtés de la terre !

Que les méchants n'existent plus !

Que tout mon être loue l'Éternel !

Oui, louez l'Éternel !

 

 

Psaume 104 (La Bible du Semeur).


Voir Psaume 104 version Louis Segond 

 

 

 Psaume 104 mp3 (Louis Segond)

 

 

(a) Psaume 104 : 4 cité en Hé. 1 : 7 selon l'ancienne version grecque.

(b) Psaume 104 : 8. Autre traduction :

"et les montagnes se sont élevées et les vallées se sont creusées."

(c) Psaume 104 : 11 : les ânes sauvages.

(d) Psaume 104 : 21. Voir 147 : 9 ; Jb 38 : 39-40 ; Es 31 : 4.

 

 

Coeur-aile--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

"Caméra cachée, ours espionnés"

France 5, le 24 juillet 2011

 

 

 

 

Cantique des Créatures de Saint-François d'Assise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 20:21

 

 

 

Prière à Notre-Dame des Grâces

 

"1. Ô Céleste Trésorière de toutes les Grâces, Mère de Dieu et Marie ma Mère, Vous êtes la Fille du Père É ternel, Vous tenez en main Sa Puissance : je Vous en supplie, prenez en pitié mon âme et accordez-moi la Grâce que je Vous demande si ardemment.


Je vous salue, Marie.

 


2. Ô Miséricordieuse Dispensatrice des Grâces divines, Très Sainte Vierge Marie, Vous êtes la Mère de l' Éternel Verbe Incarné qui Vous a couronnée de Son immense Sagesse : regardez la grandeur de ma douleur et accordez-moi la Grâce dont j'ai tant besoin.


Je vous salue, Marie.

 


3. Ô très Aimante Dispensatrice des Grâces divines, Épouse Immaculée de l'Éternel Esprit Saint, Très Sainte Vierge Marie, qui avez reçu de Lui un Cœur qui prend en pitié les malheurs humains et qui ne peut s'empêcher de consoler les affligés, hâtez-Vous de Vous occuper de mon âme et accordez-moi la Grâce que j'attends avec pleine confiance de Votre immense Bonté.


Je vous salue, Marie.

 


4. Oui, oui, Ô ma Mère, Trésorière de toutes les Grâces, Refuge des pauvres pécheurs, Consolatrice des affligés, Espérance de ceux qui désespèrent et Aide très puissante des chrétiens, je mets en Vous toute ma confiance et je suis certain que Vous m'obtiendrez de Jésus la Grâce que je désire ardemment, si elle doit servir au bien de mon âme.

 

Salve Regina."


 

Prière de Monseigneur Andrea Cesarano, Archevêque de Manfredonia, le 25 novembre 1946.

 

Notre-Dame des Grâces est particulièrement vénérée dans l'église "Santa Maria delle Grazie" des RR. PP. Capucins de San Giovanni Rotondo (Foggia), en Italie.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 23:17

Pelerinage-a-Notre-Dame-de-l-Osier-3--parousie.over-blog-jpg

Sanctuaire Notre-dame de l’Osier

Ancien hameau "Les Plantées"

Canton de Vinay, 38470 Notre-Dame-de-l'Osier

Isère, diocèse de Grenoble

 

 

Logo-commune-Notre-Dame-de-l-Osier.jpg

 

 

Messages et prières de cet article d’après le livre du Père Louis Toussaint Dassy, Oblat de Marie Immaculée : « Pèlerinage à Notre-Dame de l'Osier (Diocèse de Grenoble) par L.-T. D. (O.M.I.) », éditions « Chez Baratier Frères et Fils, libraires, imprimeurs de l’Évêché, 1837 », imprimé à Grenoble.

 

 

Abbe-Louis-Toussaint-Dassy--parousie.over-blog.fr.jpg

Abbé Louis Toussaint Dassy

1808-1888

Nommé à Notre-Dame de L’Osier en 1834

 

 

 

 

Dédicace de l'Abbé Dassy à Notre-Dame de l'Osier

Priere-et-louange-de-l-Abbe-L.T.-Dassy-a-Notre--copie-1.jpg

 

 

 

btn_geturs.gifbtn_viewall.gif

 

 

Paroles de la Sainte-Vierge :

 

« C’est ici ma demeure pour toujours ; je m’y fixerai parce que je l’ai choisie (1) ; là je comblerai de bénédictions les veuves et les orphelins ; je rassasierai d’un pain délicieux les pauvres qui recourront à moi (2) ; la gloire et les richesses spirituelles habiteront ma demeure (3), et mes bontés s’étendront de génération en génération sur tous ceux qui viendront m’y invoquer. »

 

pages 21-22.

 


Notes de l’auteur :

 

(1) « Hærequies mea in seculum seculi ; hic habitabo, quoniam elegi eam. Ps. Ch. 131, v. 11. »

 

(2) « Viduam ejus benedicens benedicam, pauperes ejus saturabo panibus. Ps. v. 13. »

 

(3) Gloria et divitiæ in domo ejus. Ps. ch. 111, v. 3.


Correspondances latines et traduction :

 

(1) « 14 Hæc requies mea in sæculum sæculi ; hic habitabo, quoniam elegi eam. » (Vulgate, Psaumes, chapitre 131, verset 14).

« 14 C'est mon lieu de repos à toujours ; J'y habiterai, car je l'ai désirée. » Psaume 132, verset 14 (Bible Louis Segond) ; en référence au verset 13 du Psaume 132 : « 13 Oui, l'Éternel a choisi Sion, Il l'a désirée pour sa demeure : »


(2) « 15 Viduam ejus benedicens benedicam ; pauperes ejus saturabo panibus. » (Vulgate, Psaumes, chapitre 131, verset 15).


« 15 Je bénirai sa nourriture, Je rassasierai de pain ses indigents ; ». Psaume 132, verset 15 (Bible Louis Segond).


(3) « 3 Gloria et divitiæ in domo ejus, et justitia ejus manet in sæculum sæculi. » (Vulgate, Psaumes, chapitre 111, verset 3).

« 3 Il a dans sa maison bien-être et richesse, Et sa justice subsiste à jamais. » Psaume 112, verset 3 (Bible Louis Segond).

 

Port-Combet-et-Notre-Dame-de-l-Osier-en-1649.jpg

 

Prières à Notre-dame de l’Osier

 

« O Marie ! si nous sommes reconnaissants de tant de marques d’amour, que vous êtes heureuse, vous, d’être la source de notre joie (4) ! Oui, toutes les nations, tous les chrétiens, et surtout ceux qui viendront vous prier à l’Osier, vous répéteront mille et mille fois que vous êtes leur mère, leur asile, leur espérance, leur vie ! O Marie ! qui dira les belles choses que vous opérez à l’Osier depuis que vous y régnez ? O Marie ! que votre tabernacle est ravissant en ce lieu !!! Mais hâtons-nous de poursuivre l’histoire de la dévotion à Notre-Dame de l’Osier et de montrer l’état actuel de ce célèbre pèlerinage. »

 

page 22.

 

“(4) Causa nostra laetitiae, refugium peccatorum, spes nostra, vita nostra (passim in lithurgia)” (Note de l’auteur).

 

Traduction : cause (source) de notre joie, refuge des pécheurs, notre espérance, notre vie (çà et là dans la liturgie).

 

 

Port-Combet-et-Notre-Dame-de-l-Osier-en-1657.jpg

 

 

Notre-Dame de l'Osier, Etoile Notre Dame n°191, novembre 2010

 

 

« … Déjà nous osons espérer que le triomphe de cette seconde maison pourra égaler le triomphe de la première (1). Daigne le Seigneur continuer à bénir les efforts de ceux qui se sont consacrés à ce glorieux ministère. Daigne aussi la très-sainte Vierge féconder par de nouvelles faveurs la source de miséricorde que son cœur a placée dans le sanctuaire de l’Osier.

