Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 10:31

Interview de Marie-Josée TA LOU par Nelson Monfort

sur France 2 juste après le 100 m

 

 

Le dimanche 6 août 2017, veille de la date anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, Marie-Josée Ta Lou obtient la médaille d'argent sur le 100 m aux mondiaux d'athlétisme de Londres, 1/100e derrière l'américaine Tori Bowie. Elle dit "Merci à Dieu et à tous...".

Sa compatriote Murielle Ahouré termine 4e.

 

 

news.abidjan.net

 

 

 

 

 

 

Hommage du Ministre des Sports ivoirien

Albert François Amichia

 

 

 

 

Interview en anglais de Marie-Josée Ta Lou

 

 

 

 

Le vendredi 11 août 2017 à Londres, Marie-Josée Ta Lou décroche une seconde médaille d'argent sur le 200 m avec 22.08 (nouveau record de Côte d'Ivoire !), 3/100e derrière la championne du monde néerlandaise Dafne SCHIPPERS.

"C’était un peu juste car j’ai fait un départ catastrophique. Je l’ai rattrapée jusqu’à la fin mais j’ai essayé de passer bien avant, c’est pour cela. Mais tout ce que Dieu fait est bon"... "Je suis contente, mais un peu déçue parce que j’aurais pu faire mieux", a-t-elle déclaré après la course.

 

 

Diaporama de photos AFP

 

 

 

 

 

Playlist de chansons chrétiennes ivoiriennes

 

 

 

 

"L'Abidjanaise", hymne national de Côte d'Ivoire chanté par Adjouah

 

 

 

 

 
 
Repost 0
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 10:24

 

 

 

 

O Magnum Mysterium

BR 1571

 

O magnum mysterium,

et admirabile sacramentum,

ut animalia viderent dominum natum,

jacentem in praesepio.

O Beata Virgo, cujus viscera meruerunt

portare dominum Jesum Christum,

Alleluia.

 

 

Imprimé 1572

O magnum misterium,

et admirabile sacramentum,

ut animalia  viderunt dominum natum,

iacentem in presepio.

O Beata Virgo,

cuius viscera meruerunt

portare dominum Iesum Christum,

Alleluia.

 

 

Version dans la Prima Pars

de Palestrina

O magnum mysterium
et admirabile sacramentum,
ut animalia viderent Dominum natum

jacentem in praesepio.
Natum vidimus et choros Angelorum
collaudantes Dominum.

Alleluia!

 

 

Version de Morales

O magnum mysterium
et admirabile sacramentum,
ut animalia viderent Dominum natu

jacentem in praesepio.
Beata Virgo, cujus viscera meruerunt
portare Dominum Jesum Christum.
Domine, audivi auditum tuum et timui:
consideravi opera tua, et expavi:
in medio duorum animalium.

 

 

Français – French

O grand mystère,

et admirable sacrement,

que des animaux voient leur Seigneur nouveau-né,

couché dans une mangeoire !

Heureuse Vierge, dont le sein

a mérité de porter

Le Christ Seigneur.

Alleluia !

 

ou :

Ô grand mystère et merveilleux sacrement,
Que les animaux voient le Seigneur nouveau-né
reposant dans la crèche !
Ô heureuse Vierge dont les entrailles méritèrent
de porter le Seigneur, Jésus Christ !
Alléluia !

 

 

Español - Spanish

Oh gran misterio

y admirable sacramento,

que las criaturas  vieron al Señor nacido,

acostado en el pesebre.

Oh, bienaventurada Virgen,

cuyas entrañas merecieron

llevar al Señor Jesucristo.

Aleluya.

 

o :

¡Oh gran misterio,
y maravilloso sacramento,
que los animales deben ver al recién nacido Señor,
acostado en un pesebre!
Bienaventurada la Virgen, cuyo vientre
fue digno de llevar
a Cristo el Señor.
Aleluya.

 

 

English - Anglais

Oh great mystery

and wonderful sacrament,

who the creatures seen

to the born Lord,

lying in a manger!

O Blessed Virgin,

whose womb deserved to bring

Jesus Christ, the Lord.

Alleluia.

 

or :

O great mystery,

and wonderful sacrament,

that animals should see the new-born Lord,

lying in a manger!

Blessed is the Virgin whose womb

was worthy to bear

our Saviour, Jesus Christ.

Alleluia!

 

Other versions

 

Tomás Luis de Victoria: O Magnum Mysterium

The Choir of Somerville College, Oxford

 

 

Victoria - O Magnum Mysterium

Académie Vocale de Paris

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique Prières Vidéos
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 05:51

Notre-Dame-Our-Lady-Nossa-Senhora-Fatima-parousie.over-blog.jpg

 

Gif-drapeau-Portugal-parousie.over-blog.fr.gif

 

Ave de Fátima

"A treze de maio"

Chant traditionnel à

Notre-Dame de Fatima

"Le 13 mai"

 

I

1. A treze de maio

Na cova da íria,

Apareceu brilhando

A Virgem Maria.

 

Ave, ave, ave Maria

Ave, ave, ave Maria

 

2. A Virgem Maria

Cercada de luz,

Nossa Mãe bendita

E Mãe de Jesus.

 

3. Foi aos Pastorinhos

Que a Virgem falou.

Desde então nas almas

Nova luz brilhou.

 

4. Com doces palavras

Mandou-nos rezar

A Virgem Maria

Para nos salvar.

 

5. Mas jamais esqueçam

Nossos corações

Que nos fez a Virgem

Determinações.

 

6. Falou contra o luxo

Contra o impudor

De imodestas modas

De uso pecador.

 

7. Disse que a pureza

Agrada a Jesus

Disse que a luxúria

Ao fogo conduz.

 

8. A treze de Outubro

Foi o seu adeus

E a Virgem Maria

Voltou para os céus.

 

9. À Pátria que é vossa,

Senhora dos céus,

Dai honra, alegria

E a graça de Deus.

 

10. À Virgem bendita

Cante seu louvor

Toda a nossa terra

Num hino de amor.

 

11. Todo o mundo a louve

Para se salvar,

Desde o vale ao monte,

Desde o monte ao mar.

 

12. Ah! Dêmos-lhe graças

Por nos dar seu bem,

À Virgem Maria,

Nossa querida Mãe!

 

13. E para pagarmos

Tal graça e favor,

Tenham nossas almas

Só bondade e amor.

 

14. Ave, Virgem Santa

'Strela que nos guia!

Ave, Mãe da Igreja!

Oh! Virgem Maria!

 

 

Gif-bandeira-Portugal-parousie.over-blog.fr.gif

 

 

NS-Fatima-procession-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Autre version

 

 

Centenaire-Fatima-1917-2017-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Gif-flag-Portugal-parousie.over-blog.fr.gif

 

 

A-treze-de-Maio-chant-Fatima-13-mai-parousie.over-blog.fr.jpg

 

II

1. Ao peito sem mancha

Num doce clarão,

Maria nos mostra

O seu Coração.

 

2. Do seu Coração

Nos vem o penhor

De a terra deserta

Florir em amor.

 

3. Consagre-se o mundo

E espere que, um dia,

O salve um milagre

Da Virgem Maria.

 

4. Sigamos, orando,

De terço na mão,

A santa Mensagem

De reparação.

 

5. Se é belo cobrirmos

A Virgem de flores,

Mais belo é rezarmos

Pelos pecadores.

 

6. Deus manda os seus Anjos

E em guarda nos traz.

O Anjo da Pátria

É o Anjo da Paz.

 

7. Olhemos o Papa

Que sofre e que chora.

Por ele imploremos

A Nossa Senhora.

 

8. A Igreja não morre

Mas tem de contar

Com almas ardentes

Que a saibam amar.

 

9. Quem vem de romagem,

Em Fátima sente

Que, acima de tudo,

Jesus é presente.

 

10. Jesus é presente

Em luz e perdão

E, todo por todos

Se faz comunhão.

 

11. Cantemos. Quem canta

A vida alumia.

Cantemos! Cantemos

À Virgem Maria!

 

 

Autre version

 

 

Ave-de-Fatima-a-treze-de-maio-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Chant "Ave de Fatima"

 

Le 13 mai

À Cova da Iria,

Est apparue, brillante,

La Vierge Marie.

 

Ave, ave, ave Maria

Ave, ave, ave Maria

 

2. La Vierge Marie

Entourée de lumière,

Notre Mère bénie

Et la Mère de Jésus.

 

C’est aux Pastoureaux

Que la Vierge a parlé,

Depuis lors, dans les âmes

Une nouvelle lumière a brillé.

 

Avec de douces paroles,

Elle nous a demandé de prier

La Vierge Marie

Pour nous sauver.

 

Elle a parlé contre le luxe,

Contre l’impudeur

Des modes indécentes

En usage chez les pécheurs.

 

Elle a dit que la pureté

Plaît à Jésus,

Elle a dit que la luxure

Conduit au feu.

 

Le 13 octobre,

Elle a fait ses adieux,

Et la Vierge Marie

Est retournée au Ciel.

 

À la Patrie qui est la vôtre,

Dame du Ciel,

Donnez de l’honneur, de la joie

Et la Grâce de Dieu.

