Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 18:55

Père Joseph Tiên

béatifié le 11 décembre 2016

avec ses 16 compagnons martyrs

dans la Cathédrale du Sacré-Cœur

de Vientiane, capitale du Laos

 

 

 

Prière pour la glorification du Père Joseph Tiến

et de ses 16 compagnons martyrs du Laos

 

Seigneur notre Dieu, Tu as donné au Père Joseph Tiến

et à ses compagnons, laïcs, catéchistes et missionnaires,

le courage de transmettre la foi chrétienne en toutes circonstances.

Ils ont obéi, avec une fidélité inébranlable

aux consignes reçues du successeur de Pierre.

Ils ont aimé les pauvres, les malades et les petits au risque de leur vie.

Afin que naisse et grandisse au Laos

un peuple de croyants joyeux dans l’adversité,

ils ont voulu donner leur vie en union avec celle de Jésus,

offerte pour nous sur la Croix.

Nous voulons suivre et faire connaître aux jeunes générations

l’exemple qu’ils nous ont laissé.

Nous T’en prions, Seigneur :

puisse l’authenticité de leur vocation à la sainteté

et au martyr être bientôt reconnue.

Et par leur intercession, accorde-nous Ta grâce

que nous Te demandons maintenant avec confiance.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

 

 

 

Prière aux 17 martyrs du Laos

 

Dieu de providence infinie,

Tu as choisi le Bienheureux Joseph Tiến,

prêtre, et ses compagnons, martyrs,

pour établir ton peuple parmi les Laotiens.

Accorde, nous T'en prions, qu'en nous mettant au service

du plus petit parmi nos frères, nous puissions aussi,

à leur intercession, mériter de posséder le royaume des cieux.

Par Jésus-Christ.

 

 

 

 

Les dix-sept Martyrs

de l’Église du Laos

 

1. Le Père Joseph Tho Tiến, né le 5.12.1918 à Muang Xôi (Houaphan). Prêtre diocésain taï-deng du Vicariat de Thanh Hóa mort le 2.6.1954 à Ban Talang (Houaphan), vicariat de Vientiane.

 

2. Le Père Jean-Baptiste Malo, né le 2.6.1899 à La Grigonnais, diocèse de Nantes (France). Société des Missions Étrangères de Paris, envoyé en Chine puis au Laos, mort le 28.3.1954 à Yên Hi (Vũ Quang, Hà Tĩnh), diocèse de Vinh (Viêt-nam).

 

3. Le Père René Dubroux, né le 28.11.1914 à Haroué, diocèse de Nancy (France). Prêtre diocésain de Saint-Dié (France), puis des Missions Étrangères de Paris, mort le 19.12.1959 à Palay, vicariat de Paksé.

 

4. Le catéchiste hmong Shiong Tho [Thoj Xyooj, Khamsè], né en 1941 à Kiukatiam (Louang Prabang). Mort le 1.5.1960 à Muang Kasy (aujourd’hui Province de Vientiane), vicariat de Louang Prabang.

 

5. Le Père Mario Borzaga, né le 27.8.1932 à Trente (Italie). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 1.5.1960 à Muang Kasy (aujourd’hui Province de Vientiane), vicariat de Louang Prabang.

 

6. Le Père Louis Leroy, né le 8.10.1923 à Ducey, diocèse de Coutances (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 18.4.1961 à Ban Pha (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

7. Le Père Michel Coquelet, né le 18.8.1931 à Wignehies, diocèse de Cambrai (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort vers le 20.4.1961 à Sop Xieng (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

8. Le catéchiste Joseph Outhay Phongphumi, veuf, né en 1933 à Kham Koem, diocèse de Tharè – Nongseng (Thaïlande). Mort le 27.4.1961 à Phalane (Savannakhet), vicariat de Savannakhet.

 

9. Le Père Noël Tenaud, né le 11.11.1904 à Rocheservière, diocèse de Luçon (France). Société des Missions Étrangères de Paris, envoyé au Siam puis au Laos, mort le 27.4.1961 à Phalane (Savannakhet), vicariat de Savannakhet.

 

10. Le Père Vincent L’Hénoret, né le 12.3.1921 à Pont l’Abbé, diocèse de Quimper (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 11.5.1961 à Ban Ban / Muang Kham (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

11. Le Père Marcel Denis, né le 7.8.1919 à Alençon, diocèse de Séez (France). Société des Missions Étrangères de Paris, mort le 31.7.1961 à Kham Hè (Nhommarath, Khammouane), vicariat de Savannakhet.

 

12. Le Père Jean Wauthier, né le 22.3.1926 à Fourmies, diocèse de Cambrai (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 16.12.1967 à Ban Na (Xieng Khouang), vicariat de Vientiane.

 

13. L’élève catéchiste lavên Thomas Khampheuane Inthirath, né en mai 1952 à Nong Sim (Champassak), vicariat de Paksé. Mort le 12.5.1968 à Paksong (Champassak), vicariat de Paksé.

 

14. Le Père Lucien Galan, né le 9.12.1921 à Golinhac, diocèse de Rodez (France). Société des Missions Étrangères de Paris, envoyé en Chine puis au Laos, mort le 12.5.1968 à Paksong (Champassak), vicariat de Paksé.

 

15. Le Père Joseph Boissel, né le 20.12.1909 au Loroux, archidiocèse de Rennes (France). Missionnaire Oblat de Marie Immaculée, mort le 5.7.1969 à Hat I-Et (Bolikhamsay), vicariat de Vientiane.

 

16. Le catéchiste kmhmu’ Luc Sy, père de famille, né en 1938 à Ban Pa Hôk / Kung Hrông Tnéc (Xieng Khouang). Mort le 7.3.1970 à Dène Din (Province de Vientiane), vicariat de Vientiane.

 

17. Le saravat Maisam ‘Kèo’ Pho Inpèng, laïc kmhmu’, père de famille, né vers 1934 près de Sam Neua (Houaphan). mort le 7.3.1970 à Dène Din (Province de Vientiane), vicariat de Vientiane.

 

Nota Bene : Le catéchiste hmong Thoj Xyooj et le Père Mario Borzaga, o.m.i., ont fait l’objet d’une enquête diocésaine séparée, instruite dans l’archidiocèse de Trente (Italie).

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières Saintes et Saints Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 08:53
Sainte-Sara--parousie.over-blog.fr--2-.jpg

 

 

 

 

 

Prière à Sainte-Sara la Noire


Sara, toi la sainte patronne des voyageurs et gitans du monde entier, tu as vécu en ce lieu des Saintes-Maries-de-la-Mer. Tu es venue d’un lointain pays au-delà des mers. J’aime venir te retrouver ici, te dire tout ce que j’ai dans le cœur, te confier mes peines et mes joies. Je te prie pour tous les membres de ma famille et tous mes amis. Sara, veille sur moi !



Saintes-Marie-Salome-et-Marie-Jacobe.jpg 


Prière aux Saintes Maries Jacobé et Salomé


Ô Sainte Marie-Jacobé et Sainte Marie-Salomé, je viens vous prier dans cette église des Saintes-Maries-de-la-Mer, le cœur rempli de toutes les peines et les joies de ma vie. Je demande votre protection. Aidez-moi à aimer Jésus comme vous L'avez aimé. Aidez-moi à suivre Jésus comme vous L'avez suivi, jusqu'à Sa mort sur la Croix. Donnez-moi de croire en Sa Résurrection comme vous y avez cru en trouvant Son tombeau vide. Puis donnez-moi le désir et la force d'annoncer Son Évangile, la Bonne Nouvelle de Son message d'Amour, comme vous l'avez fait sur cette terre de Provence.

 

 

Sainte-Sarah la noire on Facebook

 

 

 

 

 

Gypsies--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Le cantique des Gitans


Marie de Judée

Couronnée de rayons,

Aux lieux où est morte Mireille

Nous voici de nouveau !


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Car tu es, Sainte Sara,

Depuis toujours comme aujourd'hui,

La tour d'Or qui enferme

Notre secret d'orgueil.


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Tu es le lien qui unit,

Du Couchant au Levant,

Sur les routes poussiéreuses,

Nos hordes errantes.


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Tu es la forte Sagesse

Qui éloigne nos nations

De la voie tortueuse

Des civilisations.


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Tu es l'étoile qui brille

Pour nous montrer le chemin,

Et de notre patrie

Tu connais, seule, les limites.


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Tu es notre âme en prière

Devant l'immensité,

Et tu es l'impulsion altière

De notre liberté !


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Du Soleil couchant

Nous sommes les fils

Et nous connaissons la catastrophe folle

Qui engloutit l'Occident.


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Bien avant le Calvaire,

Jésus ! La même mer

Baignait le sanctuaire

Qui devint ton autel.


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Et lorsque Sara, marquée au front

Par la grâce,

Régna sur nos contrées,

Elle fit, la première, le signe de la Croix.


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


Christ ! Quelle fierté immense

Monte de nos coeurs !

Au rivage de Provence

Tu nous as choisis d'abord !


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !


O fleur de notre race,

Sara, garde-nous là-haut,

Pour camper, une place

Sur le Territoire Eternel !


Refrain

Sainte Sara la brune,

O reine des Gitans !

Depuis combien de milliers de lunes

Venons-nous chaque année !

 


Cantique de Folco de Baroncelli,

pour la Fête des Saintes-Maries de 1937.

 

 

 

 

 

Pelerinage-Sainte-Sara-2010--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Pèlerinage 2 Sainte-Sara 2010, parousie.over-blog.fr

 

 

        Prière à Sainte-Sara la Kali  

 

Sara, Sara, Sainte et amie,

écoute-moi, je t'en supplie ;

Sara, Sara, Sainte et amie,

entends ma voix, ma voix qui prie.

Tu es de tous, de tous nos voyages,

car nous te portons dans le coeur,

tu nous redonnnes le courage

quand tombe sur nous le malheur.

Nous t'offrons de jolis manteaux,

en Camargue, aux Saintes-Maries ;

pour nous, ici, tout est plus beau,

car nous y repuisons la vie.

Pour notre grand pèlerinage,

tu es sacrée comme une reine ;

nous venons ici d'âge en âge

te prouver notre Foi chrétienne.

Nous te confions nos secrets,

nous te présentons nos enfants,

nous t'apportons de gros bouquets,

nous t'embrassons le coeur battant.

Ce soir, nous chanterons pour toi,

nous danserons autour du feu,

nous ne serons plus qu'une voix

qui monte, à travers toi, vers Dieu.


 

Pelerinage-2-Sainte-Sara-2010--parousie.over-blog-copie-1.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick Parousie - dans Saintes et Saints Gitans Prières
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 07:44

Jan-Nepomucky-karluv-most--parousie.over-blog.fr.jpg

Jan Nepomucký

Johánek z Pomuka

1340-1393

 

 

Nepomuk-znak.png

 

 

Prière à Saint Jean Népomucène

 

Quel insigne honneur le Fils de Dieu vous a réservé, Ô glorieux martyr, en vous choisissant pour attester, par le témoignage de votre sang, le soin avec lequel Il veille sur le secret auguste qui entoure et protège le Sacrement de la Réconciliation ! D'autres que vous ont éprouvé, sans faiblir davantage, le poids de ce secret qui est le rempart inviolable du mystère de Miséricorde ; mais c'est vous, Ô Jean, que le Ciel a choisi pour rendre le solennel témoignage de la discrétion sacerdotale. Vos combats n'ont pas seulement été connus des Anges ; votre martyre a été public, et la piété des fidèles honore votre courage comme la preuve vivante de l'engagement qu'a daigné prendre le Bon Pasteur de rendre facile aux brebis le retour au bercail.

