Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 18:55

Père Joseph Tiên

béatifié le 11 décembre 2016

avec ses 16 compagnons martyrs

dans la Cathédrale du Sacré-Cœur

de Vientiane, capitale du Laos

 

 

 

Prière pour la glorification du Père Joseph Tiến

et de ses 16 compagnons martyrs du Laos

 

Seigneur notre Dieu, Tu as donné au Père Joseph Tiến

et à ses compagnons, laïcs, catéchistes et missionnaires,

le courage de transmettre la foi chrétienne en toutes circonstances.

Ils ont obéi, avec une fidélité inébranlable

aux consignes reçues du successeur de Pierre.

Ils ont aimé les pauvres, les malades et les petits au risque de leur vie.

Afin que naisse et grandisse au Laos

un peuple de croyants joyeux dans l’adversité,

ils ont voulu donner leur vie en union avec celle de Jésus,

offerte pour nous sur la Croix.

Nous voulons suivre et faire connaître aux jeunes générations

l’exemple qu’ils nous ont laissé.

Nous T’en prions, Seigneur :

puisse l’authenticité de leur vocation à la sainteté

et au martyr être bientôt reconnue.

Et par leur intercession, accorde-nous Ta grâce

que nous Te demandons maintenant avec confiance.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

 

 

 

Prière aux 17 martyrs du Laos

 

Dieu de providence infinie,

Tu as choisi le Bienheureux Joseph Tiến,

prêtre, et ses compagnons, martyrs,

pour établir ton peuple parmi les Laotiens.

Accorde, nous T'en prions, qu'en nous mettant au service

du plus petit parmi nos frères, nous puissions aussi,

à leur intercession, mériter de posséder le royaume des cieux.

Par Jésus-Christ.

 

 

 

 

Les dix-sept Martyrs

de l’Église du Laos

 

1. Le Père Joseph Tho Tiến, né le 5.12.1918 à Muang Xôi (Houaphan). Prêtre diocésain taï-deng du Vicariat de Thanh Hóa mort le 2.6.1954 à Ban Talang (Houaphan), vicariat de Vientiane.

 

2. Le Père Jean-Baptiste Malo, né le 2.6.1899 à La Grigonnais, diocèse de Nantes (France). Société des Missions Étrangères de Paris, envoyé en Chine puis au Laos, mort le 28.3.1954 à Yên Hi (Vũ Quang, Hà Tĩnh), diocèse de Vinh (Viêt-nam).

 

3. Le Père René Dubroux, né le 28.11.1914 à Haroué, diocèse de Nancy (France). Prêtre diocésain de Saint-Dié (France), puis des Missions Étrangères de Paris, mort le 19.12.1959 à Palay, vicariat de Paksé.

 

4. Le catéchiste hmong Shiong Tho [Thoj Xyooj, Khamsè], né en 1941 à Kiukatiam (Louang Prabang). Mort le 1.5.1960 à Muang Kasy (aujourd’hui Province de Vientiane), vicariat de Louang Prabang.

 

5. Le Père Mario Borzaga, né le 27.8.1932 à Trente (Italie). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 1.5.1960 à Muang Kasy (aujourd’hui Province de Vientiane), vicariat de Louang Prabang.

 

6. Le Père Louis Leroy, né le 8.10.1923 à Ducey, diocèse de Coutances (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 18.4.1961 à Ban Pha (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

7. Le Père Michel Coquelet, né le 18.8.1931 à Wignehies, diocèse de Cambrai (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort vers le 20.4.1961 à Sop Xieng (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

8. Le catéchiste Joseph Outhay Phongphumi, veuf, né en 1933 à Kham Koem, diocèse de Tharè – Nongseng (Thaïlande). Mort le 27.4.1961 à Phalane (Savannakhet), vicariat de Savannakhet.

 

9. Le Père Noël Tenaud, né le 11.11.1904 à Rocheservière, diocèse de Luçon (France). Société des Missions Étrangères de Paris, envoyé au Siam puis au Laos, mort le 27.4.1961 à Phalane (Savannakhet), vicariat de Savannakhet.

 

10. Le Père Vincent L’Hénoret, né le 12.3.1921 à Pont l’Abbé, diocèse de Quimper (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 11.5.1961 à Ban Ban / Muang Kham (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

11. Le Père Marcel Denis, né le 7.8.1919 à Alençon, diocèse de Séez (France). Société des Missions Étrangères de Paris, mort le 31.7.1961 à Kham Hè (Nhommarath, Khammouane), vicariat de Savannakhet.

 

12. Le Père Jean Wauthier, né le 22.3.1926 à Fourmies, diocèse de Cambrai (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 16.12.1967 à Ban Na (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

13. L’élève catéchiste lavên Thomas Khampheuane Inthirath, né en mai 1952 à Nong Sim (Champassak), vicariat de Paksé. Mort le 12.5.1968 à Paksong (Champassak), vicariat de Paksé.

 

14. Le Père Lucien Galan, né le 9.12.1921 à Golinhac, diocèse de Rodez (France). Société des Missions Étrangères de Paris, envoyé en Chine puis au Laos, mort le 12.5.1968 à Paksong (Champassak), vicariat de Paksé.

 

15. Le Père Joseph Boissel, né le 20.12.1909 au Loroux, archidiocèse de Rennes (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 5.7.1969 à Hat I-Et (Bolikhamsay), vicariat de Vientiane.

 

16. Le catéchiste kmhmu’ Luc Sy, père de famille, né en 1938 à Ban Pa Hôk / Kung Hrông Tnéc (Xieng Khouang). Mort le 7.3.1970 à Dène Din (Province de Vientiane), vicariat de Vientiane.

 

17. Le saravat Maisam ‘Kèo’ Pho Inpèng, laïc kmhmu’, père de famille, né vers 1934 près de Sam Neua (Houaphan). mort le 7.3.1970 à Dène Din (Province de Vientiane), vicariat de Vientiane.

 

Nota Bene : Le catéchiste hmong Thoj Xyooj et le Père Mario Borzaga, o.m.i., ont fait l’objet d’une enquête diocésaine séparée, instruite dans l’archidiocèse de Trente (Italie).

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières Saintes et Saints Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 12:16

Première Communion de Thérèse dans la chapelle des Bénédictines de Lisieux le 8 mai 1884

Tableau de Soeur Marie du Saint-Esprit, carmélite de Lisieux (54 cm x 73 cm)

d'après une grisaille à l'huile de Blanchard retouchée par Céline, soeur de Thérèse

Source : Archives du Carmel de Lisieux

 

 

 

Hymnes à Sainte Thérèse

de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face

 

 

Hymne 1

Qu’ils chantent le nom et la gloire de la sainte Vierge Thérèse,

ceux qui croient avec amour aux saints dons du divin Enfant.

Sa patronne et mère l’appelle aux sommets du mont Carmel ;

Thérèse s’y élance sur les traces de son Époux.

Animée par l’esprit de Jésus, elle révèle les mystères de la grâce ;

elle enseigne au monde en maîtresse les voies simples des enfants.

Les saints cloîtres eux-mêmes respirent les fleurs de vertu

que la chaste Vierge cultive, comme un Ange descendu du ciel.

Mais un chant n’exprime pas tous les élans de son amour ;

aucune enceinte ne peut contenir la puissance de ses soupirs.

