Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 08:06























Neuvaine à Notre-Dame de La Salette

(Dire chaque jour de la neuvaine la prière à la fin)


Premier jour


En me prosternant à Vos pieds, Ô ma tendre Mère, pour Vous demander (désigner ici la grâce), je ne puis oublier que Vous êtes descendue du Ciel sur la montagne de La Salette, pour me rappeler avant tout mes devoirs de chrétien, et que je n'obtiendrai la faveur qui fait l'objet de ma neuvaine qu'autant que je serai parfaitement rentré en grâce, par une bonne confession, avec Votre Divin Fils, et que je travaillerai de tout coeur à me corriger de mes défauts. Ô Vierge Réconciliatrice des pécheurs, obtenez-moi cette grâce des grâces, car avec elle tout le reste m'arrivera par surcroît. Encouragé par tant de miracles qu'obtiennent ceux qui Vous invoquent sous le vocable de Notre-Dame de La Salette, je viens à Vous ; gravez chaque jour dans mon coeur quelques-uns des enseignements de Votre Miséricordieuse Apparition.

Pratique : réciter les litanies de Notre-Dame de La Salette (Voir les autres prières à la fin).


Deuxième jour

Ô ma Mère, pourquoi pleurez-Vous tristement, assise sur le rocher de cette profonde solitude ? - Mon enfant, c'est pour t'apprendre à réfléchir et à pleurer tes péchés. La terre de ton âme est dans la désolation, parce que tu ne fuis pas assez le monde, parce que tu ne médites pas les grandes vérités de la Foi, tes fins dernières et les épouvantables conséquences de ta légèreté, dans cette vie et en l'autre ! Retire-toi donc souvent dans la solitude, et là, Mon Fils parlera à ton coeur ; Il t'inspirera quelque résolution qui assurera ton salut. - Ô Mère, que de motifs n'ai-je pas de mêler mes larmes à Vos larmes ! C'en est fait, j'ai assez résisté à l'appel de Jésus ; aidez-moi désormais à ne penser, ne parler, à n'agir en tout que conformément à Son Divin Coeur.

Pratique : se préparer à faire au plus tôt une bonne confession.



Troisième jour

Que veut dire, Ô ma Mère, cette grande Croix lumineuse sur Votre poitrine ? Pourquoi ce torrent de larmes qui tombent de Vos yeux sur le Divin Crucifié ? - Mon enfant, n'as-tu jamais, par le péché mortel, outragé, crucifié ton Sauveur et ton Dieu ? Ne vois-tu pas la Croix, ce signe adorable du Salut, renversée et bannie de toute part ? N'y a-t-il pas de quoi verser des larmes de sang en face de pareilles impiétés ? Hâte-toi de désarmer le bras irrité de Mon Fils ; ne laisse pas retomber Son Sang Divin sur toi et les tiens. Tremble qu'Il ne t'abandonne. Regarde, étudie, adore, remercie Jésus en Croix. Il est le remède à tous les maux, le modèle de toutes les vertus. Porte-Le sur ta poitrine et surtout dans ton coeur. À Son tour, Il te portera au Ciel.

Pratique : porter ostensiblement une Croix sur soi.



Quatrième jour

Les témoins de Votre Apparition, Bonne Mère, me disent à l'envi la simplicité de Votre costume, la modestie de Votre regard, une robe vulgaire, un simple fichu, un humble tablier, une coiffure qui cache Vos oreilles et Vos cheveux ; Votre attention à rendre Votre Face angélique invisible au petit garçon ! Pouviez-Vous condamner plus fortement l'orgueil, le luxe et la sensualité qui font tant de victimes en cette vie et en l'autre ? Aidez-moi, Ô Mère, à vivre d'une vie tout intérieure, à me cacher aux yeux du monde, ou à n'y paraître que pour y semer la bonne odeur de Jésus-Christ. Faites-moi bien comprendre que je ne puis avoir le coeur pur qu'en pratiquant la modestie, l'humilité, la mortification et la fuite du monde.

Pratique : la simplicité dans son costume.



Cinquième jour


Vous avez pleuré tout le temps que Vous avez parlé à La Salette, dit la bergère, et Vos larmes devenaient plus abondantes, suivant les crimes que Vous aviez à nous reprocher : la révolte contre Dieu et Son Église, le blasphème, le mépris des lois, de la pénitence et des avertissements surnaturels, l'ingratitude pour Votre amour et Vos bienfaits !... Continuez Ô Mère, ces larmes bienfaisantes, mais pour amollir nos coeurs, pour nous obtenir des larmes d'une vraie pénitence. Et pour Vous prouver la sincérité de la mienne, je veux dès ce jour combattre autour de moi tous ces grands crimes que Vous nous reprochez.

Pratique : s'associer à l'Archiconfrérie de Notre-Dame de La Salette.





Sixième jour

Fais-tu bien ta prière, Mon enfant ? Il faut bien la faire matin et soir. Tu sais ce que Mon Fils dit de la prière dans Son Évangile : il faut toujours prier et ne pas cesser, car sans Moi, sans la Grâce, vous ne pouvez rien faire de méritoire. Or, la Grâce n'est accordée qu'à la prière. Demandez donc en Mon Nom, avec un coeur droit et pur, avec confiance, soumission et persévérance, et vous recevrez même les miracles les plus grands et les plus nombreux. La prière est la clef des trésors du Ciel ; le cri de votre misère monte vers Dieu et la Miséricorde en descend aussitôt. Si donc tu veux être un saint, sois une âme de prière. Moi-même Je prie sans cesse pour vous dans le Ciel. - Ô ma Mère, c'en est assez... Jamais je n'oublierai ce besoin du coeur, ce bonheur de la vie.

Pratique : faire, au moins le soir, la prière en famille.



Septième jour


Est-il possible, Ô ma Mère, que la malice de l'homme puisse aller jusqu'à faire servir à sa perte ce que l'Amour infini de Dieu a établi pour son salut et son plus grand bonheur ? C'est cependant ce que Vous nous reprochez dans Votre Apparition : ils ne vont à la Messe que pour se moquer de la religion ! Hélas, combien de chrétiens qui, comme les Juifs au jour de la Passion du Sauveur, ne daignent même pas mettre le pied à l'église et puiser le salut aux sources des Sacrements ! - Loin de moi, Ô ma Mère, l'affreux malheur d'un sacrilège ! C'est dans toute la sincérité de mon âme que je me confesserai toujours. C'est avec un filial empressement et un saint respect que souvent j'assisterai à la Messe et y communierai.

Pratique : souvent s'approcher des Sacrements et assister à la Messe.



Huitième jour


Comme Votre Apparition me révèle les secrets de Votre Coeur Maternel, Ô Marie !... Comme elle augmente et affermit ma confiance en Vous. Miséricordieuse Mère, rien ne Vous rebute pour gagner le coeur de Vos enfants et les ramener à Dieu ! Et ceux que ne peut attirer Votre ravissante Beauté, Vous les contraignez de se rendre, par Vos larmes, par Vos menaces, et au besoin, par Vos châtiments ! Mais encore ici avec quels ménagements ! Si Vous frappez d'une main, Vous retenez de l'autre ! Votre oeil maternel et inquiet nous poursuit jusque dans nos égarements et dans les moindres détails de notre vie, pour y découvrir et récompenser le moindre bon sentiment... Qui n'aimerait une telle Mère ! Qui n'aurait une aveugle confiance en Elle ! Qui ne chercherait à La faire aimer et à La glorifier !

Pratique : espérer en la protection de Marie, même contre toute espérance.



Neuvième jour

Me voici déjà au dernier jour de ma neuvaine, Ô ma bonne Mère, et je n'ai qu'à peine effleuré les enseignements de Votre Apparition ! Il fait si bon Vous contempler et répandre son coeur à Vos pieds !... Ils sont si rapides les instants qu'on passe auprès de Vous ! Mais je Vous entends me dire comme aux bergers extasiés en Votre présence : eh bien, Mon enfant, tu le feras passer à tout Mon peuple. Fais donc comprendre à ceux qui t'entourent la nécessité, les pratiques et les douceurs du service de Dieu, résumées dans Mon Apparition. Comme Moi, ta Mère, brûle d'un saint zèle pour la Gloire de Dieu, pour l'édification et le salut de tes frères. Le Ciel en est le prix !

Pratique : faire le chemin de la Croix pour les âmes du Purgatoire.




Prières à dire chaque jour de la Neuvaine


Souvenez-Vous, Ô Notre-Dame de La Salette, véritable Mère de Douleurs, des larmes que Vous avez versées pour moi sur le Calvaire et dans Votre Miséricordieuse Apparition ; souvenez-Vous aussi de la peine que Vous prenez toujours pour moi afin de me soustraire aux coups de la Justice de Dieu ; et voyez si, après avoir tant fait pour Votre enfant, Vous pouvez maintenant l'abandonner. Ranimé par cette consolante pensée, je viens me jeter à Vos pieds, malgré mes infidélités et mes ingratitudes. Ne repoussez pas ma prière, Ô Vierge Réconciliatrice, mais convertissez-moi, faites-moi la Grâce d'aimer Jésus par-dessus tout, et de Vous consoler Vous-même par une vie sainte pour que je puisse un jour Vous voir au Ciel. Ainsi soit-il.

Je Vous salue Marie, pleine de douleurs, Jésus crucifié est avec Vous ; Vous êtes digne de compassion entre toutes les femmes et digne de compassion est Jésus, le fruit de Vos entrailles.
Sainte-Marie, Mère de Jésus crucifié, obtenez-nous des larmes, à nous qui avons crucifié Votre Fils, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il. (Répéter trois fois)
(Indulgence de 100 jours).

Notre-Dame de La Salette, Réconciliatrice des Pécheurs, priez sans cesse pour nous qui avons recours à Vous.
Mon Jésus, Miséricorde ! (100 jours).

Doux Coeur de Marie, soyez mon salut (100 jours).





