Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 10:14

Yūsuf (Youcef, Youssef, Joseph) Habīb (Awaiss ou Oueïs) Melkī

ليونار ملكي

Père (Frère) Léonard Melki, OFM Cap.

(Līūnār de Baabdāt)

martyr in odium fidei (à cause de la haine de la Foi)

né le 1er (ou le 4 octobre) 1881 à Baabdat(h) (بعبدات)

(Metn, Mont-Liban, Beyrouth - Liban)

mort le 11 juin 1915 à Mêrdîn (Mardin(e), Turquie)

(ماردين)

 

 

Prière pour la béatification

du Père Léonard Melki

 

Seigneur Jésus,

Tu as fait du Liban une terre de sainteté,

et Tu as choisi parmi ses fils

Charbel, Rafqa, Nimatullah, Jacques de Ghazir,

qui ont vécu dans Ton amour

et en furent les témoins au milieu de Ton peuple.

Nous Te prions d’admettre dans leur rang Léonard Melki.

Jeune religieux Capucin, il quitta son pays

pour annoncer Ton Évangile en Mésopotamie,

et contribuer à l’éducation de la jeunesse.

Appelé au martyre, il a affronté la mort par fidélité à Ton Évangile.

Donne-nous de rester, comme lui, fidèles à Toi et à Ton Église,

en dépit de toutes les épreuves.

Accorde-nous à sa prière la grâce que nous Te demandons………………..

Toi qui vis pour les siècles des siècles.

Amen.

 

 

 

صلاة

 

 

 

 

Oración

 

 

 

Chant au Père Léonard Melki

« Léonard apprends-nous »

 

Refrain

Léonard, apprends-nous, ton témoignage ;

Léonard, guide-nous, jour après jour ;

Léonard, lègue-nous, ton héritage,

De tout donner pour Jésus avec amour.

 

1. Mené par tant de haine, et de rage,

Tu sèmes dans la file, le courage,

Une lumière radieuse, au visage ;

Sur les pas de ton maître et à son image,

Tu pardonnes les coups de la violence,

Tu affrontes la mort en silence

Et tu gardes la foi et la confiance !

 

2. Dans les prisons très sombres, épuisé,

Avant de boire la coupe, humilié,

Battu sous (les) coups de haches, déchiqueté,

Pour ceux qui tuent les faibles, voici ton message ;

La mort avec Jésus n’est point naufrage,

La mort avec Jésus n’est pas outrage,

La mort avec Jésus, c’est le Passage !

 

3. Pour assister ton frère, affligé,

Tu choisis la souffrance, sans regret,

Tu vis les heures de peine, dans la paix,

Toi qui comme ton maître, (tu) meurs par charité ;

Dans nos jours de faiblesse, apaise-nous,

Dans nos nuits de détresse, prie pour nous,

Quand la joie nous délaisse, assiste-nous !

 

Paroles et Musique : Abdo G. Corbani

Arrangement musical : Mario Nakouzi

 

 

 

 

Chant mp3

 

 

 

 

ليونار علّمنا

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Debout, de gauche à droite :

Frère Léonard Melki, Frère Bonaventure

et Frère Thomas Saleh (martyr in odium fidei le 28 février 1917)

Assis : Frère Gabriel Marie Kneider d'Alep

 

 

 

 

 

Mémorial du Génocide arménien

 

 

 

 

Poster du Père Léonard Melki à Baabdat (Liban)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 12:05

Père Louis Lenoir, s.j.

né le 14 février 1879 à Vendôme (Loir-et-Cher)

mort sur le "Piton jaune" le 9 mai 1917

Bataille de la Boucle de la Cerna

(Tsrna, Macédoine "serbe")

 

 

Le Père Louis Lenoir au front en Champagne en août 1915

 

 

Prière du Père Louis Lenoir

qu’il récitait après la Communion

 

« Seigneur Jésus, ce que je Vous demande par-dessus tout, c’est le salut de mon âme : je Vous promets de Vous rester toujours fidèle, de racheter mon passé en donnant toujours le bon exemple et en faisant le bien ; mais si Vous prévoyez que je dusse un jour manquer à ma parole et perdre le Ciel pour l’enfer, je Vous demande de me prendre maintenant…

Mon Dieu, bénissez ma famille, consolez-la, soutenez-la…

Bénissez mes chefs, inspirez-les…

Bénissez mes camarades, pardonnez à ceux d’entre eux qui Vous offensent : ils ne savent pas ce qu’ils font.*

Attire-les tous à Vous, pour que leurs âmes soient sauvées, et donnez-moi la grâce d’en aider beaucoup à ce retour dans le bon chemin.

Amen. »

 

* Note du blog Parousie : cf Luc 23:34

 

"Livre de prières du soldat catholique" écrit par le Père Louis Lenoir (Reimprimatur le 11 novembre 1941 à Beyrouth).

 

 

Le Père Louis Lenoir célébrant la Messe

à Grevena (Γρεβενά, Macédoine grecque, mars 1917)

 

 

Hommage militaire au Père Louis Lenoir

 

« Après avoir, durant trente mois, passé ses jours et ses nuits à faire pénétrer dans les cœurs son ardente foi patriotique et à réconforter ceux qui souffraient ; après avoir accompagné les premières vagues d’assaut à toutes les opérations du régiment ; adoré et admiré de tous, est tombé, mortellement atteint, au cours d’une attaque, en se rendant au mépris du danger, en plein jour et à découvert, auprès des survivants d’une faction avancée, soumise à un feu violent de mitrailleuse. »

 

Général Grossetti, Commandant l’Armée Française d’Orient (AFO), citant à l’ordre de l’armée le Père Louis Lenoir, aumônier du GBD 16, détaché au 4ème Régiment d’Infanterie Coloniale (‘’Le 4ème Colonial’’).

 

 

 

 

Les grâces de Sainte Thérèse de Lisieux

pendant la Grande Guerre

 

 

Lettre d’adieu à ses parents

 

« Je suis au Ciel avec tous les membres de la famille qui vous ont déjà quittés et qui, comme vous, m’avaient montré le chemin de l’honneur. Près d’eux, je vous attends : vos souffrances sur la terre passeront vite et vous nous rejoindrez dans le bonheur parfait, définitif, que Dieu nous a préparé et que nous vivrons ensemble...

