Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 11:01

"Thérèse aux anges"

Tableau de sa sœur Céline Martin (1913)
 

 

Puget-Théniers, le 13 novembre 2015

 

 

Poème « Thérèse, ma petite fleur d’amour »

 

Ô Sainte Thérèse de Lisieux, rose écarlate du jardin d’Éden,

Cyclamen qui m’amènes, de manière amène, à dire amen,

Myosotis qui multiplies par dix mon désir de sainteté,

Nénuphar, phare flamboyant au service de Sa Majesté,

Mimosa d’amour qui fais fleurir la fleur de notre Foi,

Hibiscus unique qui caresses la Tendresse de notre Roi,

Glaïeul de nos aïeuls, glycine insigne au-dessus de nos têtes,

Jasmin qui jamais ne manques de mettre nos cœurs en fête,

Pâquerette qui pleures à Pâques avec les pauvres chrétiens,

Edelweiss des montagnes de notre Espérance et de notre bien,

Violette inviolée, pensée éternelle, primevère fidèle,

Marguerite émérite de Marie, amie des Anges du Ciel,

Magnolia capiteux qui peux tout obtenir du Sacré-Cœur,

Dahlia délicat qui déverses sur tous des torrents de bonheur,

Bougainvillier fuchsia qui fus jadis une terre fertile,

Orchidée idéale qui semas une myriade de graines subtiles,

Lys gracile dont on recueille depuis de nombreux fruits,

Bleuet éblouissant, modèle bienheureux pour nous et pour autrui,

 

Lierre irréel qui jamais ne fanes et ne laisses personne sans réponse,

Fleur printanière qui passes ton Ciel à faire du bien sur la terre,

Ô petite Thérèse, déverse une pluie de roses au cœur de nos ronces !

Exauce-nous pour que nous exultions par la Grâce de notre Père !

 

Poème écrit le vendredi 13 novembre 2015 à Puget-Théniers par Patrick ROBLES

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 09:02

 

 

Puget-Théniers, le 5 septembre 2015

 

 

Poème « Résurrection amoureuse »

 

Hélas habité par l’hébétude de l’habitude d’une telle solitude,

Terrassé par la platitude et la lassitude d’une existence sans latitude,

Démantibulé tel un pantin sans but dans une attitude sans altitude,

Allongé vers la mauvaise longitude en scrutant le soleil du sud,

Seul et désespéré sous la lune et tendant cependant à la rectitude,

C’est une lugubre libellule des Bermudes qui démolit mon amplitude,

Je hurle avec les loups et j’hulule avec les grands ducs en désuétude,

J’exsude des sueurs angoissées en espérant sans cesse quelque sollicitude,

Et je supplie le Ciel et tous les Saints pour une once de mansuétude ;

C’est alors que soudain apparaît une providentielle silhouette si prude,

Et je saisis enfin que la femme de ma vie est là, ma terrestre béatitude ;

Aussi, en sanglots, je me prosterne vers le Seigneur avec une immense gratitude,

Car l’abîme insondable de Sa Miséricorde se déverse constamment sur la multitude.

 

Poème écrit les 5 et 6 septembre 2015 par Patrick ROBLES

 
Repost 1
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 08:21

 

Puget-Théniers, le 2 juin 2015

 

Poème « La grâce de "corédimer" »

 

Je suis un béotien tout en étant chrétien et cela me convient,

Je suis un philistin, un petit vaurien, et je ne sais rien,

J’avance en compagnie des saints, de Dieu et des Siens,

J’apprécie aussi souvent que possible de côtoyer les gens de bien,

Je me plains et je geins et cependant, je ne manque pas de pain,

Même si parfois le faix du fardeau fait ployer mes reins ;

 

Et pourtant, le prophète Job n’a-t-il pas été affligé de tous les tourments ?

