Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 06:55

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

 

 

 

 

Vatican-widget--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Vatican-mobile--mobile.vatican.va--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pater Noster de Déodat de Séverac

Interprété par l'Atelier Vocal des Herbiers

Direction : Dominique Gauvrit

 


Slideshow Parousie Overblog par BUSTERRR


 

Blidget des flux RSS des actualités des Sanctuaires de Lourdes

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 08:56

Fabrice-Muamba--joueur-de-Bolton--parousie.over-blog.fr.JPG

Fabrice Ndala Muamba

né le 6 avril 1988 à Kinshasa

 

 

 

Son coeur s'arrête

pendant presque 80 minutes

 

Le 17 mars 2012, à 24 ans, Fabrice Muamba, joueur de l'équipe anglaise de Bolton né au Zaïre (actuelle RDC), s'écroule seul en plein match, foudroyé par une crise cardiaque. Son coeur va cesser de battre pendant 78 mn. En état de mort clinique, il est maintenant remis, sans séquelles, et commence même à rejouer au football, même s'il a déclaré le 15 août 2012 mettre un terme à sa carrière.

 

 

Footballeur-Fabrice-Muamba--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Le miraculé"

 

"Ce qui m'est arrivé était vraiment plus qu'un miracle", témoigne le joueur Fabrice Muamba, fauché par un arrêt cardiaque en plein match de foot. L'accident a eu lieu le 17 mars dernier, lors d'un quart de finale de Coupe d'Angleterre entre le Bolton Wanderers et Tottenham. Le docteur Tobin n'en est pas revenu : "Il s'est passé 48 minutes entre le moment où il s'est effondré et celui où il est arrivé à l'hôpital, puis trente autres une fois là-bas. Sans que son coeur batte ni qu'il ne respire. À ce moment-là, il était effectivement mort. Nous avons craint le pire et nous ne pensions pas qu'il pourrait récupérer comme cela. C'est incroyable." Le footballeur explique, en pleurant : "Je suis la preuve vivante du pouvoir de la prière. Même si j'ai survécu, j'aurais dû souffrir de dommages au cerveau. Mais je suis bel et bien vivant assis ici à parler, maintenant. Quelqu'un, là-haut, veillait sur moi. Le matin du match, j'ai prié avec mon père et j'ai demandé à Dieu de me protéger - et il ne m'a pas laissé tomber."

 

Article "Le miraculé", dans le mensuel gratuit catholique "L'1visible" n° 27 de juin 2012, édition de Marseille.

 

 

 

Vierge-Noire--Rocamadour--Lot---parousie.over-blog.fr.jpg

Vierge Noire de Rocamadour (Lot)

 

 

 

"Je rends grâce à Dieu d'être en vie et je rends hommage, une fois encore, aux membres de l'équipe médicale, qui n'ont jamais abandonné avec moi."

 

Extrait de la déclaration officielle de Fabrice Mumba, le 15 août 2012 (ci-dessous en anglais), publiée sur le site de son club, le Bolton Wanderers Football Club.

 

 

 

uk.gif

Fabrice Muamba Statement

Posted: Wed 15 Aug 2012

Author: BWFC Staff

 

"Bolton Wanderers announce that Fabrice Muamba has retired from playing professional football

Bolton Wanderers announce that Fabrice Muamba has retired from playing professional football.

 

The decision has been made on the recommendation of his medical team, following extensive consultations with leading cardiologists both in the United Kingdom and Europe.

 

Muamba said: “Since suffering my heart attack and being discharged from hospital, I have remained utterly positive in the belief I could one day resume my playing career and play for Bolton Wanderers once again.

 

“As part of my on-going recovery, last week I travelled to Belgium to seek further medical advice from a leading cardiologist.

 

“But the news I received was obviously not what I had hoped it would be and it means I am now announcing my retirement from professional football.

 

“Football has been my life since I was a teenage boy and it has given me so many opportunities.

 

"Above all else, I love the game and count myself very lucky to have been able to play at the highest level.

 

“While the news is devastating, I have much to be thankful for.

 

“I thank God that I am alive and I pay tribute once again to the members of the medical team who never gave up on me.

 

“I would also like to thank everyone who has supported me throughout my career, and the Bolton fans who have been incredible.

 

“I am blessed to have the support of my family and friends at this time.”

 

Chairman Phil Gartside said: “To have Fabrice here and with us is truly amazing and we are all very thankful for that.

 

“We are all hugely disappointed that Fabrice will be unable to return to his playing career but we have to be guided by the medical recommendations and the best interests of Fabrice.

 

“The most important thing is that Fabrice and his family have the rest of their lives ahead of them.”

 

Manager Owen Coyle said: “We have spoken with Fab and he knows we will always support him in whatever he wants to do and that we will always be here for him.

 

“He is obviously massively disappointed that he won’t be able to carry on his career, but everyone has seen what a fighter and strong person he is in mind and body.

 

“We know that he will go on to achieve great things and within all this disappointment, the most important thing is that he is here, alive, today.”"


 

 


Partager cet article
Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 11:14

Icone-de-la-Mere-de-Dieu-de-Sitka--parousie.over-blog.fr.jpg

Icône de la Mère de Dieu de Sitka

 

 

 

 

 

"5 Les apôtres dirent au Seigneur :

Augmente-nous la foi.

6 Et le Seigneur dit :

Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé,

vous diriez à ce sycomore : Déracine-toi,

et plante-toi dans la mer ; et il vous obéirait."

 

Luc 17 : 5-6 (Louis Segond)

Luke 17:5-6 (English-Latin-Greek)

 

 

 

Mother-of-the-Word--Mark-Sanislo--parousie.over-blog.fr.jpg

"Mother of the Word"

Mère du Verbe

Mark Sanislo

 

 

 

 

"30 Car Jésus n'était pas encore entré dans le village, mais il était dans le lieu où Marthe l'avait rencontré.

