Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

 

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 10:24

 

 

Notre-Dame de la Bonne-Garde

marie-julie-jahenny.fr


La Très Sainte Vierge se révèle à Marie-Julie sous le vocable de Notre-Dame de la Bonne-Garde et en donne l’explication au cours de l’extase du 3 juillet 1880 : "Avant d’être venue la première fois parler ici, j’étais invoquée sous le nom de Notre-Dame de la Garde, mais j’ai voulu rajouter de la Bonne-Garde, parce que j’ai en vue de faire des protections si éclatantes que le mot Bonne m’appartient et c’est plus honorable." Extase du 23 octobre 1880 pour l’avenir : "Je n’ai pas encore fait tous mes prodiges. Mon enfant bien-aimée, quand le sanctuaire sera construit à la Fraudais, je serai portée en procession, pour faire éclater ma puissance merveilleuse à l’égard de deux criminels obstinés, possédés du démon, je les délivrerai. Je remuerai la main qui porte le sceptre, et je toucherai ces deux criminels qui rentreront dans la grâce et une Messe d’action de grâces sera dite, je la chanterai à haute voix et ma voix sera entendue dans le sanctuaire. Et les anges chanteront avec moi. Mes enfants bien-aimés, je suis Toute-Puissante et une Mère Protectrice."

 

 

Historique de la statue


En 1268, le Comte et la Comtesse de Blois firent vœu de fonder un monastère de Clarisses à Coulanges, près de Blois. Or l'année suivante, en 1269, sur un monceau de pierres et d'épines, une flamme de feu apparut aux bergers qui gardaient leurs troupeaux au lieu dit « La Guiche ». Cela dura plusieurs jours. Pour se réchauffer, ils coururent vers cette flamme, mais arrivés au lieu de l'apparition du feu, ils n'y trouvèrent ni chaleur, ni clarté - Ce que le Comte et la Comtesse de Blois ayant appris, ceux-ci pensèrent que Dieu leur manifestait ainsi le lieu où ils devaient construire le monastère promis. Ils firent dégager le tas de pierres, les ronces et les épines qui le recouvraient. Ils trouvèrent alors une arche de pierre qui, ouverte à son tour, fit découvrir une statue de Notre-Dame dont on ignorait l'origine et l'existence. Le Comte reçut la Statue et, en attendant la construction du monastère, la fit garder dignement et avec dévotion. Le maître-autel de l'église du monastère fut construit à l'emplacement où la Statue fut trouvée miraculeusement. Le monastère fut achevé et inauguré le 5 août 1273, en la fête de Notre-Dame des Neiges, et la Statue miraculeuse solennellement érigée et placée sur le Maître Autel. Lors de la révolution, par une intervention providentielle, cette précieuse Statue quitta le Monastère de "La Guiche" et fut successivement gardée dans plusieurs familles de la région de Tours jusqu'en novembre 1878. C'est alors que la pieuse personne qui en avait le dépôt eut le sentiment très net que le Bon Dieu lui demandait de s'en séparer et de la faire parvenir à la Fraudais, chez Marie-Julie, qui saurait bien mieux la prier. Aussitôt, au cours de l'extase du 28 novembre 1878, la Très Sainte Vierge révéla l'origine de la Statue en ces termes :
"Mon enfant, voici mon histoire" :
"J'ai été sculptée par un pauvre infirme qui, à la suite de grands maux corporels, devint boiteux et contrefait. Il était pauvre, mais religieusement élevé. Ne pouvant vivre sans travail, il s'offrit à une famille à l'aise pour garder les troupeaux. Pendant qu'il était aux pâturages, il se disait souvent : "Je n'ai jamais rien fait pour louer, pour honorer la Sainte Vierge qui m'a laissé la vie, malgré tant de souffrances." Un jour, il demanda à son maître le coeur d'un arbre, et celui-ci combla son désir. Il tailla le morceau de bois et, chaque jour, il avançait son travail. Je l'aidais et il acheva la Statue, il Me déposa dans son petit réduit où il prenait son sommeil. Après sa mort, la Statue resta longtemps dans la famille de ses maîtres."

"Dans les premiers temps, J'avais Mon petit oratoire, pauvre mais riche en visites ; les mères chrétiennes venaient Me consacrer leurs petits enfants, bien des Prêtres ont baisé Ma Statue. J'ai écarté bien souvent les dangers et les périls qui fondaient sur Mes enfants."

" Par la suite, Je fus donnée à un vieux Prêtre qui Me garda jusqu'à sa mort. Mais, peu auparavant, Je lui dis à trois reprises :

- Mon fils, tes héritiers ne sont pas chrétiens, ils ne Me rendront pas l'hommage que Je mérite ; avant de mourir, tu Me porteras dans un marécage à quelques milles d'ici où il passe un petit courant d'eau. Tu Me tourneras la tête du côté de Nazareth. Tu Me feras un petit sanctuaire en forme de tombeau. Sans faire connaître ton secret, tu Me porteras dans le silence de la nuit en Me récitant une prière. Tu M'enfermeras et tu mourras avec ton secret. Tu piqueras quelques plantes épineuses : elles grandiront rapidement, et Je resterai ensevelie dans ce lieu."

"La Sainte Vierge ajouta qu'après bien des années, le temps où Elle devait sortir arriva. C'est alors que Son Divin Fils fit tomber du Ciel, sur l'endroit où la Statue était enterrée, un flambeau lumineux qui attira l'attention. La pierre scellée fut ouverte avec respect et on conserva pour ce lieu une grande vénération. "J'étais intacte", dit la Sainte Vierge. "Sur-le-champ, on récita des prières et Je manifestais Ma gloire en rendant la santé à un petit enfant." "Mon nom est Notre-Dame de la Bonne-Garde."

 

Marie-Julie Jahenny

Visionnaire stigmatisée bretonne

French Mystic. Her life and prophecies

1850-1941

 

Neuvaine à Marie-Julie Jahenny


 

Le couronnement de Notre-Dame de la Bonne-Garde

Puisque le grand événement de cette journée est le couronnement de Notre-Dame de la Bonne-Garde, je pense que nos amis seront intéressés de connaître un peu l'histoire récente de cette couronne. Elle montre comment la Sainte Vierge nous conduit avec infiniment de délicatesse, à réaliser ses désirs miséricordieux sans que nous en soyons toujours conscients. L'idée première était de commémorer saintement, en honorant la Sainte Vierge, le double anniversaire de l'année 1991 : le cinquantième anniversaire de la mort de Marie-Julie et les 90 ans du marquis de la Franquerie. Quel ex-voto plus riche qu'une couronne pour Notre-Dame ?

Je ne m'étendrai pas sur les péripéties qui firent aboutir Notre-Dame de la Bonne-Garde chez un orfèvre catholique ; c'était la moindre des choses, penserez-vous ; mais nous n'en connaissions pas. Il fallut donc que Notre-Dame s'en occupe. Je passerai encore rapidement sur l'établissement du projet pour lequel des concours qualifiés et désintéressés nous furent assurés. Je pense que la Sainte Vierge qui a si bien arrangé toutes choses, récompensera ses bienfaiteurs beaucoup mieux que nous ne pourrions jamais le faire. Le projet ainsi fixé, nous nous en tenions à un choix de pierres assez modestes lorsque, le 11 novembre dernier, en la fête de Saint Martin - un grand confident de Marie-Julie - la description d'une couronne au cours d'une extase nous tombait sous les yeux. Si nous avions lu ce texte un an plus tôt, sans doute aurions-nous apprécié la poésie qui s'en dégage, mais nous n'y aurions certainement pas vu des indications pour un ouvrage qui nous serait confié ! Simple hasard, penserez-vous ? Et pourtant, si nous l'avions lu 24 heures plus tard, il eut été trop tard ! La commande des pierres retenues aurait été expédiée au fournisseur et il serait devenu bien difficile d'en changer - notre orfèvre ici présent peut en témoigner. Ayant vécu ces faits, nous y avons vu le doigt de Dieu. Ceci nous incite à lire cette extase avec beaucoup d'attention, vous verrez que cela en vaut la peine.