Litanies de Notre-Dame de la Salette (1)
Indulgence de 40 jours, Mgr de Bruillard, 15 janvier 1853



Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Ô Christ, ayez pitié de nous, Ô Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Père Céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Notre-Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Guérison des malades, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Soutien des justes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Consolatrice des affligés, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui êtes apparue à de pauvres enfants des Alpes pour nous donner de graves avertissements, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui versiez des larmes en songeant aux péchés des hommes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui nous avez fait entendre les menaces du Seigneur, afin que nous nous convertissions, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui par Vos supplications retenez le bras du Seigneur irrité contre nous, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui avez dit : « Si mon peuple ne veut pas se soumettre, Je suis forcée de laisser aller le bras de Mon Fils », priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui priez continuellement Votre Divin Fils, afin qu'il nous fasse Miséricorde, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui avez tant de peine à cause de nos péchés, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui méritez toute notre reconnaissance,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, qui après avoir donné Vos avertissements aux enfants de la Montagne, leur avez dit : « eh bien, mes enfants vous le ferez passer à tout mon peuple », priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez annoncé aux hommes des châtiments terribles, s'ils ne se convertissent pas, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui leur annoncez la Miséricorde et le pardon, s'ils reviennent à Dieu, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui promettez des Grâces abondantes, si l'on fait pénitence, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont l'Apparition miraculeuse a retenti dans les deux mondes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont les prodiges s'étendent en tous pays, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont le culte s'accroît chaque jour,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont les bienfaits ravissent tous vos enfants, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qu'on n'invoque pas en vain, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez fait jaillir à Vos pieds une eau miraculeuse, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui, à l'exemple de Jésus, rendez la vue aux aveugles, le mouvement aux paralytiques, la santé aux malades, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui consolez toutes les infortunes,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui êtes apparue resplendissante de clarté, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui portiez sur la poitrine le Crucifix et les instruments de la Passion, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous avez averti de sanctifier le jour du Seigneur, si nous voulons éviter des châtiments terribles, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez dit que le travail du dimanche et le blasphème excitent particulièrement la colère de Dieu, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous avez reproché de ne point garder les jeûnes et abstinences de l'Eglise, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous avez annoncé les fléaux de Dieu, si l'on continuait à violer ses Commandements, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez recommandé la prière du matin et du soir, priez pour nous

Par Votre puissante protection, délivrez-nous des maux qui nous menacent, Ô Marie !

Pauvres pécheurs que nous sommes, convertissez-nous, Ô Marie !
Dans l'accomplissement de nos devoirs, aidez-nous, Ô Marie !
Dans la solide piété, affermissez-nous, Ô Marie !
Dans la pratique continuelle de toutes les vertus, encouragez-nous,
Ô Marie !
Dans nos joies, soyez avec nous, Ô Marie !
Dans nos douleurs, soutenez-nous, Ô Marie !
Dans tous les événements de la vie, obtenez-nous une soumission entière à la Volonté de Dieu, Ô Marie !

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Parce nobis, Domine
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Exaudi nobis, Domine
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Miserere nobis

V. Ora pro nobis, Sancta Dei Genitrix

R. Ut digni efficiamur promissionibus Christi


(Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, pardonnez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, exaucez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, ayez pitié de nous

V.  Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu

R.  Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ).


Prions : Ô Dieu, qui ne cessez de nous montrer combien la dévotion envers la Très Sainte-Vierge Marie Vous est agréable, par les prodiges multipliés que nous obtient Son intercession, faites-nous la Grâce d'être toujours fidèles aux enseignements qu'Elle nous donne, afin qu'après avoir observé Vos Commandements dans cette vie, nous ayons le bonheur de Vous posséder pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il.

















Litanies de Notre-Dame de la Salette (2)
Mgr Fava, évêque de Grenoble, accorde 40 jours d'indulgence
 à ceux qui réciteront ces litanies de Notre-Dame de la Salette



Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Ô Christ, ayez pitié de nous, Ô Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Père Céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Notre-Dame de la Salette, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Mère de Dieu, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Reine et Mère des hommes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Messagère de la Miséricorde Divine,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Toute-Puissance suppliante, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Vous qui retenez le bras du Seigneur irrité contre nous, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui versez tant de larmes sur nos révoltes et sur nos malheurs, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui prenez tant de peine pour nous, malgré toutes nos ingratitudes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous pressez si maternellement d'avoir toujours recours à Vous, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous reprochez particulièrement la violation du dimanche et le blasphème, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui Vous plaignez si douloureusement de la profanation des choses saintes, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous recommandez tant la prière, surtout celle du matin et du soir, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui condamnez si amèrement nos sensualités et les honteux plaisirs du monde, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous rappelez d'une manière si touchante la Passion de Jésus, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont l'Apparition est une source de Salut pour les pauvres pécheurs, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui invitez si fortement les justes à redoubler de ferveur, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous dont les menaces prophétiques ont si justement effrayé le monde, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui nous promettez tant de biens, si nous nous convertissons, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez fait jaillir à Vos pieds une eau miraculeuse, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui, à l'exemple de Jésus, guérissez toute infirmité, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui voulez être honorée et invoquée dans l'univers entier, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Vous qui avez fait naître et prospérer tant d'œuvres réparatrices, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, priez pour nous

Notre-Dame de la Salette, Règle vivante de charité, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Victime de pénitence et d'expiation,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Modèle de modestie et de simplicité,
priez pour nous
Notre Dame de la Salette, Etendard d'obéissance et de soumission,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Foyer de zèle et d'apostolat,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Providence des pauvres et des enfants,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Lumière des aveugles et des ignorants,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Consolation des malades et des affligés,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Espérance des désespérés, priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Soutien de l'Eglise militante,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Avocate de l'Eglise souffrante,
priez pour nous
Notre-Dame de la Salette, Gloire de l'Eglise triomphante,
priez pour nous

Par Vos plaintes amères, rendez-nous dociles à la loi de Votre Divin Fils, Ô Marie !
Par Vos larmes abondantes, obtenez-nous la grâce de pleurer nos péchés, Ô Marie !
Par vos souffrances maternelles, obtenez-nous la résignation dans tous nos maux, Ô Marie !
Par toutes Vos apparitions, ressuscitez la foi de Votre peuple, Ô Marie !
Par Vos regards tournés vers Rome, attachez-nous de plus en plus au Saint-Siège, Ô Marie !
Par Votre incomparable tendresse, faites que nous Vous aimions de plus en plus, Ô Marie !
Par Votre ravissante beauté, faites-nous soupirer vers le Ciel, Ô Marie !
Par Votre nouvelle Assomption, attirez-nous après Vous, Ô Marie !

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Parce nobis, Domine

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Exaudi nobis, Domine
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Miserere nobis


(Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, pardonnez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, exaucez-nous , Seigneur

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, ayez pitié de nous).


V. Notre-Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs
R. Priez sans cesse pour nous qui avons recours à Vous

Prions : Seigneur Jésus, qui dans Votre infinie Miséricorde nous avez envoyés sur la Montagne de la Salette Votre Très Glorieuse Mère, pour nous rappeler à nos devoirs de chrétiens ; faites que, sensibles à ses larmes et dociles à ses avertissements, nous apaisions en cette vie Votre juste colère, par une sincère pénitence, et que nous méritions par nos bonnes œuvres la grâce de Vous posséder éternellement dans le Ciel, Ô Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 14:40
1696-1787


Neuvaine au Saint-Esprit
de Saint-Alphonse de Liguori



PREMIER JOUR

Prière pour demander le don de Crainte de Dieu - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je T'offre mon coeur et Te rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que Tu as répandus et que Tu répands sans cesse dans le monde. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et de m'accorder le don de Crainte, afin qu'elle me serve de frein pour ne jamais retomber dans mes fautes passées, dont je demande pardon.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


DEUXIÈME JOUR


Le don de Piété - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Piété, afin que je puisse, à l'avenir, Te servir avec plus de ferveur, suivre avec plus de promptitude Tes inspirations, et observer plus exactement Tes Divins préceptes.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


TROISIÈME JOUR


Le don de Science - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te bénis, en m'unissant aux bénédictions que Tu reçois des Anges et des Séraphins. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Science, afin que je puisse bien connaître les choses de Dieu, et qu'éclairé par Ton enseignement, je marche, sans jamais dévier, dans la voie du salut éternel.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


QUATRIÈME JOUR


Le don de Force - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Force, afin que je puisse surmonter courageusement toutes les attaques du démon et tous les dangers du monde, qui s'opposent au salut de mon âme.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


CINQUIÈME JOUR


Le don de Conseil
- Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te bénis en m'unissant aux bénédictions que Tu reçois des Anges et des Séraphins. Je Te rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que Tu as rendus et que Tu répands sans cesse dans le monde. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Conseil, afin que je puisse bien choisir tout ce qui est le plus convenable à mon avancement spirituel et découvrir tous les pièges et toutes les ruses de l'esprit tentateur.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria



SIXIÈME JOUR

Le don d'intelligence - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te bénis, en m'unissant aux bénédictions que Tu reçois des Anges et des Séraphins. Je T'offre tout mon coeur. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don
d'Intelligence, afin que je puisse bien entendre les Divins mystères, et, par la contemplation des choses célestes, détacher mes pensées et mes affections de toutes les vanités du monde.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria



SEPTIÈME JOUR


Le don de Sagesse - Esprit Saint, Divin Consolateur ! Je T'adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je Te rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que Tu as répandus et que Tu répands sans cesse dans le monde. Toi qui es l'Auteur de tous les Dons surnaturels, et qui as comblé d'immenses faveurs la Bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je Te prie de me visiter par Ta Grâce et Ton Amour, et de m'accorder le don de Sagesse, afin que je puisse bien diriger toutes mes actions, en les rapportant à Dieu comme à ma fin dernière, de sorte qu'en L'aimant et en Le servant comme je le dois en cette vie, j'aie le bonheur de Le posséder éternellement en l'autre.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


HUITIÈME JOUR


Humble supplication
- Esprit Saint, Divin Paraclet, Père des pauvres, Consolateur des affligés, Lumière des coeurs, Sanctificateur des âmes, me voici prosterné en Ta présence ; je T'adore avec la plus profonde soumission et je répète mille fois, avec les Séraphins qui se tiennent devant Ton trône : « Saint ! Saint ! Saint ! ». Je crois fermement que Tu es éternel, procédant du Père et du Fils. J'espère que, par Ta Bonté, Tu sanctifieras et sauveras mon âme. Je T'aime, Ô Dieu d'Amour ! Je T'aime plus que tout ; je T'aime de toutes mes affections, parce que Tu es une Bonté infinie qui mérite seule tout Amour ; et puisque, insensible à Tes inspirations, j'ai eu l'ingratitude de T'offenser par tant de péchés, je T'en demande pardon et je regrette souverainement de T'avoir attristé, Ô Amour infini.

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


NEUVIÈME JOUR


Offrande et invocations - Je T'offre mon coeur et je Te supplie d'y faire entrer un rayon de Ta Lumière et une étincelle de Ton Feu, pour fondre la glace de mon manque d'Amour. Toi qui as rempli d'immenses grâces l'âme de Marie, et enflammé d'ardeur apostolique les coeurs des Apôtres, daigne aussi embraser mon coeur. Que Marie, qui a obtenu le vin des Noces de Cana, nous obtienne le vin de l'Amour infini, qui enivra les Apôtres le jour de la Pentecôte. Que le Saint-Esprit, par Marie, suscite de nouveaux apôtres enflammés de l'Amour de Jésus-Christ. Tu es un Esprit Divin, fortifie-moi contre les mauvais esprits ; Tu es un Feu, allume en moi le Feu de Ton Amour ; Tu es une Lumière, fais-moi connaître les choses éternelles ; Tu es une Colombe, donne-moi des moeurs pures ; Tu es un Souffle plein de douceur, dissipe les orages que soulèvent en moi mes passions ; Tu es une Langue, enseigne-moi la manière de Te louer sans cesse ; Tu es une Nuée, couvre-moi de l'ombre de Ta protection.
Auteur de tous les Dons célestes, je T'en prie, vivifie-moi par Ta Grâce, sanctifie-moi par Ta Charité, gouverne-moi par Ta Sagesse, adopte-moi pour Ton enfant et sauve-moi par Ton infinie Miséricorde, afin que je ne cesse jamais de Te bénir, de Te louer et de T'aimer, sur la terre, et durant toute l'éternité. Amen !