Nous nous adressons à vous, saint martyr, en ce jour de votre triomphe *, pour vous supplier d'avoir compassion des pécheurs. Ministre si éprouvé du Sacrement de Pénitence, vous voyez combien d'âmes négligent en ces jours de faire usage du moyen que notre Sauveur Ressuscité a préparé pour leur salut. Au lieu de saisir cette seconde planche qu'Il leur offrait après le naufrage, ils se laissent aller au gré des flots qui les entraînent dans l'abîme. Des multitudes innombrables de chrétiens ont été sourds, cette année encore, à l'appel de la Sainte É glise, qui les conviait avec tant d'instances à s'approcher d'un tribunal qui n'est dressé que pour la réconciliation. Intercédez, Ô Jean, pour ces aveugles, pour ces imprudents, pour ces ingrats. Obtenez-leur cette Grâce qui les abattra aux pieds du Dieu des Miséricordes, toujours disposé à pardonner.

Il en est d'autres qui recourent au Sacrement de Pénitence, mais n'apportent pas les dispositions nécessaires pour y recevoir la justification de leurs âmes.

Eclairez-les, Ô illustre martyr, sur le danger qu'ils courent en s'exposant à profaner le Sang de la Rédemption. Inspirez à tous ceux qui se présentent au Saint tribunal la sincérité de l'aveu et la contrition du cœur, afin que la vie de notre Divin Ressuscité s'établisse en eux, et qu'ils ne la perdent plus. Par votre puissante intercession, suscitez des ministres zélés et fidèles de ce grand Sacrement dont vous fûtes le martyr ; bénissez leurs efforts, afin que par eux le nombre des enfants de Dieu s'accroisse, et que la Grâce du Saint-Esprit possède un plus grand nombre de cœurs.

Jetez aussi un regard sur votre patrie terrestre, sur cette Bohême où habite un peuple fidèle qui vous aime et vous honore. Le champ de l'Église cependant n'y est pas sans ivraie. Après votre glorieux trépas, Ô saint martyr, l'homme ennemi ne tarda pas à venir semer cette herbe maudite de l'hérésie sur le sillon que vous aviez tracé. Préservez le froment du Seigneur, et étendez votre compassion jusque sur cette malheureuse ivraie ; car elle peut, par la Divine Grâce de la Foi, devenir froment à son tour. Assurez à cette terre de votre naissance la paix qu'on voudrait lui ravir en ces jours, et garantissez son peuple des pièges qui lui sont tendus.

 

* Précisez cette phrase le jour de la fête de Saint Jean Népomucène, le 20 mars (quelquefois fêté le 16 mai).

 

Note : Saint Jean Népomucène est réputé pour porter chance et bonheur.

 

 

Martiri--per-Szymon-Czechowicz--Museu-Nacional-de-Varsovia.jpg

 

 

 

 

 

 

Plaque-commemorative-en-l-honneur-de-Saint-Nepomucene--P.jpg

 


 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES - dans Saintes et Saints
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 14:50

Paulette Callabat

laïque consacrée de l'Institut séculier Caritas Christi

née le 6 septembre 1923 à Carcassonne (Aude)

morte le 27 juillet 2005 à Limoux (Aude)

 

 

Acte d'offrande à Dieu de Paulette Callabat
Vendredi Saint, 19 avril 1957
 
Ce soir, Père, je vous ai dit mon désir
de m’offrir à vous comme victime
participant de près à la Passion et à la Croix de Jésus,
avec la Vierge Marie et tous ceux et
celles que vous avez acceptés.
 
Je sais que je n’en suis pas digne,
mais je vous demande de me préparer.
 
Je sais que ce désir viens de vous
et vous m’avez permis aujourd’hui de le formuler,
 
votre Esprit Saint l'a rendu réel,
je le porte en moi dans l’attente du jour,
où faisant partie d’une famille spirituelle constituée,
il arrivera à maturité,
 
et je pourrai dans un élan de tout mon être,
que je voudrais généreux et rempli d’amour,
me livrer humblement à vous.
 
En vous demandant de m’accepter
en victime pour continuer un peu la Passion de Jésus.

 

 

Paulette Callabat, future Bienheureuse ?!

(Site du Diocèse de Carcassonne et Narbonne)

 

 

par l'intercession de Paulette Callabat
et pour demander sa béatification
 
Seigneur,
Dieu de tendresse et de miséricorde,
Paulette a vécu toute sa vie
sous Ton regard et dans Ton amour.
 
Elle a reconnu le visage de Ton Fils
dans les pauvres, les souffrants,
les rejetés, les immigrés.
 
Tu lui as accordé la grâce
de s’oublier pour qu’à travers elle,
ils puissent Te reconnaître.
 
Pour elle, aimer, Te faire aimer,
ne faisait qu’un.
 
C’est à Marie qu’elle confiait tous les jours
la fidélité de sa vie.
 
Nous Te demandons humblement
de l’accueillir dans Ta gloire,
et que vienne sa béatification
pour nous aider à l’imiter
dans le service des frères et la prière fervente.
 
Dieu d’Amour, par son intercession,
daigne accepter les grâces que nous Te demandons
pour le bien de l’Eglise et le salut de tous.
 

Imprimatur : Mgr Alain Planet

Evêque de Carcassonne et Narbonne

25 mars 2014

 
Les personnes qui obtiennent des grâces par l’intercession de Paulette sont invitées à écrire à :
Postulation de la cause de Paulette
2, place du Presbytère - 11300 Limoux
 
 
 
 
 
 
Note : Après la requête conjointe de l'Association "Les Amis de Paulette Callabat" et de la paroisse Saint-Jean-XXIII-en-Razès comme acteurs de la Cause en béatification de Paulette Callabat, présentée le 13 septembre 2012, le Nihil Obstat a été prononcé le 1er avril 2014 par la Congrégation pour la Cause des Saints, et l'enquête diocésaine a commencé lors de sa première séance à l'Evêché de Carcassonne et Narbonne le 13 mai 2014, suite au décret officiel de Mgr Planet, Evêque de Carcassonne et Narbonne, le 13 avril 2014.  Le diacre Philippe Lecomte a été nommé postulateur de la Cause.
 
 
 
Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 08:01

------------Marie-en-coreen-parousie.ove.jpg

 

124 Martyrs of Korea

Les 124 Martyrs de Corée

Béatification par le Pape François

le samedi 16 août 2014 à Séoul

 

08 December 1791 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

1. YUN JI-CHUNG PAULUS *

윤지충 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1759 in Jinsan, Jeolla-do (South Korea)

 

2. GWON SANG-YEON IACOBUS *

권상연 야고보

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1751 in Jinsan, Jeolla-do (South Korea)

 

 

28 January 1793 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

3. WON SI-JANG PETRUS

원시장 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1732 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

28 June 1795 in Seoul (South Korea)

 

4. YUN YU-IL PAULUS **

윤유일 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1760 in Yeoju, Geonggi-do (South Korea)

 

5. CHOE IN-GIL MATTHAEUS **

최인길 마티아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1764 in Seoul (South Korea)

 

6. JI HWANG SABAS **

지 황 사바

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1767 in Seoul (South Korea)

 

 

24 July 1798 in Jeongsan, Chungcheong-do (South Korea)

 

7. YI DO-GI PAULUS

이도기 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1743 in Cheongyang, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

21 January 1799 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

8. BANG FRANCISCUS

방 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Myeoncheon, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

03 April 1799 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

9. PAK CHWI-DEUK LAURENTIUS

박취득 라우렌시오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1766 in Myeoncheon, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

03 April 1799 in Cheongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

10. WON SI-BO IACOBUS

원시보 야고보

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1730 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

? 1799 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

11. JEONG SAN-PIL PETRUS

정산필 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

07 January 1800 in Cheongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

12. BAE GWAN-GYEOM FRANCISCUS

배관겸 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1740-50 in Dangjin, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

09 January 1800 in Haemi, Chungcheong-do (South Korea)

 

13. IN EON-MIN MARTINUS

인언민 마르티노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1737 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

14. YI BO-HYEON FRANCISCUS

이보현 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1773 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

27 March 1801 in Cheongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

15. JO YONG-SAM PETRUS

조용삼 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Yanggeon, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

early April 1801 at the Small West Gate, Seoul (South Korea)

 

16. SIM A-GI BARBARA

심아기 바르바라

young layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1783 in Gwangju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

08 April 1801 at the Small West Gate, Seoul (South Korea)

 

17. CHOE CHANG-HYEON IOANNES

최창현 요한

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1759 in Seoul (South Korea)

 

18. JEONG YAK-JONG AUGUSTINUS

정약종 아우구스티노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1760 in Gwangju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

19. HONG GYO-MAN FRANCISCUS XAVERIUS

홍교만 F. 하비에르

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1738 in Seoul (South Korea)

 

20. CHOE PIL-GONG THOMAS

최필공 토마스

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1744 in Seoul (South Korea)

 

21. HONG NAK-MIN LUCAS

홍낙민 루가

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1751 in Yesan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

25 April 1801 in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

22. CHOE CHANG-JU MARCELLINUS

최창주 마르첼리노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1749 in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

23. YI JUNG-BAE MARTINUS

이중배 마르티노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1751 in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

24. WON GYEONG-DO IOANNES

원경도 요한

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1774 in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

27 April 1801 in Yanggeun, Gyeonggi-do (South Korea)

 

25. YUN YU-O IACOBUS **

윤유오 야고보

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

May 1801 in Seoul (South Korea)

 

26. GIM I-U BARNABAS

김이우 바르나바

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Myeongraebang, Seoul (South Korea)

 

 

14 May 1801 at the Small West Gate, Seoul (South Korea)

 

27. CHOE PIL-JE PETRUS

최필제 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1770 in Seoul (South Korea)

 

28. YUN UN-HYE LUCIA **

윤운혜 루치아

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: ? in Gyeonggi-do (South Korea)

 

29. JEONG BOK-HYE CANDIDA

정복혜 칸디다

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: ? near Seoul (South Korea)

 

30. JEONG IN-HYEOK THADDEUS

정인혁 타데오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Seoul (South Korea)

 

31. JEONG CHEOL-SANG CAROLUS

정철상 가롤로

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: ? in Gwangju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

31 May 1801 in Saenamteo, Seoul (South Korea)

 

32. CHU MUN-MO [ZHOU WENMO] IACOBUS **

주문모 야고보

priest of the apostolic vicariate of Beijing

born: 1752 in Suzhou, Jiangsu (China)

 

 

end of May 1801 in Gongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

33. YI GUK-SEUNG PAULUS

이국승 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1772 in Eumseong, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

02 July 1801 at the Small West Gate, Seoul (South Korea)

 

34. GANG WAN-SUK COLUMBA

강완숙 골롬바

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1761 in Naepo, Chungcheong-do (South Korea)

 

35. GANG GYEONG-BOK SUSANNA

강경복 수산나

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1762

 

36. GIM HYEON-U MATTHAEUS

김현우 마태오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1775 in Myeongraebang, Seoul (South Korea)

 

37. MUN YEONG-IN BIBIANA

문영인 비비안나

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1776 in Seoul (South Korea)

 

38. GIM YEON-I IULIANA

김연이 율리안나

young layperson of the apostolic vicariate of Korea

born:

 

