Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

27 décembre 2019 5 27 /12 /décembre /2019 16:30

 

 

Poème-prière à Saint-Maimbœuf de Montbéliard

 

Saint-Maimbœuf, embaume-moi de la brise de l’Esprit Saint,

Par tes mérites et tes vertus, obtiens-moi le pardon de mes péchés,

Par ton martyre, fais de moi un être de foi malgré mon cœur desséché,

Par tes miracles, éclaire-moi, exauce-moi, même si mon esprit est éteint ;

Mon Saint Patron, protège-moi toujours par l’Amour divin qui nous étreint,

Saint-Maimbœuf, je te prie, je t’implore, maintenant comme demain ;

Intercède auprès de notre doux Jésus et comble-moi des Grâces de Ses mains,

Supplie la Vierge Marie Immaculée de m’accorder ce dont j’ai tant besoin.

 

Poème écrit par Patrick ROBLES à Montbéliard, les 26 et 27 décembre 2019.

 

N.B. : Il ne faut pas confondre Saint-Maimbœuf (Maimbodus, ou Maimbodi), martyr irlandais, mort en 843, vénéré à Montbéliard (Doubs) et fêté localement le 23 janvier, avec Saint-Maimbœuf (Magnobodus, ~574-~660), Évêque d’Angers, fêté le 16 octobre.

 

 

 

 

 

 

Oratio ad Sanctum Maimbodi, martyris

Prière en latin à Saint-Maimbœuf, martyr,

en sa fête le 23 janvier

 

« DIE XXIII. JANUARII. »

 

« SANCTI MAIMBODI, MARTYRIS. »

« SEMIDUPLEX. »

« ORATIO. »

« OMNIPOTENS sempitérne Deus, fidélium tuórum indefíciens conservátor, qui hunc diem in beáti Maimbódi mártyris tui clarificáre dignátus es solemnitáte ; exáudi preces supplicántis Ecclésiæ, et præsta, ut quæ devóte éxpetit, eo suffragánte cónsequi mereátur. Per. »

(Note de ‘’Parousie’’ : par ellipse, sans doute « Per Christum, Dóminum nostrum (, Fílium tuum: qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti Deus, per ómnia sǽcula sæculórum). Amen », ou « Per Dóminum nostrum Iesum Christum… »).

        « Vesp. de seq. Commem. S. Maimbodi. »

 

Source : « Antiphonarium Bisuntinum » (Antiphonaire bisontin), p. 386, avec l’approbation de Mgr Jacques-Marie-Adrien-Césaire MATHIEU, Archevêque de Besançon, à Besançon le 16 septembre 1843.

 

 

 

 

 

 

Relique de Saint-Maimbœuf 

surmontée du tableau de son martyr

Eglise Saint-Maimbœuf de Montbéliard (25)

 

 

"S(ancti). MAIMBODI M(artyris).

Saint-Maimbœuf , martyr

 

 

 

 

 

 

Ecriteau sous la relique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 09:29

"Jezu, ufam Tobie"

"Jésus, j'ai confiance en Toi"

 

 

 

« Ma fille, incite les âmes à dire le chapelet que je t’ai donné.

Il me plaît de leur accorder

tout ce qu’elles me demanderont en disant ce chapelet. »

Jésus à Sœur Faustine Kowalska (P.J. 1541)

 

 

 

 

 

Litanies de la Miséricorde Divine

par Sainte Faustine

 

 

« 949. J.M.J. 12. II. 1937. »

« L’amour de Dieu est la fleur, la miséricorde est le fruit. Que l’âme qui doute lise ces considérations sur la miséricorde et qu’elle devienne confiante. »

 

« Miséricorde Divine, jaillissant du sein du Père, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, le plus grand attribut de Dieu, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, mystère insondable, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, source jaillissant du mystère de la Très Sainte Trinité, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, impénétrable à l’esprit des hommes et des anges, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, d’où jaillissent toute vie et tout bonheur, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, au sommet des cieux, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, source de miracles et de merveilles, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui embrasse tout l’univers, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, descendue dans le monde en la Personne du Verbe Incarné, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui as jailli de la plaie ouverte du cœur de Jésus, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, contenue dans le cœur de Jésus pour nous et particulièrement pour les pécheurs, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, insondable dans l’institution de la sainte Eucharistie, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, dans l’institution de la Sainte Église, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, dans le sacrement du Saint Baptême, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous justifies en Jésus-Christ, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous accompagnes toute notre vie, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous entoures particulièrement à l’heure de la mort, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous donnes la vie éternelle, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous accompagnes à chaque moment de notre vie, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous préserves du feu de l’enfer, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, source de conversion des pécheurs endurcis, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, étonnement des Anges, émerveillement des Saints, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, impénétrable parmi tous les mystères divins, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous relèves de notre misère, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, source de notre bonheur et de notre joie, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui nous appelles du néant à la vie, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui embrasses toutes les œuvres de Dieu, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui couronnes tout ce qui est et qui existera, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, dans laquelle nous sommes tous immergés, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, douce consolation de cœurs affligés, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, seule espérance d’âmes désespérées, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, repos des cœurs, paix au milieu des tourments, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, délices et ravissement des âmes saintes, j’ai confiance en toi !

