Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 21:41

Famille-iraquienne-pleurant--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Puget-Théniers, le 5 octobre 2011

 

 

 

Poème social

 

J’ai toujours travaillé et cotisé, même si j’ai modestement gagné ;

Année après année, j’ai économisé ; aux quatre veines je me suis saignée,

J’ai enfin réussi à m’acheter un modeste logement dans une attrayante cité ;

Celle-ci s’est irrémédiablement dégradée, désagrégée, agitée et révoltée ;

Tandis que la promiscuité a gagné, mes ennuis ont augmenté ;

Pour faire face à mes charges, je me suis peu à peu endettée ;

Seule avec mes enfants depuis que leur père nous avait quittés,

Me laissant dépitée, dans l’angoisse d’une épreuve non méritée.

Mais les huissiers sont passés, le couperet des impayés est tombé,

La notification d’expulsion nous montre déjà le trottoir dans l’obscurité,

La cécité est totale, la panique absolue en pensant à mes pauvres bébés ;

Je nous vois par avance grelottant dans la rue de la mendicité,

Je ne possède plus rien, on me considère comme un chien, sans pitié.

Comment ai-je pu sombré si vite, moi qui était si prudente ?

Je crie, je hurle, je pleure et j’implore, je supplie et je m’épouvante,

Je cherche dans mon désespoir incrédule le plus petit signe d’amitié.

Je suis perdue, nous sommes condamnés ; que T’ai-je donc fait, Ô mon Dieu ?

Tu sais bien que ce que Tu m’envoies est bien plus que je ne puis supporter ;

Ô Seigneur, ne vois-Tu donc pas ces larmes d’amertume couler de mes yeux ?

Toi que j’ai toujours vénéré avec piété, et qui a sans cesse été à mes côtés ;

Je ne veux pas T’offenser, mais seulement faire Ta Sainte Volonté.

 

 

Le téléphone sonne, mon cœur se soulève et ma tête implose, je suis paralysée,

J’ose à peine prendre le combiné, sans doute à nouveau une nouvelle mauvaise nouvelle,

Je comprends à peine les paroles sussurées par un officiel qui martèle mes oreilles ;

Soudain, je bondis, il me dit qu’il a trouvé une solution négociée, c’est les Champs-Élysées !

Un échéancier, de la compréhension, de la chance enfin, et une improbable humanité,

Est-il possible que nous soyons sauvés sur le fil, en conservant toute notre dignité ?

J’exulte de joie, j’étreins mes petits de tendresse et les embrasse, pleine d’humilité,

En rendant grâce à Jésus Miséricordieux dans tous les siècles et pour l’éternité.

 

 

 

 

 

 

 Rosemary--Sister-Rose--religieuse-ougandaise--Titouan-Lamaz.jpg

"Sister Rose"

Rosemary, religieuse ougandaise

qui recueille les jeunes filles enlevées par la LRA

Aquarelle de Titouan Lamazou

 

 


 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 21:46

enfant-pleurant--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Puget-Théniers, le 1er octobre 2011

 

 

 

Poème « Mes petits enfants chéris »

 

Mes petits enfants chéris, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants non désirés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants avortés, je vous serre contre mon cœur, 

Mes petits enfants mal-aimés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants non aimés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants rejetés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants abandonnés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants exploités, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants au travail forcé, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants maltraités, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants abusés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants isolés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants emprisonnés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants assoiffés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants affamés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants efflanqués, je vous serre contre mon cœur, 

Mes petits enfants dépenaillés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants en mauvaise santé, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants apatrides, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants près des mares putrides,

je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants annihilés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants traumatisés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants manipulés, je vous serre contre mon cœur, 

Mes petits enfants endoctrinés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants fanatisés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants terrorisés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants torturés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants martyrisés, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants assassinés, je vous serre contre mon cœur, 

Mes petits enfants, face à des adultes sans pitié,

je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants agonisants, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants mourants, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants innocents, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants anonymes, je vous serre contre mon cœur,

Mes petits enfants victimes, je vous serre contre mon cœur, 

Mes petits enfants chéris, je compatis à votre douleur,

Mes petits enfants chéris, je pleure sur votre malheur,

Mes petits enfants chéris, je vous chéris de tout mon cœur,

Je vous consacre tous à Marie, à Jésus, et à leurs Saints Cœurs.