39. YI HYEON ANTONIUS

이 현 안토니오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

40. CHOE IN-CHEOL IGNATIUS

최인철 이냐시오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Seoul (South Korea)

 

41. HAN SIN-AE AGATHA

한신애 아가타

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Boryeong, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

03/04 July 1801 in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

42. JEONG SUN-MAE BARBARA

정순매 바르바라

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1777 in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

04 July 1801 in Yanggeun, Gyeonggi-do (South Korea)

 

43. YUN JEOM-HYE AGATHA **

윤점혜 아가타

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

25 August 1801 in Yesan, Chungcheong-do (South Korea)

 

44. GIM GWANG-OK ANDREAS

김광옥 안드레아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1841 in Yesan, Chungcheong-do (South Korea)

 

45. GIM JEONG-DUK PETRUS

김정득 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Daeheung, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

26 August 1801 in GIMje, Jeolla-do (South Korea)

 

46. HAN JEONG-HEUM STANISLAUS

한정흠 스타니슬라오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1756 in GIMje, Jeolla-do (South Korea)

 

 

27 August 1801 in Mujang, Jeolla-do (South Korea)

 

47. CHOE YEO-GYEOM MATTHIAS

최여겸 마티아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1763 in Mujang, Jeolla-do (South Korea)

 

 

27/28 August 1801 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

48. GIM CHEON-AE ANDREAS

김천애 안드레아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1760

 

 

04 October 1801 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

49. GIM JONG-GYO FRANCISCUS

김종교 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1754 in Seoul (South Korea)

 

50. HONG PIL-JU PHILIPPUS

홍필주 필립보

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1774 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

24 October 1801 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

51. YU HANG-GEOM AUGUSTINUS *

유항검 아우구스티노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1756 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

52. YUN JI-HEON FRANCISCUS

윤지헌 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1764 in Jinsan, Jeolla-do (South Korea)

 

 

Yu Jung-cheol Ioannes14 November 1801 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

53. YU JUNG-CHEOL IOANNES *

유중철 요한

young layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: 1779 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

54. YU MUN-SEOK IOANNES

유문석 요한

young layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1784 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

 

10 December 1801 at the Small West Gate, Seoul (South Korea)

 

55. HYEON GYE-HEUM FLORUS

현계흠 플로로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1763 in Seoul (South Korea)

 

 

25 January 1802 in Cheongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

56. GIM SA-JIP FRANCISCUS

김사집 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1744 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

29 January 1802 at the Small West Gate, Seoul (South Korea)

 

57. SON GYEONG-YUN GERVASIUS

손경윤 제르바시오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1760 in Seoul (South Korea)

 

58. YI GYEONG-DO CAROLUS

이경도 가롤로

young layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1780 in Seoul (South Korea)

 

59. GIM GYE-WAN SIMON

김계완 시몬

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Seoul (South Korea)

 

60. JEONG GWANG-SU BARNABAS **

정광수 바르나바

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: ? in Yeoju, Gyeonggi-do (South Korea)

 

61. HONG IK-MAN ANTONIUS

홍익만 안토니오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Yanggeun, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

30 January 1802 in Namhansanseong, Gyeonggi-do (South Korea)

 

62. HAN DEOK-UN THOMAS

한덕운 토마스

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1752 in Hongju, Chungcheong-do(South Korea)

 

 

30 January 1802 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

63. HWANG IL-GWANG SIMON

황일광 시몬

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1757 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

30 January 1802 in Pocheon, Gyeonggi-do (South Korea)

 

64. HONG IN LEO

홍 인 레오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1758 in Seoul (South Korea)

 

 

30 January 1802 in Yanggeun, Gyeonggi-do (South Korea)

 

65. KWON SANG-MUN SEBASTIANUS

권상문 세바스티아노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1769 in Yanggeun, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

Yi Sun-i Lutgarda

31 January 1802 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

66. YI SUN-I LUTGARDA *

이순이 누갈다

young layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: 1782 in Seoul (South Korea)

 

67. YU JUNG-SEONG MATTHAEUS

유중성 마태오

young layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1784 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

 

01 December 1814 in Haemi, Chungcheong-do (South Korea)

 

68. GIM JIN-HU PIUS

김진후 비오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1739 in Myeoncheon, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

end of April 1815 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

69. GIM YUN-DEOK AGATHA MAGDALENA

김윤덕 아가타 막달레나

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1765 in Sangju, Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

May (or June) 1815 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

70. GIM SI-U ALEXIUS

김시우 알렉시오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1782 in Cheongyang, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

May 1815 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

71. CHOE BONG-HAN FRANCISCUS

최봉한 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

05 December 1815 in Wonju, Gangwon-do (South Korea)

 

72. GIM GANG-I SIMON

김강이 시몬

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1765 in Seosan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

end of 1815 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

73. SEO SEOK-BONG ANDREAS

서석봉 안드레아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born:

 

 

19 December 1816 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

74. GIM HUI-SEONG FRANCISCUS

김희성 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1765 in Yesan, Chungcheong-do (South Korea)

 

75. KU SEONG-YEOL BARBARA

구성열 바르바라

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1776 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

76. YI SIM-I ANNA

이시임 안나

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: 1782 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

77. KO SEONG-DAE PETRUS

고성대 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

78. KO SEONG-UN IOSEPHUS

고성운 요셉

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

79. GIM JONG-HAN ANDREAS

김종한 안드레아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Myeoncheon, Chungcheong-do (South Korea)

 

80. GIM HWA-CHUN IACOBUS

김화춘 야고보

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Cheongyang, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

03 August 1819 in Seoul (South Korea)

 

81. JO SUK PETRUS

조 숙 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: 1787 in Yanggeun, Gyeonggi-do (South Korea)

 

82. KWON CHEON-RYE TERESA

권천례 데레사

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: 1784 in Yanggeun, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

27 June 1827 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

83. YI GYEONG-EON PAULUS

이경언 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1792 in Seoul (South Korea)

 

 

15 November 1827 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

84. PAK GYEONG-HWA PAULUS

박경화 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1757 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

03 December 1828 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

85. GIM SE-BAK AMBROSIUS

김세박 암브로시오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1761 in Seoul (South Korea)

 

 

1835 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

86. AN GUN-SIM RICHARDUS

안군심 리카르도

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1774 in Boryeong, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

26 May 1839 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

87. YI JAE-HAENG ANDREAS

이재행 안드레아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1776 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

88. PAK SA-UI ANDREAS

박사의 안드레아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1792 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

89. GIM SA-GEON ANDREAS

김사건 안드레아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1794 in Seosan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

29 May 1839 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

90. YI IL-EON IOB

이일언 욥

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1767 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

91. SIN TAE-BO PETRUS

신태보 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1769 in Gyeonggi-do (South Korea)

 

92. YI TAE-GWON PETRUS

이태권 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1782 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

93. JEONG TAE-BONG PAULUS

정태봉 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1796 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

94. GIM DAE-GWON PETRUS

김대권 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Cheongyang, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

06 September 1839 in Wonju, Gangwon-do (South Korea)

 

95. CHO HAE-SONG IOANNES

최해성 요한

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1811 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

ca. October 1839 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

96. GIM JO-I ANASTASIA

김조이 아나스타시아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1789 in Deoksan, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

11 November 1839 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

97. SIM JO-I BARBARA

심조이 바르바라

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1813 in Incheon, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

05/06 December 1839 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

98. YI BONG-GEUM ANASTASIA

이봉금 아나스타시아

child of the apostolic vicariate of Korea

born: ca. 1827

 

 

08/09 December 1839 in Wonju, Jeolla-do (South Korea)

 

99. CHOE BRIGIDA

최 비르짓다

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: 1783 in Chungcheong-do (South Korea)

 

 

04 January 1840 in Jeonju, Jeolla-do (South Korea)

 

100. HONG JAE-YEONG PROTASIUS

홍재영 프로타시오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1780 in Yesan, Chungcheong-do (South Korea)

 

101. CHOE JO-I BARBARA

최조이 바르바라

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1790 in Yejou, Gyeonggi-do (South Korea)

 

102. YI JO-I MAGDALENA

이조이 막달레나

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1808

 

103. OH JONG-RYE IACOBUS

오종례 야고보

young layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1821 in Eunjin, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

31 January 1840 in Danggogae, Seoul (South Korea)

 

104. YI SEONG-RYE MARIA

이성례 마리아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1801 in Hongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

1866 in Cheongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

105. JANG THOMAS

장 토마스

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1815 in Suwon, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

1866 in Haman, Gyeongsang-do (South Korea)

 

106. KU HAN-SEON THADDAEUS

구한선 타데오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1844 in Haman, Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

26/27 March 1866 in Cheongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

107. OH BAN-JI PAULUS

오반지 바오로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1813 in Jincheon, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

31 (or 18. March 1866 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

108. SIN SEOK-BOK MARCUS

신석복 마르코

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1828 in Milyang, Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

16 December 1866 in Gongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

109. GIM WON-JUNG STEPHANUS

김원중 스테파노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1813 in Jincheon, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

1867 in Seoul (South Korea)

 

110. SONG BENEDICTUS

송 베네딕도

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1798 in Chungju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

1867 in Seoul (South Korea)

 

111. SONG PETRUS

송 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1821 in Chungju, Chungcheong-do (South Korea)

 

 

1867 in Seoul (South Korea)

 

112. YI ANNA

이 안나

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1841 in Incheon, Gyeonggi-do (South Korea)

 

 

January 1867 in Tongyeong, Gyeongsang-do (South Korea)

 

113. GIM GI-RYANG FELIX PETRUS

김기량 펠릭스베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1816 in Hamdeok-ri, Jeju (South Korea)

 

 

January 1867 in Sangju, Gyeongsang-do (South Korea)

 

114. PAK SANG-GEUN MATTHIAS

박상근 마티아

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1837 in Mungyeong, Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

25 January 1867 in Jinju, Gyeongsang-do (South Korea)

 

115. JEONG CHAN-MUN ANTONIUS

정찬문 안토니오

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1822 in Jinju, Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

summer 1868 in Dongrae, Gyeongsang-do (South Korea)

 

116. YI JEONG-SIK IOANNES

이정식 요한

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1794 in Dongrae, Gyeongsang-do (South Korea)

 

117. YANG JAE-HYEON MARTINUS

양재현 마르티노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1827 in Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

14 September 1868 in Ulsan, Gyeongsang-do (South Korea)

 

118. YI YANG-DEUNG PETRUS

이양등 베드로

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: ? in Gyeongsang-do (South Korea)

 

119. GIM JONG-RYUN LUCAS

김종륜 루가

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1819 in Gongju, Chungcheong-do (South Korea)

 

120. HEO IN-BAEK IACOBUS

허인백 야고보

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1822 in Gimhae, Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

28 September 1868 in Juksan, Gyeonggi-do (South Korea)

 

121. PAK GYEONG-JIN FRANCISCUS

박경진 프란치스코

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: 1835 in Chungcheong-do (South Korea)

 

122. OH MARGARITA

오 마르가리타

layperson of the apostolic vicariate of Korea; married

born: ?