A vous, Jésus, soit la gloire, vous qui vous révélez aux tout-petits,

comme au Père et au Saint-Esprit, dans les siècles éternels.

Amen.

 

 

Hymne 2

La charité immense du Christ la pousse à entreprendre de grandes choses,

cette Vierge ornée de la couronne des Apôtres et des Martyrs.

Souhaitant, victime d’amour, être brûlée d’un feu mystique,

elle prie son Époux d’attiser les flammes suprêmes de l’holocauste.

Messagère d’éternité, voici que vient la mort désirée.

Murmurant : « Je vous aime ! » Thérèse s’envole vers le Christ.

Jouissant maintenant du bonheur céleste, souviens-toi,

du haut du ciel, de répandre largement les roses que tu avais promises.

Et vous, Roi au cœur très doux, qui préparez un royaume aux petits,

accordez-nous d’entrer à sa suite au bienheureux séjour.

A vous, Jésus, soit la gloire, vous qui vous révélez aux tout-petits,

comme au Père et au Saint-Esprit, dans les siècles éternels.

Amen.

 

 

Hymne 3

O vierge, tu trônes au palais éclatant de lumière divine ;

répondant à nos vœux, selon ta promesse, tu réconfortes

ceux qui te prient, par une pluie de roses.

Que ces roses soient pour nous la lumière brillante de la foi céleste,

l’espérance qui soutient dans l’adversité,

et la vertu vivace d’une sainte charité.

Que ces roses soient pour nous ta candeur d’enfant

abandonné au Seigneur, qui, par sa grâce paternelle,

nous rend douces même les amertumes de notre vie.

Que tout cela nous soit accordé par la Déité bienheureuse du Père,

et du Fils, et du Saint-Esprit, dont la gloire éclate dans le monde entier.

Amen.

 

Source : Messe et offices de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, vierge et docteur de l’Eglise sur le site introibo.fr

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 16:23

Grégory Villemin

1980-1984

 

 

 

Puget-Théniers, mercredi 28 juin 2017

 

 

Poème aux enfants martyrs

 

Doux enfants innocents dont on a fait couler le sang, en moi je vous sens,

Belles et blanches brebis envoyées vers l’abattoir, avec vous je descends,

Frêles colombes à qui de viles et veules veuves noires ont volé le sourire, je pleure en dedans,

Embryons broyés dans le placenta de vos mamans, je verse des larmes de sang,

Petits enfants non désirés, non choyés, mal-aimés, maltraités, je vous berce tendrement,

Petits chéris endoctrinés, rejetés, avilis, violés, égorgés, décapités, je souffre vos tourments,

Mes tout petits tétanisés, terrorisés, torturés, martyrisés, assassinés, vous êtes déjà si grands,

Pauvres mères et pères, familles et proches affligés, je partage le supplice de vos hurlements,

Lucioles célestes du salut luisant sans cesse sur les âmes seules, je vous étreins tendrement,

Petits anges de Dieu, saints enfants martyrs, je suis votre papa d’amour éternellement.

 

Poème écrit par Patrick ROBLES le 28 juin 2017

 

Charles-Edouard Turquin

1983-1991

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints" Poèmes personnels
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 11:31

Pensées et Prières

 

 

Manchester, ville martyre

 

 

 

 

Saffie Rose Roussos, 8, from Leyland (Lancashire), youngest victim

Saffie Rose Roussos, 8 ans, de Leyland (Angleterre),
plus jeune victime de l'attentat de Manchester le 22 mai 2017
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 07:45

Venerable-Anne-Madeleine-Remuzat.jpgMadeleine Rémusat

Sœur Anne-Madeleine

née le 29 novembre 1696 à Marseille

morte le 15 février 1730 à Marseille

 

 

 

Gif-drapeau-Marseille--France---parousie.over-blog.fr.gif

 

 

 

La ville et le diocèse de Marseille ont été les premiers au monde, en 1720, à être consacrés au Sacré-Cœur de Jésus, grâce à la Vénérable Anne-Madeleine Rémuzat.

 

Au cours du Carême de 1718, à l’église des Cordeliers, le Visage du Christ apparaît dans l’Hostie. Avertie surnaturellement, Soeur Rémuzat prévient Mgr de Belsunce : "si Marseille ne se convertit pas, un terrible fléau ravagera la ville." Les édiles et le peuple ne tiennent aucun compte des avertissements de l’Évêque.

 

En effet, la peste se déclare à Marseille en juillet 1720 (apportée le 25 mai 1720 par le navire "Grand Saint-Antoine", venant de Sidon (Saïda au Liban) : 45 % de la ville mourra.

En octobre, alors qu’elle est en adoration, le Christ lui fait entendre qu’à la faveur de ce fléau elle verra se réaliser l’institution d’une fête en l’honneur de son Cœur Sacré ; il lui en précise les conditions peu après. Le message est transmis à Mgr de Belsunce qui décide, le 22 octobre 1720, d’établir la fête du Sacré-Cœur dans son diocèse. Le 1er novembre suivant, la ville et son diocèse sont consacrés solennellement par lui au Sacré-Cœur de Jésus.

 

Aussitôt après la consécration de la ville et du diocèse au Sacré-Coeur, il n’y a plus de morts à Marseille à cause de la peste. Mais la dépravation des moeurs et les menées jansénistes reprennent et la peste reapparaît en mai 1722.

Les édiles font "voeu ferme, stable et irrévocable, à perpétuité, à aller toutes les années au jour de la fête du Sacré-Coeur de Jésus, entendre la Sainte Messe dans l’église du premier monastère de la Visitation, y communier et à assister le soir à une procession d’action de grâces."

La peste disparaît dès lors définitivement de Marseille alors que près de là, aux Lazarets, entre 1722 et 1845, on dénombre jusqu'à 22 reprises de l'épidémie.

Soeur Anne-Madeleine Rémuzat fait circuler, pendant cette période, ce qu'on a appelé la Sauvegarde, où figurait cette injonction efficace et surprenante pour arrêter la contagion :

"Arrête ! Le Coeur de Jésus est là !"

 

Sources :

http://marseille.catholique.fr

http://www.salve-regina.com

http://lesalonbeige.blogs.com/

 

 

La Vénérable Anne-Madeleine Rémuzat a été la fondatrice de l’"Association de l’Adoration perpétuelle  du Sacré-Cœur de notre Seigneur Jésus-Christ" en 1717 (après en avoir reçu l'approbation dans un bref du Pape Clément XI le 30 août 1717), élevée au rang d'Archiconfrérie par le pape Léon XIII le 31 août 1880.

 

En 1724, elle reçoit les stigmates de la Passion, mais sur sa demande et par ses prières à Dieu, ils disparaissent. Mère de Nogaret et ses Sœurs ont constaté post mortem une marque sur la poitrine de la Vénérable Anne-Madeleine Rémuzat.

 

De nombreux miracles lui ont été attribués. Malheureusement, les documents qui les relataient ont été brûlés, ce qui aurait pu faire grandement avancer sa cause en béatification introduite le 24 décembre 1891.