 

Extase du 10 mai 1904

Marie-Julie : "Je vois s'élever sur le sommet du Coeur de Marie, Notre Bonne Mère Immaculée, une couronne qui se détache d'un éclat de gloire éclatante, formée des rayons de diamants blancs entremêlés d'émeraudes." La Très Sainte Vierge : "Mes enfants, cette couronne est entrelacée des plus abondantes richesses de mon Coeur maternel."

Marie-Julie : "II y a des soleils où est empreinte la Face du Divin Rédempteur, où brille le visage de la Sainte Vierge Immaculée, où il y a des lumières entrelacées et des grains de perles si beaux et si blancs qu'on lit dans les éclats qui en sortent : amour, récompenses généreuses, souffrances couronnées, combats finis." "Ô Ciel, ne tarde plus !" Je dis exactement, mais tout passe sans m'en laisser aucun souvenir. "Cette première couronne, oh ! quel éclat de beauté ! c'est l'annonce, c'est comme un éclair devancier qui vient préparer le chemin, le sanctifier, le remplir de lumières et d'éblouissantes jubilations. C'est le soleil d'une prochaine aurore qui vient, radieuse, éclatante de gloire, préparer les voies du Ciel vers la Terre." "Cette riche couronne, c'est une bénédiction qui se répand dans les voies que doivent suivre les autres. C'est elle qui vient d'abord préparer les trônes où doivent se reposer toutes celles qui la suivent. La voie est resplendissante, c'est une clarté semblable aux clartés du Ciel ; on entend dans cette voie très large des chants harmonieux qui font tressaillir l'âme de joie, d'une joie qui l'enivre, d'une joie qui l'assouvit dans un transport qu'elle ne peut décrire et elle dit" : "Pour laisser entendre mes exclamations sublimes, j'attends que l'heure soit encore plus proche ; cette heure plus proche me donnera de m'exclamer de jubilation et de joie. Dans une extase de ravissement et de bonheur, je laisserai mon exil de tristesse et de larmes. Dans le sein très pur de mon Époux Bien-Aimé, j'irai plonger et m'enivrer."

La Très Sainte Vierge : "Mes enfants, cette première couronne glorieuse qui vient comme un soleil d'espérance et de gloire préparer le chemin et la douce voie de bien d'autres qui la suivent lentement, doucement balancées sur les flots d'un amour tout pur : les flammes de ma pureté. C'est la première lueur qui doit réjouir vos douces espérances, vous raviver dans une joie délicieuse et qui vous dit : mes bien-aimés, que le chemin s'avance et que le Ciel s'apprête ! Je vous aime tendrement, je vous ai ouvert la voie bien claire. La couronne des splendeurs prépare sa gloire et les voies glorieuses ; elle sanctifie jusqu'aux amis." "C'est mon Divin Fils qui veut réjouir vos âmes en vous laissant comprendre que l'heure vient et que le Ciel ouvert pavoise déjà le chemin radieux qui vient du Ciel à la Terre."

À cette extase assistait monsieur Hermary. Les personnes qui ont lu le récit de l'arrivée de Notre-Dame de la Bonne-Garde chez Marie-Julie, savent que c'est monsieur Hermary qui apporta de Tours la précieuse statue. Notre-Dame, qui n'oublie pas le dévouement de ses serviteurs, ne pouvait manquer d'adresser un sourire à cet homme généreux. En sa présence, elle révélait sa couronne de gloire. Cependant, il pensa, comme beaucoup d'autres, qu'il s'agissait de la couronne de Marie-Julie. Certains passages doivent effectivement se rapporter à la gloire de Marie-Julie dans le Ciel, en particulier lorsque celle-ci s'exclame : "Dans une extase de ravissement et de bonheur, je laisserai mon exil de tristesse et de larmes. Dans le sein très pur de mon Époux Bien-Aimé, j'irai me plonger et m'enivrer."

La couronne de Marie-Julie sera l'achèvement de sa longue vie de souffrance, ce sera un passage de la Terre vers le Ciel. Or, que lisons nous  ? : "Cette première couronne, c'est l'annonce, c'est le soleil d'une prochaine aurore qui vient, préparer les voies du Ciel vers la Terre." "Cette riche couronne, c'est elle qui vient d'abord". Cette première couronne, qui vient comme un soleil d'espérance."

Il s'agit bien de prémices et non d'un achèvement. Quant à l'adjectif "riche", il semble davantage convenir à un objet terrestre qu'à un ornement céleste. Et pourquoi vient-elle cette première couronne ? : "C'est une bénédiction qui se répand dans les voies que doivent suivre les autres. C'est elle qui vient d'abord préparer les trônes où doivent se reposer toutes celles qui la suivent". "Qui vient préparer le chemin et la douce voie de bien d'autres qui la suivent lentement." Couronne du Roi, du Pape et des autres monarques catholiques ? Et l'extase se termine par cette réconfortante promesse :

"L'heure vient et le Ciel pavoise déjà le chemin radieux qui vient du Ciel à la Terre". Il est surprenant de constater avec quelle insistance reviennent certains termes. Outre l'idée de prémices, de première couronne, nous lisons 11 fois qu'elle prépare le chemin, la voie, les voies, et aussi qu'elle vient, que les chemins s'avancent (7 fois). Remarquons enfin que la Très Sainte Vierge s'adresse à "ses" enfants, aux "amis", ce ne serait pas le cas s'il s'agissait uniquement du passage de Marie-Julie de son exil terrestre à la céleste patrie.

Les circonstances nous ont conduits à établir un lien entre cette révélation et la couronne de Notre-Dame de la Bonne-Garde, mais il peut paraître présomptueux d'attribuer à la petite couronne qui vient d'être réalisée, si riche soit-elle, un rôle aussi éclatant. Cependant ne serait-elle pas le signe avant-coureur d'un événement infiniment important et glorieux qui doit nous combler d'une joie indicible ?

N'aurait-elle pas quelque relation mystérieuse avec cet événement ? N'oublions pas que Notre-Dame de la Bonne-Garde, bien que de modeste apparence par ses proportions, n'en est pas moins une statue extraordinaire ; elle a déjà fait de nombreux miracles dans le passé, dont celui de sa propre conservation pendant au moins 7 ou 8 siècles. Mais depuis son passage chez Marie-Julie, la Très Sainte Vierge étant apparue sous son vocable, nous savons que son avenir sera encore plus glorieux.

À partir d'aujourd'hui, 22 août 1992, Fête du Coeur Immaculé de Marie, la couronne de Notre-Dame ne nous appartient plus, elle lui a été consacrée solennellement : "Je vois la couronne s'élever sur le sommet du Coeur de Marie, Notre Bonne Mère Immaculée", nous dit Marie-Julie. L'introït de ce jour appelle le Coeur Immaculé de Marie le Trône de la Grâce, n'est-il pas convenable qu'une couronne s'élève sur ce trône ? : "C'est elle qui vient d'abord préparer les trônes où doivent se reposer toutes celles qui la suivent."

