Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 15:17

Saint Janvier de Bénévent, martyr

San Gennaro (italien)

Januarius (latin)

né vers 272

mort le 19 septembre 305 à Pozzuoli

(Pouzzoles, Naples - Campanie)

 

 

Prière à San Gennaro,

Saint-Janvier,

Évêque martyr de Bénévent

 

Ô martyr invincible et mon puissant avocat, San Gennaro, moi votre humble serviteur, je me prosterne devant vous, et je rends grâce à la Très Sainte Trinité de la gloire qu’Elle vous a donnée dans le Ciel, et de la puissance qu’Elle vous a accordée sur la terre ; c’est pourquoi nous recourons à vous.

Je me réjouis surtout du miracle retentissant qui, après tant de siècles, se renouvelle dans votre sang, déjà versé par amour pour Jésus, et par ce privilège singulier, je vous prie de me secourir dans tous mes besoins, et particulièrement dans les tribulations qui me déchirent le cœur en ce moment. Ainsi soit-il !

Traduction libre de l’italien par Patrick ROBLES le 2 octobre 2016

 

 

 

 

Preghiera a San Gennaro

 
O glorioso Martire S. GENNARO,
che, con l'esercizio continuo
di tutte le virtù cristiane,
attendeste alla santificazione
del gregge affidato al vostro zelo pastorale
e di quanti vi conobbero;
 
Voi, che suggellaste,
col vostro sangue generoso,
la fede di Gesù Cristo su questo colle, 
dove ogni anno vive il segno prodigioso
del vostro martirio e del vostro valido patrocinio;
 
Otteneteci la grazia
di praticare fedelmente i nostri doveri cristiani,
di confessare generosamente la verità,
di amare sempre Gesù,
per assicurarci -con la vostra protezione-,
la gloria eterna del Paradiso.
 
Pater, Ave, Gloria.
 
 

Preghiera a San Gennaro

 

O martire invitto e mio potente avvocato San Gennaro

io umile vostro servo mi prostro innanzi a voi, e ringrazio 

la Santissima Trinità della gloria che vi ha elargita nel Cielo, 

e della potenza che vi comunica sulla terra

a pro di quelli che a Voi ricorrono.

Mi compiaccio soprattutto per quel miracolo

strepitoso che dopo tanti secoli si rinnova nel vostro sangue, 

già versato per amore di Gesù, e per tale singolare privilegio 

vi prego di soccorrermi in ogni mia bisogna e specialmente 

nelle tribolazioni che adesso mi straziano il cuore. Così sia.

 

 

Novena a San Gennaro martire

 
Nel nome del Padre e del Figlio e dello Spirito Santo. Amen.
 

I. Gloriosissimo nostro Protettore San Gennaro, ammiriamo il fervente vostro zelo, e la cura pastorale che esercitaste con tanta premura pei vantaggi spirituali del vostro gregge. Umilmente vi preghiamo, che vogliate ora dal Cielo provvedere ai bisogni di questa nostra Città, come delle nostre case e famiglie.

- Pater, Ave, Gloria

II. Gloriosissimo nostro Protettore San Gennaro, ammiriamo la vostra generosa costanza con la quale confessaste avanti il tiranno Timoteo la santa Fede di Gesù Cristo. Umilmente vi preghiamo d'intercederci costanza e fedeltà per confessare ed osservare la santa legge di Dio.

- Pater, Ave, Gloria

III. Gloriosissimo nostro Protettore San Gennaro, ammiriamo la vostra confidenza in Dio segnandovi col segno della santa Croce, ed entrando in quella accesa fornace, donde ne usciste illeso. Umilmente vi preghiamo che, come Voi per divino aiuto foste liberato da quelle voraci fiamme, così noi siamo liberi da quelle dell'inferno mediante la vostra intercessione.

- Pater, Ave, Gloria

IV. Gloriosissimo nostro Protettore San Gennaro, ammiriamo la vostra eroica sofferenza in sopportare tanti crudeli tormenti. Umilmente vi preghiamo ad ottenerci da Dio sofferenza per tollerare con merito i travagli di questa misera vita.

