Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

12 janvier 2024 5 12 /01 /janvier /2024 04:00

 

 

Prière à Notre-Dame de Graçay

 

Notre-Dame de Graçay, puissante Mère de Jésus, et notre mère aussi, Vous qui depuis des siècles et surtout en ces derniers jours, n’avez cessé de répandre Vos bienfaits sur ceux qui Vous ont invoquée avec confiance, ayez pitié de moi, malgré mon indignité.

Je souffre, soulagez-moi ; je suis dans l’affliction, consolez-moi ; je suis infirme, guérissez-moi ; je suis faible et environné d’ennemis, secourez-moi. Secourez tout ce que j’aime ici-bas : ma famille, tous ses membres vivants et défunts, mes amis, ma patrie et la Sainte Église, qui m’apprit à Vous aimer et à Vous bénir.

Ainsi soit-il.

 

 

 

Note de ‘’Parousie’’ : Lors de plusieurs apparitions de Notre-Dame de Tilly à Marie Martel concernant la future Basilique, notamment entre le 26 juillet 1896 et le 1er octobre 1898 à Tilly-sur-Seulles (Calvados), un des autels latéraux doit être dédicacé à Notre-Dame de Graçay (Cher).

 

 

Marie, Léontine, Lucie Martel

née le 12 février 1872 à Cristot (Calvados)

morte le 24 octobre 1913 chez sa propriétaire

Mme Henry, veuve d'Émile (à Tilly-sur-Seules, Calvados ?)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2024 3 10 /01 /janvier /2024 14:01

Anna ‘’Anička’’ Bohuslava Tomanová

née le 8 novembre 1907 à Pastviny - Ústí nad Orlicí

(Pardubice, République Tchèque, Autriche-Hongrie à l’époque)

morte le 29 mars 1957 à Dubenec – Trutnov

(Hradec Králové, République Tchèque, Tchécoslovaquie à l’époque)

 

 

 

 

‘’Proto se teď raduji ve svých utrpeních pro vás, neboť na svém těle nesu část Kristových soužení, jež má nést jeho tělo, totiž církev.’’

Koloským 1, 24 (Bible 21)

 

 

« Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l'achève en ma chair, pour son corps, qui est l'Église. »

Colossiens 1, 24 (Louis Segond)

 

 

‘’I now rejoice in my sufferings for you, and fill up that which is lacking of the afflictions of Christ in my flesh, for His body’s sake, which is the church,’’

Colossians 1, 24 (21st Century King James Version)

 

 

Anna avec sa mère

 

 

 

Anna Bohuslava Tomanová, Stigmatist

 

 

 

Anna Bohuslava Tomanová est la seule stigmatisée tchèque connue à ce jour.

Fille d’Anna (mère d’Anna !) et Bernard TOMAN, elle a eu 2 frères : Joseph, né en 1910, et Bernard (fils de Bernard !), né en 1917.

Elle a reçu une éducation religieuse, bien qu’analphabète.

Elle est entrée dans le Tiers-Ordre de Saint-Dominique.

Progressivement paralysée de la colonne vertébrale dès l’âge de 4 ans, elle revivait la Passion du Christ les vendredis, et notamment chaque 1er vendredi du mois et le Vendredi Saint.

Elle a commencé à porter en sa chair les stigmates aux mains, aux pieds, à la tête et sur le côté, le 9 juin 1944, jour de la 1ère Messe (« Messe de prémices ») de son frère prêtre, le Père Bernard Toman. Elle a également eu des traces de flagellation dans le dos.

Elle a aussi reçu la grâce d’autres charismes.

Elle a volontairement offert ses souffrances au Christ, en particulier pour son pays, pour la guérison des malades (ainsi que pour son frère Bernard qui avait du mal à marcher, et qui guérira le lendemain de l’oblation d’Anna pour lui), pour les vocations et la sainteté des prêtres, en ces temps troublés du communisme athée et anticlérical.

Le chanoine Antonín Ludvík Stříž (sur la photo ci-dessous des funérailles d’Anna) a été le dernier guide spirituel d’Anna jusqu’à la mort de la stigmatisée en 1957, à 49 ans.

Le 4 juillet 2013, Monseigneur Jan Vokál, Évêque de Hradec Královéa, a publié un décret qui ouvre les procédures préliminaires du futur procès en béatification d’Anna, dont le postulateur devrait être le Père František Mráz, vicaire à Jilemnice.

 

Résumé de la biographie d’Anna Bohuslava Tomanová par Patrick ROBLES à partir de plusieurs sources en langue tchèque, à Montbéliard le 10 janvier 2024.

 

 

Anna avec son père

 

 

Anna avec son frère Bernard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petitioner:

Sdružení Anny Bohuslavy Tomanové

Klášterec nad Orlicí 1

561 82 Klášterec nad Orlicí

CZECH REPUBLIC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2023 1 25 /12 /décembre /2023 08:07

Cecilia Eusepi

Sœur Maria Angela, O.S.M.