 

 

bebe-ange--parousie.over-blog.fr.png

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 16:11

SAINT-PIE-X--parousie.over-blog.fr.jpg

 Saint Pie X

 

 

 

 

Puget-Théniers, le 29 août 2011

 

 

 

Poème « Rayon de raison »

 

 

Ô raison à l’horizon, oraison des quatre saisons,

Ô Seigneur, demeure en notre maison,

Envoie-nous Ta Miséricorde à foison,

Éteins le feu de notre déraison,

Sois notre roc, notre sceau et notre blason ;

Reçois notre pardon et donne-nous Ton Onction,

Nous Te redisons notre amour avec passion,

Nous désirons la sainteté avec Ta Bénédiction,

Et en Ton Saint Nom, accomplir notre mission,

En répandant l’amour parmi toutes les nations,

En attisant Ton Feu ardent avec soumission.

 

 

 

La statue de Notre-Dame de Lourdes en 3D

Chanson : "Marie, douce Lumière", par Sylvie Buisset

 

 

 

 

 

 

Crucem Tuam

Ta Croix

Chanson de Taizé

 

 

Crucem Tuam adoramus Domine,

Resurrectionem Tuam laudamus Domine.

Laudamus et glorificamus,

Resurrectionem Tuam laudamus Domine.

 

Nous adorons Ta Croix, Seigneur ;

Nous louons Ta Résurrection, Seigneur.

Nous louons et nous glorifions,

Nous louons Ta Résurrection, Seigneur.

 

We adore Your Cross, Lord,

We praise Your Resurrection...

 

Dein Kreuz, Herr, verehren wir,

Deine Auferstehung preisen wir...

 

 

taize.fr--Partition-Crucem-Tuam-Taize--parousie.over-blog-png 

Musique : Jacques Berthier

 

 

 

 

 

13   Qu'ils louent le nom de l'Éternel !

Car son nom seul est élevé ;

Sa majesté est au-dessus de la terre et des cieux.

 

Psaume 148 : 13 (Louis Segond)

 

 

 

 

 Petr Chaloupsky, organiste et compositeur (Prague), parousi

 

"Crucem Tuam", chant grégorien, par Petr Chaloupský,

compositeur et organiste à l'Église Saint-Gilles de Prague

(République tchèque)

 

 

 

 

 

Crucem Tuam - Τον Σταυρόν Σου προσκυνούμεν

Chant du Bénévent

Paroles en grec et en latin 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 09:26

Depouille-de-Soeur-Lucie--Lucia-de-Jesus-dos-Santos---voy.jpg

Soeur Lucie

Lúcia de Jesus dos Santos

1907-2005

 

 

 

 

"16 Ainsi les derniers seront les premiers,

et les premiers seront les derniers."

 

Matthieu 20 : 16 (Louis Segond)

 

 

 

 

CROIX-DU-MONT-KRIZEVAC--Medjugorje-Bosnie---Jesus-copie-1.jpg

 Croix du Mont Krizevac

Međugorje (Bosnie-Herzégovine)

Inscription : "Jésus-Christ, Rédempteur du genre humain"

 

 

 

 

La Passion selon Saint-Jean

Jean-Sébastien Bach

 

 

 

 

 

Poème « Les derniers seront les premiers »

 

 

Puget-Théniers, le 25 juin 2011

 

 

Je suis le mouton noir, le dernier des derniers,

L’inhumanité et la méchanceté de certains m’ont broyé,

Mes amis m’ont renié et même ma famille m’a oublié,

Je suis le laissé-pour-compte, injustement rejeté,

Je suis coupable d’aimer Dieu, abrité sous Sa Pitié,

Je suis persona non grata, par une multitude calomnié,

Je suis le fou du village, par les anonymes insulté,

Je suis le vilain petit canard, par la malveillance écartelé,

Je suis la cinquième roue du carrosse, par la foule flagellé,

Je suis le maudit, ayant la haine d’autrui pour seule amitié,

La solitude forcée et transpercée pour unique intimité ;

Ils n’ont pas perçu mon honnêteté et ma sincérité,

Mon cœur d’enfant, sous une carapace escamoté ;

Ils n’ont pas vu tout le bien que je leur ai souhaité,

Ils n’ont pas entendu mes prières pour eux dans l’obscurité,

Les suppliques que j’ai adressées à notre Dieu de Bonté,

Afin que, par Sa Miséricorde, Il les délivre de leur férocité,

Qu’Il leur pardonne leurs médisances et leur iniquité,

Et que nous nous étreignions, dans l’Esprit, pour l’éternité.