COURAGE, SOUFFRIR passe, en souffrant nous méritons le Ciel et le Ciel est si beau ! »

 

 

Lettre d’adieu aux soldats de son régiment

intitulée « En cas de mort »

 

« Je dis au revoir à tous mes enfants bien-aimés du 4ème colonial. Je les remercie de l’affectueuse sympathie et de la confiance qu’ils m’ont toujours témoignées ; et si parfois, sans le vouloir, j’ai fait de la peine à quelques-uns, je leur en demande bien sincèrement pardon.

De tout mon cœur de Français, je leur demande de continuer à faire vaillamment leur devoir, à maintenir les traditions d’héroïsme du régiment, à lutter et à souffrir tant qu’il faudra, sans faiblir, pour la délivrance du pays, avec une foi inconfusible dans les destinées de la France.

De tout mon cœur de prêtre et d’ami, je supplie mes enfants bien-aimés du 4ème Colonial d’assurer le salut éternel de leurs âmes en restant fidèles à Notre-Seigneur Jésus-Christ et à sa loi, en se purifiant de leurs fautes, en s’unissant à lui dans la sainte Communion aussi souvent qu’ils le pourront.

Et je leur donne à tous rendez-vous dans le Ciel, où nous nous retrouverons pour toujours dans la vraie vie, la seule heureuse, pour laquelle Dieu nous a faits. Pour eux, à cette intention, j’offre joyeusement à notre Divin Maître Jésus-Christ le sacrifice de ma vie.

Vive Dieu ! Vive la France ! Vive le 4ème colonial.

Père Louis Lenoir ».

 

Funérailles du Père Louis Lenoir

le 13 mai 1917 au camp de Cegel

(Cengel, Novatsi, Macédoine serbe)

 

 

 

 

Saint Jean de Capistran

Tableau de Bartolomeo Vivarini (1459)

Musée du Louvre, Paris

 

 

Prière à Saint Jean de Capistran

Patron des aumôniers militaires

 

Ô Dieu, qui, par le bienheureux Jean, avez fait triompher vos fidèles des ennemis de la croix, grâce à la vertu du très saint nom de Jésus, faites nous vous en supplions, qu’ayant surmonté par son intercession les embûches de nos ennemis spirituels, nous méritions de recevoir de vous la couronne de justice.

 

D’après la Collecte de la Messe en la Fête solennelle de Saint Jean de Capistran le 23 octobre (anciennement le 28 mars).

Saint Jean de Capistran a été déclaré Patron des aumôniers militaires par le Pape Jean-Paul II, le 1er avril 1984.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 12:11

Jeanne Delanouë (ou "De La Nouë", ou "Delanoue")

Sœur Jeanne de la Croix

Fondatrice en 1704 de la Congrégation des

"Sœurs de la Providence de Sainte-Anne"

("Servantes des pauvres de Jeanne Delanoue")

née le 18 juin 1666 à Saumur (Maine-et-Loire)

et baptisée le même jour

morte le 17 août 1736 à Saumur

(acte notarié d'époque situant son décès le 21 août 1736)

 

 

Sainte Jeanne Delanouë

convertie par Françoise Souchet

 

 

… « La “conversion” de Jeanne Delanoue, survenue dans le temps de Pentecôte, est inséparable du sanctuaire Notre-Dame des Ardilliers, à Saumur, dont une fervente et pauvre pèlerine, Françoise Souchet, lui transmet des exhortations dans lesquelles Jeanne reconnaît l’appel de l’Esprit de charité. Jeanne Delanoue gardera une familiarité mystique avec la Vierge Marie. Et l’exemple du jeune Père Grignion de Montfort ne pouvait que l’encourager dans cette voie…

Sainte Jeanne Delanoue, la dernière de douze enfants, est venue elle aussi au secours des familles, mais ce fut dans le contexte de sa ville de Saumur, en cette fin du XVIIe siècle marquée par de grandes difficultés matérielles et sociales, aggravées par les famines, les mauvaises récoltes, les hivers rigoureux. On retiendra surtout son aide efficace aux plus pauvres. Elle qu’on connaissait surtout comme une commerçante prudente et intéressée, elle devint soudain “une très grande prodigue en la charité”, quand l’Esprit Saint, éteignant “le feu de son avarice”, lui fit comprendre que sa foi ardente requérait aussi “le feu de cette charité”, en lui découvrant l’étendue de la pauvreté. Le livre d’Isaïe nous disait à l’instant : “Partage ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtements, ne te dérobe pas à ton semblable”.

C’est ce que réalise à la lettre Jeanne Delanoue : elle visite ceux qui vivent comme des bêtes dans les étables creusées dans le coteau, leur porte nourriture et vêtements, lave leurs habits et leur donne au besoin les siens, se met en peine de chauffer ces abris précaires, distribue largement à ceux qui passent, commence à les accueillir dans son propre logement, puis aménage successivement trois maisons qu’on lui prête et qu’elle nomme “Providences”, pour y recevoir des enfants orphelins, des jeunes filles livrées à elles-mêmes, des femmes dans la détresse, des vieillards, des indigents de toute sorte, saisis par la faim et le froid, bref tous ceux qui pourraient lui dire au jour du jugement : j’avais faim, soif, j’étais nu, malade, sans abri*. Elle n’aime pas faire de distinction entre les pauvres méritants ou non. Elle les secourt tous, mais elle veut aussi les faire participer aux travaux, apprendre un métier aux enfants et aux jeunes filles.

Bien plus, Jeanne Delanoue fait l’expérience des humiliations des pauvres, se risquant parfois à mendier elle-même, prenant une nourriture souvent pire que la leur, sans compter ses jeûnes continuels, ses nuits écourtées et inconfortables. Elle veut que ses Sœurs partagent la même maison que les pauvres, mangent comme eux, soient traitées comme eux en cas de maladie, et vêtues d’un humble habit gris. Quant à ses pauvres, elle sait les entourer de tendresse, parfois leur procurer des repas de fête, exige que ses Sœurs les saluent avec respect, en les servant avant elles.

Les bourgeois de sa ville, des prêtres même, critiqueront ses austérités “excessives” et ses charités “désordonnées”. Mais rien ne l’arrêtera, pas même l’effondrement de son premier logis d’accueil : “Je veux vivre et mourir avec mes chers frères les Pauvres”.