31 Les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et qui la consolaient, l'ayant vue se lever promptement et sortir, la suivirent, disant : Elle va au sépulcre, pour y pleurer.

32 Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu'elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit : Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.

33 Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému.

34 Et il dit : Où l'avez-vous mis ? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois.

35 Jésus pleura.

36 Sur quoi les Juifs dirent : Voyez comme il l'aimait.

37 Et quelques-uns d'entre eux dirent : Lui qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas faire aussi que cet homme ne mourût point ?

38 Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C'était une grotte, et une pierre était placée devant.

39 Jésus dit : Otez la pierre. Marthe, la soeur du mort, lui dit : Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là.

40 Jésus lui dit : Ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé.

42 Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours ; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.

43 Ayant dit cela, il cria d'une voix forte : Lazare, sors !

44 Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.

45 Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui.

46 Mais quelques-uns d'entre eux allèrent trouver les pharisiens, et leur dirent ce que Jésus avait fait.

47 Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent le sanhédrin, et dirent : Que ferons-nous ? Car cet homme fait beaucoup de miracles.

48 Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire et notre ville et notre nation."

 

Jean 11 : 30-48 (Louis Segond)

John 11:30-48 (English-Latin-Greek)

 


 


 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 03:38

Notre-Dame-de-Fatima-et-les-pastoureaux--parousie.over-blog.jpg

 

 

La dévotion réparatrice

des 5 premiers samedis

 

« Vois, ma fille, mon Cœur entouré d'épines que les hommes ingrats m'enfoncent à chaque instant par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes. Toi, du moins, tâche de me consoler et dis que tous ceux qui, pendant cinq mois, le premier samedi, se confesseront, recevront la Sainte Communion, réciteront un chapelet, et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant sur les quinze mystères du Rosaire, en esprit de réparation, je promets de les assister à l'heure de la mort avec toutes les Grâces nécessaires pour le salut de leur âme. »

 

La Sainte-Vierge à Soeur Lucie le 10 décembre 1925 à Pontevedra (Galice - Espagne). Soeur Lúcia de Jesus dos Santos est l'une des 3 voyants de Notre-Dame de Fatima en 1917, alors qu'elle n'avait que 10 ans.

 

 

 

 

 

 

Partition et paroles de l'Ave de Fatima dans le document ci-dessous :

 

 

CÂNTICOS MARIANOS DO SANTUÁRIO DE FÁTIMA

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 09:19

D'après l'huile sur 15 toiles "Winter Timber"

de David Hockney © (2009)

 

 

 

 

28 Respondit Thomas, et dixit ei: Dominus meus et Deus meus.

29 Dixit ei Jesus: Quia vidisti me, Thoma, credidisti: beati qui non viderunt, et crediderunt.


Biblia Vulgata, Ioannes 20:28-29

(EVANGELIUM SECUNDUM IOANNEM).

 

 

 

28 Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu !

29 Parce que tu m'as vu, tu crois ! lui dit Jésus. Heureux ceux qui croient sans avoir vu.


Jean 20 : 28-29 (La Bible du Semeur)

 

 

 

28 And Thomas answered and said unto him, My LORD and my God.

29 Jesus saith unto him, Thomas, because thou hast seen me, thou hast believed: blessed are they that have not seen, and yet have believed.


John 20:28-29 (King James Version)

 

 

 

D'après l'huile sur toile "Garrowby Hill"

de David Hockney © (1998)

 

 

 

 

Titre de cet article : "To Believe or not to Believe, that is the question !" ("Croire ou ne pas Croire, c'est là la question !"), inspiré du début du monologue d'Hamlet : "To be, or not to be, that is the question." ("Être, ou ne pas être, c’est là la question."), dans la pièce de William Shakespeare : "Hamlet", acte 3 scène 1, publiée en 1603.

 

 

 

 

Royal-Coat-of-Arms-of-the-UK--Dieu-et-mon-droit--parousie.o.png

Armoiries royales du Royaume Uni

Royal coat of arms of the United Kingdom

Devise : "Dieu et mon droit"

"Honi soit qui mal y pense", devise de l'Ordre de la Jarretière

"Nobilissime Ordre de la Jarretière" (Most Noble Order of the Garter)

 

 

 

 

Sonnets-Shakespeare-1609--parousie.over-blog.fr.jpg

 

"Sonnets"

Shakespeare

Sonnet 146

 

Poor soul, the center of my sinful earth,

[Thrall to]* these rebel pow'rs that thee array,

Why dost thou pine within and suffer dearth,

Painting thy outward walls so costly gay?

Why so large cost, having so short a lease,

Dost thou upon thy fading mansion spend?

Shall worms, inheritors of this excess,

Eat up thy charge? Is this thy body’s end?

Then, soul, live thou upon thy servant’s loss,

And let that pine to aggravate thy store;

Buy terms divine in selling hours of dross;

Within be fed, without be rich no more.

  So shalt thou feed on death, that feeds on men,

  And death once dead, there’s no more dying then.

 

 

* "Thrall to": due to a printer's error in the earliest edition of the Sonnets, no one knows what Shakespeare intended for the first two syllables of line 2. The guesses editors have made over the centuries include "Thrall to", "Hemm'd by", "Fool'd by", "Foil'd by", and "Feeding".

 

 

 

WILLIAM-HOLMAN-HUNT--LE-CHRIST-ET-LES-2-MARIE--1897---The-R.JPG

"The Risen Christ with the Two Marys

in the Garden of Joseph of Arimathea"

Le Christ Ressuscité avec les 2 Marie

dans le Jardin de Joseph d'Arimathie (1897)

William Hobman "Holman" Hunt

1827-1910

 


 

Traduction en français du Sonnet 146

 

"Pauvre âme, centre de ma terre pécheresse, jouet des puissances rebelles qui t’enveloppent, pourquoi pâtis-tu intérieurement et te laisses-tu dépérir, en peignant tes murs extérieurs de si coûteuses couleurs ?