Je suis le bancal, le boiteux, le pouilleux et l’illettré,

Le morveux, le malade, l’âme en peine et le déshérité,

Je suis sans le sou, mais avec le trésor de la Charité,

Qui me fait aimer par-dessus tout, contre vents et marées.

 Que je verse des torrents de larmes aux pieds du Christ Crucifié,

Qu’avec Marie Immaculée, mon âme avec le Seigneur doive saigner,

Même si je dois demeurer ma vie durant au Mont des Oliviers,

Je bénis sans cesse Son Adorable et Parfaite Divine Volonté ;

Mon calvaire est si doux, aux maux du monde comparé,

Ma croix est si légère lorsque je pleure mon Jésus abandonné,

Je m’unis à Sa Passion en lui offrant mes misères et ma vanité ;

Il n’y a pas de plus grand amour que pour ses amis sa vie donner ;

Je suis le dernier des derniers, et bientôt parmi les premiers.

 

 

 

Mantra-Om-mani-padme-hum--parousie.over-blog.fr.jpg

 Mantra Om mani padme hum

 

 

 

 

"12 C'est ici mon commandement :

 Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.

13 Il n'y a pas de plus grand amour

que de donner sa vie pour ses amis."

 

Jean 15 : 12-13 (Louis Segond)

 

 

 

 

"23 Celui qui me hait, hait aussi mon Père."

 

Jean 15 : 23 (Louis Segond)

 

 

 


Les Prêtres, "Je crois en Toi", album Spiritus Dei

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 23:54

Saint-Romulad-de-Ravenne--Guercino--1641---parousie.over-bl.jpg

Saint-Romuald

Guercino

1641

 

 

 

Puget-Théniers, le 18 juin 2011

 

 

 

Poème-prière à Saint Romuald de Ravenne

 

Saint-Romuald, délivre-nous des psychoses,

Saint-Romuald, délivre-nous des névroses,

Saint-Romuald, délivre-nous des angoisses qui nécrosent,

Saint-Romuald, délivre-nous des possessions,

Saint-Romuald, délivre-nous des fixations,

Saint-Romuald, délivre-nous des obsessions,

Saint-Romuald, délivre-nous des pulsions,

Saint-Romuald, délivre-nous des compulsions,

Saint-Romuald, délivre-nous des addictions,

Saint-Romuald, délivre-nous des funestes passions,

Saint-Romuald, délivre-nous de toute panique et dépression,

Saint-Romuald, délivre-nous des doutes et des hésitations,

Saint-Romuald, délivre-nous de l'adversité et des tribulations,

Saint-Romuald, délivre-nous du démon et de son oppression,

Saint-Romuald, délivre-nous du malin et de ses vexations,

Saint-Romuald, délivre-nous de sa perfide infestation,

Saint-Romuald, délivre-nous de satan et de ses tentations.

 

Saint-Romuald, toi dont l'intercession est si puissante dans les Cieux,

Libère-nous de tout mal, afin que nous devenions de vrais enfants de Dieu.

Amen.

 

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père

 


 

Litanies de Saint Romuald de Ravenne


 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 14:59

Saint-Pere-Jean-Paul-II--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Puget-Théniers, le 15 juin 2011

 

 

 

Poème « Plus on prie »

 

Plus on prie, plus on s’oublie,

Plus on prie, plus on pense à autrui,

Plus on prie, plus on se reconstruit,

Plus on prie, moins on détruit.

 

Plus on prie, plus on a confiance,

Plus on prie, moins on a de méfiance,

Plus on prie, plus on entre dans la connaissance,

Plus on prie, moins on éprouve de concupiscence.

 

Plus on prie, plus on accède à l’humilité,

Plus on prie, plus on accepte sa fragilité,

Plus on prie, plus on évite de péricliter,

Plus on prie, moins on est atteint de cécité.

 

Plus on prie, plus on fait acte de contrition,

Plus on prie, plus on veut pratiquer la Confession,

Plus on prie, plus on évite la damnation,

Plus on prie, plus on suit le sentier de la résurrection.

