Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

RFI

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 20:15

 

Allocution de Victor Hugo

le 5 septembre 1870 à Paris

après 19 ans d'exil

 

"Les paroles me manquent pour dire à quel point m’émeut l’inexprimable accueil que me fait le généreux peuple de Paris.

Citoyens, j’avais dit : Le jour où la république rentrera, je rentrerai. Me voici.

Deux grandes choses m’appellent. La première, la république. La seconde, le danger.

Je viens ici faire mon devoir.

Quel est mon devoir ?

C’est le vôtre, c’est celui de tous. 

Défendre Paris, garder Paris.

Sauver Paris, c’est plus que sauver la France, c’est sauver le monde.

Paris est le centre même de l’humanité. Paris est la ville sacrée.

Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain.

Paris est la capitale de la civilisation, qui n’est ni un royaume, ni un empire, et qui est le genre humain tout entier dans son passé et dans son avenir. Et savez-vous pourquoi Paris est la ville de la civilisation ? C’est parce que Paris est la ville de la révolution.

Qu’une telle ville, qu’un tel chef-lieu, qu’un tel foyer de lumière, qu’un tel centre des esprits, des cœurs et des âmes, qu’un tel cerveau de la pensée universelle puisse être violé, brisé, pris d’assaut, par qui ? par une invasion sauvage ? cela ne se peut. Cela ne sera pas. Jamais, jamais, jamais !

Citoyens, Paris triomphera, parce qu’il représente l’idée humaine et parce qu’il représente l’instinct populaire.

L’instinct du peuple est toujours d’accord avec l’idéal de la civilisation.

Paris triomphera, mais à une condition : c’est que vous, moi, nous tous qui sommes ici, nous ne serons qu’une seule âme ; c’est que nous ne serons qu’un seul soldat et un seul citoyen, un seul citoyen pour aimer Paris, un seul soldat pour le défendre.

À cette condition, d’une part la république une, d’autre part le peuple unanime, Paris triomphera.

Quant à moi, je vous remercie de vos acclamations mais je les rapporte toutes à cette grande angoisse qui remue toutes les entrailles, la patrie en danger.

Je ne vous demande qu’une chose, l’union !

Par l’union, vous vaincrez.

Étouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles. 

Serrons-nous tous autour de la république en face de l’invasion, et soyons frères. Nous vaincrons.

C’est par la fraternité qu’on sauve la liberté !"...

 

Discours intégral de Victor Hugo

 

 
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Réflexions
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 15:45

 

"La Fin du Chemin"

Michel Delpech

Album "Dolly Bibble"

Date de sortie : 21 avril 2014


Voici la fin de mon chemin
Sur terre ;
Je suis à Toi,
Accueille-moi,
Mon Père.

Voici mon âme,
Séchez vos larmes,
Mes frères ;
Je m’en vais là
Où brille la
Lumière.

Chère Sarah,
Ouvre tes bras,
J’arrive !
Tu penses à moi,
Prépare-moi la rive.

Voici la fin de mon chemin
Sur terre ;
Je viens vers Toi,
Accueille-moi,
Mon Père.

Adieu la vie,
Mais je bénis
Ma chance ;
La vérité,
L’éternité,
Commencent !...
 
Commencent !...
 
Commencent !...

La vérité,
L’éternité,
Commencent !

Au revoir et bonne route !
 
Paroles : Pierre Delanoé
Musique : Claude Morgan

 

 
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 06:38

Gif-Christ-Passion--small--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

 

Published by Patrick ROBLES - dans Réflexions
commenter cet article
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 13:56

 

"A MUSICAL TRIBUTE"

"The Met Mourns the Victims of the Paris Attacks"
"In a show of solidarity with the people of France, the Met Orchestra and Chorus performed the Marseillaise under the baton of Plácido Domingo at the start of today’s matinee performance of Tosca."
 
Source: metopera.org
 
 

 

"L'orchestre du Metropolitan Opera de New York, dirigé par Placido Domingo, a joué samedi (14 novembre 2015) "La Marseillaise" de façon totalement inattendue la Marseillaise, en hommage aux victimes des attentats survenus à Paris le vendredi 13 novembre, et faisant au moins 129 morts et 352 blessés."