Oui, nous vous le dirons, auguste Patronne de l’Osier, nous vous le dirons avec l’accent de la plus vive confiance, achevez vous-même ce que vous avez si bien commencé ; ni la volonté ni le pouvoir ne vous manquent (2) pour réaliser des prodiges de miséricorde. Si dons vous le pouvez, ô Marie, veuillez, nous vous en prions, ce que vous pouvez ; que votre puissance, ajouterons-nous avec saint Anselme, soit pour vous un motif de le vouloir ; vous êtes la souveraine de ce pieux sanctuaire, votre propre cité, dont tout le monde dit des choses admirables et magnifiques (3) ; oh ! heureux ceux qui vivent à l’ombre de cette cité mystérieuse ! nous savons que les flammes de votre charité n’ont pu être éteintes par les grandes eaux de l’impiété (4) ; au moment où votre trône paraissait le plus fortement ébranlé, votre front radieux a brillé d’un nouvel éclat, et vous avez reparu comme l’arc-en-ciel de réconciliation pour rappeler tout exprès votre antique alliance. Soyez bénie, Vierge sainte, soyez bénie par tous les siècles de la victoire que votre miséricorde a remportée sur nos infidélités ; soyez bénie de la nouvelle force que vous avez donnée à la montagne de Sion, désormais ferme, solide, et pour toujours inébranlable (5) ; votre triomphe raconté d’âge en âge aux pèlerins de l’Osier, les remplira de reconnaissance ; et en se prosternant à vos pieds, ô Marie ! ils diront et rediront sans cesse que vous êtes la gloire, la joie et l’honneur du sanctuaire où vous régnez (6). »

 

Pages 36-37.

 

 

Notes de l’auteur :

 

(1) « Magna est gloria domus istius novissimæ quam primæ. Aggæ., ch. 2, v. 10. »

 

(2) « Nec facultas, nec voluntas illi deesse potes. S. Bernard. »

 

(3) « Gloriosa dicta sunt de te, civitas Dei. Ps. 86, v. 3. »

 

(4) « Aquæ multæ non potuerunt extinguere caritatem. Cant. 7. 8. »

 

(5) « Mons Sion, non commovebitur in æternum. Ps. 124. 1. »

 

(6) « Tu gloria Jerusalem, tu lætitia Israël, tu honorificentia... Jud. 15. 20. »

 

 

Correspondances latines et traduction :

 

(1) On trouve aussi : « Magna erit gloria domus istius novissimæ plus quam primæ, dicit Dominus exercituum… » (Agg. II-10).

 

Traduction : « La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première, dit le Seigneur des armées… » (Livre d’Aggée, chapitre II, verset 10).

 

(3) “3 Gloriosa dicta sunt de te, civitas Dei !” (Vulgate, Psaumes, chapitre 86, verset 3).

 

Traduction : « 3 Des choses glorieuses ont été dites sur toi, Ville de Dieu ! » Psaume 87, verset 3 (Bible Louis Segond).

 

(4) « 7 Aquæ multæ non potuerunt extinguere caritatem,

nec flumina obruent illam.

Si dederit homo omnem substantiam domus suæ pro dilectione,

quasi nihil despiciet eam.

8 Soror nostra parva,

et ubera non habet ;

quid faciemus sorori nostræ

in die quando alloquenda est ? »

(Vulgate, Cantique de Salomon, chapitre VIII, 7-8).

 

Traduction :

« 7 Les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour, Et les fleuves ne le submergeraient pas ; Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l'amour, Il ne s'attirerait que le mépris.

8 Nous avons une petite soeur, Qui n'a point encore de mamelles ; Que ferons-nous de notre soeur, Le jour où on la recherchera ? » Cantique des Cantiques 8 : 7-8 (Bible Louis Segond).

 

(5) « 1 Canticum graduum. [Qui confidunt in Domino, sicut mons Sion :

non commovebitur in æternum,

qui habitat

2 in Jerusalem.

Montes in circuitu ejus ;

et Dominus in circuitu populi sui,

ex hoc nunc et usque in sæculum. »

(Vulgate, Psaumes, chapitre 124, 1-2).

 

Traduction :

« 1 Cantique des degrés. Ceux qui se confient en l'Éternel Sont comme la montagne de Sion : elle ne chancelle point, Elle est affermie pour toujours.

2 Des montagnes entourent Jérusalem ; Ainsi l'Éternel entoure son peuple, Dès maintenant et à jamais. » Psaume 125 : 1-2 (Bible Louis Segond).

 

(6) « Toi, la gloire de Jérusalem, toi la joie d'Israël, toi qui es l'honneur de notre peuple. » Extrait du Cantique « Tota Pulchra Es », référence au Cantique des Cantiques, chapitre 4, verset 7 : « 7 Tu es toute belle, mon amie, Et il n'y a point en toi de défaut. » (Vulgate, Cantique de Salomon, chapitre 4, verset 7 : « 7 Tota pulchra es, amica mea, et macula non est in te. »).


Notre-Dame-de-l-Osier-vue-du-ciel.jpg

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de l'Osier

 

 

« ORAISON A NOTRE-DAME DE L’OSIER,

AU NOM DES PÈLERINS. »


« TRÈS-SAINTE Vierge, auguste Patronne de l’Osier, vous nous voyez prosternés à vos pieds dans ce saint lieu où vous avez déjà si souvent montré votre puissance et votre miséricorde. Venus de pays éloignés, pour vous demander des grâces spirituelles et même temporelles, nous nous trouvons réunis avec confiance autour de votre autel, à l’ombre de vos ailes. Si ce sanctuaire vous est cher, si vous aimez les hommages qu’on vous y offre, intéressez-vous à nous, ô Marie ! nous y avons été entraînés par le désir sincère de vous rendre tous les honneurs que vous méritez, et par l’attrait de vos précieux dons. Vous savez nos besoins, vous connaissez nos misères, ô Notre-Dame de l’Osier ! accordez-nous votre puissant secours, Nos pères ont espéré en vous, Souveraine de ce saint asile (1). Et vous les avez délivrés de tous les maux qui les accablaient ; ils ont crié vers vous, et leurs cris n’ont point été confondus ; vous les avez sauvés. Ah ! nous le disons avec joie : Vous êtes notre espérance depuis nos plus tendres années, dès le berceau (2). Nos mères nous ont, pour ainsi dire, déposés de leur sein dans le vôtre (3). Montrez donc, ô Marie ! que vous pour nous des entrailles maternelles, et daignez nous accorder aujourd’hui le gage d’amour que des enfants peuvent toujours espérer de leur mère. Pleins de reconnaissance pour vos bienfaits, nous nous empresserons de les faire connaître à nos familles : de retour dans nos demeures, nous les raconterons à nos frères (4), et, tous ensemble, nous vous bénirons à jamais, en attendant de pouvoir vous rendre dans le ciel de plus dignes actions de grâces. »

 

pages 130-131.

 

 

Notes de l’auteur :

 

(1) « Tu autem sancto habitas ; in te speraverunt patres nostri ; speraverunt, et liberasti eos ; ad te clamaverunt et salvi facti sunt. Ps. 21, 4. »

 

(2) « Spes mea ab uberibus matris meæ. Idem. »

 

(3) « In te projectus sum ex utero. Ps. 21, 4. »

 

(4) « Narrabo nomen tuum fratribus meis ; in medio Ecclesiæ laudabo te. Idem. »

 

 

Correspondances latines et traduction :

 

(1) « 4 Tu autem in sancto habitas, laus Israël.

5 In te speraverunt patres nostri ;

speraverunt, et liberasti eos.

6 Ad te clamaverunt, et salvi facti sunt ;

in te speraverunt, et non sunt confusi. »

(Vulgate, Psaumes, chapitre 21, versets 4-6).

 

Traduction :

« 3 (22:4) Pourtant tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges d'Israël.