 

Extrait traduit du chant en portugais, le lundi 29 avril 2013.

 

 

 

 

Himno "El trece de Mayo"

 

 

Fatima-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

In Fatima's cove

 

 

AVE-MARIA-DE-FATIMA-parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Ave de Fatima en Letton

 

1. Reiz trīspadsmitā maijā Kovā da Irijā

kā Jaunava skaista Tu nāci, Marija.

Ave Maria...

 

2. Ar gaismu virs koka ik mēnesi nāci,

ik dienas rožkroni mums lūgties Tu mā ci.

Ave Maria...

 

3. Tu solīji mieru virs zemes, Marija,

ja atmetam grēkot un ja gandarījam.

Ave Maria...

 

4. Tu sauli oktobrī pie debess rotāji,

ar brīnumu savu mūs pārliecināji.

Ave Maria...

 

5. Reiz Sirds Bezvainīgā šo pasauli valdīs,

tiks uzvarēts ļaunums, būs miers visās val stīs.

Ave Maria...

 

Source : catholic.lv

 

 

Ave-Fatimas-letton-latvian-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Ave de Fatima en Anglais

traduit par Mick Swithinbank

 

On 13 May in the Cova d'Iria

Mary, you appeared in radiance, a fair virgin.

 

Refrain: Ave, Ave, Ave Maria (x2)

 

With light above a tree, each month you come,

you teach us to pray the daily rosary. (Ref.)

 

You promised peace on earth, Mary,

if we cease to sin and if we atone. (Ref.)

 

In October you decorated the sun in the sky,

through your miracle you convinced us. (Ref.)

 

One day the Innocent Heart will conquer this world,

evil will be vanquished, peace will reign in all lands. (Ref.)

 

 

Chemin de Croix par Plinio Corrêa de Oliveira

Via Crucis (English, Português, Deutsch, Français)

 

 

 

CÂNTICOS MARIANOS DO SANTUÁRIO DE FÁTIMA

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 20:29

Misericordias-Domini-parousie.over-blog.fr.png

Misericordias Domini de Taizé

 

 

"Misericordias Domini in æternum cantabo;

in generationem et generationem

annuntiabo veritatem tuam in ore meo."

 

Psaume 88:2 (Vulgate)

 

 

"Je chanterai toujours les bontés de l'Éternel ;

ma bouche fera connaître à jamais ta fidélité."

 

Psaume 89:2 (Bible Louis Segond)

 

 

 

 

 

 

 

 

Carl Christian Vogel von Vogelstein,parousie.over-blog.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 06:20

Autel-chateau-d-Eckartsau-Est-de-Vienne-Autriche-parousi.jpg

 

 

Sacré-Coeur,artisanat en bois,parousie.over-blog.fr

 

 

 

"Devenez ce que vous recevez"

 

Refrain

Devenez ce que vous recevez,

Devenez le Corps du Christ ;

Devenez ce que vous recevez,

Vous êtes le Corps du Christ.

 

1. Baptisés en un seul Esprit,

Nous ne formons tous qu’un seul corps ;

Abreuvés de l’unique Esprit,

Nous n’avons qu’un seul Dieu et Père.

 

2. Rassasiés par le Pain de Vie,

Nous n’avons qu’un cœur et qu’une âme ;

Fortifiés par l’Amour du Christ,

Nous pouvons aimer comme Il aime.

 

3. Purifiés par le Sang du Christ,

Et réconciliés avec Dieu,

Sanctifiés par la vie du Christ,

Nous goûtons la joie du Royaume.

 

4. Rassemblés à la même table,

Nous formons un peuple nouveau ;

Bienheureux sont les invités

Au festin des noces éternelles.

 

5. Appelés par Dieu, Notre Père,

À devenir saints comme lui,

Nous avons revêtu le Christ,

Nous portons la robe nuptiale.

 

6. Envoyés par l’Esprit de Dieu

Et comblés de dons spirituels,

Nous marchons dans l’Amour du Christ,

Annonçant la Bonne Nouvelle.

 

7. Rendons gloire à Dieu, Notre Père,

Par Jésus, Son Fils bien-aimé,

Dans l’Esprit, notre communion

Qui fait toutes choses nouvelles.

 

Chant GIM 279 composé par la Communauté Catholique "Le Verbe de Vie".

Paroles : J.-L. FRADON. Musique : B. BEN.

 

 

Rayons de grâces de Marie,parousie.over-blog.fr

 

 

Partition "Devenez ce que vous recevez"

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 07:44

Saint-Pio-de-Pietrelcina--parousie.over-blog.fr.jpg  

 

Exultation de Pâques

 

Que le Ciel se réjouisse !

Que la terre soit en fête !

Que soit dans l’allégresse

Le monde visible et invisible !

Car le Christ est Ressuscité !

Lui, la Joie Éternelle !

 

 

Vie-Eternelle--Richard-Judson-Zolan--parousie.over-blog.fr.jpg

Vie Éternelle

Richard Judson Zolan

 

 

 

 

Hymne Pascale "Il est vraiment Ressuscité"

 

 

Hymne Pascale

« Il est vraiment Ressuscité »


Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

1. C’est la Pâque du Seigneur, clame l’Esprit,

C’est la Pâque du Seigneur en vérité !

Le Seigneur a versé Son Sang

En signe de l’Esprit qui devait venir,

Il nous a signé de Son Sang,

Et nous avons été protégés, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

2. Seigneur, Tu as étendu les mains sur la Croix,

Tu nous as abrité sous Tes ailes,

Tu as versé le Sang d’un Dieu

Pour sceller l’Alliance Nouvelle,

Tu as éloigné de nous la colère,

Tu nous as réconciliés avec Dieu, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

3. Tu ouvres la fête de l’Esprit,

Tu nous entraînes dans la danse mystique,

Ô Pâque de Dieu, qui descend du Ciel sur la terre,

Et qui de la terre remonte vers le Ciel,

En Toi la Création tout entière

S’assemble et se réjouit, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

4. Ô Joie de l’Univers, Festin de Grâce !

Tu dissipes les ténèbres de la mort,

Tu ouvres les portes de la vie.

En Toi, les promesses sont accomplies,

Les chants sont rendus à la terre, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

5. Ô Pâque, Noces de l’Agneau, le Dieu du Ciel

Vient s’unir à nous dans l’Esprit ;

L’immense salle des Noces

Est remplie de convives,

Tous portent la robe nuptiale,

Et nul n’est rejeté, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

6. Ô Pâque, nouvelle clarté,

Splendeur du cortège virginal,

Chez tous, le feu de la Grâce brûle

Dans le corps et dans l’esprit ;

Les lampes ne s’éteindront plus,

Car c’est l’huile du Christ

Qui brûle en elles, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

7. Ô Christ, Dieu souverain, Roi dans l’Esprit,

Étends les mains sur Ton Église, protège-La du mal !

Et donne-Lui de pouvoir chanter avec Moïse

Le chant triomphal, car à Toi est la victoire,

Dans les siècles des siècles, Alléluia !

 

Refrain

Il est vraiment Ressuscité,

Pourquoi chercher parmi les morts ?

Il est Vivant comme Il l’a promis, Alléluia !

 

 

Charle-Bosseron-Chambers---Come-unto-Me---parousie.over-blo.jpg

"Come unto Me"

Charles Bosseron Chambers

 

 

 

 

Liturgie de la Veillée Pascale

 

 

Hymne pascale

Version abrégée

 

C’est la fête de l’Esprit ! C’est la Pâque de Dieu

Qui descend du Ciel sur la terre et qui,

De la terre, remonte vers le Ciel !

Ô Joie universelle, honneur, festin, délices,

Les ténèbres de la mort sont dissipées,

La vie à tous est rendue,

Les portes des Cieux se sont ouvertes !

Dieu est devenu homme, et l’homme est devenu Dieu,

Il a rompu l’emprise de l’enfer,

Et les barrières qui retenaient Adam !

Le peuple des enfers est ressuscité des morts,

Pour dire à la terre que les promesses sont accomplies !

Et les chants furent rendus à la terre.

C’est la Pâque de Dieu, le Dieu du Ciel,

Dans Sa Libéralité*, s’est uni à nous dans l’Esprit,

L’immense salle de noces s’est remplie de convives,

Tous portent la robe nuptiale, et nul n’est jeté dehors

Pour l’avoir revêtue !

Pâque, Lumière de la nouvelle clarté,

Splendeur du cortège virginal !...

 

* Libéralité : générosité

 

 

Catherine-Andrews--the-Ascension--parousie.over-blog.fr.jpg

"The Ascension"

Catherine Andrews

 

 

 

 

Hymne Pascale

Liturgie byzantine

 

Jour de Résurrection ! Peuples, rayonnons de joie,

C’est la Pâque, la Pâque du Seigneur !

De la mort à la vie

Et de la terre aux Cieux,

Le Christ Dieu nous a menés,

Nous qui chantons l’hymne de la victoire !

Que le Ciel se réjouisse,

Que la terre soit dans l’allégresse,

Que le monde soit en fête,

Tout le monde visible et invisible !