 

 

12 October 1868 in Daegu, Gyeongsang-do (South Korea)

 

123. PAK DAE-SIK VICTORINUS

박대식 빅토리노

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1812 in Gimhae, Gyeongsang-do (South Korea)

 

 

01 April 1888 in Jinju, Gyeongsang-do (South Korea)

 

124. YUN BONG-MUN IOSEPHUS (or PETRUS)

윤봉문 요셉 (베드로)

layperson of the apostolic vicariate of Korea

born: 1852 in Gyeongju, Gyeongsang-do (South Korea)

 

competent forum: Seoul

CCS protocol number: 1664 (* original names in prot. no. 1664; ** formerly prot. no. 2119)

type of cause: martyrdom

 

nihil obstat: 12 April 1989 (*); 01 October 1996 (**); 06 October 2003

opening of diocesan inquiry: 05 July 2004

closing of diocesan inquiry: 20 May 2009

decree on validity of diocesan inquiry: 19 November 2010

submission of Positio to CCS: 2012

session of historical consultants:

particular meeting of theological consultors:

session of cardinal and bishop members of the CCS:

promulgation of decree on martyrdom: 07 February 2014

beatification: 16 August 2014

 

postulator: Rev. Kim Jong-su John

petitioner: [see Martyrs of Korea (I): Kim Tae-gŏn Andreas,

Chŏng Ha-sang Paulus, and 101 Companions]

website: www.koreanmartyrs.or.kr/sbss124_2.php

 

Source : newsaints.faithweb.com

 

 

 

103 Martyrs de Corée

한국의 가톨릭 성인

 

 

133 Martyrs de Corée

 

 

124위 순교자리스트 (시복시성 심사중)

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 09:11

Gif-lumineux-halo-Marthe-Robin-parousie.over-blog.fr.gif

Marthe Robin

Cofondatrice, avec le Père Finet, des Foyers de Charité

née le 13 mars 1902 à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme)

morte le 6 février 1981 à Châteauneuf-de-Galaure

enterrée au cimetière de Saint-Bonnet

 

Coeurs-Saints-Jesus-Marie-parousie.over-blog.fr.jpg

 

"On devient saint en s'oubliant.

Devenir sainte, c'est mon devoir, Dieu m'y appelle !"

 

Marthe Robin

 

Priere-pour-la-beatification-de-Marthe-Robin-parousie.ove.jpg

Prière pour la béatification de la Servante de Dieu Marthe Robin

 

 

Visite virtuelle de la

chambre de Marthe Robin

 

 

Texte fondateur des Foyers de Charité

martherobin.com

 

"Marthe transcrit les paroles du Christ lui décrivant l'Œuvre des Foyers de Charité qu'Il désire voir naître dans l'Église."

 

"C’est alors qu’Il me parla de l’Œuvre splendide qu’il voulait réaliser ici à la gloire du Père, pour l’extension de son règne dans toute l’Église et pour la régénération du monde tout entier, par l’enseignement religieux qui y serait donné et dont l’action surnaturelle et divine s’étendrait dans tout l’univers.

Œuvre à laquelle je devais tout spécialement travailler et me donner, suivant son commandement et ses conseils divins, sous la direction du prêtre que de tout temps il avait choisi et élu dans son Cœur pour son édification et auquel il donnerait un jour des collaborateurs fidèles et dévoués pour l’aider à absoudre, à instruire et à nourrir les âmes et les conduire à son amour.

Collaborateurs que son prêtre aurait à choisir lui-même dans la lumière et sous l’inspiration de l’Esprit Saint qu’il lui prodiguerait en surabondance s’il était docile à ses ordres, et avec lesquels il vivrait dans la plus fraternelle union et la plus parfaite harmonie.

« Je répandrai sur l’Œuvre et sur chacun de ses membres des flots de lumière et de grâces ! J’y opérerai des prodiges étonnants ! Et ma Très Sainte Mère y accomplira elle-même des merveilles éclatantes. Je m’y réserve une multitude incomparable de grâces que je n’ai jamais encore jusqu’à ce jour répandues dans mon Église et que je ne répandrai nulle part ailleurs qu’en ces lieux. Les mêmes merveilles qu’aux premiers jours de mon Église s’y reproduiront, et de plus grandes encore.

Ma Très Sainte Mère, qui sera la Reine glorieusement aimée et écoutée en ce Foyer de mon amour qu’elle conduira elle-même par sa présence toute maternelle, y connaîtra un véritable triomphe qui rejaillira au loin et sera connu des points les plus reculés de la terre.

Le prêtre que je me prépare pour son établissement et pour son immense développement sera un apôtre d’une très grande influence. Il y fera du reste de magnifiques conquêtes et des conversions nombreuses et inespérées... Néanmoins, il ne pourra jamais rien faire sans toi, ni loin de toi.

C’est par toi que je veux lui transmettre mes ordres et lui faire connaître ma volonté. C’est par toi, à ta prière et à ton incessant holocauste, que je veux lui communiquer ma lumière et ma grâce. Tu lui diras tout, au fur et à mesure, ce que je demande. Tu ne pourras de même jamais rien faire sans lui.

Je veux établir entre lui et toi, entre son âme et la tienne, l’union la plus parfaite et la plus intime que je n’aie jamais conçue dans mon Cœur... Une union semblable à la mienne avec ma Très Sainte Mère... Une union semblable à la mienne avec toi. Je la veux si belle et si pure que les anges eux-mêmes en seront émus. Je veux qu’il y ait entre vous une très grande intimité de vie. Je veux vous confondre en moi pour la mission que je veux vous confier, pour toutes les âmes que je veux vous donner, et pour la gloire de mon nom.

Ne tremble pas, c’est moi qui veux ainsi... C’est moi qui ferai tout... Je serai la lumière et la force. Je serai l’amour et la vie en chacune de vos âmes, en qui je veux régner en Souverain et en Maître absolu. »

Il me dit que le prêtre dont il me parlait était celui qui serait chargé de me conduire et de me guider selon ses vues éternelles en moi, ajoutant qu’il me le ferait connaître à son heure, pour lui faire savoir sa souveraine volonté pour l’Œuvre et l’immensité de ses desseins d’amour sur lui et sur moi.

Je compris à ce moment ce que je n’avais jamais osé ou plutôt ce que je m’étais refusé de croire jusqu’alors, c’est-à-dire que c’était dans la paroisse même que devait s’accomplir cette Œuvre que le Seigneur appelait la grande Œuvre de son amour, dont il m’avait déjà parlé tant de fois et pour laquelle il montrait actuellement tant d’insistance, demandant même que l’on fasse sans tarder la première fondation par la création d’une école pour enfants et jeunes filles qu’il promettait, avec la Très Sainte Vierge, de combler de son amour et de leur divine protection, en disant que l’école serait un jour une des branches de l’Œuvre d’un rayonnement efficace.

J’étais interdite !... À peine encore si j’osais croire aux divines paroles du Seigneur tant j’avais peur de me tromper, devinant toute la gravité et les conséquences inouïes d’une telle communication. Et ce que je n’arrivais pas du tout à comprendre, c’était la participation directe qui m’était imposée dans tout cela. Mais je n’avais pas à discuter les ordres de Dieu, je n’avais plus qu’à m’incliner et à obéir, puisque je devais faire part tout de suite de ce qui m’avait été dit.

Quel martyre et quel supplice était le mien !... Je suffoquais d’angoisse à la seule pensée de ce que j’avais à dire, tellement je redoutais de parler. Mais le Seigneur ayant insisté avec une telle autorité cette fois, que je ne pouvais attendre davantage. À ce moment, Jésus ouvrit les bras en un geste glorieux de bénédiction et d’amour, les yeux baissés vers la terre qu’il couvrait majestueusement de son ombre, en la considérant avec une tendresse et une complaisance ineffables. Après un moment de cette attitude, il me désigna l’endroit précis où il désirait son Œuvre et qu’il fallait acquérir.

Après un moment, il continua : « Oui, je veux faire ici quelque chose de nouveau et de très grand pour notre gloire, à cause de toi... À cause de tout ce que je fais et veux faire en toi, et par toi en qui je veux me glorifier à l’infini ! Je veux recevoir ici un amour et une gloire infinie !... Je veux y connaître un honneur et un témoignage incomparables... Je veux que tous les membres de l’Œuvre soient des saints ! Qu’ils rayonnent par l’exemple d’une vie profondément surnaturelle, par l’exercice incessant de la charité, par leur dévouement à toute épreuve... et enfin par le don de soi à chacun et à tous dans un don total à Dieu. »

Après cela, il reparla de l’Œuvre : « Sa création, dit-il, sera le refuge des grandes détresses humaines qui viendront y puiser la consolation et l’espérance ; et l’abri de ses murs, le signe évident de ma volonté et l’appel émouvant de mon Cœur aux pécheurs innombrables qui viendront de toutes parts, attirés par ma Mère et par moi, y chercher la lumière et la guérison de leurs maux dans mon pardon divin.

Je veux qu’elle soit un Foyer éclatant de Lumière, de Charité, d’Amour ; le centre unique des grandes résurrections spirituelles après la défaite matérielle des peuples et de leurs erreurs sataniques ; l’oasis vivifiante aux âmes de bonne volonté, aux âmes anxieuses et découragées, aux pécheurs endurcis et sceptiques... la maison de mon Cœur ouvert à tous. Son rayonnement grandira à la mesure de l’infini et de l’éternel.

Des prêtres nombreux, animés de l’ardent désir de la perfection, viendront aussi s’y édifier, s’y instruire et s’y sanctifier. J’y attirerai de même des personnalités de divers peuples qui recevront ici, par tout ce qu’ils verront et apprendront, le sens véritable et la sublime grandeur de la vie et les vraies voies du salut.

Qu’on l’édifie donc sans arrêt, malgré les difficultés de l’heure et les angoisses croissantes !... Ma volonté l’exige !... N’est-ce pas aux époques les plus mouvementées et les plus troublées, parmi les batailles, les incendies et les ruines, que s’est épanouie l’immense et admirable floraison de mes Œuvres divines et de mon amour ? »"

 


Agrandir le plan

 

Tableau-Marie-Mediatrice-apporte-par-Pere-Finet-10.2.193.jpg

Tableau de "Marie Médiatrice de Toutes Grâces"

apporté par le Père Georges Finet à Marthe Robin

lors de leur première rencontre à

Châteauneuf-de-Galaure, le lundi 10 février 1936

 

 

"Genèse des Foyers de Charité"

foyer-de-charite.com

 

"Extraits du récit du Père Finet, qui rencontre Marthe Robin pour la première fois le 10 février 1936.

Cette rencontre signe la naissance des Foyers de Charité."

 

"A 11 heures et demie, nous montions à la petite ferme où habitait Marthe, avec mon auto, mon tableau et mon curé. Arrivés chez elle, l'abbé Faure entra directement dans la chambre de Marthe.

Pendant ce temps, assise devant la grande table de la cuisine, je voyais Mme Robin, la maman de Marthe, qui préparait le repas de midi. Son père était assis sur une chaise avec un orteil blessé : accident du travail. Le curé tardant à sortir, j'enlevai les ficelles, puis les papiers qui enveloppaient le tableau.

 

[ NDLR : Marthe Robin avait demandé qu'on lui apporte un tableau particulier représentant « Marie Médiatrice de toutes grâces », et le Père Finet, prêtre du diocèse de Lyon disposant d'une voiture, était chargé de lui apporter ].

 

Enfin, sortant de la chambre de Marthe, l'abbé Faure m'a dit : « Marthe demande que vous apportiez vous-même ce tableau ». J'ai cru que j'amenais la Sainte Vierge. En fait, c'est elle qui m'amenait auprès de Marthe.

Celle-ci admira beaucoup le tableau et nous fîmes ensemble une prière.