4 (22:5) En toi se confiaient nos pères ; Ils se confiaient, et tu les délivrais.

5 (22:6) Ils criaient à toi, et ils étaient sauvés ; Ils se confiaient en toi, et ils n'étaient point confus. » Psaume 22 : 3-5 (Bible Louis Segond).

 

(2) « 10 Quoniam tu es qui extraxisti me de ventre, spes mea ab uberibus matris meæ. » (Vulgate, chapitre 21, verset 10).

 

Traduction : « 9 (22:10) Oui, tu m'as fait sortir du sein maternel, Tu m'as mis en sûreté sur les mamelles de ma mère ; » Psaume 22 : 9 (Bible Louis Segond).

 

(3) « 11 In te projectus sum ex utero ; de ventre matris meæ Deus meus es tu : » (Vulgate, chapitre 21, verset 11).

 

Traduction : « 10 (22:11) Dès le sein maternel j'ai été sous ta garde, Dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu. » Psaume 22 : 10 (Bible Louis Segond).

 

(4) « 23 Narrabo nomen tuum fratribus meis ; in medio ecclesiæ laudabo te. » (Vulgate, chapitre 21, verset 23).

 

Traduction : « 22 (22:23) Je publierai ton nom parmi mes frères, Je te célébrerai au milieu de l'assemblée. » Psaume 22 : 22 (Bible Louis Segond).


Relique-de-l-osier-qui-a-saigne-en-1649.jpg

Relique de l'osier sanglant miraculeux du jeudi 25 mars 1649,

jour de l'Annonciation

 

 

 

Notre-Dame de l'Osier - Our Lady of the Willow Tree

 

 

« DEUX CANTIQUES

EN L’HONNEUR DE NOTRE-DAME DE L’OSIER. »

 

 

« N° 1. Le Sanctuaire de Marie. »


« Air : Souvent je dis. »


« SALUT à vous, Vierge, Reine des Anges

Dont le doux nom fait tressaillir les cieux ;

Tout l’univers proclame vos louanges ;

Salut à vous Patronne de ces lieux.

 

Chœur.

Vierge Marie,

Bénissez-nous ;

Toute la vie

Nos cœurs seront à vous.

 

Ce temple saint renferme votre gloire ;

Vous y régnez sur un trône d’amour,

Asile heureux, où des chants de victoire

A nos soupirs succèdent chaque jour.

 

Ici toujours vos dons sont sans mesure ;

Sur tous ces murs deux siècles l’ont écrit :

Votre cœur s’ouvre et rend avec usure

L’humble tribut que ma main vous offrit.

 

Mais à vos pieds, comme chacun s’empresse ;

Que veulent-ils ces enfants à genoux ?

Ecoutez-les… La foule qui se presse,

Dit et redit : Intercédez pour nous.

 

Intercédez… Ah ! soyez-leur propice ;

Le ciel a mis le sceptre dans vos mains.

Votre puissance, auguste Protectrice,

Commence où meurt le pouvoir des humains.

 

Vous qui, saisis par l’affreuse misère,

Le jour, la nuit voyez couler vos pleurs ;

Venez ici, venez vers votre mère,

Elle saura consoler vos douleurs.

 

Cœurs affligés, dont la sombre tristesse,

En maux cuisants change même les biens ;

Vous, orphelins, qui gémissez sans cesse,

Espérez tout du Secours des Chrétiens.

 

Heureux celui qui, loin du bruit du monde,

Soupire et prie au pied de votre autel ;

Dans votre sein, source toujours féconde,

Il puise l’eau qui jaillit jusqu’au ciel.

 

Et, quand le front caché dans la poussière,

L’homme pécheur murmure votre nom,

Pour vous, toujours Dieu suspend sa colère,

Et le coupable a reçu son pardon.

 

Priez pour nous, ô Mère tout aimable !

Près de Jésus, notre puissant recours,

Trésor du ciel, sanctuaire ineffable,

Votre bon cœur nous promit tout secours.

 

Priez pour nous ; exposés aux naufrages,

Les pèlerins sur vous fixent leurs yeux ;

Calmez les flots, dissipez les orages,

Brillante Etoile ! et guidez-nous aux cieux. »

 

pages 131-132. 


Pèlerinage à Notre-Dame de l'Osier 2, parousie.over-blog.

 

 

« N° 2. Les Gloires de Marie. »


« Air : J’aime Marie »


« LOUANGE, amour à notre auguste Mère ;

Unissons-nous pour la glorifier :

La Vierge tutélaire

De l’humble sanctuaire,

Veut vous bénir, Pèlerins de l’Osier.

 

 

Sa Conception immaculée.

 

Pure et sans tache, aux sources de la vie,

Rien ne souilla la beauté de son cœur :

Seule à l’enfer ravie,

D’une tige flétrie,

Dieu fit germer la plus brillante fleur.

 

 

Sa Nativité.

 

Elle naquit belle comme l’aurore ;

Les Séraphins tressèrent son berceau :

Ciel ! quel éclat décore

Ce lis qui vient d’éclore !

Anges, chantez un cantique nouveau.

 

 

Sa Présentation au temple.

 

Déjà sa mère au temple la confie,

Comme un trésor digne de l’Eternel ;

Prêtre, ah ! reçois Marie ;

Jamais plus pure hostie

Ne vint s’offrir au pied du saint autel.

 

 

Son Enfance.

 

Grâce, candeur, couronnent son enfance,

Elle grandit sous l’aile du Seigneur ;

Doux fruit de l’innocence,

La ferveur la devance,

L’encens divin seul embaume son cœur.

 

 

L’Annonciation.

 

A Nazareth, loin du monde, en prière,

Devant ses yeux elle voit incliné

Un ange ; quel mystère !

« Vierge, vous serez mère. »

Marie accepte, et Dieu s’est incarné.

 

 

La Visitation.

 

Dans les transports d’une sainte allégresse,

Vers sa cousine elle vole soudain.

Si jeune !... elle s’empresse ;

La charité la presse ;

Elisabeth porte un fils dans son sein.

 

 

Sa Maternité divine.

 

Marie est mère ; ah ! que tout cœur s’unisse

Pour proclamer sa joie et sa grandeur.

Que le ciel applaudisse,

Et que l’enfer frémisse,

Il nous est né de Marie un Sauveur.

 

 

Sa Purification.

 

Où va Marie ? Approchez-vous, Lévites ;

Et toi, grand-Prêtre, oui, viens, viens l’admirer.

Soumise aux anciens rites,

Oubliant ses mérites,

La Vierge accourt pour se purifier.

 

 

Sa Vie douloureuse.

 

Mère de Dieu, la gloire l’environne.

Que dis-je, hélas ! de la crèche au tombeau,

Souffrir est sa couronne ;

Le Calvaire est son trône,

Jésus, son glaive, et la croix son flambeau.

 

 

Ses dernières années.

 

Trop long exil sur la terre infidèle !

Loin de Jésus, elle languit d’amour.

O Vierge toute belle !

Votre fils vous appelle,

Il vous appelle au céleste séjour.

 

 

Son Trépas.

 

Un Chérubin descend vers notre Mère ;

Comme il sourit sur son nuage d’or !

Et, d’une main légère,

Il touche sa paupière.

Marie expire… O ciel ! prends ton trésor.

 

 

Son Assomption.

 

Dieu s’est levé sur son trône de gloire ;

C’est pour bénir la Mère de son fils.

Mille chants de victoire

Exaltent sa mémoire ;

De sa beauté les cieux sont éblouis.

 

 

Son Règne éternel.

 

Elle a reçu la suprême puissance,

Et, dans ses mains, un sceptre de bonté.

Reine, votre clémence

Sera notre espérance,

Et pour le temps et pour l’éternité.

 

 

Louange, amour à notre auguste Mère ;

Ne cessons pas de la glorifier.

