Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 10:00

Au centre, Mère Marie-Reine,

Prieure de la Communauté des moniales

 

 

 

Le Prieuré des Sœurs bénédictines Sainte-Marie-des-Anges se trouve à Bout-Bois, au Carbet, sur la côte ouest de la Martinique, près du Morne-Vert. C'est en 1977 que les moniales de Sainte-Cécile de Solesmes fondent ce Prieuré. Quinze Sœurs y vivent, y prient et y travaillent, dont seulement quatre sont originaires de la métropole. Les Sœurs ont une exploitation agricole de fruits tropicaux. Elles produisent de la confiture et des pâtisseries dans la pure tradition martiniquaise.

 

Il existe un très beau documentaire : "Si Bon Die le (si Dieu le veut)", réalisé en 2010 par Lizette Lemoine et Aubin Hellot, diffusé sur KtoTv le 31 août 2017 (rediffusé le 2 et le 4 septembre 2017), disponible en DVD sur le site officiel du monastère.

 

 

Abbaye de Keur Guilaye (Sénégal)

 

 

Abbaye de Keur Moussa (Sénégal)

 

 

 

 

Commune du Carbet

 

 

 

 

David Macaire, Archevêque

de Saint-Pierre et Fort-de-France

 

 

Diocèse de Martinique

 

 

 
 
 

 

Miracle eucharistique du Morne Rouge le 8 mai 1902

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Paroisses Vidéos Sainte Afrique Antilles-Caraïbes
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:22

Sr-Claire-Gagne-en-Haiti-parousie.over-blog.fr.jpg

Sœur Claire Gagné

Congrégation des Sœurs de la Charité de Saint Louis

 

 

 

 

 

Magnificat - Mayifikat

Créole haïtien

Kreyòl ayisyen

 

46 Lè sa a Mari di: Nanm mwen ap chante pou Mèt la ki gen pouvwa.

 

47 Lespri m' pran plezi nan Bondye ki delivrans mwen.

 

48 Paske li voye je l' sou mwen, yon sèvant ki soumèt devan li. Wi, depi koulye a, epi pou tout tan, tout moun pral di: Ou se yon fanm Bondye beni!

 

49 Paske Bondye ki gen tout pouvwa a fè anpil bèl bagay pou mwen. Non li, se yon non pou tout moun respekte.

 

50 L'ap toujou gen pitye pou tout moun ki gen krentif pou li.

 

51 Li fè lèzòm santi fòs ponyèt li. Li fè moun ki gen lògèy ak gwo lide nan kè yo pèdi tèt yo.

 

52 Li desann chèf ki te byen chita nan fotèy yo. Li leve moun ki pa gen pretansyon yo.

 

53 Li bay moun ki grangou yo anpil byen. Li voye rich yo ale san anyen.

 

54 Li vin pote sekou bay pèp Izrayèl k'ap sèvi l' la. Li pa bliye fè wè jan li toujou gen kè sansib,

 

55 pou Abraram ansanm ak tout ras li a, dapre pwomès li te fè zansèt nou yo.

 

Lik 1 : 46-55 (Haitian Creole Version)

 

 

 

 

Notre-Dame du Perpétuel Secours,

Patronne d'Haïti

 

 

Papa-nou-ki-nan-syel-la-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Pater Noster - Papa Nou

Kreyòl ayisyen

 

9 Men ki jan pou nou lapriyè: Papa nou ki nan syèl la, Nou mande pou yo toujou respekte non ou.

 

10 vin tabli gouvènman ou, pou yo fè volonte ou sou latè, tankou yo fè l' nan syèl la.

 

11 Manje nou bezwen an, ban nou l' jòdi a.

 

12 Padonnen tout sa nou fè ki mal, menm jan nou padonnen moun ki fè nou mal.

 

13 Pa kite nou nan pozisyon pou n' tonbe nan tantasyon, men, delivre nou anba Satan. Paske, se pou ou tout otorite, tout pouvwa ak tout lwanj, depi tout tan ak pou tout tan. Amèn.

 

Matye 6 : 9-13 (Haitian Creole Version)

 

 

Icone-Tota-pulchra-es-Maria-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Ave Maria - Mari se pou kontan

Kreyòl ayisyen

 

Mari se pou kontan.

Ou menm ki plen favè,

Granmèt la avèk ou.

Li beni ou pase tout fiy,

E li beni Jezi, pitit ou fè a.