Le "Lys parfumé de Nepi"

née le 17 février 1910 à Monte Romano

(Viterbe - Latium, Italie)

morte le 1er octobre 1928 à Nepi

(Viterbo - Lazio, Italia)

 

béatifiée le 17 juin 2012

 

 

Cérémonie

 

 

"Giungerò a Gesù per un piccolo sentiero, breve, molto breve, tracciatomi dalla piccola Teresa. Eccolo: Umiltà, Abbandono, Amore."

« Je rejoindrai Jésus par un petit sentier, bref, très bref, qui m’a été tracé par la petite Thérèse (de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face). Le voilà : Humilité, Abandon, Amour. »

 

 

 

 

En mai 1927, Cecilia commence la rédaction autobiographique de ‘’Storia di un Pagliaccio’’ (« Histoire d’un Clown »).

En effet, après une visite du Confesseur de Cecilia, le Père Alessandro Natale Roschini (Frère Gabriele Maria, O.S.M.) au Cardinal Alexis-Henri-Marie Lépicier, ce dernier avait demandé au Père Gabriele Maria de convaincre Cecilia d’écrire son autobiographie, ce qu’elle fera d’abord par (la sainte) obéissance, comme elle l’écrit dès le début de son manuscrit.

 

 

 

 

En 1927, année où Sainte Thérèse de Lisieux a été proclamée Patronne des Missions par l’Église, la sainte carmélite est apparue en rêve à Cecilia Eusepi pour lui annoncer la date de sa mort prochaine, l’année d’après, en 1928 (à 18 ans et demi !), de tuberculose comme Sainte-Thérèse, un 1er octobre, jour choisi par l’Église pour fêter Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face !

 

 

 

 

Le Père (et Frère) Franco Maria Azzali, O.S.M., est le Postulateur Général de l’Ordre des Servites de Marie, et donc de la cause de la Bienheureuse Cecilia Eusepi, qui avait rejoint cet ordre à l’âge de 12 ans !

 

 

 

 

« Mamma Paolina », mère de Cecilia, née Mannucci, épouse d’Antonio Eusepi (mort un mois et demi après la naissance de Cecilia)

 

 

 

 

Elle est née le 4 juin 1864 à Monte Romano (Viterbe, Latium)

Elle est morte le 13 février 1947 à Cagli di Secchiano (Pesaro et Urbino, Marches)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Preghiere alla beata Cecilia Eusepi

 

Grazie, Signore, per averci fatto intravedere, attraverso la testimonianza di Cecilia Eusepi, che non ci sono limiti di età perché l’Amore possa essere scoperto, goduto, cantato.

È il dono di cui abbiamo maggiormente bisogno per sentirci vivi e apprezzare sempre e comunque la vita come il bene più grande.

Accendi di passione la nostra fede perché possa fiorire e brillare la giovinezza delle ragazze e dei ragazzi a cui la Beatificazione di questa sorella dischiude il segreto nuovo e antico della vera libertà e della gioia.

La Missione giovanile diocesana risvegli i cuori al desiderio di Te e accenda nelle nostre Comunità la speranza di una Chiesa sempre più viva e più bella.

 

 

 

 

 

 

 

Cara beata Cecilia oggi ti eleggo

a mia speciale patrona:

sostieni in me la Speranza,

confermami nella Fede,

rendimi forte nella Virtù.

Aiutami nella lotta spirituale,

ottienimi da Dio tutte le Grazie

che mi sono più necessarie

ed i meriti per conseguire con te

la Gloria Eterna.

 

 

 

 

 

 

 

 

Colletta

 

Padre santo, che hai rivelato i misteri del tuo Figlio alla beata Cecilia, tua umile serva, donandole di viverli fedelmente, per sua intercessione, concedi a noi la sapienza del cuore, per crescere ogni giorno nell’amore di Cristo e seguirlo, come la Vergine Maria, fino alla Croce. Egli è Dio.

 

 

Inno

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2023 7 10 /12 /décembre /2023 09:54

 

 

Note de ‘’Parousie’’ :

Il ne faut pas confondre Saint Vitaliano (Vitalianus en latin), enfant martyr, avec Saint Vitaliano (600-672), ou Saint Vitalien, Pape de 657 à 672.

 

 

 

 

Histoire de San Vitaliano martyr :

Il a sans doute été victime, à l’âge de 10 mois et 20 jours, des persécutions chrétiennes du Ier siècle, même si d’autres sources situent son martyre vers 260.

Il est particulièrement vénéré dans la ville de Stresa (Province du Verbano-Cusio-Ossola, Piémont - Italie), où sa fête est célébrée le 3ème dimanche de juillet.

Il est réputé être le Protecteur des enfants.