La Vierge tutélaire,

De l’humble sanctuaire,

Vous sauvera, Pèlerins de l’Osier. »

 

 

pages 133-135.

 


Pelerinage-a-Notre-Dame-de-l-Osier--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Agrandir le plan

 

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 10:16

Gif Nativite

 

 

 

Hymne de la Nativité de l’Enfant-Jésus

 

« Jésus, Rédempteur de tous les hommes,

Avant que naisse la Lumière,

Le Père Souverain T’avait engendré

Dans une splendeur semblable à la Sienne.

 

Ô Lumière et Splendeur du Père,

Espoir éternel de tous les cœurs,

Ecoute les prières qu’à travers l’univers

Répandent Tes humbles serviteurs.

 

Ô Créateur du monde, souviens-Toi

Qu’en naissant de la Vierge Sainte,

Tu as pris autrefois

Un corps semblable au nôtre.

 

Ce jour que chaque année ramène en son cycle,

En est encore une fois le témoin :

Tu as quitté l’intimité de Ton Père

Pour venir Te faire l’unique salut du monde.

 

Astres, continents, océans,

Et tout ce qui se trouve sous le ciel,

Saluez d’un chant nouveau

Celui qui de nouveau vient nous sauver.

 

Et nous, Jésus, qu’a lavés

Le flot de Ton Sang Précieux,

En ce jour de Ta Nativité,

Nous T’offrons l’Hymne qui T’es due.

 

Jésus, qui es né de la Vierge,

Que la Gloire Te soit rendue,

Ainsi qu’au Père et à l’Esprit Divin,

À travers tous les siècles. Amen ! »

 

Hymne de Frère Raban Maur

(Rabanus Maurus Magnentius).


Christ-par-Raban-Maur.jpg

 

 

 

Hrabanus Maurus : 'De Laudibus Sancte Crucis'

 

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 08:50

Blason-de-Monaco--Deo-Juvante---devise-nationale---avec-l-a.png

Devise nationale "Deo Juvante"

« Avec l'aide de Dieu »

 

 

 

Monaco.gif

 

 

 

Ave Maria en Monégasque

 

Ave Maria,

Tüta de Graçia,

  U Signù è cun Tü.

Si Benedëta tra tüt'ë done

  E Gesü, u To Fiyu, è Benejiu.

Santa Maria, Maire de Diu,

Prega per nùi, pecatùi,

Aùra, e à l'ura d'a nostra morte.

Amen.

(Che sice cusci).

 

 

 

Monaco : le catholicisme religion d'État

 


 

Notre-Pere-en-Monegasque.jpg

Páire Nostru (Principatu de Múnegu)

Notre Père en Monégasque

 

 

 

 


Interview exclusive du prince Albert II
par France3 Côte d'Azur






prince,Albert,Monaco,Charlene Wittlock,gif,Monte Carlo,mariage,wedding

 

 

 

Albert-de-Monaco-et-Charlene-Wittlock--parousie.over-blog.f.jpg

S.A.S. le Prince Albert de Monaco et Charlene Wittstock

Mariage les 1er et 2 juillet 2011

Site officiel du mariage princier

 

 

 

 

 

 

Diocèse de Monaco

 

 

 

 

 

 

Trois mois avant son mariage, Charlene Wittstock a officiellement renoncé au protestantisme et s'est convertie au catholicisme :

« Mademoiselle Charlene Wittstock, qui professe la foi chrétienne, a été admise, par une décision libre et personnelle, à la pleine communion dans l’Église catholique ».

 

Communiqué du Palais princier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grace-Kelly-de-Monaco--parousie.over-blog--2-.jpg

Grace Patricia Kelly

née le 12 novembre 1929 à Philadelphie

morte le 14 septembre 1982 à Monaco

 

 

 

 

Palais Princier de Monaco, site officiel

 

 

 

 

"Monaco, le rocher des princes"

France 5, le 26 juin 2011

 

 

 

 

Autre version du Pater Noster de Monaco

Notre Père en Monégasque, parousie.over-blog.fr

 

Hymne Monégasque

 

Ohé, vous qui voisinez !

Ohé, vous qui nous regardez !

Il importe que chacun retienne bien ceci :

Depuis toujours, le même pavillon

Flotte joyeusement au vent de notre Pays ;

Depuis toujours, les couleurs rouge et blanc

Constituent le symbole de notre liberté ;

Grands et Petits l'ont toujours respecté,

Nous avons perpétué les mêmes traditions,

Nous célébrons la même religion,

Nous avons l'honneur

D'avoir toujours eu les mêmes Princes,

Et personne ne pourra nous faire changer

Tant que le soleil brillera dans le ciel ;

Dieu nous aidera

Et jamais personne ne pourra nous faire changer, Personne !

Nous ne sommes pas bien nombreux,

Mais nous veillons tous à la défense de notre identité ;

Nous ne sommes pas très puissants,

Mais s'Il le Veut, Dieu nous aidera.

Ohé, vous qui voisinez !

Ohé, vous qui nous regardez !

Que chacun prenne bien conscience de cela !

 

 

Inu Munegascu

Hymne de Monaco en Monégasque

 

Oilà cü ne toca !

Oilà cü ne garda !

Fò che cadün sace ben aiço d'aiçì

Despœi tugiù sciü d'u nostru paise

Se ride au ventu u meme pavayun

Despœi tugiù a curù russa e gianca

E stà r'emblema d'a nostra libertà !

Grandi e piciui r'an tugiù respetà !

Amu avüu sempre r'a meme tradiçiun ;

Amu avüu sempre r'a meme religiun ;

Amu avüu per u nostru unù

I meme Principi tugiù

E düsciün nun purà ne fa sciangià

Tantu ch'au cielu u suriyu lüjerà ;

Diu n'agiüterà

E mai düsciün nun purà ne fa scangià Düsciün

Nun sëmu pa gaïre,

Ma defendemu tüti a nostra tradiçiun ;

Nun sëmu pa forti,

Ma se Diu vœ n'agiüterà !

Oilà cü ne toca !

Oilà cü ne garda !

Fo che cadün sace ben ailo d'ailì.

 

 

Traditions Monégasques

Cumitàu Naçiunale d'ë Tradiçiùe Munegasche

 

 

Reliques-de-Sainte-Devote--Cathedrale-de-Monaco.jpg

Reliques de Sainte-Dévote

Cathédrale de Monaco

 

 

Timbre-Sainte-Devote--Croix-Rouge-monegasque.jpg

 

 

Prière à Sainte-Dévote,

Martyre Corse

 

« O bela Santa Vèrgine Devota,

Per min, nun ò paùra d’a morte,

Ma marcamè u camin che divu süive

Se ra vuruntà de Dìu è che te porte

Per dorme ün paije u senu de ra morte.

 

Tradition-de-Sainte-Devote-a-Monaco.jpg

 

Ô belle Sainte-Dévote,

Pour moi, je ne crains pas la mort,

Mais trace-moi le chemin que je dois suivre

Si la Volonté de Dieu est que je te mène

là où dormir en paix le sommeil de la mort... »

 

Timbre-Sainte-Devote-2--Croix-Rouge-monegasque.jpg

 

Morte pour avoir affirmé sa détermination face à la tyrannie romaine,

Dévote devient symbole de liberté pour toute la nation monégasque :

 

« Nun gh’è ren de ciü sacru ün mesu a nui, ren de ciü belu che l’independença. Il n’y a rien de plus sacré parmi nous, rien de plus beau que l’indépendance… ».

 

Timbre-Sainte-Devote-3--Croix-Rouge-monegasque.jpg

 

Hymne à Sainte-Dévote en Monégasque

 

« Corpu martirisau, cun üna barc'vela

I venti e a mar fint'a nui T'an purtau

Da chel'ura ün poei a To'Santa Tütela

U nostru Principatu ün paije à gardau.