Miséricorde Divine, qui éveilles la confiance contre toute espérance, j’ai confiance en toi ! »

 

N.B. : Dans l’original en polonais, Sainte-Faustine utilise à la fin de chaque phrase litanique : « Jezu, ufam Tobie » (« Jésus, j’ai confiance en Toi »). Libre à chacun de tutoyer ou vouvoyer Dieu, y compris avec d’autres traductions en français.

Par ailleurs, Sainte-Faustine n’utilise la formule : « Jésus, j’ai confiance en Toi » qu’à la fin des six premières phrases ainsi qu'à la fin de la dernière. Mais c’est bien sûr sous-entendu à la fin de chaque phrase, sous forme de litanies.

 

 

Sainte-Faustine visite les gouffres de l'enfer

(P.J. 741)

 

 

 

 

Neuvaines à Sainte-Faustine

 

 

 

 

Source : « Petit Journal – La Miséricorde Divine dans mon âme - Sainte Sœur Faustine Kowalska » (949., pages 503 à 505), Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, © éditions Misericordia (Cracovie, 2017).

 

 

Neuvaine à la Miséricorde Divine

à commencer le Vendredi Saint

(P.J. 796, 129-1229)

 

 

 

 

Litanies de Sainte-Faustine

 

 

 

 

Prière pour obtenir des grâces

par l’intercession de Sainte Faustine

 

Ô Jésus, Toi qui as fait de Sainte Faustine une grande apôtre de Ta Miséricorde infinie, daigne m’accorder, par son intercession, et si cela est conforme à Ta Volonté très Sainte, la grâce que je sollicite…

Moi, pécheur, je ne suis pas digne de Ta Miséricorde, mais regarde l’esprit de sacrifice et de dévouement de Sœur Faustine et récompense sa vertu en exauçant la prière que je fais monter vers Toi avec confiance.

Notre Père…, Je Vous salue Marie…, Gloire au Père…

Sainte Faustine, priez pour nous.

 

Imprimatur + Jan Zając

Évêque auxiliaire de Cracovie

Cracovie, le 5 juin 2008

 

Chapelet à la Miséricorde Divine

(P.J. 475-476)

 

 

 

 

 

 

Gallardon (Eure-et-loir)

 

 

 

 

Traité de la Confiance en la Miséricorde de Dieu

de Mgr Jean-Joseph Languet de Gergy

 

 

 

 

 

 

 

Poème litanique à Jésus-Christ,

Roi de Miséricorde

 

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans le silence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la pestilence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’abstinence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la résipiscence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la pénitence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’impuissance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’impatience, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la défiance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la méfiance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’indolence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’insolence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la somnolence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la violence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’errance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la désespérance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’intolérance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans la souffrance, j’ai confiance en Vous !

 

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon existence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mes carences, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon impudence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon imprudence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon inconscience, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon inconstance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon intempérance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon irrévérence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon indifférence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans ma négligence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon indigence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mon ignorance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans ma suffisance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans ma désobéissance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans mes offenses, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans Votre distance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; dans l’apparence de Votre absence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; en toute conscience, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; en toutes circonstances, j’ai confiance en Vous !

 

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; salutaire brillance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; perpétuelle assistance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; seule espérance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; unique délivrance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; fontaine de jouvence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; tendre renaissance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; compatissante patience, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; sainte bénévolence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; aimante munificence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; éternelle magnificence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; incompréhensible clémence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; immense bienveillance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; divine présence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; inévitable évidence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; paix et Providence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; bénissant l’innocence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; puissante assurance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; fidèle soleil intense, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; omniscience et Toute-Puissance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; nouvelle alliance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; adorable quintessence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; Amour immense, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; ultime instance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; du cœur contrit la défense, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; de l’affamé la substance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; crucifié malgré Votre innocence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; transpercé par la lance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; attristé par l’indécence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; lent à la sentence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; qui sans cesse nous devance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; qu’encensent mes sens, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; avec mon humble déférence, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; avec mon infinie reconnaissance, j’ai confiance en Vous !

Jésus-Christ, Roi de Miséricorde ; pour notre pauvre France, j’ai confiance en Vous !

 

Seigneur Jésus, Christ Roi, abîme insondable de Miséricorde, faites-moi la grâce d’une véritable confiance en Vous, sincère et totale jusqu’à mon dernier souffle.