Pourquoi, ayant un loyer si court, fais-tu de si grandes dépenses pour ta demeure éphémère ? Est-ce pour que les vers, héritiers de ce superflu, mangent à tes frais ? La fin de ton corps est-elle la tienne ?

Âme, vis donc aux dépens de ton esclave, et laisse-le languir pour augmenter tes trésors. Achète la durée divine en vendant des heures de poussière. Nourris-toi au dedans, et ne t’enrichis plus au dehors.

Ainsi tu te nourriras de la mort qui se nourrit des hommes ; et, la mort une fois morte, tu n’auras plus rien de mortel."

 

Les exégètes de William Shakespeare, et, en particulier, de ce sonnet 146, invitent à la comparaison avec le Psaume 146 de la Vulgate (Psalmus 146, "Liber Psalmorum", "Vetus Testamentum"), c'est-à-dire le Psaume 147, versets 1 à 11, de l'Ancien Testament.

 

 

 

"Rien ici-bas ne me rassasie"

Jean Guitton

 

 

 

William-Holman-Hunt--le-Triomphe-des-Innocents--1883--parou.jpg

"The Triumph of the Innocents"

William Holman Hunt

"Le Triomphe des Innocents" (1883)

 

 

 

 

Sonnet 146 en anglais moderne

Modern English

 

My poor soul, you’re the very center of this sinful world, my body, which rebels against you. Why do you starve yourself inside me and suffer from a shortage of supplies while you dress your outside in such expensive finery? Why do you spend so much on your aging body when you get to occupy it for such a short time? All of this expenditure on a body that is eventually going to be eaten by the worms—do you want what you spend to be devoured by worms? Is this what your body was intended for? In that case, soul, feed yourself by starving your body; let it pine for food while you accumulate the riches. Buy time in heaven by giving up worthless time wasted on earth. Feed your inner self; let your body be poor. By starving your body, you will eat up death, which eats up men, and once death is dead, there’s no more dying then.

 

Summary

The speaker addresses this poem to his soul, asking it in the first stanza why it, the center of his "sinful earth" (that is, his body), endures misery within his body while he is so concerned with maintaining its "paint[ed]" outward appearance--that is, why his soul allows his exterior vanity to wound its interior life. He asks his soul why, since it will not spend long in the body ("having so short a lease" in the "fading mansion"), it spends "so large cost" to decorate it, and he asks whether worms shall be allowed to eat the soul's "charge" after the body is dead. In the third quatrain, the speaker exhorts his soul to concentrate on its own inward well-being at the expense of the body's outward walls ("Let that [i.e., the body] pine to aggravate [i.e., increase] thy store"). He says that the body's hours of "dross" will buy the soul "terms divine"; and admonishes the soul to be fed within, and not to be rich without. In the couplet, the speaker tells the soul that by following his advice, it will feed on death, which feeds on men and their bodies; and once it has fed on death, it will enjoy eternal life: "And death once dead, there's no more dying then."


Commentary

Sonnet 146, an austerely moralizing self-exhortation to privilege the inner enrichment of the soul over the outer decoration of the body, is also the site of the most virulent textual controversy of any of Shakespeare's poem in the sequence. The way the poem is printed in its first edition, its first two lines read: Poor soule, the center of my sinfull earth, My sinfull earth these rebbel poweres that thee array.... The repetition of the phrase "my sinful earth" at the start of the second line has long been chalked up to a printer's mistake; it almost certainly could not have been Shakespeare's intention to break his meter so egregiously for the sake of such a heavy-handed repetition. (In the 1590s, any text that was to be printed had to be set into the printing press letter by letter, a painstaking and often mind-numbing process that resulted in many mistakes of this nature.) As a result, critics have debated for what seems the better part of four centuries over what the "missing" text might have been. "Trapp'd by these rebel powers"? "Ring'd" by them? "Fenced"? "Foil'd"? "Pressed with"? Possible alternatives are literally endless; most recent editors of the sonnets have avoided conjecture for that very reason.

Apart from the textual controversy, Sonnet 146 presents the relatively simple idea that the body exists at the expense of the soul, so that decorating or adorning the body, or even worrying about its beauty, can only be accomplished at the soul's expense. The speaker of this sonnet feels trapped by his preoccupation with his outward appearance, and urges himself--by addressing his neglected soul, which he concedes has the decision-making power over the body--to neglect the body as a way to enrich the soul and help it toward heaven ("Buy terms divine in selling hours of dross"). In this sense, Sonnet 146 is one of comparatively few sonnets to strike a piously religious tone: in its overt concern with heaven, asceticism, and the progress of the soul, it is quite at odds with many of the other sonnets, which yearn for and celebrate sensory beauty and aesthetic pleasure.





Testament original de William Shakespeare

Shakespeare’s Will

 

"Vicesimo Quinto die Januarii Martii Anno Regni Domini nostri Jacobi nucn Regis Angliae etc decimo quarto & Scotie xlixo Annoque Domini 1616

 

Testamentum Willemi Shackspeare

Registretur

 

In the name of god Amen I William Shackspeare of Stratford upon Avon in the countrie of Warr’ gent in perfect health and memorie god by praysed doe make and Ordayne this my last will and testament in manner and forme followeing that ys to saye first I Comend my Soule into the hands of god my Creator hoping and assuredlie beleeving through thonelie merittes of Jesus Christe my Saviour to be made partaker of lyfe everlastinge And my bodye to the Earthe whereof yt ys made.