 

Plus on prie, plus s’atténuent ses propres douleurs,

Plus on prie, plus disparaissent angoisses et peurs,

Plus on prie, plus se tarissent les cris et les pleurs,

Plus on prie, plus on est prêt à attendre l’heure.

 

Plus on prie, plus on pénètre le Mystère de la Croix,

Plus on prie, plus on s’abandonne à Jésus dans la joie,

Plus on prie, plus on porte vaillamment de la vie l’immense poids,

Plus on prie, plus on offre à Dieu ses souffrances avec Foi.

 

Plus on prie, plus on désire plaire en tout au Dieu Amour,

Plus on prie, plus on veut aimer et fuir la haine pour toujours,

Plus on prie, plus on comprend qu’il faut être saint sans détours,

Plus on prie, plus on court vers les Saints Sacrements tous les jours.

 

Plus on prie, plus on a envie de prier et de prier encore,

Plus on prie, plus on se sent courageux et fort,

Plus on prie, moins on tombe dans les pièges du Maître de la mort,

Plus on prie, moins on a peur du départ vers le salutaire port.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 21:23

Belgique-consacree-au-Sacre-Coeur-de-Jesus--parousie.ove.jpg

 

 

Puget-Théniers, le 29 avril 2011

 

 

Poème « Ô belle Belgique »

pour l’Unité de la Belgique

 

Ô belle Belgique, tragique et magique, je n’éprouve que tristesse en voyant ta division,

Toi qui as tant souffert, qui as versé ton sang contre les barbares pour libérer ta nation,

Des verts vallons wallons aux monts moirés de Flandre, tu n’es que tendresse et passion ;

La haine et l’inimitié t’ont menée petit à petit à une inéluctable et dramatique destruction,

Place-toi sous la bannière de la Foi en Dieu qui est Amour, le Christ-Roi de toutes les nations,

Lui seul, le Prince de la Paix, pourra t’apporter l’unité, la sérénité, et la sainte réunification ;

« L’union fait la force », alors sois unie et tu seras forte, le coq chantera en chœur avec le lion,

Un trésor scintillant sortira de ton front, illuminant le monde entier telle une nouvelle Sion,

L’Esprit Saint étreindra les ennemis d’hier de la Miséricorde de Dieu pour ta résurrection.

 

Poème de Patrick Robles, libre de droits.

 

 

Belgique--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Armoiries-du-Roi-des-Belges--parousie.over-blog.fr--parousi.jpg

 

 

Prière pour la Belgique

 

Seigneur, Père Tout–Puissant, regarde Tes enfants. Nous Te crions « au secours ». Sauve–nous, sauve la Belgique. Notre barque s'enfonce de plus en plus dans le mal et nombreux sont les blessés et les découragés. Tu as créé notre Pays pour que nous puissions Te rendre la Gloire qui sera proclamée aux yeux du monde si nous restons unis. Nous Te demandons de renouveler notre Patrie par la Puissance de l'Esprit Saint. Donne la sagesse et la science à nos hommes politiques pour gouverner notre pays selon Ta Volonté, afin qu'ils trouvent des solutions justes pour tous, du tout–petit au plus âgé, et qu'ils soient des artisans de paix et non de division, en promulguant des lois qui protégeront tous les Belges.

Nous Te prions d'apaiser les coeurs et les esprits, et d'accorder Ta Paix et l'Unité à notre Belgique courageuse, par l'intercession de Notre–Dame, Ta Mère et la nôtre, par celle de Saint-Joseph, protecteur des familles et gardien de la Belgique, et par la prière de notre Roi Baudouin qui fut toujours Ton serviteur bien–aimé. En Te remerciant pour tout ce que Tu as déjà fait pour notre pays, nous Te demandons de toucher les coeurs de tous les Belges, afin qu'ils vivent davantage de Ton Amour dans la paix et l'entente, dans la protection de chacun, de l'enfant embryonnaire au vieillard arrivé au terme de sa vie terrestre, dans la solidarité entre riches et pauvres, dans la collaboration entre travailleurs et dirigeants, entre parents, enfants et enseignants. Ô Roi Baudouin, et vous, Saints et Saintes de Belgique, réveillez–nous avant qu'il ne soit trop tard. Merci pour les générations futures !

 

Source : revue Familles Unies (décembre 2005), rue Eggerickx 8, B–1150 Bruxelles.