Car le Christ est Ressuscité,

Lui, l’éternelle allégresse.

De la mort, célébrons la destruction,

Et de l’enfer, la ruine !

D’une vie nouvelle immortelle,

Chantons avec élan l’Auteur,

Le Dieu Unique des Pères,

Béni et tout Glorieux !

Ô Pâque grande et toute Sainte,

  Ô Christ, Ô Sagesse, Ô Verbe de Dieu, Ô Force,

Donne-nous de T’être unis

Dans une plus grande vérité,

Au jour sans déclin de Ton Royaume !

Une Pâque Sacrée nous est apparue aujourd’hui :

Pâque nouvelle et Sainte,

Pâque mystique, Pâque très pure,

Pâque du Christ, notre libérateur,

Pâque immaculée, Pâque grandiose,

Pâque des croyants,

Pâque qui nous ouvre les portes du Paradis,

Pâque qui sanctifie tous les fidèles !

C’est le jour de la Résurrection !

Rayonnons de joie en cette solennité,

Embrassons-nous les uns les autres,

Disons "Frères" à ceux-mêmes qui nous haïssent,

Pardonnons tout à cause de la Résurrection !

Et, alors, chantons :

Christ est Ressuscité d’entre les morts ;

Par la mort, Il a détruit la mort !

Et à ceux qui sont dans les tombeaux,

II a accordé la Vie !

 

 

Jesus-Appears-to-His-Mother--Gebhard-Flatz--parousie.over-b.jpg

"Jesus appears to His Mother"

Jésus apparaît à Sa Mère

Gebhard Flatz

 

 

 

 

Hymne Pascale

"Le Seigneur est vraiment Ressuscité"

 

Le Seigneur est vraiment Ressuscité, alléluia !

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus, Fils de Dieu.

Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !

Ô nuit, de quel éclat tu resplendis !

La mort n'a pu garder dans son étreinte le Fils Unique.

Jésus repousse l'ombre et sort vainqueur : Christ est Ressuscité !

Mais c'est en secret, et Dieu seul connaît l'instant où triomphe la vie.

Quelqu'un, près de la Croix, n'a pas douté,

La Femme jusqu'au jour a porté seule l'espoir du monde.

Sa Foi devance l'heure et sait déjà : Christ est ressuscité !

Mais c'est en secret, et Dieu seul connaît la joie dont tressaille Marie.

Jésus, Lumière et Vie, demeure en nous !

Pourquoi chercher encore au tombeau vide un autre signe ?

L'amour jaillit et chante au fond du coeur : Christ est ressuscité !

Mais c'est en secret, et Dieu seul connaît le Feu, qui s'éveille aujourd'hui.

Comme nous allions, rêvant Dieu, une voix venue du grand creux,

des fonds de l'Homme nous a surpris : Veillez ici !

Veillez et priez cette nuit, qui entre toutes vous est bonne.

C'était au secret de nos coeurs, au tombeau vide du Seigneur, la voix de l'Ange !

Elle ajouta : Que cherchez-vous ? Le corps du Seigneur est chez vous, restez ses hommes de confiance !

Devant le caveau grand ouvert, retour du Seigneur des enfers : chantez Son Hymne !

Ce lieu profond, il est à Dieu ! Nul ne le sonde avec des yeux, qui ne sont pas faits pour l'abîme.

Le Seigneur vous a précédés dans la mort qui vous obsédait, vos morts futures,

Allez donc sans crainte à la vie ! Jésus vous a déjà ravi dans Sa Passion vos sépultures.

Quand Il disait à Ses amis : "Si vous saviez le don de Dieu !" Nous avons asséché les sources de la vie,

Mais ce matin, alléluia ! Notre naissance a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Venez à moi, je suis le jour !" Nous avons sacrifié aux forces de la nuit,

Mais ce matin, alléluia ! Notre lumière a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Je suis vainqueur, pourquoi trembler ?" Nous avons nié Dieu en face de la peur,

Mais ce matin, alléluia ! Notre pardon a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Heureux celui qui veut la paix !" Nous avons déserté le lieu de nos combats,

Mais ce matin, alléluia ! Notre Espérance a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Séchez vos pleurs ! Prenez ma joie !" Nous avons perdu coeur à force de trahir,

Mais ce matin, alléluia ! Notre bonheur a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Quand Il disait à Ses amis : "Soyez Mon Corps ! Soyez Mon Sang !" Nous avons pris la mort au lieu de prendre vie,

Mais ce matin, alléluia ! Notre avenir a jailli du tombeau ! Alléluia, alléluia, Jésus est Vivant !

Il s'est levé d'entre les morts, le Fils de Dieu, notre frère. Il s'est levé libre et vainqueur ;

Il a saisi notre destin au coeur du sien, pour le remplir de Sa Lumière.

Sur Lui, dans l'ombre, sont passées les grandes eaux baptismales de la douleur et de la mort ;

Et maintenant, du plus profond de Sa Passion, monte sur nous l'aube pascale.

L'histoire unique est achevée : Premier enfant du Royaume, Christ est Vivant auprès de Dieu !

Mais Son exode humble et caché, le Fils aîné le recommence pour chaque homme.

Ne cherchons pas hors de nos vies à retrouver Son passage : Il nous rejoint sur nos sentiers !

Mais au-delà de notre mort, c'est Lui encore, qui nous attend sur le rivage. Il est Vivant !

Il est Vivant ! Tu L'as vu la première. Parle, Marie de Magdala !

Hors du tombeau, debout dans la lumière, Il dit : « Marie ! » C'était Sa voix !

Nous L'avons vu Ressuscité, nous, témoins de la Vérité !

Il est venu, Il reviendra ! Amen ! Alléluia ! Alléluia !

Le coeur brûlant, vous alliez, près du Maître, vers Emmaüs, sur le chemin,

Nous étions deux ! Il s'est fait reconnaître, le soir, à la fraction du pain !

Vous étiez onze, nous dit l'Écriture, la nuit couvrait Jérusalem,

Il a paru ! Il montrait Ses blessures ! Il a soufflé Son Esprit Saint !

Est-ce Jésus, Celui qui t'a fait signe de L'approcher, dis-nous, Thomas ?

Sur mon Seigneur et mon Dieu, moi, indigne, j'ai vu les marques de la Croix !

Depuis Damas, tu ne peux plus te taire. Confirme-nous ce que tu crois.

Moi, Paul, je dis qu'ils étaient cinq cents frères, Témoins du Christ, tous à la fois !

Jésus qui m'as brûlé le coeur au carrefour des Écritures,

Ne permets pas que leur blessure en moi se ferme :

Tourne mes sens à l'intérieur, force mes pas à l'aventure,

Pour que le Feu de Ton bonheur à d'autres prenne !

La Table où Tu voulus T'asseoir, pour la fraction qui Te révèle,

Je la revois : elle étincelle de Toi, seul Maître !

Fais que je sorte dans le soir, où trop des miens sont sans nouvelle,

Et par Ton Nom dans mon regard, fais-Toi connaître !

Leurs yeux ne T'ont jamais trouvé, Tu n'entres plus dans leur auberge,

Et chacun dit : « Où donc irai-je, si Dieu me manque ?»

Mais Ton printemps s'est réveillé dans mes sarments à bout de sève,

Pour que je sois cet étranger brûlant de Pâques !

Jour de Résurrection ! Peuples, rayonnons de joie ! C'est la Pâque, la Pâque du Seigneur ! Le Christ Dieu nous conduit de la mort à la vie, de la terre aux Cieux, et nous chantons Sa victoire : Christ est Ressuscité d'entre les morts,

Par la mort, Il a détruit la mort ! À ceux qui sont au tombeau, Il accorde la vie !

Que le Ciel se réjouisse, que la terre soit en fête, que soit dans l'allégresse le monde visible et invisible, car le Christ est ressuscité, Lui, la Joie éternelle.

La destruction de la mort, célébrons-la, et la ruine de l'enfer,

Louons l'Auteur d'une vie neuve et immortelle, Dieu unique de nos pères, le Béni, le Glorieux !

Pâque grande et toute Sainte, Ô Christ, Ô Sagesse, Ô Verbe de Dieu, Ô Force, fais que nous Te soyons unis ;

Parfaite Vérité, jour sans fin de Ton Royaume, la Pâque Sacrée nous est apparue,

Vie nouvelle et Sainte, Pâque mystique, Pâque très pure, Pâque du Christ, notre Sauveur, Pâque immaculée, Pâque grandiose, Pâque des croyants, Pâque qui sanctifie les fidèles, Pâque qui ouvre le Paradis !

Voici le jour de la Résurrection ! En cette solennité, rayonnons de joie. Embrassons-nous les uns les autres.

À ceux même qui nous haïssent, disons : « Frères ! » Pardonnons tout à cause de la Résurrection,

Le Christ est Ressuscité d'entre les morts, Il a détruit la mort ; à ceux qui sont au tombeau, Il accorde la vie !

Lumière enfouie sous le boisseau, le prince de l'ombre m'épuise !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau de Feu, Je suis votre flambeau ;

Moi seul peux vous conduire au jour, Mon Jour qui lève aux Cieux Nouveaux, par le Jardin où J'agonise.