 

Item: I Gyve and bequeath unto my sonne in Law and Daughter Judyth One Hundred and fyftie pounds of lawfull English money to be paied unto her in manner and forme follewing That ys to saye One Hundred Poundes in discharge of her marriage porcion within one yeare after my deceas with consideracion after the Rate of twoe shillinges in the pound for soe long tyme as the same shalbe unpaid unto her after my deceas & the fyftie pounds Residewe therof upon her surrendering of or gyving of such sufficient securitie as the overseers of this my will shall like of to Surrender or graunte All her estate and Right that shall discend or come unto her after my deceas or that she nowe hath of in or to one Copiehold tenemente with theappertenances lyeing & being in Stratford upon Avon aforesaied in the saide countie of warr’ being parcell or holden of the mannor of Rowington unto my daughter Susanna Hall and her heires for ever.

 

Item I gyve and bequeath unto my saied Daughter Judyth One Hundred and ffyftie Poundes more if shee or Anie issue of her bodie Lyvinge att thend of three yeares next ensueing the daie of the date of this my will during which tyme my executors to paie her consideracion from my deceas according to the Rate afore saied. And if she dye within the saied terme without issue of her bodye then my will ys and and I doe gyve and bequeath One Hundred Poundes therof to my Neece Eliabeth Hall and ffiftie Poundes to be sett fourth by my executors during the lief of my Sister Johane Harte and the use and proffitt therof cominge shalbe payed to my saied Sister Jone and after her deceas the saied L li shall Remaine Amongst the childredn of my saied Sister Equallie to be devided Amongst them. But if my saied daughter Judith be lyving att thend of the saeid three yeares or anie issue of her bodye then my will ys and soe I devise and bequeath the saied Hundred and ffyftie poundes to be sett out by my executors and overseers for the best benefit of her and her issue and the stock not to be paied unto her soe long as she shalbe marryed and Covert Baron by my executors and overseers but my will ys that she shall have the consideracion yearelie paied unto her during her lief and after her deceas the saied stock and condieracion to bee paid to her children if she have Anie and if not to her executors or Assignes she lyving the saied terme after my deceas provided that if such husbond as she shall att thend of the saied three yeares by marryed unto or attain after doe sufficiently Assure unto her and thissue of her bodie landes answereable to the portion gyven unto her and to be adjudged soe by my executors and overseers then my will ys that the saied CL li shalbe paied to such husbond as shall make such assurance to his owne use.

 

Item: I gyve and bequeath unto my saied sister Jone XX li and all my wearing Apprell to be paied and delivered within one yeare after my deceas. And I doe will and devise unto her the house with thappurtenances in Stratford where in she dwelleth for her naturall lief under the yearelie Rent of xiid

 

Item: I gyve and bequeath unto her three sonnes William Hart-Hart and Michaell Harte ffyve pounds A peece to be payed within one yeare after my decease to be sett out for her within one yeare after my deceas by my executors with thadvise and direccons of my overseers for her best proffitt untill her marriage and then the same with the increase thereof to be paied unto her .

 

Item I gyve and bequath unto her the said Elizabeth Hall All my Plate (except my brodsilver and gilt bole) that I now have att the date of this my will.

 

Item: I gyve and bequeath unto the Poore of Stratford aforesaied tenn poundes; to Mr Thomas Combe my Sword; to Thomas Russell Esquier ffyve poundes and to ffrauncis collins of the Borough of Warr’ in the countie of Warr’ gent. thriteene poundes Sixe shillinges and Eight pence to be paied within one yeare after my deceas.

 

Item: I gyve and bequeath to mr richard Hamlett Sadler Tyler thelder XXVIs VIIId to buy him A Ringe; to William Raynoldes gent XXVIs VIIId to buy him a Ringe; to my godson William Walker XXVIs VIIId in gold and to my ffellowes John Hemynges, Richard Burbage and Heny Cundell XXVIs VIIId A peece to buy them Ringes.

 

Item: I Gyve Will Bequeth and Devise unto my Daughter Susanna Hall for better enabling of her to performe this my will and towardes the performans thereof All that Capitall Messuage or tenemente with thappertenaces in Stratford aforesaid called the newe plase wherein I now Dwell and two messuags or tenementes with thappurtenances scituat lyeing and being in Henley Streete within the borough of Stratford aforesaied. And all my barnes, stables, Orchardes, gardens, landes, tenementes and herediaments whatsoever scituat lyeing and being or to be had receyved, perceyved or taken within the townes and Hamletts, villages, ffieldes and groundes of Stratford upon Avon, Oldstratford, Bushopton and Welcombe or in anie of them in the saied countie of warr And alsoe All that Messuage or tenemente with thappurtenances wherein one John Robinson dwelleth, scituat, lyeing and being in the blackfriers in London nere the Wardrobe and all other my landes tenementes and hereditamentes whatsoever. To Have and to hold All and singular the saied premisses with their Appurtenances unto the saied Susanna Hall for and during the terme of her naturall lief and after her deceas to the first sonne of her bodie lawfullie yssueing and to the heiries Males of the bodie of the saied Second Sonne lawfullie yssyeinge and for defalt of such heires Males of the bodie of the saied third sonne lawfullie yssye ing And for defalt of such issue the same soe to be Reamine to the ffourth sonne , ffythe, sixte and seaventh sonnes of her bodie lawfullie issueing one after Another and and to the heires Males of the bodies of the saied ffourth, ffythe, Sixte and Seaventh sonnes lawfullie yssueing in such mamer as yt ys before Lymitted to be and remaine to the first, second and third Sonns of her bodie and to their heires males. And for defalt of such issue the saied premisses to be and Remaine to my sayed Neede Hall and the heires Males of her bodie Lawfully yssueing for default of…such issue to my daughter Judith and the heires of me the saied William Sahckspere for ever.

 

Item: I gyve unto my wief my second best bed with the furniture; Item I gyve and bequeath to my saied daughter Judith my broad silver gilt bole.

 

All the rest of my goodes Chattels, Leases, plate, jewles and Household stuffe whatsoever after my dettes and Legasies paied and my funerall expences discharged, I gyve devise and bequeath to my Sonne in Lawe John Hall gent and my daughter Susanna his wief whom I ordaine and make executors of this my Last will and testament. And I doe intreat and Appoint the saied Thomas Russell Esquier and ffrauncis Collins gent to be overseers herof And doe Revoke All former wills and publishe this to be my last will and testament. In witnes whereof I have hereunto put my Seale hand the Daie and Yeare first above Written.

