Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 14:07

General-Georges-Phileas-Vanier-parousie.over-blo-copie-1.jpg

Georges-Philéas Vanier

né le 23 avril 1888 à Montréal (Québec - Canada)

mort le 5 mars 1967 à Ottawa (Ontario - Canada)

 

Signature-Georges-Phileas-Vanier-parousie.over-blog.fr.jpg  

Note : Une demande a été déposée, pour vertus héroïques, par une instance compétente d'Ottawa, pour la béatification du Major-général Georges-Philéas Vanier et de son épouse Pauline, née Archer [née le 28 mars 1898 à Montréal (Québec, Canada), morte le 23 mars 1991 à Trosly-Breuil (Oise, Picardie - France)].

Leur fils, Jean Vanier, est le fondateur de la Communauté de l'Arche.

 

Pour tout renseignement concernant la béatification des époux Georges-Philéas et Pauline Vanier, s'adresser à :

Secretariat - Cause of the Vaniers

30 Cathcart St., Ottawa, Ont., K1N 5B8, CANADA

 

Le général Vanier :

un "22" et un Serviteur de Dieu

 

Blason-Georges-Phileas-Vanier-parousie.over-blog.fr.jpg

Armoiries et devise du général Vanier

"Fiat Voluntas Dei!"

"Que la Volonté de Dieu soit faite !"

"May God's Will be done!"

 

Image-medievale-Sainte-Trinite-parousie.over-blog.fr.jpg

 

"Général le très honorable

Georges Philias Vanier"

 

"Gouverneur général : 1959 à 1967"

"Nommé le : 1er août 1959"

"Assermenté le : 15 septembre 1959 à Ottawa"

"Né le : 23 avril 1888, à Montréal (Québec)"

"Décédé le : 5 mars 1967"

 

"Tout jeune homme, Georges Vanier est nommé aide de camp du gouverneur général de l'époque, lord Byng, en 1921. Lui et son épouse sont mariés depuis moins d'un an lorsqu'ils viennent s'installer à Rideau Cottage, sur le domaine de Rideau Hall. Trente-huit ans après cette première introduction, Georges et Pauline Vanier s'installent à Rideau Hall en qualité de nouveau couple vice-royal.

 

La nomination de Georges Vanier est annoncée lors d'une réunion du Cabinet à Halifax, présidée par Sa Majesté la reine Élizabeth II. Le respect et l'affection qu'inspire le général Vanier font de lui le successeur tout désigné du populaire gouverneur général Vincent Massey.

 

Le Canada connaît des temps difficiles et le général Vanier est cardiaque, mais celui-ci réagit à la nouvelle de sa nomination avec la foi profonde qui l'anime constamment. « Si Dieu me veut pour ce travail, dit-il, il me donnera la force de l'accomplir ». Les fortes convictions religieuses de Georges et Pauline Vanier les poussent à défendre les défavorisés, les jeunes et la famille. Leur intérêt pour l'état de la famille au Canada les conduit à organiser en 1964 la « Conférence canadienne de la famille », à Rideau Hall, événement qui donnera naissance à la fondation de l'Institut Vanier de la famille.

 

Durant le mandat du général Vanier, la cause séparatiste prend de l'ampleur au Québec. Le général Vanier croit fermement dans l'unité canadienne, et il s'efforce souvent dans ses discours d'apaiser les tensions entre francophones et anglophones. Il maîtrise parfaitement les deux langues et encourage une politique de bilinguisme bien avant d'occuper la charge de gouverneur général. Le vif intérêt qu'il témoigne au Canada est révélé dans un des derniers discours de sa vie, lorsqu'il déclarait: « Le chemin de l'unité est le chemin de l'amour: l'amour de notre pays, la foi dans son avenir, nous donnera une nouvelle orientation et une nouvelle volonté, nous élèvera au-dessus de nos querelles intestines et nous unira au nom du bien commun... Je prie Dieu pour que nous puissions tous marcher main dans la main. Nous ne pouvons courir le risque de voir notre grand pays se désagréger ».

 

Malgré sa mauvaise santé, le général Vanier ne cessera jamais de voyager à travers le Canada. Son médecin croit que tous ces déplacements exigent de lui un effort excessif, mais chaque fois il constate que le couple revient tonifié. Les voyages de Georges et Pauline Vanier accroissent l'affection des Canadiens pour le couple vice-royal, qui reste dans les mémoires pour son authentique bienveillance envers tous ceux qu'il rencontre, en particulier les enfants et les personnes âgées. Entre autres voyages, le général Vanier assiste à l'inauguration de la voie maritime du St-Laurent à Cornwall, en Ontario, le 29 janvier 1960, et il est fait Chef grand aigle de la tribu des Pieds-Noirs, à Calgary en juin 1965.

 

Durant ses voyages, le général Vanier encourage les jeunes à travailler avec constance et à viser à l'excellence. Son engagement envers les jeunes apparaît dans le plaisir qu'il éprouve à exercer son rôle de chef scout du Canada, et dans son soutien actif au mouvement scout. Il institue en 1967 les Prix Vanier décernés à de jeunes Canadiens éminents, prix qui reconnaîtront l'excellence de la Jeune Chambre de commerce du Canada. Et pour reconnaître l'excellence dans la fonction publique fédérale, provinciale ou municipale, la Médaille Vanier de l'Institut d'administration publique du Canada est établie en 1962.

 

Le général Vanier est un fanatique de sports. Il institue à la fois la Coupe Vanier pour le championnat universitaire de football à l'Union sportive interuniversitaire canadienne, et le Prix d'escrime du gouverneur général en 1965. Par-dessus tout, il aime le hockey et il est un partisan enthousiaste de l'équipe de hockey des Canadiens de Montréal.

 

Durant leur séjour à Rideau Hall, les Vanier reçoivent une longue liste d'invités de marque. Parmi les visiteurs, citons le président des États-Unis John Kennedy et Mme Jacqueline Kennedy, l'empereur d'Éthiopie Haile Selassie, le premier ministre d'Israël David-ben-Gurion, le shah d'Iran et le général Charles de Gaulle, président de la France. Les Vanier apportent aussi de nombreux changements à Rideau Hall -- la chapelle est rétablie (la précédente avait été enlevée en 1912), et le fumoir devient le Salon canadien (appelé le Salon Pauline Vanier depuis 2003), avec l'ajout d'antiquités du Québec et de boiseries en pin.

 

Georges Vanier reçoit plusieurs honneurs durant son mandat de gouverneur général -- il est promu major-général en 1942, puis nommé par la reine au Conseil privé impérial du RoyaumeUni en 1963. Il reçoit aussi de l'Université de Toronto un doctorat honorifique en droit.

 

En 1966, la santé du général Vanier décline. Le programme habituel de visites et de tournées n'est pas réduit, mais le général Vanier est de plus en plus faible et fatigué. Puis le matin du dimanche 5 mars 1967, après avoir regardé la veille un match de hockey, le général Vanier s'éteint. Il n'est que le deuxième gouverneur général à mourir dans l'exercice de ses fonctions depuis la Confédération. Ses funérailles d'état ont lieu le 8 mars 1967 à la cathédrale Notre-Dame, à Ottawa, et son fils aujourd'hui illustre, le philanthrope Jean Vanier, prononcera l'oraison funèbre. La dépouille sera inhumée dans la chapelle commémorative de la Citadelle de Québec, le 4 mai 1967.

 

La reconnaissance de leur amour du genre humain et de leur profonde spiritualité a récemment donné lieu à une proposition de béatification de Georges et Pauline Vanier par l'église catholique romaine -- un hommage rendu à ce couple vice-royal qui fut l'exemple de nobles qualités et qui aima si profondément le Canada et le peuple canadien.

 

Vie avant Rideau Hall

Georges Vanier étudie au collège Loyola de Montréal et obtient un diplôme en droit de la section de Montréal de l'Université Laval. Durant la Première Guerre mondiale, il est l'un des membres fondateurs du 22e bataillon du corps expéditionnaire canadien, le bataillon canadien français qui deviendra en 1920 le célèbre Royal 22e Régiment. Il est décoré de la Croix militaire en 1916 et reçoit l'Ordre du service distingué et la barrette à la Croix militaire en 1919. En 1918, lorsqu'il mène une offensive à Cherisy, en France, il perd la jambe droite. Après une longue convalescence, il revient à Montréal pour exercer le droit. Il épouse Pauline Archer le 29 septembre 1921, et le couple aura cinq enfants.

 

En 1921, il est nommé aide de camp de lord Byng, fonction qui marque le début de nombreuses années de service au Cabinet du gouverneur général. En 1925, il prend le commandement du Royal 22e Régiment à la Citadelle, et l'année suivante il est nommé aide de camp honoraire de lord Willingdon, puis il est promu lieutenant-colonel en 1924.

 

En 1928, Georges Vanier entreprend une longue carrière diplomatique, durant laquelle il sera nommé à la délégation militaire du Canada pour le désarmement auprès de la Société des Nations. Puis, en 1931, il est nommé secrétaire du Cabinet du haut-commissaire à Londres. En 1939, il est nommé au poste de ministre canadien en France -- poste qu'il est forcé de fuir au moment de l'invasion nazie en 1940. Il est nommé en 1941 commandant du district militaire de Québec, puis entreprend une politique anticipée de bilinguisme au sein de l'armée. En 1942, il est promu général de division et, après la guerre, il est le délégué du Canada à la Conférence de la Paix à Paris. En 1944, il est nommé premier ambassadeur du Canada en France, poste qu'il occupera avec distinction jusqu'à sa retraite.

 

Avant de prendre sa retraite en 1953, le général Vanier sert de nouveau comme représentant du Canada auprès des Nations Unies. Après sa retraite, lui et son épouse reviennent à Montréal où ils participent à des activités de travail social dans la ville. Georges Vanier siège également aux conseils d'administration de la Banque de Montréal, du Crédit foncier franco-canadien et de la compagnie d'assurance Standard Life et il siège au Conseil des arts du Canada.

 

Le Premier ministre Pearson nomme Madame Vanier membre du Conseil privé, et elle est assermentée le 11 avril 1967. Elle est la première femme non-politicienne à recevoir cet honneur, qui lui est décerné parce que son époux est décédé avant la fin de son mandat, au moment où un gouverneur général est habituellement nommé conseiller privé. Madame Vanier est également parmi les premières personnes à être reçues dans l'Ordre du Canada, avec sa nomination comme Compagnon, le 6 juillet 1967.