 

Prutege u Suvran, a So'cara Famlya

U me picin Païse e cheli che ghe stan

Permet'a tüti nui de viv'ün armunia

Per iesse sempre prunti a se da üna man.

 

Pruteg'a zuventü e daghe u curage

A Fede a Sperança ünt'ün deman seren

Chela fraternita che voe che se partage

Cun chelu scunusciüu, u nostru fral tamben. »

 

 

Prières et Cantique à Sainte-Dévote

Preghera a Santa Devota

 

 

Prince-Albert-II-de-Monaco.jpg

 

 

Hymne à Sainte-Dévote

 

« Ô corps martyrisé, dans une barque à voile,

Les vents et les courants jusqu’à nous t’ont porté,

Et depuis cet instant, sous ta très sainte étoile,

Notre Principauté en paix est demeurée.

Garde le Souverain et sa chère Famille,

Notre petit pays et tous ses citoyens.

Permets que nous vivions en parfaite harmonie

Pour être toujours prêts à nous donner la main.

Protège nos enfants, donne-leur le courage,

La Foi et l’Espérance d’un avenir serein ;

Cette fraternité qui veut que l’on partage

Avec les inconnus, nos frères de demain. »

 

Sainte-Devote--Patronne-de-Monaco.JPG

 

italia1.gif

 

Inno a Santa Devota martire

Hymne à Sainte-Dévote en Italien

 

« Oh corpo martirizzato, in una barca a vela

I venti e le correnti fino a noi ti hanno portato

E da quest'attimo sotto la tua santissima stella

Il nostro Principato in pace dimora.

 

Custodisci il Sovrano e la sua cara famiglia

Il nostro piccolo paese e i suoi cittadini

Permetti che viviamo in perfetta armonia

Per essere sempre pronti a darci la mano.

 

Proteggi i nostri figli, dà loro il coraggio

La fede e la speranza di un avvenire sereno

Questa fraternità che vuole che si condivida

Con gli sconosciuti, i nostri fratelli di domani. »

 

Timbre-Sainte-Devote-4--Croix-Rouge-monegasque.jpg

 

N.B. : La Principauté de Monaco figure désormais sur la liste blanche des paradis fiscaux, après avoir été retirée en 2009 par l'OCDE de la liste noire, puis de la liste grise des "paradis fiscaux non coopératifs."

 

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 22:22

Saint-Vincent-Ferrier--2-.jpg

Vicent Ferrer

né le 23 janvier 1350 à Valence (Espagne)

mort le 5 avril 1419 à Vannes (Morbihan)

 

 

Valencia.png

 

 

Prière de Saint-Vincent Ferrier

pour demander à Dieu

la Grâce de bien mourir

 

"Mon Dieu, mon Sauveur Jésus-Christ, qui avez tant souffert pour sauver !e monde, et qui ne voulez pas que personne périsse ; Vous qu'on ne prie jamais avec confiance sans ressentir les effets de Votre Grâce et de Votre Miséricorde, qui avez dit tant de fois : "Vous obtiendrez de Mon Père tout ce que vous Lui demanderez en Mon Nom" ; je Vous supplie très humblement par ce même Nom et par ces admirables Paroles, de me conserver à l'article de la mort un bon sens et la parole libre ; surtout, mon Dieu, que j'aie dans ce moment un sensible regret de Vous avoir offensé, une véritable contrition de mes péchés, une Foi vive, une Espérance assurée, une Charité parfaite et une humilité profonde, afin de pouvoir Vous dire, en m'adressant à Vous d'un cœur pur et plein de confiance : Je remets mon âme entre Vos mains, Ô mon Dieu, qui êtes béni dans tous les siècles. Ainsi soit-il."

 

 

Prere-pour-une-bonne-mort-de-Saint-Vincent-Ferrier.jpg

 

 

Hymne à Saint-Vincent Ferrier

 

"Que votre voix fut éloquente, Ô Vincent, lorsqu'elle vint troubler l'assoupissement des hommes, et leur fit éprouver les terreurs du grand jugement ! Nos pères entendirent cette voix ; ils revinrent à Dieu, et Dieu leur pardonna. Nous aussi, nous nous étions endormis, lorsque l'Église, à l'ouverture du Carême, troubla notre sommeil en marquant de la cendre nos fronts coupables, et en nous rappelant l'irrévocable sentence de mort que Dieu a prononcée sur nous.

Dans le cours de la sainte Quarantaine, nous avons réfléchi sur nos fins dernières, et la méditation des jugements de Dieu nous a éclairés. Nous avons vu ensuite passer sous nos yeux le Divin Rédempteur chargé de Sa Croix, et nos cœurs ébranlés d'abord ont été touchés et convertis. Sa mort a été notre vie, et nous sommes entrés en partage de Sa Résurrection. Priez, Ô Vincent, afin que nous ne mourions plus, afin que la trompette de l'Ange du jugement, lorsqu'elle retentira, nous trouve dans une heureuse attente du second avènement de notre Emmanuel. Nous avons commencé par la crainte ; obtenez que l'Espérance qui la remplace en ce moment se maintienne en nous, et qu'elle soit toujours justifiée par nos œuvres.

Ami des âmes, nous remettons entre vos mains l'œuvre de notre persévérance. Priez aussi, Ô Vincent, pour l'Espagne qui vous donna le jour, et au sein de laquelle vous avez puisé la Foi, la profession religieuse et le sacerdoce ; mais souvenez-vous de la France, votre seconde patrie, que vous avez évangélisée avec tant de fatigues et de succès ; souvenez-vous de la catholique Bretagne, qui garde si religieusement votre dépouille sacrée. Vous fûtes notre apôtre dans des temps malheureux ; les jours où nous vivons le sont plus encore : daignez, du haut du Ciel, vous montrer toujours notre fidèle protecteur."


Drapeau-de-Vannes.png

Gwened

Mor-Bihan

 

 

 

Vie de Saint-Vincent Ferrier de l'Ordre des Frères Prêcheurs

 

 

Interieur-de-la-Chapelle--maison-natale-de-Saint-Vincent-F.jpg

Intérieur de la Chapelle,

maison natale de Saint-Vincent Ferrier,

Valencia

 

 

 

D'après Saint-Vincent Ferrier :

"La Divine Mère ne sortait jamais de chez Elle, sinon pour aller au Temple ; pendant le trajet, Elle demeurait toute recueillie et tenait constamment les yeux baissés. C'est encore par amour de la solitude, qu'en se rendant chez Sa cousine Élisabeth, Elle fit le voyage en toute hâte."

 

 

Martyre-de-Saint-Vincent-Ferrier.jpg

 

 

Traité de la Vie spirituelle de Saint-Vincent Ferrier

 

 

Escut-Regne-de-Valencia-1668.png

 

 

Prière à l'ange gardien de

Saint-Vincent Ferrier

 

"Ange de Dieu,

qui êtes mon gardien,

par un bienfait de la Divine Providence,

éclairez-moi, protégez-moi,

dirigez-moi et gouvernez-moi.

Ainsi soit-il."

 

 

Saint-Vincent Ferrier par Francesco del Cossa, National Gal

Saint-Vincent Ferrier par

Francesco del Cossa

XVème siècle

 

 

 

Prière à Saint-Vincent Ferrier

 

"... Dans peu d’années, nous mourrons, et un jugement particulier décidera de notre sort pour l’éternité. Puis, au moment marqué dans les décrets divins, nous ressusciterons, et ce sera pour assister au plus solennel et au plus formidable des jugements. En face du genre humain tout entier, nos consciences seront mises à nu ; nos bonnes et nos mauvaises œuvres seront pesées publiquement ; après quoi viendra la nouvelle promulgation de la sentence que nous aurons méritée. Pécheurs que nous sommes, comment soutiendrons-nous les regards du Rédempteur qui ne sera plus en ce moment qu’un Juge incorruptible ? Comment même supporterons-nous la vue de nos semblables, dont l’œil plongera dans toutes les iniquités de notre vie ? Mais surtout, des deux sentences que les hommes entendront prononcer sur eux, à laquelle aurons-nous droit ? Si le juge la proférait à l’heure où nous sommes, est-ce parmi les bénis de Son Père, ou parmi les maudits ; est-ce à la droite, ou à la gauche, qu’Il nous rangerait ?