 

Anne-Madeleine-Remuzat-1.png

 

 

Anne-Madeleine Rémuzat 2

 

Anne-Madeleine Rémuzat 3

 

 

Anne-Madeleine-Remuzat-4.png

 

 

Sacre-Coeur-de-Jesus--Basilique-du-Sacre-Coeur-de-Marsei.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prières et dévotion au Sacré-Coeur de Jésus

 

 

Paroles de la Vénérable Anne-Madeleine Rémuzat

 

« Les adorateurs, prendront leur tour d’adoration, auprès de l’Eucharistie, du Sacré-Cœur de Jésus, lorsque cela leur sera possible. Ils marqueront, le jour et l’heure de ce temps d’adoration ; ils l’accompliront à l’église ou chez eux. L’important c’est qu’ils s’unissent à Jésus présent dans le Tabernacle. »

 

Dévotion au Sacré-Cœur de Jésus

 

 

Statue-en-bronze-de-Mgr-de-Belsunce-effectuee-par-Joseph-M.jpg

Henri François-Xavier de Belsunce-Castelmoron (1671-1755)

Monseigneur de Belsunce, Évêque de Marseille (1709-1755)

 

 

 

Sacre-Coeur--4-.jpg


 

Acte de consécration au Sacré-Coeur de Jésus

de Monseigneur de Belsunce

 

Ô Coeur Sacré et Adorable du Sauveur de tous les hommes,

je Te consacre de nouveau cette ville et ce diocèse,

mon cœur  et celui de mes diocésains.

 

Nous offrons, sans réserve et sans retour,

tous nos cœurs à Ton service : viens, Ô Dieu de Bonté,

viens en prendre possession, viens y régner seul.

 

Chasses-en tout ce qui Te déplaît,

orne-les de toutes les vertus

qui peuvent rendre nos cœurs selon le Tien :

doux, humbles et patients.

 

Qu'ils n'oublient jamais les saintes résolutions

qu'ils ont formées dans ces jours de deuil et de larmes.

Fortifie leur faiblesse,

sois leur guide, leur consolateur, leur défenseur.

 

Que rien ne soit jamais capable

de les séparer de Toi pendant la vie,

et surtout au moment de la mort.

 

Qu'ils ne vivent plus que pour Toi,

afin que nous T'aimions,nous te bénissions

pendant toute l’Eternité.

Amen.

 

Cette consécration de Mgr de Belsunce est renouvelée chaque année par l'Archevêque de Marseille.

 

 

Mgr-Ellul--Postulateur-officiel-de-la-beatification-de-la-.jpg

Monseigneur Jean-Pierre Ellul

Recteur de la Basilique du Sacré-Cœur de Marseille

Postulateur officiel de la cause en béatification

de la Vénérable Anne-Madeleine Rémuzat

depuis le 9 avril 2009

 

 

Pour toute Grâce reçue, écrire à cette adresse :

 

Mgr Jean-Pierre ELLUL

2 bis, rue St Adrien

13008 MARSEILLE

 

 

Prières au Sacré-Cœur de Jésus

 


 

 

 

Venerable-Anne-Madeleine-Remuzat--Basilique-du-Sacre-Co.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

uk.gif

 

 

 

 

Sister Anne Madeleine Remusat

 

Nun in the Monastery of the Visitation, Sister Anne Madeleine Remusat saved the Marseille fever, with the assistance of Bishop Belzunce. She spread the backups, images of the Sacred Heart, with the inscription: Stop The Heart of Jesus is there. His confidence was rewarded: more than

 

Once the scourge seemed to shrink from the holy image. She also requested the consecration effective faithful to the Sacred Heart.

 

Here also his story: "Our mother superior, she said, had asked me to pray to our Lord to deign to let us know by what means He wanted her to honor his Heart for the cessation of the plague which ravaged the city. I asked him just before the communion, out of its lovely inside a virtue that not only heals stains of my soul, but enlighten me on the subject of the application that I was obligated to do. He showed me he wanted to purge the Church of Marseilles errors which it was infected (Jansenism), by opening his heart lovely, source of all truth, he asked a feast day he had himself chosen to honor his heart, and that until him this honor, it was necessary that every believer is dedicated with a prayer the choice of the Bishop, to meet under the plan of God the Most Sacred Heart of her Son; by this means they should be delivered from the contagion, and, finally, all those indulge in this devotion does not help that when they fail in this divine Heart fail power. "

 

We know how Belzunce Bishop consecrated Marseille to the Sacred Heart in 1720 and saves the plague.

 

For us, Our Lord wants to bless us that we do a dedication to His Heart effective, not only with words but with habits of repair, love and sacrifice.

 

Sacre-Coeur.jpg

Ven. Anne-Madeleine Remuzat

 

Born at Marseilles, 29 Nov., 1696; died 15 Feb., 1730. At nine years of age she asked her parents to be allowed to enter the convent of the Visitation; the request was granted. From 1708 she began to experience severe sufferings which, during her whole life, she bore patiently for the salvation of souls. In 1709 her parents withdrew her, but in 1711 she re-entered the convent and on 23 Jan., 1713, made her profession. At this time she applied herself to prayer, and the "Spiritual Retreat" written then is a proof of her progress in the contemplative life. She experienced on 17 Oct., 1713, a "particular and extraordinary" revelation of Jesus "concerning the glory of his Sacred Heart". As the repute of her sanctity became known, Anne-Madeleine was consulted by many, and was thus the means of spreading devotion to the Sacred Heart. Her influence actuated Mgr de Belsunce to establish at Marseilles the Association of Perpetual Adoration of the Sacred Heart, of which she wrote the statutes. As Jansenism and a spirit of moral laxity had then invaded the town Anne-Madeleine suffered keenly, and in reparation inflicted on her body continual mortifications; when her superiors interdicted these austerities, she begged our Lord to mortify her himself; and from that day she went into a painful decline, while her soul was abandoned to temptations. In 1720, during the plague at Marseilles, Our Lord enjoined her to institute a feast in honour of the Sacred Heart, which Mgr de Belsunce established on 22 Oct., 1720. From 1722 the veneration of the Sacred Heart spread throughout Provence, Lyons, Rouen, Constantinople, Cairo, Spain, Louisiana, Persia, Syria, and the Indies by her endeavours. In 1888 her cause was submitted to the Sacred Congregation, whose favourable vote was given on 18 Dec., 1890. Leo XIII signed on 24 Dec., 1891, the introduction of the cause of the Venerable servant of God.