Ô Jésus Miséricordieux, doux et humble de cœur, tendresse et pitié pour nous, pauvres pécheurs, je Vous prie, par le Cœur Immaculé de Marie, Mère et Reine de Miséricorde, de daigner m’immerger dans l’abîme inconcevable de Votre Miséricorde, Votre plus bel attribut, afin de me rendre digne de Vos grâces chaque jour de ma vie, et à l’heure de ma mort.

À Vous Sacré-Cœur de Jésus infiniment compatissant, toute louange et toute gloire pour les siècles des siècles. Amen.

 

 

N.B. : Ce poème m’a été inspiré en cherchant la traduction en français, que je n’ai jamais trouvée, des « Litanies à Jésus Roi de Miséricorde », du Bienheureux Père Michal Sopocko, directeur spirituel de Sainte-Faustine. (cf la prière en polonais : « Litania do Jezusa Króla Miłosierdzia », "ułożona przez bł. ks. Michała Sopoćkę").

Poème écrit par Patrick ROBLES du 28 mars au 1er avril 2019 à Montbéliard.

 

 

 

Prière pour demander des grâces par l’intercession

du Bienheureux Abbé Michal Sopocko

 

Dieu de Miséricorde, Tu as fait du Bienheureux Abbé Michal Sopocko l’apôtre de Ton infinie Miséricorde et un fils zélé de Marie, Mère de Miséricorde. Fais que par la proclamation de Ta Miséricorde et la confiance en Ta bonté de Père, je reçoive la grâce de….. que je Te demande par son intercession, par le Christ notre Seigneur. Amen.

Notre Père... Je Vous salue Marie... Gloire au Père...

 

 

 

 

Prière pour la Canonisation du

Bienheureux Abbé Michal Sopocko

 

Dieu Tout-Puissant, Tu désires toujours accueillir avec une bonté paternelle ceux qui s’approchent de Toi avec contrition, dans l’espérance de recevoir Ta Miséricorde. Daigne entourer de la gloire des Saints de l’Église le Bienheureux Michal Sopocko qui, par sa parole, ses actes et le témoignage de sa vie, proclamait au monde le mystère de Ton insondable Miséricorde, révélé le plus pleinement dans Ton Fils Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi pour les siècles des siècles. Amen.

 

 

 

 

 

 

Litany of Jesus King of Mercy

inspired by Blessed Fr. Michael Sopocko

 

Lord, have mercy on us;

Christ, have mercy on us;

Lord, have mercy on us.

Christ, hear us;

Christ, graciously hear us.

 

God, the Father of Heaven; have mercy on us.

God, the Son, Redeemer of the world; have mercy on us.

God the Holy Spirit; have mercy on us.

Most Holy Trinity, One God; have mercy on us.

 

Jesus, King of Mercy, by whom all things were created: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has redeemed the world: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has sanctified us: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has revealed to us the mystery of the Most Holy Trinity: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has manifested for us the divine omnipotence: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has created the angels: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that from nothing has called us into existence: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that encompass the entire universe: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has given us inmortal life: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that protect us from our deserved punishments: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that free us from the misery of sin: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has confided us to Mary most Virgin, Mother of Mercy: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that became man to seal the New Alliance: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that suffered death to save humanity: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that listens to those that resort to you: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that anticipates yourself with Your Grace: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has revealed to us the Mystery of God: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has given us the Holy Church: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that has given us the Sacraments of salvation: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that washes us with the Sacraments of Baptism, Penitence and Unction: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that sustains us in the Sacraments of the Eucharist and the Order: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that seeks the conversion of sinners: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that enlightens those that have no faith: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that sanctifies the just: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, that lives Risen with your wounds: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, whose heart is fount of living water: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, relief of the sick and suffering: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, counsel of the afflicted: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, hope for those that that despair: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, refuge of the dying: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, refreshment of the souls in Purgatory: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, crown of all the Saints: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, joy of the blessed: we trust in You.

Jesus, King of Mercy, inextinguishable source of miracles: we trust in You.

 

Lamb of God, Who did show us Thy greatest mercy in redeeming the world on the Cross, Spare us, O Lord.

Lamb of God, Who does mercifully offer Thyself for us in every Holy Mass, Graciously hear us, O Lord.

Lamb of God, that takes away the sins of the world, through Thine inexhaustible Mercy, Have mercy on us.

 

Lord, have mercy on us.

Christ, have mercy on us.

Lord, have mercy on us.

 

V. The tender mercies of the Lord are over all His works. (1)

R. The mercies of the Lord I will sing forever. (2)

 

Let us pray:

O God, whose Mercy is infinite and whose treasures of compassion are inexhaustible, graciously look down upon us and increase in us Thy Mercy so that we may never, even in the greatest trials, give way to despair, but may always trustfully conform ourselves to Thy Holy Will, which is Love and Mercy. Through Our Lord Jesus Christ, the King of Mercy, who with Thee and the Holy Spirit does show us Mercy forever and ever. Amen.