- Pater, Ave, Gloria

V. Gloriosissimo nostro Protettore San Gennaro, ammiriamo la sublime gloria a cui vi ha innalzato Iddio per i vostri eccelsi meriti. Umilmente vi preghiamo d'intercederci da Lui che, vivendo una santa vita ed imitando le vostre eroiche virtù, possiamo far parte della vostra gloria in Cielo.

- Pater, Ave, Gloria

 
 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Italie mystique
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 14:50

Paulette Callabat

laïque consacrée de l'Institut séculier Caritas Christi

née le 6 septembre 1923 à Carcassonne (Aude)

morte le 27 juillet 2005 à Limoux (Aude)

 

 

Acte d'offrande à Dieu de Paulette Callabat
Vendredi Saint, 19 avril 1957
 
Ce soir, Père, je vous ai dit mon désir
de m’offrir à vous comme victime
participant de près à la Passion et à la Croix de Jésus,
avec la Vierge Marie et tous ceux et
celles que vous avez acceptés.
 
Je sais que je n’en suis pas digne,
mais je vous demande de me préparer.
 
Je sais que ce désir viens de vous
et vous m’avez permis aujourd’hui de le formuler,
 
votre Esprit Saint l'a rendu réel,
je le porte en moi dans l’attente du jour,
où faisant partie d’une famille spirituelle constituée,
il arrivera à maturité,
 
et je pourrai dans un élan de tout mon être,
que je voudrais généreux et rempli d’amour,
me livrer humblement à vous.
 
En vous demandant de m’accepter
en victime pour continuer un peu la Passion de Jésus.

 

 

Paulette Callabat, future Bienheureuse ?!

(Site du Diocèse de Carcassonne et Narbonne)

 

 

par l'intercession de Paulette Callabat
et pour demander sa béatification
 
Seigneur,
Dieu de tendresse et de miséricorde,
Paulette a vécu toute sa vie
sous Ton regard et dans Ton amour.
 
Elle a reconnu le visage de Ton Fils
dans les pauvres, les souffrants,
les rejetés, les immigrés.
 
Tu lui as accordé la grâce
de s’oublier pour qu’à travers elle,
ils puissent Te reconnaître.
 
Pour elle, aimer, Te faire aimer,
ne faisait qu’un.
 
C’est à Marie qu’elle confiait tous les jours
la fidélité de sa vie.
 
Nous Te demandons humblement
de l’accueillir dans Ta gloire,
et que vienne sa béatification
pour nous aider à l’imiter
dans le service des frères et la prière fervente.
 
Dieu d’Amour, par son intercession,
daigne accepter les grâces que nous Te demandons
pour le bien de l’Eglise et le salut de tous.
 

Imprimatur : Mgr Alain Planet

Evêque de Carcassonne et Narbonne

25 mars 2014

 
Les personnes qui obtiennent des grâces par l’intercession de Paulette sont invitées à écrire à :
Postulation de la cause de Paulette
2, place du Presbytère - 11300 Limoux
 
 
 
 
 
 
Note : Après la requête conjointe de l'Association "Les Amis de Paulette Callabat" et de la paroisse Saint-Jean-XXIII-en-Razès comme acteurs de la Cause en béatification de Paulette Callabat, présentée le 13 septembre 2012, le Nihil Obstat a été prononcé le 1er avril 2014 par la Congrégation pour la Cause des Saints, et l'enquête diocésaine a commencé lors de sa première séance à l'Evêché de Carcassonne et Narbonne le 13 mai 2014, suite au décret officiel de Mgr Planet, Evêque de Carcassonne et Narbonne, le 13 avril 2014.  Le diacre Philippe Lecomte a été nommé postulateur de la Cause.
 