 

 

 

 

La baronne Anna Maria Simonetta Mattei Bolongaro, « Madame Bolongaro », née à Stresa en 1782 et morte le 8 février 1848, veuve à 36 ans de son époux Francesco Maria Borgnis, a été une bienfaitrice de l’église paroissiale de Stresa, y compris en rapatriant les reliques des ossements de Saint Vitaliano en 1835 dans cette église, placées aux pieds de l’autel, et après les avoir obtenues, le 26 avril 1833, en cadeau du Pape Grégoire XVI, par l’intermédiaire de l’Archevêque Trapesunzio, extraites des catacombes romaines de Saint-Calixte (San Callisto), et qui avaient été placées jusqu’en 1835 dans la chapelle privée de la famille Bolongaro.

 

 

 

 

Prière à Saint Vitalien, martyr

 

Notre Seigneur Très Saint,

Nous Te prions maintenant

pour nous et pour tous ceux qui

contempleront cette sainte image,

afin de pouvoir être conduits,

par la méditation des saints Mystères

représentés ici,

à désirer T'aimer avant tout

et au-delà de toute créature,

à goûter la joie de Ton pardon,

la libération de tout mal,

la guérison du corps et de l'esprit,

l'expérience d’une confiance totale

en s’abandonnant à Toi.

Amen.

 

Prière en italien (ci-dessous) recopiée et traduite par Patrick ROBLES, et traduction à partir de sources en italien de l’histoire de San Vitaliano (ci-dessus), fait à Montbéliard le 10 décembre 2023.

 

 

 

 

 

 

 

 

‘’Madama’’ Bolongaro

 

A 174 anni dalla morte e 240 dalla nascita, il parroco di Stresa arciprete don Gian Luca Villa, ha ricordato la grande benefattrice Anna Maria Bolongaro, che tanto si spese con forze personali ed economiche per la chiesa parrocchiale, la quale, ovunque la si ammiri, parla ancora di lei. Il religioso omaggio ha avuto luogo il 13 febbraio 2022, durante la messa domenicale delle ore 11, con una celebrazione resa solenne dalla partecipazione della sezione femminile del coro di San Cipriano di Gravellona Toce, diretto dal maestro Alessio Lucchini che, per l’occasione, ha composto una “Missa brevis, op. 32” per baritono, coro a due voci e organo. Il maestro Lucchini ha voluto anche dedicare la sua opera a don Gian Luca, del quale ricorre proprio quest’anno il 25° anniversario di ordinazione sacerdotale ed il 10° di parroco di Stresa. Con tale memoria liturgica è stato rinnovato quel legato perenne, disposto dalla Bolongaro, di messe a suo suffragio e purtroppo dimenticato nel corso degli anni. Un gesto, questo, che fa onore al Parroco e va ad aggiungersi a quello altrettanto edificante della posa di un busto marmoreo di Anna Maria all’interno della chiesa, collocato la scorsa estate in occasione dei 250 anni di palazzo Bolongaro-Ducale. La figura della più grande Benefattrice di Stresa di tutti i tempi è stata così ricordata da don Gian Luca: «Questa donna è riuscita a trovare il distacco evangelico dal mondo di agiatezza in cui viveva e ha avuto la grazia di incontrare Rosmini e comprendere che il suo patrimonio era anche per gli altri. Noi godiamo, grazie all’intuizione di Anna Maria Bolongaro, della chiesa, del sepolcro dei chierici e religiosi, del fare in modo che le suore venissero a Stresa affinché tutti potessero andare a scuola e tanto altro». Citando il beato Antonio Rosmini, ha rimarcato che lo stabilire una fonte perenne di benefici spirituali e materiali che superino i secoli, è opera di Dio. «Guardate negli occhi questa donna – ha concluso indicando la fotografia – troverete la limpidezza di due bicchieri d’acqua. Le domandiamo la grazia di aiutare Stresa a recuperare il segno di solidarietà e benedizione da lei lasciato».

Grazie a don Villa e al maestro Lucchini per aver arricchito una pagina importante della storia di Stresa.

(VB)

 

 

 

 

Preghiera a San Vitaliano martire

 

Santissimo Signore nostro,

Ti preghiamo ora per noi

e per tutti coloro che

contempleranno questa santa immagine,

affinché possiamo essere condotti,

attraverso la meditazione

dei santi Misteri qui rappresentati,

a desiderare di amare Te prima

e al di sopra di ogni creatura,

gustare la gioia del Tuo perdono,

la liberazione da ogni male,

la guarigione del corpo e dello spirito,

l’esperienza della totale fiducia

nell’abbandono in Te.

Amen.