La Fête d'aujourd'hui a été instituée par Pie XII afin d'obtenir, par l'intercession du Coeur Immaculé de Marie, la paix pour l'humanité et la liberté pour l'Église. Dans cette grande espérance, la vision que nous venons de lire ne rejoint-elle pas cette autre, où Notre Seigneur, s'adressant au Roi, lui dit : "Entends-tu ma voix, Ô Fils bien-aimé ? Toi, qui depuis si longtemps, foules la terre étrangère, ne vois-tu pas le chemin où J'enverrai à ta rencontre les princes des Armées Célestes, mes séraphins, mes chérubins avec leurs ailes, afin que ce triomphe soit beau comme celui d'un Roi de prédilection et de bénédiction ? Mon Fils bien-aimé, sèche tes pleurs, le Lys sera ton frère (le Saint Pape), et Ma Mère sera ta Mère, et c'est sur ton front que le Lys s'épanouira toujours. Puis, de ton front, il s'épanouira sur ton Trône, de ton Trône sur la France, ton Royaume réservé, et de là, au-dehors des frontières françaises, jusque sur la Ville Éternelle."

Et Marie-Julie, le 6 octobre 1877 : "Le triomphe des vivants sera beau quand la Sainte Église, aujourd'hui entourée d'épines, se verra entourée d'une couronne de Lys d'or !" Expliquant cette parole, monsieur de la Franquerie écrivait : "Le Saint Pape, le Grand Roi et les autres Princes des Lys qui doivent régner sur le monde et assurer le triomphe de Dieu et de l'Église."

 

 

Notre-Dame de la Bonne-Garde,

Maîtresse, gouvernante, directrice de l'Oeuvre de la Croix

Madame Le Camus et Notre-Dame de la Bonne-Garde.

Le 15 août 1883, la Très Sainte Vierge révèle à Marie-Julie l'étendue du culte qu'Elle recevra dans l'avenir. Le 15 septembre, Madame Le Camus étant présente ; Notre-Dame s'adresse à elle tout au long de cette extase, ordonnant à Marie-Julie de lui communiquer les révélations qu'Elle avait faites le 15 août sur l'avenir de son culte. C'est pour sa grande générosité que cette bonne dame reçut tant de faveurs ; faveurs accordées dès ici-bas, mais aussi, participation annoncée aux grands événements futurs de l'oeuvre de la Croix, après sa mort - les mêmes promesses furent faites pour l'abbé David (Première Victime).

Au cours de l'extase, Notre-Dame appelle madame Le Camus "Ma Rose" (sa Sainte Patronne est Sainte Rose de Lima) ou "Ma chère enfant" ; Marie-Julie la nomme "ma bonne mère" ou "ma chère mère adoptive". Madame Le Camus, qui avait détenu la statue de Notre-Dame de la Garde avant de la donner à Marie-Julie, avait entendu une voix intérieure lui demander d'en faire l'offrande au Sanctuaire de la Croix. Dans l'extase du 28 novembre 1878, la Très Sainte Vierge s'exprimait ainsi : "Oh ! si tu savais combien Mon Divin Fils et Moi, nous avons été contents de ce don ! Je la récompenserai, cette âme généreuse, ta mère adoptive." Dans le commentaire qui accompagne cette extase, nous lisons : "Madame Le Camus a été constituée dès le principe, mère adoptive de Marie-Julie. Dieu l'a voulu sans doute pour récompenser cette dame de ses immenses bonnes oeuvres et de sa grande piété, jamais elle n'a eu d'enfants et son veuvage a dû être un état de grande sanctification personnelle."

 

Prier avec Marie-Julie Jahenny

 

 

Extase du 15 septembre 1883

Marie-Julie : "Ma bonne Mère adoptive, préparez-vous à voir venir Notre-Dame de la Bonne-Garde, partie du Ciel ; elle vient nous consoler. Jamais je ne l'ai vue si belle et si éblouissante, ma Bonne Mère de la Bonne-Garde."

Notre-Dame : "Ma bien-aimée enfant, Rose, si tu savais comme Je t'aime, de plus en plus tu m'es agréable parce que, Ma Rose, tu fais toutes choses en vue de me plaire et de me consoler. Ma chère enfant, j'ai goûté tant de charmes sous ton toit béni, en sortant, pour venir m'établir Maîtresse, Gouvernante, Directrice de l'oeuvre de la Croix".

Marie-Julie raconte : "Ma chère mère adoptive, le 26 juin de cette année, je me trouvais si souffrante que je ne pouvais pas faire un mouvement. Notre-Dame de la Bonne-Garde, dans la matinée de ce jour, sans se déranger de dessus sa stalle, me tendit la main ; sa douce main me paraissait si grasselette et toute brûlante d'amour. Elle me parlait et je pus m'asseoir un peu sur ma couche, et elle me dit " : "Ma fille, de grandes grâces sous peu vont s'opérer par mon Nom."

Le 15 août, Elle m'a ordonné de vous révéler ces belles choses qui vont vous ravir ainsi que le père, ma bonne mère. Depuis quelques temps, un nombre considérable d'amis de la Croix invoquent, prient et saluent Notre-Dame de la Bonne-Garde, jusqu'à des billets qui lui sont adressés, beaucoup ! Le 15 août, Notre-Dame de la Bonne-Garde me fit de longues révélations. Elle me dit :

Notre-Dame : "Ma chère enfant, tu feras passer à ma Rose, ta chère mère, mes paroles. Mon culte, ma fille, va devenir florissant, mon Nom va se répandre partout, mon Coeur va s'ouvrir comme une source intarissable pour tous les pèlerins de la Croix. Ma fille, Je vais être honorée grandement par tous les visiteurs de l'oeuvre, commençant ma dévotion populaire... Les peuples viendront me vénérer, me prier, m'offrir les ex-voto de reconnaissance."

À ces mots, ma Bonne Mère s'éleva radieuse sur une nuée bienfaisante, si merveilleuse que Notre-Dame de la Bonne-Garde était comme perdue dans les chants d'actions de grâces et de reconnaissance des pauvres humains... Elle me dit encore : "Je verrai à mes pieds la France entière avec ses souverains. Ma fille, cette grande dévotion va commencer avec les faveurs du dernier temps de ta vie sur la Terre". "Ma fille, J'opérerai de grands prodiges pendant que ma Première Victime et ses pères prêcheront la gloire de la Croix ; ma Rose sera là avec d'autres amis". "Ma fille, Je serai couronnée bien plus glorieusement que Je ne le suis aujourd'hui, couronnée, ma fille, par la Sainte Église immortelle et infaillible dans ses lumières. Ma Première Victime et ma Rose seront à mes pieds dans ce jour solennel où l'Église me fera une couronne de prières et de cantiques."

Voilà, ma bonne mère adoptive, une parole qui mettait tout le Ciel en harmonie de louange et de gloire à Notre-Dame de la Bonne-Garde. La Sainte Vierge, notre Mère chérie m'a dit encore : "Je me dispose à aller chercher ma bien-aimée Première Victime triomphalement. Dans ma puissance, avec elle, J'amènerai joyeusement plusieurs autres victimes prisonnières, et ma Rose avec d'autres amis, pour chanter le Te Deum. C'est là, ma fille, que Je descendrai de l'estrade pour voler dans leurs bras et Je serai remontée sur un trône plus large et plus digne de mon Nom."

Marie-Julie : Quand je ne serai plus avec vous, ma bonne mère, sur la Terre, Elle vous donnera un signe consolant de sa douce tendresse par le soulèvement de sa main droite, comme pour vous bénir avec les ouvriers de l'oeuvre. Elle m'a chargée de vous le dire sept fois différentes. Elle me dit encore, la Sainte Vierge "qu'elle avait nos trois coeurs et qu'elle désirait, ma bonne mère, qu'ils ne lui soient jamais enlevés, pas même au couronnement solennel de l'Église". Elle me dit, la Sainte Vierge, que notre père directeur était un saint... qu'aucune âme ne connaissait la sainteté de ce Père, Première Victime... en combien peu de temps il se ferait par lui de grandes choses et de grands miracles. Elle me dit que c'était une vive lumière plantée dans les desseins des trois Personnes Divines.