1 Pater, 1 Ave, 3 Gloria


Neuvaine en pdf



Neuvaine au Sacré-Cœur de Jésus
de Saint-Alphonse de Liguori



Premier Jour : Cœur aimable de Jésus

Mon aimable Rédempteur, quel objet plus digne que vous de tout amour votre Père éternel pouvait-il me commander d'aimer ? Vous êtes la beauté du paradis, vous êtes les délices de votre Père, votre cœur est le siège de toutes les vertus. Ô Cœur aimable de mon Jésus, l'amour de tous les cœurs vous est dû à bon droit. Pauvre et malheureux le cœur qui ne vous aime pas ! Malheureux, mon cœur l'a été, durant tout le temps où il s'est refusé à vous. Mais je ne veux pas prolonger mon infortune : je vous aime et je veux vous aimer toujours, Ô mon Jésus. Seigneur, j'ai vécu dans l'oubli de vous ; et maintenant, qu'est-ce que j'attends ? Peut-être que mon ingratitude vous contraigne vous-même à m'oublier totalement et à m'abandonner ? Non, mon bon Sauveur, ne le permettez pas. Vous êtes l'amour d'un Dieu : et vous pourriez ne pas être l'amour d'une créature chétive et pécheresse, comblée de vos bienfaits, entourée de votre tendresse ? Ô belles flammes, qui avez pour foyer le cœur plein d'amour de mon Jésus, allumez aussi dans mon misérable cœur ce feu saint et béni dont Jésus est venu embraser la terre. Réduisez en cendres, anéantissez, dans les affections de mon cœur, tout germe malfaisant, qui m'empêcherait d'être entièrement à mon Dieu. Ce cœur, Ô Tout-Puissant, réduisez-le à ne vivre que pour vous, pour vous aimer, à mon doux Sauveur. Le temps où je vous méprisais n'est plus : maintenant je vous proclame roi de mon cœur. Je vous aime, je vous aime, et je ne veux rien souffrir en moi qui gène votre amour. Mon Seigneur bien-aimé, ne dédaignez pas d'accueillir pour ami fidèle l'infortuné qui fut votre désolation. Un cœur qui n'avait pour vous qu'éloignement et mépris, donnez-vous la gloire de le montrer à vos anges, dévoré des ardeurs de votre amour. Sainte Vierge Marie, mon espérance, aidez-moi : priez Jésus de me rendre, par sa grâce, tel qu'il me désire.


Deuxième Jour : Cœur aimant de Jésus

Ô Cœur adorable de mon Jésus, Cœur épris des hommes, Cœur créé tout exprès pour aimer les hommes, comment se peut-il que vous trouviez, auprès des hommes, si peu de correspondance et tant de mépris ? Malheureux ! Moi aussi j'ai été un de ces ingrats, je n'ai pas su vous aimer ! Pardonnez-moi, Ô mon Jésus, ce grand péché : ne vous avoir point aimé, vous aimable à l'excès, vous dont l'amour a épuisé tous les moyens pour venir à bout de mes résistances ! Je l'avoue, la juste punition de mes refus passés, ce serait de me voir réduit à ne pouvoir plus vous aimer. Oh ! non, mon bon Sauveur ! Infligez-moi tout autre châtiment, mais non celui-là. Accordez-moi la grâce de vous aimer : cela fait, envoyez-moi telle peine qu'il vous plaira. Mais comment puis-je craindre une pareille rigueur, alors que je vous entends m'intimer encore ce doux et cher commandement : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur ? Oui, Ô mon Dieu, c'est votre volonté que je vous aime, et c'est ma volonté de vous aimer. Que dis-je ? Je veux n'employer mon cœur qu'à aimer un Dieu qui m'a tant aimé. Ô amour de Jésus, vous êtes mon amour. Ô Cœur enflammé de Jésus, enflammez aussi mon cœur. Ne permettez pas qu'à l'avenir je vive encore, ne fût-ce qu'un seul moment, privé de votre amour : plutôt la mort ! Plutôt l'anéantissement ! Ne laissez plus voir au monde cette horrible ingratitude, qu'un être aussi aimé de vous, inondé par vous de grâces et de lumières, recommence à mépriser votre amitié. Non, mon Jésus, ne le permettez pas. Votre sang répandu pour moi me donne cet espoir que toujours je vous aimerai, que vous m'aimerez toujours, que cet amour entre vous et moi sera indissoluble éternellement. Ô Mère du bel amour, Marie, vous désirez tant que votre Jésus soit aimé : attachez-moi étroitement à votre Fils, si étroitement que je n'aie plus le malheur de m'en séparer jamais.


Troisième Jour : Cœur de Jésus tout désireux d'être aimé


Mon doux Rédempteur, je vous dirai avec Saint Augustin : Vous me commandez de vous aimer, et, si je m'y refuse, vous me menacez de l'enfer. Mais quel enfer plus horrible, quel malheur plus affreux peut-il y avoir pour moi que d'être privé de votre amour ? Si donc vous voulez m'inspirer la crainte, menacez-moi seulement de me laisser vivre sans vous aimer ; ce seul châtiment m'épouvante plus que mille enfers. Si, au milieu de leurs flammes, les damnés pouvaient brûler de votre amour, Ô mon Dieu, l'enfer se changerait en un paradis ; et si, dans le ciel, les bienheureux ne pouvaient plus vous aimer, le paradis deviendrait un enfer. Je le vois, mon Seigneur bien-aimé, mes péchés me mériteraient d'être abandonné de votre grâce et, dés lors, de ne pouvoir plus vous aimer. Mais je vous entends me redire votre commandement d'amour et je sens en moi-même un ardent désir de vous aimer. Ce désir est un don de votre grâce, il me vient de vous ; ajoutez-y donc la force de le réaliser, et faites que désormais, d'un cœur sincère et résolu, je vous dise et vous redise sans fin : Je vous aime, Ô mon Dieu ! je vous aime, je vous aime. Vous désirez mon amour; je désire le vôtre. Oubliez donc, ô mon Jésus, les déplaisirs que mon passé vous a causés, aimons-nous à jamais ; je ne vous abandonnerai pas, et vous ne m'abandonnerez pas ; vous m'aimerez toujours, et toujours je vous aimerai. Mon bon Sauveur, vos mérites sont mon espérance : faites-vous aimer, sans fin et sans mesure, d'un pécheur qui vous a beaucoup offensé. Ô Marie, Vierge immaculée, prêtez-moi assistance, priez Jésus pour moi.


Quatrième Jour : Cœur meurtri de Jésus


Ô adorable Jésus, ô tout bon Jésus, voici à vos pieds celui qui a tant fait saigner votre très aimable cœur. Ô Dieu ! Comment ai-je pu contrister à ce point un cœur qui m'a tant aimé, qui n'a rien épargné pour gagner mon affection ? Mais consolez-vous, oserai-je dire, Ô mon Sauveur ! Votre grâce a blessé mon cœur, de la sainte blessure d'amour ; et ce cœur éprouve maintenant un vif regret des offenses qu'il vous a faites : il en voudrait mourir de douleur. Ô mon Jésus, qui me donnera cette douleur de mes péchés que vous avez ressentie vous-même durant votre vie ! Père éternel, je vous offre la peine et la détestation que votre Fils eut de mes fautes. Au nom de ce Fils, je vous prie de m'accorder une grande douleur de vous avoir offensé, une douleur qui me fasse vivre dans une perpétuelle affliction et désolation, à la pensée que j'ai méprisé votre amitié. Et vous, Ô mon Jésus, inspirez-moi désormais une répulsion telle pour le péché qu'elle me fasse fuir avec horreur les moindres fautes, par la raison qu'elles vous déplaisent, à vous qui ne méritez aucun déplaisir, ni grave ni léger, mais, au contraire, un amour infini. Tout ce qui vous blesse, Ô mon doux Seigneur, je le déteste maintenant : et, à l'avenir, je ne veux aimer que vous et ce que vous aimez. Soyez mon aide, soyez ma force ; donnez-moi la grâce de vous invoquer toujours, Ô mon Jésus, et de toujours vous répéter cette prière : Mon Jésus, donnez-moi votre amour, donnez-moi votre amour, donnez-moi votre amour ! Et vous, très sainte Vierge Marie, obtenez-moi la grâce de recourir sans cesse à vous pour vous redire : Ma Mère, faites-moi aimer Jésus-Christ !


Cinquième Jour : Cœur compatissant de Jésus

Cœur compatissant de mon Jésus, ayez Pitié de moi. Jésus très doux, soyez-moi miséricordieux. Je vous le dis maintenant, mais accordez-moi la grâce de vous le redire toujours : Très doux Jésus, soyez-moi Miséricordieux. Avant de vous offenser, Ô mon Rédempteur, je ne méritais, certes, aucune des grâces dont vous m'avez comblé. Vous m'avez créé, vous avez répandu sur moi tant de lumières, sans aucun mérite de ma part. Mais, après avoir péché contre vous, non seulement je n'avais nul droit à vos faveurs, c'est votre abandon, c'est l'enfer que je méritais. Votre tendre pitié, c'est elle qui vous a porté à m'attendre, à me conserver la vie, alors que j'étais dans votre disgrâce. C'est elle qui m'a éclairé, qui m'a invité à la réconciliation ; elle qui m'a inspiré la douleur de mes fautes et le désir de vous aimer ; et si, maintenant, je puis me croire dans votre grâce, c'est à elle que je le dois. Ô mon Jésus, ne vous arrêtez pas ! Continuez à user avec moi de bonté compatissante. La miséricorde que je demande, c'est que vous me donniez lumière et force pour ne plus vous être infidèle. Oh ! non, mon amour, je ne prétends pas vous trahir encore, en comptant que vous me pardonnerez de nouveau : ce serait là une présomption qui mettrait obstacle à vos miséricordes à mon endroit. Et quelle pitié devrais-je encore attendre si, renouvelant mon ingratitude, je méprisais votre amitié et si je rompais avec vous ? 0h ! non, mon Jésus ! je vous aime et je veux vous aimer toujours. Voici la grâce que j'espère, que je réclame de votre Miséricorde : ne permettez pas que je me sépare de vous ! Ne permettez pas que je me sépare de vous ! A vous aussi, à ma mère Marie, j'adresse cette prière : ne permettez pas que jamais plus, je me sépare de mon Dieu !