Sans doute parce que notre Seigneur l’aimait tellement

Qu’Il lui a fait l’honneur de ce qu’Il a subi cruellement,

Et il pleut également sur les justes comme sur les méchants* ;

 

Mais notre doux Jésus envoie à Ses dévots contretemps et châtiments,

En leur faisant la grâce de participer à Son Agonie totalement,

En complétant ce qu’il manque à Sa Passion sur des charbons ardents**,

Éprouvés dans notre Foi et notre Espérance jusque dans leurs fondements,

En dépit des doutes, des fautes, des chutes et des découragements ;

 

Toutefois, nous saurons enfin  au Ciel et à la fin des temps

À quel point nous avons contribué au salut de nos frères par le sang,

Soutenus par la Sainte Eucharistie et l’Esprit Saint Consolant,

Serrés contre le Cœur de la Vierge des Douleurs au pied de la Croix pleurant.

 

Patrick ROBLES

 

 

* Cf : "afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes."

Matthieu 5 : 45 (Louis Segond)

 

** Cf : "Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l'achève en ma chair, pour son corps, qui est l'Église." 

Colossiens 1 : 24 (Louis Segond)

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 08:46

 

 

Puget-Théniers, le 10 novembre 2014

 

 

Poème « Par la puissance de Saint-Michel »

 

Cessez angoisses mortelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez peines perpétuelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez larmes continuelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez réclusions éternelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez pathologies nouvelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez fausses hirondelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez cruelles coccinelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez immondes ritournelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez persécutions pestilentielles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez paroles pleines de fiel, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez pensées infidèles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez doutes démentiels, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez tentations torrentielles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez paradis artificiels, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez illusions et faux ciels, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez calomnies criminelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez accusations irrationnelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez insensés sensationnels, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez dépressions résiduelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez Gargantua et Pantagruel, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez encenseurs d’Azazel, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez Asmodées qui ensorcellent, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez mauvais sorts habituels, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez châtiments occasionnels, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez plaies sempiternelles, par la puissance de Saint-Michel !

Cessez solitudes officielles, par la puissance de Saint-Michel !

 

Par le Saint Nom de Jésus, Notre Seigneur Immortel,

Le Grand Prêtre Éternel, le Rédempteur providentiel ;

Par le Cœur Immaculé de Marie et Sa Tendresse Maternelle,

Qui écrase la tête de satan et nous revêt d’une aube nouvelle,

Que tristesses et tourments disparaissent aux pieds de l’autel !

 

 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 08:35

Jeune-vieux-main-dans-la-main-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Puget-Théniers, le 4 février 2014

 

 

Poème « Seul l’amour guérit »

 

Je ne suis qu’un modeste agent dans un établissement

Accueillant toutes sortes de gens âgés dépendants.

Je ne suis pas un soignant, mais j’aime les patients

Que je côtoie chaque jour avec un cœur compatissant.

En dépit du rythme effréné de mes tâches de chaque instant,

J’accorde une oreille attentive à leurs appels incessants,

Car c’est pour combler leur quotidien angoissant

Qu’ils cherchent chez l’autre des propos rassurants.

Je pleure sur leur solitude et leurs maux au crépuscule blanc,

Eux qui ont été abandonnés de tous et qui vont vacillant.

Je leur donne une seconde, une minute, un moment

Où ils oublient pour un temps l’océan de leurs tourments,

Et c’est comme un soleil qui éclaire leur regard chancelant.

Je veux toujours trouver la bonne heure en leur souriant,

Pour leur donner du bonheur et les attirer comme un aimant

Par mon petit cœur aimant, plein d’empathie et bienveillant.

Et le soir en rentrant, je m’en vais pensant et méditant

Sur leur chemin de croix, même inconsciemment.

Et sur leur lit de mort, ils oublieront sûrement

Les affres de l’agonie en se souvenant de mes mots apaisants,

De mon sourire et de mes humbles conseils sécurisants.

La vraie joie consiste à donner sincèrement en s’oubliant,

Et l’on amasse ainsi des joyaux pour le firmament !

En faisant fi des jalousies et calomnies de son environnement.

Je ne suis pas un soignant, je ne suis qu’un modeste agent,

Mais grâce à Dieu, j’aime particulièrement les petites gens,

Et malgré une multitude de thérapies et de médicaments,

C’est par l’amour pur qu’on guérit l’infirme et le mourant.