 

 

 

 

 

 

Gif-drapeau-wallon--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Drapeau wallon, parousie.over-blog.fr

 

 

Gif-drapeau-belge--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Vlaanderen---Flandre---Flanders--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Vlaams-Brabant---Brabant-flamand---Flemish-Brabant-1--parou.gif

 

 

Chant des Belges à

Notre-Dame de Lourdes

 

Vierge Marie, Ô Mère Immaculée,

Si Tu nous vois à Tes pieds si souvent,

C’est qu’en priant, notre âme est consolée,

C’est que Ton Cœur sans cesse nous attend.

 

Sur la Belgique, étends Ta main bénie ;

Pour son bonheur, nos voeux montent vers Toi ;

Que sous Ta garde elle reste, Ô Marie,

Fidèle au Christ, à l’Eglise, à la Foi.

 

Le monde sait les luttes héroïques

Que pour la Foi soutinrent nos aïeux ;

Pour mériter le nom de catholiques,

Jusqu’à la mort, nous lutterons comme eux.

 

Entends, Marie, entends notre prière,

Sans Ton secours, notre effort serait vain ;

Donne à Tes fils cette vaillance fière,

Qui va toujours, si long soit le chemin.

 

 

Belgique--2---parousie.over-blog.gif

 

 

Extrait de la Brabançonne

4ème strophe

 

"Ô Belgique, ô mère chérie,

À toi nos cœurs, à toi nos bras,

À toi notre sang, ô Patrie !

Nous le jurons tous, tu vivras !

Tu vivras toujours grande et belle,

Et ton invincible unité

Aura pour devise immortelle :

Le Roi, la Loi, la Liberté !..."

 

 

Belgique--3---parousie.over-blog.gif

 

 

"Vers l'avenir"

 

"Le siècle marche et pose ses jalons,

Nous marquant une étape nouvelle ;

Nous le suivons, et nous nous rappelons

Nos aïeux et leur gloire immortelle.

Si ton sol est petit, dans un monde nouveau,

L'avenir qui t'appelle a planté ton drapeau :

Marche joyeux, peuple énergique,

Vers des destins dignes de toi ;

Dieu protège la libre Belgique

Et son Roi !

Ta longue paix, autant que longs combats,

Au travail exerçait ta vaillance ;

Et tes progrès disaient à chaque pas

Ton génie et ta fière endurance.

Si ta force déborde et franchit ses niveaux,

Verse-la, comme un fleuve, en des mondes nouveaux :

Marche hardi, peuple énergique,

Vers des destins dignes de toi ;

Dieu saura protéger la libre Belgique

Et son Roi !

 Ô terre sainte, ô terre des aïeux,

Leurs sueurs et leur sang l'ont pétrie ;

Et loin ou près, sauront tes fils pieux,

Honorer, élargir la Patrie.

Si des frères s'en vont, il en est par milliers

Qui, fidèles gardiens, défendront tes foyers :

Va sans faiblir, peuple énergique,

Vers des destins dignes de toi ;

Dieu saura protéger la Belgique

Et son Roi !"

 

 

IK-BEN-VLAMING--en-ik-ben-benieuwd-welke-franstalige-het-me.jpg

IK BEN VLAMING, en ik ben benieuwd

welke franstalige het meest op mij lijkt

 

 

Alterbelgo.ber--trouver-son-alter-ego-belge-nord-sud--parou.jpg

 

 

http://alterbelgo.be

 

 

Alterbelgo.be--je-suis-francophone--parousie.over-blog.fr.jpg

  JE SUIS FRANCOPHONE et j'aimerais savoir

quel flamand me ressemble le plus

 

 

Armoiries-du-Roi-des-Belges-PNG--parousie.over-blog.fr.png

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 11:32

Eglise-Corps-du-Christ--Body-of-Christ--parousie.over-blog-jpg

 

 

« 8 Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant :

Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire,

en allant des derniers aux premiers. »

 

Matthieu 20 : 8 (Louis Segond)

 

 

Le-bout-du-tunnel--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Puget-Théniers, le 17 avril 2011

 

 

Poème « Le Converti »

 

J’avais imperceptiblement sombré à l’ombre de la pénombre,

Le caniveau était ma tombe, j’étais devenu la proie des ombres ;