D’autres initiatives, comme celles nées de la charité de saint Vincent de Paul, s’étaient déjà répandues en France. Mais à l’époque, Saumur manquait encore d’hospice et Jeanne Delanoue voulait créer un grand service de charité pour les indigents et les malades abandonnés à eux-mêmes, organiser leur visite, et éventuellement ouvrir de petites écoles pour leurs enfants. En son temps, avec les moyens à sa disposition, elle entendait remédier à la pauvreté et au vagabondage. Son exemple ne manquera pas d’interpeller aussi notre monde moderne. Tant de pays vivent dans une grande pauvreté ! Et même les nations industrialisées n’échappent pas aux soucis matériels ; elles ont leurs pauvres, de toute sorte. On s’attachera peut-être davantage aujourd’hui à détecter les causes de ces misères, à créer des conditions plus justes pour tous, à établir des mesures de prévoyance, à aider les pauvres à se prendre eux-mêmes en charge sans se laisser seulement assister. Mais l’attention aux indigents, l’amour des pauvres, le secours immédiat et efficace demeurent aussi fondamentaux pour remédier à la dureté que connaît notre monde.

C’est à ce prix, dit Isaïe, que la “lumière se lèvera dans les ténèbres”.

Enfin, lorsque nous proclamons la sainteté de Jeanne Delanoue, il importe de chercher à comprendre le secret spirituel de son dévouement hors pair. Il ne semble pas que son tempérament la portait vers les pauvres par sentimentalisme ou par pitié. Mais, l’Esprit Saint lui fit voir le Christ dans ces pauvres, le Christ-Enfant dans leurs enfants - elle avait une dévotion particulière envers Lui -, le Christ Ami des pauvres, le Christ lui-même humilié, crucifié. Et avec le Christ, elle voulait montrer aux pauvres la tendresse du Père. A ce Dieu, elle recourait avec une audace d’enfant, attendant tout de lui, de sa Providence, nom qui devait désigner ses maisons et sa fondation à l’origine : la Congrégation de Sainte-Anne de la Providence.

Sa dévotion constante à Marie était inséparable de la Sainte Trinité. Le mystère eucharistique était aussi au cœur de sa vie. Tout cela était bien loin du jansénisme ambiant. Son attachement à l’Église la dissuadait de prendre de nouveaux chemins sans consulter ses confesseurs et l’Évêque du diocèse. Mais il serait bien insuffisant ici de parler d’une saine théologie, d’une riche spiritualité, héritée d’ailleurs du meilleur de l’Ecole française. Très vite Jeanne Delanoue a atteint, non seulement l’héroïcité des vertus évangéliques, celles du Sermon sur la montagne, mais aussi une profonde contemplation des personnes divines, avec des signes mystiques de la plus haute union à Dieu, selon la voie unitive, brûlant notamment d’amour pour Jésus, “son Époux”. C’est bien là que prennent leur inspiration et leur achèvement la “folie” de sa charité, l’audace de ses initiatives. Que l’Église d’aujourd’hui se garde de l’oublier : comme en ce XVIIe siècle finissant ou en ce début du XVIIIe, il n’y aura pas aujourd’hui de vraie réforme ni de mouvements féconds sans un authentique courant mystique !... »

 

Source : extrait de l’homélie du Pape Jean-Paul II à Rome, lors des canonisations de Marguerite Bourgeoys et Jeanne Delanoue, le dimanche 31 octobre 1982.

 

* Cf Matthieu 25:35-36 (note du blog Parousie).

 

N.B. : Remerciements au professeur et historien Joseph-Henri Denécheau.

 

 

Livre écrit par Soeur Marie Laigle en 1743

 

 

 

Prière à Sainte Jeanne Delanouë

 

Dieu, ami des humbles et des pauvres, Tu as mis en lumière la charité de Sainte Jeanne Delanoue.

Fais-nous la grâce, en vivant comme elle, de reconnaître le Christ en notre prochain et de le servir avec fidélité.

Nous te le demandons par Jésus-Christ, notre Seigneur.

 

 

 

 

Paroles de Sainte Jeanne Delanouë

 

« Dès aussitôt que vous serez levé(es), mettez-vous à genoux pour adorer Dieu par des paroles semblables :

‘’Je Vous adore, Ô mon Dieu, en toutes Vos grandeurs ; je Vous aime en toutes Vos bontés et je Vous loue en toutes Vos bontés et perfections et m’abandonne à Votre Esprit pour opérer en la pureté de Vos voies, ne voulant adhérer qu’à sa seule lumière et à ses mouvements.’’ »

 

 

 

 

Aux Sœurs de Jeanne Delanoue

 

…« Vous êtes la voix des “sans voix” que sont les pauvres, les malades, les personnes âgées, les lépreux, les handicapés, les migrants, les clochards, des villes et des campagnes, qu’il s’agisse des familles à visiter, des enfants à instruire, ou des indigents à recueillir en hospice. »…

 

Source : extrait du discours du Pape Jean-Paul II aux pèlerins réunis pour la canonisation des Bienheureuses Marguerite Bourgeoys et Jeanne Delanoue, le samedi 30 octobre 1982.

 

 

 

 

Apparition de la Sainte Vierge à l’Île-Bouchard

à 4 petites filles, le jeudi 11 décembre 1947 à 13h00

 

Récitation d’une dizaine de chapelet.

Jacqueline pose les questions préparées par Monsieur le Curé et Sœur Saint-Léon :

…« – D’où nous vient cet honneur que vous veniez en l’église Saint-Gilles ?

– C’est parce qu’il y a ici des personnes pieuses et que Jeanne Delanoue y est passée.

– Est-ce en souvenir de Jeanne Delanoue qui vous aimait tant et qui aimait tant vous prier à Notre Dame des Ardilliers

– Oui, je le sais très bien, interrompt la Sainte Vierge.

…et qui est venue elle-même établir ses filles ici, achève Jacqueline ?

– Combien y a-t-il de sœurs ici ?

– Elles sont trois, répond Jacqueline.

– Quel est le nom de leur fondatrice ?