Je suis alors descendu déjeuner à la cure, étant bien convenu que je remonterai la voir, à 2 heures de l'après-midi. Je remontais tout seul auprès de Marthe pour « ma visite », à 14 heures, aux premières Vêpres de Notre-Dame de Lourdes. Notre conversation devait durer trois heures de suite.

Pendant la première heure, Marthe me parla uniquement de la Sainte Vierge. J'ai dû constater qu'elle connaissait bien mieux la Sainte Vierge que moi qui, cependant, la faisait connaître au Cénacle depuis plusieurs années.

Dans la deuxième heure, changeant de ton, elle me parla des évènements douloureux et heureux qui allaient se produire. Je passe sur les évènements douloureux. Voici ce qu'elle me dit sur ces évènements heureux. Elle m'annonçait notamment une Nouvelle Pentecôte d'Amour qui serait précédée d'un profond renouveau de l'Eglise, et marquée d'un grand élan missionnaire où de nombreux laïcs s'engageraient dans cet apostolat.

 

« Mais qui formera ces laïcs ? »

« Dans beaucoup d'endroits, me répondit-elle, notamment dans les Foyers de Lumière, de Charité et d'Amour. »

Pour la première fois, j'entendais cette appellation. J'ai compris plus tard que la Lumière était l'enseignement du prêtre qui devait nous mener à Dieu Amour. Mais pour cela, il faut d'abord pratiquer la Charité fraternelle. C'est ce que nous avons résumé, en les appelant : Foyers de Charité.

Il était 16 heures... Marthe, me regardant avec assurance, me dit :

« Monsieur l'abbé, j'ai une demande à vous adresser de la part de Dieu : c'est vous qui devez venir à Châteauneuf pour fonder le premier Foyer de Charité. »

Dans ma surprise, je lui ai répondu :

« Mais je ne suis pas du diocèse ! »

« Qu'est-ce que cela peut faire puisque Dieu le veut. »

« Ah ! excusez-moi, je n'y avais pas pensé ! Mais pour faire quoi ? »

« Bien des choses, me dit-elle, notamment pour prêcher des retraites. »

« Je ne sais pas faire ».

« Vous apprendrez. »

« Des retraites de trois jours ? ».

« Non, me répondit-elle, car en trois jours on ne change pas une âme. La Sainte Vierge demande cinq jours pleins. »

« Mais à qui s'adresseront ces retraites ? »

« Pour commencer à des dames et jeunes filles. »

« Mais entre chaque conférence, lui ai-je répondu, j'organiserai des carrefours pour que les retraitants puissent échanger leurs impressions ? »

« Non, non, m'a-t-elle dit, la Sainte Vierge demande le silence complet. »

« Comment pourrais-je demander à des femmes de garder le silence pendant cinq jours ? »

Elle me dit : « Mais puisque Dieu le demande. »

« Ah ! excusez-moi, je n'y avais pas songé. »

J'ai donc dû accepter.

« Où prêcherai-je ces retraites ? »

« Pour commencer, dans l'école de filles. »

« Est-elle préparée pour cela ? »

« Non, m'a-t-elle dit, il faudra beaucoup l'aménager. »

« Mais qui réalisera ces travaux ? »

« C'est vous-même. »

« Mais avec quel argent ? »

« Ne vous tourmentez pas, la Sainte Vierge y veillera. »

« Comment pourrai-je faire venir des retraitants dans ce village inconnu ? »

« C'est la Sainte Vierge elle-même qui vous les enverra. »

« A quelle date devrai-je prêcher cette première retraite ? »

« Le lundi 7 septembre pour la terminer le dimanche suivant. »

« Je ne puis refuser, mais encore dois-je demander l'autorisation de mes supérieurs.»

« Ah oui ! vous devez vous mettre dans l'obéissance. »

Sortant de la chambre de Marthe, je pensais : « Quelle aventure ! », mais la foi n'est-elle pas souvent une aventure ? »"

 

"Envoie Ton Esprit, Seigneur"

Chant composé par des membres du

Foyer de Charité de Tressaint

Textes extraits du "Journal" de Marthe Robin

 

 

Sacre-Coeur-Jesus-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Paroles et prières de Marthe Robin

 

 

Pere-Finet-et-Foyers-de-Charite-parousie.over-blog.fr.jpg

Père Georges Finet

né le 6 septembre 1898 à Lyon (Rhône)

mort le Samedi Saint 14 avril 1990

au Foyer de Charité de Châteauneuf-de-Galaure

enterré au cimetière de Châteauneuf-de-Galaure

 

Holy-Orders-parousie.over-blog.fr.jpg

 

"Seigneur, fais que je voie ce que Tu veux,

Seigneur, fais que je veuille ce que Tu veux,

Seigneur, fais que je fasse ce que Tu veux."

 

Père Georges Finet

 

Lit-Marthe-Robin-et-Marie-Mediatrice-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Abbe-Georges-Finet-avec-Jean-Paul-II-parousie.over-blog.fr.jpg

Le Père Georges Finet, à gauche, avec le Pape Jean-Paul II

 

 

Espagne.gif

"Orígenes de los Foyers de Charité"

foyer-de-charite.com

 

"Tomado del relato del Padre Finet, cuando se reunió con Marthe Robin la primera vez, el 10 de febrero de1936.

Este encuentro sella el nacimiento de los Foyers de Charité."

 

"A las 11 h. y media de la mañana, salimos con mi cura y mi cuadro, en mi auto en dirección de la finca de la Plaine. Una vez llegados a su casa, el Abate Faure entró directamente en la habitación de Marthe.

 

Mientras tanto,miraba a la mamá de Marthe que preparaba el almuerzo, sentada delante de la gran mesa de la cocina. El papá de Marthe estaba sentado, herido en un dedo de pie, accidente del trabajo. Como tardaba en salir el cura, retiré las cuerdas y luego los papeles que envolvían el cuadro.

 

(N.del E.) . Marthe Robin había pedido que se le llevara un cuadro particular de "María Mediadora de todas gracias", y el Padre Finet, sacerdote de la diócesis de Lyon, como disponía de un auto, había sido encargado de aportar dicho cuadro).

 

Saliendo de la pieza de Marthe, el Abate Faure ma dijo : "Marthe pide que Ud mismo le aporta el cuadro". Creía que llevaba la Sma Virgen. De hecho, era Ella quien me llevaba hasta Marthe.Esta admiró mucho el cuadro e hicimos juntos una oración.Yo fui almorzar a la casa parroquial con el cura, habiendo convenido que regresaría a verla a las 2 de la tarde.Yo volví a verla solo para "mi visita", a las 2 h de la tarde en las primeras Vísperas de N.S. de Lourdes. Nuestra conversación duró 3 horas sin parar.

 

Durante la primera hora, Marthe me habló únicamente de la Sma Virgen.Me di cuenta que La conocía mejor que yo, que sin embargo, la daba a conocer en el Cenáculo desde varios años:

 

En la segunda hora, cambiando de tono, me habló de los acontecimientos dolorosos y felices que iban a producirse. Paso por alto los dolorosos. He aquí lo que me dijo sobre estos acontecimientos felices. Me anunciaba en especial un Nuevo Pentecostés de Amor precedido de una profunda renovación de la Iglesia, marcado por un gran impulso misionero, donde numerosos laicos se comprometerían en este apostolado.

 

"Pero,¿ quien formará estos laicos ?"

"En muchos lugares, me contestó ella, especialmente en los Foyers de Luz, de Caridad y de Amor."

Por primera vez escuché esta apelación. Comprendí más tarde que la Luz era la enseñanza del sacerdote, que debía llevarnos a Dios Amor. Pero por eso, hay que primero practicar la caridad fraterna. Es lo que resumimos llamándoles : Foyers de Charité.

Eran las 4 de la tarde…. Marthe, mirándome sin vacilar, me dijo :

"Señor abate, tengo un pedido que hacerlo de parte de Dios : es Ud quien tiene que venir a Châteauneuf para fundar el primer Foyer de Charité".Sorprendido, le contesté :

"Pero, ¡ no soy de la diócesis !"

"¿ Y qué importa si Dios lo quiere ?"" ¡ Ah ! perdóneme, no había pensado en eso.

Pero, ¿ qué voy a hacer ? "

"Bastantes cosas, me dijo, en especial predicar retiros."

"Eso no lo sé hacer"

"Ud aprenderá"

" ¿ Retiros de 3 días ? "

"No, me contestó, pues en 3 días no se cambia un alma. La Santísima Virgen pide % días completos."

"Pero ¿ a quienes irán dirigidos estos retiros ? "

"Para empezar a señoras y niñas."

"Pero, entre las charlas, le contesté, ¿ organizaré reuniones para que las ejercitantes puedan intercambiar sus impresiones ? "

"No, me dijo, la Virgen pide silencio total."

" ¿ Cómo puedo pedir tal silencio a mujeres y niñas, durante 5 días ?"

Me dijo : "Pero, si es Dios que lo pide…"

" ¡ Ah ! perdone, no había pensado en eso."

Pues, tuve que aceptar.

" ¿ Donde habrá que predicar estos retiros ?"

"Para empezar en el local de la escuela de las niñas."

" ¿ Ya está preparado para eso ?"

"No, me dijo, habrá muchos trabajos que hacer."

" Pero ¿ Quien realizará estos trabajos ? "

"Usted mismo."

"¿ Y con qué plata ?"

"No se atormente, la Sma Virgen se preocupará de eso."

"¿ Como hacer para que viniera ejercitantes en este pueblecito desconocido ?"

"La Santísima Virgen Ella misma les mandará."

" ¿ A que fecha tendré que predicar este primer retiro ?"

"El lunes 7 de septiembre para terminar el domingo siguiente."

"No puedo decir no, pero aún me falta pedir permiso a mis superiores."

" Ah, eso sí, Ud tiene que ponerse en la obediencia."

Al salir de la pieza de Marthe, pensaba " ¡ Qué aventura ! " pero la fe ¿ no es, a menudo, una aventura ?"

 

Marthe-Robin-sur-son-lit-de-mort-parousie.over-blog.fr.jpg

Marthe Robin sur son lit de mort

 

uk.gif 

"The beginings of the Foyers de Charité"

foyer-de-charite.com

 

"Extracts from the narration of Fr. Finet who met Marthe for the first time on the 10th of February 1936.

This meeting marked the birth of the Foyer de Charité."

 

"It was around 11.30am. We went up to the little farm house where Marthe lived with my car, my painting, and my parish priest. Arriving at her place Fr. Faure entered straight into Marthe's room.

 

Meanwhile, I saw seating in front of the big table of the kitchen, Madame Robin, Marthe's mother who was preparing lunch. Her father was seating on a chair with a wounded toe, an injury sustained on the farm. Realizing that the Parish Priest delayed in coming out, I untied the cord, then the paper that enveloped this painting.

 

[ Marthe Robin had asked this particular painting representing our Lady Mediatrix of all Graces to be brought and Fr. Finet a priest of the Diocese of Lyon who had a car a car was asked to bring the painting to Marthe ].

 

Finally, coming out from Marthe’s room, Fr. Faure told me “Marthe is asking that you bring the painting yourself”. I believed I was carrying the Blessed Virgin Mary to Marthe ; in fact it was the Blessed Virgin Mary who carried me to Marthe.

Marthe admired the painting and then we prayed together.

Having agreed to come back to see Marthe at 2pm, I then went down to the Parish House for lunch.