 

 

Diocèse de Vannes

 

 

Saint-Vincent-Ferrier--3-.jpg

 

 

Nos pères étaient saisis de crainte, lorsque vous leur adressiez ces questions, ô Vincent ! Ils firent une sincère pénitence de leurs péchés, et après avoir reçu le pardon du Seigneur, leurs craintes s’apaisèrent et firent place à l’espoir et à la confiance. Ange du jugement de Dieu, priez, afin que nous aussi nous soyons remués par une crainte salutaire. Dans peu de jours, nos yeux verront le Rédempteur monter au Calvaire, courbé sous le poids de la croix, et nous l’entendrons dire aux filles de Jérusalem : « Ne pleurez pas sur moi, mais sur vos enfants : car si l’on traite ainsi le bois vert, comment sera traité le bois sec (1) ? » Aidez-nous, Ô Vincent, à profiter de cet avertissement. Nos péchés nous avaient réduits à la condition de ce bois mort qui n’est plus bon que pour le feu des vengeances divines ; par votre intercession, rattachez au tronc ces rameaux détachés, afin qu’ils reprennent vie, et que la sève circule de nouveau en eux. Ami des âmes, nous remettons entre vos mains l’œuvre de notre entière réconciliation avec Dieu."

 

(1) Luc XXIII, 31.

 

Extrait de l'Office de Saint-Vincent Ferrier


Choeur-de-la-cathedrale-de-Vannes.jpg

Choeur de la Cathédrale de Vannes

 

Espagne.gif

 

Oración a San Vicente Ferrer


¡Amantísimo Padre y Protector mío, San Vicente Ferrer! Alcánzame una fe viva y sincera para valorar debidamente las cosas divinas, rectitud y pureza de costumbres como la que tú predicabas, y caridad ardiente para amar a Dios y al prójimo. Tú, que nunca dejaste sin consuelo a los que confían en ti, no me olvides en mis tribulaciones. Dame la salud del alma y la salud del cuerpo. Remedia todos mis males. Y dame la perseverancia en el bien para que pueda acompañarte en la gloria por toda la eternidad. Amén.

 

Tres Padrenuestros a San Vicente Ferrer pidiendo por las necesidades de todos sus devotos.


Saint-Vincent-Ferrier--procession-a-Valence.jpg

 

uk.gif

 

Litany of St. Vincent Ferrer

 

Lord, have mercy on us. Lord, have mercy on us.

Christ, have mercy on us. Christ, have mercy on us.

Lord, have mercy on us. Lord, have mercy on us.

Christ, hear us. Christ, graciously hear us.

 

God the Father of heaven, have mercy on us.

God the Son, Redeemer of the world, have mercy on us.

God the Holy Spirit, have mercy on us.

Holy Trinity, one God, have mercy on us.

 

Holy Mary, Mother of God, pray for us.

Holy Mary, Queen of the Most Holy Rosary, pray for us.

 

St. Dominic, our august Father, pray for us.

St. Vincent Ferrer, pray for us.

St. Vincent, glory of Valencia, pray for us.

St. Vincent, lily of purity, pray for us.

St. Vincent, miracle of piety from childhood, pray for us.

St. Vincent, interpreter of the Holy Trinity, pray for us.

St. Vincent, burning light of charity, pray for us.

St. Vincent, mirror of penance, pray for us.

St. Vincent, trumpet of eternal salvation, pray for us.

St. Vincent, flower of heavenly wisdom, pray for us.

St. Vincent, preacher of the holy Gospel, pray for us.

St. Vincent, powerful in word and work, pray for us.

St. Vincent, prophet of Christ who is to come, pray for us.

St. Vincent, most devout to the Mother of God, pray for us.

St. Vincent, ever most pious, pray for us.

St. Vincent, most fervent reconciler of souls, pray for us.

St. Vincent, most bountiful to the poor, pray for us.

St. Vincent, most learned teacher, pray for us.

St. Vincent, most holy preacher, pray for us.

St. Vincent, most illustrious by miracles, pray for us.

St. Vincent, cherished by Jesus Christ, pray for us.

St. Vincent, most addicted to prayer, pray for us.

St. Vincent, burning for the salvation of souls, pray for us.

St. Vincent, true model of humility, pray for us.

St. Vincent, confessor filled with knowledge, pray for us.

St. Vincent, most powerful reviver of the dead, pray for us.

St. Vincent, health of the sick, pray for us.

St. Vincent, support of the holy Faith, pray for us.

St. Vincent, master of penitents, pray for us.

St. Vincent, refuge of the afflicted, pray for us.

St. Vincent, brightness of the elect, pray for us.

St. Vincent, conqueror of devils, pray for us.

St. Vincent, companion of angels, pray for us.

St. Vincent, treasure of virtue, pray for us.

St. Vincent, sight of the blind, pray for us.

St. Vincent, hearing of the deaf, pray for us.

St. Vincent, speech of the dumb, pray for us.

St. Vincent, consolation of the desolate, pray for us.

St. Vincent, who wears in heaven the double crown of virginity and doctorate, pray for us.

St. Vincent, immortal glory of the Order of Preachers, pray for us.

St. Vincent, powerful protector of those who seek your aid, pray for us.

St. Vincent, protector of all who invoke you, pray for us.

 

Lamb of God, you take away the sins of the world, spare us, O Lord.

Lamb of God, you take away the sins of the world, graciously hear us, O Lord.

Lamb of God, you take away the sins of the world, have mercy on us, O Lord.

 

Let us pray:

O God, you adorned Saint Vincent with innumerable virtues and merits, and through his intercession granted health to the sick and ailing. Grant, we humbly pray, that following his example in despising the evils of this world and looking forward to the joys of heaven, we may rise above our sinfulness, and, through St. Vincent’s intercession, deserve to be cured from all afflictions of soul and body. We ask this through Christ, our Lord. Amen.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:36

Jesus-rougeoyant--Christ-Redempteur--Mont-Corcovado--Rio-.jpg

 

 

 

"Béni soit Dieu notre Père"

Paroles du chant

 

Refrain : Béni soit Dieu (x2),

Béni soit Dieu notre Père,

Il nous a béni (x2),

Il nous a béni dans le Christ.

 

Refrain : Béni soit Dieu (x2),

Béni soit Dieu notre Père,

Il nous a béni (x2),

Il nous a béni dans le Christ.

 

Qu’Il soit Béni, le Dieu et Père de

notre Seigneur Jésus le Christ,

Il nous a bénis et comblés

des Bénédictions de l’Esprit,

au Ciel, dans le Christ,

  à la louange de Sa Gloire (x2).

 

Il nous a choisis dans le Christ

avant que le mondé fût créé

pour être Saint et sans péché devant Sa Face,

grâce à Son Amour,

  à la louange de Sa Gloire.

 

Refrain : Béni soit Dieu (x2),

Béni soit Dieu notre Père.

Il nous a béni (x2),

Il nous a béni dans le Christ.

 

Il nous dévoile ainsi le mystère de Sa Volonté,

selon que Sa Bonté l’avait prévu dans le Christ,

pour mener les temps à leur plénitude,

récapituler toutes choses dans le Christ,

celles du Ciel et celles de la terre,

  à la louange de Sa Gloire.

 

En lui aussi, nous avons été mis à part

et désignés d’avance, selon le projet de Celui

qui mène toutes choses au gré de Sa Volonté,

pour être à la louange de Sa Gloire,

ceux qui ont d’avance espéré dans le Christ !