– Jeanne Delanoue. »…

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 09:38

 

 

Le bal des fourbes

 

C’est leurs mensonges qui me rongent, en rêves comme en songes,

L’injustice due à leurs vices fait leurs délices, et j’endure le supplice,

Sous le masque de leurs faux sourires et de leurs peaux lisses,

Je bois le calice tandis que la féroce et précoce écorce s’allonge,

Les frustrations sont légion et contagion dans la région,

Les délations sans nom ni renom n’ont d’égal que leur venin,

Qui vient à foison et poison avec passion assassiner l’orphelin ;

Satan attise la haine dans leurs âmes et en fait leur religion.

 

Les brutes barbues et sans but ont bu tout le rebut de leur tribut,

Insatiables et impitoyables aux pieds du diable de leur tribu,

Elles bavent sur les braves et se lavent dans la lave velue,

Elles complotent dans le dos des candides et des ingénus ;

Par d’ingénieuses génuflexions et de fallacieux attributs,

Elles engendrent dans la joie l’orgie de leurs langues fourchues,

En semant infamies, calomnies et vilenies sans être repues,

En vomissant sans cesse sur leurs semblables et sur leur salut :

C’est mon lieu de travail et de bataille, sans médailles ni statut,

Et si je n’avais Jésus, sans le perdre de vue, j’aurais déjà bu la cigüe.

 

Poème écrit par Patrick ROBLES à Offemont, le lundi 15 octobre 2018.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2018 5 21 /09 /septembre /2018 14:29

 

 

Prière du Pape François à la Vierge

de la Charité du Cuivre, Patronne de Cuba

 

Vierge de la Charité del Cobre, Patronne de Cuba !

Que Dieu te sauve, Marie, pleine de grâce !

Tu es la fille aimée du Père, la Mère du Christ, notre Dieu,

le Temple vivant du Saint-Esprit.

Tu portes dans ton nom, Vierge de la Charité,

la mémoire du Dieu qui est Amour,

le souvenir du commandement nouveau de Jésus,

l’évocation du Saint-Esprit :

amour reversé dans nos cœurs,

feu de charité envoyé à la Pentecôte sur l’Église,

don de la pleine liberté des enfants de Dieu.

Tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus,

le fruit de tes entrailles est béni !

Tu es venue rendre visite à notre peuple

et tu as voulu demeurer avec nous

comme Mère et Dame de Cuba,

au cours de ton pèlerinage sur les chemins de l’histoire.

Ton nom et ton image sont gravés

dans l’esprit et dans le cœur de tous les Cubains,

dans la Patrie et en dehors,

comme signe d’espérance

et centre de communion fraternelle.

Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère !

Prie pour nous devant ton Fils Jésus Christ,

intercède pour nous avec ton cœur maternel,

inondé de la charité de l’Esprit.

Fais grandir notre foi, ravive l’espérance,

fais croître et renforce en nous l’amour.

Garde nos familles,

protège les jeunes et les enfants,

réconforte ceux qui souffrent.

Sois mère des fidèles et des pasteurs de l’Église,

modèle et étoile de la nouvelle évangélisation.

Mère de la réconciliation !

Réunis ton peuple dispersé dans le monde.

Fais de la nation cubaine

une maison de frères et de sœurs

afin que ce peuple ouvre grand son esprit,

son cœur et sa vie au Christ,

unique Sauveur et Rédempteur,

qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit,

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

N.B : Le Pape François a fait cette prière dans le sanctuaire dédié à la Vierge de la Charité du Cuivre à Santiago de Cuba, le lundi 21 septembre 2015, lors de son voyage apostolique à Cuba du 19 au 28 septembre 2015.

 

Au cours de son voyage apostolique à Cuba du 21 au 26 janvier 1998, Le Pape Jean-Paul II avait déjà fait cette prière lors d'une concélébration eucharistique dans l'Archidiocèse de Santiago de Cuba, devant plus de 5000 fidèles, le samedi 24 janvier 1998, où il avait également couronné l'image miraculeuse de la Vierge Marie Patronne de Cuba, apparue en 1612 (ou 1613) à 3 personnes : Juan Moreno, âgé de 10 ans ("el negrito de la Caridad", "le petit noir de la Charité"), et à 2 frères, indiens esclaves : Juan et Rodrigo de Hoyos, qui jurèrent tous trois avoir vu de leur canoë flotter sur la mer une image de la Vierge au-dessus d'une petite planche, au lieu-dit "Cayo Francés" ("Bahía de Nipe"), où était écrit :

"Je suis la Vierge de la Charité" ("Yo soy la Virgen de la Caridad").

 

 

 

 

 

 

 

 

Oración de SS Juan Pablo II en la Celebración Eucarística en la Arquidiócesis de Santiago de Cuba, 24 de Enero de 1998

 

¡Virgen de la Caridad del Cobre, Patrona de Cuba!

¡Dios te salve, María, llena de gracia!

Tú eres la Hija amada del Padre, la Madre de Cristo, nuestro Dios,

el Templo vivo del Espíritu Santo.

Llevas en tu nombre, Virgen de la Caridad,

la memoria del Dios que es Amor,

el recuerdo del mandamiento nuevo de Jesús,

la evocación del Espíritu Santo:

amor derramado en nuestros corazones,

fuego de caridad enviado en Pentecostés sobre la Iglesia,

don de la plena libertad de los hijos de Dios.

¡Bendita tú entre las mujeres

y bendito el fruto de tu vientre, Jesús!

Has venido a visitar nuestro pueblo

y has querido quedarte con nosotros

como Madre y Señora de Cuba,

a lo largo de su peregrinar

por los caminos de la historia.

Tu nombre y tu imagen están esculpidos

en la mente y en el corazón

de todos los cubanos,

dentro y fuera de la Patria,

como signo de esperanza

y centro de comunión fraterna.

¡Santa María, Madre de Dios y Madre nuestra!

Ruega por nosotros ante tu Hijo Jesucristo,

intercede por nosotros con tu corazón maternal,

inundado de la caridad del Espíritu.

Acrecienta nuestra fe, aviva la esperanza,

aumenta y fortalece en nosotros el amor.

Ampara nuestras familias,

protege a los jóvenes y a los niños,

consuela a los que sufren.