Notre-Dame : "Ma fille, que mon Coeur jubile d'ineffable joie à cause de ces grandes choses qui vont s'accomplir ! Mon Fils fera éclater ses prodiges et Moi, Je ferai éclater les miens !"

Marie Julie : "Que c'est beau, Jésus et Marie faisant les miracles dans la même heure, que c'est beau !"

Les révélations que nous donnons ci-dessus, perdues dans le grand nombre des dossiers, nous sont tombées sous les yeux, "par hasard", le 25 août dernier, fête de Saint-Louis, soit 3 jours après le couronnement solennel de Notre-Dame de la Bonne-Garde. Ce n'est donc pas pour nous y conformer que monsieur l'abbé Bonneterre a entonné le "Te Deum" ! À propos de l'abbé David, mademoiselle Imbert a dicté les renseignements suivants : "II y eut deux miracles sur sa tombe qui ne furent pas enregistrés. L'un fut en faveur d'un enfant qui, porté sur la tombe de monsieur le curé par sa mère, reçut immédiatement l'usage de ses membres."

 

 

Marie-Julie Jahenny et Notre-Dame des Lys,

Mère de Pureté, Mère de Puissance, Mère de Prodiges,

Reine des Lys, Reine de la Paix,

Reine des Prodiges, Reine des Miracles,

Lys de Pureté sans tache

 

 

 

 

 

 

Prière à Notre-Dame de Bonne Garde de Longpont

(Longpont-sur-Orge, Essone)

 

Ô Marie, Mère du Christ et de l’Eglise, des générations de croyants sont venues Vous prier ici, depuis des siècles. Me voici avec eux devant Vous, plein de confiance en Votre Bonté et en Votre Puissance. C’est par Vous que le Père a voulu nous donner Son Fils.

Je Vous prie pour le monde et pour l’Eglise. Notre-Dame de Bonne Garde, gardez leur la paix promise par Jésus.

Je Vous prie aussi, Mère de Bonté et de Miséricorde, par la Passion et la Résurrection de Votre Fils, pour tous ceux que j’aime et pour moi-même. Gardez-nous dans la Foi, l’Espérance et la Charité. Prenez pitié de moi et présentez mes supplications à Dieu notre Père.

Demandez pour moi, je Vous en supplie, la grâce de.......

Bénissez moi, ma Mère ; j’espère en Vous, je ne serai pas confondu.

Amen.

Notre-Dame de Bonne Garde, priez pour nous !

 

 
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 08:27

Tableau miraculeux de Notre-Dame des Douleurs de Campocavallo

Osimo (Ancône, Marches - Italie)

 

 

Le jeudi 16 juin 1892, jour de la Fête-Dieu, des larmes et des sueurs exsudent de l'image de Notre-Dame des Douleurs.

Le 17 juin 1892, les yeux de la Vierge bougent devant de nombreux témoins, les regardant puis levant les yeux vers le Ciel.

Ce prodige a duré dix années consécutives et a été la source de nombreuses guérisons et conversions. Il a entraîné une immense ferveur populaire dans toute l'Italie, puis dans l'Europe tout entière.

 

 

Prière à Notre-Dame des Douleurs

de Campocavallo

 

Ô Notre-Dame des Douleurs,

qui avez tant de fois baissé Vos yeux très saints

en direction de Vos enfants fidèles et qui les avez relevés

comme pour offrir à Dieu leurs prières,

Vous avez voulu nous écouter avec bienveillance.

Ô Mère de Miséricorde,

obtenez-nous ce que nous implorons avec ferveur.

Défendez la Sainte Église contre tous ses ennemis,

protégez le Pape, Vicaire de Jésus Christ,

et faites que nous conservions le don de la Foi

que le monde s'efforce de nous arracher en ces temps troublés.

Libérez les âmes du Purgatoire,

spécialement celles qui ont eu une grande dévotion

pour Vos douleurs et pour la Passion de Jésus.

Consolez les affligés et obtenez-nous la paix,

qui est l'aspiration de tous les cœurs,

et que dans cette paix, le Royaume de Dieu

se répande toujours davantage sur terre.

Amen.

Ô Cœur transpercé de sept épées, soyez ma consolation !

 

 

 

Prière au Coeur Douloureux et Immaculé

de Marie pour les Prêtres

 

 

 

Image donnée à Sainte Thérèse de Lisieux

retrouvée dans l'un de ses livres

 

 

 

Site officiel du Sanctuaire de Campocavallo

Santuario Beata Vergine Addolorata

 

 

 

 

 

 

 

 

Preghiera alla Vergine Addolorata di Campocavallo

 

O Vergine Addolorata, che tante volte avete abbassato i vostri santissimi occhi verso i vostri devoti e li avete rialzati come per offrire a Dio le loro preghiere, vogliate benigna ascoltarci, o Madre di Misericordia, ed otteneteci quanto fervorosamente imploriamo.

Difendete la Santa Chiesa da tutti i suoi nemici, proteggere il Vicario di Gesù Cristo e conservateci il dono della Fede che il mondo si sforza di strapparci in questi tempi burrascosi.

Liberate le anime sante del Purgatorio, specialmente quelle che furono più devote dei vostri Dolori e della passione di Gesù.

Consolate gli afflitti e otteneteci la pace che è il sospiro di tutti i cuori, e nella pace si dilati sempre più su questa terra il regno di Dio.

Aspirazione: O Cuore trafitto da sette spade, siate la mia consolazione.

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 11:38

Retable d'une hauteur de 23 m dans l'Eglise

Santa Maria de Cadaqués (Catalogne, Espagne)

 

 

L’église Santa Maria de Cadaqués fut construite entre le milieu du XVIème et le XVIIème siècle ; elle est en grande partie de style gothique tardif (appartiennent par exemple à ce style la quasi-totalité de la nef unique, le chevet polygonal de sept faces et les chapelles latérales). Elle s'élève au point le plus haut de la veille ville, dominant la cité.

La partie de la nef la plus proche du frontispice date du XVIIe siècle et la "Capella fonda" des XVII-XIXe siècles.

L'ancienne église fut détruite par le célèbre pirate turc Barbe rouge qui assiégea le village en 1543. Après cela, une nouvelle église fut reconstruite avec l'argent des pêcheurs. On retrouve ces faits dans les vers écrits par Frederic Rahola i Trèmols, originaire de Cadaqués :

« L’église de mon village

Fut construite par les pêcheurs

Qui travaillèrent les jours fériés

Pour le bien de notre Seigneur »

La façade est couronnée d'un clocher carré avec un corps supérieur octogonal. À l´intérieur de l'église, il y a un splendide retable baroque de 23 m de haut (l’un des plus intéressants de l'école de Vic), fait en l’honneur de la Vierge de l’Espérance. Cette œuvre fut conçue par Jacint Moretó et réalisée conjointement en 1725 par les sculpteurs Pau Costa et Joan Torras. Ce dernier finira le retable (doré en 1788) à la mort de Pau Costa le 7 novembre 1727.

En 1938, pendant la guerre civile espagnole, un mur fut construit en face de l'autel pour le protéger et le reste de l'église fut utilisé pour les prisonniers de guerre.

La décoration baroque de cette église est ornée de neuf retables supplémentaires de petit format en bois doré.

La façade extérieure est blanchie à la chaux comme la majorité des maisons de la localité.

Une autre œuvre de grande valeur patrimoniale est l'orgue de Cadaqués, réalisé par Josep Boscà entre 1689 et 1691, et qui est considéré comme l’un des orgues les plus anciens de Catalogne.