Sixième Jour : Cœur libéral de Jésus

Ah ! Mon Jésus, vous n'avez pas hésité à me donner votre sang et votre vie, et moi j'hésiterais à vous donner mon pauvre cœur ! Non, mon Rédempteur aimé : je vous l'offre tout entier. Je vous abandonne ma volonté sans réserve : daignez l'accepter et en disposer selon votre bon plaisir. Je n'ai rien et ne puis rien, cependant, j'ai mon cœur, que vous m'avez donné, et que personne ne peut me ravir : on peut tout me prendre, mes biens, mon sang, ma vie, tout, hormis mon cœur. Et avec ce cœur je puis vous aimer : avec ce cœur je veux vous aimer. Enseignez-moi donc, Ô mon Dieu, le parfait oubli de moi-même ; montrez-moi le chemin à suivre pour atteindre à votre pur amour, à cet amour dont vous m'avez, dans votre bonté, inspiré le désir. Je sens en moi une ferme résolution de vous plaire ; mais pour la réaliser, j'attends de vous le secours, et je vous le demande. C'est à vous, Ô Cœur aimant de Jésus, de rendre vôtre entièrement mon pauvre cœur, autrefois si ingrat envers vous et privé, par sa faute, de votre amour. Faites que mon cœur se consume pour vous des mêmes flammes dont le vôtre est embrasé pour moi. Unissez entièrement ma volonté à la vôtre, pour ne plus vouloir que ce que vous voulez vous-même : qu'ainsi votre sainte volonté soit désormais l'unique règle de mes actions, de mes pensées, de mes désirs. Je l'espère, Seigneur, vous ne me .refuserez point votre grâce pour exécuter la résolution que je prends aujourd'hui à vos pieds, d'accepter en paix toute disposition de votre Providence, sur moi et sur tout ce qui est mien, pour ma vie et pour ma mort. Ô Immaculée Marie, heureuse êtes-vous d'avoir vécu dans une perpétuelle et totale uniformité entre votre cœur et le Cœur de Jésus ! Daignez m'obtenir, Ô ma Mère, qu'à l'avenir je n'aie plus ni volonté ni désir en dehors de la Volonté de Jésus et de votre volonté.


Septième Jour : Cœur reconnaissant de Jésus

Ô mon bien-aimé Jésus, voici à vos pieds un ingrat. Aux créatures, je n'ai pas ménagé ma reconnaissance : j'ai réservé mon ingratitude à vous seul, à vous, dis-je, qui êtes mort pour moi et qui avez épuisé tous les moyens de m'obliger à vous aimer. Ce qui me réconforte et m'encourage, c'est que j'ai affaire à un cœur d'une bonté et d'une miséricorde infinies, qui déclare oublier toutes les offenses d'un pécheur, dés qu'il se repent et vous aime. Mon bon Jésus, par le passé je vous ai offensé, je vous ai méprisé : mais maintenant je vous aime par-dessus toutes choses, plus que moi-même. Dites-moi ce que vous voulez de moi, car, avec le secours de votre grâce, je ne reculerai devant rien. Je le crois : c'est par amour que vous m'avez créé, que vous m'avez donné votre sang et votre vie. Je le crois aussi : c'est pour moi que vous avez voulu demeurer sur la terre dans le Saint-Sacrement. Je vous en remercie, Ô mon Amour ! Ah ! ne permettez pas qu'à tant de bienfaits, à tant de témoignages d'amour, je réponde encore par l'ingratitude. Attachez-moi à votre Cœur par d'indestructibles liens, si bien que, ma vie durant, il ne m'arrive plus de vous déplaire, de vous contrister. Voilà bien assez de péchés, ô mon Jésus ! désormais je veux vous aimer. Ah ! si mes années perdues pouvaient revenir ! Hélas ! non, elles ne reviendront pas, et peut-être me reste-t-il peu de temps à vivre. Mais, court ou long, tout le temps que j'ai encore à passer ici-bas, je le veux employer à vous aimer, Ô mon Dieu, mon Souverain Bien, qui méritez un amour éternel et infini. Marie, ma Mère, ne me laissez pas redevenir ingrat envers votre divin Fils ; priez Jésus pour moi.


Huitième Jour : Cœur de Jésus méprisé


Ô Cœur de mon Jésus, abîme de miséricorde et d'amour, à la vue de votre bonté pour moi et de mon ingratitude envers vous, comment puis-je ne pas mourir, ne pas me consumer de douleur ? Vous, mon Sauveur, après m'avoir donné l'être, vous m'avez donné votre sang et votre vie ; vous vous êtes livré aux opprobres et à la mort pour mon amour ; non content de tout cela, vous avez inventé le moyen de vous immoler chaque jour pour moi dans la sainte Eucharistie, et, les connaissant par avance, vous n'avez pas refusé d'affronter les outrages que vous deviez subir dans ce sacrement d'amour. Mon Dieu, comment puis-je me représenter mon ingratitude à votre égard sans mourir de confusion ! Seigneur, mettez fin à mes ingratitudes en blessant mon cœur de votre amour et en me gagnant tout entier à vous. Souvenez-vous du sang et des larmes que vous avez versés pour moi, et accordez-moi mon pardon. Ah ! qu'elles ne soient pas perdues pour moi, vos souffrances accumulées ! Alors que vous me voyiez si ingrat, si indigne de votre amour, alors que je ne vous aimais pas et qu'il m'était même indifférent que vous m'aimiez, vous n'avez pas laissé pour autant de m'aimer. Combien plus je dois espérer votre amour, maintenant que je n'ai d'autre volonté ni d'autre aspiration que de vous aimer et d'être aimé de vous ! Ah ! contentez pleinement ce désir de mon cœur, ce désir qui est encore plus le vôtre que le mien, puisque c'est vous qui me l'inspirez. Faites que ce jour soit celui de ma totale conversion, que je commence aujourd'hui à vous aimer, pour ne jamais cesser de vous aimer, vous, le souverain Bien. Faites que je meure entièrement à moi-même, de manière à ne plus vivre que pour vous, pour brûler sans cesse de votre amour. Ô Marie, votre cœur fut ce bienheureux autel où la flamme du divin amour ne s'éteignit jamais. Ma Mère chérie, rendez-moi semblable à vous : demandez cette grâce à votre Fils, qui met sa joie à vous honorer en exauçant chacune de vos prières.


Neuvième Jour : Cœur fidèle de Jésus

Mon Rédempteur bien-aimé, que n'ai-je été fidèle envers vous comme vous l'avez été envers moi ! Chaque fois que je vous ai ouvert mon cœur, vous y êtes entré pour m'apporter le pardon et me recevoir dans votre amitié. Chaque fois que je vous ai appelé, Vous êtes accouru pour me secourir. Oui, vous avez été fidèle. Mais moi, jusqu'où n'ai-je pas poussé l'infidélité ! Mes engagements à votre service, je les ai si souvent violés ; mes promesses d'amour ont été suivies de tant de reniements ! Comme si vous, mon Dieu, mon Créateur, mon Rédempteur, vous méritiez moins d'amour que ces créatures, que ces misérables satisfactions auxquelles je vous ai sacrifié ! Pardonnez-moi, Ô mon Jésus ! Je reconnais mon ingratitude et je l'ai en horreur. Je reconnais que vous êtes une Bonté infinie, digne d'un amour infini, digne surtout d'être aimé par une âme que vous avez tant chérie après en avoir été tant offensé ! Malheur à moi si je me damnais ! Les grâces dont vous m'avez comblé, les témoignages de particulière affection que vous m'avez prodigués, seraient, grand Dieu ! l'enfer de mon enfer. Oh ! non, mon Amour ! Ayez pitié de moi : ne permettez pas que je renouvelle mes trahisons, et que j'aille ensuite, frappé d'une trop juste condamnation, payer encore en enfer, par le blasphème et par la haine, l'amour que vous m'avez porté. Ô Cœur plein d'amour, Ô Cœur fidèle de Jésus, mettez dans mon pauvre cœur votre divine flamme, afin que je vous rende ardeurs pour ardeurs ! En ce moment, Ô mon Jésus, il me semble que je vous aime ; mais je vous aime bien peu : faites que je vous aime beaucoup et que je vous sois fidèle jusqu'à la mort. C'est la grâce que je vous demande, avec celle de vous la demander toujours. Faites-moi mourir avant que je sois de nouveau traître à votre amour. Ô Marie, ma Mère, soutenez ma fidélité dans l'Amour de votre Divin Fils.


 

 

 

link



Neuvaine à Notre-Dame de la Trinité
de Saint-Alphonse de Liguori



I. Ô Marie, Vierge Puissante, nous vous en supplions, aidez-nous dans nos difficultés présentes.
"Pour vous, le Seigneur a fait des merveilles". Venez à notre secours, Ô Toute-Puissance suppliante : Vous êtes l'Avocate des causes les plus désespérées. Il nous semble que l'aide maternelle que nous attendons de vous pourra contribuer à la gloire de Dieu, à votre honneur et au bien de nos âmes.
Dès lors, en nous soumettant par avance à la Sainte et paternelle Volonté de Dieu, nous vous demandons d'intercéder pour nous auprès de votre Divin Fils qui ne peut rien vous refuser.
Nous faisons confiance à la puissance sans borne que vous communique le Père céleste dont vous êtes la Fille bien-aimée. C'est pourquoi nous vous disons avec Sainte-Mechtilde, première messagère des Trois Ave Maria :

JE VOUS SALUE, MARIE...


II. Ô Marie, appelée Trône de la Sagesse, puisque la Sagesse incréée, Jésus-Christ votre Fils, "a pris chair en vous", vous avez reçu de Lui la science la plus parfaite que puisse recevoir une créature... Vous connaissez donc notre misère et quel besoin nous avons de votre secours.
Nous nous livrons entièrement entre vos mains. Disposez tout en nous pour la plus grande gloire de Dieu et le service généreux de l'Eglise comme pour le bien de nos âmes. Venez à notre aide par les moyens que vous savez être les meilleurs.
Ô Marie, obtenez-nous les grâces que nous implorons. Nous faisons confiance à la Sagesse incomparable dont le Sauveur du monde vous illumine, vous qui êtes sa Mère très aimée. C'est pourquoi nous vous disons, avec Saint-Léonard de Port-Maurice, le plus zélé prédicateur des Trois Ave Maria :

JE VOUS SALUE, MARIE...


III. Ô Marie, Secours des chrétiens, au coeur débordant de Miséricorde et d'Amour depuis que l'Esprit-Saint vous "a couverte de son ombre", nous implorons votre Bonté. Plus notre misère est grande, plus vous voudrez vous pencher vers nous.
Pauvres pécheurs, nous ne méritons pas les grâces que nous désirons recevoir par votre intercession. Mais nous demandons pardon à votre Divin Fils et à vous-même de tout le mal que nous avons fait et dans lequel nous ne voulons plus retomber.
Implorez avec nous ce pardon près de Jésus, et obtenez-nous de Lui les grâces que nous désirons tant obtenir.
Ô clémente, Ô Sainte, Ô douce Vierge Marie, vous qu'on n'a jamais implorée en vain, venez à notre secours par la Miséricordieuse Bonté dont vous comble pour nous l'Esprit-Saint qui vous a choisie comme son Epouse bien-aimée. C'est en toute confiance que nous vous disons, avec Saint-Alphonse de Liguori, l'apôtre de votre Miséricorde et le docteur des Trois Ave Maria :

JE VOUS SALUE, MARIE...