Sé Madre de los fieles y de los pastores de la Iglesia,

modelo y estrella de la nueva evangelización.

¡Madre de la reconciliación!

Reúne a tu pueblo disperso por el mundo.

Haz de la nación cubana un hogar de hermanos y hermanas

para que este pueblo abra de par en par su mente,

su corazón y su vida a Cristo, único Salvador y Redentor,

que vive y reina con el Padre y el Espíritu Santo,

por los siglos de los siglos.

Amén.

 

 

 

Oración a la Virgen de la Caridad del Cobre en el año jubilar

 

Virgen de la Caridad del Cobre,

Madre de Dios  y Madre Nuestra,

Reina y Patrona de Cuba,

en este Año Jubilar

por los cuatrocientos años

de tu presencia entre nosotros,

venimos ante tu altar

para presentarte con fe y amor

nuestras necesidades y anhelos.

Benditas seas Madre de todos los cubanos

que desde tus brazos nos ofreces a tu hijo Jesús,

que por amor a nosotros y por nuestra salvación,

nació pobre en Belén, murió en la cruz

y que resucitado y glorioso,

es el Camino, la Verdad y la Vida.

Santa María de la Caridad,

discípula y misionera,

enséñanos a escuchar y a vivir según su palabra,

a no pasar indiferentes ante el sufrimiento humano,

a tender la mano para perdonar y ser perdonados,

a respetar a todos por amor,

a superar la división, el rencor y la enemistad,

a unirnos como hermanos,

a ser más humanos y mejores cristianos.

Enséñanos a amar y a vivir la caridad.

Dichosa tú, Virgen María de la caridad,

madre del amor hermoso,

ruega a Dios por nosotros.

Amén.

 

 

 

 

Oración a la Caridad del Cobre

 

Santa María de la Caridad,

Madre del Señor Jesús,

te veneramos con especial cariño y amor.

Te alabamos Madre y Patrona del Pueblo Cubano,

porque has estado presente en todas las luchas,

penas y alegrías de tu pueblo.

Virgen Mambisa, proclamada y venerada

por nuestros veteranos,

te pedimos que hoy, como ayer,

estés presente en la vida de tu pueblo querido;

este pueblo que busca el amor, la comprensión

y la unión sincera de todos los cubanos.

Te ofrecemos: el esfuerzo de nuestros cristianos,

el trabajo de nuestros obreros y campesinos,

el estudio de nuestros jóvenes,

la sonrisa de nuestros niños,

el dolor de nuestros enfermos

y el desvelo vigilante y callado de nuestras madres,

la soledad de tantos hermanos, viudas y huérfanos,

la entrega generosa de nuestros mártires y difuntos,

el sentimiento noble y sencillo de nuestro pueblo.

Madre de la Caridad,

lleguen hasta tu altar del Cobre,

tan amado y venerado,

las suplicas que te presentamos.

Amén.

 

 

Santísima Virgen de la Caridad, Madre y Señora nuestra

 

Oh Santísima Virgen de la Caridad,

Madre y Señora nuestra

¡Con cuanta Alegría acudo a postrarme a vuestros pies!

Nadie puede publicar dignamente las maravillas

que obráis cada día a favor de vuestros devotos,

justificando así la confianza y el amor que ellos os profesan.

Virgen de los milagros

¡Como os llamaban nuestros mayores!:

curad a los enfermos, consolad a los afligidos,

dad ánimo a los desesperados vuestro,

preservad de toda desgracia a las familias,

proteged a la juventud, amparad a la niñez,

y bendecid a sus padres.

La tierna solicitud de amor maternal

vele sobre los justos para que perseveren;

sobre los pecadores, para que se conviertan;

para los sacerdotes, para fortalecerlos;

sobre todos los fieles cristianos, para salvarlos.

Desde vuestro Santuario del Cobre,

Virgen de la Caridad,

sed siempre el manantial de todas las gracias

para el pueblo cubano.

Desde vuestro trono sagrado

que tantas veces besaron con amor

y gratitud nuestros mayores,

dispensadnos todos los tesoros del cielo,

y hoy a pesar de nuestra indignidad,

escuchad propicia nuestras súplicas,

miradnos con amor

y alcanzadnos las gracias particulares

que os pedimos en este piadoso ejercicio.

 

 

 

 

Oración para ofrecer una vela

 

Madre mía:

que esta vela que dejo ante tu imagen

sea luz que me ilumine en mis dificultades

y en las decisiones que vaya a tomar;

que se convierta en fuego

para que Dios queme en mi

todo egoísmo, orgullo e impureza;

que sea una llama que caliente mi corazón

para amar a Dios y a mis hermanos.

Yo no puedo quedarme por más tiempo

aquí ante tu imagen, pero en esta vela

te dejo un poco de mi mismo.

Ayúdame a sentirme en mi vida

Protegido(a) por Dios,

nuestro Padre y por ti,

la mejor de las madres.

Amén.

 

 

 

 

Oración para ofrecer flores

 

Madre, a tus pies pongo estas flores;

no tengo muchas palabras

para bendecir a Dios nuestro Padre

y a Jesucristo nuestro Señor

que tu recibiste en tu vientre,

y ahora nos lo muestras en tu brazo izquierdo.

En cada uno de los pétalo de estas flores

va mi alabanza, mi gratitud,  mi suplica y promesa.

Yo se que tu me comprendes

porque sabes mirar con el corazón.

Gracias Madre

y así como estas flores perfuman tu altar,

perfuma tu también mi vida

y la de mi familia

dándonos siempre la fragancia,

el aliento de vida

y la fuerza del fruto bendito de tu vientre,

Jesucristo, nuestro Señor.

 

 

 

 

Oración ante un Cristo crucificado

 

En este día, Cristo del Calvario,

vine a rogarte por mi carne enferma;

pero, al verte, mis ojos van y vienen

de tu cuerpo a mi cuerpo, con vergüenza.

¿Cómo quejarme de mis pies cansados,

cuando veo los tuyos destrozados?

¿Cómo mostraste mis manos vacías,

cuando las tuyas están llenas de heridas?

¿Cómo explicarte a Ti mi soledad,

cuando en la cruz alzado y solo estás?

¿Cómo explicarte que no tengo amor

cuando tienes rasgado el corazón?