Mari, ou sen,

Ou se Manman Bondye, nou se pechè.

Lapriyè pou nou jodiya

Ak lè nou prèt pou nou mouri.

Amèn.

 

 

Prière de libération par la bénédiction

de Sœur Claire Gagné

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Vidéos Antilles-Caraïbes
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 07:42

Charite--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Bib la an Kreyòl ayisyen

Nouvo Testaman

Levanjil selon Sen Matye

 

 

Haiti--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Priere--parousie.over-blog.fr.jpg 

 

 

 

Dieu-c-est-la-Vie--le-diable-c-est-la-mort--parousie.over-.jpeg

 

 

Haiti--parousie.over-blog.fr--2-.gif

 

 

Imploration--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Papa nou

 

9 Men ki jan pou nou lapriyè : Papa nou ki nan syèl la, Nou mande pou yo toujou respekte non ou.

10 Vin tabli gouvènman ou, pou yo fè volonte ou sou latè, tankou yo fè l' nan syèl la.

11 Manje nou bezwen an, ban nou l' jòdi a.

12 Padonnen tout sa nou fè ki mal, menm jan nou padonnen moun ki fè nou mal.

13 Pa kite nou nan pozisyon pou n' tonbe nan tantasyon, men, delivre nou anba Satan. Paske, se pou ou tout otorite, tout pouvwa ak tout lwanj, depi tout tan ak pou tout tan. Amèn.

14 Si nou padonnen moun lè yo fè nou mal, Papa nou ki nan syèl la va padonnen nou tou.

 

Matye 6:9-14

 

O-Croix--sauve-nous--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Ave Maria

 

Mari se pou ou kontan

Ou menm ki plen farè

Granmèt la avèk ou

Li beni ou pase tout fi

E, li bemi Jezu pitit ou fè a

Mari ou sen, ou se manman Bondye

Nou se pechè

La priyè pou nou jodya

Ak lè nou prèt pou mouri. Amèn.

 

Second-response-is-up-to-all-of-us--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Haiti--parousie.over-blog.fr--3-.gif

 

 

Mains-priant-et-Bible--parousie.over-blog.fr.jpg

Créole Saint-Lucien

 

"9. Mi kalité lapwiyè-a pou’w pwédyé :

 

Papa nou ki an syêl,

nou ka pwédyé pou tout moun

onnowé’w kon Bondyé.

 

10. Nou ka pwédyé pou tout moun

vini anba kondwit ou,

épi pou tout moun obéyi’w asou latê-a

menm kon tout sa ki an syêl

ka obéyi’w.

 

11. Ban nou jòdi-a manjé-a nou

bizwen-an.

 

12. Pawdonnen nou péché nou

menm kon nou ka pawdonnen

moun ki fê nou mové.

 

13. Pa kité nou tonbé anba tantasyon,

mé délivwé nou anba lanmen Denmou-an."

 

Matthieu 6:9-13

 

Vieille-femme-d-Haiti-pleurant--parousie.over-blog.fr.jpg

Repost 0
Published by Patrick ROBLES - dans Vidéos Antilles-Caraïbes
commenter cet article
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 19:22

 

 


Les invocations de ce chapelet ont été révélées par Notre Seigneur Jésus Christ à Soeur Amalia, l'une des huit fondatrices de l'Institut missionnaire du Divin Crucifié, à Bahia, au Brésil (le 8 novembre 1929).
Paroles de Notre Seigneur Jésus-Christ à Soeur Amalia : "Ma fille, tout ce que les hommes Me demandent, eu égard aux Larmes de Ma Mère, Je suis obligé de le leur accorder de la façon la plus aimable. Ma Mère donnera plus tard ce trésor à votre Institut, comme un aimant de Miséricorde."
La Mère de Dieu remit ce chapelet à Soeur Amalia, le 8 Mars 1930. Les grains de ce chapelet, qui avaient la blancheur de la neige, brillaient comme des soleils.
Paroles de la Mère de Dieu : "Voici le Chapelet de mes Larmes. Mon Fils vous en a déjà révélé les invocations. Il veut qu'on m'honore d'une façon particulière par cette prière, et il accordera volontiers, au nom de mes Larmes, de grandes grâces. Ce chapelet servira pour la conversion de beaucoup de pécheurs... Le diable sera vaincu par ce chapelet et son empire infernal détruit."
Prières et dévotions

 

 

 

 