 

(1) Ps 145,9

(2) Ps 89,2

 

 

 

Corona Divinæ Misericordiæ

Chaplet of Divine Mercy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 06:27

 

 

Ilan Jacques Élie Halimi

אילן חלימי

né le 11 octobre 1982

kidnappé le 21 janvier 2006 par le gang des barbares

martyrisé pendant 24 jours

retrouvé agonisant le 13 février 2006

à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essone)

mort pendant son transfert à l'hôpital vers Paris

 

 

Consistoire de France

 

 

 

 

קדיש

 

 

Kaddish

 

 

Prière à la Dame de Tous les Peuples en hébreu

 

 

Collège "Clos de Pouilly" de Dijon

1ers lauréats 2019 du Prix Ilan Halimi

 

 

 

 

 

 

 

De profundis (Psaume 130)

Psaume 129 (Vulgate)

Liber Psalmorum, Psalmus 130 (129)

Nova Vulgata (site du Vatican)

 

 

Contre le racisme,

Contre l’ostracisme,

Contre l’antisémitisme,

Contre le fanatisme,

Contre l’extrémisme,

Contre l’obscurantisme,

Contre le terrorisme,

Contre le complotisme,

Contre le conspirationnisme,

Contre le négationnisme,

Contre la xénophobie,

Contre la barbarie.


Patrick ROBLES

Montbéliard, le 12 février 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tombe d'Ilan Halimi

au cimetière du "Mont des Répits"

(Har Hamenouhot) - הר המנוחות

Jérusalem (Israël)

ירושלים

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 09:38

 

 

Le bal des fourbes

 

C’est leurs mensonges qui me rongent, en rêves comme en songes,

L’injustice due à leurs vices fait leurs délices, et j’endure le supplice,

Sous le masque de leurs faux sourires et de leurs peaux lisses,

Je bois le calice tandis que la féroce et précoce écorce s’allonge,

Les frustrations sont légion et contagion dans la région,

Les délations sans nom ni renom n’ont d’égal que leur venin,

Qui vient à foison et poison avec passion assassiner l’orphelin ;

Satan attise la haine dans leurs âmes et en fait leur religion.

 

Les brutes barbues et sans but ont bu tout le rebut de leur tribut,

Insatiables et impitoyables aux pieds du diable de leur tribu,

Elles bavent sur les braves et se lavent dans la lave velue,

Elles complotent dans le dos des candides et des ingénus ;

Par d’ingénieuses génuflexions et de fallacieux attributs,

Elles engendrent dans la joie l’orgie de leurs langues fourchues,

En semant infamies, calomnies et vilenies sans être repues,

En vomissant sans cesse sur leurs semblables et sur leur salut :

C’est mon lieu de travail et de bataille, sans médailles ni statut,

Et si je n’avais Jésus, sans le perdre de vue, j’aurais déjà bu la cigüe.

 

Poème écrit par Patrick ROBLES à Offemont, le lundi 15 octobre 2018.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 19:38

1943-2017

 

 

 

Hommage à Johnny Hallyday

 

Merci Johnny pour ta simplicité,

Merci Johnny pour ton humilité,

Merci Johnny pour ta disponibilité,

Merci Johnny pour ta longévité,

Merci Johnny pour ta spontanéité,

Merci Johnny pour ton authenticité,

Merci Johnny pour ta surhumanité,

Merci Johnny pour ton immensité,

Merci Johnny pour ton intemporalité,

Merci Johnny pour ta générosité,

Merci Johnny pour ton humanité,

Repose en paix, Johnny, pour l’éternité !

 

Écrit par Patrick ROBLES le 6 décembre 2017

 

 

Photo de Raymond Depardon (1967)

 

 

 

 

Site officiel de Johnny

 

 

Hommage de Michel Drucker à Johnny

sur France 2, le 6 décembre 2017

Extrait de l'émission

 

 

 

 

 

Happy st barth🌴happy family🌴❤️photo @yaelabrot

Une publication partagée par Johnny Hallyday (@jhallyday) le

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 17:07

 

 

Poème « Spleen rose »

 

C’est la surdose, la sinistrose, la névrose, la nécrose en poésie ou en prose ;

Ce n’est pas rose et j’ose gloser à l’aide d’un glossaire grâce auquel je compose ;

J’ai besoin d’une pause sans couperose, d’une bonne dose d’Oz à l’eau de rose,

De rêver de Davos avec Devos et Bedos, de très belles choses loin de l’arthrose,

De réviser les clauses sans portes closes, de m’extasier devant des roses écloses,

D’encaustiquer les castors qui causent ma sclérose sous un sinistre ciel de Nivôse,

Sans avanie menteuse ni vilenie venteuse, sous les auvents d’une éventuelle cirrhose,

Sans scoliose de l’esprit pour que je me repose sans répit et que mon fardeau je dépose ;

Ma tête explose, mon cœur implose et les autres me méprisent du haut de leurs kolkhozes,

Aussi je supplie les cieux qu’une douce rosée m’irradie sans raideur et tendrement m’arrose.