 

Witness to the publishing hereof: Fra: Collyns, Juilyus Shawe, John Robinson, Hamnet Sadler, Robert Whattcott.

 

By me William Shakespeare

 

Probatum coram Magistro Williamo Byrde legum doctore Commissario etc xxiido die mensis Junii Anno domini 1616 Juramento Jahannis Hall unius executorum etc. Cui etc de bene etc Jurati Reservata potestate etc Sussane Hall alteri executorum etc cum venerit etc petitur.

 

Inventarium exhibitum."

 

 

 

Shakespeare-Testament--parousie.over-blog.fr.jpg

Fragment du Testament original de Shakespeare

 

 

 

 

Au début de son testament, traduit ci-dessous en anglais moderne, Shakespeare dit : "... C'est-à-dire, d'abord, que je remets mon âme entre les mains de Dieu, mon Créateur, espérant et assurément croyant, par les mérites de Jésus-Christ, mon Sauveur, afin d' être participant à la vie éternelle, ..."

 

"In the name of God, I William Shakespeare...God be praised, do make and ordain this, my last will and testament in manner and form following. That is to say, first I commend my soul into the hands of God my Creator, hoping and assuredly believing, through the merits of Jesus Christ, my saviour, to be made partaker of eternal life, and my body to the earth whereof it is made."


 

 

Cobbe-portrait-of-Shakespeare--parousie.over-blog.fr.jpg

Portrait "Cobbe" de Shakespeare

William Shakespeare

Dans le calendrier julien :

probablement né le 23 avril 1564 à Stratford-upon-Avon

baptisé le 26 avril 1564

mort le 23 avril 1616 à Stratford-upon-Avon

(le 3 mai 1616 dans le calendrier grégorien)

 

 

 

 

Le portrait Cobbe, en anglais "Cobbe portrait", est exposé à "Hatchlands Park" (Surrey - Angleterre), une propriété du "National Trust for Places of Historic Interest or Natural Beauty" (ou "National Trust", ou "NT").

Ce portrait est ainsi appelé car il a appartenu à Monseigneur Charles Cobbe (1686–1765), originaire de Swarraton, un petit village dans la ville de Winchester ("City of Winchester", Hampshire - Angleterre). Il a été Archevêque de Dublin de 1743 à 1765, et Primat d'Irlande.

Le tableau original n'a été identifié qu'en 2006, dans la collection de la famille anglo-irlandaise Cobbe, et il avait été jusqu'alors totalement inconnu du monde.

Dans sa partie supérieure, le tableau porte l'inscription latine : "Principum amicitias !" ("Les amitiés des Princes", ou "Les alliances des Princes", ou "(De) chefs ligués" ; en anglais : "The Friendships of Princes!"). Elle ferait allusion au début d'un vers d'Horace (Quintus Horatius Flaccus) dans "Odes", Livre II, Ode 1 : "À Gaius Asinius Pollion" (Odes, en latin : "Carmina", en anglais : "The Odes").

 

 


 

Partager cet article
Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 18:08

Sans-domicile-fixe-etendu-sur-le-trottoir--parousie.over-b.jpg    

 

 

Poème « Mes larmes sur le bitume »

© Myriam Ghibaudo

 

Le bitume est ma maison,

Personne n'y prête attention.

Je suis le prisonnier condamné,

À respirer vos pas pressés.

 

Le bitume est mon lit,

Le carton froid de mes nuits,

Je suis l'homme sali, qui ne rêve plus.

Ma vie, c'est la rue.

 

Mais regarde-moi, je suis ton frère,

Ouvre tes yeux sur ma misère.

Si ta vie te condamne,

Moi, je serai le sauveur de ton âme...

 

Le bitume me tue.

Vos bruits de klaxon, je ne les entends plus.

Ma tête s'est exposée

Le jour où j'ai perdu la dignité.

 

Le bitume est ma souffrance,

Ma force est dans l'espérance,

Je suis l'âme qui survit,

De mon passé que je maudis.

 

Mais regarde-moi, je suis ton frère,

Sèche tes yeux sur ma misère.

Ta vie te condamne,

Moi, je suis le sauveur de ton âme...

 

 

Poème écrit par Myriam Ghibaudo le 21 janvier 2012, et publié avec son aimable autorisation.

 

 

 

SDF-dormant-sur-le-trottoir--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Cédric Lebert et Brann du Senon, deux anciens Sans Domicile Fixe,

ont créé "115 DU PARTICULIER", un groupe sur Facebook

pour mettre en relation des SDF avec des hébergeurs potentiels

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 23:23

roblesjy.com--aquarelle-grenades--Pomegranate-watercolor--p.jpg

Grenades

Aquarelle de Jean-Yves Roblès

 

 

 

 

 

Métaphores de mort et métamorphoses d’amour

 

Aux armes ! Aux armes de l’amour pour essuyer les larmes des orphelins et des veuves éplorées par des guerres fratricides et des actes d’une cruauté sans nom, d’une barbarie inimaginable.

Aux armes les croisés de l’Amour, revêtus de l’armure rutilante de Dieu et du Saint Nom de Jésus.

Priez pour changer les loups en agneaux, pour que cessent les atrocités de ceux qui échafaudent le plan de destruction massive dicté par Satan lui-même, priez pour ceux qui sont en théorie voués à l’enfer et qui s’en vantent, pour ceux qui exécutent les basses besognes sans foi ni loi, sans Dieu ni maître, sans cœur et sans pitié, et qui perpètrent des crimes abominables, priez pour ceux qui tuent le corps et l’esprit par un harcèlement machiavélique et qui exercent une funeste emprise sur les plus vulnérables, dans le but de tuer l’âme même.