 


Cette Neuvaine a souvent été appelée Neuvaine efficace en raison des grâces sans nombre obtenues de ceux qui la récitent avec foi et piété.
Lorsqu'il s'agit de grâces importantes, il est conseillé de réciter trois Neuvaines consécutives et, dans la mesure du possible, d'y associer d'autres personnes : parents, voisins, amis.
Les grâces demandées seront plus facilement obtenues en promettant deux choses à notre divine Mère : être à jamais fidèle aux Trois "Ave Maria", le matin et le soir ; donner connaissance de la faveur obtenue pour servir à sa glorification.
Ces communications seront adressées au Révérend Père, Directeur de "Note-Dame de la Trinité", lequel pourra en faire mention dans la revue mensuelle :


R.P. Directeur de "Notre-Dame de la Trinité",
B.P. 57, 41002 Blois
(Association des Amis de Notre-Dame de la Trinité)


Les 3 Ave Maria et la neuvaine à Notre-Dame de la Trinité






Prière à Marie
de Saint-Alphonse de Liguori



Ô ma Souveraine, si vous priez pour moi je serai sauvé ; car vous obtenez par vos prières tout ce que vous voulez ; priez donc pour moi, Auguste Mère de Dieu, puisque votre Divin Fils vous écoute et vous accorde tout ce que vous lui demandez. Il est vrai que je suis indigne de votre protection ; mais vous n'avez jamais abandonné aucun de ceux qui ont eu recours à vous.
Ô Marie ! je vous confie mon âme, c'est à vous de la sauver. Obtenez-moi la persévérance dans la grâce de Dieu et l'amour envers votre Fils et envers vous.
Je vous aime, Ô ma Reine ! et j'espère vous aimer toujours ; aimez-moi aussi, recevez-moi près de vous et ayez pitié de moi ; faites-le pour l'Amour que vous portez à Jésus.
Considérez la confiance que j'ai en votre Miséricorde et ne cessez pas de m'aider dans toutes mes peines. Je sais que vous ne manquerez pas de me secourir, quand je me recommanderai à vous ; mais vous devez m'obtenir encore cette grâce, de recourir toujours à vous dans les tentations et au moment où je pourrais perdre la grâce de Dieu.
Assistez-moi à l'heure de ma mort ; faites que je rende le dernier soupir, ayant sur les lèvres votre nom et celui de votre Fils, et redisant : Jésus, Marie, je vous recommande mon âme !

Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 13:21



Pendant 9 jours, dire 9 "Notre Père", 9 "Je Vous salue Marie" avec 9 fois les invocations :


"Mère abandonnée, priez pour nous. Mère affligée par des coeurs ingrats, priez pour nous."


La basilique devient un lieu de culte dédiée à la vierge en 1643, lorsqu'une épidémie de peste sur le point de ravager la ville fût arrêtée grâce aux prières faites à la Vierge. En 1870, les Prussiens sont sur le point de s'emparer de Lyon. Quelques croyants se rassemblent alors pour prier la Vierge et la ville fut épargnée. C'est alors que l'on fit construire une basilique sur la colline de Fourvière.


A la fin de l'année 1882 et jusqu'en septembre 1883, la Vierge Marie est apparue 19 fois à une jeune fille habitant le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, Anne-Marie Coste, qui devint par la suite soeur Marie de l'Eucharistie.
Sous les traits de Notre Dame de Fourvière, la Vierge Marie est apparue avec l'Enfant-Jésus dans ses bras tenant un globe surmonté d'une Croix brisée. Elle confia à la jeune fille quelques révélations ou prédictions. Elle parla de châtiments à propos de la mauvaise conduite de la France : " Il y aura bientôt de grandes inondations mais, une fois encore Je préserverai Lyon, cette ville que j'aime, du courroux de mon Fils. Ce sera la dernière fois si on ne se convertit pas, et je serai forcée de laisser aller le bras de mon Fils".
Comme il fut dit, des inondations se produisirent; de nombreux fleuves débordèrent, mais, même si la Saône et le Rhône gonflèrent exagérément, Lyon, ne fut pas touché par les crues.
La Mère de Dieu a mis l'accent aussi sur son chagrin : « Je suis une Mère abandonnée ! La cause de mon chagrin, c'est l'ingratitude de mon peuple. J'ai bien de la peine à retenir le bras de mon Fils... II faut que mon peuple se convertisse, qu'il fasse des pénitences et qu'il prie avec plus de ferveur. Vous ferez faire des neuvaines dans toutes les paroisses, dans toutes les communautés, en récitant neuf Pater, neuf Ave Maria avec neuf fois les invocations: "Mère abandonnée, priez pour nous. Mère affligée par des coeurs ingrats, priez pour nous." »
La guérison d'Anne-Marie, malade, suivie d'autres miracles de guérisons attestèrent de la véracité des faits. Pourquoi le Christ est-il apparu tenant dans ses mains une croix brisée ? Peut-être pour confirmer les dires de sa Mère à la Salette en : «...On a négligé le devoir de la prière et de la pénitence ; on a jeté par tombereaux les crucifix des prétoires et des écoles...»



Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 07:44

Neuvaine à Sainte-Rita de Cascia

Premier jour :

Sainte-Rita, enfant aimable et pieuse, jeune fille respectueuse, serviable et dévouée envers les parents, obtenez de Dieu beaucoup de grâces aux enfants, aux jeunes et aux familles. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.

Deuxième jour :

Sainte-Rita, vous avez toujours accueilli les pauvres, secouru les malades avec tant de douceur, de générosité, de bienveillance. Vous donniez du pain et de la nourriture, des soins, mais aussi de l'affection fraternelle. Aide-nous à être bons et généreux envers ceux qui souffrent. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.


Troisième jour :

Sainte-Rita, vous avez beaucoup souffert du caractère violent, brutal de votre mari, mais vous lui êtes restée fidèle, attentionnée, douce, patiente, aimable. Vous avez tellement prié pour lui qu'il s'est repenti, corrigé et devenu bon époux et bon père. Sainte-Rita, veillez sur les foyers. Obtenez aux époux la force, le courage pour vivre ensemble dans la paix, l'amour et la fidélité. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.


Quatrième jour :

Sainte-Rita, vous avez apporté tant de soins, de patience, de douceur mais aussi de fermeté dans l'éducation de vos enfants, leur donnant toujours le bon exemple. Soutenez les parents dans la tâche si difficile et délicate, si importante, dans la bonne éducation de leurs enfants. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.

Cinquième jour :

Sainte-Rita, vous avez été durement éprouvée par la mort de votre époux puis de vos deux fils. Vous avez connu la solitude, seule dans une maison déserte. Vous avez donné tout votre temps à la prière, à l'accueil des pauvres, aux soins des malades. Priez pour ceux qui sont durement éprouvés par la mort d'un être cher, pour ceux qui se retrouvent seuls. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.


Sixième jour :

Sainte-Rita, penchez-vous avec bonté vers ceux qui vous invoquent, ne sachant plus où aller et qui sont las, découragés, prêts à succomber au désespoir. Exaucez nos prières, soulagez nos souffrances, et essuyez nos larmes. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.


Septième jour :

Sainte-Rita, partout, toujours, dans toutes les circonstances et les états de vie, vous avez été modèle de piété, d'humilité, de générosité, de patience, de charité. Aidez-nous à devenir, à rester toujours humbles et petits devant Dieu, bons et généreux envers notre prochain. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.


Huitième jour :

Sainte-Rita, animée d'un grand amour de Jésus crucifié, désirant partager ses souffrances pour sauver les âmes, vous avez été marquée au front d'une plaie de la couronne d'épines du Christ. Obtenez-nous de mieux comprendre le prix du sang versé par Jésus-Christ, la grandeur de son amour dans le don qu'Il fit de sa vie, pour nous racheter du péché. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir
ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.


Neuvième jour :


Sainte-Rita, vous aimiez méditer les paroles de Jésus, vous nourrir de l'Evangile. Vous aviez une confiance totale en la Divine Providence. Vous aimiez de tout votre coeur Dieu et le prochain. Obtenez-nous une foi vive, une espérance forte, une charité toujours grandissante. Sainte-Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur. Obtenez-moi de Dieu "l'espérance confiante" qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir
aussi la grâce ...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Sainte-Rita, priez pour nous.

Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 11:11


Neuvaine à Notre-Dame de Grâces de Cotignac


Tous les jours : 1 "Notre Père", 3 "Je Vous salue Marie" et 1 "Gloire au Père", suivis de la prière suivante :

 

Mère de la Divine Grâce,
dans Votre apparition au mont Verdaille,
Vous nous avez invités à solliciter Vos faveurs.
Nous accourons avec confiance implorer Votre secours.
Accordez, aux justes la persévérance,
Aux âmes tristes la consolation,
Aux cœurs abattus le courage et la confiance,
Aux malades la santé,
Aux pécheurs le repentir et le pardon,
Aux âmes du purgatoire soulagement et délivrance,
A chacun de nous Votre Maternelle Protection.
Nous implorons surtout Votre assistance à l'heure de notre mort.
Soyez notre Avocate au jugement de Dieu.
Nous voulons au Ciel Vous dire éternellement notre reconnaissance.
Notre-Dame de Grâces, priez pour nous,
Saint Padre Pio, priez pour nous,
Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous.




Consécration de la France à la Sainte-Vierge par Louis XIII

Texte du « VOEU DE LOUIS XIII »

A ces causes, nous avons déclaré et nous déclarons que, prenant la très Sainte et très glorieuse Vierge Marie pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et nos sujets, et nous avertissons le sieur Archevêque de Paris, et néanmoins lui enjoignons que tous les ans, fête et jour de l'Assomption, il fasse faire, commémoration de notre présente déclaration à la grand'messe, qui se dira en son église cathédrale, et qu'après les vêpres dudit jour, il soit fait une procession en la dite église, à laquelle assisteront toutes les compagnies souveraines et les corps de ville, avec pareilles cérémonies que celles qui s'observent aux processions générales les plus solennelles; ce que nous voulons aussi être fait en toutes les églises, tant paroissiales que celles des monastères de la dite ville et faubourg, et en toutes les villes, bourgs et villages du dit diocèse de Paris. Exhortons pareillement les archevêques et évêques de notre royaume, et néanmoins leur enjoignons de faire célébrer la même solennité en leurs églises épiscopales, et autres de leurs diocèses entendant qu'à la dite cérémonie les cours de Parlement et autres compagnies souveraines, et les principaux officiers des villes y soient présents, et d'avertir tous les peuples d'avoir une dévotion particulière à la Vierge, d'implorer en ce jour sa protection afin que, sous une si puissante patronne, notre royaume soit à couvert de toutes les entreprises de nos ennemis, qu'il jouisse longtemps d'une bonne paix, que Dieu y soit servi et révéré si saintement que nous et nos sujets puissions arriver heureusement à la dernière fin pour laquelle nous avons tous été créés, car tel est notre plaisir.

