À la louange de Sa Gloire.

 

Refrain : Béni soit Dieu (x2),

Béni soit Dieu notre Père,

Il nous a béni (x2),

Il nous a béni dans le Christ.

 

Refrain : Béni soit Dieu (x2),

Béni soit Dieu notre Père,

Il nous a béni (x2),

Il nous a béni dans le Christ.

 

 

 

All-things-are-possible-with-God.jpg

 

 

usa.gif

 

"Blessed be God our Father"

Lyrics

 

Refrain: Blessed be God (x2),

Blessed be God our Father,

He has blessed us (x2),

He has blessed us in Christ.

 

Refrain: Blessed be God (x2),

Blessed be God our Father,

He has blessed us (x2),

He has blessed us in Christ.

 

Blessed be the God and Father of

our Lord Jesus the Christ,

He has blessed and overwhelmed us

with the Blessings of the (Holy) Spirit

in Heaven, in Christ,

to the praise of His Glory (x2).

 

He chose us in Christ

before the world was created

to be Saint and without sin before His Face,

thanks to His Love,

to the praise of His glory.

 

Refrain: Blessed be God (x2),

Blessed be God our Father.

He has blessed us (x2),

He has blessed us in Christ.

 

He reveals us the mystery of His Will,

in accordance with His Goodness provided in Christ,

to lead time to fullness,

to recapitulate all things in Christ,

those in Heaven and on earth,

to the praise of His glory.

 

In Him we have also been set apart

and designated beforehand through the plan

of the One who rules all things according to His Will,

to let us be to the praise of His Glory;

the ones who had hope in Christ beforehand!

To the praise of His glory.

 

Refrain: Blessed be God (x2),

Blessed be God our Father,

He has blessed us (x2),

He has blessed us in Christ.

 

Refrain: Blessed be God (x2),

Blessed be God our Father,

He has blessed us (x2),

He has blessed us in Christ.

 

Translated from the French.

 

Special Thanks To Sylvia Brown for inspiring me to write this article.

 

Jésus Crucifié et crépuscule, parousie.over-blog.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 23:10

Bienheureuse-Dina-Belanger--3-.jpg

Dina Bélanger

Soeur R.J.M. Marie Sainte-Cécile de Rome

née le 30 avril 1897 à Québec (paroisse Saint-Roch)

morte le 4 septembre 1929 à Québec

(Couvent de Jésus-Marie, Sillery)

 

 

 

qcflag.gif

 

 

 

Prière à la Bienheureuse Dina Bélanger

 

Père très Bon,

Tu as mis dans le coeur de la

Bienheureuse Dina Bélanger

le désir brûlant de T'offrir,

pour le monde entier,

les richesses infinies

du Coeur de Jésus dans l'Eucharistie,

et de vivre, comme Marie,

intimement unie au Christ,

son unique amour.

Puissions-nous, comme elle,

trouver notre joie

à accomplir fidèlement ce que Tu aimes.

Et puisque Tu lui as révélé Ton grand désir

de répandre sur le monde

l'abondance de Tes Grâces,

exauce, pour Ta plus grande Gloire,

la prière que nous confions à son intercession...

Amen.

 

Le 22 janvier 1927, la Bienheureuse Dina Bélanger a reçu les stigmates des cinq Douleurs de la Crucifixion de Jésus : les deux mains, les deux pieds et le côté.

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--2---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Prière à Dina

 

Bienheureuse Dina,

tu as promis d’être pour tous les cœurs humains

une "petite mendiante d’amour".

Je sais que Jésus t’a confié Son Cœur Eucharistique

pour que tu distribues Ses richesses

et que tu fasses ce que tu veux

de Ses Trésors infinis pour les âmes.

Avant de partir pour le Ciel, tu as dit :

« Au Ciel, je donnerai de la joie. »

En toute confiance, j’ai recours à toi

et te supplie d’intercéder pour moi, pour nous...

Comme toi, nous nous abandonnons

à l’Amour infini du Cœur de Jésus.

Amen.

 

Avec approbation ecclésiastique.

 

Réjane Veilleux, R.J.M., Centre-Dina 2049,

chemin St-Louis, Québec, QC GIT IP2

Centre-Dina, courriel : centredina@yahoo.ca

    Acte-de-Bapteme-de-Dina-Belanger-le--30-avril-1897.jpg

  Acte de Baptême de Dina Bélanger le 30 avril 1897,

jour de sa naissance

 

 

 

 

Prière à la Bienheureuse Dina

 

Seigneur Jésus, ami des petits enfants et des faibles, nous te remercions pour la sainteté de Dina Bélanger.

Femme humble, cantique d’action de grâce, elle a vécu sa vie ordinaire dans un amour extraordinaire. Allume en nous le désir de l’imiter, de faire de sa devise « Aimer et laisser faire Jésus et Marie » le principe de notre vie.

Avec elle, nous Te prions : « Je suis sans prétention, Seigneur, mon regard ne manifeste pas d’ambition. Je ne vise pas la grandeur, ni ce qui est trop haut pour moi. Au contraire, je reste calme et tranquille, comme un jeune enfant près de sa mère. Comme cet enfant, je suis apaisé. » (Ps 131).

 

 

Neuvaine à la Bienheureuse Dina

 


Les-interpretes-Clara-Normand--enfant--et-Myriam-Brousseau.jpg

Bruno Marquis, metteur en scène de la comédie musicale "Dina"

avec les actrices Clara Normand (Dina enfant)

et Myriam Brousseau (Dina adulte)

Paroles et musique : Louis-Martin Lanthier

 

 

 

Acte-d-inhumation-de-Dina-Belanger-le-7-septembre-1929.jpg

Acte d'inhumation de Dina Bélanger le 7 septembre 1929

 


 

 

 

Paroles de la Bienheureuse Dina Bélanger

et de Jésus à Dina

 

"Notre Seigneur, Homme-Dieu, me fit voir Son Cœur adorable, dans l’Hostie Sainte. Son Cœur et l’Hostie étaient parfaitement unis, tellement l’un dans l’autre que je ne puis pas expliquer comment il m’était possible de Les distinguer l’un de l’autre. De l’Hostie émanait une immensité de rayons de lumière. De Son Cœur jaillissait une immensité de flammes, lesquelles s’échappaient comme en torrents pressés. La très Sainte Vierge était là, si près de notre Seigneur qu’Elle était comme absorbée par Lui, et pourtant, je La voyais distinctement de Lui... Toutes les lumières de l’Hostie et toutes les flammes du Cœur de Jésus passaient par le Cœur Immaculé de la très Sainte Vierge."

 

"Au Ciel, je donnerai de la joie."

 

"Travaille avec moi à rendre les âmes heureuses."

Jésus à Dina

 

"Aimer et laisser faire Jésus et Marie."

Devise de Dina

 

"Ô mon Dieu, par Marie et Votre Esprit d'Amour,

voici le Cœur de mon Jésus !"

 

"Ta puissance, par Mon Cœur Divin, est infinie ; ta part est grande dans le salut et la sanctification de toutes les âmes du présent et de l’avenir."

Jésus, 13 mai 1927

 

"Offre-moi à Mon Père. Pendant que tu M’offres, je répands les Grâces de Mon Cœur sur les âmes par Ma très Sainte Mère."

Jésus, 24 août 1928

 

"Je suis le Foyer de la joie et du bonheur."

Jésus, 13 septembre 1928

 

"L’événement, quel qu’il soit, m’apparaît comme un chaud rayon de soleil émanant du centre même de l’infini soleil du Cœur de la Trinité."

Dina, décembre 1924

 

"Depuis quelques jours, Notre-Seigneur m’apprend par Son action bienfaisante à tout accepter, intérieurement surtout, avec Son Esprit de douceur et de suavité."

Dina, 26 juillet 1928

 

"Jésus, viens vite me donner du courage."