Plantez des graines d’amour qui grandiront éternellement et contrecarreront les plans du Grapin, qui persécutait le Saint Curé d’Ars, et qui ne cherche qu’à diviser pour mieux régner en semant la haine, la destruction et la mort.

Semez la vie, la bienveillance, l’unité et la tolérance, la solidarité et la confiance, le pardon et l’espérance, et vous récolterez pour le monde entier, et pour l’éternité, l’Amour pur et vrai tout droit venu du Ciel, et qui se déverse en cascades étincelantes sur les âmes, même les plus froides ou tièdes.

Irradiez la lumière du Christ, devenez la transparence du Père, faites suinter l’Esprit Saint par tous les vaisseaux de votre corps et par les pores de votre peau, et vous voguerez alors sur le vaisseau du Ciel qui arrive à bon port, sur le navire qui jamais ne chavire, en chemin vers la Patrie Céleste !

Bombez le torse de votre Foi, transformez les bombes à neutrons en bombes de neutralité, les sombres tombes en beautés sans nombre.

Métamorphosez les missiles Tomahawk en calumets de la paix, les faucons en colombes, les adeptes du casus belli en zélés pacificateurs, en fervents repentis, en ardents convertis.

Semez encore et encore des semences d’amour dans le jardin d’Éden en les arrosant chaque jour, et le chiendent de la haine n’aboiera plus et sera aboli, l’homme sera transfiguré, les fruits seront innombrables et ne seront plus interdits ni pervertis, et les anges se demanderont si la terre n’est pas devenue un autre Ciel !

Évitez les torpilles du sous-marin maudit en lançant vos contre-mesures indestructibles, portant le sceau de la Sainte Vierge, de la Bienheureuse Marie Immaculée qui écrase la tête de satan.

Gravez Saint Michel Archange dans votre cœur et il vous protégera perpétuellement des légions malfaisantes par son bouclier très saint.

Offrez d’énormes géraniums aux pauvres exterminés par l’uranium appauvri des bombes assassines.

Gardez le Cap du Saint-Siège encore garant de la Vérité du Très-Haut et Dieu merci, fidèle vigile de la morale et de la vertu, envers et contre tout depuis plus de deux millénaires, et malgré la laideur des diviseurs et des libertins à la solde de l’ennemi.

Lancez des grenades à fragmentation d’amour, dont les éclats convertiront instantanément la multitude, des grenades quadrillant le monde entier de la Tendresse du Seigneur à travers vous.

Demeurez des sentinelles sans ailes, avant de rejoindre la cohorte des anges célestes, en emmenant à votre suite une kyrielle d’âmes qui rendront grâce à Dieu avec vous d’avoir été sauvés et bienheureux à perpétuité.

Propulsez des missiles d’amour avec des sous-munitions de joie et d’espérance pour consoler le peuple de Dieu désespéré et sans repères, qui erre sans spiritualité ni respect pour notre Créateur Miséricordieux.

Apprenez l’humilité à autrui avec patience et murmurez aux oreilles des jeunes et des enfants avec douceur, pour ne pas les brusquer et réveiller leur cœur endormi ou endurci.

Répandez la nouvelle Pentecôte d’Amour, devenez des apôtres de la paix, suppliez le Ciel afin de devenir de saints temples vivants agréables à Dieu, et de vos anciennes chrysalides jailliront des êtres surnaturels transcendés par l’amour pour la Sainte Trinité et pour autrui, et alors, conformément aux Saintes Écritures, en gardant la Parole de Dieu et Ses Commandements, et avant Son dernier Avènement, vous serez appelés fils de Dieu et vous verrez Dieu !

 

Patrick, l’auteur de ce blog

 

 

 

www.sousmunitions.fr--BSM--bombe-a-sous-munitions--parousi.jpg

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 13:13

Meguilat-Esther-Livre-d-Esther-Book-of-Esther--parousie.ove.jpg

Livre ou Rouleau d'Esther

 

 

 

 

"Ce dimanche 8 janvier *, Mgr Louis Sankalé a été officiellement reçu à la grande synagogue de Nice. C’est la première fois qu’un tel événement se produit dans l’histoire de notre diocèse ! Mgr Sankalé a été reçu par le président du consistoire israélite, M. Maurice Niddam et par les rabbins Abittan et Teboul. MM. Les vicaires généraux, les responsables des services diocésains et les représentants des religions monothéistes participaient à cette cérémonie, au cours de laquelle, Mgr Sankalé remis à la synagogue de la rue Deloye, un parchemin du XVIIIème siècle, appelé rouleau d’Esther, puisqu’il relate l’histoire d’Esther, femme de l’ancien testament honorée lors de la fête de Pourim, pour sa piété, son courage, sa prudence et son sens du devoir. Ce rouleau conservé depuis 60 ans par le diocèse avait été remis à Mgr D’Oreye par une famille juive en signe de reconnaissance pour son action continue lors de la seconde guerre mondiale en faveur de nombreuses familles du peuple de la première alliance, qu’il aida – au péril de sa vie ! - à fuir en Suisse, via Saint Martin Vésubie. Quelques photos de la cérémonie à la grande synagogue."