 

Pauline Vanier meurt en 1991, à l'âge de 92 ans, à L'Arche, un centre pour adultes handicapés fondé par son fils, Jean Vanier, à Trosly en France. Elle est inhumée aux côtés du général Vanier à la Citadelle."

 

Source : archive.gg.ca

 

"Le général Vanier se souvient"

 

 

Marie-ecrase-la-tete-de-satan-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Fondation Général Vanier

 

 

Georges-P. Vanier : soldat, diplomate, gouverneur général by

Clément Perron, National Film Board of Canada

 

 

"Georges-P. Vanier : soldat, diplomate, gouverneur général", documentaire de Clément Perron, 1960 (durée : 28 mn 11 s).

 

"Court portrait documentaire de Georges-Philias Vanier, né en 1888, nommé en 1959 gouverneur général du Canada par la reine Élisabeth II. On y découvre sa carrière prestigieuse à laquelle madame Vanier, née Pauline Archer, a été étroitement associée."

 

Source : nfb.ca

 

Canada

 

Georges-et-Pauline-Vanier-parousie.over-blog.fr.jpg

Major-General Georges-Philéas Vanier and his wife

the Honourable Pauline Archer-Vanier

 

 

Georges P. Vanier: Soldier, Diplomat, Governor General by

Clément Perron, National Film Board of Canada

 

 

"Georges P. Vanier: Soldier, Diplomat, Governor General", documentary by Clément Perron, 1960 (29 min 25 s).

 

"This short documentary looks at Governor General Georges Vanier: his military service in two world wars, his diplomatic service between the wars and his investiture as Canada's 19th Governor General."

 

Source: nfb.ca

 

Georges-and-Pauline-Vanier-Portrait-of-a-Couple-parousie.ov.jpg

 

"General The Right Honourable

Georges Philias Vanier"

 

"Governor General: 1959- 1967"

"Appointed: August 1, 1959"

"Sworn In: September 15, 1959, Ottawa"

"Born: April 23, 1888, Montreal, Quebec"

"Died: March 5, 1967"

 

"As a young man, Georges Vanier was appointed an aide-de-camp to then-Governor General Lord Byng, in 1921. He and his wife had been married less than a year when they came to live in Rideau Cottage, on the grounds of Rideau Hall. Thirty-eight years after that first introduction, Georges and Pauline Vanier came to live at Rideau Hall as the newly appointed vice-regal couple.

 

The appointment of Georges Vanier was announced at a Cabinet meeting in Halifax presided over by Her Majesty Queen Elizabeth II. The respect and affection which General Vanier inspired made him an appropriate successor to the popular Governor General Vincent Massey.

 

Although Canada was experiencing turbulent times and General Vanier suffered from a heart condition, he reacted to the news of his appointment with the deep faith that was his constant companion. "If God wants me to do this job," he said, "He will give me the strength to do it." The Vaniers' strong religious beliefs led them to champion the disadvantaged, youth and the family. Their concern for the state of the family in Canada led them to organize the 'Canadian Conference of the Family' at Rideau Hall in 1964, which led to the founding of the Vanier Institute of the Family.

 

During General Vanier's term, the separatist cause accelerated in Quebec. General Vanier firmly believed in Canadian unity and his speeches often attempted to improve relations between Francophones and Anglophones. He possessed a masterful command of both languages and promoted a policy of bilingualism long before his tenure as Governor General. The depth of his concern for Canada is revealed in one of the last speeches of his life, where he said, "The road of unity is the road of love: love of one's country and faith in its future will give new direction and purpose to our lives, lift us above our domestic quarrels, and unite us in dedication to the common good... I pray God that we may all go forward hand in hand. We can't run the risk of this great country falling into pieces."

 

General Vanier's poor health never stopped him from making trips across Canada. His doctor worried that the cross-country tours would be too strenuous, but he always found both Vaniers invigorated on their return. The Vanier's travels increased the affection of the Canadian people for the vice-regal couple, and they are remembered for their genuine kindness to all they met, especially their attention to children and senior citizens. Among his travels, he attended the inauguration of the St. Lawrence Seaway in Cornwall, Ontario on January 29, 1960, and was made Chief Big Eagle of the Blackfoot tribe in Calgary in June 1965.

 

In his journeys, General Vanier encouraged young people to work hard and achieve excellence. His commitment to youth was evident in his enjoyment of his role as Canada's Chief Scout and his active support of the Scouting movement. He initiated in 1967 the Vanier Awards for Outstanding Young Canadians, which recognized excellence in the Canadian Junior Chamber of Commerce. And to recognize excellence in public service at the federal, provincial or municipal level, the Vanier Medal of the Institute of Public Administration of Canada was established in 1962.

 

General Vanier was a great sports enthusiast who established both the Vanier Cup for the university football championship in the Canadian Intercollegiate Athletic Union and the Governor General's Fencing Award in 1965. Above all, he loved hockey and was an enthusiastic fan of the Montreal Canadiens hockey team.

 

During their time at Rideau Hall, the Vaniers hosted a long list of memorable guests. The distinguished visitors included United States President John Kennedy and Mrs. Jacqueline Kennedy, the Emperor of Ethiopia Haile Selassie, David-Ben-Gurion, Prime Minister of Israel, the Shah of Iran and General Charles de Gaulle, President of France. The Vaniers also made many changes made to Rideau Hall -- the chapel was re-established (the previous one had been removed in 1912), and the smoking room became the Canadian room (renamed The Pauline Vanier Room in 2003) with the addition of Quebec antiques and pine panelling.

 

Georges Vanier received several honours while he served as Governor General -- he was promoted to the rank of Major General in 1942 and appointed by the Queen to the Imperial Privy Council of the United Kingdom in 1963. He also received an honorary Doctor of Laws degree from the University of Toronto.

 

In 1966, General Vanier's strength was failing. Although the daily round of visits and tours did not diminish, he was increasingly feeble and tired. Then on Sunday March 5, 1967, the morning after watching a hockey game, General Vanier died. He was only the second Governor General to die in office since Confederation. His State funeral took place on March 8, 1967 at Notre Dame Cathedral in Ottawa, and his now famous son, the philanthropist Jean Vanier, read the lesson. The General's remains were interred on May 4, 1967 at the commemorative chapel at La Citadelle in Quebec City

 

Recognition of their love for humanity and deep spirituality recently led to Georges and Pauline Vanier's nomination for beatification in the Roman Catholic Church -- a tribute to this vice-regal couple who exemplified noble qualities and cared so deeply for Canada and the Canadian people.

 

Life Before Rideau Hall

Georges Vanier studied at Loyola College in Montreal, and received a law degree at the Montreal branch of Université Laval. During the First World War, he was a founding member of the 22nd Battalion of the Canadian Expeditionary Force, the French-Canadian battalion that, in 1920, became the famous Royal 22e Régiment. He received the Military Cross in 1916, and the Distinguished Service Order, and Bar to the Military Cross in 1919. While leading an attack at Chérisy, France in 1918, he lost his right leg. After a long convalescence, he returned to Montreal to practice law. He married Pauline Archer on September 29, 1921, and the couple had five children.

 

In 1921, he was appointed aide-de-camp to Lord Byng, beginning many years of service to the Office of the Governor General. In 1925, he took over command of the Royal 22e Régiment at La Citadelle, and the following year was appointed an honorary aide-de-camp to Lord Willingdon and was promoted to the rank of Lieutenant Colonel in 1924.

 

In 1928, Georges Vanier began a long career in the diplomatic service when he was appointed to Canada's military delegation for disarmament to the League of Nations. Then in 1931, he was named Secretary to the Office of the High Commissioner in London. This was followed in 1939 with his appointment to the position of Canadian Minister to France -- a post he was forced to flee when the Nazis invaded in 1940. He was appointed commander of the military district of Quebec in 1941, and began an early policy of bilingualism in the army. By 1942, he was promoted to Major-General, and following the war was Canada's delegate at the Paris Peace Conference. He was appointed as Canada's first ambassador to France in 1944 and his distinguished service at this post continued until his retirement.

 

Before retiring in 1953, General Vanier once again served as Canada's representative to the United Nations. After retirement, he and his wife returned to Montreal where they became involved in social work in the city. Georges Vanier was also a director with the Bank of Montreal, Credit Foncier Franco-Canadien, and the Standard Life Assurance Company, and served on the Canadian Council of the Arts.

 

Prime Minister Pearson appointed Madame Vanier a member of the Privy Council, and she was sworn in on April 11, 1967. She was the first non-political woman to receive this honour, which was given to her because her husband died before the end of his term, which is when a Governor General is normally appointed a Privy Councillor. Madame Vanier was also among the first recipients of the Order of Canada, and was appointed as a Companion on July 6, 1967.

 

Pauline Vanier died in 1991 at "L'Arche", a community for handicapped adults founded by their son, Jean Vanier, in Trosly, France, at the age of 92. She was buried next to General Vanier at La Citadelle."

 

Source: archive.gg.ca

 

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 08:54

Notre-Dame-du-Canada-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Chant à Notre-Dame du Canada

 

1

Regarde avec amour sur les bords du grand fleuve

Un peuple jeune encor qui grandit frémissant,

Tu l'as plus d'une fois consolé dans l'épreuve,

Ton bras fut sa défense et ton bras est puissant.

 

Refrain

Garde-nous tes faveurs, veille sur la Patrie

Et sois du Canada, Notre-Dame, ô Marie.

Garde-nous tes faveurs, veille sur la Patrie

Et sois du Canada, Notre-Dame, ô Marie.

 

2

Son rôle est noble et grand, c'est celui de l'apôtre,

Celui qui fut l'orgueil et l'honneur des aïeux.

Ah ! fais qu'il s'en souvienne et n'en veuille point d'autre,

Sa gloire en est le prix ici-bas comme aux cieux.

 

3 (Non chanté ici)

La foi fut sa boussole et ton nom sa bannière,

Au ciel ta douce étoile a guidé son vaisseau,

Qu'il vogue jusqu'au port de la pleine lumière,

Toujours à la clarté du céleste flambeau.

 

4 (Non chanté ici)

Qu'a-t-il à craindre quand gronde au loin la tempête?

L'airain de cent clochers vibrant à l'unisson,

En branle, dans les airs, au-dessus de sa tête,

Étouffe les clameurs dans le bruit de ton nom.

 

Paroles : P. Ernest Desjardins, s.j.