 

Poème écrit par Patrick ROBLES à Puget-Théniers, le 9 octobre 2017.

 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 20:48

 

 

Poème « Mes rimes prospères »

 

Voici cette réalité étayée d’allitérations éthérées et réitérées, sans s’arrêter,

Associées à de douces assonances et consonances sans danses ni dissonances,

Et je désire tout assumer en entier, sans sentences ni sentiers serviles et veules,

En m‘adressant à mon Père qui est aux Cieux et à mes pairs qui sont soucieux ;

C’est en sept ans d’âge et sans ambages que je me suis mis à la nage et à la page,

Souvent le vent d’antan soufflait en me faisant grincer des dents sans dompter le temps ;

Sans coup férir, quatre cent coups et coupes de sang m’assaillaient sans balbutier,

Fausse jubilation de jeunesse, les sens sertis sur la faux et tant de faux-semblants ;

Feu follet sans foi ni loi qui foulait la croix sans croire et s’adonnait aux idoles,

Quand tout à coup ma coulpe m’accabla alors que la lumière saisit mon esprit,

Et en transe et tout contrit, je fondis et me confondis avec la divine bienveillance,

Et ma vie se vit convertie en évitant dorénavant de vouloir être avili tel un proscrit,

Sans comprendre rien, sans esclandre ni Cassandre, j’entends bel et bien faire le bien,

Et je rends grâce au Seigneur pour toutes Ses Grâces, aussi sans peur je suis ses traces.

 

Poème écrit Par Patrick ROBLES à Puget-Théniers, le 29 septembre 2017.

 

 

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 11:07

"Le Jugement de Salomon"

cf 1 Rois 3:16-28

Nicolas Poussin (1649)

Musée du Louvre, Paris

 

 

 

Poème-prière au Saint Roi Salomon

 

Ô bon et saint roi Salomon, saisi dans un songe par la Grâce du Très-Haut,

Pour régner sur Israël, ton peuple innombrable, par un divin sceau,

En ne demandant à Dieu qu’intelligence et sagesse, bonté et équité ;

Modèle de foi, tu as fait preuve de vertu, d’ouverture et d’humilité,

Tu as toujours honoré ton père, le roi David, en cherchant à l’imiter ;

Homme béni, âme choisie, tu as gouverné avec droiture et justice,

Tu as chéri les tiens en tentant sans cesse de les éloigner du vice,

Tu as exalté le Saint Nom de l’Eternel par de ferventes louanges,

Prosterné dans le Temple, tu entendais le concert des anges,

Bâtisseur et gardien de la Maison de Jéhovah, témoin de l’Alliance,

Phare flamboyant, guide étincelant, tu as libéré la foule de l’errance,

Transparence de la longanimité et de la libéralité de l’Eternel,

Prudence incarnée, bienveillance suprême, serviteur perpétuel,

Tu as porté le flambeau de la probité, de la fidélité et de la loyauté,

Tu t’es montré digne d’avoir été élu par notre Père de toute éternité,

Abîme d’obéissance, tu as été déclaré unique par décision divine,

Légitime vénération, tu édifies nos esprits qui devant le Seigneur s’inclinent,

Tu as été comblé, sans rien demander, d’autres faveurs fabuleuses ;

Colonne d’airain, force d’ébène, onction d’hysope, bénédiction merveilleuse,

Exemple de longévité, apôtre de la crainte de Dieu, laudateur du Créateur,

Richesse du cœur, opulence de l’esprit, pléthore de dons, juge de douceur,

Nous implorons ta sainte et si puissante intercession devant nos supplications,

Ô saint roi Salomon, avec notre contrition, aie pitié de nos humbles invocations ;

Par la Très Sainte Trinité, fais triompher la munificence du Tout-Puissant,

Par sa Miséricorde infinie, compatis du jardin céleste avec nos cœurs languissants ;

Par la Sainte Croix Glorieuse de Jésus-Christ, nouvelle alliance rédemptrice,

Examine avec magnanimité nos pieuses et si nombreuses prières libératrices ;

Par le Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, Médiatrice de Toutes Grâces,

Grand roi Salomon, exauce-nous, que nous nous prosternions en actions de grâces !

 

Poème écrit en la Fête de l’Exaltation de la Sainte Croix par Patrick ROBLES, à Puget-Théniers le jeudi 14 septembre 2017.