 

* 2012

 

Source : Diocèse de Nice

 

 

 

Nice Matin-Lundi 9 janvier 2012, page 24, parousie.over-blo

Quotidien "Nice Matin"

Lundi 9 janvier 2012

Page 24

 

 

 

 

 

JT 12/13 France 3

Lundi 9 janvier 2012

 

 

 

 

Livre d'Esther

 

 

 

 

Mgr-Sankale-remet-le-Rouleau-d-Esther-aux-chefs-de-la-Comm.jpg

 

Tanach (Hebrew): Psalms (Tehilim) Chapter 23

Psaume 23 en hébreu

23 תהילים   

 

1 ‏מִזְמ֥וֹר לְדָוִ֑ד יְהוָ֥ה רֹ֝עִ֗י לֹ֣א אֶחְסָֽר׃

 

‎2 ‏בִּנְא֣וֹת דֶּ֭שֶׁא יַרְבִּיצֵ֑נִי עַל־מֵ֖י מְנֻח֣וֹת יְנַהֲלֵֽנִי׃

 

‎3 ‏נַפְשִׁ֥י יְשׁוֹבֵ֑ב יַֽנְחֵ֥נִי בְמַעְגְּלֵי־צֶ֝֗דֶק לְמַ֣עַן שְׁמֽוֹ׃

 

‎4 ‏גַּ֤ם כִּֽי־אֵלֵ֨ךְ בְּגֵ֪יא צַלְמָ֡וֶת לֹא־אִ֘ירָ֤א רָ֗ע כִּי־אַתָּ֥ה עִמָּדִ֑י שִׁבְטְךָ֥ וּ֝מִשְׁעַנְתֶּ֗ךָ הֵ֣מָּה יְנַֽחֲמֻֽנִי׃

 

‎5 ‏תַּעֲרֹ֬ךְ לְפָנַ֨י׀ שֻׁלְחָ֗ן נֶ֥גֶד צֹרְרָ֑י דִּשַּׁ֖נְתָּ בַשֶּׁ֥מֶן רֹ֝אשִׁ֗י כּוֹסִ֥י רְוָיָֽה׃

 

‎6 ‏אַ֤ךְ׀ ט֤וֹב וָחֶ֣סֶד יִ֭רְדְּפוּנִי כָּל־יְמֵ֣י חַיָּ֑י וְשַׁבְתִּ֥י בְּבֵית־יְ֝הוָ֗ה לְאֹ֣רֶךְ יָמִֽים׃

 

 

 

Version dans "The Westminster Leningrad Codex" (WLC)

 

 

 

Translittération

 

1 mizəmwōr ləḏāwiḏ yəhwâ rō‘î lō’ ’eḥəsār:

 

2 binə’wōṯ deše’ yarəbîṣēnî ‘al-mê mənuḥwōṯ yənahălēnî:

 

3 nafəšî yəšwōḇēḇ yanəḥēnî ḇəma‘əgəlê-ṣeḏeq ləma‘an šəmwō:

 

4 gam kî-’ēlēḵə bəḡê’ ṣaləmāweṯ lō’-’îrā’ rā‘ kî-’atâ ‘immāḏî šiḇəṭəḵā ûmišə‘anəteḵā hēmmâ yənaḥămunî:

 

5 ta‘ărōḵə ləfānay| šuləḥān neḡeḏ ṣōrərāy diššanətā ḇaššemen rō’šî kwōsî rəwāyâ:

 

6 ’aḵə| ṭwōḇ wāḥeseḏ yirədəfûnî kāl-yəmê ḥayyāy wəšaḇətî bəḇêṯ-yəhwâ lə’ōreḵə yāmîm:

 

 

-Therese--dis-nous-ton-secret---Mgr-Louis-Sankale--1998.jpg

 

 

 

 

Histoire d'une âme, avec gravures anciennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 19:31

Troy-Davis--I-m-gonna-die-tonight--parousie.over-blog.fr.jpg

Troy Anthony Davis

né le 9 octobre 1968 en Géorgie (USA)

a grandi à Cloverdale, banlieue ouvrière de

Savannah (Georgia)

"Je vais mourir cette nuit"

 

 

 

Troy-Davis--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Sur 9 témoins à charge contre Troy Davis qui clame son innocence, 7 se sont rétractés en avouant avoir menti. Accusé d'avoir tué un policier blanc, Troy Davis sera exécuté cette nuit en Géorgie, à 01h00 du matin, heure de Paris, sans preuves matérielles, après 20 ans passés dans le "couloir de la mort" (death row), qui est réservé, aux États-Unis, aux condamnés à mort, et même aux condamnés à tort. Tous les recours en grâce ont été rejetés.

 

Patrick, l'auteur de ce blog

 

 

 

Lethal-injection-mortelle--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Arrivé au pied de la guillotine, Louis XVI considéra un instant les instruments de son supplice et demanda à Sanson si les tambours s'arrêteraient de battre. Il s'avança pour parler. On cria aux bourreaux de faire leur devoir. Pendant qu'on lui mettait les sangles, il s'écria : "Peuple, je meurs innocent !". Ensuite, se tournant vers ses bourreaux, Louis XVI déclara: "Messieurs, je suis innocent de tout ce dont on m'inculpe. Je souhaite que mon sang puisse cimenter le bonheur des Français."

 

 

Témoignage de Charles-Henri Sanson, le bourreau du roi Louis XVI, guillotiné le 21 janvier 1793 à 10h22, à Paris, sur la place de la Révolution (ancienne place Louis XV, devenue en 1795 la place de la Concorde).

 

 

 

Amnesty-International--Troy-Davis--parousie.over-blog.fr.jpg

      Mosaïque faite avec des photos de sympathisants de Troy Davis

 

 

 

 

Troy-Davis-Execution-Protest-2011-Shankbone--parousie.over-.JPG

Manifestation contre l'exécution de Troy Davis

Occupy Wall Street (New York)

17 septembre 2011

 

 

 

 

Poem for Troy Davis, Laurence H. Ebersole, parousie.over-bl

 

 

 

 

Troy-Davis-and-mom-2002--parousie.over-blog.fr.jpg

Troy Davis avec sa maman

 

 

 

 

"I die a little each day, behind these walls, mentally, emotionally and physically. It is like I have a deadly disease and the government refuses to approve the cure, that my doctors (lawyers) have discovered. Sometimes I don’t feel like a "Dead Man Walking", I feel like "The Walking Dead." I refuse to be bitter or angry because I have faith in God, that he will soften the hearts of my oppressors, to do what is right.