Parole atteinte par les eaux, l'angoisse Me force au silence !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau vainqueur, Je suis Votre flambeau ; Moi seul peux vous parler de paix ;

Ma Paix qui règne aux Cieux Nouveaux, puisque la Croix me fait violence ;

Victime offerte à Mes bourreaux, Mon corps n'est plus rien que blessure !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau de Dieu, Je suis votre flambeau ;

Moi seul peux vous combler de joie, Ma Joie qui s'ouvre aux Cieux Nouveaux, puisqu'au Calvaire on me torture.

Semence enfouie dans le tombeau, la mort M'a couché sous la pierre !

Vous n'aurez plus besoin de lune ou de soleil, Agneau Vivant, Je suis votre flambeau ;

Moi seul peux vous donner la vie, Ma Vie qui fait les Cieux Nouveaux, dans la Cité de notre Père.

J'ai vu l'eau vive jaillissant du Coeur du Christ, alléluia !

Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront : alléluia !

J'ai vu la source devenir un fleuve immense, alléluia !

Les fils de Dieu rassemblés chantaient leur joie d'être sauvés, alléluia !

J'ai vu le Temple désormais s'ouvrir à tous, alléluia !

Le Christ revient victorieux, montrant la Plaie de Son Côté, alléluia !

J'ai vu le Verbe nous donner la Paix de Dieu, alléluia !

Tous ceux qui croient en Son Nom seront sauvés et chanteront : alléluia !

Pâque de Jésus Christ Sauveur ! Il règne en Sa Victoire, triomphe de l'Amour ;

Ses bras ouverts en croix dressent vers Dieu l'angoisse de la vie, et portent vers Lui nos coeurs.

Vivre ressuscités pour Dieu dans la Lumière neuve, Aurore de la joie : les hommes surgiront au grand espoir, qui monte dans leur corps à l'aube de ce matin.

Peuple des baptisés, marqués du Sceau de la Promesse, Témoins de Jésus-Christ,

Venez manger la Chair, boire le Sang du Fils aimé de Dieu pour vivre de Son Esprit.

L'heure paraît déjà : veillez ! Car Dieu dresse la table aux Noces de l'Agneau ;

Le Maître et le Seigneur vient nous servir le vin de Son Retour, Victoire de Charité.

Lumière aux nuits de mort, Feu de Pâque aujourd'hui, allume un chant d'espoir, Dieu de Pâque dans nos vies.

Fini le temps du Golgotha, fini le cri du Fils de l'homme, finie la Croix, sinon pour l'homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Jésus Ressuscité ? Fini le temps du Serviteur, fini le soir du Fils de l'homme, finie la peur, sinon pour l'homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Jésus Ressuscité ? Premier réveil au Dieu de Vie, premier matin du Fils de l'Homme, premier réveil aussi pour l'homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Ô mort du Premier-Né ? Encore le temps des Golgotha, encore la soif au coeur de l'homme, immense Croix du Fils de l'Homme que nous sommes.

Où donc est Ta Victoire, Ô mort du Premier-Né ? Viendra le temps de nos soleils, viendra Ton Jour, Ô Fils de l'Homme, en Toi réveil de tout cet homme que nous sommes. 

Ton souffle est notre Pâque, louange à Toi, Seigneur Jésus ! Louange à Toi, Seigneur Jésus !

L'humble chemin de Ta Venue guide nos pas jusqu'au salut. Alléluia, alléluia, alléluia.

La mort n'a pu garder sa proie, l'enfer vaincu s'ouvre à Ta voix, l'Amour triomphe par la Croix. Voici la tombe descellée, et ses témoins, pour l'annoncer, sont envoyés au monde entier. Tu es Vivant, Gloire à Ton Nom ! Hâte le temps où nous pourrons vivre sans fin dans Ta Maison.

Le Seigneur Vit ! Plus de larmes, plus de plaintes, plus de peurs ! Ni la mort, ni le sépulcre, de Lui n'ont été vainqueurs !

Il n'est pas entre les morts, Celui qui pour toujours Vivra ! Jésus Vit, et la nouvelle par le monde s'en ira !

Si le Christ ne ressuscite, vaine alors est notre Foi. Mais il tient cette promesse :

Vous vivrez tous comme Moi ! Par Adam nous vient la mort. La Vie, Jésus nous l'a donnée ! Plus de peur ! C'est la Victoire du Seigneur Ressuscité !

La mort tient de notre faute, du péché, son aiguillon. N'ayez crainte, Jésus donne et la Vie et le Pardon.

Rendons grâces ! Dieu le Père nous Veut en sécurité. En Jésus, si l'homme espère, il vivra l'éternité.

À toi, Jésus Sauveur, le Jugement du monde, alléluia !

Ils sont fixés, l'heure et le jour, et le mois et l'année du juste Jugement. Celui qui croit n'est pas soumis au Jugement :

Par la Foi, Il a connu l'Amour de Dieu. Semence de vie, Parole de Dieu, viens et demeure en nous ! Alléluia !

Comme des enfants nouveau-nés, rejetez le mal, goûtez ce qui est bon, aimez le Seigneur,

Comme des Pierres Vivantes, devenez le Temple du Christ, le Temple du Sacrifice parfait.

Pourquoi craignez-vous, hommes de peu de Foi ?

Seigneur, nous marchons dans la nuit.

Ne fallait-il pas vous donner le Pain qui Me fait reconnaître ?

Seigneur, ouvre nos yeux et nous verrons en Toi la Lumière de Dieu.

Ne fallait-il pas que Je rende vie à tous ceux qui espèrent ?

Seigneur, ouvre nos yeux et nous verrons en Toi la Lumière de Dieu.

Sanctifions le Christ, alléluia ! Il est Seigneur, alléluia !

Heureux les doux, heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !

Ne rendez pas l'injure pour l'injure : bénissez votre ennemi ! Si vous devez souffrir pour la justice, réjouissez-vous et bondissez de joie !

Hommes nouveaux baptisés dans le Christ, alléluia ! Vous avez revêtu le Christ, alléluia !

Héritiers avec lui d'un Royaume de lumière, vous possédez la liberté des fils de Dieu pour annoncer au monde :

Nous sommes au Christ, et le Christ est à Dieu. Alléluia ! Alléluia !

Venez, voyez les gestes de Dieu, redoutable en hauts faits pour les hommes.

Il changea la mer en terre ferme, on passa le fleuve à pied sec.

Le monde s'ouvre à la vie, l'homme reçoit l'Esprit. Au souffle du Très-Haut, se lève un peuple nouveau, de toute race, langue et frontière,

Pour devenir le Corps de Jésus-Christ et transformer la face de la terre.

C'est dans l'Esprit Saint que vous serez baptisés : pour devenir le Corps de Jésus-Christ et transformer la face de la terre.

Sur nous repose l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, alléluia !

Si l'on nous outrage pour le Nom du Christ, heureux sommes-nous !

Il rôde, l'adversaire, cherchant qui dévorer, mais le Christ est parmi nous, et nous sommes appelés de Son Nom.

Si nous avons part aux souffrances du Christ, réjouissons-nous ! Quand se révélera Sa Gloire, nous serons dans la joie !

Heureux ceux qui ont vu le Ressuscité et reconnu à Ses Plaies la Victoire !

Mais heureux sommes-nous de croire sans avoir vu et, sans Le voir encore, d'aimer Jésus, notre Sauveur !

Seigneur, Tu es vivant, nous T'avons reconnu, au dernier jour nous Te verrons !

Pleurant près du tombeau, soudain Marie se dresse : qui donc L'appelle par Son Nom ?

À la table d'Emmaüs, les voyageurs tout interdits se lèvent : qui donc pour eux vient de rompre le pain ?

Réfugiés dans la chambre haute, les disciples frémissent : qui donc se tient au milieu d'eux ?

Approchant du rivage, les pêcheurs soudain s'interrogent : qui donc les attend près d'un feu ?

Notre Pâque immolée, alléluia ! C'est le Christ, alléluia, alléluia, alléluia!

Pâque Nouvelle ! Ô fête de l'Esprit ! Ô Pâque du Seigneur qui pour nous descend du Ciel !

Pâque Nouvelle ! Ô Christ Ressuscité, Tu as vaincu la mort, Tu nous as donné la vie !

Sois fidèle jusqu'à la mort, le Seigneur combat pour toi, alléluia !

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et ne peuvent rien faire de plus.

Le vainqueur, celui qui croit en Moi, ne connaîtra pas la seconde mort.

Espère en Dieu, prends coeur et prends courage, espère en Dieu !

Un seul troupeau, un seul berger ! Le Seigneur va rassembler Ses enfants dispersés,

Il en fera une seule nation, et un seul Roi régnera sur eux.

Le Christ, notre paix, a détruit les séparations : en un seul Corps, Il nous rassemble par la Croix.

Allons dans la joie puiser aux sources du salut !

Celui qui boira de l'eau que Je lui donnerai n'aura plus jamais soif,

L'eau que Je vous donnerai deviendra en vous source jaillissant en Vie éternelle.

Voix de mon Bien-Aimé qui frappe à la porte : « Ouvre-moi ! » Alléluia !