 

Marseille.png

 

Henri François Xavier de Belsunce de Castelmoron

Bishop of Marseilles

 

Bishop of Marseilles, b. 1671 at the Château de la Force, in Périgord; d. 1755 at Marseilles. His father was Armand de Belsunce, Marquis de Castelmoron and his mother Anne de Caumont de Lausun. He studied classics in Paris at the College de Clermont or Louis-le-grand and then entered the Society of Jesus. In 1699 he left the Society to become Vicar-General of Agen. The "Vie de Suzanne de Foix", his aunt, was written by him and published while at Agen, 1709. That same year he was made Bishop of Marseilles. The heroic charity he displayed during the plague of 1720 and 1721 has made his name a household word and won for him the title of "Good Bishop". When the plague broke out a large fleet was taking the Princess of Orléans to Italy where she was to marry the Duke of Modena. The suite of the princess took to flight, and with them all the notables of the city, but Bishop Belsunce remained with a few heroic friends, and together they battled against the plague with heroic self-sacrifice and devotion, till they conquered it. In his address to the Assembly of the Clergy in 1725, Belsunce stated that more than 250 priests and religious perished in their mission of Christian charity. But he was the soul of the rescuers and the praises bestowed on him by Pope and Millevoye ("Essay on Man" and "Belsunce ou la pestede Marseille") are not above his real merits. The King of France offered him, by way of recognition, the See of Laon to which was attached the first ecclesiastical peerage of the realm and afterwards the metropolitan See of Bordeaux. Belsunce refused both and contented himself with accepting the pallium sent him by Clement XII. During his incumbency Belsunce fought against another plague called Jansenism. He attended, 1727, the Synod of Embrun where Soanen was condemned. He opposed with all his power Colbert of Pamiers. In spite of the protest of the Parliament of Provence, he instructed his priests to refuse absolution to the appellants against the Bull "Unigenitus". Nearly all his pastoral instructions are against Jansenism. Belsunce was a writer of no mean power. Besides the "Vie de Suzanne de Foix" (Agen, 1709), and his pastoral instructions, we have from his pen "Le combat chrétien" translated from St. Augustin's "De Agone Christiano" and "L'art de bien mourir" translated from Bellarmine's "De Arte Bene Moriendi", also "Antiquités de l'Eglisede Marseille" (Marseilles, 1747-51). All these writings have been published by Jauffret under the title of "Oeuvresde Belsunce" (Metz, 1822).

 

From The Catholic Encyclopedia

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 09:33

Gif-Jeanne-Marie-Esperance-Therese-Kegelin--parousie.ove.gif

 Jeanne-Marie Espérance Thérèse Kegelin

née le 28 juillet 1993 à Strasbourg

enlevée le 18 juin 2004 à Rhinau (Bas-Rhin)

 

 

 

Blason-de-Rhinau--Bas-Rhin---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

La très pieuse petite Jeanne-Marie, à même pas 11 ans, a été enlevée près de son domicile de Rhinau par Pierre Bodein, dit "Pierrot le fou", le 18 juin 2004, jour de la solennité du Sacré-Coeur de Jésus.

Elle a probablement été tuée le même jour, et a subi d'atroces sévices, sans doute ante et post mortem. Ce n'est que le 29 juin 2004 qu'elle sera retrouvée morte dans la Kirneck, une rivière de Valff.

Ses obsèques ont eu lieu à Rhinau le 31 juillet 2004.

Les parents de Jeanne-Marie ont pardonné à Pierre Bodein. 

De nombreuses grâces ont été signalées, en priant par l'intercession de Jeanne-Marie, et les témoignages peuvent être envoyés à Monseigneur Jean-Pierre Grallet, Archevêque de Strasbourg :

 

 

Archevêché de Strasbourg

16, rue Brûlée

67000 Strasbourg

 

Tél. : 03 88 21 24 24

Fax : 03 88 21 24 36

 

 

ou :

 

Service de Communication

du diocèse de Strasbourg

27 rue des juifs

67081 Strasbourg Cedex

 

Tél. : 03 88 21 29 92

Fax : 03 88 21 29 93

 

 

 

À ma connaissance, l'auteur (ou les auteurs) de cette prière est (sont) inconnu(s). Qu'il(s) soi(en)t béni(s) ! Il semble également qu'il n'y ait pas encore de postulateur officiel pour la cause en béatification de la petite Jeanne-Marie. Prions pour cette intention aussi.

De plus, selon un faisceau d'indices sérieux, Jeanne-Marie deviendrait, après sa béatification, la Patronne des enfants martyrs de France.

Qu'elle soit pour nous un miracle vivant éternel !

 

Patrick, l'auteur de ce blog

 

 

 

Crux--Ave--Carmeli---Sainte--Therese-de-Lisieux--parousie.jpg

 

 

 

Prière pour la béatification de

Jeanne-Marie Kegelin

 

 

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je me prosterne humblement devant Vous et j'implore de Votre Bonté la béatification de la petite Jeanne-Marie, qui fut durant sa courte vie une de vos enfants très pieuse et très aimante de Jésus et de Marie.

Elle fut ravie à l'Amour de ses parents et de ses frères et sœurs par la méchanceté des hommes, comme Votre Fils a été ravi à l'Amour de la Vierge Marie, Lui aussi par la méchanceté des hommes.

Je demande que Votre Église accepte de béatifier Jeanne-Marie, et je la prie pour obtenir par elle la grâce… qui sera le signe de sa sainteté.

Amen !

 

Notre Père, Je Vous salue Marie, Gloire au Père.

 

 

 

Hommage-a-Jeanne-Marie-Therese-Esperance-Kegelin--parou.jpg 

 

 

Message des parents de Jeanne-Marie

 

 

"Merci de l'immense feu de charité qui embrase la Chrétienté tout entière depuis la France et l'Europe jusqu'en Afrique, Inde, Océanie, Asie et Amériques, nous sortons de notre silence recueilli pour dire notre reconnaissance.

Comment ne pas être touchés par la prière des abbayes et des monastères, des enfants des écoles, par les veillées de prières organisées partout, les Messes célébrées, les messages de soutien, les souffrances offertes pour celle qui, disparue le jour de la fête du Sacré Coeur de Jésus, écrivait dans un petit journal insoupçonné retrouvé après sa disparition :

 

« Jésus, je te remercie parce que tu m'as donné la force d'être bonne et que tu as été crucifié pour nous sauver. Aide-moi à faire beaucoup de sacrifices et que je reste dans la joie. »

 

Du fond du coeur merci à chacun d'entre vous, et qu'en toutes choses la volonté de Dieu soit faite.

 

Les parents de Jeanne-Marie."

 

 Blason-de-Rhinau--67--cree-par-Jean92-dit-le-Comte--parou.png

 

 

 

 

Jeanne-Marie aimait beaucoup cette chanson de Jean-Claude Gianadda :

"Jésus, me voici devant Toi"

 

 

 

Jeanne-Marie-aimait-cette-chanson--Me-voici-devant-toi---Je.jpg

 

 

 

 

"35  Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ?

 

36  selon qu'il est écrit : C'est à cause de toi qu'on nous met à mort tout le jour, qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

 

37  Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

 

38  Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir,

 

39  ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur."

 

 

Romains 8 : 35-39 (Louis Segond)

 

 

 

 

 

 

"La prière des enfants est toute puissante... Plusieurs enfants réunis dans la prière font pour le Ciel des choses merveilleuses.

Le cœur des petits enfants n'a-t-il pas été créé pour prier, pour aimer ? Pourquoi en est-il si peu qui prient ?... Ô mères, faites aimer la prière à vos enfants, et Dieu trouvera sa gloire en vous. Soyez certaines que les anges prient au milieu des enfants et demandent avec eux."

 

Marthe Robin

 

 

 

 

 

 

 

"Homélie pour les funérailles de Jeanne-Marie,

à Rhinau le 31 juillet 2004"

 

 

 

Frères bien aimés dans le Seigneur,

 

Six semaines. Quarante trois jours exactement : depuis l'angoisse de la disparition, en passant par les affres d'une attente insoutenable, jusqu'au crescendo dans l'horreur à la découverte de ce que Jeanne-Marie a subi. Et, pour que rien ne fût épargné à cette famille, des funérailles remisées sine die : le corps de cet enfant, temple du Saint-Esprit, réduit à n'être plus que la pièce à conviction à partir de laquelle se reconstituait par le biais de l'enquête médico-légale le puzzle de la tragédie.