When I’m finally released from this Death Camp, my path will remain Righteous as I help bring an END to the DEATH PENALTY."

 

Troy Davis

 

 

 

Troy-Davis--too-much-doubt--stop-the-execution--parousie.ov.jpg

"Trop de doutes"

"Stoppez l'exécution"

 

 

 

 

Christ-electrocute--Paul-Fryer--Pieta--The-Empire-Never-.jpg

"Pietà - The Empire Never Ended"

Paul Fryer (2007)

Collection François Pinault

 

 

 

 

Troy-Davis-young--parousie.over-blog.fr.jpg

Troy Davis enfant

 

 

 

 

Christ-on-the-electric-chair--Jesus-electrocute--Paul-Fr.jpg

 

 

 

 

Troy-Davis-age-de-21-ans--parousie.over-blog.fr.jpg

Troy Davis à 21 ans

 

 

 

 

Christ-on-the-electric-chair--Jesus-sur-la-chaise-electri.jpg

 

 

 

 

Troy-Davis-picture--parousie.over-blog.fr.jpg

"Je suis Troy Davis"

 

 

 

 

Hechos sobre la pena de muerte en Estados Unidos

 

 

 

 

Facts about the Death Penalty in America

 

 

 

 

Troy-Davis--Jesus-et-Marie--parousie.over-blog.fr.jpg

Troy Anthony Davis

1968-2011

Adieu !

 

 

 

 

« Je n'avais PAS d'arme à feu.

À ceux qui s’apprêtent à m’ôter la vie,

puisse Dieu avoir pitié de vos âmes.

Puisse Dieu bénir vos âmes. »

 

 

“I did not have a gun.

For those about to take my life,

may God have mercy on your souls.

May God bless your souls.”

 

 

Troy Anthony Davis, juste avant sa mort le 21 septembre 2011 (22 septembre 2011, heure française), par injection létale au Pénitencier de Jackson (Géorgie), après 4 heures de retard sur l'horaire prévu, 4 longues heures d'agonie supplémentaires.

 


 

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 06:40

Le Monde, 26 juillet 2011, p 17, parousie.over-blog.fr

 

 

 

La Bourse dicte sa loi à l'économie mondiale, et la rumeur sur les marchés, souvent infondée et savamment calculée, est susceptible de provoquer la faillite de grands groupes bancaires et financiers en particulier, que l'on croyait à l'abri d'une banqueroute.

Les 3 grandes agences de notation (CRA, Credit rating agencies), à savoir Standard and Poor's (S&P), Moody's et Fitch Ratings, "the Big Three", au pouvoir extravagant, peuvent décider, en dégradant la note d'une économie nationale, de l'entraîner vers un funeste endettement, vers une crise majeure et durable, et vers une décrédibilisation sur la scène économique internationale. Alors, quand il s'agit de la note de la dette souveraine américaine, 1ère économie mondiale à ce jour, c'est la ruine du système économique et financier qui menace. 

De surcroît, une agence de notation chinoise, fondée en 1994, la Dagong Global Credit Rating, qui prend de plus en plus d'ampleur, prétend être un contrepoids et corriger les injustices et les défauts de notation des 3 grandes agences de notation précitées, en étant par exemple la première à avoir dégradé la note des États-Unis, et même celle de la France, entre autres.

L'économie mondialisée se joue déjà virtuellement avant d'avoir de graves répercussions réelles. L'échiquier menace l'Échiquier ! "Échec et maths". Les joueurs avancent leurs pions. Aucune structure n'est à l'abri, tout est fragile et vacillant. En un coup de dés, le krach mondial et fatal peut se profiler. L'épée de Damoclès est au-dessus de nos têtes. La roulette russe continue.

En outre, le journal "Le Monde" a publié, du 26 juillet 2011 au 8 août 2011, une fiction politico-économique en 12 épisodes, presque "prophétique", signée par un certain PHILÆ, et intitulée "Terminus pour l'euro" (Voir ci-dessous).

"Dans l'iconographie, Judas porte une bourse qui représente non seulement sa charge de trésorier au sein de la communauté des apôtres, mais aussi et surtout le salaire de sa trahison" (Wikipédia).

Dans cette jungle sans Foi ni loi, cupide et injuste, qui engendre la peur, la destruction, la ruine, le chômage, la famine et la mort, que la Sainte Vierge Marie, Trésorière du Ciel, soit notre Trésorière sur la Terre !

 

Patrick, l'auteur du blog

 

 

 

God-the-Father-by-Cima-da-Conegliano--c.-1515--parousie.ove.jpg Dieu le Père

Cima da Conegliano

vers 1515 

 

 

 

"16  Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,

 

17  et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

 

18  C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six."

 

Apocalypse 13 : 16-18 (Louis Segond)

 

 

 

Jean-Gabin--L-affaire-Dominici--1973---parousie.over-blog.f.jpg

"Je viens de commettre un péché d'amour"

Jean Gabin (Gaston Dominici) signant ses aveux

au Commissaire Sébeille (Paul Crauchet)

dans le film "L'Affaire Dominici" (1973)

 

 

 

 

Chapelle-Saint-Maurice--d-en-bas---baie-de-St-Brieuc--22---.jpgChapelle Saint-Maurice

Morieux (Côtes-d'Armor)

 

 

 

 

 

"La politique de la France ne se fait pas à la Corbeille !" 

 

Charles de Gaulle, le 28 octobre 1966

 

 

 

 

 

 

 

 

Une--Le-Monde--dimanche-7-Lundi-8-aout-2011--parousie.over.jpg

 

 

 

 

 

 

Wall-Street--Money-never-sleep--parousie.over-blog.fr.jpg

"Money never sleeps"

L'argent ne dort jamais !

 

 

 

 

 

 

Film-Wall-Street--Greed-is-good--Gordon-Gekko---parousie.ov.jpg

"Greed is good"

La cupidité, c'est bon !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0