Si quelqu'un entend Ma voix, ensemble, nous prendrons notre repas, Moi près de lui, lui près de Moi.

Si quelqu'un garde Ma Parole, Mon Père l'aimera, et Nous viendrons à lui.

Il y a un seul Pain, et nous sommes tous un seul Corps, car nous avons tous part à un seul Pain !

L'amour dont nous aimons, n'est-il pas communion à l'Amour du Christ ? Garde-nous, Seigneur, dans l'unité de l'Esprit par le lien de la paix.

Si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l'Esprit est votre vie.

Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir la Gloire, l'Honneur et la Puissance, car c'est Toi qui créas toutes choses ; Tu as Voulu qu'elles soient, et elles furent créées !

Saint, le Seigneur, le Dieu Tout-Puissant, Celui qui était, qui Est et qui vient

Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir l'Honneur, la Gloire et la Puissance !

Vous cherchez Jésus, le Crucifié ? Il n'est pas ici, il est Ressuscité ! Alléluia !

Je monte vers Mon Père et votre Père, vers Mon Dieu et votre Dieu.

Écoute, Seigneur, le cri de Tes martyrs qui monte vers Toi.

« Jusques à quand, Seigneur, rester caché, jusqu'à la fin ? »

« Jusques à quand l'adversaire aura-t-il le dessus ? »

Nous accueillons l'Esprit Nouveau, le Souffle d'allégresse, le Don gratuit du Fils Ressuscité, force des croyants.

Nous entonnons le chant nouveau, les hymnes de louange, l'amen appris du Verbe Tout-Puissant, Gloire des sauvés.

Ô Christ, Tu es le Fils du Dieu Vivant. Alléluia, alléluia !

Tu es Ressuscité d'entre les morts. Alléluia ! Gloire au Père !

Ô Christ, tous ceux qui invoquent Ton Nom. seront sauvés, alléluia !

Je produirai des signes dans le Ciel et sur la terre feu. sang. colonnes de fumée,

Prenez garde, veillez, priez, car vous ne savez pas le jour où le Fils de l'Homme viendra.

À toi, Jésus Sauveur, le Jugement du monde, alléluia !

Ils sont fixés, l'heure et le jour, et le mois et l'année du juste Jugement !

La terre a peur et se tait quand Dieu se lève pour juger, pour sauver tous les humbles de la terre.

Celui qui croit n'est pas soumis au Jugement : par la Foi, il a connu l'Amour de Dieu.

Allons dans la joie puiser aux sources du salut ! Celui qui boira de l'eau que Je lui donnerai n'aura plus jamais soif !

L'eau que Je vous donnerai deviendra en vous source jaillissant en Vie éternelle !

Si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l'Esprit est votre Vie, parce que vous êtes devenus des justes !

Christ au milieu de nous, Espérance de la Gloire, alléluia !

Mystère longtemps gardé dans le silence des siècles, aujourd'hui révélé à toutes les nations !

Évangile du Fils de Dieu, message d'amertume et de joie, livre ouvert à tous les hommes !

 

Prière :

Ô Dieu, l'univers Te célèbre et Te loue, les créatures admirent et proclament Ta Puissance, reçois le chant que, du coeur, nous faisons monter jusqu'à Toi, et renouvelle-nous Ta Grâce par Jésus-Christ !

Le Seigneur fit sortir Son peuple dans l'allégresse ; parmi les cris de joie, ses élus !

 

The-Last-Supper--Andy-Warhol--parousie.over-blog.fr--3-.jpg

"The Last Supper"

La Cène

Andy Warhol


 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 07:42

Partition Exultet, parousie.over-blog.fr

 

 

Nous Te louons, Splendeur du Père

Chant liturgique « Exultet »

 

1. Qu’éclate dans le Ciel la joie des anges,

Qu’éclate de partout la joie du monde,

Qu’éclate dans l’Église la joie des fils de Dieu !

La Lumière éclaire l’Église,

La Lumière éclaire la terre ; Peuples, chantez !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

2. Voici dans la nuit la Victoire,

Voici dans la nuit la Lumière,

Voici la liberté pour tous les fils de Dieu !

Ô nuit qui vis la Lumière,

Ô nuit qui vis le Seigneur ressusciter !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

3. Amour infini de notre Père,

Suprême témoignage de Tendresse,

Vous livrez Votre Fils pour sauver tous Vos enfants !

Bienheureuse faute d’Adam,

Qui valut au monde pécheur le Rédempteur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

4. Victoire qui rassemble ciel et terre,

Victoire qui remet les fils au Père,

Victoire pour l’Église et pour tous Ses enfants !

Ô Père, voici Votre Peuple,

Ô Père, accueillez Vos enfants,

En Jésus-Christ !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

5. Que brille à tout jamais cette Lumière,

Que brille dans nos cœurs la Joie du Père,

Que brille dans l’Église la joie des fils de Dieu !

Ô nuit si lourde de mystère,

Ô nuit si riche de clarté,

Ô nuit d’Amour !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

6. Seigneur, nous Vous prions,

En l’Unité de Votre Église,

Avec notre Pape et notre Évêque ;

Daignez nous accorder Votre secours,

Daignez guider nos pas sur le chemin,

Daignez nous conserver en Votre Sainte Paix !

Ô Père, accordez à la Terre,

Ô Père, accordez Votre Grâce,

Et Votre Amour !

 

7. Et que règnent la Paix, la Justice et l’Amour,

Et que passent tous les hommes

De cette Terre à Votre Maison,

Par Jésus-Christ !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

 

 

 

Exultet

Version traditionnelle

 

Qu'exulte de joie dans le ciel la multitude des anges !

Chantez, serviteurs de Dieu,

et que retentisse la trompette triomphale pour la victoire du grand Roi !

Réjouis-toi, ô notre terre, resplendissante d'une lumière éclatante,

car il t'a prise en sa clarté et son règne a dissipé ta nuit !

Réjouis-toi, Eglise notre mère, toute remplie de sa splendeur,

et que résonne l'acclamation du peuple des fils de Dieu !…

 

Vraiment il est juste et bon de proclamer à pleine voix ta louange,

Dieu invisible, Père tout puissant,

et de chanter ton Fils bien-aimé, Jésus Christ notre Seigneur.

C'est lui qui a payé pour nous la dette encourue par Adam notre père,

et qui a détruit en son sang la condamnation de l'ancien péché.

Car voici la fête de la Pâque où l'Agneau véritable est immolé pour nous.

Voici la nuit où tu as tiré de l'Egypte nos pères, les enfants d’Israël,

et leur as fait passer la mer Rouge à pied sec ;

nuit où le feu de la nuée lumineuse a repoussé les ténèbres du péché…

 

Ô nuit qui nous rend à la grâce et nous ouvre la communion des saints ;

nuit où le Christ, brisant les liens de la mort,

s'est relevé victorieux des enfers.

Heureuse faute d'Adam qui nous a valu un tel Rédempteur !

Ô nuit qui seule a pu connaître le temps et l'heure

où le Christ est sorti vivant du séjour des morts ;

ô nuit dont il est écrit : « La nuit comme le jour illumine,

la ténèbre autour de moi devient lumière pour ma joie » (Ps 138,12)…

Ô nuit bienheureuse, où se rejoignent le ciel et la terre,

où s’unissent l’homme et Dieu.

 

Dans la grâce de cette nuit, accueille, Père très Saint,

le sacrifice du soir de cette flamme que l'Eglise t'offre par nos mains ;

permets que ce cierge pascal, consacré à ton nom,

brûle sans déclin en cette nuit

et qu'il joigne sa clarté à celle des étoiles.

Qu'il brûle encore quand se lèvera l'astre du matin,

celui qui ne connaît pas de couchant,

le Christ ressuscité revenu des enfers,

qui répand sur les hommes sa lumière et sa paix.

Garde ton peuple, nous t'en prions, ô notre Père,

dans la joie de ces fêtes pascales.

Par Jésus Christ, ton Fils notre Seigneur,

qui par la puissance de l'Esprit s'est relevé d'entre les morts

et qui règne près de toi pour les siècles des siècles.

Amen !

 

Carlo-Dolci--1616-1686---San-Giovanni-Evangelista--Staatlic.jpgSaint Jean l'Évangéliste

Carlo Dolci

Staatliche Museen, Berlin

 

 

 

"Qu’éclate dans le Ciel"

Autre version

 

1. Qu’éclate dans le Ciel la joie des anges,

Qu’éclate de partout la joie du monde,

Qu’éclate dans l’Église la joie des fils de Dieu !

La lumière éclaire l’Église,

La lumière éclaire la terre ; Peuples, chantez !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

2. Voici pour tous les temps l’unique Pâque,

Voici pour Israël le grand passage,

Voici la longue marche vers la terre de liberté !

Ta lumière éclaire la route,

Dans la nuit, ton peuple s’avance, libre, vainqueur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

3. Voici maintenant la Victoire,

Voici la liberté pour tous les peuples,

Le Christ Ressuscité triomphe de la mort !