Chapelet des Larmes de la Très Sainte-Vierge

 

 

 

A la place du : "Je crois en Dieu" : "Ô Jésus, notre Divin Sauveur Crucifié ! Prosternés à Vos pieds, nous Vous offrons les Larmes de Celle qui Vous a accompagné durant Votre Chemin de Croix si douloureux, avec un Amour si ardent et si compatissant. Exaucez, Ô Bon Maître, nos supplications et nos demandes, par amour pour les Larmes de Votre Très Sainte Mère. Accordez-nous la grâce de comprendre les enseignements douloureux que nous donnent les Larmes de cette bonne Mère, afin que, accomplissant toujours sur terre Votre Sainte Volonté, nous soyons jugés dignes de Vous louer et de Vous glorifier éternellement dans le Ciel. Ainsi soit-il."

Sur les gros grains :
V. - "Ô Jésus ! Prenez en considération les Larmes de Celle qui Vous a aimé le plus sur terre."
R. - "Et qui Vous aime le plus ardemment au Ciel."

Sur les petits grains :
V. - "Ô Jésus ! Exaucez nos supplications et nos demandes."
R. - "Par amour pour les Larmes de Votre Sainte Mère."

Sur les 3 petits grains qui suivent la médaille :
"Ô Jésus ! Prenez en considération... " (c'est-à-dire l'invocation comme sur les gros grains.)

A la fin du chapelet, dire la prière suivante :
"Ô Marie ! Mère du bel Amour, Mère de douleur et Mère de toute Miséricorde ! Nous Vous demandons d'unir nos supplications aux Vôtres, afin que Votre Divin Fils, auquel nous nous adressons avec confiance en vertu de Vos larmes, exauce nos supplications et nous accorde, en plus des grâces que nous Lui demandons, la couronne de gloire durant l'éternité. Ainsi soit-il."

 

link

 

 

 

 

 

 

 

 





En Guadeloupe, la Sainte-Vierge a fait une apparition le 9 mai 1977 et une autre le 3 juin de la même année .
Un oratoire a été construit sur la berge opposée à la route, avec une avancée dans la rivière. Une inscription est portée sur l'édifice :
"Ici la vierge Marie est apparue. Tous ceux qui viendront ici avec beaucoup de foi et de confiance sans curiosité recevront des grâces et ici il y aura beaucoup de miracles"


 

 

 

 

 

 

 

 

Sanctuaire Notre-Dame des Larmes
Guadeloupe

 







 
La Vierge Marie est apparue à plusieurs reprises à quatre jeunes femmes en Martinique, le 26 décembre 1892. Ce miracle, authentifié et validé par les autorités religieuses de l'époque, a fait l'objet d'un minutieux rapport rédigé par un prêtre qui procéda à un interrogatoire serré des témoins de ces événements. Ce fut une longue et difficile bataille pour faire reconnaître ces apparitions, dans un contexte difficile marqué par l'éruption de la montagne Pelée qui fit trente mille morts et détruisit jusqu'aux archives de l'évêché relatives à ces faits.


Notre-Dame de la Délivrande
Martinique


 
S'il est une commune de Martinique où le phénomène religieux revêt une certaine importance, c'est bien la commune du Morne rouge. En effet, l'Eglise Notre-Dame de la Délivrande occupe une place particulière à la Martinique. Créée en 1851 par le Père Le Heurpeur, nouvellement nommé évêque de la Martinique, elle est le siège de la Sainte Patronne de la Martinique. De fait, chaque année, l'église Notre-Dame de la Délivrande accueille, le 30 Août, le pèlerinage diocésain. Pas moins de 20 000 personnes participent à ce moment fort de la vie catholique à la Martinique.


En réalité, ce pèlerinage ne marque pas seulement une étape pour le Morne-Rouge ; mais s'inscrit dans une stratégie de développement pour la commune, basée sur le tourisme religieux. Par tourisme religieux, il faut entendre toutes les activités liées à l'église et aux dates importantes de la liturgie.
Cette orientation politique repose sur deux grandes actions :
- d'une part l'aménagement et l ‘amélioration des sites religieux,
- d'autre part l'accueil des pèlerins.