 

 

 

Litanie a San Vitaliano

da Suor Monica, Vergine Consacrata

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2023 5 08 /12 /décembre /2023 16:12

Margherita Martinengo

Bienheureuse Mère Marie-Madeleine

(Maria Maddalena), O.S.C.Cap

née le 5 (4 ?) octobre 1687 à Brescia (Lombardie, Italie)

morte le 27 juillet 1737 à Brescia (Lombardia, Italia)

 

 

 

 

Les 15 Douleurs et Souffrances secrètes de Jésus

révélées à Marie-Madeleine Martinengo

 

 

 

 

Les 15 oraisons de Sainte Brigitte de Suède

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vita della beata Maria Maddalena Martinengo cappuccina

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2023 1 27 /11 /novembre /2023 16:00

Jehanne (Jeanne) de France, O.Ann.M

Reine de France en 1498

Duchesse d'Orléans et Duchesse ''de'' Berry

née le 23 avril 1464 à Nogent-le-Roi (Eure-et-Loir)

morte le 4 février 1505 à Bourges (Cher)

Fondatrice de l'Ordre des Annonciades en 1501

(Ordre de l'Annonciation de la Vierge Marie)

 

 

Source

 

 

Note de ‘’Parousie’’ : Bien que faisant partie de la Maison de Valois, Sainte (parce que canonisée en 1950) Jeanne de France ne doit pas être confondue avec Jeanne de Valois, dite « Jeanne de France » (1435-1482), sans descendance.

 

 

 

 

Prières à Sainte Jeanne de France

extraites des textes liturgiques

en l’honneur de sa fête le 4 février

 

« Seigneur, Toi qui voulus que Sainte Jeanne fondât un Ordre religieux consacré au plaisir de Dieu par l’imitation des vertus de la Vierge Marie, Mère de Ton Fils, accorde-nous, par sa prière, de suivre, dans notre vie, l’exemple de ces mêmes vertus, par Jésus-Christ, Ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen ! » (…)

 

 

 

 

(…) « Nous te prions humblement, Seigneur ; puissions-nous suivre les enseignements de Sainte Jeanne de France : êtres fidèles à te servir dans la prière, et avoir pour nos frères une grande charité. Par Jésus-Christ, Ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen ! » (…)

 

 

 

 

Prière de Sainte Jeanne de France

 

« Ô Marie, Vierge et Mère de Jésus,

donnez-moi de penser, de dire et de faire

ce qui plaît le plus à Dieu et à Vous-même. »

 

 

 

 

Transcription du Testament de Sainte Jeanne de France

 

1. Au non de Dieu et[abréviation] de la Vierge Marie, je, Jehanne

2. de Franse[abréviation], duchesse de Berri, en ma santé[abréviation] de corps et[abréviation]

3. d’antandement, fais mon testament et[abréviation] ordonnance[abréviation]

4. de derniere voullanté[abréviation] en la forme qui s’ensuyt.

5. Pour tant qu’il l’est plus plaisant a Dieu et

6. salutaire a mon ame que[abréviation] de differer et atandre[abréviation]

7. jusques a la mort et pour la dite cause de plaire

8. a Dieu et[abréviation] du salut de mon ame, ay intension

9. moy mesmes l’acomplir[abréviation] en ma vie en ce qui se

10. pourra acomplir[abréviation]. Premierement, je donne[abréviation] mon

11. ame a Dieu et[abréviation] a la Vierge Marie et ma sepulture

12. eslis en mon eglise de ma Religion de la Vierge

13. Marie que[abréviation] j’ay fondee en ma ville de Bourges et[abréviation] veulx

14. qu’elle soyt dedans les seurs affin qu’elles

15. prient plus souvent pour moy et[abréviation] veulx et ordonne[abréviation]

16. que, avant toutes choses, en cas que ne l’avoye faict

17. et acompli[abréviation] avant ma mort, ma seur laquelle

18. je institue et[abréviation] fais mon heritiere et[abréviation], apres elle,

19. ma niepce, fa sa fille, acomplissent[abréviation] ma dite Religion

20. et veulx qu’elles soient rentees de V ou six cens livres[abréviation]

21. et a ce je oblige tous mes biens queconques il

22. soient, car c’est la chose de coy plus je prie ma dite

23. seur et[abréviation] ma niepce et aussi mes executeurs,

24. lesquels je eslis monsieur d’Alby, qui est

25. a present, et[abréviation] monsieur[abréviation] Damont, apres ma seur que[abréviation]

26. j’entant estre la principalle, et prie mondit sieur[abréviation]

27. d’Alby qui veulle acomplir[abréviation] la devocion de feu monsieur[abréviation]

28. d’Alby, son oncle, qui m’avoyt promis et s’etoyt obligé

29. de faire ung couvent de la Religion de la Vierge Marie.

 

Source : Transcription de la première page d’une copie du testament de

Jeanne de France (original du 10 janvier 1504 perdu).

Titres du couvent de l’Annonciade de Bourges, Chapitre 2 : fondations,

donations, testaments, 42 H 4.

Archives départementales et Patrimoine du Cher.

 

 

Source de la prière (avant sa canonisation), p. 512

 

 

 

Œuvres d'art méconnues concernant Sainte Jeanne de France

 

 

Source (p. 36-37)

 

 

Mère Marie-Héloïse des Dix Vertus

ancelle du monastère de l'Annonciade à Boulogne-sur-Mer

née Héloïse Geneviève Gruselle

Huile sur bois de Jean-Baptiste Camille Corot (1852)

Musée du Louvre

 

 

 

 

Tableau d'Etienne Parrocel

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2023 2 21 /11 /novembre /2023 16:56

André (Andrzej) Bobola, s.j.

né le 30 novembre 1591 à Strachocina (Pologne)

martyrisé le 16 mai 1657 à Janów Poleski (Biélorussie actuelle)

 

 

 

 

Litanies de Saint André Bobola

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, trône de la miséricorde, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous.