 

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 11:48

Notre-Dame de Neubois, surplombant le village de Neubois 

anciennement Geruth ou Kritt, signifiant défriché (Gereuth en allemand)

 

 

 

Prière à Notre-Dame de Neubois

 

                Ô Notre-Dame de Neubois, ayez pitié de nos pauvres invocations !               

Notre-Dame de Krüth, exaucez nos ferventes prières et supplications !

Sainte Vierge couronnée d’étoiles, envoyez-nous toujours Vos consolations !

Mère de Dieu, Lumière éclatante, ouvrez Vos mains bénies pleines de grâces !

Ne permettez point que nous nous égarions dans la funeste impasse,

Vous qui rayonnez d’une si grande gloire céleste qui tout surpasse !

Ô Marie conçue sans péché, tendre protectrice de la pieuse Alsace,

De la Lorraine libre et de la France affligée, si bas ici-bas et si lasse,

Défendez-nous contre le cruel ennemi et toutes ses persécutions !

Libérez-nous de toutes les formes d’oppressions et de répressions !

Que Votre Saint Amour maternel et miséricordieux guide toute révolution,

Que nous soyons au Nom du Saint Enfant-Jésus à Vos pieds en adoration,

Pleins de contrition, de dévotion, de foi, d’espérance et de réconciliation !

"Mudergottes Brennela", source vive et vitale dans nos tristes tribulations,

Soyez notre salut, notre perpétuel secours et notre éternelle jubilation !

 

Poème écrit à Marseille le 18 juillet 2017 par Patrick ROBLES

 

Petite chapelle au-dessus du village de Neubois

appelée "Mudergottes Brennela" signifiant 

« Petite fontaine de la Vierge Marie » en alsacien

proche de la source miraculeuse

Remerciements à Bénédicte KECK pour la traduction

chargée de mission à l'O.L.C.A.

(Office pour la Langue et les Cultures d'Alsace et de Moselle)

 

 

Prières en Alsacien

 

 

 

 

Des apparitions de la Vierge Marie à Neubois

 

L'endroit où eurent lieu les apparitions est à deux kilomètres du village de Neubois, appelé à l'époque Krüth, à mi-hauteur de la montagne, et à égale distance des ruines du château du Frankenbourg. Il y a à l'endroit une vaste clairière, au milieu de la forêt, d'où l'on jouit d'un magnifique panorama. D'un côté on aperçoit la commune de Scherwiller et le château de l'Ortenbourg. Avant d'entrer dans la clairière, on voit du regard de nombreux villages, dont ThanvilléSaint-Pierre-Bois et l'église Saint-Gilles perchée un peu au-dessus des deux villages. Plus haut on aperçoit les cimes de l'Ungersberg. D'un autre côté on voit le Val de Villé parsemé de villages. Aujourd'hui à la clairière se trouve une statue de Marie (mère de Jésus), une statue de l'Archange Saint Michel terrassant le dragon, une petite statue de saint Joseph, une chapelle avec une grande croix et un chemin de croix avec ses douze stations. C'est à cet endroit que serait apparue la Sainte Vierge. En 1872, quand commencèrent les apparitions, l'Alsace était annexée à l'Allemagne depuis plus d'un an et le nom le plus usuel du village était celui de Krüth. A la vérité le village a trois noms : Neubois, Krüth, Gereuth est le nom allemand.

Dans le contexte de l'occupation allemande et antireligieux de l'époque, un Alsacien se rend en Italie et rencontre une mystique nommée Palma-Maria-Addolarata Matarelli (1825-1888) d'Oria, plus tard religieuse de Notre-Dame des Douleurs, et lui parle de l'Alsace-Lorraine. Elle lui répondit qu'il arrivera bientôt des choses merveilleuses : "...une apparition en juillet 1872 doit avoir lieu en Alsace-Lorraine".

Le dimanche 7 juillet 1872 en date de la fête du Précieux Sang, la Vierge Marie apparait tout d'abord à l'office du soir dans l'église Saint-Nicolas de L'Hôpital à Marie Françoise Clémentine Girsch, âgée de onze ans.

Elle décrit l'apparition comme une belle femme aux cheveux blonds et longs, portant une couronne sur la tête. Sa robe blanche est brillante. La Vierge Marie tend ses bras en avant. Dans sa main droite elle tient une boule blanche d'où tombent des gouttes d'eau, dans sa main gauche elle tient une boule noire d'où tombent des gouttes de sang. À sa droite se tiennent des soldats français, à sa gauche se trouvent des soldats armés d'épées.