Musique : Abbé P. Chassang

Le Chœur de la Bonne Chanson

 

Source : Cantiques d'hier, gauterdo.com

 

Partition-Notre-Dame-du-Canada-parousie.over-blog.fr.jpg

Chant-Notre-Dame-du-Canada-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Visite virtuelle de la Basilique

Notre-Dame de Montréal

 

 

Ciboire-ostensoir-calice-patene-Quebec-parousie.over-blog.jpg

 

Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

 

 

 

 

Archives de Radio-Canada

 

 

Statue-Notre-Dame-du-Cap-Canada-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 08:16

Agnus-Dei--Basilique-Sainte-Anne--Altotting--Baviere---pa.jpg

"Agnus Dei"

Basilique Sainte-Anne d'Altötting (Bavière)

 

 

 

 

« Rien ne nous a aidé plus efficacement à soutenir le poids de la charge pastorale de cette Église naissante que la dévotion spéciale que portent à Sainte Anne tous les habitants de ce pays, dévotion qui, nous l’assurons avec certitude, les distingue de tous les autres peuples. »

 

Mgr François de Montmorency-Laval (1623-1708), en parlant de la dévotion spéciale des Québécois pour Sainte Anne, Sainte Patronne de la Province de Québec (et de la Bretagne, de Florence, Innsbruck et Naples).

 

 

 

 

Sanctuaire Sainte-Anne-de-Beaupré,

"Terre de Miracles"

 

 

 

Shrine of Sainte-Anne-de-Beaupré

 

 

 

Icône miraculeuse de Sainte-Anne, parousie.over-blog.fr


 

      Prière à Sainte Anne

 

Ô bonne Sainte Anne,

toi qui aux premières heures de notre histoire,

as exaucé la prière fervente

des marins bretons en péril,

pose encore sur nous ton regard de bonté.

 

Le monde d'aujourd'hui, comme une mer agitée,

met à l'épreuve l'héritage de foi

reçu de nos ancêtres.

 

Toi qui apprenais à Marie

à se mettre à l'écoute de la Parole de Dieu et à prier,

aide-nous à être de bons témoins de l'Évangile.

 

Toi qui as tant aimé ton petit-fils Jésus,

aide-nous à accompagner et guider

les jeunes que nous aimons.

 

Toi qui as si souvent accueilli les personnes

éprouvées dans leur corps, leur esprit et leur coeur,

manifeste-leur la tendresse de Dieu.

 

Sois attentive aux faveurs que nous te demandons.....

Reste avec nous afin que nous marchions dans l'amour

jusqu'à la patrie céleste.

Amen.

 

† Bertrand Blanchet

Archevêque de Rimouski

Juillet 2002

 

 

Eglise-du-Gesu--Montreal---parousie.over-blog.fr.jpg

"Le Gesù"

Église du Gesù de Montréal

 

 

 

 

 

Sanctuaire Sainte-Anne de la Pointe-au-Père

 

 

Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

 

 

Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 08:48

Bienheureux-Louis-Zephirin-Moreau---Je-suis-tout-en-Celui-.pngLouis-Zéphirin Moreau

le « bon Mgr Moreau »

né le 1er avril 1824 à Bécancour (Québec)

mort le 24 mai 1901 à Saint-Hyacinthe (Québec)

 

 

Blason-de-Becancour--Quebec---parousie.over-blog.fr.png

 

 

qcflag.gif

 

 

Prière au Bienheureux Louis Zéphirin Moreau

 

Nous Te bénissons, Père très Saint, d’avoir donné à l’Église locale de Saint-Hyacinthe le Bienheureux Louis Zéphirin Moreau, pasteur attentif aux besoins de ses ouailles et initiateur de nombreuses associations de charité.

Sa devise : « Je puis tout en Celui qui me fortifie »* invite à renouveler notre Foi en Toi.

Accorde-nous, par son intercession, la Grâce de savoir annoncer aujourd’hui la Bonne Nouvelle avec la même ferveur qui fut la sienne. Par Jésus, notre modèle. Amen.

 

* Philippiens 4:13

 

"13 Je puis tout par celui qui me fortifie."

(Louis Segond)

 

"13 Je peux tout, grâce à celui qui me fortifie." 

(La Bible du Semeur)

 

"13 Je peux faire face à toutes les difficultés

grâce au Christ qui m'en donne la force."

(La Bible en français courant)

 

"13 Je suis capable de tout cela

grâce au Christ qui me rend fort." 

(La Bible Parole de Vie)

 

"13 Je puis tout par celui qui me fortifie."

(La Colombe)

 

"13 Je peux tout en celui qui me rend puissant."

(La Nouvelle Bible Segond)

 

"13 Je peux tout en celui qui me rend fort." 

(Traduction Œcuménique de la Bible)

 

"13 I can do all things through Christ

which strengtheneth me."

(King James Version: Philippians Chapter 4)

 

"13 πάντα ἰσχύω ἐν τῶ ἐνδυναμοῦντί με."

(Greek NT: Philippians Chapter 4)

 

"13 Omnia possum in eo qui me confortat."

(Vulgate)

 

 

Blason-de-Saint-Hyacinthe--Quebec---parousie.over-blog.fr.png

 

 

Diocèse de Saint-Hyacinthe

 

 

Assomption-de-Marie--Queenship-of-Mary-at-Lancaster-Cathedr.JPG

  Couronnement de Marie (Angleterre)

Queenship of Mary at Lancaster Cathedral (UK)

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 11:52

Entree-en-reclusion-de-Jeanne-Le-Ber-le-5-aout-1695--pei.JPG

Jeanne Le Ber

née le 4 janvier 1662 à Ville-Marie

ancienne iroquoienne Hochelaga,

aujourd'hui Montréal (Québec)

morte le 3 octobre 1714 à Ville-Marie

 

 

qcflag.gif

 

 

"Voilà ma pierre d'aimant : c'est notre Seigneur

présent dans le Saint-Sacrement."

 

Jeanne Le Ber

 

 

Jeanne-Le-Ber--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière pour obtenir une faveur

par l'intercession de Jeanne Le Ber

 

Dieu Éternel et Tout-Puissant,

nous Te louons pour Ta Servante

Jeanne Le Ber.

Fidèle à la Grâce de Ton appel,

elle a tout quitté pour vivre en silence

dans une solitude absolue,

afin de s'unir toujours plus à Ton Fils Jésus

présent dans l'Eucharistie.

À sa prière,

ravive notre Foi en l'Eucharistie,

rends-nous attentifs aux appels de Ta Grâce

et accorde-nous la faveur

que nous Te demandons en ce moment...

Nous T'en prions par Jésus-Christ,

Ton Fils, notre Seigneur.

Amen.

 

 

Généalogie de Jeanne Le Ber


 

Jeanne-Le-Ber--parousie.over-blog.fr--2-.jpg

 

 

Prière à Jeanne Le Ber

 

Bienheureuse la femme que Dieu a visitée.

Elle a remis sa vie, elle a donné sa Foi

à Celui qui ouvre nos cœurs à Sa présence.

Tu nous conduis, Seigneur,

par un chemin de sainteté.

Bienheureuse la femme que Dieu a purifiée.

Elle a livré sa vie, elle a choisi la Croix de Celui

qui ouvre nos cœurs à la patience.

Tu nous convies, Seigneur,

à cet amour de la pauvreté.

 

 

Office des Recluses Missionnaires

 

 

Marie-Reine-du-Ciel--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Éloge funèbre de la Vénérable

Sœur Jeanne Le Ber *

 

« L'illustre vierge et l'admirable solitaire pour qui nous prions aujourd'hui, messieurs, je veux dire, la vénérable sœur Jeanne Le Ber, a trop bien mérité de sa patrie, elle a fait trop d'honneur à cette ville et à cette Église, pour qui nous puissions nous dispenser de rendre à sa mémoire des marques de distinction et d’une estime toute particulière. Elle a tant attiré de grâce céleste sur les âmes par les exemples de sa vertu, tant de fois détourné par ses prières de dessus nos têtes les fléaux de la guerre et de la peste, que nous ne pouvons sans ingratitude nous abstenir d’accompagner son départ de ce monde, ou plutôt sa triomphante sortie de cet exil, du témoignage de nos admirations. D’ailleurs, messieurs, la vie toute extraordinaire de cette admirable recluse va donner un relief à notre ville et un avantage au nouveau monde par-dessus l’ancien, qui égalera ces derniers temps aux premiers âges de l’Église. Comment cette Église se pourrait-elle taire l’honneur qu’elle fait à la grâce ? »

 

Jeanne-Le-Ber--5----Copie.jpg

 

« Oui, mes sœurs, à peine trouvera-t-on dans l’étendue de la chrétienté de l’Ancien monde une fille qui ait eu le courage de renouveler la vie sublime des anciens anachorètes ; notre âge est trop déchu, il faut remonter jusqu’à l’antiquité la plus reculée de la vie des saints pour trouver dans tout le sexe de tels exemples de vie érémitique. ».....

 

« Perçons donc après sa mort ces murs confidents de sa belle vie. Nous y découvrirons les vestiges édifiants des vertus les plus imitables par tous les états, et les remèdes et la victoire de tous les vices. Nous y verrons la dévotion la plus fervente au saint sacrement de l’autel, sa religion et son zèle pour la parure des autels. Nous y verrons son imitation fidèle de la vie de la sainte Vierge renfermée dans le temple et dans le saint des saints. Nous y verrons sa dévotion aux anges, et son imitation de la vie angélique dans son oraison continuelle. Mais que n’y verrons-nous point quel amour pour la pauvreté et pour les pauvres, quelle humilité et simplicité. »......

 

« Mais vous, ô Sainte Vierge, modèle général des saints, comme il n'y a point de saint qui ne vous soit ressemblant, qu'on ne le peut être qu'on ne soit conforme à l'image parfaite de votre fils qui est vous-même et vous seule. Dites-nous, dites-nous jusqu’où est allée la ressemblance que la vénérable sœur Jeanne Le Ber a eue avec vous. Vous avez été recluse dans le temps et dans le sanctuaire, dans le saint des saints, privilège accordé à vous seule, et notre admirable recluse a passé les vingt dernières années de sa vie dans une habitation faite sur le modèle de celle de Lorette qui fut votre chambre dans le petit appartement qu’on appelle aujourd’hui "sacro camino", dans un voisinage immédiat du véritable saint des saints.