Reine des Martyrs, priez pour nous.

Reine conçue sans la tache originelle, priez pour nous.

Bienheureux André Bobola, priez pour nous.

Généreux soldat de Jésus-Christ, priez pour nous.

Défenseur intrépide de l'unité de l'Église, priez pour nous.

Très digne fils de Saint-Ignace, priez pour nous.

Apôtre de la Lituanie, priez pour nous.

Protecteur de la Pologne, priez pour nous.

Gloire de votre patrie, priez pour nous.

Ornement de la Compagnie de Jésus, priez pour nous.  

Modèle accompli des missionnaires, priez pour nous.  

Parfait imitateur de Jésus souffrant, priez pour nous.  

Triomphateur des ennemis de l'Église, priez pour nous.  

Vainqueur du schisme et de l'hérésie, priez pour nous.  

Pasteur miséricordieux qui couriez à la recherche des brebis égarées, priez pour nous.

Victime du zèle apostolique, priez pour nous.

Ange de paix et de candeur, priez pour nous.

Modèle de patience et de force chrétienne, priez pour nous.

Image de la mortification et de la pénitence de Jésus-Christ, priez pour nous.

Exact observateur de vos règles, priez pour nous.

Promoteur ardent de la dévotion au Très-Saint Sacrement, priez pour nous.

Serviteur fidèle de la Mère de Dieu et de son époux Saint-Joseph, priez pour nous.

Vous, en qui la modestie, l'affabilité et la bonté du cœur étaient autant d'ornements de l'homme vraiment spirituel, priez pour nous.

Vous, dont la bouche aimait tant à bénir la sainte volonté de Dieu, priez pour nous.

Vous, qui par votre charité compatissante vainquiez les cœurs les plus rebelles, priez pour nous.

Vous, dont le zèle à catéchiser les enfants et les pauvres fut couronné des bénédictions les plus abondantes, priez pour nous.

Vous, qui vous êtes livré avec tant de générosité au service des pestiférés, priez pour nous.

Vous, que le peuple glorifia du titre de saint prêtre, priez pour nous.

Vous, dont la foi ne se laissa jamais surprendre par les flatteries ni surmonter par les plus horribles tortures, priez pour nous.

Vous, dont la céleste ardeur se ranimait par l'horreur des tourments, priez pour nous.

Vous, qui à l'exemple de Jésus mourant, priâtes pour la conversion de vos bourreaux, au milieu de vos cruelles souffrances, priez pour nous.

Vous, dont les noms de Jésus, de Marie et de Joseph furent la consolation et la force dans les tourments, priez pour nous.

Vous, dont le corps précieux est demeuré sans corruption, en témoignage de la sainteté de votre vie et de votre mort glorieuse, priez pour nous.

Vous, qui ne cessez de secourir ceux qui implorent votre puissante intercession, par les miracles que vous opérez, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Jésus, écoutez-nous.

Jésus, exaucez-nous.

V. Priez pour nous, Bienheureux André,

R. Afin que nous nous rendions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

Prière

Ô Dieu, qui dans la confession de la vraie foi, avez couronné le Bienheureux André de la gloire du martyre au milieu d'une multitude de supplices ; faites, nous vous en prions, que demeurant constants dans la même foi, nous souffrions plutôt toutes les épreuves de la vie que d'exposer notre âme à sa perte. Par notre Seigneur Jésus-Christ. Ainsi soit-il !

 

 

Source :

« Manuel complet des Congrégations de la Très-Sainte Vierge Marie – Nouvelle édition revue et augmentée par l’auteur P. J. Walle, de la Comp. de Jésus », « Litanies du Bienheureux André Bobola », p. 480-483 – Gand (Belgique), 1864.

 

 

Novena to St. Andrew Bobola

 

 

Source de la prière

 

 

 

 

 

 

 

 

MODLITWY

 

 

 

 

Dziękując Bogu za łaski otrzymane,

w ufnej modlitwie prośmy Męczennika

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2023 1 06 /11 /novembre /2023 02:53

Saint Andéol du Vivarais

date de naissance inconnue (IIe siècle)

martyr le 1er mai 208 à Bergoïata

à l'âge d'environ 60 ans

 

 

 

 

Épitaphe sur la face chrétienne

du tombeau de Saint-Andéol

 

« QVICVMQVE ÆTERNÆ

SPEM VIS AFFIGERE VITÆ

ASPICE SARCOPHAGVM

QVADRO SINVAMINE DIGNVM †

QVATVOR VT MVNDI

PARTES MAGNALIA XPI*

HINC EFFERRE QVEANT

IUSTI PIE VINCERE DISCANT †

ANDEOLE INDICIO

TV FELIX MARTIR ADESTO †

CORPORE TE PARVI

TENET ISTIVS ARCA SEPVLCRI †

SED VIRTVTE PIIS

IUNCTUS SVPER ASTRA BEARIS †

AD TE CONVENIANT

QVOS SAEVA FLAGELLA CASTIGANT †

TRISTIS NEMO REDIT

TVA QVI MVNIMINA POSCIT ».