Source : Itele

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Vidéos
commenter cet article
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 11:01

"Thérèse aux anges"

Tableau de sa sœur Céline Martin (1913)
 

 

Puget-Théniers, le 13 novembre 2015

 

 

Poème « Thérèse, ma petite fleur d’amour »

 

Ô Sainte Thérèse de Lisieux, rose écarlate du jardin d’Éden,

Cyclamen qui m’amènes, de manière amène, à dire amen,

Myosotis qui multiplies par dix mon désir de sainteté,

Nénuphar, phare flamboyant au service de Sa Majesté,

Mimosa d’amour qui fais fleurir la fleur de notre Foi,

Hibiscus unique qui caresses la Tendresse de notre Roi,

Glaïeul de nos aïeuls, glycine insigne au-dessus de nos têtes,

Jasmin qui jamais ne manques de mettre nos cœurs en fête,

Pâquerette qui pleures à Pâques avec les pauvres chrétiens,

Edelweiss des montagnes de notre Espérance et de notre bien,

Violette inviolée, pensée éternelle, primevère fidèle,

Marguerite émérite de Marie, amie des Anges du Ciel,

Magnolia capiteux qui peux tout obtenir du Sacré-Cœur,

Dahlia délicat qui déverses sur tous des torrents de bonheur,

Bougainvillier fuchsia qui fus jadis une terre fertile,

Orchidée idéale qui semas une myriade de graines subtiles,

Lys gracile dont on recueille depuis de nombreux fruits,

Bleuet éblouissant, modèle bienheureux pour nous et pour autrui,

 

Lierre irréel qui jamais ne fanes et ne laisses personne sans réponse,

Fleur printanière qui passes ton Ciel à faire du bien sur la terre,

Ô petite Thérèse, déverse une pluie de roses au cœur de nos ronces !

Exauce-nous pour que nous exultions par la Grâce de notre Père !

 

Poème écrit le vendredi 13 novembre 2015 à Puget-Théniers par Patrick ROBLES

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 14:17

Prière en temps de guerre

 

« Ô Marie Immaculée, Mère de Jésus et notre Mère, puissante protectrice de la France, que Vous avez favorisée de tant de bienfaits ; Vous que nos prières appellent le Secours des chrétiens et la Consolatrice des affligés ; Saints et Saintes de Dieu, qui avez autrefois défendu et qui aimez toujours notre patrie, nous voici humblement prosternés à vos pieds, pleins de confiance en votre intercession.

Nous vous en supplions devant le Cœur adorable de Jésus-Christ notre Sauveur, soyez le rempart et la force de nos soldats.

Obtenez-nous du Dieu des armées la victoire, et faites que cette victoire ne nous coûte pas trop de douleurs et de deuils.

Rendez aux épouses et aux mères leur époux et leurs fils. Dans votre bonté, ramenez à tant de petits enfants leur père. Et recevez aux portes du Ciel, purifiées par le repentir et par le sang, les âmes de tous les soldats qui tomberont au champ d’honneur.

Pour être moins indignes de ces faveurs, nous promettons à Notre Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, d’être plus fidèles à Ses Commandements et aux maximes de Son Évangile, d’éviter avec soin le péché, d’expier généreusement toutes les fautes de notre vie, et de faire ainsi, pour les autres et pour nous, de dignes fruits de pénitence. Ainsi soit-il !

 

« (Mgr l’Évêque de Chalons, août 1914). »

 

Source : « Livre de Prières du  Soldat Catholique » par le Père L. Lenoir, s.j., aumônier de la 2e Division Coloniale, mort au Champ d’Honneur le 9 mai 1917 ; prière « Pour le temps de la guerre », pages 37-38 ; édité par L’Œuvre des Campagnes (édition nouvelle), 2 rue de la Planche, Paris VIIe. Reimprimatur du 11 novembre 1941.

 

Téléchargement du livre sur le site du Diocèse aux armées françaises.

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 13:09

Prière d’un professeur

 

« Ineffable Créateur, Ô Dieu, qui, ouvrant les trésors infinis de Votre Sagesse, avez Vous-même instruit tous les ordres de Vos Anges et qui les avez disposés au Ciel dans une si merveilleuse hiérarchie ; Ô Vous qui avez si harmonieusement ordonné toutes les parties de ce vaste univers ; Ô source véritable de toute lumière, souverain principe de toute sagesse, percez d’un rayon de Votre Amour les ténèbres de mon intelligence ; cette clarté dissipera bientôt la double nuit dans laquelle je suis né : la nuit du péché et la nuit de l’ignorance. Ô Vous qui pouvez donner de l’éloquence aux lèvres des petits enfants, dirigez ma langue et bénissez mes lèvres. Donnez-moi la pénétration et la délicatesse de l’esprit, une mémoire vaste, une interprétation toujours ingénieuse et juste, la grâce de la parole, tout ce qu’il faut enfin pour bien enseigner mes frères. Quand je monterai en chaire, soyez là, tout près de moi, Ô mon Jésus ; soyez là quand je descendrai, Ô Vous qui régnez avec le Père et le Saint-Esprit dans tous les siècles des siècles. Amen. »