I went back alone at 2pm to Marthe for “my visit”; at the first Vespers of Our Lady of Lourdes. Our conversation was to last about 3 hours at a stretch. During the first hour, Marthe talked to me solely about the Blessed Virgin Mary. I realized that she knew the Blessed Virgin Mary much better than I did although I had been teaching about her in the Cenacle (a Parish in Lyon) for several years.

In the second hour, changing the tone of her voice, she spoke to me about the miserable and joyful events that were going to take place. I skip the miserable events. Here now is what she told me of the joyful events. She announced to me notably a new Pentecost of Love which would be preceded by a deep renewal of the church, marked by a great missionary zeal, where many Lay people would commit themselves in this new apostolate.

 

“But who will form these lay people?”

“In many places” she answered me, “notably in the Foyers of Light, of Charity and of Love”

For the first time I had heard this term. I understood later on that, the Light was the teaching of the priest, which was to lead us to God who is Love. But in order to realize that we first have to live fraternal Charity. That is what we have summarized in calling them Foyers de Charité.

It was now 4pm, Marthe looking at me with assurance told me:

“Father, I have a request to make to you coming from God: it is you who will have to come over to Châteauneuf to found the first Foyer de Charité”

In my surprise, I responded:

“but I am not from this diocese!”

“What has that got to do with it, since God wants it”

“Ah! Sorry, I never thought of it! But to do what?”

“A lot of things, she told me, especially to preach retreats”.

“I do not know how to do it”.

“You will learn it”.

“Three days retreats ?”

“No, she replied, for in three days you cannot change a soul. The Blessed Virgin Mary requests five full days”.

“But to whom will these retreats be preached?”

“To begin with, to women and young girls ”.

I replied : “But then, between each conference, I will organize workshops so that the retreatants can share their impressions?”

“No! She told me emphatically. The Blessed Virgin Mary demands complete silence”.

“But how could I ask women to be quiet for five days?

“But since God demands it” she told me.

“Ah! Excuse me, I never thought of it”. I could do nothing but accept.

“Where will I preach this retreats?

“To begin with, in the Girls’ School”

“Is the place prepared for that?”

“No, she told me, it would need a lot of renovation”

“But who will do this work?”

“It is you yourself”

“But with what money?

“Do not torment yourself, the Blessed Virgin Mary will see to that”

“But how can I make retreatants come to this unknown village?”

“It is the Blessed Virgin Mary herself who will send them to you”

“Now on which date do I have to preach this first retreat?

“You'll start on Monday 7th September and finish on the following Sunday”

“I could not refuse, but again I have to ask the permission of my Superiors”

“Oh yes, you have to submit to obedience”

Leaving Marthe’s room, I thought to myself, ‘what an adventure!’ But faith is it not often an adventure?"

 

Lit-Marthe-Robin-Marie-Mediatrice-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 09:56

Mystique-Gabrielle-Bossis-parousie.over-blog.fr.jpg

Gabrielle Bossis, laïque, écrivain, actrice

Sœur Marie du Cœur du Christ

née le 26 février 1874 à Nantes (Loire-Atlantique)

morte le vendredi 9 juin 1950 à Nantes

enterrée au Fresne-sur-Loire (Loire-Atlantique)

 

Blason-de-Nantes-parousie.over-blog.fr.png

 

"Comme je voudrais mourir d’amour !"

 

Gabrielle Bossis le 15 mai 1950, peu avant sa mort,

dans une lettre au Père Alphonse de Parvillez, s.j. (1881-1970)

 

 

Gabrielle Bossis, attrice,

scrittrice e mistica francese

 

 

Jesus-Eucharistie-et-anges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Oui, sois-en bien joyeuse et prie pour que chacune de ces lignes

ait sa résonance de pas dans les âmes.

Oh ! Ma Fille, peux-tu savoir le chemin que prendra ce petit livre ?

Demande-Moi d’aller vers les plus misérables, ces paralysés spirituels,

ces désolés sans espérance, ces muets devant Dieu,

ces possédés des désirs de l’argent.

Demande que Je passe par ce petit livre

comme Je passais autrefois, en guérissant, en attirant à Moi...

Ah ! qu’on vienne s’y nourrir et respirer plus fort !"

 

"L’Interlocuteur divin" à Gabrielle Bossis le 15 juillet 1948, dans son journal spirituel "LUI et moi", premier volume.

 

Source : gabriellebossis.net

 

Gabrielle-Bossis-Lui-et-moi-Mme-de-BOUCHAUD-parousie.over-b.jpg

 

 

Gabrielle Bossis, Laywoman

and Mystic of the 20th century

 

 

Gabrielle-Bossis-et-Jesus-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Association Gabrielle Bossis

 

 

 

 

Chapelle-Divine-Misericorde-eglise-Santo-Spirito-Sassia-pa.jpg

 

 

 

 

Tres-Sainte-Trinite-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 07:35

Mgr-Vladimir-Ghica-parousie.over-blog.fr.jpg

Vladimir Ghica (souvent Ghika, parfois Ghyka)

Béatifié le 31 août 2013 à Bucarest

né le 25 décembre 1873 à Constantinople

(actuellement Istanbul, Turquie)

mort in odium fidei le 16 mai 1954

 à la prison de Jilava (près de Bucarest, Roumanie)

 

Armoiries-Roumanie-Romania-parousie.over-blog.fr.png

 

Prière pour obtenir des grâces par l’intercession

du Bienheureux Vladimir Ghika

 

Seigneur Jésus Christ, Grand Prêtre éternel, regarde avec bienveillance le peuple roumain du sein duquel Tu as choisi Vladimir Ghika. Fais que son exemple de foi et d'amour brille toujours davantage parmi nous et accorde-nous par les mérites de son martyre la grâce… (la nommer ici), qu'il soit élevé à l'honneur des autels, pour Ta gloire, Toi qui vis et règnes, pour les siècles des siècles. Amen.

Notre Père, Je Vous salue Marie, Gloire au Père.

 

Manuscrit-Prince-Vladimir-Ghika-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Carte-priere-Vladimir-Ghika-parousie.over-blog.fr.jpg

 

ou :

 

Seigneur Jésus Christ, Grand Prêtre éternel, Tu as envoyé Tes apôtres et disciples dans le monde entier pour porter à tous les hommes la bonne nouvelle de Ton amour.

A la veille de Ton suprême sacrifice pour le salut du monde, à la dernière cène, Tu as prié le Père pour que Ton Eglise soit rassemblée dans l’unité.

 

Regarde avec bienveillance le peuple roumain du sein duquel Tu as choisi Vladimir Ghika, âme noble tant par vocation que de naissance. En véritable apôtre, il T’a rendu témoignage sur tous les méridiens de la terre, allant jusqu’à marquer du sceau du martyre sa foi en Toi.

Fait que son exemple de foi et d’amour brille toujours davantage parmi nous. Durant sa vie terrestre, il accomplissait, grâce à Toi, des actes de bienfaisance extraordinaires tandis que, par charisme, il vivait harmonieusement les valeurs spirituelles de l’Orient et de l’Occident.

 

Accorde-nous maintenant, par les mérites de son martyre, la grâce… (la nommer ici), qu’il soit élevé à l’honneur des autels et que son intercession obtienne, l’unité de tous les chrétiens, pour Ta gloire, Toi qui vis et règnes, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 

Notre Père, Je Vous salue Marie, Gloire au Père.

 

Image-priere-Vladimir-Ghika-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Les personnes qui recevraient des grâces attribuées à Mgr Vladimir Ghika sont invitées à les faire connaître à :

Arhiepiscopia Romano-Catolică

Str. General Berthelot 19

010164 Bucureşti

ROMANIA

Tél : +40 21 2015400

 

ou :

Parohiei Romano-Catolice “Preasfânta Inimă a lui Isus”

Str. Cpt. Demetriade 3, sector 1

011848 Bucureşti

ROMANIA

 

 

Ghika-Vladimir-parousie.over-blog.fr.png


 

Messe de Béatification de Mgr Ghika

Document ktotv.com diffusé le 31 août 2013 (durée : 120 mn)

 

"Le 27 mars 2013, le Pape François a autorisé la promulgation de la reconnaissance du martyre de Mgr Ghika, prêtre du diocèse de Paris (1873-1954). Ce prince roumain d'origine orthodoxe se convertit au catholicisme et travailla notamment au service de la diplomatie de Pie XI, après plusieurs années passées à Paris, diocèse pour lequel il fut ordonné prêtre. Il décida de rentrer en Roumanie pendant la Seconde guerre mondiale pour venir en aide aux réfugiés polonais qui avaient fui l'invasion nazie. Arrêté en 1952 par la police communiste, il subit un simulacre de procès en même temps que 5 autres prêtres. Il mourut 2 ans plus tard. La messe de béatification de Mgr Vladimir Ghika a lieu samedi 31 août 2013 à Bucarest, sous la présidence du cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, en présence du cardinal André Vingt-Trois et de l'archevêque de Bucarest, Mgr Ioan Robu."

 

Vladimir-Ghika-assis-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

"Lettres à mon frère en exil"

Documentaire ktotv.com diffusé le 18 décembre 2009 (durée : 53 mn)

 

"Le film retrace l'installation progressive de la terreur en Roumanie, à l'époque stalinienne, telle qu'elle a été décrite par Vladimir Ghika, prince roumain, prêtre du diocèse de Paris et martyr de l'Église catholique. Le film suit le fil d'une correspondance inédite, redécouverte seulement en 2007 : celle des lettres envoyées par Vladimir Ghika à son frère Dimitri, ancien diplomate exilé en Suisse. Vladimir Ghika est mort en prison le 16 mai 1954, à l'âge de 80 ans."

 

Vladimir-Ghika-avec-enfants-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

uk.gif

 

Prayer for asking graces through the intercession

of Blessed Vladimir Ghika

 

Lord, Jesus Christ, Eternal High Priest, look with kindness upon the people of Romania from whose midst you chose Vladimir Ghika.

May his example of faith and love shine ever more brightly amongst us. We pray for the grace … that through the merits and the sanctity of his martyrdom, he may be recognized as a saint. We ask this for your greater glory, you who live and reign for ever and ever. Amen.

Our Father, Hail Mary, Glory be.

 

Prayer-to-Mgr-Vladimir-Ghika-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Or:

 

Lord, Jesus Christ, Eternal High Priest, you sent your apostles and disciples into the whole world to bring the good news of your love to all peoples. At the Last Supper, just before your supreme self-offering for the Salvation of the world, you prayed to your Heavenly Father that your church might become One.

Look with kindness upon the people of Romania from whose midst you chose Vladimir Ghika, noble by birth and noble by vocation. He was your witness throughout the world, confirming his faith in you through his martyrdom, with the zeal of an apostle.

May his example of faith and love shine ever more brightly amongst us. During his earthly life, he accomplished great deeds of charity through your power and brought East and West together in harmony. We pray for the grace that through the merits and the sanctity of his martyrdom, he may be recognized as a saint and that through his intercession, in the near future, all Christians may be united. We ask this for your greater glory, you who live and reign for ever and ever. Amen.

 

Our Father, Hail Mary, Glory be.

 

 Père martyr Vladimir Ghika,parousie.over-blog.fr

 

italie.gif

 

Preghiera per ottenere grazie per intercessione

del Beato Mons. Vladimir Ghika

 

Signore Gesù Cristo, Sommo ed Eterno Sacerdote delle nostre anime,

volgi benigno il tuo sguardo verso il popolo in mezzo al quale hai scelto il tuo servo Vladimir Ghika.