 
 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 10:22

Père Jacques Hamel

égorgé en pleine Messe

le 26 juillet 2016

à près de 86 ans

 

 

Jésus, me voici devant Toi

 

Refrain
Jésus, me voici devant toi,
Tout simplement dans le silence ;
Rien n'est plus important pour moi
Que d'habiter en ta présence.
 
1. Avec des larmes dans les yeux
Ou plein de joie sur le visage,
Des rêves fous ou dangereux,
Un coeur qui recherche un rivage.
 
2. Avec l'orage ou le ciel bleu,
Avec ce monde et ses naufrages,
Ceux qui te prient ou bien tous ceux
Qui restent sourds à ton message.
 
3. Quand viendra-t-il ton jour, mon Dieu
Où j'apercevrai ton visage ;
Tu seras là, c'est merveilleux,
Les bras ouverts sur mon passage.
 
 
Auteur-compositeur : Jean-Claude Gianadda (1987).
Cote secli : DEV 173 (ancienne cote : P 510). Editeur : Studio SM
 

 

Jeanne-Marie Kegelin, enfant martyre, aimait beaucoup cette chanson (cf : archives du blog jeanne-marie.over-blog.fr).

 

Les étapes préliminaires de l'enquête diocésaine relatives à la béatification de Jeanne-Marie ont débuté le 28 octobre 2011, mais n'ont pas encore reçu le "nihil obstat" de la CSS.

 

 

Neuvaine à Jeanne-Marie et poème-prière pour le repos de son âme

 

 

Jeanne-Marie Kegelin

née le 28 juillet 1993 à Strasbourg

martyrisée le 18 juin (?) 2004 à Rhinau

 

 

« Jésus, je te remercie parce que tu m'as donné la force d'être bonne et que tu as été crucifié pour nous sauver. Aide-moi à faire beaucoup de sacrifices et que je reste dans la joie ! »

Extraits des notes de Jeanne-Marie retrouvées par sa famille après son assassinat.

 

Hommage du chanteur chrétien Steven RICHE à la petite Jeanne-Marie

 

 

"Jeanne Marie K est un hommage à Jeanne Marie Kegelin. Son histoire m'a bouleversé. J'ai voulu comprendre pourquoi une petite fille si pure avait eu un parcours si tragique. J'étais révolté face à ce destin si terrible. Et puis j'ai regardé le témoignage de ses parents sur KTO.
J'ai rencontré son frère de façon providentiel et j'ai compris que le bon Dieu s'était d'une certaine façon adressé à moi. L’idée de la chanson est venue très vite et s’est même imposée d’elle-même."
 
Source : "La révélation pop louange", dossier de presse sur le chanteur Steven Riche avant la sortie de son album "Vivant", le 2ème en studio, au printemps 2009.

 

 

Site officiel de Steven RICHE

 

 

Prière pour demander la béatification de

Jeanne-Marie Kegelin, enfant martyre

Emission de KTOTV

"Jeanne-Marie : face à l'horreur, la prière"

diffusée le 25 janvier 2006

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 16:53
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Paroisses
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 16:01
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 15:57
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Paroisses
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 15:53
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Paroisses
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 15:52
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 18:57

 

Neuvaine au Sacré Cœur de Jésus

de Paray-le-Monial

 

Les événements de Paray-le-Monial

Entre 1673 et 1690, Jésus est apparu à Sainte Marguerite-Marie Alacoque à Paray-le-Monial, en lui dévoilant Son Sacré-Cœur et en lui donnant mission de propager au monde Son message d’amour pour tous les hommes.

Ces apparitions sont reconnues par l’Église.

Sainte Marguerite-Marie Alacoque a été canonisée en 1920.