À L'Hôpital (Moselle) qui portait le nom de Spittel in Lothringen ces événements sont restés très discrets. Clémentine Girsch est qualifiée selon les rapports de l'époque de petite fille sage, posée et réservée. Elle restera très discrète sur ces événements. Elle est née le 3 décembre 1861 à Carling. Le 9 février 1880 elle épouse à L'Hôpital, Ambroise Renard, instituteur et maire de Carling (1855-1941) et sera mère de deux enfants. Elle décèdera à Strasbourg le 13 janvier 1944.

Le même jour à Neubois, cette même apparition se manifeste à quatre fillettes âgées de 7 à 11 ans qui se promènent au pied d'une montagne appelée Schlossberg, à la recherche de myrtilles. Soudain, une dame blanche portant sur la tête une couronne d'or, s'avance vers elles. Effrayées, elles s'enfuient à toutes jambes. C'est la première apparition de toute une série qui mettra en émoi le paisible village de Neubois.

Le 11 juillet 1872, la Vierge Marie apparaît de nouveau sous la même forme dans la forêt de Neubois à Philomène Jehl (10 ans), Sophie Glock (11 ans), Marie Flick et d'autres enfants de l'école. Elles entendent une voix fine dire : « Kommet, Kommet! » (Venez, venez !). Le 12 juillet la troisième apparition se manifeste à certaines filles d'un groupe accompagné d'une religieuse qui est aussi leur institutrice, sœur Madeleine. Le 14 juillet 1872 l'apparition guide 6 filles dont Odile Martin vers le sommet du Frankenbourg, chemin de La Vancelle. Le 15 juillet 1872 tout un groupe d'enfants et d'adultes assiste à une apparition de la Vierge qui les appelle de nouveau : « Kommet, Kommet! » (Venez, venez !) en direction du château de Frankenbourg. Un vent violent se lève et on entend un son de cloches. D'autres apparitions miraculeuses vont suivre. Une petite chapelle provisoire sera érigée sur les lieux. Le Kreisdirektor envoie un détachement de 50 soldats surveiller l'emplacement. Le 7 septembre 1872, la police abat la chapelle ainsi que l'autel et défend aux fidèles l'accès aux lieux. Le 8 septembre 1872 on assiste à une première guérison miraculeuse d'une jeune fille très malade. D'autres apparitions et guérisons vont avoir lieu malgré l'hostilité de l'autorité prussienne qui fait afficher un panneau :

« L'accès sans autorisation du district 272829 est, par la présente, interdit selon l'article 368 du code pénal avec une peine allant jusqu'à 75 francs et un emprisonnement jusqu'à 15 jours. »

Le 11 septembre 1872, sœur Madeleine est expulsée par les autorités et doit quitter Neubois. Le 14 octobre 1872 un soldat prussien a une vision de l'enfant Jésus. Les apparitions continuent. L'évêque de Strasbourg Monseigneur André Raess est informé de par une lettre de l'apparition de L'Hôpital et de celles du Frankenbourg et reçoit lui-même un témoin des apparitions du Neubois. Il reste réservé et prudent. Le 11 novembre 1872 l'abbé Hotzmann, curé de Villé note : "les apparitions sont de plus en plus fréquentes". De nombreux pèlerins viennent sur les lieux. Pour la seule journée du 3 février 1873 on comptera 6000 pèlerins. Le 4 mars 1873 les autorités prussiennes s'inquiètent de cette affluence et envoient un détachement de 150 soldats interdire l'accès des lieux. Dans les jours et les mois qui suivent, d'autres enfants, mais aussi des adultes, sont persuadés d'avoir vu la Vierge Marie ou aperçu "la dame blanche", seule ou entourée d'anges ou ... de soldats. La nouvelle de ces phénomènes extraordinaires se répand comme une traînée de poudre dans toute l'Europe centrale et méridionale, mais surtout en Allemagne et en France.

Un des lieux d'apparition s'appelait Krittacker, acker veut dire champ. Le village était semble-t-il situé plus haut dans la montagne.