Puisque les mots humains sont impuissants à traduire le drame que traverse la famille éprouvée, essayons de nous en tenir surtout et avant tout à la Parole même de Dieu, en recourant aussi à quelques images.

- La première image, c'est celle d'une petite fille taillée d'un seul bloc, au franc sourire, qui aurait eu 11 ans il y a trois jours. Jeanne-Marie, petite fille pieuse qui priait Marie dans ses prières codifiées, comme le chapelet quotidien, mais ne s'adressait qu'à Jésus dans ses oraisons plus spontanées.

Image de Jeanne-Marie, image de Dieu. Si l'homme est à l'image de Dieu, les enfants sont l'icône de Dieu qui s'est fait lui-même petit enfant et qui nous dit : Laissez venir à moi les petits enfants, ne les empêchez pas ; car le Royaume des Cieux appartient à ceux qui leur ressemblent (Mt 19, 14). Il nous est demandé d'accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant (cf. Lc 18, 17), comme Jeanne-Marie. C'est le précepte du Seigneur : En vérité, je vous le dis, si vous ne vous convertissez pas et ne redevenez pas comme de petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux (Mt 18, 3).

Jeannette, petite fille innocente, qui ne savait pas que les hommes peuvent être méchants, a vu en instantané déferler sur elle toute l'horreur du monde, toute la malice et la perversité des adultes qui ne sont pas redevenus comme de petits enfants. Et voici la Parole du Seigneur qui se suffit à elle-même : Si quelqu'un doit scandaliser un de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui de se voir suspendre autour du cou une des ces meules que tournent les ânes et d'être englouti en pleine mer (Mt 18, 6).

- La seconde image est celle de Jésus supplicié, avec en surimpression, l'image de Jeanne-Marie torturée. Il est clair que notre foi est plongée dans un désarroi profond alors que nous esquissons la question : pourquoi Dieu permet-il cela ? Une fois de plus, nos mots sont inaptes et nous devons accepter d'attendre, au dernier jour, l'ultime réponse. Mais il nous est donné de regarder Jésus sur la croix. Il y a d'un côté Jésus qui prend sur lui nos souffrances et il y a d'un autre côté Jésus qui appelle mystérieusement certains à prendre part à ses propres souffrances. Il y a d'une part Jésus qui porte notre croix et il y a d'autre part Jésus qui nous invite à porter sa croix. Il y a Jésus qui nous sauve et il y a Jésus qui nous invite à coopérer au salut du monde.

Ce que vous n'avez pas fait à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait (Mt 25, 45), dit Jésus au sujet du refus de porter assistance aux plus démunis d'entre nos frères, au premier rang desquels se trouvent les enfants. L'Eglise, c'est Jésus-Christ qui continue de souffrir dans ses membres, en Jeanne-Marie. Pourquoi ? A défaut de mot humain, voici la Parole de Dieu : Si le grain de blé tombé en terre ne meurt, il reste seul, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Fruit d'éternité.

Nous croyons qu'après avoir été associée de façon si intime à la Passion du Christ, Jeanne-Marie participe désormais à sa résurrection. Si nous avons une image de la Passion, nous ne pouvons avoir d'image de la résurrection, fait historique mais événement transcendant. Nous n'avons pas d'image mais nous croyons en la parole du Seigneur qui se suffit encore à elle-même : Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra. Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais (Jn 11, 25-26). C'est là notre espérance ; c'est là notre consolation. Donne lui, Seigneur, le repos éternel. Le repos éternel, ça n'est pas l'inertie perpétuelle. Au ciel, dans la joie de Dieu, nous serons toujours en acte d'aimer. Et le sourire de Jeanne-Marie à jamais retrouvé.

- La troisième image est celle d'une immense chaîne de prières, avec Jeanne-Marie au cœur de cette ronde mystique. Tout le monde a prié pour Jeanne-Marie et pour votre famille, avec Jeanne-Marie et avec votre famille : les paroissiens de Rhinau et les fidèles de la Communauté traditionnelle Saint-Arbogast, le diocèse de Strasbourg et la Fraternité Saint-Pierre, d'innombrables communautés monastiques et religieuses, des chrétiens de France et de Navarre et même de tous les continents par delà la diversité des expressions légitimes de la même foi chrétienne. C'est l'Eglise de la compassion, la communion des saints.

C'est la grâce mystérieuse de cet événement : l'unanimité dans la prière et la compassion (cf. 1 Pier. 3, 8). Je vous en supplie tous, mes frères, ne gâchons pas cette grâce insigne du calvaire de Jeanne-Marie : grâce de l'unanimité dans la prière et la compassion par-delà la diversité des expressions légitimes de la même foi chrétienne, ne cédons pas un centimètre au démon diviseur qui excelle à réduire la catholicité à des chapelles partisanes.

Nous associons à cette célébration la mémoire des deux " sœurs " de Jeanne-Marie : Julie et Edwige. Et, parce que nous sommes chrétiens, nous demandons aussi la grâce de pouvoir étendre cette compassion jusqu'au persécuteur, quel qu'il soit, de Jeanne-Marie. Que justice soit faite, c'est nécessaire à tous égards. Mais nous devons essayer d'aller plus loin : Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est au cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes (Mt 5, 44-45). J'ai reçu hier une lettre du Pérou, d'une jeune alsacienne qui se dévoue dans un bidonville. Concernant le bourreau de Jeanne-Marie, quel qu'il soit, elle m'écrit : " Je veux prier pour cet homme et pour sa conversion, sa repentance et sa demande de pardon et je demande au Seigneur de m'aider à lui pardonner, mais j'ai encore du mal. " Amen.

 

Abbé Christian Gouyaud"

 

N.B. : L'abbé Christian Gouyaud est le Prêtre de l'église Saint-Joseph ; 1, place Saint-Joseph - 67200 Strasbourg, paroisse traditionnelle "La Croix Glorieuse", Diocèse de Strasbourg.

 

 

 

Devotion-inspiree-a-Mere-Yvonne-Aimee--parousie.over-b.jpg

 

 

 

 

"L'idée du mal chez Saint Thomas d'Aquin"

Somme Théologique ("Summa Theologiae")

Prima Pars

Question 15 : "Les Idées"

Article 3 : "Y a-t-il des idées de toutes les choses que Dieu connaît ?" 

 

 

 

 

Vatican-Rome--5---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

Le « Mysterium Iniquitatis », par l'Abbé Christian Gouyaud

 

 

 

 

Jesus-Eucharistie--2---parousie.over-blog.fr.png

 

 

 

 

Sources principales de cet article :

 

trinite.1.free.fr

 

Archives de  jeanne-marie.over-blog.fr (blog qui n'existe plus)

 

notredamedesneiges.over-blog.com

 

lamariedesanges.org

 

croix-glorieuse.org 

 

 

 

 

Dépêches lors de la disparition de Jeanne-Marie

 

 

 

 

Note :

 

Blason de Rhinau :

 

"D'azur à la Vierge assise et auréolée d'or, tenant de sa dextre une rose de gueules et de sa senestre l'Enfant Jésus nimbé aussi d'or, accostée de deux tourelles couvertes et pavillonnées d'argent, maçonnées de sable."