 

Patrick ROBLES

 

Gif-reflet-croix-bleue-parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 17:41

Christ-Jesus-Cristo-Ps-64-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Puget-Théniers, le 23 octobre 2013

 

 

Poème « Ô Amour Infini de Dieu »

 

Ô Amour de Dieu insondable,

Ô Amour de Dieu inconcevable,

Ô Amour de Dieu incommensurable,

Ô Amour de Dieu inexplicable,

Ô Amour de Dieu inimaginable,

Ô Amour de Dieu indéniable,

Ô Amour de Dieu ineffable,

Ô Amour de Dieu formidable

Ô Amour de Dieu impérissable,

Ô Amour de Dieu invulnérable,

Ô Amour de Dieu vénérable,

Ô Amour de Dieu adorable,

Ô Amour de Dieu admirable,

Ô Amour de Dieu très aimable,

Ô Amour de Dieu incalculable,

Ô Amour de Dieu inlassable,

Ô Amour de Dieu inclassable,

Ô Amour de Dieu incassable,

Ô Amour de Dieu inébranlable,

Ô Amour de Dieu inénarrable,

Ô Amour de Dieu tendre et affable,

Ô Amour de Dieu incomparable,

Ô Amour de Dieu éternel et stable,

Ô Amour de Dieu incarné dans une humble étable,

Ô Amour de Dieu, Sacrement d’Amour à la Sainte Table,

Ô Amour trois fois Saint si palpable,

Ô Amour de Marie qui écrase le diable,

Je Vous aime, je Vous adore, je Vous loue,

Je Vous glorifie, je Vous demande pardon à genoux,

Je Vous rends grâce et j’espère en Vous !

 

Ô Douloureuse Passion de Jésus incompréhensible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus incompressible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus inextinguible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus indéfectible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus irrépressible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus inamovible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus indicible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus incoercible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus impassible,

Ô Douloureuse Passion de Jésus, terrible et horrible,

Ô Agneau Immolé et Immaculé, je glorifie Votre Sacrifice,

Ô Précieux Sang de Jésus, je bois à Votre Calice,

Ô Saintes Plaies de Jésus, je Vous embrasse avec délice,

Ô Sainte Agonie de Jésus, je compatis à Votre supplice,

Ô Miséricorde crucifiée de Jésus, Vous m’aimez comme un fils,

Ô Sang et Eau de Jésus, préservez-moi du précipice,

Ô Amour abyssal, faites-moi la Grâce d’être à Votre service,

Ô Sainte Trinité, ne permettez pas que ma Foi s’affadisse,

Ô Océan d’Amour Infini, bénissez-moi par Votre Croix salvatrice !

 

Image-pieuse-Therese-pluie-de-roses-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Vision du Père Paul de Moll, O.S.B.

 

"Un jour, la Vierge Marie lui apparut, triste et silencieuse, portant l'Enfant-Jésus qui pleurait. Le saint prêtre demanda la cause de ces larmes, la Mère de Dieu répondit :

 

- Mon Fils pleure parce que les prêtres ne parlent pas assez de l'Amour de Dieu et de la Passion de Jésus-Christ.

 

Très ému, Père Paul promit à la Vierge de faire de ces deux sujets le thème unique de sa prédication dès cette heure. Alors l'Enfant-Jésus lui sourit, se blottit contre Sa Mère et l'embrassa."

 

Dom-Paul-de-Moll-o.s.b.-parousie.over-blog.fr.jpg

Dom Paul de Moll, Prêtre bénédictin flamand

 

 

« Un saint religieux bénédictin belge, le P. Paul de Moll, disait aussi : « Un soupir d'amour pour Dieu, poussé avec dévotion, vaut plus que le monde entier : le monde périra, mais le soupir d'amour est pour l'éternité. S'il ne vous était donné que de pousser dévotement un seul soupir d'amour de toute votre vie, encore devriez-vous dire : Une éternité serait trop courte pour en remercier assez Dieu 1. »

« Le P. Paul de Moll disait à une personne : « Je ne cesse de répéter : O amour ! O grand amour ! O amour infini de Dieu ! Si les hommes savaient combien cela est agréable à Dieu, ils le répéteraient sans cesse ; plusieurs sont devenus saints de cette manière 3. »

 

"1 Quelques traits de la vie du P. Paul de Moll, par E. von Speybrouck; 2e édit.; p. 200."