Ô nuit qui nous rend la Lumière,

Ô nuit qui vit dans Sa Gloire le Christ Seigneur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

4. Amour infini de notre Père,

Suprême témoignage de Tendresse,

Pour libérer l’esclave, Tu as livré le Fils !

Bienheureuse faute de l’homme,

Qui valut au monde en détresse le seul Sauveur !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

5. Victoire qui rassemble Ciel et Terre,

Victoire où Dieu se donne un nouveau peuple,

Victoire de l’Amour, victoire de la Vie !

Ô Père, accueille la flamme

Qui vers Toi s’élève en offrande, feu de nos coeurs !

 

Refrain

Nous Te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu !

 

6. Que brille devant Toi cette lumière,

Demain se lèvera l’aube nouvelle

D’un monde rajeuni dans la Pâque de Ton Fils !

Et que règnent la Paix, la Justice et l’Amour,

Et que passent tous les hommes

De cette terre à Ta grande Maison,

Par Jésus Christ !

 

 

Exsultet, Orędzie Wielkanocne

 

 

Estampe-d-Albert-Bierstadt--1765--The-Good-Shepherd--El-Bue.jpgLe Bon Pasteur

Albert Bierstadt

1865

 

 

 

Exultet

(Exsúltet)

Latina

 

Exultet iam angelica turba caelorum;

exultent divina mysteria,

et pro tanti regis victoria

tuba intonet salutaris.

Gaudeat se tot tellus irradiata fulgoribus,

et, aeterni regis splendore lustrata,

totius orbis sentiat amisisse caliginem.

Laetetur et mater Ecclesia,

tanti luminis adornata fulgore,

et magnis populorum vocibus haec aula resultet.

Quapropter, astantibus vobis, fratres carissimi,

ad tam miram sancti huius luminis claritatem,

una mecum, quaeso,

Dei omnipotentis misericordiam invocate,

ut qui me non meis meritis

intra levitarum numerum dignatus est aggregare,

luminis sui gratiam infundendo,

cerei huius laudem implere praecipiat.

Praestante Domino nostro Iesu Christo Filio suo,

secum vivente atque regnante Deo,

in unitate Spiritus sancti

per omnia saecula saeculorum

R. Amen.

 

V. Dominus vobiscum.

R. Et cum spiritu tuo.

V. Sursum corda.

R. Habemus ad Dominum.

V. Gratias agamus Domino Deo nostro.

R. Dignum et iustum est.

Dignum et iustum est,

vere [vere quia] dignum et iustum est, aequum et salutare

nos tibi semper, hic et ubique, gratias agere,

Domine sancte Pater, omnipotens aeterne Deus.

Qui populorum pascha cunctorum,

non pecudum cruore nec adipe,

sed Unigeniti tui, Domini nostri Iesu Christi,

sanguine corporeque dicasti,

ut, supploso ritu gentis ingratae,

legi gratia succederet,

et una victima, per semetipsam tuae maiestati semel oblata,

mundi totius expiaret offensam.

Hic est Agnus lapideis praefiguratus in tabulis,

non adductus e gregibus,

sed evectus e caelo;

nec pastore indigens, sed Pastor bonus ipse tantummodo;

qui animam suam pro suis posuit ovibus et rursus assumpsit,

ut nobis et humilitatem divina dignatio

et spem resurrectio corporalis ostenderet.

Qui coram tondente se non vocem queruli balatus emisit,

sed evangelico proclamavit oraculo, dicens:

Amodo videbitis Filium hominis sedentem ad dexteram maiestatis.

Ipse nobis et te reconciliat, Pater omnipotens,

et pari tecum maiestate fultus indulget.

Nam, quae patribus in figura contingebant,

nobis in veritate proveniunt.

 

Ecce iam ignis columna resplendet,

quae plebem Domini beatae noctis tempore

ad salutaria fluenta praecedat,

in quibus persecutor mergitur,

et Christi populus liberatus emergit.

Nam, sancti Spiritus unda conceptus,

per Adam natus ad mortem,

per Christum regignitur ad vitam.

Solvamus igitur voluntarie celebrata ieiunia,

quia pascha nostrum immolatus est Christus;

Nec solum corpore epulemur Agni,

sed etiam inebriemur et sanguine.

Huius enim tantummodo cruor

non creat piaculum bibentibus, sed salutem.

Ipso quoque vescamur et azymo,

quoniam non de solo pane vivit homo,

sed de omni Verbo Dei.

Siquidem hic est panis, qui descendit e caelo,

longe praestantior illo quondam mannae imbre frugifiuo,

quo tunc Israel epulatus interiit.

Hoc vero qui vescitur corpore,

vitae perennis possessor existit.

Ecce vetera transierunt, facta sunt omnia nova.

Nam circumcisionis Mosaicae mucro iam scabruit,

et Iesu Nave acuta lapidum obsolevit asperitas,

Christi vero populus insignitur fronte, non inguine;

lavacro, non vulnere;

chrismate, non cruore.

Decet ergo in hoc Domini Salvatoris nostri

vespertinae resurrectionis adventu

caeream nos adolere pinguedinem,

cui suppetit candor in specie,

suavitas in odore,

splendor in lumine;

quae nec marcescenti liquore defluit,

nec offensam tetri nidoris exhalat.

Quid enim magis accommodum, magisque festivum,

quam Iesseico flori floreis excubemus et tedis?

Praesertim cum et Sapientia de semetipsa cecinerit:

Ego sum flos agri et lilium convallium.

Ceras igitur nec pinus exusta desudat,

nec crebris sauciata bipennibus cedrus illacrimat,

sed est illis arcana de virginitate creatio;

et ipsae transfiguratione nivei candoris albescunt.

Eandem vero papyrum liquida fontis unda producit,

quae instar insontis animae

nullis articulatur sinuata compagibus,

sed, virginali circumsepta materiae,

fit hospitalis ignibus, alumna rivorum.

Decet ergo adventum Sponsi

dulciatis Ecclesiae luminaribus opperiri,

Et largitatem sanctitatis acceptam,

quanta valet devotionis dote pensare,

nec sanctas interpolare tenebris excubias,

sed tedam sapienter perpetuis praeparare luminibus,

ne, dum oleum candelis adiungitur,

adventum Domini tardo prosequamur obsequio,

qui certe in ictu oculi, ut coruscus, adveniet.

 

Igitur in huius diei vespere

cuncta venerabilis sacramenti plenitudo colligitur,

et, quae diversis sunt praefigurata vel gesta temporibus,

huius noctis curriculo devoluta supplentur.

Nam primum hoc vespertinum lumen,

sicut illa dux magorum stella, praecedit.

Deinde mysticae regenerationis unda subsequitur,

velut, dignante Domino, fluenta Iordanis.

Tertio resurrectionem Christi

vox apostolica sacerdotis adnuntiat.

Tum ad totius mysterii supplementum

Christo vescitur turba fidelium.

Quae summi sacerdotis et apostoli [antistitis] tui Ambrosii

oratione sanctificata vel meritis,

resurrectionis dominicae diem,

Christo in omnibus prosperante, suscipiat.

Per bonum et benedictum Filium tuum

Dominum nostrum Iesum Christum,

cum quo beatus vivis et regnas Deus,

in unitate Spiritus sancti

per omnia saecula saeculorum.

R. Amen.

 

Jpeg-Exsultet--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Source : Pontificio Istituto Ambrosiano di Musica Sacra.

Missale ambrosianum, 1983.

Fra [] le varianti dell'editio typica 1902 (entre crochets, les variantes de l'édition originale de 1902).

 

 

Partition-Exultet-1--nous-Te-louons-Splendeur-du-Pere--par.jpg

 

 

Partition-Exultet-2--nous-Te-louons-Splendeur-du-Pere--par.jpg

 

 

 

uk.gif

 

Exsultet

Easter Proclamation

Praeconium Paschale

 

 

The full authorised English text is given below, together with the Latin original (from the Missale Romanum of 1970) upon which it is based.

 

 

Rejoice, heavenly powers! Sing, choirs of angels!

Exult, all creation around God's throne!

Jesus Christ, our King, is risen!

Sound the trumpet of salvation!

 

Rejoice, O earth, in shining splendor,

radiant in the brightness of your King!

Christ has conquered! Glory fills you!

Darkness vanishes for ever!

 

Rejoice, O Mother Church! Exult in glory!

The risen Savior shines upon you!

Let this place resound with joy,

echoing the mighty song of all God's people!

 

My dearest friends,

standing with me in this holy light,

join me in asking God for mercy,

 

that he may give his unworthy minister

grace to sing his Easter praises.

 

Deacon: The Lord be with you.

People: And also with you.

Deacon: Lift up your hearts.

People: We lift them up to the Lord.

Deacon: Let us give thanks to the Lord our God.

People: It is right to give him thanks and praise.

 

It is truly right

that with full hearts and minds and voices

we should praise the unseen God, the all-powerful Father,

and his only Son, our Lord Jesus Christ.

 

For Christ has ransomed us with his blood,

and paid for us the price of Adam's sin to our eternal Father!

 

This is our passover feast,

when Christ, the true Lamb, is slain,

whose blood consecrates the homes of all believers.