Le Morne-Rouge


Le 13 décembre 1851, Mgr Le Herpeur premier évêque de la Martinique écrivait : « Considérant qu'il a plu à Notre Seigneur de répandre la dévotion à la Sainte Vierge dans toutes les paroisses et dans les cœurs de la Martinique (...) La chapelle du Morne-Rouge portera désormais le titre de Notre-Dame de la Délivrande (...) Nous voulons que la Mère de Dieu soit la Patronne, la Maîtresse, la Reine et la Mère du diocèse et de chacune des âmes qui nous sont confiées ». La dévotion à Notre-Dame de la Délivrande tire son origine du diocèse de Bayeux dont Mgr Le Herpeur était originaire. En Normandie (à Douvres-la-Délivrande, dans le calvados), se trouve un sanctuaire célèbre dans tout le pays et centre de pèlerinages incessants, c'est Notre-Dame de la Délivrande. Son origine se perd, comme on dit couramment, dans la nuit des âges.










 
Halos dans le soleil martiniquais (2005)


C'est en 1851 que l'abbé Le Herpeur fut nommé évêque de la Martinique. Le conseil des colonies s'était décidé, sur les instances du Père Libermann supérieur de la congrégation du, Saint-Esprit ( les spiritains ), à la création d'évêchés dans les Antilles Françaises, pour y réorganiser la vie religieuse qui laissait trop à désirer. L'abbé Le Herpeur fut proposé pour le nouvel évêché de Martinique et agréé par le Pape Pie IX. Il partit de la Délivrande, le cœur débordant de confiance. Cette confiance envers Notre-Dame de la Délivrande, il allait l'exercer presque aussitôt, et ce fut là l'occasion qui donna naissance au pèlerinage de la Délivrande de la Martinique. Cette occasion paraît avoir été préparée et voulue par la Sainte-Vierge qui semble vraiment avoir choisi son serviteur pour aller propager son culte aux Antilles.















Le bateau qui emmenait Mgr Le Herpeur ainsi que des prêtres et des séminaristes vers son nouveau diocèse, fut pris dix jours durant dans une tempête. Une nuit, le capitaine fit avertir l'évêque de la gravité et de l'imminence du péril. On se confessa comme pour la dernière fois et l'on attendit la mort. Le lendemain, 25 mars, fête de l'Annonciation de la Sainte-Vierge, la mer se calma. Que s'était-il passé ? Au plus fort de la tempête, Mgr Le Herpeur fit vœu à la Sainte Vierge, si le bateau échappait à la tempête, d'établir une église en Martinique à la Grande Patronne du diocèse de Bayeux et d'en établir le culte dans son nouveau diocèse. Mgr Le Herpeur arriva en Martinique le 25 avril. Son premier soin dut être de réaliser son vœu car on voit qu'il se met en quête d'un terrain. Il choisit le Morne-Rouge à la suite d'un fait qui lui rappelait les grandes interventions de la Sainte Vierge de la Délivrande. Une épidémie de fièvre jaune se déclara à Saint-Pierre, siège du diocèse, et décima le clergé. L'évêque, nouvellement arrivé et, par conséquent en danger d'être atteint, fut obligé de se réfugier précisément au Morne-Rouge dont le climat sain le mettait à l'abri de l'épidémie. Là, le prélat pria pour ses menacés. Tous ceux d'ailleurs qui le pouvaient l'avaient suivi, en particulier les séminaristes. Il ne restait en ville que ceux qu'un long séjour aux Antilles avait immunisé contre la fièvre jaune. L'évêque s'adressa avec confiance à la Vierge de la Délivrande et se décida à remplir son vœu au plus vite. Un jour, on l'entendit s'écrier : « Je n'hésite plus, c'est ici que sera Notre-Dame de la Délivrande ». Sa résolution était prise et rien ne le fit changer d'avis. On eût dit que la Sainte-Vierge l'avait conduit, comme par la main, de la Délivrande de Normandie à la Délivrance du Morne Rouge.
La fièvre jaune disparut peu après, comme si Notre-Dame avait entendu les prières de son serviteur et dès le mois de décembre, Mgr Le Herpeur put revenir à Saint-Pierre d'où il écrivit le décret cité au début de l'article.
La Sainte-Vierge marqua par des signes très certains son désire d'être la Patronne de la Martinique et d'être particulièrement honorée dans ce diocèse ; à nous donc, en ce 150ème anniversaire du décret de Mgr Le Herpeur, de répondre par une dévotion mariale toujours plus grande pour que Marie soit vraiment « la Patronne, la Maîtresse, la Reine du diocèse et de chacune de nos âmes ».
Repost 0