 

"3 Loc. cit., p. 273."

 

Source : Citations du Père Paul de Moll (Dom Paulus Luyckx, OSB, geboren te Mol), « Les actes d'amour de Dieu d'après Saint-Thomas », par l'Abbé Chatel, pages 22-23 (édition de 1933 ci-dessous).

 

 

Les actes d'amour de Dieu d'après Saint-Thomas, par l'Abbé Chatel (1933)

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 10:22

Jesus-donne-l-Eucharistie-a-St-Jean-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Puget-Théniers, le 20 août 2013

 

 

Poème "Intimité divine"

 

Du plus profond de notre imparfaite piété,

Ô Dieu parfait, nous implorons Ton infinie pitié.

Fais taire en nous toute velléité d’inimitiés,

Et permets-nous, malgré nos péchés, d’approcher Ton amitié.

Empêche-nous, par Marie Immaculée, d’irriter Ta Déité,

Et à Ta suite, sur les pas des Saints, inspire-nous de T’imiter,

Afin que chacune de nos pulsations soupire après Ta Sainteté,

Et que nous respirions l’encens de la Très Sainte Trinité.

Ô Seigneur, tendresse et pitié, immerge-nous dans l’océan de Ta Charité.

Fais-nous la Grâce, par Ton Esprit, de toujours nous habiter,

De sanctifier nos âmes et nos cœurs pour laver notre iniquité,

De demeurer éternellement en nous, et nous permettre de Te mériter.

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 11:20

Vierge-de-la-Salette-en-pleurs-Corps-Isere-parousie.over-b.jpg

Vierge de La Salette en pleurs

telle qu'elle est d'abord apparue aux deux enfants bergers

 Mélanie et Maximin, le samedi 19 septembre 1846

Statue dans l'église de Corps (Isère)

Village de naissance de Mélanie Calvat

Village où est né et mort Maximin Giraud

 

 

 

Puget-Théniers, le 30 janvier 2013

 

 

Poème « Compensation »

 

Ô Mère bien-aimée, face à la Foi anémiée, et même parfois inanimée,

Permettez à Votre pauvre serviteur de Vous demander pardon et pitié.

Daignez agréer mes suppliques, moi qui ne veux que Vous aimer ;

Avec Vous, devant tant d’indifférence, j’ai envie de pleurer.

En dépit de Votre Amour Maternel et de Vos avertissements répétés,

Les prétendus fidèles Vous ont délaissé, et Votre Fils ont attristé.

Je veux compenser cette douleur en Vous aimant mille et mille fois,

Je fais le vœu que Vos enfants Vous reviennent avec une fervente Foi.

Je veux que l’on pense souvent à Vous, pour ne pas dire tout le temps,

Qu’un vent nouveau se lève et que de nombreux dévots serrent les rangs,

Et irradient Votre Tendresse en touchant les cœurs tièdes ou endurcis,

Que la Nouvelle Pentecôte convertisse les foules, venant à Vos pieds Vous dire

merci.

 

Chant "Vierge de la Salette" audio MP3 (3'30)

Interprété par Les Petits Chanteurs de Touraine

 

 

ND-de-la-Salette-pleurant-Eglise-de-Corps-parousie.over-blo.jpg

Notre-Dame de La Salette

Our Lady of La Salette

Église de Corps - Corps Church (Isère - France)

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-2-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis,

et il dit à Pierre : Vous n'avez donc pu veiller une heure avec moi !"

 

Matthieu 26 : 40 (Louis Segond)

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 18:45

Cristo-Rey-San-Miguel-Atlautla-Mexico--parousie.over-blog.f.jpg

"Cristo Rey" - "Christ-Roi"

San Miguel Atlautla (Mexique)

 

 

 

"34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ;

car le lendemain aura soin de lui-même.

À chaque jour suffit sa peine."