Site officiel

Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 09:14
Jésus à Saint-Antoine de Padoue
Zurbaran

Premier jour

Saint Antoine, enfant, ta plus grande joie était de servir la messe et de prier la Vierge Marie. Aide-moi à mieux comprendre la grandeur, la valeur inestimable d'une Eucharistie, renouvellement non sanglant du sacrifice du Calvaire -mystère de foi et d'amour. Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi, avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.


Deuxième jour

Saint Antoine de Padoue, dès ton enfance, tu aimais prier la Très Sainte Vierge Marie, tu lui parlais simplement avec ton coeur comme un enfant parle à sa maman. Puissions-nous comprendre comme toi, toute la tendresse de Marie et la prier avec une grande confiance puisqu'elle est notre Mère. Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.


Troisième jour

Saint Antoine, à ceux qui venaient à toi, tu recommandais de réciter chaque jour, matin et soir, trois "Ave maria" afin d'honorer la virginité sans tache de la Très Sainte Vierge Marie, et pour qu'elle garde ceux qui la priaient ainsi de tous les dangers du monde et du péché, Saint Antoine, veux-tu, avec nous et pour nous, demander la protection de le Très Sainte Vierge Marie. Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.


Quatrième jour

Saint Antoine, tu étais animé d'un grand amour de Dieu et du prochian. Tu étais l'ami vrai des pauvres, des délaissés, des plus malheureux. apprends-nous à voir dans tous ceux qui souffrent l'image du Christ, nous souvenant de cette parole de Jésus : "Ce que vous avez fait au plus petit d'entre les miens ,c'est à moi que vous l'avez fait". Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.



Cinquième jour

Saint Antoine de Padoue, animé d'un grand zèle pour sauver les âmes, tu voulus partir en mission pour aller continuer l'oeuvre des missionnaires et proclamenr la victoire du Christ, Roi de l'Univers, pour les siècles des siècles. Saint Antoine, prie pour nous, pour tous ceux qui aujourd'hui encore, donent sans compter leur force,n leur amour pour faire connaître et aimer Dieu. Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.


Sixième jour

Saint Antoine, tu fus un grand prédicateur de l'Evangile. Les foules venaient pour t'écouter. Tous ceux qui t'entendaient étaient émerveillés de ce que tu disais. Ils se convertissaient et voulaient devenir meilleurs. Prie pour nous, Saint Antoine, afin que nous écoutions avec foi, avec respect, avec confiance, la Bonne Nouvelle et que nous nous efforcions de vivre comme Jésus l'a demandé et nous le demande encore dans l'Evangile. Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.


Septième jour

Saint Antoine, comme Saint François d'Assise, tu contemplais la nature, tu admirais l'oeuvre de Dieu chaque jour, tu louais le Seigneur pour les merveilles de sa Création. Que nous aussi, nous pensions chaque jour à louer Dieu et à le remercier pour tout ce qu'Il a créé et fait encore pour nous. Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.


Huitième jour

Saint Antoine, malgré ta grande intelligence, ta grande éloquence, les mirabcles que le Seigneur te donnait de réaliser, le grand succès que tu avais auprès des foules, tu es toujours resté très humble, rapportant tout à Dieu. Saint Antoine, prie pour que nous restions toujours simples, humbles devant Dieu et devant les hommes. Que jamais nousne cédions à l'orgueil, à la suffisance, à la jalousie. Saint Antoine, je sais que l'on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.


Neuvième jour

Saint Antoine, tu étais le consolateur, le protecteur de tous ceux qui avaient recours à toi, sachant ta puissance intercession. Le Seigneur t'accordait même d'accomplir des miracles pour ceux qui venaient t'implorer avec humilité, confiance. Saint Antoine, nous aussi, nous avons grande confiance en ta puissante intercession. Nous savons que tu obtiens toujours ce que tu demandes pour notre bien, on ne t'invoque jamais en vain. C'est pourquoi avec toute ma confiance, je te demande de prier pour moi et de m'obtenir du Seigneur la grâce ...

Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Saint Antoine, priez pour nous.

Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 12:46
Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes

Chaque jour une dizaine de Chapelet et trois fois les invocations : "Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous."
"Sainte-Bernadette, priez pour nous."

Ensuite, la prière ci-dessous.


Prière (retenue en 2008)

Notre-Dame de Lourdes, Vierge Immaculée,
qui êtes apparue à Bernadette
au creux du rocher de Massabielle,
avec humilité nous nous tournons vers Vous.
En cette année de grâce et de Jubilé,
nous accueillons et chantons la joie du Ciel
qui rayonna sur le visage de cette enfant,
illuminant sa pauvreté et déjà la nôtre.
Avec simplicité et douceur, Vous lui parliez,
Vous la guidiez en sa prière,
lui demandant d'y accueillir tous les pécheurs
pour les mener au Cœur de Dieu.
La source qui coula au pied du rocher
emporte avec elle le poids de tant de vies.
Les malades y trouvent espérance,
les chercheurs de Dieu un chemin,
et les pécheurs, le Dieu de bonté et de pardon.
Vierge Immaculée, priez pour nous !


Votre intention de prière dans la grotte par email

Prière (retenue en 2007)

Notre-Dame de Lourdes, Vierge toute belle
qui apparus un jour à Bernadette,
au creux du rocher de Massabielle,
avec humilité nous nous tournons vers Toi.
Tu as demandé à Bernadette de creuser le sol
pour que coule la source, et de prier pour les pécheurs,
daigne répandre sur nous la grâce de ta paix.
Ouvre nos cœurs à la Parole de ton Fils,
à son appel à nous hâter vers le pardon
et à nous convertir à la Bonne Nouvelle.
Notre-Dame de Lourdes,
tu nous ouvres et nous révèles la clarté du Ciel.
Nous te prions pour les pécheurs et nous nous confions à Toi.
Guide-nous sur le chemin de la paix et du pardon.
Notre-Dame de la Réconciliation
Notre-Dame des pécheurs
Paix des malades et de ceux qui souffrent,
éveille en nous l'amour de ton Fils,
et rends nos cœurs accueillants au pardon.
Amen.

Prière (retenue en 2006)

Notre-Dame de Lourdes,
le cœur plein de confiance
nous nous tournons vers toi.
Notre prière en ce jour rejoint celle de tous les pèlerins
qui de jour comme de nuit marchent vers toi.
Ils contemplent ton visage de lumière,
près des eaux vives de la source de Massabielle.
Ils te chantent dans le grand fleuve de lumière
qui le soir se répand dans la nuit.
Mère de toute grâce, femme de l'espérance,
aube de l'Evangile,
guide-nous à la suite de ton Fils
sur le chemin de l'Evangile.
Tu connais nos marches de nuit, le poids de nos peines,
et ce trésor d'espérance qui veille en nous,
attendant l'aurore.
Garde-nous comme toi disponibles à Dieu
chaque jour de notre vie.
Amen.

Prière (retenue en 2005)

Notre-Dame de Lourdes,
nous venons vers toi,
avec le poids de nos vies.
Accueille avec notre prière
les cris et les chants des hommes.
Apprends-nous à regarder le Christ
et à vivre comme toi dans la foi
les épreuves qui traversent nos vies.
Conduis-nous à Celui qui nous à dit :
"Venez à moi vous tous qui peinez
sous le poids du fardeau
et je vous soulagerai..."
O Notre Dame, tu as mis en lui ta confiance
aide-nous à mettre en lui notre espérance.
Tu as accueilli la lumière de Pâques,
qu'elle illumine aussi nos vies
et la vie du monde.
Amen.

Prière (retenue en 2004)

Notre-Dame de Lourdes,
nous venons te contempler et comme toi,
mettre notre confiance en Dieu, notre Rocher.
Ta vie nous dévoile que tu as fait de Lui
ton refuge et ton appui.
En Lui, tu as trouvé ta force
pour dire les "oui" de la servante.
Nous te recommandons
tous ceux qui se sentent faibles,
écrasés dans ce monde,
qui errent sans refuge, sans salut.
Nous te prions pour nous-mêmes, et pour l'Eglise.
Que le Christ soit toujours
la pierre de fondement sur laquelle elle s'appuie,
pour donner au monde l'eau vive du salut !
Amen.

Prière (retenue en 2003)

Notre-Dame de Lourdes,
à ton appel nous venons vers toi en procession.
Nous venons de partout,
et nous formons un seul peuple
uni dans la louange du Seigneur.
Reine du monde,
bénis tous nos frères humains.
Rends-nous fraternels
envers tous ceux qui nous entourent.
Garde-nous sous ton regard et sous ta protection.
Prie pour nous ton Fils :
qu'il nous donne la force et la joie
de semer partout l'unité qu'il nous donne.
Et d'un seul coeur nous chanterons un seul Seigneur,
un seul Dieu et Père de tous.
Amen.

Prière (retenue en 2002)

Notre-Dame de Lourdes, tu as dit à Bernadette
d'aller boire à la fontaine et de s'y laver.
Nous entendons, nous aussi, cet appel aujourd'hui.
Nous avons été plongés dans l'eau du baptême
et la vie de ton Fils Jésus s'est répandue en nos cœurs.
Mère immaculée, apprends-nous à rejeter le péché
et à nous laver dans l'infinie Miséricorde de Dieu.
Marche avec nous sur les chemins de la foi
pour que nous puissions étancher notre soif
en buvant à la source d'eau vive
jaillie du cœur transpercé de ton Fils.
Mère de tendresse, Ô notre mère,
garde-nous sous ton regard et sous ta protection.
Prie pour nous le Seigneur :
qu'il nous donne la force et la joie
d'aller partager avec tous ceux qui ont soif
l'eau pure de la foi, de l'espérance et de la charité.
Amen.

Prière (retenue en 2001)

Vierge immaculée, Mère du Christ et Mère des hommes, nous te prions.
Tu es bienheureuse parce que tu as cru et la promesse de Dieu
s'accomplit : un Sauveur nous est donné.
Laisse-nous imiter ta foi et ta charité. Mère de l'Eglise,
tu conduis tes enfants à la rencontre du Seigneur.
Aide-les à rester fidèles à la joie de leur baptême,
pour qu'ils soient dans le monde,
à la suite de ton fils Jésus-Christ,
des semeurs de paix et de justice.
Notre-Dame du Magnificat,
le Seigneur a fait pour toi des merveilles.
Apprends-nous à chanter avec toi son Nom très Saint.
Garde-nous sous ta protection pour que,
par nos vies tout entières,
nous puissions louer le Seigneur et témoigner de
son Amour au cœur du monde.
Amen.