 

Prier la neuvaine au Sacré-Cœur

1. Méditation du jour

2. Prier une dizaine ou un chapelet

Après un « Notre Père », un « Je Vous salue Marie » et un « Gloire au Père », égrainer son chapelet avec ces deux prières :

  • Sur les grains de la dizaine : « Sacré Cœur de Jésus, j’ai confiance en Toi ! »
  • Sur les gros grains : « Jésus, doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au Tien ! »

3. Prier la consécration au Sacré-Cœur

« Seigneur Jésus, Toi qui es venu allumer un feu sur la terre, je m’abandonne aujourd’hui à la Volonté du Père et au Souffle de l’Esprit. Purifie mon cœur, embrase-le d’amour et de charité, fais grandir en moi le désir de la sainteté. Par le Cœur Immaculé de Marie, je me consacre tout entier à Ton Cœur pour T’aimer et pour Te servir. »

 

«Jésus, doux et humble de Cœur, rendez mon cœur semblable au Vôtre ! »

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face

(« Des violettes blanches », parmi les « Fleurs Mystiques

destinées à former ma corbeille de noces »)

 

 

Premier jour

Confiance et Repos

« Jésus me fit reposer longuement sur Sa divine poitrine ». (Sainte Marguerite-Marie)

« Après, Il me demanda mon cœur, lequel je Le suppliai de prendre, ce qu’Il fit et le mit dans le Sien adorable, dans lequel Il me fit voir comme un petit atome qui se consumait dans cette ardente fournaise, d’où le retirant comme une flamme ardente en forme de cœur, Il le remit dans le lieu où Il l’avait pris. » (1ère grande apparition)

À Paray-le-Monial, Jésus invite à reposer sur Son Cœur. Saint Claude La Colombière nous montre le chemin, la confiance : « J’ai résolu de vivre sans aucun souci et de me décharger sur Vous de toutes mes inquiétudes ». Nous aussi, remettons nos soucis dans le Cœur de Jésus.

« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes » dit Jésus. (Mt 11, 28-29)

 

Deuxième jour

Miséricorde

« Mon Cœur est passionné d’amour pour les hommes et pour toi en particulier ». (Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

À Paray-le-Monial, Jésus montre que, si nous sommes des abîmes d’indignité, il descend et se penche sur notre misère. C’est ce que nous explique Saint Claude : « Je sais ce que peuvent les tentations les plus fortes contre les âmes les plus affermies. J’ai vu tomber des saints… J’aurais beau perdre la grâce par le péché, jamais je ne perdrai mon espérance. Je dirais à Dieu avec confiance : ‘Je Vous ai grièvement offensé, ô mon aimable Rédempteur ; mais ce serait bien encore pis, si je Vous faisais cet horrible outrage de penser que Vous n’êtes pas assez bon pour me pardonner’ ».

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle ». (Jn 3, 16)

 

Troisième jour

Croix

« Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’Il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consumer pour leur témoigner Son Amour ». (3ème apparition, Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

À Paray-le-Monial, Jésus découvre « les merveilles inexplicables de Son pur Amour et jusqu’à quel excès Il l’avait porté d’aimer les hommes » dit Marguerite-Marie.

« Ce divin Cœur me fut présenté comme dans un trône de flammes, plus rayonnant qu’un soleil et transparent comme un cristal, avec cette plaie adorable, et Il était environné d’une couronne d’épines, qui signifiait les piqûres que nos péchés Lui faisaient, et une croix au-dessus qui signifiait que, dès les premiers instants de Son Incarnation, c’est-à-dire dès lors que ce Sacré-Cœur fut formé, la Croix y fut plantée, et Il fut rempli, dès ces premiers instants, de toutes les amertumes que Lui devaient causer les humiliations, pauvreté, douleurs et mépris que la sacrée Humanité devait souffrir, pendant tout le cours de Sa vie et en Sa Sainte Passion ».

« Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin ». (Jn 13, 1)

 

Quatrième jour

Disciple bien-aimé

« Si, jusqu’à présent, tu ne t’es attribué que le titre de Ma servante, Je veux faire de toi la disciple bien-aimée de Mon Sacré-Cœur ». (Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

À Paray-le-Monial, Jésus fait de Ses serviteurs Ses amis. « Je t’envoie Mon fidèle serviteur et parfait ami » dit Jésus, annonçant la venue de Saint Claude. Plus tard, un franciscain de Londres rendra ce témoignage : « Chaque fois que je suis en présence du Père Claude La Colombière, j’ai l’impression d’être en présence du disciple que Jésus aimait ». À notre tour, recevons cette grâce de disciple bien-aimé et redisons avec le saint jésuite : « Jésus, Vous êtes le seul et véritable ami. Vous prenez part à tous mes maux… Vous m’écoutez avec bonté… Je Vous trouve toujours et en tout lieu ; Vous ne vous éloignez jamais ; et si je suis obligé de changer de demeure, je ne laisse pas de Vous trouver où je vais… ».

« Près de la croix de jésus se tenait sa mère ; près d’elle, le disciple que Jésus aimait ». (Jn 19, 25-26)

 

Cinquième jour

Eucharistie

« J’ai soif, mais d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint-Sacrement, que cette soif me consume ». (Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

À Paray-le-Monial, à chaque grande apparition, « Jésus-Christ, mon doux maître, se présenta à moi… une fois entre les autres, que le Saint-Sacrement était exposé ». Eucharistie et Sacré-Cœur sont intimement liés : « Tu me recevras dans le Saint-Sacrement autant que l’obéissance te le voudra permettre. Tu communieras de plus tous les premiers vendredis de chaque mois ».

Un jour qu’elle reçut la communion des mains de Claude, Jésus dit également à Marguerite-Marie : « Désormais, ces trois cœurs sont à jamais unis ». Dans une vision, elle voyait le Cœur de Jésus, le sien et celui de Claude. Renouvelons notre conscience du trésor de la communion eucharistique pour nous et pour nos frères.

« Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui » dit Jésus. (Jn 6, 56)

 

Sixième jour

Réparation

« Les ingratitudes et les méconnaissances me sont beaucoup plus sensibles que tout ce que J’ai souffert en Ma Passion ». (Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

À Paray-le-Monial, Jésus nous révèle l’angoisse de Son agonie. Il propose de réparer ces ingratitudes en Lui manifestant notre gratitude et en L’accompagnant dans Son offrande pour les pécheurs, particulièrement en vivant l’Heure Sainte : « Toutes les nuits du jeudi au vendredi, Je te ferai participer à cette mortelle tristesse que J’ai bien voulu sentir au Jardin des Oliviers ; laquelle tristesse te réduira, sans que tu la puisses comprendre, à une espèce d’agonie plus rude à supporter que la mort. Pour m’accompagner dans cette humble prière que je présentai à Mon Père parmi toutes Mes angoisses, tu te lèveras entre onze heures et minuit pour te prosterner pendant une heure avec Moi… »

« J’ai soif » dit Jésus. (Jn 19, 28)

 

Septième jour

Fête

« Je te demande que le premier vendredi d’après l’octave du Saint-Sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer Mon divin Cœur ». (Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

À Paray-le-Monial, « Les esprits bienheureux, les séraphins qui chantaient d’un concert admirable, m’invitèrent à m’unir avec eux dans les louanges de ce divin Cœur » : « Je n’osais pas le faire », dit la sainte, « mais ils m’en reprirent  et me dirent qu’ils étaient venus afin de s’associer avec moi pour Lui rendre un continuel hommage d’amour, d’adoration et de louanges ; et que, pour cela, ils tiendraient ma place devant le Saint-Sacrement, afin que je pusse aimer sans discontinuation par leur entremise… ». Avec eux, redisons : « L’amour triomphe, l’amour jouit, l’amour du saint Cœur réjouit ! ».

« Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut » dit le prophète Isaïe. (Is 12, 3)

 

Huitième jour

Mission

« Mon Cœur est si passionné d’Amour pour les hommes et pour toi… que ne pouvant plus contenir les flammes de Son ardente Charité, il faut qu’Il les répande par ton moyen ». (Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

« Nous aimerons avec le Cœur du Christ » exhorta le Bienheureux Pape Paul VI. Nos défauts ne sont pas un obstacle à la mission : « Je t’ai choisie comme un abîme d’indignité et d’ignorance pour l’accomplissement de ce grand dessein, afin que tout soit fait par Moi » dit Jésus à Marguerite-Marie.