« (Saint Thomas d’Aquin, XIIIe s. – Paradisus precum… per Michælem ab Isselt, Coloniæ, 1596.) »

Source : « Choix de prières d'après les manuscrits du IXe au XVIIe siècle », par Léon Gautier (1864) ; « Prière d’un professeur », pages 533-534.

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 15:50

 

Trente-deux ans après la mort de Saint Antoine de Padoue, en 1263, sa langue fut retrouvée incorrompue. Enchâssée dans un reliquaire très précieux, elle est toujours conservée et vénérée dans la Basilique de Padoue. Sa fête est célébrée le 15 février.

Saint-Antoine fut canonisé en 1232, soit moins d’un an après sa mort.

 

Basilique de Saint Antoine de Padoue

("La Basilica del Santo")

 

Autel et tombe de Saint-Antoine à la Basilique de Padoue

Statues par Tiziano Aspetti (fin XVIe)

 

 

Padova – La Cappella della tomba di Sant’Antonio

 

 

Invocation à la Langue sainte

de Saint-Antoine de Padoue

 

Ô Langue bienheureuse de Saint-Antoine, il était convenable que Dieu, par un insigne privilège, vous préservât de la corruption du tombeau, puisque vous aviez été l’instrument de la Toute-Puissance divine dans l’accomplissement de tant de prodiges, puisque vous aviez été honorée des entretiens familiers de Jésus, de Marie et des Esprits bienheureux.

Ô Langue sainte, l’humilité vous tenait dans le silence et l’obscurité, mais la

charité vous avait remplie de science ; l’obéissance vous ayant ordonné de parler, vous avez éclairé l’hérétique et converti le pécheur ; vous vous êtes emparée des cœurs, vous êtes devenue un objet d’admiration pour les princes, de terreur pour

les tyrans, le fléau des démons, les délices des justes, la consolation des affligés ; vous avez enseigné à tous les voies de la sainteté.

Ô Langue sainte, vous avez révélé le secret des cœurs, vous avez prédit les choses futures, vous vous êtes fait entendre à d’énormes distances, et tous vos  auditeurs, bien que de nations diverses, entendaient votre parole. Dieu vous avait choisie pour remuer l’Italie et la France. Le grand Saint-François, apprenant ces merveilles, vous a bénie et a loué le Seigneur !

Ô Langue sainte, langue d’un savant maître des choses divines, d’un interprète

autorisé des saintes Écritures, d’un docteur inspiré de la sainte Église, d’un apôtre zélé, du plus glorieux thaumaturge qui ait été jamais vu ! Langue justement appelée Arche du Testament et porte-voix retentissant du Saint-Esprit : la mort a arrêté votre mouvement, mais vous n’en faites pas moins éprouver votre douce influence à ceux qui ont placé leur confiance en vous.

Puissé-je, comme vous, ô Saint bien-aimé, ne me servir de ma langue que pour louer le Seigneur ou édifier mon prochain ; puissé-je, comme vous, répéter en mourant les Saints Noms de Jésus et de Marie ! Ainsi soit-il !

 

V. Priez pour nous, glorieux Saint-Antoine.

R. Afin que nous devenions digne des promesses du Christ.

 

Prions :

Ô Dieu Tout-Puissant, Vous qui seul accomplissez miracles et prodiges, Vous qui avez conservé intacte après sa mort la Langue de Saint-Antoine, Votre confesseur ; faites, nous Vous en supplions, que nous puissions à notre tour Vous bénir et Vous louer toujours à son exemple. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il !

 

 
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Italie mystique
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 09:02

 

 

Puget-Théniers, le 5 septembre 2015

 

 

Poème « Résurrection amoureuse »

 

Hélas habité par l’hébétude de l’habitude d’une telle solitude,

Terrassé par la platitude et la lassitude d’une existence sans latitude,

Démantibulé tel un pantin sans but dans une attitude sans altitude,

Allongé vers la mauvaise longitude en scrutant le soleil du sud,

Seul et désespéré sous la lune et tendant cependant à la rectitude,

C’est une lugubre libellule des Bermudes qui démolit mon amplitude,

Je hurle avec les loups et j’hulule avec les grands ducs en désuétude,

J’exsude des sueurs angoissées en espérant sans cesse quelque sollicitude,

Et je supplie le Ciel et tous les Saints pour une once de mansuétude ;

C’est alors que soudain apparaît une providentielle silhouette si prude,

Et je saisis enfin que la femme de ma vie est là, ma terrestre béatitude ;

Aussi, en sanglots, je me prosterne vers le Seigneur avec une immense gratitude,

Car l’abîme insondable de Sa Miséricorde se déverse constamment sur la multitude.