 

* Chrisme ‘’XPI’’, abréviation de « CHRISTI ».

Note de "Parousie" : J’ai pris la liberté de revenir à ligne pour faire apparaître les rimes, apparentées à des vers léonins. Par conséquent, cette épitaphe daterait du début du XIIe siècle (cf « Un témoin de la première sépulture rhodanienne : le sarcophage de Saint-Andéol (Ardèche) » par Robert Saint-Jean, « Institut International d’Études Ligures », Bordighera, 1973.

La 1ère traduction en français ci-dessous est issue de ce document.

 

 

 

 

Traductions

 

« Vous tous qui placez votre espérance dans la vie éternelle, regardez ce sarcophage orné sur ses quatre faces : il est digne d’annoncer aux quatre parties du monde les grandeurs du Christ et d'apprendre aux justes à vaincre dans les combats de la foi. Tu es un exemple, ô Andéol, bienheureux martyr ! L'enceinte de ce petit tombeau renferme ton corps, mais ton âme jouit, avec les saints, au-dessus des astres, de la félicité. Que ceux que de cruels fléaux châtient viennent à toi ; il n'est aucun de ceux qui implorent ta protection qui ne s'en retourne consolé. »

 

ou

 

« Vous tous qui placez votre espérance en la vie éternelle, regardez ce tombeau à quatre faces : il est digne de manifester aux quatre parties du monde les merveilles du Christ et d'apprendre aux justes à vaincre dans les combats de la foi. Ô Andéol, heureux martyr, donnez-nous des marques de votre protection. L'enceinte de ce petit tombeau renferme votre corps, mais votre âme vertueuse jouit avec les saints, par-delà les astres, de la félicité céleste. Qu'ils accourent à vous ceux que de cruelles douleurs affligent ; il n'est aucun de ceux qui implorent votre protection, qui ne s'en retourne consolé. »

 

"Saint-Andéol et son culte"

par l'Abbé Onésime Mirabel

Paris, 1868

Partager cet article
Repost0
26 août 2023 6 26 /08 /août /2023 05:47

 

 

Le samedi 25 mars 2017, en la Fête de l’Annonciation, 115 martyrs de la Foi du diocèse d’Almería, dont 95 Prêtres, ont été béatifiés au ‘’Palacio De Exposiciones Y Congresos d'Aguadulce-Roquetas de Mar’’, près d’Almería, par l’Évêque Adolfo González Montes (allocution en espagnol).

Parmi ces 115 martyrs de la Guerre Civile espagnole figurent deux femmes laïques (ci-dessous), dans le cortège des innombrables martyrs d’Espagne qui ont versé leur sang « à cause de » (la haine de) leur foi catholique, en particulier au XXe siècle.

 

 

 

 

Extrait de l’allocution du Pape François

Angelus du dimanche 26 mars 2017 à Rome

 

(…) « Hier à Almería (Espagne), José Alvarez-Benavides y de la Torre et cent quatorze compagnons martyrs ont été proclamés bienheureux. Ces prêtres, ces religieux et ces laïcs, ont été des témoins héroïques du Christ et de son Evangile de paix et de réconciliation fraternelle. Que leur exemple et leur intercession soutiennent l’engagement de l’Eglise pour édifier la civilisation de l’amour. » (…)

 

 

 

 

Bienheureuse Emilia Fernández Rodríguez

épouse « Cortés », gitane, ‘’la vannière’’

Beata gitana Emilia ‘’la canastera’’, mártir laica, en espaňol

née le 13 avril 1914 à Tíjola

(Almería, Andalucía – España)

martyre « in odium fidei » le 25 janvier 1939

dans la prison de Gachas Colorás

(Almería, Andalousie – Espagne)

 

 

 

 

Ses parents, tous deux gitans, la baptisèrent dès sa naissance dans l'église paroissiale de Santa María de leur village. Éduquée dans les coutumes des gitans, ils lui enseignèrent le métier de confection des paniers (vannerie) en sparte pour gagner honnêtement sa vie.

Bien qu'amoureuse de Juan Cortés, également gitan, elle ne put se marier à cause des persécutions religieuses. Finalement, ils s’unirent au début de 1938 et elle tomba enceinte.

Pour que son mari ne parte pas au front, elle lui enduit les yeux de sulfate après quoi ils le déclarèrent inapte.

Elle fut rapidement arrêtée et, malgré sa grossesse, elle intégra la prison pour femmes de Gachás Colorás à Almería le 21 juin 1938. Elle fut jugée et condamnée à six ans de prison le 8 juillet.