 

Verriere-de-Jeanne-Le-Ber--Basilique-Notre-Dame--Montreal.jpg

 

C’est là, ô Vierge sainte, que votre disciple, votre élue apprenait à faire comme vous, à faire des robes et des habits à Jésus, je veux dire des ornements à ses autels. C’est là dans votre école, ô admirable maîtresse, qui cette vierge, votre novice, se fit aussi les yeux de ceux qui admirent nos beaux devants-d’autel et nos chasubles de sa façon ; c’est vos enseignements, ô vierge sainte, qui lui ont appris à répandre des fleurs plus belles qui nature, à répandre l’or sur les ornements, et à inspirer la dévotion et le zèle à tous ceux qui aiment la beauté de la maison de Dieu.

 

Et vous, anges, qui ne vites presque ni terre ni matière ni chair en cet ange terrestre, mais des inclinations toutes semblables aux vôtres, puisque la sympathie et la longue conversation font l’amitié, qu’a-t-elle gagné avec vous, avec qui elle a uniquement conversé "conversatio nostra in coelis" ?

 

Ce qu’elle a gagné : le don de l’oraison sublime, de sapience qui est cette sagesse de goût, expérience, conviction de la vérité.

 

1. Que Dieu est le grand tout : qui l’a, possède tout, qui ne l’a n’a rien;

2. Que rien n’est véritablement réel que Dieu, les sentiments des choses spirituelles, le salut de notre âme, l’éternité.

 

Que rien ne nous est si précieux que nôtre âme, cette substance pensante, cette pensée substantielle qui a Dieu pour père et ne vient point de la chair; que rien n’obscurcit, n’avilit et n’afflige tant à la fin l’âme que l’amour des plaisirs, des honneurs et des richesses qui ne fournissent à l’âme que des idées, des impressions, des goûts, des penchants corrompants dans la vie et désolants à la mort.

 

Jeanne-Le-Ber--2---parousie.over-blog.fr.jpg

 

Voilà les sentiments goûtées et expérimentalement sentis que cette grande âme a retirés de ses oraisons, je veux dire, de sa communication et commerce avec les anges. ».....

 

« Quand une sainte est morte, elle inspire de l’amour, de la confiance, de la dévotion ; personne n’en a peur, il semble que de sa face il sort des rayons de gloire, que les anges sont ses gardiens.

 

Vous ne voulez pas être sainte canonisée, chantez-vous, vous serez dans le jour du jugement, ou réprouvée ou canonisée, jugée ou condamnée par votre concitoyenne. Mais non ! Ô âme sainte, soyez plutôt notre avocate, je me repends, je ne veux pas coudre en mon cœur, que rien ne m’empêche d’appeler sainte que la défense de l’Église, nous nous repentons tous et toutes de vous imiter si peu ; priez pour vos concitoyens, que nous puissions être imitateurs de vos vertus, et compagnons de votre gloire. Amen »

 

Jeanne-Le-Ber--3---parousie.over-blog.fr.JPG

 

 

* Abrégé de l’Éloge funèbre de la Vénérable Sœur Jeanne Le Ber prononcé le 5 octobre 1714 par François Vachon de Belmont, Supérieur de Saint-Sulpice à Montréal.

 

 

Tombeau-de-Jeanne-Le-Ber--parousie.over-blog.fr.JPG

Tombeau de Jeanne Le Ber

 

 

 

En héritage de Jeanne Le Ber

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 15:56

Canada 2

 

gif,reflet,eau,liquide,creation,log,software,gif water reflect,create,creer,Quebec,Canada,Saint Jean Baptiste,drapeau,flag

 

Prière des Canadiens Unis

 

Père, source de la vie et de tout bien, nous Te louons et nous Te bénissons pour les dons de Grâce qui ont enrichi notre Église canadienne. Guide-nous sur la voie de la sainteté, et accompagne-nous dans notre vie quotidienne.

Jésus, Fils Bien-Aimé du Père et notre Frère, c’est Toi seul que nous voulons proclamer dans la prédication, glorifier dans la liturgie et servir dans nos frères. Tu es tout pour nous : lumière du monde, paix du cœur et réconfort dans l’épreuve. Sauveur unique et universel, rends-nous des signes et des instruments de vérité pour le monde entier. Parole de Dieu faite chair, Dieu Crucifié, aide-nous à reconnaître Ton image vivante en chaque personne, et à respecter leur dignité et leur culture.

Esprit Saint, feu d’amour qui éclaire, renouvelle notre Foi, fortifie notre Espérance, ravive notre Charité. Éternelle symphonie d’Amour, fais de notre Église la maison de la communion et de la fraternité. Source éternelle de la mission, fais de nous des témoins courageux de l’Évangile, en tout lieu, parmi tous les peuples. Amen.

 

Carillon-Sacre-Coeur

 

 

SAINTS CANADIENS

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 21:55

Mere-Marie-Anne--Esther-Blondin--parousie.over-blog.fr--4-.jpg

  Esther (Christine) Sureau(lt) Blondin

Soeur Marie-Anne

née le 18 avril 1809 à Terrebonne (Québec)

morte le 2 janvier 1890 dans la

Maison-Mère de Lachine (Québec)

 

 

qcflag.gif

 

 

Prière à la Bienheureuse

Mère Marie-Anne Blondin

 

Seigneur, Tu as donné à la Bienheureuse Marie-Anne Blondin un cœur passionné pour Ta Gloire et Tu l'as appelée à servir avec tendresse les jeunes, les pauvres et les malades. Tu l'as gardée dans l'Espérance aux moments les plus difficiles de sa vie et Tu l'as conduite à une grande sérénité.

Sois béni, Seigneur, pour Ton humble Servante, la Bienheureuse Marie-Anne Blondin.

Par son intercession, accorde-nous d’être attentifs aux exigences nouvelles de la jeunesse, toujours à la recherche de vérité et d’amour. Amen.

 

 

Mere-Marie-Anne--Esther-Blondin--parousie.over-blog.fr--2-.jpg

 

 

 

Bienheureuse Mère Marie-Anne Blondin - Blessed Mother Mary Ann

 

 

"Modèle d'une vie humble et cachée, Marie-Anne Blondin trouva sa force intérieure dans la contemplation de la Croix, nous montrant que la vie d'intimité avec le Christ est le plus sûr moyen de porter mystérieusement des fruits et d'accomplir la mission voulue par Dieu."

 

Pape Jean-Paul II.


Eveque-Bourget-et-Mere-Marie-Anne-2--Esther-Blondin--paro.jpg

Mgr l'Evêque Bourget avec

Mère Marie-Anne Blondin

 

 

 

Mother Mary Ann, Foundress of the Sisters of Saint Ann

 

 

Bibliographie : « Martyre du silence : Mère Marie-Anne, fondatrice des soeurs de Sainte-Anne (1809-1890), préface du chanoine Lionel Groulx (Eugène Nadeau O.M.I, Éditions Sainte-Anne, 1956 - 428 pages, ou Editions Oblates et Editions Sainte-Anne, 1956, ou Editions Médiaspaul, 3e édition, Montréal, 2003, 428 pages.) 


 

 

 

 

Mere-Marie-Anne--Esther-Blondin--parousie.over-blog.fr--3-.jpg

 

 

usa.gif

 

Prayer to Blessed Mother Marie Anne Blondin

 

Lord, You gave to Blessed Marie Anne Blondin a heart impassioned for Your Glory and You called her to serve with tenderness the young, the poor and the sick. You gave her hope in the most difficult moments of her life and You led her to deep serenity. Be praised, Lord, for Your humble Servant, Blessed Marie Anne Blondin. Through her intercession, grant us the favour that we ask of You with confidence. Amen.

 

 

Souvenir-de-la-1ere-Profession--1850--Mere-Marie-Anne--Es.jpg

 

 

Blessed Mary Anne, known as Esther in her early life, made this Act of Oblation to God:

"O Jesus, my crucified Love, I adore Thee in all Thy sufferings. I beg a thousand pardons for the little fruit I have so far derived from the trials it has pleased Thee to send me. I surrender myself to the Spirit of the Cross, and in this Spirit I embrace with my whole heart, for love of Thee, the crosses of mind and body which may befall me. May they be my treasure and joy in this world. Amen.

My joy will be in the Cross — in its humiliations, its privations and its sufferings; moreover, I solemnly declare that I wish for no other paradise on earth, than Thy Holy Cross."

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 13:13

Pere-Francois-Xavier-Fafard--O.M.I--parousie.over-blog.fr.jpg

François-Xavier Fafard

né le 19 octobre 1856 à

Saint-Hugues (Québec)

mort le 25 juin 1946 à

Rougemont (Québec)

 

 

qcflag.gif

 

 

Son but sur la terre :

« Sauver des âmes et ne travailler que pour Dieu seul. »

 

 

The-Last-of-the-Buffalo--1888--Albert-Bierstadt--Corcoran-G.jpg

"The Last of the Buffalo" (1888)

Albert Bierstadt

Corcoran Gallery of Art, Washington D.C.

 

 

 

Prière du Père François-Xavier Fafard, O.M.I.

 

« Je suis le premier chrétien, le premier prêtre à fouler de ses pieds cette terre infidèle. Ma prière est la première louange qui, dans cette vaste forêt, monte vers le Trône du Très-Haut.

L'écho est ravi de répéter mon cantique en l'Honneur de Jésus ou de Sa Divine Mère, habitué qu'il est de ne répéter que le chant des jongleurs et le bruit de leurs tambours. Et ces pauvres enfants des bois, c'est de ma bouche qu'ils recueillent dans leur intelligence le premier germe de la vérité, et dans leur cœur la première étincelle de la Charité Divine. Je vous avoue que ces pensées, ainsi que mille autres de ce genre, me ravissent, me transportent, adoucissent les peines, les épreuves inhérentes à ce pénible ministère. »

 

Signalisation-routiere-multilingue-en-cri--anglais-et-fran.jpg

Mistissini (en Cri : ᒥᔅᑕᓯᓃ, « grosse roche »),

village Cri du Nord-du-Québec

 

 

 

Bibliographie : NADEAU, Eugène, O.M.I., « Sapier, prêtre de misère. Le Père François-Xavier Fafard, O.M.I. (1856—1946). » Editions Oblates, 1186, Visitation, Montréal, 1954. In-12, 366 pages avec avant-propos. Appendice et Index des noms propres.

 

 

Notre-Pere-en-Cri---Cree-Pater-Noster--parousie.over-blog-jpg

Notre Père en Cri - Cree Pater Noster

 

 

 

Prières en Cri - Cree prayers

 

 


Neuvaine au Père François-Xavier Fafard

 

Père Fafard, toi qui es au Ciel auprès de Dieu, écoute ma prière, vois ma misère, interviens auprès de Dieu pour nous. Mais que Sa Volonté soit faite et non la mienne. Dieu sait ce qui est bon pour nous et je t'en prie, intercède pour moi auprès de Lui......................... (exprimez la faveur demandée). Toi qui as tellement aimé Dieu, tu n'as vécu que pour Le faire connaître afin de sauver des âmes. Donne-nous autant de Foi, d'Espérance, d'Humilité et de Charité que toi. Amen.