 

 

Prière à Notre-Dame de l'Espérance de Tarasteix

(Hautes-Pyrénées)

 

 

Notre-Dame de Bon Espoir de Tours

(Indre-et-Loire)

 

 

 

 

Prière à Notre-Dame de l'Espérance

au Bois des Manguiers

des moines de Keur Moussa (Sénégal)

 

 

Notre-Dame de Pontmain, Mère de l'Espérance (Mayenne)

 

 

Partager cet article
Repost0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 10:00

 

 

 

 

 

 

"Ó Maria concebida sem pecado, rogai por nós que recorremos a vós! 🙏🙏🙏

Une publication partagée par Kleber Tostes (@padrekleber) le

 
Partager cet article
Repost0
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 08:50

 

Litanies à Notre-Dame de la Délivrance

 

Seigneur, prenez pitié.

Ô Christ, prenez pitié.

Seigneur, prenez pitié.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père du Ciel, Seigneur Dieu, prenez pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde, Seigneur Dieu, prenez pitié de nous.

Saint-Esprit, Seigneur Dieu, prenez pitié de nous.

Sainte Trinité, qui est un seul Dieu, prenez pitié de nous.

 

Sainte Marie, Notre-Dame de la Délivrance, priez pour nous.

Sainte Marie, Notre-Dame des Victoires, priez pour nous.

Sainte Marie, sur qui a reposé la Puissance du Très-Haut, priez pour nous.

Sainte Marie, plus vaillante qu’Esther et Judith, priez pour nous.

Sainte Marie, dont le Fils a écrasé la tête de Satan, priez pour nous.

Femme revêtue du soleil, invulnérable aux attaques de Satan, priez pour nous.

Sainte Marie, qui nous protégez contre le dragon furieux, priez pour nous.

Sainte Marie, Refuge des pécheurs, priez pour nous.

Sainte Marie, Libératrice et Salut des infirmes, priez pour nous.

Sainte Marie, Espérance des désespérés, priez pour nous.

Sainte Marie, qui avait fait tressaillir Jean-Baptiste d’allégresse, priez pour nous.

Sainte Marie, qui avait procuré à Élisabeth une heureuse délivrance, priez pour nous.

Sainte Marie, Protectrice des femmes enceintes, priez pour nous.

Sainte Marie, bonne délivrance des femmes en travail, priez pour nous.

Sainte Marie, Consolatrice des enfants avortés, priez pour nous.

Du pouvoir et des tentations de Satan, Vierge Marie, délivrez-nous.

De la séduction des idoles et des fausses doctrines, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des possessions démoniaques, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des illusions pernicieuses, de l’esprit des ténèbres, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des attaques des sorciers et des maîtres occultes, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des pactes diaboliques qui rendent esclave de Satan, Vierge Marie, délivrez-nous.

De l’idolâtrie, du spiritisme et du satanisme, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des sectes, de la sorcellerie, et des sociétés secrètes, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des pièges de la divination et des fausses prédictions, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des fausses visions et des rêves trompeurs, Vierge Marie, délivrez-nous.

De toutes les malédictions, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des envoûtements, des sortilèges et des maléfices, Vierge Marie, délivrez-nous.

De l’esprit de mort qui pousse au suicide et au meurtre, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des maladies provoquées par les sortilèges, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des fléaux dévastateurs, Vierge Marie, délivrez-nous.

De la faim, de la violence et de la guerre, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des accidents mortels, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des maladies contagieuses, Vierge Marie, délivrez-nous.

De la stérilité d’origine maléfique, Vierge Marie, délivrez-nous.

De toute menace contre les enfants dans le sein maternel, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des traumatismes de notre enfance, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des perversions dont sont victimes les enfants, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des angoisses de l’âme et des maux du corps, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des liens des défunts qui affectent les vivants, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des disparitions mystérieuses de nos proches parents, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des blocages de la vie sentimentale et de nos facultés mentales, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des ravages de l’impiété, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des progrès de l’incroyance et de la civilisation de la mort, Vierge Marie, délivrez-nous

De la tentation contre la foi, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des communions indignes et sacrilèges, Vierge Marie, délivrez-nous.

Du désespoir et du découragement, Vierge Marie, délivrez-nous.

De l’esprit de peur qui tue la foi en Dieu, Vierge Marie, délivrez-nous.

De la tiédeur dans le service de Dieu, Vierge Marie, délivrez-nous.

De l’esprit d’orgueil et de domination, Vierge Marie, délivrez-nous.

De l’endurcissement dans le péché, Vierge Marie, délivrez-nous.

Du péché contre l’Esprit Saint, Vierge Marie, délivrez-nous.

Du refus de pardonner à nos ennemis, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des pensées de haine et des pensées impures, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des embûches du démon à l’heure de la mort, Vierge Marie, délivrez-nous.

Des souffrances du Purgatoire, Vierge Marie, délivrez-nous.

De la damnation éternelle, Vierge Marie, délivrez-nous.

 

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, prends pitié de nous, Seigneur.

 

Jésus-Christ, vainqueur de la mort, écoutez-nous.

Jésus-Christ, vainqueur de Satan, exaucez-nous.

Esprit Saint, Libérateur, écoutez-nous.

Esprit Saint, Consolateur, exaucez-nous.

Dieu le Père Tout-Puissant, écoutez-nous.

Dieu le Père Tout-Puissant, délivrez-nous du Mauvais.

 

Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

Priez pour nous, Notre-Dame de la Délivrance,

Afin que nous soyons affranchis de toutes nos tribulations.

 

Prions :

Nous Vous louons, Ô notre Dieu, pour Votre Amour, Votre Miséricorde, Votre Puissance, pour la Victoire du Sang de l’Agneau de Votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ. Nous Vous louons pour notre Mère, la Vierge Marie. Accordez à tous ceux qui se réfugient sous Sa maternelle protection, la délivrance des maux qui les affligent, libérez-les de la puissance des ténèbres, afin qu’ils vivent dans la liberté des enfants de Dieu, dans le cortège triomphal du Christ Ressuscité. Amen !

 

 

 

 

 

Prière à Notre Dame de la Délivrance

du Père Louis Dattin, S.J.

 

Marie, notre maman, nous savons qu’une mère est capable de tout

pour délivrer son enfant de tout mal, de tout danger, de toute menace.

Tu es cette maman qui veille sur moi. Tu connais ce qui peut me faire du mal,

aussi bien à mon corps et à mon esprit, à mon âme et à mon cœur.

Notre-Dame de la Délivrance, guéris mon corps de toute maladie, de tout mal physique ;

protège-moi de tout ce qui m’empêche de vivre pleinement pour te rendre grâce.

Guéris aussi mon esprit de toute erreur, de tout mensonge, de tout mauvais jugement.

Notre-Dame de la Délivrance, guéris aussi mon cœur. Délivre-le de tout égoïsme,

de toute méchanceté, de tout orgueil, de toute jalousie.

Guéris surtout mon âme : qu’elle soit la maison de ton Fils, comme toi,

lorsque tu attendais Jésus avant Noël… Depuis mon baptême, moi aussi,

je suis ton enfant, comme Jésus à Nazareth. Veille sur moi, protège moi, délivre moi.

Fais-moi grandir dans la Foi, dans l’Amour, dans l’Espérance.

Ô Notre-Dame, que je sois délivré de tout mal, libéré de tout esclavage.

Arrache tous les liens qui me retiennent encore dans le mal et donne-moi ton bonheur.

Amen.

 

Père Louis DATTIN (92 ans, né le 7 août 1925), s.j., Vicaire à la paroisse Notre-Dame de la Délivrance de Saint-Denis de la Réunion.

 

 

 

 

Prière à Notre Dame de la Délivrance

de Monseigneur Gilbert Aubry

 

Ô très sainte Vierge Marie, digne Mère de Dieu,

nous vous supplions  davoir pitié de nous,

dobtenir de votre très cher Fils, notre Seigneur Jésus-Christ,

la santé du corps et de l’âme, et tout ce qui sera convenable

pour sa plus grande Gloire et pour notre salut.