 

Poème écrit les 5 et 6 septembre 2015 par Patrick ROBLES

 
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 09:02

Félicie Gros

Mère Marie-Gertrude du Précieux Sang

Sœur Salésienne Missionnaire de Marie Immaculée (SMMI)

née le 27 mars 1850 à Paris

morte le 18 mars 1905 à Dacca (Bangladesh)

Profession le 29 janvier 1875

déclarée "Servante de Dieu" le 13 décembre 2012

à la Cathédrale Saint François de Sales de Nagpur (Inde)

(Archevêque : Mgr Abraham Viruthakulangara)

 

 

Prière pour la béatification de la Servante de Dieu

Mère Marie-Gertrude du Précieux Sang

 

Dieu, notre Père, nous Vous louons et Vous rendons grâce pour le don de Votre servante Mère Marie-Gertrude, qui voyait Votre Volonté en toutes choses. Vous l’avez bénie d’une vie passionnée pour Jésus, d’une totale confiance en Marie Immaculée et d’une intense vie de prière.

Avec un zèle ardent pour la mission, comme un Évangile vivant, elle a passé sa vie au service des femmes et des pauvres.

Par son intercession, accordez-nous la grâce que nous Vous demandons maintenant….. Daignez manifester sa sainteté et la compter parmi Vos Saints ; nous Vous adressons cette prière par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.

 

Notre Père, Je Vous salue Marie, Gloire au Père.

 

Mère Marie-Gertrude, intercédez pour nous !

 

Prière traduite de l’anglais par Patrick ROBLES le lundi 22 juin 2015, d’après la prière du site http://www.smmithanjavur.org/holy-ones/mother-marie-gertrude.html

 

 

Merci d’adresser les faveurs reçues à la postulation de la cause en canonisation de Mère Marie-Gertrude du Précieux Sang à :

Postulator, SMMI Provincialate,
Near the District Court, Nagpur 440 001,
Maharastra (INDE)
Tél. : (00 91) 094 229 799 75

 

Postulatrice de la cause : Soeur Roseline Félicie

 

La première demanderesse de la cause en béatification de Mère Marie-Gertrude était Caroline-Barbe Colchen, épouse Carré de Malberg, laïque fondatrice, avec l’Abbé Henri Chaumont (1872), de la Société des Filles de Saint François de Sales et de sa branche missionnaire les "Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée". Le 10 mai 2014, Caroline-Barbe Colchen Carré de Malberg a été reconnue Vénérable. (cf : réaction de Mgr Lagleize du Diocèse de Metz). Son procès en béatification est en cours.

 

 

Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée

Source : Wikipédia

 

Les Sœurs Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée [SMMI] forment une congrégation religieuse apostolique féminine de spiritualité salésienne et de droit pontifical. Fondé en 1872 par l’abbé Henri Chaumont l’institut religieux est particulièrement engagé dans le travail missionnaire, social et éducatif, auprès des femmes et des plus démunis. De vision universelle et présent dans les cinq continents l’institut compte 1380 membres (en 2010).

 

Histoire

Une ‘Société des Filles de Saint François de Sales’, regroupant des personnes laïques, est fondée à Paris, le 15 octobre 1872, par l’abbé Henri Chaumont et Caroline Carré de Malberg. La congrégation des Sœurs Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée est issue de cette Société dont elle est la branche missionnaire.

En réponse à l’appel de l’évêque de Nagpur, dans le centre de l’Inde, quatre membres laïques sont envoyées dans ce pays le 12 octobre 1889 pour s’y engager dans le travail missionnaire. Cette fondation, confiée à la Mère Marie Gertrude Gros, est le premier projet missionnaire de la congrégation.

Tout en restant membres de la ‘Société des Filles de Saint François de Sales’ les Salésiennes missionnaires [SMMI] ont leur organisation propre depuis 1968. Elles prononcent la même consécration salésienne que les membres laïcs et leur sont unies en une commune spiritualité. La Société des Filles de Saint François de Sales est donc formée, aujourd’hui, de deux branches autonomes : l’Association Saint François de Sales (laïques) et les Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée (religieuses missionnaires) vivant en lien fraternel et unité d’esprit.