 

 

 

 

Lettres et extases de Sainte Gemma Galgani

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 08:31
1322-1333
 
 
 
 
 
Neuvaine à la Bienheureuse Imelda Lambertini

 

Seigneur Jésus, nous savons que Vous aimez passer par Vos Saints
pour accomplir Vos merveilles, afin que nous autres, pauvres pécheurs encore sur cette terre, nous ayons la preuve de la gloire de la Sainteté
que Vous leur avez accordée au Ciel !
Vous savez combien la petite Imelda Lambertini Vous aimait !
Elle était une enfant au coeur simple et si amoureuse de Vous !
Elle est devenue un symbole d'amour, de pureté et de foi.
C'est aussi une martyre de l'Eucharistie, invincible par votre puissance. C'est pourquoi elle fait partie de Vos saintes épouses
qui jouissent de Votre présence perpétuelle,
dans Votre demeure, au Royaume des Cieux.
A notre tour, nous appuyant sur son intercession,
nous Vous demandons
un coeur simple,
pur et plein d'amour pour Vous.

Et puisque Vous ne refusez jamais de répondre à une prière
faite dans la Foi et apportée au pied de Votre Trône
par une de Vos saintes épouses, nous osons Vous remettre,
par ses petites mains, cette requête que nous lui confions
dans cette neuvaine (nommer la demande).
Nous avons l'intime conviction que Vous accueillez avec bienveillance
notre demande à cause des mérites de la Bienheureuse petite Imelda,
et nous Vous laissons l'exaucer selon Votre Volonté.
Si il Vous plaît, Seigneur Jésus, de nous exaucer par l'intercession
de la Bienheureuse petite Imelda, nous faisons la promesse
de lui rendre les hommages qui lui sont dus, en témoignant autour de nous des miracles et des faveurs obtenus par sa puissante intercession
et en faisant célébrer une messe en son honneur
dans les plus brefs délais.
Amen.

 
 
La petite Imelda, entrée à l'âge de 10 ans au couvent des Dominicaines de Bologne comme novice, est morte à 11 ans, lors d'une extase eucharistique pendant sa première Communion avec Jésus, le jour de l'Ascension 1333, après un miracle de la Sainte Hostie.

Le petit corps d'Imelda, retrouvé miraculeusement intact, repose dans un beau reliquaire, dans l'église de Santo Sigismondo (Saint-Sigismond), dans la ville de Bologne, en Italie.

 


" Je ne sais pas comment on peut recevoir notre Seigneur sans mourir ! "  (Bienheureuse Imelda Lambertini).

 

 

 

 

 

 

 

 

Preghiera

 

Padre Santo,
che hai accolto in cielo la beata Imelda
nella gioia del primo incontro eucaristico,
per sua intercessione fa' che sperimentiamo nella fede
la presenza del Tuo Figlio
operante nel mirabile Sacramento del suo Amore.
Egli è Dio, e vive e regna con Te,
nell'unità dello Spirito Santo,
Per tutti i secoli dei secoli.
Amen.

 

Da : Messe proprie della Chiesa di Bologna, Bologna 1996.

 

 

Beata Imelda Lambertini, l'innamorata di Gesù Eucaristia :

Nella chiesa di S. Sigismondo a Bologna sono conservate le reliquie della Beata Imelda Lambertini, morta il 12 maggio 1333.

 

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 15:25

Anne-Lorraine Schmitt

"martyre de la pureté"

assassinée dans le RER D

le 25 novembre 2007

à l'âge de 23 ans

 

Ses parents l'attendaient pour aller à la Messe.

Elle ne viendra jamais !

 

Le dimanche 25 novembre 2007, jour de la Fête du Christ-Roi,"Anne-Lo", étudiante chrétienne en journalisme, est poignardée à 34 reprises par son violeur récidiviste pour s'être débattue dans le RER D, "in defensum castitatis", en défendant sa chasteté.

Comme Sainte Maria Goretti avant elle, poignardée 14 fois par le poinçon de son agresseur ; comme la Bienheureuse Lindalva Justo de Oliveira, poignardée 44 fois le Vendredi Saint 9 avril 1993 par son bourreau, comme Jeanne-Marie Kegelin, enlevée le 18 juin 2004, en la Fête du Sacré-Coeur de Jésus et retrouvée assassinée peu après, comme la Bienheureuse Albertina Berkenbrock, comme Santa Scorese ou comme :

 

 

Prière en l'honneur
d'Anne-Lorraine Schmitt

 

Seigneur, n'oublie pas ce que Tu es pour les tiens :

un Père qui aime à pardonner,
un ami qui ne ferme jamais son coeur.


Écoute-nous quand nous T'implorons pour Anne-Lorraine

que Tu viens de à rappeler Toi.


Tant qu'elle a vécu au milieu de nous,
Tu as été son espérance et sa foi :
maintenant, reçois-la dans Ta maison 
à la place que Tu as préparée ;
ouvre-lui Tes bras,
et donne-lui le bonheur que rien ne peut détruire.

 

Par Jésus-Christ Notre Seigneur.


Amen.

 

 

Prière universelle à la mémoire

d'Anne-Lorraine Schmitt

 

1 « Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu. » Nous vous rendons grâce Seigneur, pour l’exemple qu’Anne-Lorraine donne à notre monde. En défendant sa chasteté jusqu’au martyre, elle nous exhorte à vivre nos valeurs sans compromis. A son image, accordez-nous, Fils de l’Immaculée, de toujours préserver notre âme de la souillure du péché.

2 « Tenez-vous prêts, car c’est à l’heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’Homme va venir. » Nous vous prions Seigneur, pour que le Semper parati de la promesse scoute d’Anne-Lorraine soit nôtre.Venez habiter chacune de nos paroles, chacune de nos pensées et chacune de nos actions pour qu’elles soient autant d’occasions de nous sanctifier. Préparez-nous vous-même à nous recevoir dans votre éternité.

3 « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » Nous vous supplions Seigneur, vous qui faites toute chose nouvelle, d’accueillir la peine et la colère qui nous habitent. Déversez en nos cœurs asséchés les flots de votre infinie miséricorde afin que nous puissions pardonner, ce à quoi notre seule humanité ne saurait se résigner.

4 « Amen, je te le déclare, aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le paradis. » Seigneur, nous vous confions tout particulièrement la famille d’Anne-Lorraine. Puisse-t-elle trouver son réconfort dans la certitude que du ciel lui viendra tout secours, par son intercession. Gardez-nous aussi l’espérance que d’auprès de Dieu, elle oeuvrera en faveur de toutes ces intentions qui lui tenaient à cœur : les prêtres, la France et l’unité de l’Eglise, autour de notre pape.

 

"Anne-Lorraine, un dimanche dans le RER D"

Editions CLD (2008), 215 pages

Emmanuelle Dancourt et Frédéric Pons

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 10:22

Père Jacques Hamel

égorgé en pleine Messe

le 26 juillet 2016

à près de 86 ans

 

 

Jésus, me voici devant Toi

 

Refrain
Jésus, me voici devant toi,
Tout simplement dans le silence ;
Rien n'est plus important pour moi
Que d'habiter en ta présence.
 