Ahora ya no me acuerdo de nada;

huyeron de mí todas mis dolencias.

El ímpetu del ruego que traía

se me ahoga en la boca pedigüeña.

Y sólo pido no pedirte nada;

estar aquí, junto a tu imagen muerta;

ir aprendiendo que el dolor

es sólo la llave santa de la santa puerta.

Amén.

 

 

 

 

Delante de la imagen de la Virgen de la Caridad

y desde el silencio de tu corazón

 

Dale gracias por cada uno de los favores que te ha alcanzado de dios (en especial el poder estar hoy en su casa)…

Preséntale el motivo por el cual has venido a postrarte a sus pies...

Preséntale el nombre de tus familiares y amigos...

Cuéntale lo que más te preocupa en estos momentos...

Pide que te alcance el perdón de dios por tus errores y faltas…

Ruega por la fraternidad y la unidad en tu hogar…

Ruega por tus familiares, amigos y vecinos enfermos...

Ruega por la paz, la unidad y el progreso de nuestro pueblo cubano...

Virgen María de la Caridad,

lleva a Tu Hijo Jesucristo,

nuestro Salvador,

estas súplicas que te presento.

Virgen María de la Caridad ?

ruega por nosotros.

 

 

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 14:34

Don Giuseppe (Padre) "Pino" Puglisi ("3P")

né le 15 septembre 1937 à Palerme (Sicile)

assassiné d'une balle dans la nuque

le jour de son anniversaire

le 15 septembre 1993 à Palerme

(Quartier de Brancaccio)

 

 

 

 

Le 15 avril 2013, lorsque ses restes sont déplacés du cimetière Sant'Orsola à la Cathédrale de Palerme, près de 20 ans après sa mort, le corps du Padre Pino Puglisi est retrouvé intact, incorrompu.

Il a été béatifié à Palerme le 25 mai 2013 pour martyre"in odium fidei" (à cause de la haine de la Foi").

Prêtre et éducateur, il avait fondé le 16 juillet 1991 l'Association "Centro di Accoglienza Padre Nostro" (Centre d'Accueil Notre Père), inaugurée officiellement dans son quartier de Palerme en 1993.

Lors de son déplacement en Sicile, le 15 septembre 2018, le Pape François a rendu hommage au Père Pino Puglisi et fustigé les mafieux de Cosa Nostra.

Le 9 mai 1993, le Saint Pape Jean-Paul II, en visite en Sicile, s'était déjà insurgé contre les crimes et les violences de la mafia sicilienne.

 

 

 

 

Prière pour la canonisation

du Bienheureux Père Pino Puglisi

 

Ô Dieu, notre Père,

qui par Ton Fils

et avec la puissance de Ton Esprit,

nous a prédestinés à être saints

et immaculés devant Toi dans la Charité,

écoute notre prière.

Toi qui as associé Ton serviteur

et notre frère Giuseppe Puglisi

au sacerdoce de Ton divin Fils,

comme annonciateur du mystère pascal

et dispensateur des dons du salut,

daigne le glorifier sur cette terre,

à travers le ministère de l’Église,

comme témoin de l’Amour du Christ

qui as donné sa vie pour nous.

Amen.

 

 

Traduction par Patrick ROBLES, le mercredi 19 septembre 2018 à Offemont, d'après la prière en italien (« Preghiera per la beatificazione di Padre Pino Puglisi ») composée par le Cardinal Salvatore De Giorgi lors du procès en béatification du Padre Pino Puglisi.

 

 

Film "L'ultimo sorriso" (Le dernier sourire)

réalisé à Palerme par

Rosalinda Ferrante et Sergio Quartana

avec l'acteur Paride Benassai

 

 

Extrait du film d’Emmanuelle Nobécourt

"Un prêtre contre la mafia"

CFRT - 2015

 

 

 

 

 

Preghiera al Beato Don Pino Puglisi

da recitare oggi per chiedere il suo aiuto

 

 

Beato martire Giuseppe, sei stato,

per grazia di Dio,

operaio infaticabile nella sua vigna,

testimone audace del Vangelo,

fratello e amico dei giovani,

difensore dei poveri e degli oppressi.

Intercedi per la Chiesa,

perché in essa il Signore susciti

generosi ministri del Vangelo,

uomini e donne capaci di impegnarsi

per la vera libertà, la pace e il bene di tutti.

Fa che anche noi possiamo avere

il tuo impavido coraggio nel rifiutare il male

e ogni compromesso con i poteri tenebrosi

e criminali degli uomini,

per rimanere fedeli a Cristo

e così entrare nella gioia del suo Regno.

Amen.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 11:55

Devise de Montbéliard :

"Dieu seul est mon appui ! ("appuy")

 

 

 

"Les armes et la devise ont été confirmées par les lettres patentes du 7 juillet 1825, et la devise reprend à peu près l'ancienne du XVIe siècle :

« En Dieu est mon appui » (H. Tausin)" (Wikipédia, 196.)

 

 

 

Armorial des départements français

 

 

 

En Dieu est mon appuy !

 

 

 

 

 

 

« Éternel, ma force et mon appui, mon refuge au jour de la détresse ! Les nations viendront à toi des extrémités de la terre, et elles diront : nos pères n'ont hérité que le mensonge, de vaines idoles, qui ne servent à rien. »

Jérémie 16:19 (Bible Louis Segond)

 

 

 

« Ils m'avaient surpris au jour de ma détresse ; mais l'Éternel fut mon appui. »

Psaume 18:18 (Bible Louis Segond)

 

 

 

« Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. »

Psaume 46 (46:2), (Bible Louis Segond)

 

 

 

« Sois mon appui, pour que je sois sauvé, et que je m'occupe sans cesse de tes statuts ! »

Psaume 119:117 (Bible Louis Segond)

 

 

 

Photo de Christophe Knoepffler (de Bethoncourt, Doubs)

81, Grande Rue à Audincourt (25400, Doubs)

Inscription gravée sur le fronton de la maison : "En Dieu mon appuy"

 

 

 

 

Temple Saint-Georges

en face du n°35, faubourg de Besançon

à Montbéliard (25200, Doubs)

Inscription gravée sur le fronton de l'entrée : "Dieu seul est mon apui"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Dieu mon appui" (chant G149)

 

 

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 12:15

Chiara Corbella, épouse Petrillo

née le 9 janvier 1984 à Rome

morte à 28 ans le 13 juin 2012 à Manziana (Italie)

 

 

Poème-prière pour demander la béatification

de la Servante de Dieu Chiara Corbella Petrillo

 

Pieuse et pure petite Chiara, tu étais tout entière tournée vers le Christ souffrant, compatissante avec la Vierge Immaculée aux pieds de Jésus crucifié, humble et confiante en la Miséricorde de Dieu, consacrée chaque jour à Marie avec ton mari (1). Toute petite déjà, tu désirais être une sainte ! (2)

Tu as été un exemple de vie chrétienne, pleine de patience et de persévérance dans la prière constante, malgré les tragédies qui t’ont frappée et la perte douloureuse de deux nouveau-nés (3).