Comme Sa Divine Providence nous a permis de vous honorer et de vous invoquer,

nous avons recours à vous avec votre nom : Notre Dame de la Délivrance !

A de nombreux pécheurs désespérés de leur salut vous avez obtenu la conversion !

A de nombreuses personnes affligées de maladies vous avez obtenu la santé !

A tant de justes vous avez obtenu la persévérance et la fidélité à Dieu !

Vous n’avez rejeté aucun de ceux qui vous ont humblement invoquée avec ferveur,

quelque misérable qu’il ait été. Nous vous supplions ainsi avec grande confiance

de nous secourir dans nos épreuves et de nous obtenir un cœur humble et pauvre.

Nous nous ferons un devoir d’annoncer par toute notre vie le pouvoir que vous avez auprès de Dieu.

Enfin, nous espérons, ô Vierge Sainte, que vous nous accorderez les grâces

que nous vous demandons si elles sont conformes à la volonté de Dieu.

Assistez-nous durant le pèlerinage de notre vie et à lheure de la mort.

Amen.

 

Prière de Mgr Aubry lors de sa Bénédiction de l’église Notre-Dame de la Délivrance (La Réunion) après sa rénovation intérieure totale, le dimanche 25 septembre 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre-Dame de Bonne Délivrance

Neuilly-sur-Seine

 

 

 

 

 

Prière à Notre-Dame de Bonne Délivrance

 

Je Vous supplie, ô Très Sainte Vierge Marie, digne Mère de Dieu, d’avoir pitié de moi, de m’obtenir de Votre très cher Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, la santé du corps et de l’âme, ainsi qu’il sera convenable pour Sa plus grande Gloire et pour mon salut. Et comme Sa Divine Providence nous a permis de Vous honorer et de Vous invoquer sous divers titres, j’ai recours à Vous sous celui de Notre-Dame de Bonne Délivrance, ô Très Sainte Vierge, Mère de Dieu !

Je Vous supplie, avec toute l’humilité et la confiance qu’il m’est possible, de me secourir dans mon extrême nécessité, et de m’obtenir principalement une véritable douleur, contrition et rémission de tous mes péchés.

Je me ferai un devoir de publier toute ma vie le pouvoir que Vous avez auprès de Dieu. A combien de pécheurs désespérés de leur salut avez-Vous obtenu la conversion ? A combien de personnes affligées de maladies incurables avez-Vous obtenu la santé ? A combien de justes avez-Vous obtenu la persévérance dans la grâce ?

Et enfin, on n’a jamais entendu dire que Vous eussiez rejeté aucun de ceux qui, avec confiance, Vous ont humblement invoquée, quelque misérable qu’ils aient été.

J’espère aussi, ô Vierge Sainte, que Vous m’accorderez les grâces que je Vous demande, que Vous m’obtiendrez le remède de toutes mes peines spirituelles et temporelles, que Vous m’assisterez durant ma vie, et principalement à l’heure de ma mort. Amen.

 

 

 

 

 

Ancien Couvent des Hospitalières de Saint-Thomas de Villeneuve

25-27, rue de Sèvres à Paris

(Vierge Noire, Notre-Dame de la Délivrance au centre)

avant expropriation et démolition en septembre 1908

Nouveau Couvent à Neuilly-sur-Seine

 

 

 

Prière à Notre-Dame de Bonne Délivrance

en langue malgache (Malagasy)

 

 

 

Prayer to Our Lady of Good Deliverance

 

 

 

Gebet zu Unserer Lieben Frau zur guten Erlösung

 

 

 

Oración a Nuestra Señora del Buen Librar

 

 

 

Preghiera a Nostra Signora della Buona Liberazione

Partager cet article
Repost0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 14:31

 

 

Prière à Notre-Dame de Vailankanni

Notre-Dame de la Bonne Santé

Our Lady of Good Health

ஆரோக்கிய அன்னை தேவாலயம்

வேளாங்கண்ணி

 

Vierge Marie, Notre-Dame de Vailankanni, c’est avec confiance que je tourne vers Vous mon regard.

Je sais et je crois que Vous m’accompagnez dans ma maladie et dans mes épreuves, comme Vous l’avez fait pour Jésus, Votre Fils, sur le chemin du Calvaire.

Quand ma croix sera trop lourde, aidez-moi à la porter et à ne pas perdre courage.

Vierge Marie, Notre Mère, priez pour moi ainsi que pour tous ceux qui me manifestent leur affection.

Que par Votre intercession, Jésus Votre Fils, nous comble tous de Sa Paix et nous garde dans l’Espérance !

 

 

Basilica of Our Lady of Good Health

Basilique Notre-Dame de la Bonne Santé de Velankanni

(ou Velanganni, ou Vailankanni)

Tamil Nadu (Inde)

 

 

 

Sanctuaire Notre-Dame de Vailankanni

Our Lady of Good Health Shrine

 

 

 

Notre-Dame de Vailankanni

Eglise Notre-Dame de la Délivrance

Petite Île, Saint-Denis (La Réunion)

 

 

 

 

 

 

Prayer to Our Lady of Velankani

 

O Mary ! Our Mother of Health, and our Heavenly Queen,

seated on your throne of mercy and compassion in your Holy Shrine at Velankanni,

we praise and honour you to be our refuge and our relief.

Numberless are the sick who have recovered health through your intercession.

Relying on your power and goodness, we come to you and implore you

to heal our infirmities and to obtain for us perfect health of body and soul,

that we may better be able to serve you and your divine Son.

At all times, you have been the help and consolation of the infirm.

You obtain for them health when it is conducive to their salvation.

You assist them at the time of their death. Help us then, O most amiable Mother

and obtain for us cure from all our sufferings, or patience to endure them

in the spirit of resignation agreeable to God’s Holy Will,

so that all our trials and sufferings may help to purify our souls

and help us to detach ourselves from all earthly ties. Amen.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 11:48

Notre-Dame de Neubois, surplombant le village de Neubois 

anciennement Geruth ou Kritt, signifiant défriché (Gereuth en allemand)

 

 

 

Prière à Notre-Dame de Neubois

 

                Ô Notre-Dame de Neubois, ayez pitié de nos pauvres invocations !               

Notre-Dame de Krüth, exaucez nos ferventes prières et supplications !

Sainte Vierge couronnée d’étoiles, envoyez-nous toujours Vos consolations !

Mère de Dieu, Lumière éclatante, ouvrez Vos mains bénies pleines de grâces !

Ne permettez point que nous nous égarions dans la funeste impasse,

Vous qui rayonnez d’une si grande gloire céleste qui tout surpasse !

Ô Marie conçue sans péché, tendre protectrice de la pieuse Alsace,

De la Lorraine libre et de la France affligée, si bas ici-bas et si lasse,

Défendez-nous contre le cruel ennemi et toutes ses persécutions !

Libérez-nous de toutes les formes d’oppressions et de répressions !

Que Votre Saint Amour maternel et miséricordieux guide toute révolution,

Que nous soyons au Nom du Saint Enfant-Jésus à Vos pieds en adoration,

Pleins de contrition, de dévotion, de foi, d’espérance et de réconciliation !

"Mudergottes Brennela", source vive et vitale dans nos tristes tribulations,

Soyez notre salut, notre perpétuel secours et notre éternelle jubilation !

 

Poème écrit à Marseille le 18 juillet 2017 par Patrick ROBLES

 

Petite chapelle au-dessus du village de Neubois

appelée "Mudergottes Brennela" signifiant 

« Petite fontaine de la Vierge Marie » en alsacien

proche de la source miraculeuse

Remerciements à Bénédicte KECK pour la traduction

chargée de mission à l'O.L.C.A.