1. Avec des larmes dans les yeux
Ou plein de joie sur le visage,
Des rêves fous ou dangereux,
Un coeur qui recherche un rivage.
 
2. Avec l'orage ou le ciel bleu,
Avec ce monde et ses naufrages,
Ceux qui te prient ou bien tous ceux
Qui restent sourds à ton message.
 
3. Quand viendra-t-il ton jour, mon Dieu
Où j'apercevrai ton visage ;
Tu seras là, c'est merveilleux,
Les bras ouverts sur mon passage.
 
 
Auteur-compositeur : Jean-Claude Gianadda (1987).
Cote secli : DEV 173 (ancienne cote : P 510). Editeur : Studio SM
 

 

Jeanne-Marie Kegelin, enfant martyre, aimait beaucoup cette chanson (cf : archives du blog jeanne-marie.over-blog.fr).

 

Les étapes préliminaires de l'enquête diocésaine relatives à la béatification de Jeanne-Marie ont débuté le 28 octobre 2011, mais n'ont pas encore reçu le "nihil obstat" de la CSS.

 

 

Neuvaine à Jeanne-Marie et poème-prière pour le repos de son âme

 

 

Jeanne-Marie Kegelin

née le 28 juillet 1993 à Strasbourg

martyrisée le 18 juin (?) 2004 à Rhinau

 

 

« Jésus, je te remercie parce que tu m'as donné la force d'être bonne et que tu as été crucifié pour nous sauver. Aide-moi à faire beaucoup de sacrifices et que je reste dans la joie ! »

Extraits des notes de Jeanne-Marie retrouvées par sa famille après son assassinat.

 

Hommage du chanteur chrétien Steven RICHE à la petite Jeanne-Marie

 

 

"Jeanne Marie K est un hommage à Jeanne Marie Kegelin. Son histoire m'a bouleversé. J'ai voulu comprendre pourquoi une petite fille si pure avait eu un parcours si tragique. J'étais révolté face à ce destin si terrible. Et puis j'ai regardé le témoignage de ses parents sur KTO.
J'ai rencontré son frère de façon providentiel et j'ai compris que le bon Dieu s'était d'une certaine façon adressé à moi. L’idée de la chanson est venue très vite et s’est même imposée d’elle-même."
 
Source : "La révélation pop louange", dossier de presse sur le chanteur Steven Riche avant la sortie de son album "Vivant", le 2ème en studio, au printemps 2009.

 

 

Site officiel de Steven RICHE

 

 

Prière pour demander la béatification de

Jeanne-Marie Kegelin, enfant martyre

Emission de KTOTV

"Jeanne-Marie : face à l'horreur, la prière"

diffusée le 25 janvier 2006

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 13:38

Margaret Anne Sinclair

Vénérable Marie-Françoise des Cinq Plaies

née le 29 mars 1900 à Édimbourg (Écosse)

morte le 24 novembre 1925 à Warley (Essex, Angleterre)

 

 

Prière pour la béatification de la

Vénérable Margaret Sinclair

 

Seigneur Jésus, qui avez doté Votre humble et toujours souriante vierge Margaret Sinclair, d'une part de Vos souffrances et de Votre zèle pour le Salut des hommes, accordez-nous, par sa glorification, d'avoir part à Votre Gloire, ô Dieu, qui vivez et régnez dans tous les siècles et les siècles. Ainsi soit-il !

Trois "Je Vous salue Marie", suivis de l'invocation : "Margaret Sinclair, priez pour nous".

 

Source : http://imagessaintes.canalblog.com​

 

Margaret (au milieu) avec son prère et sa soeur

 

 

Litanies de la Vénérable Margaret Sinclair

 

Margaret, tu as vécu une vie de Foi ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu t’es abandonnée dans la prière ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu as été généreuse envers ceux qui t’entouraient ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu étais vêtue d’humilité ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu as travaillé pour la justice ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu as montré de la compassion pour les nécessiteux ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu désirais sauver les âmes ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu chérissais l’Eucharistie ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu as honoré notre Très Sainte Mère ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu as offert ta vie pour Dieu ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu as uni tes souffrances à celles du Christ ; inspire-moi, prie pour moi.

Tu languissais après les joies du Ciel ; inspire-moi, prie pour moi.

Margaret, écoute ma prière sincère,

Prie Dieu avec moi et pour moi, de sorte que,

Si c’est la Très Sainte Volonté de Dieu,

Ma prière soit exaucée,

Et que je puisse vivre dans la Grâce de Dieu pour toujours.

Amen.

 

Traduction libre de l’anglais par Patrick ROBLES le vendredi 13 mai 2016.

 

 

"Margaret Sinclair: An Ordinary Girl"

Short Film by White Lyon Films Ltd.

 

 

Prayers

 

 

 

Margaret Sinclair, a diamond in the dump

 

 

Margaret à 16 ans

 

 

Prayers and novenas

 

Margaret Sinclair is a Handmaid of God.

Three Hail Mary's, and the Invocation "Margaret Sinclair, pray for us".

 

 

Prayer For Her Beatification

Let us pray, O Lord Jesus Christ,

Who didst endow Thy lowly and ever cheerful virgin,

Margaret Sinclair, with a share in Thy sufferings

and in Thy zeal for the salvation of men,

grant that through her glorification,

we too may arrive at a share in Thy glory,

who livest and reignest, God, world without end. Amen.

 

Cum licentia Ordinarü. + D. Mackintosh,

Archiepiscopus Glasguensis. Glasguce, 25 Octobris, 1926.

 

 

Novena Prayers for the

Beatification and Canonisation

of Venerable Margaret Sinclair,

Sister Mary Francis of the Five Wounds

For private use at home

 

Opening Hymn

1. Margaret, our kin, our sister and our neighbour,  

One of our own, you walked our streets and closes,

Now at your shrine we celebrate your resting  

At home among us.

 

2. Here in this church you knelt in adoration;  

In the Lord’s presence offering your praises,

Eager to meet your God and be united

In sweet Communion.

 

3. Margaret, we praise your life of quiet witness,

Following Jesus in your daily living,

Bringing His love and presence to the work-place:  

Showing His goodness.

 

4.  In death you shared the Passion of Our Saviour,  

Bearing your pain with cheerfulness and patience.

In His Five Wounds you sought your inspiration

To remain faithful.

 

5.  Almighty Father, Son and Holy Spirit,  

To You we pray that Margaret may be worthy

Soon to be numbered with Your Saints in glory,

Singing Your praises.

 

Sign Of The Cross.

 

Opening Prayer

O God, You called Margaret Sinclair to holiness of life,

that she might love and serve You.

I call out to You in the communion of  Saints

seeking Your mercy and Your help.

Through the prayers of the Venerable Margaret,

grant me Your grace and an answer to my prayer.

Through Christ, Our Lord. Amen.

 

Gospel

Jesus answered them, “The hour has come for the Son of Man to be glorified.

Very truly, I tell you, unless a wheat grain falls into the earth and dies,

it remains just a single grain; but if it dies, it bears much fruit.

Those who love their life lose it,

and those who  hate their life in this world will keep it for eternal life.

Whoever serves Me must follow Me, and where I am, there will My servant  be also.

Whoever serves Me, the Father will honour. (John 12:23-26)

(Pause For Silent Prayer.)

Address To Margaret.