Site officiel

Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 09:50
Le baptême du Christ
Giovanni Battista Gaulli, dit Il Baciccio

ABBA, PÈRE BIEN-AIMÉ

Premier jour

Tu n'es qu'Amour


Voyez comme il est grand, l'amour dont le Père
nous a comblés... (1 Jn 3, 1)


Père, que c'est merveilleux ! Avec Toi, tout est si simple.
Je peux venir à Toi comme un enfant.
Je peux tout Te demander, et Tu me donnes
Tout ce dont j'ai besoin.
Je peux Te dire mes joies et mes peines. Tu m'écoutes,
Tu me prends au sérieux, Tu me comprends. Jamais Tu
ne te lasses de moi. Jamais Tu ne te détournes de moi.
A tout moment, Tu es entièrement disponible.
Tu ne
regardes ni mes avoirs, ni mon savoir, ni mes capacités.
Tu m'acceptes tel que je suis.
Tu ne regardes pas mes fautes et Tu ne me condamnes pas.
Tu me pardonnes tout et Tu ne me gardes pas rancune.

Tu me prends tel que je suis maintenant,
et non pas tel que j'ai été.
Tu me donnes toujours la chance de repartir à zéro.
Je n'ai rien à craindre de Ta part.
Tu es le Père de tous. Chacun peut venir à toi, personne n'est exclu.
Tu aimes chacun d'un même amour, quel qu'il soit.
Tu l'aimes comme Tu aimes Ton propre Fils !
Père, c'est inouï, c'est incroyable ! Pourtant, c'est la vérité.
Jésus en est témoin : Tu n'es qu'Amour, Amour infini.


Notre Père qui es aux cieux,
Que Ton nom soit sanctifié,
Que Ton règne vienne,
Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
Pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous
ont offensés.

Et ne nous soumets pas à la tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Car c'est à Toi qu'appartiennent
le règne, la puissance et la gloire,
pour les siècles des siècles.
Amen.


Deuxième jour


Le don le plus grand


Si donc vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes
choses à vos enfants, combien plus le Père céleste
donnera-t-il l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent... (Lc 11, 13)


Père, Tu es le donateur de tous les dons. Plus un don est
grand et précieux, plus Tu es empressé de nous le donner.
C'est pourquoi, Père très bon, je viens aujourd'hui Te
demander le don le meilleur. Je viens Te demander
l'amour, je viens Te demander l'Esprit Saint. Père, j'ai
tellement besoin de l'Esprit Saint ! Je voudrais avoir la
joie de vivre et ne pas être angoissé par la mort.
Je voudrais rester jeune d'esprit, toujours apprendre,
découvrir de nouveaux horizons.
Je veux devenir généreux, compatissant, serviable.
Je désire être libéré de tout ce qui me pèse, m'entrave, m'enchaîne.
J'aimerais vaincre ma tiédeur, ma paresse, mon anxiété,
mon découragement et ma tristesse. J'ai besoin de force
pour souffrir, pour pardonner, pour prendre un nouveau départ.
Je voudrais devenir un homme nouveau et contribuer
tant soit peu à ce que le monde devienne un peu plus humain.
C'est Toi qui as mis ces désirs dans notre coeur. Ta joie,
c'est de les exaucer en nous donnant l'Esprit Saint.
Envoie ton Esprit qui fait de nous Tes enfants, qui
sanctifie Ton Nom en criant en nous :
Abba, Père bien-aimé !
Fais que je ne cesse d'appeler l'Esprit Saint en redisant souvent :
Veni, Sancte Spiritus, « Viens, Esprit Saint ! »


Notre Père...


Troisième jour

Ton dessein grandiose


Il nous a d'avance destinés à devenir pour lui des fils
par Jésus-Christ (Eph 1, 5)


Père bien-aimé, depuis toute éternité, Tu as pensé à nous.
Ton coeur paternel chérissait un plan grandiose :
Tu voulais te susciter des enfants pour les aimer
en Ton Fils et comme Ton Fils.
Avec un saint enthousiasme, Tu as créé l'univers dans ce but.
Tu voulais constituer une seule et grande famille
dans laquelle tous seraient fraternellement unis par
l'Amour du Christ. Cette communauté d'amour, c'est Ton Eglise :
tout en elle est fondé sur l'amour. C'est pourquoi
tout en elle doit se faire par amour, avec amour et pour l'amour.
Quel rêve ! Une communauté qui ne connaisse que
l'amour et qui accueille tous sans discrimination.
Père, ce rêve doit devenir réalité !
Je veux commencer là où je me trouve : fais que j'accueille le prochain comme celui que Jésus veut aimer par moi.
Rends-moi patient, compréhensif, généreux.
Donne-moi assez d'humilité pour estimer les autres
supérieurs à moi-même et m' abstenir de critiquer sans amour.
Que mon esprit ne retienne que les pensées servant
l'amour et l'unité et que je sois partout artisan de paix.
Père, fais que l'Eglise devienne de plus en plus
une communauté d'amour à l'image de la Très Sainte Trinité.


Notre Père...


Quatrième jour

Seul l'Amour compte


S'il me manque l ‘amour je ne suis rien. (1Co 13,2)


Père, Ta volonté est Amour, car Tu es l'Amour,
Amour sans conditions et sans limites ; tu n'es qu'Amour.
Père, Tu es l'origine de tout Amour.
Remplis mon coeur d'amour, de bonté, de miséricorde et
fais-les rejaillir sur chacun de mes semblables.
C'est dans le prochain que Tu veux être aimé.
Je ne suis pas plus proche de Toi que je ne le suis de mon voisin,
voire de mon plus grand ennemi.
Aide-moi à aimer comme je veux être aimé moi-même.
Accorde-moi la force de rendre le mal par le bien.
Donne-moi de m'aimer aussi moi-même, avec tous mes
défauts, faiblesses et limites - comme Toi-même Tu m'aimes.
Fais-moi considérer toute chose comme une occasion d'aimer
et fais-moi répondre à tout par l'amour :
à ce qui est sombre et incompréhensible, par la foi et la confiance,
à la maladie et à la détresse, par une aide efficace et la compassion,
à la haine et à la méchanceté, par la bonté et le pardon,
à l'injustice et à l'oppression, par un engagement courageux
pour la justice et la liberté.
Seul l'amour compte. L'amour est le sens de ma vie.
L'amour est ma vocation.
C'est pourquoi je ne Te demande qu'une chose :
l'amour, toujours plus d'amour.


Notre Père...


Cinquième  jour

Tu prends soin de nous


Votre Père sait de quoi vous avez besoin. (Mt 6, 8)


Père, je ne sais pas ce que l'avenir me réservera.
Trouverai-je toujours du travail ? Comment sera ma santé ?
Quelle sera l'Eglise demain ? Où va la société ? Le monde ?


Tu ne veux pas que nous nous fassions du souci,
car Tu
prends soin de nous. En effet, n'es-Tu pas notre Père ?
Et ne sommes-nous pas Tes enfants?

Un enfant ne peut subvenir à ses besoins. Il ne peut gagner sa vie.
Il a besoin que quelqu'un l'aide.
Père, que serais-je sans Toi ? Qu'ai-je que je n'aie pas reçu ?
C'est à Toi, Père très bon, que je dois tout.
Toi seul connais l'avenir. Tu sais tout, Tu peux tout, et Tu m'aimes.
C'est pourquoi, près de Toi, je suis en totale sécurité.
Père, je confie tout à Ta Divine Providence.
Tu ordonnes tout pour mon mieux. Je crois en Ton Amour.
Je crois que Tu assistes toujours ton Eglise par Ton Esprit
et que, par ses pasteurs, tu nous guides sur de bons pâturages.
Tu aimes notre terre, c'est pourquoi je suis sûr que
Tu garantis toujours un avenir à l'humanité.
Père, je Te fais entièrement confiance.
Je ne désire qu'une chose : répondre à Ton Amour par un
amour plein de reconnaissance et Te réjouir par ma confiance.
Tout pour Ta plus grande joie!


Notre Père...


Sixième jour

Pardonne-moi


Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font. (Lc 23, 24)


Père, j'ai manqué à l'amour.
J'ai manqué de respect pour les autres,
de générosité, de reconnaissance...
Je sais que pour Toi nos fautes ne sont pas
des fautes de « lèse-majesté ».
Ce qui Te blesse, c'est le fait que par nos manquements à l'amour,
nous agissons contre notre propre bien.
Pour toi, ce qui compte, ce n'est pas Ton honneur,
mais uniquement le bonheur de Tes enfants.
Père, combien je regrette de ne pas avoir écouté
l'appel de Ton Amour!
Cependant, je ne peux demander Ton pardon
si moi-même je ne suis pas prêt à pardonner.
Mais mes sentiments négatifs sont toujours là...
Père, je sais que Tu ne regardes pas nos sentiments,
mais notre volonté. Si j'ai la volonté sincère
de pardonner, j'ai pardonné.
Père, je veux pardonner à tous ceux
qui m'ont fait du mal et prier pour eux.
Pardonne-moi aussi. Ta joie, c'est de pardonner.
Père, préserve-moi de juger les autres, de leur faire
des reproches, d'être implacable, rancunier.
Que je n'oublie jamais que Jésus a excusé
même ceux qui l'ont crucifié.
Père, je Te remercie de Ton Amour
et je loue Ta Miséricorde infinie.


Notre Père...


Septième jour

Malgré la souffrance, croire à Ton Amour


Car nos épreuves du moment présent sont légères par
rapport au poids extraordinaire de gloire éternelle
qu'elles nous préparent. (2 Co 4, 17)


Père, quand il fait sombre dans mon âme, ne me laisse
pas croire que Tu n'es plus avec moi.
Quand je suis frappé d'une maladie ou soumis à une épreuve,
ne me laisse pas croire que Tu veux me punir.
Quand je suis tombé dans le péché ou que j'ai commis
une faute grave, ne me laisse pas croire que Tu m'en veux
et que Tu ne m'aimes plus.
N'est-ce pas justement à ces moments-là que
Tu m'es particulièrement proche ?
Quand je me sens inutile et incapable, ne me laisse pas
croire que je ne compte plus pour Toi.
En effet, qu'est-ce qui est plus grand : travailler,
réaliser des exploits ou accepter sa faiblesse,
sa maladie, son incapacité ?
Le plus grand exploit, c'est d'assumer sa souffrance,
le plus grand acte, c'est d'aimer.
Qu'est-ce que Jésus, cloué sur la croix, a pu faire encore ?
Rien qu'aimer et souffrir. Ce n'est pas Toi qui as voulu
cette atrocité, car Tu es l'Amour. Mais Tu en as tiré
le plus grand bien : Vie et salut pour le monde entier !
Victoire sur le péché et la mort ! Gloire éternelle pour
tous ceux qui ouvrent leur coeur à l'amour !
Père, je crois que Tu es Toute-Puissance et Amour.
Tu as tout créé pour le plus grand bien de Tes enfants.
Tout est occasion d'aimer. Tu peux tirer le bien du mal.
C'est entre Tes mains que je remets tout.
Que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la Tienne !


Notre Père...


Huitième jour

Plus près de Toi...


