Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 11:10

JPEG-Sacre-Coeur--parousie.over-blog.fr-copie-1.jpg

 

 

 

Amende honorable et Consécration

à notre Seigneur Jésus-Christ


« O Jésus, notre Sauveur et notre Roi ! rien n'a été fait que par vous, en vous et pour vous ! C'est vous qui êtes la fin et la raison dernière, non seulement des choses qui vivent dans l'éternité, mais encore de celles qui se meuvent dans le temps, préparateur de l'éternité. - Vous avez dit un jour, en prophétisant le grand sacrifice, rénovateur du monde : "Quand je serai élevé de terre, j'attirerai tout à moi." - Tout : c'est-à-dire non seulement tout l'amour d'un cœur fidèle, mais tous les cœurs, tous les fronts, tous les regards, tous les amours, toutes les puissances, tous les honneurs, toutes les génuflexions de l'humanité, à tous les degrés d'être et sous toutes les formes de sa vie : les foyers, comme les autels, les lois publiques, comme les mœurs privées, l'hommage des nations et celui des groupes sociaux qui la composent aussi bien que le culte d'une simple famille et la prière du plus petit enfant.

C'est pour obéir à ce commandement de Votre Volonté adorable, qui est la grande loi de la création en même temps que sa force et son suprême honneur, que nous venons aujourd'hui, au nom de la profession à laquelle nous appartenons et des nations que nous représentons, vous rendre l'adoration et l'amour qui vous sont dus et que vous avez réclamés Vous-Même sur cette terre bénie de Paray-le-Monial.

D'abord, nous vous reconnaissons, ô Jésus, comme le Maître, le Roi des rois, le seul Seigneur à qui nous devons tout, puisque c'est de Vous que nous avons tout reçu ; et nous déclarons hautement, avec toute l'énergie dont nous sommes capables, que vous avez sur nous et sur le monde entier des droits inaliénables, auxquels personne ne peut se soustraire, ni les peuples, ni les rois.

En second lieu, prosternés aux pieds de vos Tabernacles, nous vous faisons très humblement Amende honorable de toutes les fautes qui peuvent avoir été commises dans le corps social dont nous faisons partie, soit en commun, soit en particulier, soit par nous-mêmes, soit par d'autres, soit par des actes contraires à Votre sainte Loi, soit par simple oubli de la reconnaissance de Votre Royauté ; et nous nous écrions du plus profond de nos cœurs, avec l'accent du plus sincère repentir : Pardon, Seigneur, pardon ! (Ter).

En troisième lieu, à la vue et à cause même des outrages sans nombre auxquels vous êtes en butte dans ces temps malheureux, nous protestons de notre fidélité entière et nous nous engageons à opposer toujours aux insultes et aux blasphèmes, pour les condamner et les réparer, le cri toujours croissant de notre foi et de notre amour.

Enfin, pour imiter votre exemple et ne point mettre de bornes à notre dévouement, tandis que le Vôtre a été sans mesure, nous vous faisons la donation entière, irrévocable de tout ce qui nous appartient et de tout ce que nous sommes. Nous vous offrons, sans réserve et sans retour, notre cœur avec toutes ses affections, notre esprit avec toutes ses pensées, notre corps avec tous ses sens, toute notre personne et toute notre vie, que nous dédions et consacrons à Votre Majesté souveraine.

Puissiez-vous ainsi, ô Jésus, régner à tout jamais sur nous, sur nos familles, sur nos professions, sur nos cités, sur nos patries, quelle que soit la forme particulière de leur gouvernement, et sur la société toute entière ! Que partout votre vie abonde : dans nos maximes, dans nos mœurs, dans nos lois ! Votre vie, dans sa plénitude, avec la vérité qui est sa splendeur, avec la force qui est son apanage ! Votre vie divine, la seule vie féconde qui, après avoir rempli le temps de ses merveilles, malgré les défaillances de l'humanité, aura le privilège de se perpétuer au milieu de toutes sortes de biens et de joies pendant la durée interminable de l'Eternité. Ainsi soit-il ! Ainsi soit-il ! Ainsi soit-il ! »

 

"Amende honorable et Consécration à Notre Seigneur Jésus-Christ" du Père Jean-Baptiste Lemius, "Le Messager du Cœur de Jésus", novembre 1897, tome LXXII, pages 586-589.

 

 

 

www.spiritualite-chretienne.com.GIF

 

 

 

"Mon Jésus, comment Voulez-Vous que je Vous appelle ?"

"...Appelle-moi la Miséricorde ! "

 

Louise-Marguerite Claret de La Touche,

13 août 1900, "Autobiographie".

 

 

Vierge-Couronnee--Jean-Auguste-Dominique-Ingres--1780-1867.jpgVierge Couronnée

Jean-Auguste-Dominique Ingres

1859

 

 

 

Partager cet article

Published by Patrick ROBLES - dans Prières
commenter cet article

commentaires