Margaret Sinclair, the Church honours you as Venerable,

for your holiness of life, dedication to prayer and fortitude in suffering.  

You always kept in mind those who were in need:

do not forget me in my need, as I ask for your help.

Intercede for me, hear my prayer:

(Here State Your Intention.)

Pray to God for me, for myself and those whom I love today and always. Amen.

 

Litany

Margaret, you lived a life of faith.

R. Inspire me, pray for me.

You gave yourself in prayer.

You were generous to those around you.

You were clothed in humility.

You worked for justice.

You showed compassion to the needy.

You desired to save souls.

You treasured the Eucharist.

You honoured Our Blessed Lady.

You offered your life to God.

You united your sufferings to Christ.

You longed for the joys of heaven.

Margaret, hear my heartfelt prayer, pray with me and for me to God,

that if it be God’s most Holy Will,

my request may be granted, and that I may live in God’s grace always. Amen.

 

 

Prayer for the Beatification

of Margaret Sinclair

God Our Father, Your image and likeness in each of us is obscured by sin,

and restored by Your Son, Jesus Christ.

In Margaret Sinclair, We see the fruits of the Redemption He won for us,

and are inspired to a life of grace.

Grant that she may be recognised by Your Church as a Saint,

whose life we may imitate, whose devotion to prayer We may emulate

whose union with Your Son we may attain.

We ask this through the same Christ Our Lord. Amen.

 

Closing Prayers.

Our FatherHail MaryGlory be

 

A Child’s Prayer

Margaret Sinclair, God’s cheerful Servant on earth,

help me to imitate the virtues which made you a

great friend of Jesus and His Blessed Mother.  

Please grant a sign that you are a Saint in heaven by

obtaining for me the favour which I now most earnestly request.

(Here tell Margaret your request.)

Margaret Sinclair, hard-working girl - Servant of God, pray for us. Amen.

 

Notification Of Favours And Cures

Details of all favours and cures received through the

intercession of the Venerable Margaret Sinclair should be reported to the

Archbishop's Delegate for the Cause of the Venerable Margaret Sinclair.

 

 

Address:

Reverend Joseph McAuley

Saint Brendan

187 Kelso Street

Yoker

Glasgow

G13 4BH

United Kingdom.

 

Source: http://whitelyonfilms.com

 

Notre Père en écossais gaélique

Lord's Prayer in Scots

 

 

 

 

Margaret Sinclair: The Untold Story

by White Lyon Films

 

 

 

A Humble Violet in the Garden of God
 
Sister Mary Francis of the Five Wounds
(the Venerable Margaret Sinclair)
 

Sister Mary Francis of the Five Wounds (the Venerable Margaret Sinclair) is a humble little violet in the Garden of God.

The Garden of the Church is replete with such a variety, profusion and beauty of flowers, so varied, so manifold, a countless number of saintly souls, who for either a brief, short hour, or for a long desert trek, gave their beauty, their fragrance of virtue, their being to Jesus Christ their Saviour for the Salvation of souls.

Margaret is deserved of the title, a humble violet of God, because she lived a life, for the most part hidden from the world, humbly serving her Poor Clare Community as an extern sister, living out her vows of poverty, chastity and obedience.

The violet is a humble little flower, it is described as humble because it grows close to the ground, its small blooms are almost insignificant, blending into the foliage and dead leaves upon the forest floor.

The violet blooms among the dead leaves and humus, long before the trees come into leaf, the violet is a prelude to Spring ... a sign of hope.

It is a flower that can all too easily be overlooked and trodden upon, it nestles down within the leaves, favours the damp green moss, and it prays its hidden prayer of Praise ... How many violets upon the forest floor, how many hidden souls in the cloister are ever seen by anyone but the eyes of God ? And yet they form a beautiful bouquet of praise for their Maker.

Sister Mary Francis of the Five wounds made her religious vows in the month of February, the month wherein the violet blooms.

Brought up in the slums of Edinburgh, amidst so much that resembled the decaying life that inhabits the Forest floor, Margaret offered herself to Jesus, in simplicity and humility, she bloomed through her acceptance of suffering and the will of God.

The flower of the violet is possessed of five petals, and thus recalls the Wounds of Jesus, it wears its purple gown of mourning, but exudes a sweet perfume.

One ancient tale states that violets were in fact white, until Mary, the Mother of the Lord turned from watching Christ upon the Cross, at which moment all the flowers turned purple to echo her mourning-- one reason why purple remains the colour of mourning.

In Christian symbolism the violet means humility and constancy, and particularly in medieval art, Christ's humility.

The violet also possess healing qualities and has long been used in folk medicine, and who can know, understand, begin to perceive, the healing that Sister Mary Francis's life has brought to so many souls?

We would invite you to enter more deeply into the life of the Venerable Margaret Sinclair by reading and reflecting upon the material on this site, much of its deeper value and beauty is hidden; you will need to gaze long and pray-fully to really appreciate much of its beauty.
Gaze into the life of this beautiful soul, this humble violet of God's garden and ask her to reveal to you the beauty, the wonder of true humility.

After her death, the sweet smell of violets pervaded the air that surrounded Margaret in her coffin ... this little plant of Saint Francis and Saint Clare had bloomed oh, so briefly! ... and yet the odor of her sanctity is still borne on the wind, her seeds are still scattered upon the world to come to fruition in others, that they too may grow ... in the beauty of holiness, upwards and outwards from the off-scouring of this world into the unquenchable Light!


A Poor Clare Colettine Nun

 

 
 
 
 

 

 
 
 
 

"I Humbly Beg ..."

 

Sister Mary Francis of the Five Wounds (Margaret Sinclair) would have been accustomed within the Poor Clare Cloister, when requesting the use of something, or needing a specific permission to say to Mother Abbess, or another sister ... "I humbly beg ..."

'Could I humbly beg to ask Sister M some soap'?

'Dear Sister, could I humbly beg you to help me get that box off the shelf'?

A request is always, courteously, preceded by, "could I humbly beg ..."

Likewise as a sister who' served outside the monastery', that is a sister designated to go out and quest for food and alms for the community, on approaching others, Sister Mary Francis would have said, "Could I humbly beg if you have any unwanted food, or damaged goods for the Community of Poor Clare's that you would be able to give for the love of God?"

A Poor Clare sister is ever mindful that she lives and exists on the Providence of God, that everything is a gift. She is aware that she is always a beggar before God, reaching out her hands in expectation that God will provide, both for all temporal needs and for all the needs of her soul, and those of others. This attitude creates a wonderful, blessed dependence upon God.

We have nothing, we come into this world with nothing and we will leave it with the love carried in our hearts alone...

Saint Francis and Saint Clare of all the brothers and sisters loved and reverenced those who went out upon the quest, as beggars, for they epitomised what Francis and Clare truly believed the Friars Minor and the poor sisters should be, joyful beggars before the Lord.

'I humbly beg ... when approaching another's also shows a respect for the other, and preserves charity ...

The Venerable Margaret Sinclair must of asked this a thousand times over ...

Love and courtesy go hand in hand ...

Place yourself in the presence of the Lord, cup your two hands together, as a beggars bowl and ask the Lord to fill you ...

He knows your needs, and He will provide ....

 

A Poor Clare Colettine Nun

 

Source: Boston Catholic Journal

 

 

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article