Au milieu du deuil et des larmes qui t’ont accablée, le Sacré-Cœur Eucharistique de Jésus t’a réconfortée et l’Esprit Saint t’a consolée pour surmonter cet abîme de douleurs.

C’est ainsi que ta Foi, ton Espérance et ta Charité ont été récompensées par la naissance d’un nouvel enfant au beau prénom de Francesco (4), entre Assise, Pietrelcina et notre Saint Père François, et tu as fait le choix de l’offrande de ta vie (5) : en effet, tu as décidé de renoncer au traitement du « dragon » (6) qui t’empoisonnait lentement et irrémédiablement, en te sacrifiant pour que ton petit bébé puisse naître et vivre.

« Il n’y a pas de plus grand amour !... » (7) L’amour est éternel parce qu’il est béni de Dieu qui est Amour ! La maternité est sanctifiée par la bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu ! La vie est sacrée parce qu’elle est un don de l’Éternel !

Aussi, Seigneur, par les vertus héroïques et le sacrifice ultime d’amour maternel de Votre douce et fidèle Servante de Dieu Chiara Corbella Petrillo (8), nous Vous prions de daigner exaucer notre humble prière......., en permettant que la Sainte Église la compte bientôt au rang des Saintes, afin qu’éclate Votre Gloire sur terre et que soit fortifiée notre Foi pour notre sanctification.

Nous Vous le demandons au Nom de Jésus-Christ, qui vit et règne avec Vous et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 

Poème écrit par Patrick ROBLES le vendredi 14 septembre 2018 à Offemont, en la Fête de l'exaltation de la Sainte Croix.

 

(1) Cf « Prière de Consécration à Marie »  (« Preghiera di Consacrazione a Maria ») ci-après, que Chiara Corbella récitait tous les jours avec son mari Enrico Petrillo.

(2) Chiara a écrit à l’âge de 7 ans : « Maria e Gesù vi prego fate che io diventi santa » (« Marie et Jésus, je vous en prie, faites que je devienne (une) sainte ! », ou « Marie et Jésus, je vous prie de faire de moi une sainte ! »).

(3) Maria Grazia Letizia Petrillo (morte le 10 juin 2009 quelques heures après sa naissance), et Davide Giovanni Petrillo (mort le 24 juin 2010, lui aussi quelques heures après sa naissance).

(4) Saint François (Francesco en italien) d’Assise, Saint Padre Pio de Pietrelcina (Francesco Forgione), Pape François (Francesco en italien).

Le petit Francesco Petrillo est né le 30 mai 2011 ; il a 1 an quand sa tendre maman Chiara rejoint le paradis éternel.

(5) Cf Lettre Apostolique en forme de Motu Proprio du Pape François « Maiorem hac dilectionem » du 11 juillet 2017 (‘’Il n’y a pas de plus grand amour’’ en latin, Jean 15:13), introduisant l’« offrande de la vie » ("oblatio vitae") comme nouveau critère pouvant être retenu dans la procédure de béatification d'un Serviteur/d'une Servante de Dieu.

Postulateur de la Cause en Béatification de Chiara Corbella Petrillo : Père Romano Gambalunga, O.C.D.

(6) Chiara appelait son cancer le « dragon » (« drago »).

(7) Cf Jean 15:13 (ici, en latin, en grec et en anglais).

(8) Avec l’ouverture de sa cause en béatification le 21 septembre 2018 en la Basilique Saint-Jean-de-Latran à Rome, Chiara devient donc « Servante de Dieu ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prière de Consécration à Marie

d’après le site officiel dédié à Chiara

 

Ô Vierge Marie, toi qui es ma Mère,

toi qui m’aimes tant de la part de Dieu,

accueille aujourd’hui mon désir de me consacrer à toi.

Je te donne toute ma personne et toute ma vie,

je te donne mon corps, mes pensées et ce qui m’est cher,

ma capacité profonde d’aimer et de connaître la vérité.

Tout ce que j’ai est à toi et t’appartient.

Je te le donne pour pouvoir ainsi appartenir totalement au Christ,

vie de ma vie.

Avec confiance et amour je te le répète :

Étoile du Matin qui me mènes vers Jésus,

Totus Tuus.*

 

Prière avec laquelle Chiara et Enrico se confiaient tous les jours à Marie.

Toute à toi

 

 

 

 

 

Oh Lord, if it be for Your greater Glory and the building up of Your Kingdom, may Your faithful servant, Chiara Corbella Petrillo, be someday counted among Your Saints in Heaven! Amen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Preghiera di Consacrazione a Maria

 

O Vergine Maria, tu che sei mia Madre,

che tanto mi ami da parte di Dio

accogli oggi il mio desiderio di consacrarmi a te.

Ti dono tutta la mia persona e la mia vita,

ti dono il mio corpo, i miei pensieri e affetti,

la mia capacità profonda di amare e di conoscere il vero.

Tutto ciò che è mio è tuo e ti appartiene.

Te lo dono per poter così appartenere totalmente a Cristo,

vita della mia vita.

Con fiducia e amore ti ripeto:

Stella del Mattino che mi porti a Gesù,

Totus Tuus.