(Office pour la Langue et les Cultures d'Alsace et de Moselle)

 

 

Prières en Alsacien

 

 

 

 

Des apparitions de la Vierge Marie à Neubois

 

L'endroit où eurent lieu les apparitions est à deux kilomètres du village de Neubois, appelé à l'époque Krüth, à mi-hauteur de la montagne, et à égale distance des ruines du château du Frankenbourg. Il y a à l'endroit une vaste clairière, au milieu de la forêt, d'où l'on jouit d'un magnifique panorama. D'un côté on aperçoit la commune de Scherwiller et le château de l'Ortenbourg. Avant d'entrer dans la clairière, on voit du regard de nombreux villages, dont ThanvilléSaint-Pierre-Bois et l'église Saint-Gilles perchée un peu au-dessus des deux villages. Plus haut on aperçoit les cimes de l'Ungersberg. D'un autre côté on voit le Val de Villé parsemé de villages. Aujourd'hui à la clairière se trouve une statue de Marie (mère de Jésus), une statue de l'Archange Saint Michel terrassant le dragon, une petite statue de saint Joseph, une chapelle avec une grande croix et un chemin de croix avec ses douze stations. C'est à cet endroit que serait apparue la Sainte Vierge. En 1872, quand commencèrent les apparitions, l'Alsace était annexée à l'Allemagne depuis plus d'un an et le nom le plus usuel du village était celui de Krüth. A la vérité le village a trois noms : Neubois, Krüth, Gereuth est le nom allemand.

Dans le contexte de l'occupation allemande et antireligieux de l'époque, un Alsacien se rend en Italie et rencontre une mystique nommée Palma-Maria-Addolarata Matarelli (1825-1888) d'Oria, plus tard religieuse de Notre-Dame des Douleurs, et lui parle de l'Alsace-Lorraine. Elle lui répondit qu'il arrivera bientôt des choses merveilleuses : "...une apparition en juillet 1872 doit avoir lieu en Alsace-Lorraine".

Le dimanche 7 juillet 1872 en date de la fête du Précieux Sang, la Vierge Marie apparait tout d'abord à l'office du soir dans l'église Saint-Nicolas de L'Hôpital à Marie Françoise Clémentine Girsch, âgée de onze ans.

Elle décrit l'apparition comme une belle femme aux cheveux blonds et longs, portant une couronne sur la tête. Sa robe blanche est brillante. La Vierge Marie tend ses bras en avant. Dans sa main droite elle tient une boule blanche d'où tombent des gouttes d'eau, dans sa main gauche elle tient une boule noire d'où tombent des gouttes de sang. À sa droite se tiennent des soldats français, à sa gauche se trouvent des soldats armés d'épées.

À L'Hôpital (Moselle) qui portait le nom de Spittel in Lothringen ces événements sont restés très discrets. Clémentine Girsch est qualifiée selon les rapports de l'époque de petite fille sage, posée et réservée. Elle restera très discrète sur ces événements. Elle est née le 3 décembre 1861 à Carling. Le 9 février 1880 elle épouse à L'Hôpital, Ambroise Renard, instituteur et maire de Carling (1855-1941) et sera mère de deux enfants. Elle décèdera à Strasbourg le 13 janvier 1944.

Le même jour à Neubois, cette même apparition se manifeste à quatre fillettes âgées de 7 à 11 ans qui se promènent au pied d'une montagne appelée Schlossberg, à la recherche de myrtilles. Soudain, une dame blanche portant sur la tête une couronne d'or, s'avance vers elles. Effrayées, elles s'enfuient à toutes jambes. C'est la première apparition de toute une série qui mettra en émoi le paisible village de Neubois.

Le 11 juillet 1872, la Vierge Marie apparaît de nouveau sous la même forme dans la forêt de Neubois à Philomène Jehl (10 ans), Sophie Glock (11 ans), Marie Flick et d'autres enfants de l'école. Elles entendent une voix fine dire : « Kommet, Kommet! » (Venez, venez !). Le 12 juillet la troisième apparition se manifeste à certaines filles d'un groupe accompagné d'une religieuse qui est aussi leur institutrice, sœur Madeleine. Le 14 juillet 1872 l'apparition guide 6 filles dont Odile Martin vers le sommet du Frankenbourg, chemin de La Vancelle. Le 15 juillet 1872 tout un groupe d'enfants et d'adultes assiste à une apparition de la Vierge qui les appelle de nouveau : « Kommet, Kommet! » (Venez, venez !) en direction du château de Frankenbourg. Un vent violent se lève et on entend un son de cloches. D'autres apparitions miraculeuses vont suivre. Une petite chapelle provisoire sera érigée sur les lieux. Le Kreisdirektor envoie un détachement de 50 soldats surveiller l'emplacement. Le 7 septembre 1872, la police abat la chapelle ainsi que l'autel et défend aux fidèles l'accès aux lieux. Le 8 septembre 1872 on assiste à une première guérison miraculeuse d'une jeune fille très malade. D'autres apparitions et guérisons vont avoir lieu malgré l'hostilité de l'autorité prussienne qui fait afficher un panneau :

« L'accès sans autorisation du district 272829 est, par la présente, interdit selon l'article 368 du code pénal avec une peine allant jusqu'à 75 francs et un emprisonnement jusqu'à 15 jours. »

Le 11 septembre 1872, sœur Madeleine est expulsée par les autorités et doit quitter Neubois. Le 14 octobre 1872 un soldat prussien a une vision de l'enfant Jésus. Les apparitions continuent. L'évêque de Strasbourg Monseigneur André Raess est informé de par une lettre de l'apparition de L'Hôpital et de celles du Frankenbourg et reçoit lui-même un témoin des apparitions du Neubois. Il reste réservé et prudent. Le 11 novembre 1872 l'abbé Hotzmann, curé de Villé note : "les apparitions sont de plus en plus fréquentes". De nombreux pèlerins viennent sur les lieux. Pour la seule journée du 3 février 1873 on comptera 6000 pèlerins. Le 4 mars 1873 les autorités prussiennes s'inquiètent de cette affluence et envoient un détachement de 150 soldats interdire l'accès des lieux. Dans les jours et les mois qui suivent, d'autres enfants, mais aussi des adultes, sont persuadés d'avoir vu la Vierge Marie ou aperçu "la dame blanche", seule ou entourée d'anges ou ... de soldats. La nouvelle de ces phénomènes extraordinaires se répand comme une traînée de poudre dans toute l'Europe centrale et méridionale, mais surtout en Allemagne et en France.

Un des lieux d'apparition s'appelait Krittacker, acker veut dire champ. Le village était semble-t-il situé plus haut dans la montagne.

La montagne des apparitions

Les différents endroits où les apparitions eurent lieu sont situés en dehors du village sur le flanc d'une montagne au sommet de laquelle on aperçoit le château du Frankenboursitué à 703 mètres d'altitude. Cette montagne est couverte de bois jusqu'au sommet. Il faut d'ailleurs faire une distinction entre les deux noms : Frankenberg est le nom de la montagne et Frankenbourg est le nom du château. Le château du Frankenbourg date de l'époque féodale et a été construit suivant les principes militaires du  xie   siècle. Cela n'exclut pas l'hypothèse qu'un autre château ait pu exister antérieurement au même endroit à l'époque franque. Ce qui est certain, c'est l'existence d'une forteresse sur la montagne du temps des Romains. Des monnaies constantiniennes trouvées au Frankenbourg entre deux enceintes prouveraient que les romains auraient aménagé un système défensif confirmant ainsi la position stratégique du lieu et l'opportunité de fortifications. Il est probable que lors des combats opposant Francs et Alamans ces derniers ont utilisé les constructions romaines qui existaient à cet endroit. La tradition veut que ce soit Clovis qui a fait construire le château du Frankenbourg et que son épouse Sainte Clotilde y ait prié pour obtenir la victoire de son mari pendant la bataille de Tolbiac. Plusieurs historiens ont attesté cette version. L'abbé Nartz a écrit "Sigebert cousin de Clovis qui régnait à Cologne, appela à son secours contre les envahisseurs le roi des Francs Saliens Clovis. La bataille s'engagea près de Tolbiac (Zulpich) selun les uns, près d'Argentorate pour les autres. Le Tolbiac serait d'après certains historiens près de Cologne, pour d'autres près de Strasbourg. Ces diverses hypothèses conduisent à penser qu'il pourrait y avoir plusieurs Tolbiac et de ce fait il est souvent difficile dans les brumes du passé d'identifier le lieu réel des combats d'autrefois. Certains ont même avancé le nom de Scherwiller à des traces de bataille ont été trouvées comme l'emplacement probable du véritable Tolbiac.