Fà che il suo esempio di fede e di amore risplenda sempre più in mezzo a noi e, per i meriti e la santità del suo martirio, concedici la grazia ... affinché egli sia elevato agli onori degli altari a gloria Tua, o Signore, che vivi e regni nei secoli dei secoli. Amen.

 

Padre, Ave, Gloria.

 

Preghiera-a-Msr.-Vladimir-Ghika-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Vladimir-Ghyka-a-l-hospice-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Gif-drapeau-Roumanie-Romania-flag-parousie.over-blog.fr.gif

Rugăciunea pentru beatificarea

Mons. Vladimir Ghika

 

Doamne Isuse Cristoase, Marele şi Veşnicul Preot al sufletelor noastre, priveşte cu bunăvointă la poporul român, din sânul căruia l-ai ales pe Vladimir Ghika.

Fă ca exemplul său de credinţă şi de iubire să strălucească tot mai mult printre noi şi dăruieşte-ne pentru meritele şi sfinţenia martiriului său harul... (aici se spune harul cerut), pentru ca el să fie ridicat la cinstea altarelor, spre slava Ta, care vietuieşti şi domneşti în vecii vecilor. Amin.

 

Tatăl nostru...; Bucură-te, Marie...; Slavă Tatălui...

 

Beatification-Vladimir-Ghika--Bucarest-31-aout-2013-parou.jpg

 

sau:

 

Doamne Isuse Cristoase, Marele şi Veşnicul Preot al sufletelor noastre, Tu i-ai trirnis pe apostolii şi discipolii Tăi în lumea întreagă, pentru a duce tuturor oamenilor vestea cea bună a iubirii Tale. În pragul sacrificiului Tău suprem pentru mântuirea lumii, la cina de pe urrnă, Te-ai rugat Tatălui ceresc ca Biserica Ta să fie una.

Priveşte cu bunăvointă la poporul român, din sânul căruia l-ai ales pe Vladimir Ghika - suflet nobil atât din naştere cât şi prin vocaţie. El a dat mărturie despre Tine cu zel apostolic pe toate meridianele pământului şi şi-a pecetluit credinţa neclintită în Tine cu preţul martiriului său.

Fă ca exemplul său de credinţă şi de iubire să strălucească tot mai mult printre noi. Aşa cum în vremea petrecerii sale pământeşti săvârşea, prin puterea Ta, măreţe fapte de binefacere, iar la chemarea Ta îmbina armonios Orientul cu Occidentul, tot astfel acum dăruieşte-ne pentru meritele şi sfinţenia martiriului său harul... (aici se spune harul cerut), pentru ca el să fie ridicat la cinstea altarelor şi să mijlocească într-un viitor cât mai apropiat unirea tuturor creştinilor, spre slava Ta, care vietuieşti şi domneşti în vecii vecilor. Amin.

 

Tatăl nostru...; Bucură-te, Marie...; Slavă Tatălui...

 

Tombe-Vladimir-Ghika-cimetiere-orthodoxe-Bucarest-parousie.jpg

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 14:05

Priere-pour-la-beatification-de-Robert-Schuman-parousie.o.jpg

Jean-Baptiste Nicolas Robert Schuman

né le 29 juin 1886 à Luxembourg

mort le 4 septembre 1963 à Scy-Chazelles (Moselle)

 

Gif-Europe-flagparousie.over-blog.fr.gif

 

Prière pour la béatification

de Robert Schuman

avec approbation ecclésiastique

robert-schuman.com

 

Seigneur,

C’est à l’exemple d’un homme

"doux et humble de cœur" (Mt 11, 29)

que je T’adresse ma prière.

 

À la suite de Robert Schuman,

je m’abandonne à Ta

Divine Providence,

et je Te redis :

 

Tu es le Maître,

je Te fais confiance.

 

Entends ma prière pour

(donner ici votre intention),

et ainsi, viens manifester la sainteté

de Ton serviteur Robert Schuman,

disciple du Christ en politique.

 

Seigneur, donne-moi aujourd’hui

de faire Ta Volonté là où je vis.

 

Amen.

 

 

Union-Europeenne-1-parousie.over-blog.fr.gif

 

Diocèse de Metz

 

 

Serviteur de Dieu Robert Schuman

 

 

Union-Europeenne-2-parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Carte-Prière pour la béatification de Robert Schuman

 

 

Union-Europeenne-3-parousie.over-blog.fr.gif

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 13:38

Antoine-Crozier-sur-son-lit-de-mort-parousie.over-blog.fr.jpg

Antoine Crozier

"Le Saint de Lyon"

né le 8 février 1850 à Duerne (Rhône)

mort le 10 avril 1916 à Lyon (Rhône)

 

 

Small-Jesus-Eucharist-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Acte d'offrande au Sacré-Cœur

du Père Antoine Crozier

 

Ô Jésus, Souverain Prêtre,

Par le Coeur immaculé de Marie

et avec tous ceux qui Vous aiment,

Je Vous offre et Vous consacre toutes mes prières,

toutes mes actions, toutes mes souffrances,

ma vie et ma mort,

par amour pour Vous,

en union avec Votre Sacré-Cœur,

à toutes les intentions de Votre Sacré-Cœur.

 

Source : "Vivons pour le Bon Dieu"

leblogdumesnil.unblog.fr

 

 

Vivons-pour-le-Bon-Dieu-1910-Antoine-Crozier-parousie.over-.jpg

 

« Tout pour votre Amour, ô Cœur de Jésus ! »

« Tout par amour ! »

« Tout faire dans et pour l'Amour, dans et pour le Cœur de Jésus »

« Tout en moi Lui est grand ouvert,

qu’Il entre à son gré avec sa Croix et son Amour ! »

 

Père Antoine Crozier

 

 

Comment-il-faut-aimer-le-Bon-Dieu-Antoine-Crozier-parousie-jpg

"Comment il faut aimer le Bon Dieu"

Père Antoine Crozier

Préface du Cardinal Barbarin

Éditions Pierre Téqui (avril 2010)

 

 

 

Biographie

 

"Il naît le 8 février 1850 à Duerne dans le Rhône, au sein d'une famille qui comptera quatre enfants. Baptisé deux jours plus tard, le petit Antoine grandit à Lyon, où ses parents sont venus s'installer peu après sa naissance, sur le territoire de la paroisse Saint-François, qui restera l'un de ses saints préférés. Mais c'est à Saint-Nizier qu'il suit le plus souvent les offices religieux, et qu'il apprend à servir la Messe. "Etant enfant de choeur, à douze ou treize ans, une fois seulement, devant le Saint-Sacrement, j'ai encore senti Dieu comme jamais. Je n'étais certes pas un modèle de sagesse, mais le bon Dieu s'est dit : Choisissons cet insupportable pour le triomphe de ma grâce…" Il y fait sa première communion. Jeune encore, il se sent appelé à la prière perpétuelle : "A 13 ans, je me souviens comme hier, j'ai senti dans une rue de Lyon cet appel à l'apostolat par la prière sans fin".

Vers 1867, il entre au petit séminaire de l'Argentière, à 10 km de sa ville natale. Avec la déclaration de guerre en 1870, il rentre aider sa famille, qui travaille à la diffusion d'un remède naturel très célèbre à cette époque : la Toile Souveraine. Ce sont les revenus provenant de ces ventes qui soutiendront pour beaucoup les entreprises apostoliques et caritatives du futur Père Crozier. En 1871, il rejoint le grand séminaire de Saint-Irénée à Lyon (le même où sont passés Jean-Marie Vianney en 1819 et Antoine Chevrier en 1846). "La vie du prêtre est une Messe perpétuelle. Chaque partie du divin Sacrifice se renouvelle et se perpétue incessamment en lui… Prêtres, … nous donnerons Jésus aux âmes si nous Le montrons nous-mêmes, si nous Le faisons vivre dans toute notre personne. Le monde a besoin de voir et d'entendre Jésus comme aux jours de sa vie publique. C'est Jésus qui lui manque… Soyons donc des semeurs, des semeurs du divin Amour, des semeurs d'éternité et de bonheur sans fin, des semeurs de pureté, des semeurs de dévouement, des semeurs de sainteté, puisqu'il faut des saints pour sauver et renouveler l'humanité !"

Il est ordonné prêtre le 22 décembre 1877, et est aussitôt nommé préfet des études à l'institution secondaire des Chartreux, à Lyon. Il y reste deux ans, puis part pour Rome achever son cycle de théologie. Il est reçu à son Doctorat le 25 juin 1881. C'est à Rome qu'il "rencontre" Sainte Catherine de Sienne (1347-1380). "J'aime d'amour cette grande sainte, parce qu'elle m'a plus que les autres saints appris à aimer Notre Seigneur et à prier pour le Souverain Pontife."

Rentré en France, il est nommé vicaire à la paroisse Notre-Dame de Saint-Chamond, à 12 km de Saint-Etienne. En 1882, il est amené à assurer un service d'aumônerie auprès des Carmélites, et devient le directeur spirituel de la Prieure, Mère Raphaël (1829-1914). C'est elle qui l'encourage à mettre par écrit l'essentiel de sa doctrine, qui sera publiée dès 1894 sous le titre Comment il faut aimer le bon Dieu. La diffusion de ce livret dépassera le million d'exemplaires. Il devient également le Père spirituel d'une jeune postulante au Carmel, Antonine Gachon (1861-1945). Celle-ci est bientôt obligée de regagner sa ville natale, et c'est donc par courrier qu'en juillet 1883 elle informe le Père Crozier de la 1° apparition de Jésus dont elle sera gratifiée, le Coeur ouvert et rayonnant. L'Abbé écrira à ce sujet en 1886 : "Depuis longtemps, j'ai pensé aux analogies qui existent entre la bienheureuse Marguerite-Marie et Antonine, et après les manifestations qu'Antonine a reçues du Sacré-Coeur, je me surprends à supposer qu'Antonine achèverait, ou au moins continuerait la mission de Marguerite-Marie…" Cette rencontre l'engage à fonder une association, oeuvre d'apostolat universel et de sanctification mutuelle, qu'il intitule Union dans le Sacré-Coeur et pour le Sacré-Coeur. Elle voit le jour en 1888, et fonctionne sans aucune inscription, simple famille d'âmes croyantes liées entre elles par une même volonté de tout faire dans et pour l'Amour, dans et pour le Coeur de Jésus, "application efficace de la Communion des saints entre tous ceux qui veulent aimer et faire aimer le bon Dieu et le Coeur de Jésus". Elle servira de tremplin pour l'Union des Frères et Soeurs du Sacré-Coeur de Jésus que fondera le Père de Foucauld quelques années plus tard.

En octobre 1883, il est nommé vicaire à la paroisse Saint-Polycarpe de Lyon, où il rencontre sa 2° fille spirituelle, Sédulie Dévenaz (1859-1940), et tous trois resteront indissolublement liés par la prière et l'édification spirituelle pour le salut des âmes, dans "ce Coeur qui s'est entrouvert pour nous recevoir, nous unir, et nous garder toujours." Le Père Crozier considéra toujours cette "Trinité mystique" comme l'une des plus grandes grâces de sa vie.

En mai 1886, il postule pour entrer dans l'oeuvre du Prado (fondée par le P. Chevrier en 1860), et y est nommé à la tête de l'école apostolique à Notre-Dame de la Roche, où il prend ses fonctions en octobre. Il y sera un éveilleur de vocations au sacerdoce et à la sainteté. "C'est là mon ministère principal pour cette année, peut-être pour plusieurs années : donner à Notre-Seigneur des prêtres selon son Coeur." En 1891, suite à un changement de direction à la tête de l'Institut, le Père Crozier démissionne et part se reposer quelques mois chez ses soeurs.