Les Salésiennes missionnaires sont envoyées aux femmes et aux pauvres. L’œuvre évangélisatrice se fait par les activités catéchétiques, l’apostolat de proximité, l’éducation (écoles primaires, secondaires, ménagères, professionnelles, orphelinats et pensionnats). Dans le domaine de la santé elles ont dispensaires et hôpitaux. Dans le domaine social, l’animation féminine a une grande place, aussi directement dans les villages que dans leurs centres de nutrition mère-enfant et autres centres pour handicapés et victimes du SIDA.

 

 

ASSOCIATION SAINT FRANÇOIS DE SALES

Branche laïque de la Société des Filles de Saint François de Sales

Source : vatican.va

 

Les origines de l’Association remontent à 1872 quand, à l’initiative de l’abbé Henri Chaumont et de Madame Caroline Colchen Carré de Malberg, se constituent à Paris les Catéchistes Missionnaires de Marie Immaculée, association de laïques qui vivent insérées au cœur du monde, érigée canoniquement dans l’archidiocèse de Paris en 1891. En 1911, le Saint-Siège approuve la Société des Filles de Saint François de Sales. En 1954, les Catéchistes adoptent la dénomination de Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée et, en 1968, elles sont reconnues au sein de la Société des Filles de Saint François de Sales comme congrégation religieuse, unie à la branche laïque (Association Saint François de Sales) par un organisme commun, le Conseil Supérieur. Le 22 mai 1994, le Conseil Pontifical pour les Laïcs décrète la reconnaissance de l’Association Saint François de Sales comme association internationale de laïcs de droit  pontifical.

 

L’Association est une famille spirituelle qui se fixe pour objectif la sanctification personnelle de ses membres, appelés à évangéliser leur milieu de vie, selon la spiritualité de saint François de Sales et à travers une dévotion particulière à l’Esprit Saint et à la Vierge. L’itinéraire de formation des associées, basé sur la méthode de la probation, a une durée biennale et s’achève par une consécration sans vœux, le renouvellement des promesses baptismales, en se confiant à la Sainte Trinité et à Marie. Chaque associée garde l’initiative de prendre d’autres engagements religieux.

 

L’Association, dirigée par un Conseil général présidé par une Directrice générale, est divisée en régions correspondant à des zones géographiques et subdivisées en groupes. Les régions et les groupes sont guidés par des Directrices régionales et des Directrices de groupe. Pour son œuvre d’évangélisation, l’Association se prévaut de la collaboration de groupes de sensibilisation et de réflexion, comme les " Rencontres de Saint François de Sales ", association approuvée par l’évêque de Versailles, les " Groupes de pensée salésienne " guidés par des membres consacrés, les " Amitiés salésiennes ", pour personnes seules. L’admission d’hommes, commencée de façon expérimentale en 1968, a conduit à la création d’une branche masculine autonome.

 

L’Association compte 3029 membres et est présente dans 19 pays ainsi répartis : Afrique (5), Amérique du Nord (3), Amérique du Sud (3), Asie (1), Europe (7). Les hommes associes sont 105.

 

Le lien salésien, revue bimestrielle éditée en français, en anglais, en polonais et en allemand ; Ecos, bulletin trimestriel en espagnol.

 

Association Saint François de Sales
57-59, rue Léon Frot — 75011 Paris (France)
Tél. [+33]1.43676060 — Fax 1.43704473
E-mail:
centresa@wanadoo.fr

 

 

Prayer for Beatification of
The Servant of God
Marie Gertrude Gros

       

God, our Father, we praise and thank you for the gift of your servant Mother Marie Gertrude, who sought your will in everything, You blessed her with a passionate love for Jesus, a total confidence in Mary Immaculate and a deep life of prayer.

With an ardent zeal for mission, as a living Gospel, she spent her life at the service of women and the poor.

Through her intercession grant us the grace we ask you now …., deign to manifest her holiness and count her among your saints, we make this prayer through Christ our Lord Amen.

Our Father, Hail Mary, Glory be…..

Mother Marie Gertrude, intercede for us.

 

Favours received may kindly be intimated for the cause of canonization to:

Postulator, SMMI Provincialate,
Near the District Court, Nagpur 440 001,
Maharastra (India)
Tel : 09422979975.

 

 
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article