Un « Notre Père », trois « Je Vous salue Marie » et un « Gloire soit au Père. »

 

Flag-of-the-Red-Earth-Cree-Nation--parousie.over-blog.fr.PNG

 

 

Prières en Algonquin - Algonkin prayers

 

 

 

Biographie

 

"Le Père François-Xavier Fafard o.m.i. parut pour la première fois chez les Cris de la Baie James en 1888 ; pour eux, c'était "Sapier" qu'ils gardent encore en grande vénération.

C'est à l'été 1802 que Sapier vint planter sa tente à Fort Albany.

Missionnaire énergique, imposant, mais surtout guidé d'une pensée surnaturelle, il a porté une lourde croix quasi quotidienne. Il a souffert de la misère de son peuple, de voyages interminables à l'aviron et à la cordelle. Il a souffert les plus formidables légions de moustiques qui soient sur terre et dans les marécages.

Son apostolat patient, amoureux de la croix, lui valut les fruits merveilleux de solides conversions chez les Indiens et lui a assuré, par ailleurs, une place légendaire au catalogue des grands missionnaires.

Il a été bâtisseur d'église et de chrétienté à Fort Albany, Fort Hope, Winisk et Severn. Il pouvait témoigner de lui-même : "Il n'y a peut-être pas un Oblat au monde qui soit plus en état de réaliser notre belle devise : Il m'a envoyé évangéliser les pauvres."

On lira avec intérêt sa biographie écrite par le Père Eugène Nadeau o.m.i. intitulée "Sapier, Prêtre de misère", 1954, les Éditions Oblates, Montréal.

 

 

Cri---Cree--www.languagegeek.com--parousie.over-blog.fr.gif


Langue Cri - Cree Language

(Nēhiyawēwin, Nīhithawīwin, Nēhinawēwin, ᓀᐦᐃᔭᐍᐏᐣ)

 

Encyclopédie Wikipedia en Cri

ᓀᐦᐃᔭᐧᐁᒧᐧᐃᓐ ᐧᐃᑭᐱᑎᔭ ᐄᔨᔫᔥᑌᐤ Uikuepitiu innushteu'

(Cree Wikipedia)

 

Pere-Francois-Xavier-Fafard--O.M.I.--parousie.ov-copie-1.jpg

Père Fafard

 

 

HISTOIRE DU DIOCÈSE DE MOOSONEE

 

1610 Le navigateur Henry Hudson pénètre dans la Baie qui portera son nom.

1632 Le navigateur Thomas James explore la Baie qui portera son nom.

1663 Les Français Radisson et Desgroseillers inaugurent le commerce des fourrures.

1670 Fondation à Londres de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

1672 Célébration de la première Messe sur le territoire de la Baie James par le père Charles Albanel, s.j.

1673 Fondation de Moose Factory par la Compagnie de la Baie d'Hudson.

1686 Au nom du roi de France, D'Iberville s'emparent des forts Anglais de la région.

1713 Le Traité d'Eltrecht rend à l'Angleterre les territoires de la Baie d'Hudson et de la Baie James.

1847 Première visite des Oblats de Marie Immaculée (O.M.I.) à Moosonee.

1892 Fondation à Fort Albany de la première résidence permanente d'une Mission Catholique par le père François-Xavier Fafard o.m.i.

1902 Les Soeurs de la Charité d'Ottawa, Soeurs Grises de la Croix fondent un hôpital et un pensionnat à Fort Albany.

1905 Signature du Traité n° 9 entre la Couronne et les Indiens.

1932 Moosonee reliée par la voie ferrée. Les Oblats établissent les quartiers généraux des Missions à Moosonee.

1939 Création par le Saint-Siège du Vicariat apostolique de la Baie James.

1940 Nomination de Mgr Henri Belleau o.m.i., comme premier Vicaire apostolique. Sacré Evêque, il réside à Moosonee.

1947 Erection de la Cathédrale du Christ-Roi à Moosonee.

1964 Mgr. Belleau démissionne. Il est remplacé par Mgr Jules Leguerrier o.m.i.

1967 Le Vicariat apostolique de la Baie James devient le diocèse de Moosonee.

1987 Rénovation de la Cathédrale. Installation des verrières.

1989 Cinquantenaire du Diocèse. Vingt-cinq ans d'Episcopat de Mgr Leguerrier.

1991 Démission de Mgr Leguerrier. Nomination de Mgr Vincent Cadieux o.m.i., comme Evêque de Moosonee.

1992 Ordination épiscopale à Moosonee de Mgr Cadieux, le 29 Mars.

 

Campement-Cri---Cree-Camp--1871--parousie.over-blog.fr.jpg

Campement Cri

Cree Camp

1871

 

 

 

DE SA NAISSANCE À SON ORDINATION

 

François-Xavier Fafard est un fils de cultivateur. Il demande la grâce d'être envoyé dans les endroits les plus difficiles, vers les personnes les plus abandonnées de la terre.

François-Xavier Fafard naît le 19 octobre 1856 d'Antoine Fafard et Christine Morel, à Saint-Hugues, diocèse Saint-Hyacinthe, province de Québec. Il est l'avant dernier enfant d'une famille qui en comptera douze.

À l'âge de douze ans, il termine ses études primaires. En quittant l'école, il entre sur le marché du travail. Dès cet âge, son père l'initie aux durs travaux de la ferme.

Il a une certaine vie sociale, fréquente des filles. Pourtant, il n'est pas pleinement heureux. Il est en recherche afin de bien orienter sa vie. Puis, un beau jour, la Grâce de Dieu le touche dans son champ de labour.

Il demande à son père de le conduire au collège. Il a vingt ans. Il se remet à l'étude, en compagnie de jeunes adolescents. À force de travail, il atteint son but.

Après ses études classiques qu'il fait à Sorel et à Saint-Hyacinthe, François-Xavier se dirige vers le noviciat des Oblats de Marie Immaculée situé à Lachine. Le 14 août 1880, il commence ce premier stage dans la vie religieuse ; il prononce ses premiers voeux le 15 août 1881. Il poursuit ses études en philosophie et en théologie à l'université d'Ottawa. Le 31 août 1882 il fait profession perpétuelle. Il est ordonné prêtre à Ottawa le 22 mars 1885, par Mgr Thomas Duhamel, Archevêque du lieu.

 

Mahsette-Kuiuab--Chef-des-Indiens-Cri--chief-of-the-Cree-I.jpg

Mähsette Kuiuab

Chef des Indiens Cri

Chief of the Cree Indians

1840-1843

Karl Bodmer

 


 

AU TÉMISCAMINGUE

 

Le lendemain de son ordination, François-Xavier Fafard se rend au Témiscamingue, à la mission Saint-Claude, située du côté de l'Ontario, où il arrive le 29 mars 1885, le dimanche des Rameaux.

Dès son arrivée, le père Fafard se met à l'oeuvre. Il annonce la Bonne Nouvelle aux Amérindiens, se rend dans les chantiers afin de secourir spirituellement les ouvriers de la forêt. Il fallait plusieurs jours pour se déplacer d'un endroit à l'autre en ce temps-là. La raquette et le canot étaient les moyens habituels de transport.

En 1886, la mission Saint-Claude se déplace à l'endroit appelé aujourd'hui Ville-Marie qui se nommait au tout début la Baie-des-Pères. François-Xavier est en charge de la construction d'un église, d'un presbytère et d'un hôpital.

En 1888, il construit une petite chapelle à Tête-du-Lac, devenu plus tard Notre-Dame-du-Nord. Il joue aussi un rôle dans les débuts des paroisses de Lorrainville, Fabre, Guigues et Laverlochère.

En 1911, le père Fafard est nommé curé de la Cathédrale de Le Pas, au Keewatin. Il entreprend la construction de la Cathédrale. Il est aussi Maître des novices. Il revient dans l'Est du Canada en 1915

 

Inuit-Place-Names--parousie.over-blog.fr.png

Noms de lieux Inuit

Inuit Place Names

 

 


FIN DE CARRIÈRE

 

De 1939 à 1942, le père Fafard sera encore actif dans le ministère. Il fera des séjours brefs à la maison des retraites fermées de Hull. Puis il ira à celle de Rouyn. Puis il sera aumônier des religieuses à Outremont. À l'automne 1939, il se rend aux retraites fermées de Cap-de-la-Madeleine jusqu'en 1942 alors qu'il reçoit sa dernière obédience pour la maison de Rougemont.

En 1945, la Communauté oblate célèbre avec « Sapier » ses soixante ans de sacerdoce. Quelques mois plus tard, sa famille naturelle en fait autant : moments d'émotion intense pour le « vieux » missionnaire !

 

Edward-S.-Curtis--Nehiyaw-girl--fille-Cri--1928---parousie-jpg

Fille Cri

Nehiyaw girl (1928)

Edward S. Curtis

 


 

Le Courrier (St-Hyacinthe), 13-07-1945

 

"Ce vénérable religieux Oblat, presque nonagénaire, passa la plus grande partie de sa vie dans les missions indiennes.