Sa codétenue, Doña María de los Ángeles Roda, racontait : « Je me souviens du visage d'Emilia, cette gitane aux très grands yeux noirs, grande, aux cheveux tirés avec un chignon sur la nuque, et elle attirait grandement notre attention par son état de grossesse, étant donné que là-bas, elles étaient toutes très maigres à cause du manque de nourriture. Aimable, elle parlait tout doucement, elle était aussi très respectueuse et religieuse. »

Admirative de l'aide que lui apportaient certaines prisonnières catholiques, elle leur demanda de lui apprendre la prière du Rosaire. La cruelle directrice de la prison, remarquant sa dévotion, lui promit de la favoriser si elle dénonçait ses catéchistes. Devant le refus de la servante de Dieu, elle fut isolée dans une cellule et soumise à des mauvais traitements pendant sa grossesse.

Le 13 janvier 1939, elle donna naissance à une fille et, après l'accouchement, ils lui refusèrent toute assistance médicale. Comme l'écrit le prêtre Gallego Fábrega : « Le 25 au matin, le martyre de la belle petite gitane de vingt-trois ans prit fin, et elle mourut abandonnée et seule, mais sans dénoncer sa catéchiste, malgré toutes les pressions auxquelles elle fut soumise. »

Bien que ses compagnes eussent elles-mêmes baptisé sa fille, les autorités l’emmenèrent et on n’eut plus jamais de nouvelles d'elle.*

 

 

 

 

 

Bienheureuse Carmen Godoy Calvache

épouse « Coromina Bignati »

Beata Carmen,  mártir laica, en espaňol

née le 12 septembre 1888 à Adra

(Almería, Andalousie – Espagne)

Martyre « in odium fidei » le 1er janvier 1937 à Adra

 

(…) Arrêtée en août 1936 et internée à l’Hôpital de la Princesse (Hospital de la Princesa), elle fut transférée à Adra.

Emprisonnée dans sa propre maison, ils lui interdirent de s’habiller et ils ne lui donnaient que de l’urine à boire.

En exigeant d’elle qu’elle dénonçât les bienfaiteurs du temple 1, elle répondait : « Ma valise est prête pour l’éternité ! Vous pouvez faire avec moi et mes fils ce que vous voudrez, mais je ne vous donnerai pas la liste ! »

Torturée pendant plus de quatre mois, ils ne lui arrachèrent jamais un nom. Violée et battue à d’innombrables reprises, ils en arrivèrent à lui trancher un sein et à la noyer dans le port. De surcroît, ils assassinèrent son frère et internèrent sa tante dans un hôpital psychiatrique.

La veille du Nouvel An 1936, ils l’emmenèrent à La Albufera, en la frappant à la tête avec une houe. Après avoir abusé de son corps brisé, elle fut enterrée vivante. Cette martyre héroïque avait 49 ans. *

 

1 (‘’templo’’) : église abdéritaine (de l’ancien nom d’Adra : Abdera) incendiée en 1932 par les Républicains espagnols, et Carmen, en fidèle collaboratrice de sa Paroisse, participa notamment avec le Bienheureux Don Luis Eduardo López Gascón, Prêtre Passioniste, à une impressionnante campagne de quête pour réparer l’église.

 

Extraits des deux biographies d’après le site du Diocèse d’Almería. Traduction par Patrick ROBLES, à Montbéliard le 25 août 2023.

 

 

 

 

 

 

 

 

Oración a los 115 beatos mártires de Almería

(Oración Colecta)

 

"Dios, Padre nuestro,

que a los beatos José, presbítero,

y compañeros mártires,

con la ayuda de la Madre de Dios,

los llevaste a la imitación de Cristo

hasta el derramamiento de la sangre,

concédenos, por su ejemplo e intercesión,

confesar la fe con fortaleza,

de palabra y de obra.

Por nuestro Señor Jesucristo, Tu Hijo,

que vive y reina contigo

en la unidad del Espíritu Santo

y es Dios por los siglos de los siglos''.

 

(Amén).

 

+ Mons. Adolfo González Montes.

Obispo de Almería.

 

 

Oración por intercesión de los Mártires de Almería

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2023 7 20 /08 /août /2023 22:34

Christina Mirabilis

Christine l'Admirable

Christina de Wonderbare

née ~ 1150 à Brustem (Saint-Trond, Limbourg - Belgique)

morte le 24 juillet 1224 à Saint-Trond (Sint-Truiden - België)

 

 

Sainte Vierge au Chef incliné

 

 

 

Prière à Sainte Christine l’Admirable

 

Seigneur, en glorifiant Vos merveilles dans la bienheureuse vierge Christine, nous prions humblement Votre majesté que de même que ses mérites Vous sont chers, de même les œuvres de notre servitude puissent Vous être agréables, par notre Seigneur Jésus-Christ, Votre Fils, qui vit et règne avec Vous dans l'unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

 

 

 

Litanies de Sainte Christine, vierge

(‘’l’Admirable’’)

 

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.

Sainte Vierge des vierges, priez pour nous.

Sainte Christine, priez pour nous.

Épouse de Jésus-Christ, priez pour nous.