 

This is the night

when first you saved our fathers:

you freed the people of Israel from their slavery

and led them dry-shod through the sea.

 

This is the night

when the pillar of fire destroyed the darkness of sin!

 

This is the night

when Christians everywhere,

washed clean of sin and freed from all defilement,

are restored to grace and grow together in holiness.

 

This is the night

when Jesus Christ broke the chains of death

and rose triumphant from the grave.

 

What good would life have been to us,

had Christ not come as our Redeemer?

Father, how wonderful your care for us!

How boundless your merciful love!

To ransom a slave you gave away your Son.

 

O happy fault,

O necessary sin of Adam,

which gained for us so great a Redeemer!

 

Most blessed of all nights,

chosen by God to see Christ rising from the dead!

 

Of this night scripture says:

"The night will be as clear as day:

it will become my light, my joy."

 

The power of this holy night dispels all evil,

washes guilt away, restores lost innocence,

brings mourners joy;

it casts out hatred, brings us peace,

and humbles earthly pride.

 

Night truly blessed when heaven is wedded to earth

and man is reconciled with God!

 

Therefore, heavenly Father,

in the joy of this night,

receive our evening sacrifice of praise,

your Church's solemn offering.

 

Accept this Easter candle,

a flame divided but undimmed,

a pillar of fire that glows to the honor of God.

 

(For it is fed by the melting wax,

which the mother bee brought forth

to make this precious candle.)

 

Let it mingle with the lights of heaven

and continue bravely burning

to dispel the darkness of this night!

 

¹ This sentence follows apis mater eduxit in the Latin. It is shown here to correspond with its placing in the English.

² This sentence has no equivalent in the current Roman Catholic English version, although it is retained in the current version from the Evangelical Lutheran Church in America: "For it is fed by the melting wax which the bees, your servants, have made for the substance of this candle." The English translation of the 3rd edition of the Roman Missal will include it. Its text reads as follows:

 

Exult, let them exult, the hosts of heaven,

exult, let Angel ministers of God exult,

let the trumpet of salvation sound aloud our mighty King’s triumph!

Be glad, let earth be glad, as glory floods her,

ablaze with light from her eternal King,

let all corners of the earth be glad,

knowing an end to gloom and darkness.

Rejoice, let Mother Church also rejoice,

arrayed with the lighting of his glory,

let this holy building shake with joy,

filled with the mighty voices of the peoples.

 

(Therefore, dearest friends,

standing in the awesome glory of this holy light,

invoke with me, I ask you, the mercy of God almighty,

that he who has been pleased to number me,

though unworthy, among the Levites,

may pour into me his light unshadowed,

that I may sing this candle’s perfect praises.)

 

(V/: The Lord be with you.

R/: And with your spirit.)

V/: Lift up your hearts.

R/: We lift them up to the Lord.

V/: Let us give thanks to the Lord our God.

R/: It is right and just.

 

It is truly right and just,

with ardent love of mind and heart,

and with devoted service of our voice,

to acclaim our God invisible, the almighty Father,

and Jesus Christ, our Lord, his Son, his Only Begotten.

Who for our sake paid Adam’s debt to the eternal Father,

and pouring out his own dear Blood

wiped clean the record of our ancient sinfulness.

These then are the feasts of Passover,

in which is slain the Lamb, the one true Lamb,

whose Blood anoints the doorposts of believers.

 

This is the night, when once you led our forebears,

Israel’s children, from slavery in Egypt

and made them pass dry-shod through the Red Sea.

This is the night that with a pillar of fire banished the darkness of sin.

This is the night that even now, throughout the world,

sets Christian believers apart from worldly vices

and from the gloom of sin,

lending them to grace, and joining them to his holy ones.

This is the night when Christ broke the prison-bars of death,

and rose victorious from the underworld.

Our birth would have been no gain, had we not been redeemed.

 

O wonder of your humble care for us!

O love, O charity beyond all telling,

to ransom a slave you gave away your Son!

O truly necessary sin of Adam,

destroyed completely by the Death of Christ!

O happy fault that earned so great, so glorious a Redeemer!

O truly blessed night, worthy alone to know the time and hour

when Christ rose from the underworld!

 

This is the night of which it is written:

The night shall be as bright as day,

dazzling is the night for me, and full of gladness.

The sanctifying power of this night dispels all wickedness,

washes faults away, restores innocence to the fallen, and joy to mourners,

drives out hatred, fosters concord, and brings down the mighty.

On this, your night of grace, O holy Father,

accept this candle, a solemn offering,

the work of bees and of your servants’ hands,

an evening sacrifice of praise, this gift from your most holy Church.

 

But now we know the praises of this pillar,

which glowing fire ignites for God’s honour,

a fire into many flames divided,

yet never dimmed by sharing of its light,

for it is fed by melting wax,

drawn out by mother bees to build a torch so precious.

 

O truly blessed night,

when things of heaven are wed to those of earth,

and divine to the human.

Therefore, O Lord, we pray you that this candle,

hallowed to the honour of your name,

may persevere undimmed,

to overcome the darkness of this night.

Receive it as a pleasing fragrance,

and let it mingle with the lights of heaven.

 

May this flame be found still burning by the Morning Star:

the one Morning Star who never sets, Christ your Son,

who coming back from death’s domain

has shed his peaceful light on humanity

and lives and reigns for ever and ever. Amen

 

Source: Wikipedia

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 10:17

 

Hymne du Jubilé de la Miséricorde

Misericordes sicut Pater!

Miséricordieux comme le Père !

(devise du Jubilé)

 
 

Misericordes sicut Pater! (x4)                                      (cf. Lc 6:36), latin

 

1. Rendons grâce au Père, car Il est bon

in aeternum misericordia eius                                             (cf. Ps 135:6), latin

(Sa Miséricorde est éternelle)

Il créa le monde avec sagesse

in aeternum misericordia eius

Il conduit Son peuple à travers l’histoire

in aeternum misericordia eius

Il pardonne et accueille Ses enfants                                      (cf. Lc 15), latin

in aeternum misericordia eius

 

Misericordes sicut Pater! (x4) 

 

2. Rendons grâces au Fils, lumière des nations

in aeternum misericordia eius

Il nous aima avec un cœur de chair                                      (cf. Jn 15:12), latin

in aeternum misericordia eius

tout vient de Lui, tout est à Lui

in aeternum misericordia eius

ouvrons nos cœurs aux affamés et aux assoiffés               (cf. Mt 25:31ss), latin

in aeternum misericordia eius

 

Misericordes sicut Pater! (x4) 

 

3. Demandons les sept dons de l’Esprit

in aeternum misericordia eius

source de tous les biens, soulagement le plus doux

in aeternum misericordia eius

réconfortés par Lui, offrons le réconfort                           (cf. Jn 15:26-­27), latin

in aeternum misericordia eius

en toute occasion l’amour espère et persévère                (cf. 1Cor 13:7), latin

in aeternum misericordia eius

 

Misericordes sicut Pater! (x4) 

 

4. Demandons la paix au Dieu de toute paix

in aeternum misericordia eius

la terre attend l’Evangile du Royaume                               (cf. Mt 24:14), latin

in aeternum misericordia eius

joie et pardon dans le cœur des petits

in aeternum misericordia eius

seront nouveaux les cieux et la terre                                  (cf. Ap 21:1), latin

in aeternum misericordia eius

 

Misericordes sicut Pater! (x4) 

 

 

Note : musique de Paul INWOOD, textes du Père Eugenio COSTAs.j.

 

 

Partition de l'Hymne du Jubilé en français

 

 

Source principale de cet article : http://www.im.va © 2015 Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation

 

 

Hymn of the Jubilee of Mercy

download the score

 

Hymne du Jubilé de la Miséricorde chantée par le

Choeur de la Chapelle Saint Louis de l'École Militaire

 

"Misericordes sicut Pater"

chantée par les Pauvres de Saint-François

 

Hymne officielle du Jubilé de la Miséricorde en italien

Inno ufficiale del Giubileo della Misericordia

(English, Español,Deutsch)

 

 

Partiton polyphonique

 

Prière du Pape François

pour le Jubilé de la Miséricorde

Preghiera - Prayer - Oración- Gebet

(Italiano, English, Español, Português, Polski, Deutsch)

 

Seigneur Jésus-Christ,

Toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste,

et nous as dit que Te voir, c’est Le voir,

montre-nous Ton visage, et nous serons sauvés.

Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,

la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;

Tu as fait pleurer Pierre après son reniement,

et promis le paradis au larron repenti.

Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous :

Si tu savais le don de Dieu !

 

Tu es le visage visible du Père invisible,

du Dieu qui manifesta Sa Toute-Puissance par le pardon et la miséricorde :

fais que l’Église soit, dans le monde, Ton visage visible, Toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.

Tu as voulu que Tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse

pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur :

fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu.

 

Envoie Ton Esprit et consacre-nous tous de Son onction

pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,

et qu’avec un enthousiasme renouvelé,  Ton Église annonce aux pauvres la bonne nouvelle,

aux prisonniers et aux opprimés la liberté,

et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.