Une belle fête de famille en son honneur

Les descendants de l’ancêtre Antoine Fafard de St-Hugues (Bagot) ont célébré avec éclat à St-Hyacinthe les noces de diamant sacerdotales du R.P. François-Xavier Fafard o.m.i., vétéran des missions indiennes au Canada. Près de 400 personnes des familles Fafard et alliées ont pris part aux fêtes célébrées à l’Hôtel-Dieu de notre ville. La grande chapelle de l’Institution servit de théâtre à la 1ère cérémonie de ce jubilé, nous voulons dire la Messe solennelle chantée par le vénérable Oblat qui est maintenant dans sa 89ème année. Il était assisté à l’autel du R.P. Eugène Nadeau o.m.i. de Richelieu, comme diacre, et du R.P. Eugène Fafard o.m.i., missionnaire de la baie d’Hudson, comme sous-diacre. Le sermon fut donné par un petit-neveu du jubilaire, le R.P. Alphonse Lanoie, curé à Sherbrooke. Cette remarquable pièce d’éloquence évoqua de façon émouvante la grande figure de prêtre et de missionnaire que représente le R.P. Fafard et le proposa en modèle aux jeunes générations On remarquait au chœur Mgr Victor Quintal v.g., représentant de S.E. Mgr l’Evêque de St-Hyacinthe, le R.P. Roger Lafleur o.m.i., représentant du provincial des Oblats, Mr l’abbé E.H. Messier de St-Hyacinthe, le P. Victor Jodoin, o.m.i. de Rougemont, supérieur du R.P. Fafard, Mr l’abbé Angellus Fafard, vicaire à Mascouche et le R.P. Ludovic. Plus tard, viennent s’ajouter d’autres visiteurs distingués : Mgr Arthur Vézina, p.d du Séminaire M.P.A St-Pierre, aumônier d’Youville, le R.P. Hughes Lefebvre s.j. du collège St Ignace de Montréal, M. L’abbé Rodrigue Desnoyers, curé St-Hugues et M. l’abbé Samuel Cusson, curé de St-Nazaire. Le banquet fut servi dans la grande salle des bazars de l’H. Dieu superbement décoré pour la circonstance. On avait eu l’heureuse idée de disposer les convives d’après leurs ancêtres respectifs, dont le nom dominait les tables de façon très ingénieuse et artistique. A l’issue du banquet, le R.P. Lafleur o.m.i. présenta au jubilaire l’hommage de la Congrégation des Oblats et M. François Xavier Fafard de Shepegan, Nouveau Brunswick, parla au nom de la famille. Une magnifique adresse fut lue par le jeune Jean-Paul Fafard, suivie de la remise d’une bourse de $500 au jubilaire. Signalons aussi le bouquet symbolique formant le chiffre 60 et composé de 60 roses naturelles. Un des cadeaux le plus appréciés du R.P. Fafard fut la Bénédiction apostolique du St-Père obtenue par l’entremise de Mgr Quintal, et dont le R.P. Lafleur donna lecture à l’assemblée. À 3h p.m. le vaste réfectoire se trouva transformé en salle cinématographique pour la présentation d’un magnifique film du R.P.Roger Lafleur o.m.i., intitulé « Son Rêve », et où le R.P. Fafard figure comme acteur principal sur un des théâtres de nos missions. L’assistance put voir ensuite un intéressant film de famille présenté sur l’écran par Mme Conrad Fafard de Springfield Mass. La journée se termina par une soirée de famille présentée en grand partie par les membres de la parenté du P. Fafard. La plupart des pièces, dont une jolie saynète, furent rendues par les enfants des paroisses de St-Hugues, Ste-Hélène et de St-Nazaire au dévouement des Sœurs de St-Joseph de cette dernière paroisse, qui s’étaient imposé la tâche d’exercicer les jeunes à leur rôle de figurant. M. François-Xavier Fafard agissait comme maître de cérémonies. Le jubilaire qui avait déjà porté la parole du banquet en terme éloquent malgré son grand âge, parla de nouveau à l’issue de la soirée et rappela surtout des souvenirs intimes de son enfance et sa vie missionnaire. Détail à noter : le R.P. Fafard, qui aura 89 ans révolus, parla pour la 1ère fois de sa vie au microphone, car des haut-parleurs avaient été installés dans la grande salle des bazars pour la circonstance. Parmi les parents venus de loin, on remarquait la R.S. Marie Hélène de la Présentation de Marie, St-Nazaire, Manitoba, M. Mme Alphonse Fafard, Ste-Marthe, Saskatchewan, Mme Ferdinand Hébert, Ste-Anne, Manitoba. Mme Alcide Robert Birtle, Mass, M. Roméo Fafard, Broadville, Saskachewan.

 

The-Battle-of-Cut-Knife.-Contemporary-lithograph-from-The-C.jpg

"The Battle of Cut Knife"

Lithographie (1885)

Fred Curzon

 

 

Merci à M.Gérard Bonin, arrière-petit-neveu de Sapier pour cet article qui lui fut prêté par Georges Fafard de St-Nazaire.

 

Le dimanche 16 juin 1946, le vénérable vieillard qu'est devenu François-Xavier Fafard s'alite définitivement pour la dernière étape de sa vie. Les jours suivants, il baisse lentement, comme un cierge qui s'éteint. Le mardi 25 juin, sans secousse, en présence de confrères, «Sapier» entre dans son éternité. Il avait quatre-vingt-neuf ans, huit mois et six jours. Marie, en qui il avait mis toute sa confiance, accueille Son enfant. Il repose dans le cimetière oblat de Richelieu."

 

Source : site défaillant www.oocities.com

 

Chef-Cri--Cree-chief-Mistahimaskwa--Big-Bear---1885.-Photo-.jpg

Chef Cri - Cree chief

Mistahimaskwa "Big Bear" (1885)

O.B. Buell

 


 

usa.gif

 

Novena to Father Fafard

 

Father Fafard, You, who are in heaven, close to God, listen to my prayers, look upon my misery. Intervene to God in our behalf.

But let God's will be and not mine. God knows what's good for us and I beg you, intercede to God on my behalf.

Favor asked...................................

You, who have so loved God, whose will to live was for us to know Him, and a chance to save our souls. Give us as much faith, hope and humbleness and charity as you have. Amen.

One “Our Father”, three “Hail Mary”, one “Glory be to the Father.”

 

Eclaireurs--Painting-The-Scouts-by-Charles-Marion-Russell-.jpeg

Eclaireurs

"Painting The Scouts"

Charles Marion Russell

 


 

Biography from www.oocities.com


IN TEMISKAMING

 

The day after his ordination, François-Xavier Fafard went to St. Claude Misson, on the Ontario side of Lake Temiskaming. He arrived there on March 29, 1885, which was Palm Sunday.

As soon as he arrived, Father Fafard went to work. He preached the Gospel to Native people,and travelled to logging camps to provide spiritual assistance to lumberjacks. It took several days to go from one place to the next in those days. Snowshoes and canoes were the usual means of transportation

In 1886, St.Claude Mission was moved to the location now called Ville-Marie, which was then named Baie-des-Pères. François-Xavier was responsible for the construction of church, a rectory presbytery, and hospital.

In 1888, he built a small chapel at Tête-du-lac, which became later Notre-Dame-du-Nord. He also played a role in the establishment of the parishes of Lorrainville, Fabre, Guigue, and Laverlochère.

 

-Strange-empire-a-narrative-of-the-Northwest---by-Joseph-Ki.png

"Strange empire a narrative of the Northwest",

by Joseph Kinsey Howard, p. 409

 

 

 

IN KEEWATIN

 

In 1911, Father Fafard was named parish priest of the Le Pas Cathedral, in Keewatin. He undertook the construction of the cathedral. He was also Master of the Novices. He came back to Eastern Canada in 1915.

 

 

END OF CAREER

"SAPIER"

 

From 1939 to 1942, Father Fafard, was still active in the ministry. He stayed briefly at the closed retreat house in Hull. Then, he went to the one in Rouyn. After that, he became chaplain for the nuns in Outremont. In the Fall of 1939, he went to closed retreats house in Cap-de- la-Madeleine, where he stayed until 1942. He then received his last obedience for the house in Rougemont.

In 1945, the Oblate Community celebrated with"Saapeeay" his sisty years of priesthood. A few months later, his family did the same. These were moments of intense emotion for the "old"missionary!

 

Edward-S.-Curtis--Cree-woman--femme-Cri--1928--parousie.ove.jpg

Femme Cri - Cree woman (1928)

Edward S. Curtis


 

 

HISTORY OF THE DIOCESE OF MOOSONEE

 

1610 The Navigator Henry Hudson enters in the bay will eventually bear its name.

1632 The Navigator Thomas James explores the bay will bear its name.

1663 Frenchmen Radisson and Desgroseillers inaugurate the trade of the furs in James Bay area .

1670 Foundation in London of Hudson Bay Compagny.

1672 Celebration of the first mass on the territory of the James Bay by Father Charles Albanel, s.j.

1673 Foundation of Moose Factory by Hudson Bay Compagny.

1686 In name of king Louis X1V of France, D'Iberville took over the Fort Englishmen of the area.

1713 The treaty of Eltrecht returns to England the territoies of Hudson Bay and James Bay.

1847 First visit of O.M.I. Fathers to Moosonee.

1892 Foundation with Strong Albany of the first permanent residence of a Catholic Mission by the father François-Xavier Fafard o.m.i.

1902 The Sisters of Charity of Ottawa Soeurs Gray of the Cross melt a hospital and a boarding school with Fort Albany.

1905 Signature of treaty no.9 between the Crown and the Indians.

1932 Moosonee connected by the railway. Oblats establish the headquarters of the Missions with Moosonee.

1939 Création by the le Saint Sits of the apostolic Vicariate of James Bay.

1940 Nomination of Mgr. Henri Belleau o.m.i., like first apostolic Vicar. Crowned bishop, it resides at Moosonee.

1947 Erection of the Cathedral of the Christ-King with Moosonee.

1964 Mgr. Belleau resings. It is replaced by Mgr. Jules Leguerrier o.m.i.

1967 The apostolic Vicariate of the James Bay becomes the diocese of Moosonee. .

1987 Restoration of the Cathedral. Installation of the canopies.

1989 Fiftieth anniversary of the Diocese. Twenty five of episcopate of Mgr. Leguerrier.

1991 Resignation of Mgr. Leguerrier. Nomination of Mgr. Vincent Cadieux o.m.i., as bishop of Moosonee.

1992 Episcopal ordination in Moosonee of Mgr. Cadieux, march 29.

 

Gros-canot-a-marchandises-de-la-Cie-de-la-Baie-d-Hudson-pa.jpg

Gros canot de la Compagnie de la Baie d'Hudson

passant devant une chute,

probablement sur la rivière des Français

Mme Hopkins (1869)

 

 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 14:03

Venerable-Delia-Tetreault-en-francais.jpg

Délia Tétreault

Révérende Mère Marie du Saint-Esprit

née 4 février 1865 à Marieville*, comté de Rouville (Québec)

* anciennement Sainte-Marie-de-Monnoir

morte le 1er octobre 1941, funérailles à la Maison-Mère

des Soeurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception

2900, chemin Sainte-Catherine, Côte-des-Neiges, Montréal

 

 

 

qcflag.gif

 

 

 

Prière pour la glorification de la

Vénérable Délia Tétreault

 

"Dieu, Notre Père, Tu as déposé au coeur de la Vénérable Délia Tétreault un ardent désir de Te faire connaître et aimer aux quatre coins du monde.

Dans un élan d'Action de grâces pour tout don reçu de Toi, elle a été dans l'Église canadienne un prophète pour la mission universelle.