Temple du Saint-Esprit, priez pour nous.

Ferme dans la foi, priez pour nous.

Inébranlable dans l’espérance, priez pour nous.

Brûlante de charité, priez pour nous.

Élevée en contemplations célestes, priez pour nous.

Zélée pour la Gloire de Dieu, priez pour nous.

Zélée pour la conversion des pécheurs, priez pour nous.

Zélée pour la délivrance des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Amante de la prière, priez pour nous.

Amante de la solitude, priez pour nous.

Amante de la pauvreté, priez pour nous.

 

Ennemie de la vanité, priez pour nous.

Image d’obéissance, priez pour nous.

Miroir d’humilité, priez pour nous.

Colombe de simplicité évangélique, priez pour nous.

Lis éclatant de pureté, priez pour nous.

Agneau de douceur, priez pour nous.

Exemple de pénitence, priez pour nous.

Miracle de patience, priez pour nous.

Trésor de vertus, priez pour nous.

Martyre de charité pour les âmes du purgatoire, priez pour nous.

Surprenante en miracles, priez pour nous.

Fidèle dans l’assistance des mourants, priez pour nous.

Ferme dans les persécutions, priez pour nous.

Refuge des misérables, priez pour nous.

Patronne contre les épizooties, priez pour nous.

Gloire de la Hesbaie 1, priez pour nous.

Illustre trésor de l’abbaye de Milen 2, priez pour nous.

Notre protectrice, priez pour nous.

 

Ô doux Jésus, soyez-nous propice.

Des maladies, délivrez-nous, Seigneur.

Des épizooties, délivrez-nous, Seigneur.

Des pièges du démon, délivrez-nous, Seigneur.

De (la) peste, (de la) guerre et (de la) famine, délivrez-nous, Seigneur.

Du feu et des tempêtes, délivrez-nous, Seigneur.

De tout mal et (de tout) péché, délivrez-nous, Seigneur.

De (la) mort subite, délivrez-nous, Seigneur.

De la mort éternelle, délivrez-nous, Seigneur.

Par les mérites de Sainte Christine, délivrez-nous, Seigneur.

Par sa brûlante charité, délivrez-nous, Seigneur.

Par sa merveilleuse patience, délivrez-nous, Seigneur.

Par son zèle pour la conversion des pécheurs, délivrez-nous, Seigneur.

Par son désir de souffrir pour les âmes des fidèles trépassés, délivrez-nous, Seigneur.

Par ses grandes vertus, délivrez-nous, Seigneur.

Par ses miracles, délivrez-nous, Seigneur.

Au jour du Jugement, délivrez-nous, Seigneur.

 

Pauvres pécheurs, nous Vous en prions, exaucez-nous.

Que Vous vouliez nous faire participants de l’intercession et des mérites de Sainte Christine, nous Vous en prions, exaucez-nous.

Que Vous vouliez accorder la santé de l’âme et du corps à tous ceux qui recourent à Sainte Christine, nous Vous en prions, exaucez-nous.

Que Vous vouliez nous accorder le pardon de nos péchés, par les mérites de Sainte Christine, nous Vous en prions, exaucez-nous.

Que Vous vouliez nous faire la grâce d’imiter les vertus de Sainte Christine, nous Vous en prions, exaucez-nous.

Que Vous vouliez nous accorder la continuation de votre grâce et la vie éternelle, nous Vous en prions, exaucez-nous.

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

 

V. Priez pour nous, Sainte Christine !

R. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

Prière

Ô Dieu, qui avez choisi Sainte Christine, non seulement pour être un exemple de vertus et un instrument de miracles, mais encore pour être patronne contre les maladies contagieuses, nous Vous en prions humblement, préservez-nous de toute maladie, nous et nos troupeaux, et accordez-nous la grâce d’imiter fidèlement ses vertus et d’être un jour participants de sa gloire. Par Jésus-Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

 

Source des prières : « Sainte Christine l’Admirable, de Saint-Trond, vierge », « Traduit du flamand du R.P. Henckens, Rédemptoriste, par A. Giron, Père », « Bruxelles, Comptoir universel d’imprimerie et de librairie, Victor DEVAUX et Cie - Rue Saint-Jean, 26 – 1866 », pages 72-74, 157.

 

1 "Hesbaie" dans le texte : Hesbaye (Haspengouw)

2 "Milen" dans le texte : on peut supposer que l'auteur parle de l'abbaye (monastère bénédictin) Sainte-Catherine de Saint-Trond où est morte Sainte-Christine.

 

 

 

 

Chanson de Nick Cave

"Christina the Astonishing" (Paroles -Lyrics)

Vidéo de la chanson

 

 

"Christine l'Admirable - Vie, chants et merveilles"

 

 

Thomas de Cantimpré

"De S. Christina Mirabili Virgine Vita"

1232 (Latin)

 

 

Deutsch -Allemand

 

 

La Princesse Eugénie Von der Leyen

et les âmes du purgatoire

 

Partager cet article
Repost0