 

Nous Te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,

à Toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Partition multilingue

avec accords de guitare

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 15:45

 

"La Fin du Chemin"

Michel Delpech

Album "Dolly Bibble"

Date de sortie : 21 avril 2014


Voici la fin de mon chemin
Sur terre ;
Je suis à Toi,
Accueille-moi,
Mon Père.

Voici mon âme,
Séchez vos larmes,
Mes frères ;
Je m’en vais là
Où brille la
Lumière.

Chère Sarah,
Ouvre tes bras,
J’arrive !
Tu penses à moi,
Prépare-moi la rive.

Voici la fin de mon chemin
Sur terre ;
Je viens vers Toi,
Accueille-moi,
Mon Père.

Adieu la vie,
Mais je bénis
Ma chance ;
La vérité,
L’éternité,
Commencent !...
 
Commencent !...
 
Commencent !...

La vérité,
L’éternité,
Commencent !

Au revoir et bonne route !
 
Paroles : Pierre Delanoé
Musique : Claude Morgan

 

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 08:52

       Stella splendens

      folio 22r

 

         Sequitur alia cantilena ad trepudium rotundum:

Stella splendens in monte ut solis radium miraculis serrato exaudi populum.

 

Concurrunt universi gaudentes populi

divites et egeni grandes et parvuli

ipsum ingrediuntur ut cernunt oculi

et inde revertuntur gracijis repleti.

 

Principes et magnates extirpe regia

saeculi potestates obtenta venia

peccaminum proclamant tundentes pectora

poplite flexo clamant hic: Ave Maria.

 

Prelati et barones comites incliti

religiosi omnes atque presbyteri

milites mercatores cives marinari

burgenses piscatores praemiantur ibi.

 

Rustici aratores nec non notarii

advocati scultores cuncti ligni

fabri sartores et sutores nec non lanifici

artifices et omnes gratulantur ibi.

 

Reginae comitissae illustres dominae

potentes et ancillae juvenes parvulae

virgines et antiquae pariter viduae

conscendunt et hunc montem et religiosae.

 

Coetus hic aggregantur hic ut exhibeant

vota regratiantur ut ipsa et reddant

aulam istam ditantes hoc cuncti videant

jocalibus ornantes soluti redeant.

 

Cuncti ergo precantes sexus utriusque

mentes nostras mundantes oremus devote

virginem gloriosam matrem clementiae

in coelis gratiosam sentiamus vere.

 

Traduction en français

 

N.B. : Stella splendens est une hymne mariale tirée du Livre Vermeil de Montserrat,(cf manuscrits d'époque online) un recueil de textes religieux et d'hymnes écrits en catalan, en latin ou en occitan au XIVe siècle à l'abbaye de Montserrat (Catalogne - Espagne), où il se trouve toujours encore aujourd'hui, et dont seulement une partie a traversé le temps jusqu'à nos jours. Seules dix œuvres subsistent actuellement :

  1. O virgo splendens
  2. Stella splendens
  3. Laudemus Virginem
  4. Mariam, matrem virginem, attolite
  5. Polorum Regina
  6. Cuncti simus concanentes (« Chantons ensemble »)
  7. Splendens ceptigera
  8. Los set gotxs
  9. Imperayritz de la ciutat joyosa / Verges ses par misericordiosa
  10. Ad mortem festinamus

Llibre Vermell de Montserrat

 

O virgo splendens

Canon à 3 voix

fol. 21v-22

 

O Virgo splendens hic in monte celso Miraculis serrato fulgentibus ubique

quem fideles conscendunt universi.

Eya pietatis occulo placato cerne ligatos fune peccatorum ne infernorum ictibus

graventur sed cum beatis tua prece vocentur.

 

 

Laudemus Virginem

Canon à 3 voix

fol. 23

 

Laudemus virginem mater est et ejus filius Ihesus est.

Plangemus scelera acriter Sperantes in Ihesum jugiter.

 

 

Mariam, matrem virginem, attolite

fol. 25

 

Mariam Matrem Virginem attolite Ihesum Christum extollite concorditer.

Maria seculi asilum defende nos. Ihesu tutum refugium exaudi nos.

Iam estis nos totaliter diffugium totum mundi confugium realiter.

Ihesu suprema bonitas verissima. Maria dulcis pietas gratissima.

Amplissima conformiter sit caritas ad nos quos pellit vanitas enormiter.

Maria facta saeculis salvatio. Ihesu damnati hominis redemptio.

Pugnare quem viriliter per famulis percussus duris iaculis atrociter.

 

 

Polorum Regina

fol. 24v

 

Polorum regina omnium nostra. Stella matutina dele scelera.

Ante partum virgo Deo gravida Semper permansisti inviolata.

Et in partu virgo Deo fecunda Semper permansisti inviolata.

Et post partum virgo mater enixa Semper permansisti inviolata.

 

 

Cuncti simus concanentes

fol. 24

 

Cuncti simus concanentes Ave Maria.

Virgo sola existente en affuit angelus Gabriel est appellatus atque missus celitus.

Clara facieque dixit: Ave Maria. Clara facieque dixit: audite karissimi.

En concipies Maria Pariesque filium audite karissimi Vocabis eum Ihesum.

 

 

Splendens ceptigera

Canon à 3 voix

fol. 23

 

Splendens ceptigera Nostris sis advocata Virgo puerpera.

Tundentes pectora Crimina confitentes Simus altissimo.

 

 

Los set gotxs

fol. 23v

 

Los set gotxs recomptarem et devotament xantant

humilment saludarem la dolça verge Maria.

Ave Maria gracia plena Dominus tecum Virgo serena.

Verge fos anans del part pura e sans falliment

en lo part e prés lo part sens negun corrumpiment.

Lo Fill de Déus Verge pia de vós nasque verament.

Verge tres reys d'Orient cavalcant amb gran corage

al l'estrella precedent vengren al vostré bitage.

Offerint vos de gradatge Aur et mirre et encenç.

Verge estant dolorosa per la mort del Fill molt car

romangues tota joyosa can lo vis resuscitar.

A vos madre piadosa prima se volch demostrar.

Verge lo quint alegratge que'n agues del fill molt car

estant al munt d'olivatge Al cell l'on vehes puyar.

On aurem tots alegratge Si per nos vos plau pregar.

Verge quan foren complitz los dies de pentecosta

Ab vos eren aunits los apostols et de costa.

Sobre tots sens nuylla costa devallà l'espirit sant.

Verge'l derrer alegratge que'n agues en aquest mon

vostre Fill ab coratge vos munta al cel pregon.

On sots tots temps coronada regina perpetual.

 

 

Imperayritz de la ciutat joyosa

Verges ses par misericordiosa

fol. 25v

 

Imperayntz de la ciudad joyosa

de paradis ab tot gaug eternal

neta de crims de virtutz habundosa

mayres de Dieu per obra divinal

verges plasen ab fas angelical

axi com sotz a Dieu molt graciosa

placaus estar als fizels piadosa

preyan per lor al rey celestial.

Rosa flagran de vera benenanca

fons de merce jamays no defallen

palays d'onor on se fech l'alianca

de deu e d'hom per nostre salvamen

e fo ver Dieus es hom perfetamen

ses defallir en alcuna substanca

e segons hom mori senes dubtanca

e com ver Dieus levech del monimen.

Flor de les flor dolca clement et pia

l'angel de Dieu vesem tot corrocat

e par que Dieus lamandat qu'ens alcia

don el es prest ab l'estoch affilat.

Donchos placa vos que'l sia comandat

qu'estoyg l'estoch e que remes nos sia

tot fallimen tro en lo presen dia

ens done gaug e patz e sanitat.

 

 

Ad mortem festinamus

fol. 26v

 

Ad mortem festinamus peccare desistamus.

Scribere proposui de contemptu mundano ut degentes seculi non mulcentur in vano.

Iam est hora surgere a sompno mortis pravo.

Vita brevis breviter in brevi finietur mors venit velociter quae neminem veretur.

Omnia mors perimit et nulli miseretur.

Ni conversus fueris et sicut puer factus et vitam mutaveris in meliores actus

intrare non poteris regnum Dei beatus.

Tuba cum sonuerit dies erit extrema et iudex advenerit vocabit sempiterna

electos in patria prescitos ad inferna.

Quam felices fuerint qui cum Christo regnabunt facie ad faciem sic eum adspectabunt

Sanctus Dominus Sabaoth conclamabunt.

Et quam tristes fuerint qui eterne peribunt pene non deficient nec propter has obibunt.

Heu heu miseri numquam inde exibunt.

Cuncti reges seculi et in mundo magnates advertant et clerici omnesque potestates

fiant velut parvuli dimitant vanitates.

Heu fratres karissimi si digne contemplemus passionem Domini amara et si flemus

ut pupillam oculi servabit ne peccemus.

Alma Virgo virginum in celis coronata apud tuum filium sis nobis advocata

Et post hoc exilium occurens mediata.

Vila cadaver eris cur non peccare vereris.

Cur intumescere quearis. Ut quid peccuniam quearis. Quid vestes pomposas geris.

Ut quid honores quearis. Cur non paenitens confiteris. Contra proximum non laeteris.

 

Le Livre Vermeil de Montserrat

La Camera delle Lacrime

 

 

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article