Confirme la sainteté de sa vie en nous accordant le miracle que nous Te demandons...

Et à son exemple, accorde-nous d'être dans le monde des missionnaires de la Bonne Nouvelle.

Nous Te le demandons par Ton Fils, le Ressuscité, et l'Esprit qui anime Ton Église."

 

Venerable-Delia-Tetreault.jpg

 

Si vous obtenez des faveurs par l'intercession de la Vénérable Délia Tétreault (Mère Marie-du-St-Esprit), vous êtes priés de les signaler à l'adresse ci-dessous :

 

Bureau de la Cause Délia-Tétreault 

Les Soeurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception

100, Place Juge-Desnoyers

Laval, P.Q.

Canada

H7G 1A4

 

Tél.: (450) 663 6460

 

Courriel : causedeliatetreault@micpontviau.ca

 

Site : http://www.soeurs-mic.qc.ca/fondatrice/cause/causedt.htm

 

 

Venerable-Delia-Tetreault-avec-ses-parents--parousie.ov.jpg

  Délia avec ses parents

 

 

 

 

Paroles de Mère Délia Tétreault

 

"La tolérance est l'une des causes essentielles de succès dans la vie,

quel que puisse être le but poursuivi."

 

"Notre vie devrait être un chant perpétuel d'action de grâces."

 

"Mettez du soleil au coeur de ceux qui vous approchent."

 

"L'union des coeurs et des esprits,

c'est une force qui triomphe de tout."

 

"Gardez bien votre joie et communiquez-la aux autres."

 

"Semez du bonheur à pleines mains, c'est encore le pain

qui manque le plus sur notre pauvre terre."

 

"Pour parvenir à bien faire toutes choses,

occupons-nous du moment présent."

 

"L'avenir n'est pas à nous, seul le moment présent nous appartient."

 

"Ce ne sont pas les grandes maisons qui rendent heureux,

mais les grands coeurs."

 

"Par Marie, avec Marie et en Marie, nous sommes plus capables

d'une totale confiance en Dieu ; nous chantons notre Magnificat

pour rendre grâce à Dieu pour toutes choses."

 

"Ce sont les prières et les sacrifices de mes chères enfants qui

m'obtiendront la Grâce des Grâces :

Celle de connaître la Sainte Volonté de Dieu

et les moyens de L'accomplir en toutes choses."

 

 

 

 

Venerable-Delia-Tetreault-3.jpg

 

 

Délia Tétreault a fondé la Congrégation des Soeurs Missionnaires de l'Immaculée-conception (M.I.C.).

 

Elle a été notamment l'apôtre de la Divine Volonté et de l'Action de Grâce.

 

Dans sa jeunesse, elle a fait un étrange et célèbre rêve : elle était agenouillée à côté de son lit quand tout à coup, elle vit un grand champ de blé. Chaque épi de blé s'est ouvert et tout le champ de blé s'est transformé en têtes d'enfants de différentes nationalités. Elle a compris que c'était ces enfants qui attendaient la venue de quelqu'un pour leur parler du Christ.

 

En 1933, Délia est terrassée par une congestion cérébrale. Paralysée, elle consacre les huit dernières années de sa vie à la prière.


Plaque-du-tombeau-de-marbre-de-Delia-Tetreault.jpg

 

 

Une pensée pour le frère jumeau de Délia :

Roch Tétreault, mort à 7 mois,

et pour leurs parents Célina Ponton,

épouse d'Alexis Tétreault.

 

 

Tombeau-de-marbre-de-Delia-Tetreault.jpg

 

 

" Sur le dessus du tombeau, à gauche, se trouve un cadre dans lequel une reproduction d'un document se trouvant dans un scapulaire porté par la défunte est accompagné des explications suivantes : Longtemps après la mort de notre vénérée Fondatrice, on découvrit que le scapulaire, qu'elle avait portée jusqu'à la fin, contenait un feuillet manuscrit aux plis et aux contours usés. Un long travail de déchiffrement a permis d'en reconstituer les lignes. Ci-dessous : conclusion de l'acte d'amour parfait écrit de la main de Délia Tétreault : "Je veux que ce papier ne me quitte jamais, jamais et descende avec moi dans la tombe afin que du fond de mon sépulcre et de mes ossements décharnés, s'élève une voix qui s'écrie : Je vous aime, ô mon Dieu, Je vous aime !" "

 

 

Acte-d-amour-parfait-manuscrit-de-Delia-Tetreault-plie-d.jpg

 

 

 

Source du texte et photos du tombeau et des reliques : http://intimatelandscape.blogspot.com

 

 

 

Coeur-de-Delia-Tetreault.jpg

Coeur de Délia

 

 

 

 

Plaque-du-Coeur-de-Delia-Tetreault.jpg

 

 

 

 

 

 

Tombeau-de-marbre-de-Delia-Tetreault-2.jpg

 

 

 

Venerable-Delia-Tetreault-en-anglais.jpg

 

 

  uk.gif

 

 

 

Prayer for the Glorification of

Venerable Delia Tetreault


"God, our Father, You placed in the heart of the Venerable Delia Tetreault an ardent desire to bring people to all parts of the world to know and love You. In an outpouring of Thanskgiving for every gift received from You, she was a prophet of the universal mission in the Church of Canada.

Confirm the holiness of her life by granting us the miracle which we ask of You…

And after her example, grant that we may be missionaries of the Good News in the world.

We ask You this through Your Son, the Risen One, and through the Spirit who makes the Church alive."

 

Venerable-Delia-Tetreault-2.jpg

 

If you obtain favours through the intercession of Venerable Mother Délia Tétreault (Mother Mary of the Holy Spirit), please, let us know about them at the following address:

 

Bureau de la Cause Délia-Tétreault

Missionnary Sisters of the Immaculate Conception

100, Place Juge-Desnoyers

Laval, P.Q.

Canada

H7G 1A4


Tél.: (450) 663 6460

 

Email: causedeliatetreault@micpontviau.ca

 

Website: http://www.soeurs-mic.qc.ca/fondatrice/cause/causedta.htm

 

 

Venerable-Delia-Tetreault-reposant-en-chapelle-ardente-.jpg

 

 

 

At age 25, she still saw nothing ahead of her - but since a long time one thought kept coming back and that was God wanted her to work for a foundation of women for the missions and also one of priests for the foreign missions.

She thought “Canada has received faith thanks to the missionaries from the Old Countries, now it is our turn to bring the Gospel to others.”

Delia often reminded her sisters that with Mary, who is very close to us we become more available to the will of God and more flexible to the action of the Holy Spirit.

Through Mary, with Mary, and in Mary we are more capable of a total trust in God. Like Mary, we sing our Magnificat to thank God for all things.


Venerable-Delia-Tetreault--d-un-cote--Mon-Dieu--me-vo.jpg


Msgr. Bruchesi did go to Rome in 1902 and he spoke to the Pope about this new foundation (to be "Sisters of the Immaculate Conception"). Pope Pius X immediately answered: “Found, found and all the blessings of Heaven will fall upon this new Institute and you will call them the Missionary Sisters of the Immaculate Conception.”

 

“Our life must be a hymn of perpetual thanksgiving. To relish all that the good Lord wills or permits, what a grace!” Her guiding light was “the holy will of God”. She says: “It is the prayers and the sacrifices of my dear children that will obtain for me the grace of graces - that of knowing the holy Will of God and the means of accomplishing it in all things”.


Venerable-Delia-Tetreault-en-espagnol.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 23:10

Bienheureuse-Dina-Belanger--3-.jpg

Dina Bélanger

Soeur R.J.M. Marie Sainte-Cécile de Rome

née le 30 avril 1897 à Québec (paroisse Saint-Roch)

morte le 4 septembre 1929 à Québec

(Couvent de Jésus-Marie, Sillery)

 

 

 

qcflag.gif

 

 

 

Prière à la Bienheureuse Dina Bélanger

 

Père très Bon,

Tu as mis dans le coeur de la

Bienheureuse Dina Bélanger

le désir brûlant de T'offrir,

pour le monde entier,

les richesses infinies

du Coeur de Jésus dans l'Eucharistie,

et de vivre, comme Marie,

intimement unie au Christ,

son unique amour.

Puissions-nous, comme elle,

trouver notre joie

à accomplir fidèlement ce que Tu aimes.

Et puisque Tu lui as révélé Ton grand désir

de répandre sur le monde

l'abondance de Tes Grâces,

exauce, pour Ta plus grande Gloire,

la prière que nous confions à son intercession...

Amen.

 

Le 22 janvier 1927, la Bienheureuse Dina Bélanger a reçu les stigmates des cinq Douleurs de la Crucifixion de Jésus : les deux mains, les deux pieds et le côté.

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--2---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Prière à Dina

 

Bienheureuse Dina,

tu as promis d’être pour tous les cœurs humains

une "petite mendiante d’amour".

Je sais que Jésus t’a confié Son Cœur Eucharistique

pour que tu distribues Ses richesses

et que tu fasses ce que tu veux

de Ses Trésors infinis pour les âmes.

Avant de partir pour le Ciel, tu as dit :

« Au Ciel, je donnerai de la joie. »

En toute confiance, j’ai recours à toi

et te supplie d’intercéder pour moi, pour nous...

Comme toi, nous nous abandonnons

à l’Amour infini du Cœur de Jésus.

Amen.

 

Avec approbation ecclésiastique.

 

Réjane Veilleux, R.J.M., Centre-Dina 2049,

chemin St-Louis, Québec, QC GIT IP2

Centre-Dina, courriel : centredina@yahoo.ca

    Acte-de-Bapteme-de-Dina-Belanger-le--30-avril-1897.jpg

  Acte de Baptême de Dina Bélanger le 30 avril 1897,

jour de sa naissance

 

 

 

 

Prière à la Bienheureuse Dina

 

Seigneur Jésus, ami des petits enfants et des faibles, nous te remercions pour la sainteté de Dina Bélanger.

Femme humble, cantique d’action de grâce, elle a vécu sa vie ordinaire dans un amour extraordinaire. Allume en nous le désir de l’imiter, de faire de sa devise « Aimer et laisser faire Jésus et Marie » le principe de notre vie.

Avec elle, nous Te prions : « Je suis sans prétention, Seigneur, mon regard ne manifeste pas d’ambition. Je ne vise pas la grandeur, ni ce qui est trop haut pour moi. Au contraire, je reste calme et tranquille, comme un jeune enfant près de sa mère. Comme cet enfant, je suis apaisé. » (Ps 131).