Sans Foi ni loi, ma fausse liberté et ma libre pensée étaient mes maîtres,

Le Tentateur sous toutes ses formes influençait ma vie, tel un traître,

J’étais son esclave : il faisait couler sa lave sur mon âme pleine de soufre,

Je m’en contentais même, alors qu’il me trompait et voulait que je souffre,

Il me menait lentement au fond de l’abîme infect et de ses miasmes abjects,

Bien que dans le gouffre béant qui me conduisait en enfer sans que j’objecte ;

Les fantômes de la nuit et les horribles zombies étaient mes funestes amis,

Je pouvais apercevoir la Géhenne qui s’ouvrait pour m’accueillir avec envie ;

Je vomissais sans cesse une multitude d’insanités et de blasphèmes ;

Puis, dans un sursaut, j’hurlai à genoux : mon Dieu, est-ce que Tu m’aimes ?

Aussitôt, un Ciel bleu jaillit dans mon esprit et dissipa les nuages et l’obscurité,

Une douce brise caressa mon visage et mon cœur se remplit d’une indicible Charité,

Je ressentis une surnaturelle pitié et une jubilation intérieure incompréhensible,

Je versai des torrents de larmes en implorant le pardon de ce Dieu si imprévisible,

Lui qui avait versé Son Précieux Sang, qui était venu pour les malades du péché,

Je me confondais en excuses et mon action de grâce s’échappait de mon cœur ébréché,

Encore stupéfait de constater à quel point le Christ avait pour moi eu tant de Bonté,

Je résolus et Lui promis de ne point l’offenser désormais, aux pieds de la Sainte-Trinité,

Et qu’avec le secours de la Très Sainte Vierge, je changerais mes actes et mes pensées,

Que j’irais très vite me Confesser et Communier, en étant assuré de ne plus recommencer ;

Je leur offris mon néant en les suppliant de me remplir jusqu’à la lie de l’Esprit Saint,

Qu’Il fasse en moi Son lit et me mène en tout et toujours vers le droit chemin,

Et je sentis en moi l’irrésistible envie de devenir le serviteur de Dieu et Son humble témoin.

 


 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 16:09

Jesus-serrant-des-enfants-dans-ses-bras--parousie.over-blo.jpg

 

 

 

 

Puget-Théniers, le 16 avril 2011

 

 

 

 

Poème « Tu es mon enfant »

 

Pourquoi me parles-tu comme ça, tu n’es pas mon père !

- Oui, je sais, mais je t’aime de tout mon cœur comme un père.

 

Je ne te connais pas, on ne s’est jamais vus avant !

- C’est vrai, mais je te veux du bien depuis l’aube des temps.

 

Je n’ai jamais été aimé, que pourras-tu faire de plus ?

- Je t’aimerai toujours tendrement et te donnerai Dieu en surplus.

 

Ah bon, tu es Prêtre ou peut-être religieux pour dire ça ?

- Non, je ne suis rien, qu’un père du monde qui te serre dans ses bras.

 

Pourquoi tu fais ça, qu’est-ce tu gagneras à faire ce que tu fais ?

- Laisser libre cours à mon cœur, celui que le Seigneur a parfait.

 

Tu as bien un nom, tu habites bien quelque part, dis-moi ?

- Je m’appelle Patrick, je suis citoyen de l’Univers qui est mon toit.

 

Tu ne me changeras pas, n’insiste pas, tu perds ton temps, va-t’en !

- Tu ne m’empêcheras pas de te faire connaître l’Amour d’un Père patient.

 

Je n’ai jamais rien fait de bon, personne ne croit en moi, je suis perdu !

- Moi, je crois en toi, et à la révolution de la révélation qui t’est dévolue.

 

Je voudrais bien en être convaincu et croire en ce Dieu caché !

- Tu le trouveras partout dans l’amour, et dans l’Eucharistie à peine voilé.

 

 

Malgré tout, je dois dire que tu m’as redonné un petit peu d’espoir !

- Je t’en prie, rends grâce à Dieu, et demeure loin de la bête immonde !

 

- Et maintenant, puis-je te demander quel est ton nom, petit ange du soir ?

J’aimerais garder mon cœur d’enfant, je m’appelle le monde !