Avec Saint Claude, prions : « Sacré Cœur de Jésus, enseignez-moi ce que je dois faire pour parvenir à la pureté de Votre Amour, duquel Vous m’avez inspiré le désir. Je sens en moi une grande volonté de Vous plaire et une grande impuissance d’en venir à bout sans une grande lumière et un secours très particulier que je ne puis attendre que de Vous. Faites en moi Votre Volonté, Seigneur ; je m’y oppose, je le sens bien ; mais je voudrais bien, ce me semble, ne pas m’y opposer. C’est à Vous à tout faire, divin Cœur de Jésus-Christ… ».

« Je suis venu jeter un feu sur la terre, et comme je voudrais que déjà il fût allumé ! ». (Lc 12, 49)

 

Neuvième jour

Jésus, Roi de gloire

« Si tu crois, tu verras la puissance de Mon Cœur » ». (Jésus à Sainte Marguerite-Marie)

À Paray-le-Monial, « Jésus-Christ, mon doux maître, se présenta à moi tout éclatant de gloire avec Ses Cinq Plaies brillantes comme cinq soleils, dit Marguerite-Marie, et de cette sacrée Humanité sortaient des flammes de toutes parts, mais surtout de Son adorable poitrine qui ressemblait à une fournaise ; et s’étant ouverte, me découvrit Son tout Aimant et tout Aimable Cœur, qui était la vive source de ces flammes ».

« Voici, il vient avec les nuées ; chacun le verra, même ceux qui l’ont transpercé… ». (Ap. 1, 7)

 

Le mot du Père Benoît Guédas, Recteur des Sanctuaires de Paray-le-Monial

« Jésus nous a aimé avec un cœur d’homme » dit le concile Vatican II (GS24).

« Après la mort de Jésus, un soldat de sa lance lui perça le côté et il sortit aussitôt du sang et de l’eau. Celui qui a vu rend témoignage ! ». (Jn 19, 34)

Sainte Marguerite-Marie, bénéficiant des apparitions du Sacré Cœur de Jésus, écrit : « Jésus me découvrit les merveilles de Son Amour qu’Il m’avait toujours tenues cachées jusqu’à lors ; Il me fit reposer sur Sa divine poitrine ». Et le Pape Saint Jean Paul II nous interpelle : « Le Cœur de Jésus demeure à jamais ouvert sur le monde ».

Avec cette neuvaine, à la suite de Sainte Marguerite-Marie et de Saint Claude La Colombière, les Saints de Paray-le-Monial, plongeons-nous aussi dans le Cœur de Jésus et laissons-Le embraser nos cœurs de Son Amour.

 

Source : © Livret de la neuvaine au Sacré Cœur de Jésus édité par les :

Sanctuaires de Paray-le-Monial

BP 40 104

71 609 Paray-le-Monial cedex

Tél. : 03 85 81 90 22

Site officiel : www.sanctuaires-paray.com

Années 2015-2016

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Neuvaines
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 19:18

 

 

Invictus

 

Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Noires comme un puits où l'on se noie,
Je rends grâce aux dieux, quels qu'ils soient,
Pour mon âme invincible et fière.

 

Dans de cruelles circonstances,
Je n'ai ni gémi ni pleuré.
Meurtri par cette existence,
Je suis debout, bien que blessé.


En ce lieu de colère et de pleurs
Se profile l'ombre de la Mort,
Je ne sais ce que me réserve le sort
Mais je suis, et je resterai sans peur.


Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

 

William Ernest Henley (1849-1903)

 

Traduction française tirée du film "Invictus"

 

 

 

Invictus

 
Out of the night that covers me,
Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.

In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.

Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds, and shall find me, unafraid.

It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.
 
 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Réflexions
commenter cet article