La montagne des apparitions

Les différents endroits où les apparitions eurent lieu sont situés en dehors du village sur le flanc d'une montagne au sommet de laquelle on aperçoit le château du Frankenboursitué à 703 mètres d'altitude. Cette montagne est couverte de bois jusqu'au sommet. Il faut d'ailleurs faire une distinction entre les deux noms : Frankenberg est le nom de la montagne et Frankenbourg est le nom du château. Le château du Frankenbourg date de l'époque féodale et a été construit suivant les principes militaires du  xie   siècle. Cela n'exclut pas l'hypothèse qu'un autre château ait pu exister antérieurement au même endroit à l'époque franque. Ce qui est certain, c'est l'existence d'une forteresse sur la montagne du temps des Romains. Des monnaies constantiniennes trouvées au Frankenbourg entre deux enceintes prouveraient que les romains auraient aménagé un système défensif confirmant ainsi la position stratégique du lieu et l'opportunité de fortifications. Il est probable que lors des combats opposant Francs et Alamans ces derniers ont utilisé les constructions romaines qui existaient à cet endroit. La tradition veut que ce soit Clovis qui a fait construire le château du Frankenbourg et que son épouse Sainte Clotilde y ait prié pour obtenir la victoire de son mari pendant la bataille de Tolbiac. Plusieurs historiens ont attesté cette version. L'abbé Nartz a écrit "Sigebert cousin de Clovis qui régnait à Cologne, appela à son secours contre les envahisseurs le roi des Francs Saliens Clovis. La bataille s'engagea près de Tolbiac (Zulpich) selun les uns, près d'Argentorate pour les autres. Le Tolbiac serait d'après certains historiens près de Cologne, pour d'autres près de Strasbourg. Ces diverses hypothèses conduisent à penser qu'il pourrait y avoir plusieurs Tolbiac et de ce fait il est souvent difficile dans les brumes du passé d'identifier le lieu réel des combats d'autrefois. Certains ont même avancé le nom de Scherwiller à des traces de bataille ont été trouvées comme l'emplacement probable du véritable Tolbiac.

Ces événements des apparitions sont relatés abondamment dans la presse locale et nationale et repris dans des brochures, ce qui ne fait qu'amplifier le phénomène. Neubois connaît alors une affluence populaire extraordinaire ; au mois de janvier 1873, la Reichsbahn vend plus de 80 000 billets de chemin de fer à destination du Val de Villé.

Une source à l'eau "miraculeuse" est découverte. Plusieurs personnes prétendent avoir été guéries. Les conditions sont donc remplies pour que Neubois devienne le Lourdes alsacien ! Cette arrivée massive de gens commence à inquiéter l'administration allemande surtout que ces apparitions se teintent d'allusions et de propagande politiques : la Sainte Vierge viendrait pour libérer l'Alsace du joug prussien! A Paris est éditée, en 1874, une brochure au nom évocateur : "La résurrection de la France et le châtiment de la Prusse, prédits par Marie en Alsace". L'armée est chargée d'interdire l'accès du lieu des apparitions, puis de l'ensemble du ban communal. Les autorités religieuses restent très prudentes et sceptiques et conseillent la même attitude au chargé d'âmes de la paroisse, notamment à l'abbé Michel Ulrich qui recueille, avec une certaine naïveté, les témoignages des "voyantes" de sa paroisse. Le curé Alphonse Adam, qui lui succède en novembre 1876, puis l'abbé Boersch, à partir de 1879, prêtent une oreille moins attentive aux dépositions des visionnaires qui se font plus rares ; par un patient et minutieux travail d'enquête, ils réussissent à montrer que ces apparitions sont nées de l'imagination des enfants, qui les uns après les autres, se sont rétractés. Peu à peu le village retrouve sa sérénité. Aujourd'hui une petite chapelle rénovée s'élève dans la forêt, près de la source "Mudergottes Brennela" ; elle rappelle aux promeneurs et aux pèlerins ces évènements "surnaturels". L'érection à Neubois, en 1883, de la "Confrérie du Rosaire Vivant", a-t-elle des liens avec ces apparitions ? De nos jours, le culte marial connaît dans le village une dévotion particulière et continue à attirer des pèlerins venus de près ou de loin et il reste de même à L'Hôpital (Moselle) une dévotion mariale particulière des habitants qui s'exprime par la construction d'une Grotte de Lourdes inaugurée le 3 octobre 1954.

 

Source : « Neubois – Des apparitions de la Vierge Marie » sur Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 16:23

Grégory Villemin

1980-1984

 

 

 

Puget-Théniers, mercredi 28 juin 2017

 

 

Poème aux enfants martyrs

 

Doux enfants innocents dont on a fait couler le sang, en moi je vous sens,

Belles et blanches brebis envoyées vers l’abattoir, avec vous je descends,

Frêles colombes à qui de viles et veules veuves noires ont volé le sourire, je pleure en dedans,

Embryons broyés dans le placenta de vos mamans, je verse des larmes de sang,

Petits enfants non désirés, non choyés, mal-aimés, maltraités, je vous berce tendrement,

Petits chéris endoctrinés, rejetés, avilis, violés, égorgés, décapités, je souffre vos tourments,

Mes tout petits tétanisés, terrorisés, torturés, martyrisés, assassinés, vous êtes déjà si grands,

Pauvres mères et pères, familles et proches affligés, je partage le supplice de vos hurlements,

Lucioles célestes du salut luisant sans cesse sur les âmes seules, je vous étreins tendrement,

Petits anges de Dieu, saints enfants martyrs, je suis votre papa d’amour éternellement.

 

Poème écrit par Patrick ROBLES le 28 juin 2017

 

Charles-Edouard Turquin

1983-1991

Partager cet article

Repost0