 

Matthieu 6 : 34 (Louis Segond)

 

 

 

Toussaint--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Puget-Théniers, le 2 novembre 2012

 

 

 

Poème « Pauvre richesse »

 

Prosterné devant Votre Sainteté, pauvre pécheur à genoux face à Votre Sainte Face,

Doux Jésus, jetez un regard de compassion sur ma misère et mes tribulations ;

Je suis conscient de mon indignité, mais je désire scruter Votre Bonté face à face :

Si Vous reteniez nos péchés, qui serait sauvé ? Partout surgirait la désolation !

Aussi, sûr de Votre Charité, j’ose à peine attirer Votre attention sur mon indigence,

Et, particulièrement, sur mes peines temporelles quotidiennes et ma gêne matérielle.

Ne me laissez pas dégénérer et sombrer dans l’abîme de la faillite et de l’urgence,

Même si je sais que le trésor dont Vous nous faites Grâce est avant tout spirituel,

Mais je Vous supplie d’implorer de notre Père Éternel, en Votre Nom, Son indulgence,

Afin de ne plus avoir peur du lendemain et de recevoir Sa manne providentielle,

Qui solutionnera au plus tôt mes angoisses financières et mettra ma famille à l’abri.

À l’ombre de Votre Miséricorde, c’est avec mon action de grâce, misérable et contrit,

Que je Vous prie aussi de m’accorder une confiance absolue en Vous, tel l’oiseau du ciel,

Avec une Foi ferme en Votre Providence, et si Vous m’envoyez un jour richesse et prospérité,

Je n’oublierai jamais mes frères et sœurs de misère pour partager mes biens avec générosité.

 

 

Autel-Christ-Roi-eglise-Brescia-Cristo-Re-altare--parousie.JPG

Autel de l'église du Christ Roi - Brescia (Italie)

Chiesa di Cristo Re (Brescia)


 

 

"26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?

27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?"

 

Matthieu 6 : 26-27 (Louis Segond)

  

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 18:27

Christ-Roi-genre-hindou--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Puget-Théniers, le dimanche 28 octobre 2012

 


Poème « Jésus, mon Roi »

 

Ô Jésus mon Roi, dès que Tu as été engendré par notre Père Éternel,

Tu as déjà été sacré Roi, Très Sacré Roi des Rois au sceptre perpétuel ;

Tu étais déjà Roi quand Tu tressaillais dans les entrailles maternelles

De Marie, conçue sans péché, Reine et Mère de la Terre et du Ciel ;

Tu étais déjà Roi en naissant innocent et encensé en Terre Sainte d’Israël ;

Tu étais déjà Roi, incarné dans le Saint Enfant-Jésus d’or et de vermeil ;

Tu as annoncé la beauté de Ta Royauté avec une humilité surnaturelle

En proclamant la Bonne Nouvelle et en accomplissant des merveilles,

Et Tu as versé Ton Sang Royal qui le mystère de la Rédemption recèle ;

Sur le Bois de la Croix, Tu étais encore Roi, pardonnant les criminels,

Et Tu es devenu Roi dans la Gloire pour toutes les nations et les mortels.

 

En la Fête traditionnelle du Christ-Roi

 

 

 

 

 

Christus vincit,

Christus regnat,

Christus imperat.


Le Christ vainc,

Le Christ règne,

Le Christ commande.

 

 

 

 

 

Lamb-of-God-Jesus-Agneau-de-Dieu--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Puget-Théniers, le 30 mai 2012

 

 

Poème « Gloire à l'Agneau ! » 

 

Gloire à l'Agneau Immaculé !

Gloire à l'Agneau Immolé !

Gloire à Son Précieux Sang !

Gloire à Ses Saintes Plaies !

Gloire à Sa Sainte Croix !

Gloire à Son Amour !

Gloire à Sa Miséricorde

Pour les siècles des siècles !

Amen !

 

 

 

 

Agnus Dei qui tollis peccata mundi, miserere nobis.

Agnus Dei qui tollis peccata mundi, miserere nobis.

Agnus Dei qui tollis peccata mundi, dona nobis Pacem.

 

Agneau de Dieu, qui effaces les péchés du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui effaces les péchés du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui effaces les péchés du monde, donne-nous la Paix.


 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article