Vers l'année 1888, il a pris conscience de subir chaque vendredi une recrudescence de ses douleurs morales et physiques, ces dernières se portant précisément aux mains, aux pieds, au côté et à la tête. Alors qu'il célèbrera l'Eucharistie le 10 janvier 1901, cette union aux souffrances du Christ en Croix deviendra visible, avant qu'il ne demande au Seigneur d'en effacer les marques, pour garder cette stigmatisation secrète jusqu'à sa mort.

Début 1893, il est appelé comme directeur spirituel au collège et séminaire de Belley. D'une bonté et d'une disponibilité inlassables, il y fait éclore de nouvelles vocations, parmi lesquelles celles du Père Prosper Monier (1886-1977), et de l'Abbé Constant Pel (1878-1966), tous deux prédicateurs infatigables de l'Amour de Jésus. Les mesures anti-cléricales du gouvernement Combes l'obligent à quitter le collège le 1° juillet 1904 avec tous les religieux, qui sont remplacés par des instituteurs laïcs. Il est alors appelé à Lyon, comme second aumônier au Pensionnat des Lazaristes tenu par les Frères des Ecoles Chrétiennes, qui a du lui aussi s'ouvrir à l'enseignement laïc. Il y reste six ans, y déployant la même ferveur apostolique, appelant inlassablement les jeunes à rejoindre Jésus dans une vie de prière et d'amour, centrée sur l'Eucharistie.

A la fin de l'année scolaire 1911, la maladie l'oblige à prendre des repos de plus en plus fréquents. Il demande alors à prendre sa retraite et partage désormais son temps entre son domicile et la maison familiale, poursuivant ses directions spirituelles et son abondante correspondance. Il rédige encore de nombreux livrets et feuillets apostoliques. C'est à cette époque qu'il rencontre le Père Mateo (1875-1960), qui devient son ami, et Charles de Foucauld, qu'il aidera dans sa fondation de l'Union des Frères et Soeurs du Sacré-Coeur de Jésus. Sa patience et sa douceur augmentent à proportion de ses souffrances. En 1915, son état s'aggravant, il rentre à Lyon. Une chute en février 1916 le cloue définitivement au lit, et il rend le dernier soupir le 10 avril, après une longue agonie."

 

Source : spiritualite-chretienne.com

 

 

Chemin-de-Croix-pour-la-France-Antoine-Crozier-1904-parousi.jpg

"Chemin de Croix pour la France", Père Antoine Crozier

 

 

 

 

 

 

Le-Pere-Crozier--l-ami-stigmatise-du-Pere-de-Foucauld-pa.jpg

"Le Père Crozier, l'ami stigmatisé du Père de Foucauld"

"Vie et doctrine"

Frère Bernard-Marie, o.f.s.

(Son blog)

Éditions Chalet (décembre 1989)

 

 

 

Le Père Constant Louis Marie PEL

 

Comment ne pas parler, dans ce vivier saint et mystique qui va de la région lyonnaise à l'Ain, en passant par la Drôme (Saint Curé d'Ars, Marthe Robin et l'Abbé Georges Finet...), du Père Constant Louis Marie PEL (1878-1966) ? En effet, ce grand mystique de l'Ain, Prêtre stigmatisé qui doit sa vocation au Père Antoine Crozier, et dont ce dernier sera son directeur spirituel, mérite toute notre attention, bien qu'ayant laissé peu de traces écrites.

 

 

Biographie

 

Il naquit en 1878 à Lantenay, petit village de l’Ain. Il entra à l’âge requis au petit séminaire où il fit de grands progrès dans la vie spirituelle sous la direction du père Crozier, le « saint de Lyon », prêtre mystique et stigmatisé invisiblement (le Père Pel héritera, entre autre, du calice ce de grand saint, avec lequel il célébra toute sa vie la Sainte Messe).

Ordonné prêtre en 1901, possesseur de deux doctorats, dont celui de théologie, il devint professeur de séminaire. Il fonda deux œuvres : le couvent des religieuses moniales des camaldules à la Seyne-sur-Mer (Var) ainsi que le séminaire du Christ-Roi en Corse, à Corte. Ami personnel de Padre Pio, de Charles de Foucauld, directeur spirituel de Marthe Robin, avant le chanoine Quinet, il était avant tout un ardent apôtre du Sacré-Cœur de Jésus, un grand dévot au Cœur Douloureux et Immaculé de Marie et avait un amour brûlant de Jésus-Hostie (il fut gratifié de près de 3500 miracles eucharistiques et passait ses nuits debout, le front contre la porte du tabernacle, dans une extase permanente, s’entretenant avec Dieu qu’il voyait face à face).

Le Père Pel mettait environ deux heures pour célébrer sa messe, à la manière de Padre Pio et passait des journées écrasantes au confessionnal, en plus de son apostolat et des missions qu’il prêchait dans toute la France. Doté d’une santé de fer, il fallut un accident de voiture pour lui ôter la vie : il avait 88 ans !

« Pourquoi venez-vous me voir puisque vous avez en France un si grand saint ! » (Padre Pio à des pélerins de San Giovanni Rotondo).

« C’est un curé d’Ars avec la science en plus ! » (Cardinal Maurin de Lyon).

« Il a un beau visage d’ascète qui fascine sur son passage, il suscite l’admiration. Des persones s’agenouillent même devant lui tant sa personne rayonne la présence de Dieu et son amour pour Jésus et Marie. Il ne vit que pour eux, oubliant le boire et le manger et même le sommeil pour être disponible aux âmes. En vérité, un autre Curé d’Ars. » (Extrait des notes de Monsieur l’Abbé Salou, un de ses fils spirituels).

Un religieux, séminariste, confident et fils spirituel du Père Pel, écrivit un livre dans les années 1983-1984 sur son « cher et vénéré Père Pel ». Il y rapporte notamment cette prophétie faite par le saint prêtre, concernant les châtiments qui doivent frapper la France.

 

 

Prophétie du Père Pel

 

"Information importante : Les faits, annonces ou textes relatés qui suivent, n'engagent que leur(s) auteur(s) et ne sont en aucun cas reconnus officiellement par L'Église Catholique Romaine."

« Ainsi, en 1945, mon bon Père Pel me déclarait de la part de Dieu :

Mon fils, me disait-il, sachez que les péchés du monde allant crescendo dans l’horreur au cours de ce siècle, de très grands châtiments divins vont fondre sur le monde et aucun continent ne sera épargné par la Colère de Dieu.

La France coupable d’Apostasie et reniant sa vocation sera durement châtiée.

Elle sera divisée comme par une ligne allant de Bordeaux à Lille.

A droite de cette ligne, tout sera dévasté et brûlé par l’envahissement des peuples venus de l’Est et aussi par la chute de grosses météorites enflammées tombant en pluie de feu sur la terre entière et sur ces régions en particulier. Ce sera la désolation générale. Révolutions, guerres, épidémies, peste et autres gaz toxiques et chimiques, violents tremblements de terre. Les volcans éteints de France se rallumeront, détruisant tout : Auvergne, Alpes, Pyrénées et autres lieux.

 

 

Prophetie-France-Pere-Constant-Louis-Marie-PEL-parousie.o.jpg

 

 

Tandis que la partie gauche de la ligne sera moins touchée (Vendée, Bretagne, à cause de la Foi enracinée encore dans ces régions), mais néanmoins il faudra s’éloigner grandement des côtes, parfois même jusqu’à 50 km, pour échapper à leur engloutissement au fond des mers, comme Marseille ainsi que la Côte d’Azur, qui seront englouties à cause des péchés commis et des scandales sur les plages de ces régions en particulier.

Mais je dois vous dire, mon enfant, que les sectaires et les grands ennemis de Dieu qui voudront s’y réfugier, croyant échapper à ce cataclysme mondial,y seront mis à mort par les démons eux-mêmes, quels que soient les endroits où ils puissent se cacher, car la Colère du Seigneur est juste et sainte.

D’épaisses ténèbres, provoquées par la guerre, les incendies gigantesques et la chute des morceaux d’étoiles enflammées qui tomberont durant trois jours et trois nuits, feront disparaître le soleil, et seuls les cierges de la Chandeleur, bénis à cette occasion, pourront donner de la lumière dans les mains des croyants, mais les impies ne verront pas cette lumière miraculeuse car ils ont leurs âmes dans les ténèbres.

Ainsi mon enfant, les ¾ de l’humanité seront détruits et par endroits, en France, il faudra souvent faire cent kilomètres pour trouver son semblable. On en viendra à manger de la chair humaine pour survivre. Plusieurs nations disparaîtront de la carte du monde. La France sera bien petite, mais elle survivra en partie jusqu’à la fin des temps. Car elle redeviendra, ainsi purifiée, la fille aînée de l’Église rénovée. Car tous les Caïn et les Judas de l’humanité auront disparu dans ce Jugement des Nations, mais non encore de la Fin des Temps, qui devra avoir lieu plus tard.

La mer Méditerranée va disparaître totalement, les océans lanceront vers le ciel d’énormes jets de vapeurs brûlants et balaieront les continents en un effroyable raz-de-marée, anéantissant tout sur son passage, tandis que de nouvelles montagnes surgiront des océans et des terres et pendant que s’effondreront les Alpes et la vallée du Rhin jusqu’au nord, envahies par la mer. Ainsi, la carte du monde actuel sera totalement changée. Et la terra aura de grandes secousses qui l’empêcheront de tourner sur elle-même normalement.

Les saisons n’existeront plus trois années au moins avant que la terre puisse redonner des herbes et de la végétation.

Grande famine dans le monde entier.

Paris sera détruit par la Révolution et brûlé par des tirs atomiques des Russes depuis Orléans et la région de Provins.

Tandis que Marseille et la Côte d’Azur s’écrouleront dans la mer.

Plus de 3 milliards d’êtres humains disparaîtront dans cette tourmente mondiale et Jésus disait qu’il n’y aura plus de si grande désolation, même à la fin du monde, tellement sera grand le châtiment dû aux péchés du monde.

Nous commençons, mon enfant, me disait-il (1945) à entrer dans le temps de l’Apocalypse vu par Saint Jean, l’apôtre tant aimé de Jésus.

Plus tard, quand vous verrez que ce temps redouté est proche, alors allez en Bretagne vous retirer, mais vers le centre, loin des côtes qui s’écrouleront.

Car ce fléau mondial commencera par une froide nuit d’hiver et un effroyable grondement de tonnerre divin sera entendu du monde entier, et ce coup de tonnerre divin aura un son anormal, rempli de cris démoniaques : ce sera la voix du péché que les hommes épouvantés entendront cette nuit-là. »

 

Sources : 

vincent.detarle.perso.sfr.fr

lepeupledelapaix.forumactif.com

coeurs-unis-en-j-m.forumactif.com

garabandalvoiedusalut.unblog.fr

 

 

Eschatologie

 

 

Francisco-Pacheco-Le-Jugement-dernier-parousie.over-blog.fr.jpg

Le Jugement Dernier

Francisco Pacheco del Río (1614)

 

 

 

« C'est la bonté qui rend Dieu populaire ! »

 

Le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine citant le Père dominicain

Henri-Dominique (Jean-Baptiste-Henri) Lacordaire

 

 

 

Jean-Paul-2-Jesus-Misericordieux-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article