 

 

Neuvaine à la Bienheureuse Dina

 


Les-interpretes-Clara-Normand--enfant--et-Myriam-Brousseau.jpg

Bruno Marquis, metteur en scène de la comédie musicale "Dina"

avec les actrices Clara Normand (Dina enfant)

et Myriam Brousseau (Dina adulte)

Paroles et musique : Louis-Martin Lanthier

 

 

 

Acte-d-inhumation-de-Dina-Belanger-le-7-septembre-1929.jpg

Acte d'inhumation de Dina Bélanger le 7 septembre 1929

 


 

 

 

Paroles de la Bienheureuse Dina Bélanger

et de Jésus à Dina

 

"Notre Seigneur, Homme-Dieu, me fit voir Son Cœur adorable, dans l’Hostie Sainte. Son Cœur et l’Hostie étaient parfaitement unis, tellement l’un dans l’autre que je ne puis pas expliquer comment il m’était possible de Les distinguer l’un de l’autre. De l’Hostie émanait une immensité de rayons de lumière. De Son Cœur jaillissait une immensité de flammes, lesquelles s’échappaient comme en torrents pressés. La très Sainte Vierge était là, si près de notre Seigneur qu’Elle était comme absorbée par Lui, et pourtant, je La voyais distinctement de Lui... Toutes les lumières de l’Hostie et toutes les flammes du Cœur de Jésus passaient par le Cœur Immaculé de la très Sainte Vierge."

 

"Au Ciel, je donnerai de la joie."

 

"Travaille avec moi à rendre les âmes heureuses."

Jésus à Dina

 

"Aimer et laisser faire Jésus et Marie."

Devise de Dina

 

"Ô mon Dieu, par Marie et Votre Esprit d'Amour,

voici le Cœur de mon Jésus !"

 

"Ta puissance, par Mon Cœur Divin, est infinie ; ta part est grande dans le salut et la sanctification de toutes les âmes du présent et de l’avenir."

Jésus, 13 mai 1927

 

"Offre-moi à Mon Père. Pendant que tu M’offres, je répands les Grâces de Mon Cœur sur les âmes par Ma très Sainte Mère."

Jésus, 24 août 1928

 

"Je suis le Foyer de la joie et du bonheur."

Jésus, 13 septembre 1928

 

"L’événement, quel qu’il soit, m’apparaît comme un chaud rayon de soleil émanant du centre même de l’infini soleil du Cœur de la Trinité."

Dina, décembre 1924

 

"Depuis quelques jours, Notre-Seigneur m’apprend par Son action bienfaisante à tout accepter, intérieurement surtout, avec Son Esprit de douceur et de suavité."

Dina, 26 juillet 1928

 

"Jésus, viens vite me donner du courage."

Dina, 22 avril 1929

 

 

Autres paroles de Dina et Jésus 

 

 

"Je demande à Jésus l'amour sans mesure et sans limites de Son Coeur... "

Dina, 6 août 1925

 

"Je serai donc une toute petite mendiante d'amour au nom de tous les coeurs humains. (...) Oui, au Ciel, jusqu'à la fin du monde, je mendierai constamment l'amour."

Dina, 6 août 1925

 

"À chaque instant, ne regarder que Dieu seul comme un Bon Père ; sourire à tout, sourire avec joie, sourire avec reconnaissance."

Dina, 11 janvier 1926

 

 

Blessed-Dina-Sacophagus-in-the-chapel.jpg

 

 

Canada 2

 

 













Prayer to Blessed Dina Bélanger

 

Sister Marie Ste-Cécile de Rome

 

Father of everlasting goodness,

You put into the heart of

Blessed Dina Bélanger

the burning desire to offer You

on behalf of all mankind,

the infinite riches of the Heart of Jesus

present in the Eucharist,

and, to live, like Mary, closely united

to Him whom she loved

with an undivided heart.

May we, like her, find our joy

in faithfully doing Your Will,

and since You revealed to her Your great desire

to pour out upon the world

the abundance of Your Graces,

hear the prayer which we make for Your greater Glory,

and which we entrust to her intercession.

Amen.

 

 Litany of Blessed Dina Bélanger

 

 

Original-College-de-Sillery-with-photo-of-Dina.jpg

 

 

Prayer to Blessed Dina

 

Our Loving God

You have chosen Dina Bélanger

to carry Your message of Love

to our youth.

You give her the Heart of Jesus

to love eternally.

You give her Mary as a Mother

and a guide.

Strenghtened by Your Love,

Dina gives her life

so Jesus can act within her.

She gives her hands

to help the needy.

Like her, teach us

to meet You in prayer,

to keep faith in life,

even during difficult moments,

to discover the treasure

of Your Love in the Eucharist,

to accomplish everything

with the help of the Holy Spirit.

Amen.

 

Religious of Jesus and Mary

2049, chemin Saint-Louis,

Sillery, Québec, G1T 1P2 Canada.

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--4-.jpg

 

 

Prayer to Dina

 

Blessed Dina,

you promised you would be

for every human heart

a " little beggar of love ".

I know that Jesus has entrusted

His Eucharistic Heart to you

so that you may distribute His riches

and do what you will

with His infinite treasures for the souls.

Before leaving for Heaven, you said:

« In heaven I will give joy. »

In total confidence, I turn to you

and beg you to intercede on my behalf, for us…

Like you, we surrender ourselves

to the infinite Love of the Heart of Jesus.

Amen.

 

With ecclesiastical approval.

 

Réjane Veilleux, R.J.M., Centre-Dina 2049,

chemin St-Louis, Québec, QC GIT IP2

Centre-Dina, email : centredina@yahoo.ca

 

 

Novena to Blessed Dina

 

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--5-.jpg

 

 

Blessed Dina BÉLANGER was born and baptized on 30 April 1897 in St-Roch, Québec, the daughter of Olivier Octave BÉLANGER & Séraphia MATTE. Her parents lived at 168 Notre Dame des Anges in the Parish of Jacques Cartier, Portneuf County. Dina was baptized at St. Roch, Québec. She studied music and planned to become a concert pianist. While studying in New York, Dina lived with the Religious of Jesus-Mary. She returned home and decided to enter the religious life in the Congregation of Jesus-Marie at Sillery, where the nuns had their mother house. She entered the convent at the age of 24, in August 1921. She entered the order of Jesus-Marie in February 1922 and received the name Sister Marie Sainte-Cécile of Rome and took her final vows on 25 August 1923. As a nun, Dina BÉLANGER taught music.

On two occasions the sisters sent her to teach at Saint-Michel of Bellechasse but both times, illness brought her back to Sillery where she stayed (teaching music) until her death. She could have taught in many areas as she had excelled in all her studies but due to her having shown such great talent in music at a young age and her continued education at the Conservatory of New York from 1916 to 1918, her superiors judged her best qualified to teach music.

Dina had a brother who died at the age of 3 months. Dina's father was an auditor and her grandfather operated a grocery store in the St Malo district of Québec. Her ancestors (Pierre, Joseph-Marie and Nicolas) all came from Charlesbourg.

Dina died on 4 Sept in the Couvent de Jésus-Marie, Sillery and was buried on 7 Sept 1929 at the age of 32, in St-Colomb de Sillery, Québec.

In 1951 her body was exhumed and placed in a lead sarcophagus in the Convent of Jésus-Marie in Sillery, where, today, many kneel to pray. On March 20, 1993, at ceremonies in Rome, Dina BÉLANGER became the first native of Québec to be Beatified by the Church. The quiet life of this talented young woman, who lived her short adult life as a Sister of Jesus-Mary is the subject of her autobiography which has been translated into several languages. (7)


"LOVE AND LET JESUS AND MARY HAVE THEIR WAY"

Blessed Dina Bélanger's motto


"It seems to me that, in the earliest moments of my life, God wrapped the protective cloak of the Blessed Virgin around me; my eyes first saw light on the eve of the month of Mary, a Friday, and that very evening the grace of Holy Baptism drove the devil out of my soul to let the Divine Spirit reign as its master."

 

Blessed Dina Bélanger

 

Bienheureuse-Dina-Belanger--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Dina was the daughter of Olivier-Octave BÉLANGER and Séraphia MATTE who were married at Neuville, Portneuf Cnty., Québec on 23 June 1896.

Not many French-canadian families can claim the honor of having a family member that the Church has honored by raising her to the rank of Venerable. This young girl was educated at Saint-Roch, then at the College of Bellevue directed by the Ladies of the Congregation.

From 1916 to 1918, Dina studied piano at the Conservatory of Music in New York. She, then, entered the convent of Jésus-Marie in 1921. She professed her vows two years later, using the religious name of Sister Marie de Sainte-Cécile of Rome; she prounced her perpetual vows in 1928. Less than a year later, afflicted with a pulmonary disease, she went into the convent infirmary and died there on 4 Septembre 1929.

Despite her brief existance, Dina was renowed as a great mystic. Sixty years after her death, on 13 May 1989, the Holy See recognized the heroism of her virtues and gave her the title of VENERABLE. In the simplicity of her exterior existence as child, young girl and religious, she led an interior life of a seraphin, of an angel. She was raised to terrific heights in the areas of enlightment and divin love.

In 1951, the remains of Dina Bélanger were placed in a lead sarcophagus and transfered to the religious community cemetery at Sillery. There are many people who go to kneel in prayer at her tomb. Her beatification cause has been completed and she was declared BLESSED on 20 March 1993. Her canonisation process has already been placed in the hands of the Holy See.

 

Carte-beatification-Dina-Belanger.jpg

 

 

Espagne.gif

 

 

 

 

Oración a la Beata Dina Belanger

 

Beata Dina,

tú has prometido ser para

todos los corazones humanos

una "pequeña mendiga de amor".

Sé que Jesús te ha confiado

Su Corazón Eucarístico

para que tú distribuyas Sus riquezas

y hagas lo que quieras

de Sus Tesoros infinitos para las almas.

Antes de partir para el Cielo, tú dijiste:

« En el Cielo, daré alegría. »

Con toda confianza recurro a ti

y te suplico que intercedas por mí, por nosotros...

Como tú, nos abandonamos

al Amor infinito del Corazón de Jesús.

Amén.

 

Con aprobación eclesiástica.

 

Réjane Veilleux, R.J.M., Centre-Dina 2049,

chemin St-Louis, Québec, QC GIT IP2

Centre-Dina, correo electrónico : centredina@yahoo.ca 

 

 

Letanías de la Bienaventurada Dina Belanger

 

 

Tombe-de-Dina-Belanger.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0