Ces événements des apparitions sont relatés abondamment dans la presse locale et nationale et repris dans des brochures, ce qui ne fait qu'amplifier le phénomène. Neubois connaît alors une affluence populaire extraordinaire ; au mois de janvier 1873, la Reichsbahn vend plus de 80 000 billets de chemin de fer à destination du Val de Villé.

Une source à l'eau "miraculeuse" est découverte. Plusieurs personnes prétendent avoir été guéries. Les conditions sont donc remplies pour que Neubois devienne le Lourdes alsacien ! Cette arrivée massive de gens commence à inquiéter l'administration allemande surtout que ces apparitions se teintent d'allusions et de propagande politiques : la Sainte Vierge viendrait pour libérer l'Alsace du joug prussien! A Paris est éditée, en 1874, une brochure au nom évocateur : "La résurrection de la France et le châtiment de la Prusse, prédits par Marie en Alsace". L'armée est chargée d'interdire l'accès du lieu des apparitions, puis de l'ensemble du ban communal. Les autorités religieuses restent très prudentes et sceptiques et conseillent la même attitude au chargé d'âmes de la paroisse, notamment à l'abbé Michel Ulrich qui recueille, avec une certaine naïveté, les témoignages des "voyantes" de sa paroisse. Le curé Alphonse Adam, qui lui succède en novembre 1876, puis l'abbé Boersch, à partir de 1879, prêtent une oreille moins attentive aux dépositions des visionnaires qui se font plus rares ; par un patient et minutieux travail d'enquête, ils réussissent à montrer que ces apparitions sont nées de l'imagination des enfants, qui les uns après les autres, se sont rétractés. Peu à peu le village retrouve sa sérénité. Aujourd'hui une petite chapelle rénovée s'élève dans la forêt, près de la source "Mudergottes Brennela" ; elle rappelle aux promeneurs et aux pèlerins ces évènements "surnaturels". L'érection à Neubois, en 1883, de la "Confrérie du Rosaire Vivant", a-t-elle des liens avec ces apparitions ? De nos jours, le culte marial connaît dans le village une dévotion particulière et continue à attirer des pèlerins venus de près ou de loin et il reste de même à L'Hôpital (Moselle) une dévotion mariale particulière des habitants qui s'exprime par la construction d'une Grotte de Lourdes inaugurée le 3 octobre 1954.

 

Source : « Neubois – Des apparitions de la Vierge Marie » sur Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 07:24

Deux gouttes du Précieux Sang

de notre Seigneur Jésus-Christ





 Hymne au Précieux Sang de Jésus 


Le Créateur, dans Sa juste colère, a sous les eaux vengeresses englouti l'univers coupable, Noé seul étant sauvé dans l'arche ; puis la merveilleuse violence de l'Amour a lavé dans le Sang l'univers.

Imbibée d'une telle pluie de salut, l'heureuse terre, qui n'abondait qu'en épines, a produit des fleurs ; et l'absinthe a pris le goût du nectar.

Soudain le serpent cruel a perdu son poison funeste, et des bêtes féroces est tombée la fureur : du doux Agneau blessé telle fut la victoire.

Ô de la science souveraine profondeur insondable ! Ô suavité jamais assez louée d'un Cœur rempli d'Amour ! L'esclave était digne de mort, le Roi subit la peine dans Sa Bonté.

Quand par des fautes nous provoquons la colère du Juge, alors mettons-nous sous l'abri de ce Sang toujours prêt à plaider pour nous : l'armée des maux suspendus sur nos têtes alors se dissipera.

Racheté par Vous, plein de Vos Dons, que l'univers Vous loue en sa reconnaissance, Ô Guide de l'éternel salut, Divin auteur de la Grâce, qui possédez avec le Père et l'Esprit les Royaumes Bienheureux. Amen.


Extrait de la collecte de la fête du très Précieux Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, le 1er dimanche de juillet.

 


Litanies du Très Précieux Sang


Prières et chapelet du Précieux Sang

 





 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 11:49



Prière à Marie Réconciliatrice des Peuples
de Betania


Sainte-Marie, Mère de Dieu et Mère de l'Église,
nous Te rendons grâce pour avoir visité notre terre
comme une Mère Bonne, attentive à Ses enfants.
Tu es venue dans un monde sécularisé et incroyant
pour renouveler notre Foi et
l'expérience des réalités surnaturelles ;
Tu es venue dans notre monde malade
pour soigner les corps et guérir les âmes,
Tu es venue dans notre monde divisé par la haine,
les injustices et la violence,
pour nous inviter à la réconciliation
et à l'amour fraternel.
Sainte-Marie, Vierge et Mère,
Réconciliatrice des Peuples,
prie pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

 

Traduction d'une prière en espagnol.

 








Oración a María

Reconciliadora de Los Pueblos

de Betania


Santa María, Madre de Dios y Madre de la Iglesia,
Te damos gracias por haber visitado
nuestra tierra como madre bondadosa
que mira por sus hijos.
Has venido a un mundo secularizado y descreído
para renovar nuestra Fe y
la vivencia de las realidades sobrenaturales;
has venido a nuestro mundo enfermo
para curar los cuerpos y sanar las almas,
has venido a nuestro mundo dividido por los odios,
las injusticias y la violencia
para invitarnos a la reconciliación
y al amor fraternal.
Santa María, Virgen y Madre,
Reconciliadora de los Pueblos,
ruega por nosotros, pecadores,
ahora y en la hora de nuestra muerte.
Amén.

 

 

María Esperanza Medrano de Bianchini,
la voyante de la Vierge Marie

 



Partager cet article
Repost0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 08:55

 

 

Jésus leur dit : Je suis le pain de vie.

Celui qui vient à moi n'aura jamais faim,

et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.

Jean 6:35 (Bible Louis Segond)

 

And Jesus said unto them, I am the bread of life:

he that cometh to me shall never hunger;

and he that believeth on me shall never thirst.

John 6, 35 (King James Version)

 

 

Adoration online sur Savior.org

 

 

« Ô pur Ostensoir,

À travers le cristal limpide encerclé,

Tu laisses entrevoir

Le fruit de vie

Aux âmes inanimées.

Que toutes viennent fixer

La Divine Beauté et recevoir la vie ! »

 

Prière inspirée par Jésus à Sœur Olive Danzé, Sœur Marie du Christ-Roi, « à réciter à Marie notre Mère, le pur Ostensoir qui nous donne Jésus-Hostie. »

 

 

Chapelle d'adoration en ligne de Jésus-Eucharistie

(Archives du site "A la Tendresse du Père")

 

 

 

 

 

 

Adoración Perpetua Online

Señal en vivo desde Key Biscayne, FL

Capilla de Adoración Perpetua, Parroquia de Sta. Agnes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0