Si je passe au ravin de la mort, je ne crains aucun mal ;
car Tu es avec moi.... (Ps 22/23, 4)


Père, le temps passe, je prends de l'âge, mes forces diminuent,
je vais vers la mort...
Dois-je m'en attrister ? - Non !
Tout instant qui passe me rapproche de Toi...
Même si
l'homme extérieur va vers sa ruine, l'homme intérieur,
Tu le renouvelles de jour en jour par Ton Amour.

Cet Amour ne vieillit pas et ne diminue pas ;
il est jeunesse éternelle, beauté, force et fraîcheur.
C'est pourquoi je peux continuer ma route
d'un coeur joyeux et confiant.
Je n'ai rien à craindre, car Ton Amour m'est assuré.
De Toi non plus, je n'ai rien à craindre.
Ta Justice ne s'oppose pas à Ta Bonté.
Elle n'est pas une justice vindicative comme l'est souvent la nôtre,
mais une justice qui rend juste.
Elle ne condamne pas, mais redresse.
Elle ne paie pas en retour, mais elle conduit
sur le chemin du retour vers Toi.
Ta Justice est ta Sainteté.
Et la sainteté consiste en l'amour.


Père, aide-moi à ne m'accrocher à rien, sinon à Toi,
et à n'accorder de l'importance à rien, sinon à l'amour.
Fais que je sois toujours plus simple, plus généreux,
plus reconnaissant, plus serein jusqu'à cette heure suprême
de ma vie où je pourrai T'offrir tout sans réserve
et retourner à Toi !...


Notre Père...


Neuvième jour

Joie du ciel


Rendez grâce à Dieu le Père. Il vous a rendus capables
d'avoir part, dans la lumière, à l'héritage du peuple saint. (Col 1, 12)


Notre Père qui es aux cieux, qu'ils sont peu nombreux
ceux qui se réjouissent d'aller au Ciel !...
Le Ciel ne semble plus guère intéresser les hommes, ou bien,
 au fond de leur coeur, s'intéressent-ils à autre chose qu'au Ciel ?
Tout le monde recherche la paix, la joie, le bonheur.
Père, Tu nous as créés pour la joie car Tu es l'Amour.
L'Amour veut faire plaisir. Qu'est-ce qu'un père peut
souhaiter de meilleur que de voir ses enfants heureux ?
Dans la joie, Tu nous ouvres Ton coeur.
La jouissance des biens de cette terre nous fait goûter
qui Tu es : bonté, infinie bonté...
Le Ciel a déjà commencé ! Toutes les joies que
Tu nous donnes ici-bas sont un avant-goût du Ciel.
Tous Tes commandements sont des poteaux indicateurs pour le ciel.
Dès à présent, nous pouvons répandre autour de nous
un « petit ciel » par notre amabilité et notre bonté,
nous pouvons nous réjouir de la Très Sainte Trinité et de
toutes les créatures et chanter les louanges de Ta gloire.
Oh ! comme ce sera beau un jour dans le Ciel !
Tu essuieras toute larme de nos yeux. Il n'y aura plus de mal.
La mort n'existera plus. Une seule chose remplira notre coeur
et le comblera de bonheur : l'Amour...
Louange à toi, Père très bon, qui as fait de nous tes enfants.
Louange à Ton Fils, joie du monde, dans lequel
Tu nous révèles ton vrai visage.
Louange à l'Esprit, jubilation de l'Amour, dans lequel
nous pouvons crier: Abba, Père bien-aimé!


Notre Père...

Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 14:53
Neuvaine pour obtenir une grâce par l'intercession
du petit Guy de Fontgalland

Ô cher petit Guy de Fontgalland, qui avez été si sensible à la misère,
 et que nul miséreux jamais ne rebuta : soyez mon intercesseur avec votre « Maman du Ciel »
auprès de votre « Petit Jésus » adoré,
et un de mes puissants protecteurs durant ma vie terrestre.
Daignez, je vous prie, écouter favorablement cette prière
que je confie à votre puissante intercession :
Insufflez-moi votre amour simple et ardent pour la Sainte Eucharistie et pour l'Eglise,
donnez-moi d'être capable de dire, comme vous un « oui » inconditionnel à Dieu,
et de refuser de faire le moindre mensonge.
Priez pour que j'aie toujours la grâce de suivre les inspirations de mon Ange gardien,
et de marcher de jour en jour sur le chemin de la perfection.
Instillez en moi la force de faire, à votre exemple, des petits sacrifices quotidiens
à offrir comme preuves d'amour pour Jésus.
Obtenez-moi aussi, Ô cher petit Guy de Fontgalland,
cette grâce temporelle que je désire tant (énoncez ce que vous souhaitez).

Si il Vous plaît, Seigneur Jésus, de m'exaucer grâce à l'intercession de Votre petit serviteur,
Guy de Fontgalland, à qui Vous avez révélé : « Je ferai de toi Mon Ange », je fais la
promesse de lui rendre les hommages qui lui sont dus en témoignant autour de moi des
miracles obtenus par sa puissante intercession et en faisant célébrer une Messe d'action de

grâces à son nom, dans les délais les plus brefs.


Amen.



Vidéo du petit ange Guy

 


Adresser le récit des faveurs obtenues après invocation dans la prière du petit Guy de Fontgalland à l'association « Les Amis de Guy de Fontgalland », 3 passage de la fontaine 94800 Villejuif (France) ou à l'adresse email : amisdeguy-defontgalland@neuf.fr ; neuvaine et prière pour demander la béatification de Guy disponibles gratuitement sur demandes à cette même adresse email.

 


Neuvaine pour le 95ème anniversaire de sa naissance



Prière pour la  béatification du petit ange Guy de Fontgalland

 


Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 12:18

Neuvaine à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse
(du 19 au 27 novembre)


1er jour de la neuvaine : La première apparition

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830, la Sainte Vierge apparaît pour la première fois à Sainte Catherine Labouré que son Ange gardien réveille et conduit du dortoir jusqu'à la chapelle. « J'entends comme un bruit, comme le frou-frou d'une robe de soie, qui venait du côté de la tribune, auprès du tableau de Saint Joseph, qui venait se poser sur les marches de l'autel, du côté de l'Évangile, dans un fauteuil pareil à celui de Sainte Anne. (...) Alors, regardant la Sainte Vierge, je n'ai fait qu'un saut auprès d'Elle, à genoux sur les marches de l'autel, les mains appuyées sur les genoux de la Sainte Vierge. Là, il s'est passé le moment le plus doux de ma vie. »

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, regardez mon âme avec miséricorde, obtenez-moi un esprit d'oraison qui me fasse toujours recourir à vous ; obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».

 

2ème jour : Protection de Marie dans les temps de malheur

« Les temps sont très mauvais, des malheurs vont fondre sur la France, le trône sera renversé par des malheurs de toutes sortes (la Sainte Vierge avait l'air très peinée en disant cela). Mais venez au pied de cet autel, là, les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur, elles seront répandues sur les grands et les petits (...). Le moment viendra où le danger sera grand. On croira tout perdu. Là, je serai avec vous ! »

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, dans les désolations actuelles du monde et de l'Église, obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
 

3ème jour : « La Croix sera méprisée ... »

« Mon enfant, la Croix sera méprisée, on la mettra par terre, le sang coulera dans les rues, on ouvrira de nouveau le côté de Notre Seigneur. Monseigneur l'archevêque sera dépouillé de ses vêtements (ici la Sainte Vierge ne pouvait plus parler, la peine était peinte sur son visage). Mon enfant, me dit-elle, le monde entier sera dans la tristesse ».

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, obtenez-moi la grâce de vivre en union avec Vous, avec votre divin Fils et avec l'Église, en ce moment crucial de l'histoire où une humanité entière est en train de se déclarer pour le Christ ou contre le Christ, en cette période qui est tragique comme l'a été la Passion ! Obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
 

4ème jour : Marie écrase la tête du serpent

Le 27 novembre 1830, à cinq heures et demie du soir, alors que Sainte Catherine est en oraison dans la chapelle, la Sainte Vierge lui apparaît pour la deuxième fois, debout, à la hauteur du tableau de Saint Joseph qui se trouve à droite du maître-autel, « la figure si belle qu'il me serait impossible de dire sa beauté, elle avait une robe de soie blanche aurore (...) la tête couverte d'un voile blanc qui lui descendait de chaque côté jusqu'aux pieds. » Les pieds appuyés sur une demi sphère, Elle écrase du talon la tête d'un serpent.

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, soyez ma protection contre les attaques de l'ennemi infernal, obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
 

5ème jour : La Vierge au globe

La Sainte Vierge tient dans ses mains un globe qui représente le monde entier, particulièrement la France et chaque personne en particulier, qu'Elle offre à Dieu en implorant Sa miséricorde. À ses doigts, des anneaux enchâssant des pierreries d'où jaillissent des rayons plus beaux les uns que les autres, qui symbolisent les grâces que la Sainte Vierge répand sur les personnes qui les demandent.

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
 

6ème jour : L'invocation de la médaille

Au cours de la deuxième apparition, la Sainte Vierge fait comprendre à Sainte Catherine Labouré « combien il était agréable de prier la Sainte Vierge et combien Elle était généreuse envers les personnes qui la prient ; que de grâces Elle accordait aux personnes qui les lui demandent ; quelle joie Elle éprouve en les accordant ». Puis, il se forme « un tableau autour de la Sainte Vierge , un peu ovale, où il y avait en haut ces paroles écrites en lettres d'or : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». »

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
 

7ème jour : Révélation de la médaille

« Alors une voix se fit entendre qui me dit : Faites, faites frapper une médaille sur ce modèle, toutes les personnes qui la porteront recevront de grandes grâces en la portant au cou. Les grâces seront abondantes pour les personnes qui la porteront avec confiance ».

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
 

8ème jour : Les Cœurs de Jésus et de Marie

Après avoir contemplé le tableau de la médaille, Sainte Catherine le voit qui se retourne pour présenter le revers : Un « M », monogramme de Marie, surmonté d'une petite croix et au bas les deux Cœurs de Jésus et de Marie, le premier entouré d'épines et le second traversé d'un glaive ; tout autour, est ensuite placée une couronne de douze étoiles.

 

Ô Cœur immaculé de Marie, rendez mon cœur semblable au Vôtre, obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
 

9ème jour : Marie sera proclamée Reine de l'Univers

Sainte Catherine, confirmant en cela les prédictions de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, affirme que la Très Sainte Vierge sera proclamée Reine de l'Univers : « Oh qu'il sera beau d'entendre dire : Marie est la reine de l'Univers, particulièrement de la France. Et les enfants s'écrieront : Et de chaque personne en particulier ! Avec joie et transport. Ce sera un temps de paix, de joie et de bonheur qui sera long. Elle sera portée en bannière et elle fera le tour du monde ».

 

Ô Très Sainte Vierge, ô ma Mère, obtenez-moi les grâces que je vous demande et inspirez-moi surtout de vous demander les grâces que vous voulez le plus me donner.

 

Notre Père + Je vous salue Marie + Gloire au Père + « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». 

Repost 0
Published by parousie - dans Neuvaines
commenter cet article