 

(Preghiera con cui Chiara ed Enrico si affidavano tutti i giorni a Maria)

 

 

 


Facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Queridos amigos, temos o prazer de anunciar que, no dia 21 de setembro, às 12 horas, na Basílica de San Giovanni in Laterano, haverá o rito oficial do processo de beatificação da Serva de Deus, Chiara Corbella Petrillo. A data que a Igreja de Roma escolheu não é acidental: esse é o dia do aniversário de casamento de Chiara e Enrico, o caminho de santidade que Chiara aceitou para entrar em comunhão com o Pai. O Vicariato de Roma depois de ter reconhecido, com o Édito do 2 de julho passado, em tempos surpreendentemente rápidos, a fama de Santidade desta jovem esposa e mãe, inicia a primeira sessão de uma verdadeira investigação para provar o exercício heróico das virtudes cristãs de Chiara. O rito, presidido pelo cardeal vigário Mons Angelo De Donatis, prevê a leitura do decreto que introduz a causa de beatificação, o estabelecimento e o juramento dos membros do Tribunal diocesano, que julgarão a exemplaridade da vida de Chiara. Este é um evento público no qual todos são convidados a participar! De forma excepcional, dado o grande interesse que esta história despertou entre os fiéis e não apenas, foi escolhido San Giovanni in Laterano, mãe de todas as Igrejas, como o local para celebrar este rito. Em apoio a esta grande obra da Igreja, às 16:00, celebraremos uma missa na Basílica de San Lorenzo para invocar o Espírito Santo sobre todos os que participarão do processo. Nos próximos dias, daremos todos os outros detalhes úteis para quem desejar e puder participar. #chiaracorbellapetrillo #chiaracorbellapetrillobrasil #servadedeuschiaracorbellapetrillo

Une publication partagée par Chiara Corbella Petrillo (@chiaracorbellapetrillo) le

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Marque aqui uma mamãe, o Papa Francisco tem um recado para ela! 😊 Trecho extraído da Exortação Apostólica pós-sinodal “Amoris Laetitia”, sobre o amor na família. A cada mulher grávida, quero pedir-lhe afetuosamente: Cuida da tua alegria, que nada te tire a alegria interior da maternidade. Aquela criança merece a tua alegria. Não permitas que os medos, as preocupações, os comentários alheios ou os problemas apaguem esta felicidade de ser instrumento de Deus para trazer uma nova vida ao mundo. Ocupa-te daquilo que é preciso fazer ou preparar, mas sem obsessões, e louva como Maria: «A minha alma glorifica o Senhor e o meu espírito se alegra em Deus, meu Salvador. Porque pôs os olhos na humildade da sua serva» (Lc 1, 46-48). Vive, com sereno entusiasmo, no meio dos seus incômodos e pede ao Senhor que guarde a tua alegria para poderes transmiti-la ao teu filho. #maternidadeealegria #amorislaetitia #chiaracorbellapetrillo #servadedeuschiaracorbellapetrillo #chiaracorbellapetrillobrasil

Une publication partagée par Chiara Corbella Petrillo (@chiaracorbellapetrillo) le

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sobre o santo Rosário na vida de Chiara! 💙 #chiaracorbellapetrillobrasil #chiaracorbellapetrillo

Une publication partagée par Chiara Corbella Petrillo (@chiaracorbellapetrillo) le

 

Chiesa di Sora-Cassino-Aquino-Pontecorvo

 

 

Cerimonia di apertura del processo di beatificazione, 21 settembre 2018 a Roma

 

 

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 11:47

 

 

Prayers for orphans

 

 

Prière de consécration des enfants

aux Saint Cœurs Unis de Jésus et Marie

 

Ô Sainte Mère du Salut,

je consacre mon enfant/mes enfants/les enfants de…

(citez le nom de l’enfant/les noms des enfants)

au Sacré-Cœur de Votre Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ,

et à Votre Cœur Immaculé, afin de les sanctifier

et de leur apporter la paix d’esprit et l’amour dans le cœur.

Sainte Marie, Mère de Dieu, abîme d’amour maternel,

priez pour que mes enfants soient acceptés

dans les bras miséricordieux de Votre Fils

et daignez les protéger du mal.

Bénissez-les et aidez-les à demeurer fidèles à la Sainte Parole de Dieu,

particulièrement quand ils seront tentés de se détourner de Lui.

Je Vous en prie au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

 

Traduit librement d’après une prière en anglais par Patrick ROBLES, le dimanche 9 septembre 2018.

 

 

Prière de Véronique pour les orphelins

("le blog catholique de Véronique", "de lala")

 

 

 

 

Le Père Fadalucas OGBONN, Prêtre catholique nigérian, est particulièrement impliqué dans les orphelinats du Nigéria, malgré les persécutions religieuses et les assassinats fréquents de fidèles, de Prêtres, de catéchistes, de gardiens d'église...

Dans un message privé très récent, il me criait son grand désarroi en insistant sur le fait que les orphelins du Nigéria manquaient de tout, y compris des besoins les plus élémentaires.

Alors, gardez dans vos prières ces pauvres enfants du Nigéria, d'Afrique et du monde entier, notamment dans les pays les plus pauvres et/ou sur les théâtres de guerres.

Patrick, l'auteur du blog.

 

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 07:52

Michel Guérin

né le 8 juin 1801 à Laval (Mayenne)

mort le 29 mai 1872 à Pontmain (Mayenne)

 

 

 

Site officiel de l'Abbé Michel Guérin

 

 

 

 

Prière pour la béatification

du Serviteur de Dieu Michel Guérin

 

Seigneur mon Dieu,

Tu as choisi le prêtre Michel Guérin, pasteur au cœur brûlant,

pour rassembler le petit peuple de Pontmain

et en faire une communauté fervente de foi, d’espérance et d’amour.

Lié à ses paroissiens à la vie à la mort,

c’est dans un attachement filial et inconditionnel à la Vierge Marie

qu’il puisa l’ardeur de sa mission pastorale.

Afin que grandisse dans notre Église la ferveur de la prière,

la confiance en Dieu qui exauce en peu de temps

et la dévotion envers la Vierge Marie,

Mère de l’espérance, apparue à Pontmain,

puisse la sainteté de l’abbé Michel Guérin être bientôt reconnue.

Et, par l’intercession de ton rayonnant serviteur,

accorde-nous, Père très bon,

la grâce que nous te demandons maintenant avec confiance…..

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père)

 

Avec la permission de Mgr Thierry Scherrer, Évêque de Laval, 1er juin 2013

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0