 

 

Je-t-aime-comme-un-fils--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 11:21

Nativite-de-la-Sainte-Vierge--Virgin-Mary-Birth--parousie-jpg

 

 

Prière du Pape Saint Pie X à Saint-Joseph

 

"Glorieux Saint-Joseph, modèle de tous ceux qui sont voués au travail, obtenez-moi la Grâce de travailler en esprit de pénitence pour l'expiation de mes nombreux péchés ; de travailler avec reconnaissance et joie, regardant comme un honneur d'employer et de développer par le travail les dons reçus de Dieu ; de travailler avec ordre, paix, modération et patience, sans jamais reculer devant la lassitude et les difficultés ; de travailler surtout avec pureté d'intention et avec détachement de moi-même, ayant sans cesse devant les yeux la mort et le compte que je devrai rendre du temps perdu, des talents inutilisés, du bien omis et des vaines complaisances dans le succès, si funestes à l'Oeuvre de Dieu.

Tout pour Jésus, tout pour Marie, tout à Votre imitation, Patriarche Saint-Joseph ! Telle sera ma devise à la vie à la mort.

Ainsi soit-il."

 

 

Small--Icone-du-Coeur-Immacule-et-transperce-de-Marie--p.jpg

 

 

Poème à Saint-Joseph

 

Ô Bon Saint-Joseph, prie pour que nous ayons la Grâce de trouver un travail,

Ô Saint Patriarche, prie pour que nous ayons un travail épanouissant,

Ô Doux Saint-Joseph, prie pour que nous soyons généreux dans l'effort,

Ô Très Saint-Joseph, prie que nous partagions les fruits de notre ouvrage.

 

Ô Père adoptif du petit Jésus, prie pour que nous soyons de bons pères,

Ô Joseph transpercé, prie pour consoler tous les papas éplorés et affligés,

Ô modèle de patience, prie pour nous inspirer l'éducation de nos enfants,

Ô lumière de Sainteté, prie pour mettre l'Amour de Dieu dans notre foyer,

Ô Bienheureux Joseph, prie pour la paix et l'unité dans nos familles,

Ainsi soit-il ! 

 

"Poème à Saint-Joseph" de Patrick Robles, Puget-Théniers le 16 mars 2011.

 

 

Christ-of-the-Abyss-statue--Pennekamp-SP--FL--photo-Shirley.jpg

 

 

Supplique pour accéder au bon usage de l'œuvre

 

Apprends-moi, Seigneur, à bien user du temps que Tu me donnes pour travailler, et à bien l'employer sans rien en perdre. Apprends-moi à tirer profit des erreurs passées sans tomber dans le scrupule qui ronge.

Apprends-moi à prévoir le plan sans me tourmenter, à imaginer l'œuvre sans me désoler si elle jaillit autrement. Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur, la sérénité et la ferveur, le zèle et la paix.

Aide-moi au départ de l'ouvrage là où je suis le plus faible. Aide-moi au cœur du labeur à tenir serré le fil de l'attention, et surtout comble Toi-même les vides de mon œuvre. Seigneur, dans tout labeur de mes mains, laisse une Grâce de Toi pour parler aux autres, et un défaut de moi pour parler à moi-même.

Garde en moi l'espérance de la perfection, sans quoi je me perdrais d'orgueil. Purifie mon regard : quand je fais mal, il n'est pas sûr que ce soit mal, et quand je fais bien, il n'est pas sûr que ce soit bien.

Seigneur, ne me laisse jamais oublier que tout savoir est vain, sauf là où il y a travail, et que tout travail est vide, sauf là où il y a amour, et tout amour est creux qui ne me lie à moi-même et aux autres et à Toi.

Seigneur, enseigne-moi à prier avec mes mains, mes bras et toutes mes forces. Rappelle-moi que l'ouvrage de mes mains T'appartient et qu'il m'appartient de Te le rendre en Te l'offrant. Que si je le fais par goût du profit, comme un fruit oublié je pourrirai à l'automne. Que si je le fais pour plaire aux autres, comme la fleur de l'herbe je fanerai au soir. Mais si je le fais pour l'amour du bien, je demeurerai dans le bien.

Et le temps de faire bien et à Ta Gloire, c'est tout de suite. Amen.

 

-Saint-Joseph-with-Child-Jesus--C.-Bosseron-Chambers.jpg

"Saint Joseph with Child Jesus"

Saint-Joseph avec l'Enfant-Jésus

Charles Bosseron Chambers (USA)

 

 

 

Partager cet article
Repost0