Dina, 22 avril 1929

 

 

Autres paroles de Dina et Jésus 

 

 

"Je demande à Jésus l'amour sans mesure et sans limites de Son Coeur... "

Dina, 6 août 1925

 

"Je serai donc une toute petite mendiante d'amour au nom de tous les coeurs humains. (...) Oui, au Ciel, jusqu'à la fin du monde, je mendierai constamment l'amour."

Dina, 6 août 1925

 

"À chaque instant, ne regarder que Dieu seul comme un Bon Père ; sourire à tout, sourire avec joie, sourire avec reconnaissance."

Dina, 11 janvier 1926

 

 

Blessed-Dina-Sacophagus-in-the-chapel.jpg

 

 

Canada 2

 

 













Prayer to Blessed Dina Bélanger

 

Sister Marie Ste-Cécile de Rome

 

Father of everlasting goodness,

You put into the heart of

Blessed Dina Bélanger

the burning desire to offer You

on behalf of all mankind,

the infinite riches of the Heart of Jesus

present in the Eucharist,

and, to live, like Mary, closely united

to Him whom she loved

with an undivided heart.

May we, like her, find our joy

in faithfully doing Your Will,

and since You revealed to her Your great desire

to pour out upon the world

the abundance of Your Graces,

hear the prayer which we make for Your greater Glory,

and which we entrust to her intercession.

Amen.

 

 Litany of Blessed Dina Bélanger

 

 

Original-College-de-Sillery-with-photo-of-Dina.jpg

 

 

Prayer to Blessed Dina

 

Our Loving God

You have chosen Dina Bélanger

to carry Your message of Love

to our youth.

You give her the Heart of Jesus

to love eternally.

You give her Mary as a Mother

and a guide.

Strenghtened by Your Love,

Dina gives her life

so Jesus can act within her.

She gives her hands

to help the needy.

Like her, teach us

to meet You in prayer,

to keep faith in life,

even during difficult moments,

to discover the treasure

of Your Love in the Eucharist,

to accomplish everything

with the help of the Holy Spirit.

Amen.

 

Religious of Jesus and Mary

2049, chemin Saint-Louis,

Sillery, Québec, G1T 1P2 Canada.

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--4-.jpg

 

 

Prayer to Dina

 

Blessed Dina,

you promised you would be

for every human heart

a " little beggar of love ".

I know that Jesus has entrusted

His Eucharistic Heart to you

so that you may distribute His riches

and do what you will

with His infinite treasures for the souls.

Before leaving for Heaven, you said:

« In heaven I will give joy. »

In total confidence, I turn to you

and beg you to intercede on my behalf, for us…

Like you, we surrender ourselves

to the infinite Love of the Heart of Jesus.

Amen.

 

With ecclesiastical approval.

 

Réjane Veilleux, R.J.M., Centre-Dina 2049,

chemin St-Louis, Québec, QC GIT IP2

Centre-Dina, email : centredina@yahoo.ca

 

 

Novena to Blessed Dina

 

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--5-.jpg

 

 

Blessed Dina BÉLANGER was born and baptized on 30 April 1897 in St-Roch, Québec, the daughter of Olivier Octave BÉLANGER & Séraphia MATTE. Her parents lived at 168 Notre Dame des Anges in the Parish of Jacques Cartier, Portneuf County. Dina was baptized at St. Roch, Québec. She studied music and planned to become a concert pianist. While studying in New York, Dina lived with the Religious of Jesus-Mary. She returned home and decided to enter the religious life in the Congregation of Jesus-Marie at Sillery, where the nuns had their mother house. She entered the convent at the age of 24, in August 1921. She entered the order of Jesus-Marie in February 1922 and received the name Sister Marie Sainte-Cécile of Rome and took her final vows on 25 August 1923. As a nun, Dina BÉLANGER taught music.

On two occasions the sisters sent her to teach at Saint-Michel of Bellechasse but both times, illness brought her back to Sillery where she stayed (teaching music) until her death. She could have taught in many areas as she had excelled in all her studies but due to her having shown such great talent in music at a young age and her continued education at the Conservatory of New York from 1916 to 1918, her superiors judged her best qualified to teach music.

Dina had a brother who died at the age of 3 months. Dina's father was an auditor and her grandfather operated a grocery store in the St Malo district of Québec. Her ancestors (Pierre, Joseph-Marie and Nicolas) all came from Charlesbourg.

Dina died on 4 Sept in the Couvent de Jésus-Marie, Sillery and was buried on 7 Sept 1929 at the age of 32, in St-Colomb de Sillery, Québec.

In 1951 her body was exhumed and placed in a lead sarcophagus in the Convent of Jésus-Marie in Sillery, where, today, many kneel to pray. On March 20, 1993, at ceremonies in Rome, Dina BÉLANGER became the first native of Québec to be Beatified by the Church. The quiet life of this talented young woman, who lived her short adult life as a Sister of Jesus-Mary is the subject of her autobiography which has been translated into several languages. (7)


"LOVE AND LET JESUS AND MARY HAVE THEIR WAY"

Blessed Dina Bélanger's motto


"It seems to me that, in the earliest moments of my life, God wrapped the protective cloak of the Blessed Virgin around me; my eyes first saw light on the eve of the month of Mary, a Friday, and that very evening the grace of Holy Baptism drove the devil out of my soul to let the Divine Spirit reign as its master."

 

Blessed Dina Bélanger

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Dina was the daughter of Olivier-Octave BÉLANGER and Séraphia MATTE who were married at Neuville, Portneuf Cnty., Québec on 23 June 1896.

Not many French-canadian families can claim the honor of having a family member that the Church has honored by raising her to the rank of Venerable. This young girl was educated at Saint-Roch, then at the College of Bellevue directed by the Ladies of the Congregation.

From 1916 to 1918, Dina studied piano at the Conservatory of Music in New York. She, then, entered the convent of Jésus-Marie in 1921. She professed her vows two years later, using the religious name of Sister Marie de Sainte-Cécile of Rome; she prounced her perpetual vows in 1928. Less than a year later, afflicted with a pulmonary disease, she went into the convent infirmary and died there on 4 Septembre 1929.

Despite her brief existance, Dina was renowed as a great mystic. Sixty years after her death, on 13 May 1989, the Holy See recognized the heroism of her virtues and gave her the title of VENERABLE. In the simplicity of her exterior existence as child, young girl and religious, she led an interior life of a seraphin, of an angel. She was raised to terrific heights in the areas of enlightment and divin love.

In 1951, the remains of Dina Bélanger were placed in a lead sarcophagus and transfered to the religious community cemetery at Sillery. There are many people who go to kneel in prayer at her tomb. Her beatification cause has been completed and she was declared BLESSED on 20 March 1993. Her canonisation process has already been placed in the hands of the Holy See.

 

Carte-beatification-Dina-Belanger.jpg

 

 

Espagne.gif

 

 

 

 

Oración a la Beata Dina Belanger

 

Beata Dina,

tú has prometido ser para

todos los corazones humanos

una "pequeña mendiga de amor".

Sé que Jesús te ha confiado

Su Corazón Eucarístico

para que tú distribuyas Sus riquezas

y hagas lo que quieras

de Sus Tesoros infinitos para las almas.

Antes de partir para el Cielo, tú dijiste:

« En el Cielo, daré alegría. »

Con toda confianza recurro a ti

y te suplico que intercedas por mí, por nosotros...

Como tú, nos abandonamos

al Amor infinito del Corazón de Jesús.

Amén.

 

Con aprobación eclesiástica.

 

Réjane Veilleux, R.J.M., Centre-Dina 2049,

chemin St-Louis, Québec, QC GIT IP2

Centre-Dina, correo electrónico : centredina@yahoo.ca 

 

 

Letanías de la Bienaventurada Dina Belanger

 

 

Tombe-de-Dina-Belanger.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0