Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 20:37

Image-miraculeuse-Jesus-parousie.over-blog.fr-copie-2.jpg

 

 

 

"Tout ce que vous demanderez avec foi

par la prière, vous le recevrez."

 

Matthieu 21 : 22 (Louis Segond)

 

 

 

Jesus-miracle-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière à Dieu pour obtenir une grâce

 

« Très-Doux Jésus, de qui nous recevons tous les biens, et nous n’en saurions avoir qui ne viennent de Vous ; Sauveur de nos âmes, qui êtes venu en ce monde pour nous rapprocher de Dieu dont nous étions si loin, Vous avez dit, dans Votre Saint Évangile, que si nous demandions à Votre Père quelque chose en Votre Nom, Il nous l’accorderait. Je viens donc prier Votre Très-Puissant Père, avec toute l’ardeur dont je suis capable, de m’accorder en Votre Nom et par la Grâce du Saint-Esprit, la faveur que je Lui demande (Marquez ici ce que vous demandez), en tant qu’elle n’est pas opposée à mon salut ; afin que, voyant Votre grande Bonté envers moi, j’aie désormais un cœur mieux disposé à croire en Vous, à Vous craindre, à Vous aimer, à Vous servir, à Vous louer. Ainsi soit-il ! »

 

Source : « Choix de prières d'après les manuscrits du IXe au XVIIe siècle », par Léon Gonthier (1864) ; pages 418-419 : "I. Pour toute grâce qu’on veut obtenir", d’après "Bibl. impériale, Fonds français, 2439, XVe s.".

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-4-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"C'est pourquoi je vous dis :

Tout ce que vous demanderez en priant,

croyez que vous l'avez reçu,

et vous le verrez s'accomplir."

 

Marc 11 : 24 (Louis Segond)

 

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-6-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

"Si vous demeurez en moi,

et que mes paroles demeurent en vous,

demandez ce que vous voudrez,

et cela vous sera accordé."

 

Jean 15 : 7 (Louis Segond)

 

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-7-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 10:03

Notre-Dame-de-Pontmain-parousie.over-blog.fr.jpg

Représentation numérique de l'icône de

Notre-Dame de Pontmain

© Guido Dettoni della Grazia (2008)

 

 

 

Sanctuaire Notre-Dame de Pontmain

 

 

 

"MAIS PRIEZ MES ENFANTS

DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS

MON FILS SE LAISSE TOUCHER"

 

Notre-Dame de Pontmain

17 janvier 1871

 

 

Notre-Dame-de-Pontmain-3-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière à Notre-Dame de Pontmain

Mère de l’Espérance et Reine de la Paix

 

Très douce Vierge Marie,

Tu as, dans Ton apparition à Pontmain,

rappelé l’importance de la prière,

fortifié en nos cœurs l’Espérance

et apporté la Paix.

Daigne accueillir favorablement aujourd’hui

la prière ardente que nous T’adressons

pour que s’établisse dans nos cœurs, nos familles,

notre Nation et toutes les Nations, la PAIX,

fruit de la justice, de la vérité, de la Charité.

Augmente en nos âmes

le désir de vivre pleinement notre Foi,

sans aucune compromission,

dans toutes les circonstances de notre vie.

Aide-nous à toujours comprendre les autres

et à les aimer profondément en Dieu.

Amen.

 

Note : Les 4 enfants voyants de Notre-Dame de Pontmain sont : Joseph et Eugène Barbedette, Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé.

 

 

Notre-Dame-de-Pontmain-2-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre-Dame-de-Pontmain-5-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

« Digitus Dei est hic »

"Le Doigt de Dieu est là"

 

« Digitus Mariæ est hic »

"Le Doigt de Marie est là"


Inexplicable et soudain arrêt de l’avancée de l’armée prussienne du Général Schmidt sur Laval, aux portes de la Bretagne.

 

« Le 16 janvier, toute la ville de Laval supplie Notre-Dame d'Avesnières de la préserver de l'Allemand.

Le 17 janvier au soir, les habitants de Saint-Brieuc demandent à Notre-Dame d'Espérance d'arrêter l'ennemi sur le seuil de la Bretagne.

Le 17 janvier au soir, on commence a Notre-Dame-des-Victoires une série de grandes prières pour obtenir la délivrance de Paris, et l'un des vicaires, l'abbé Amodru, emporté par une subite inspiration qu'il ne s'explique pas lui-même, s'écrie qu'à celle heure même Marie sauve la France. Or, à celle heure même, le 17 janvier au soir, Marie apparaît aux quatre enfants de Pontmain et leur annonce la fin prochaine de nos désastres.

Onze jours après, l'armistice est signé. C'est bien la promesse de la Vierge qui se réalise : Dieu vous exaucera en peu de temps. Mais la Mère de Dieu n'attend pas jusque-là pour travailler à notre salut. Voyez plutôt : le général allemand Schmidt a reçu l'ordre de marcher le 17 sur Laval : il doit s'en emparer sans coup férir, puisque la ville est sans défense. La chose est si facile et paraît si infaillible que le commandant de corps d'armée prussien, installé au Mans, l'annonce comme chose faite le soir du 17 à Mgr Fillion : « A cette heure, lui dit-il, mes troupes sont entrées à Laval. »

Or, il n'en est rien. Le général Schmidt s'est arrêté brusquement le 17, sans que l'on sache pourquoi. Le lendemain, il recule, sans que l'on sache pourquoi. Un officier français, étonné de ces inexplicables manœuvres, écrit : « Pourquoi ce mouvement subit, incroyable ? Qui a empêché l'ennemi de marcher sur Laval et de s'en emparer le lendemain ? Chanzy a sans doute pris toutes les précautions d'un habile capitaine. Mais que peut-il espérer ? Que feraient ses troupes affaiblies ? Que peut Laval qu'aucun fort ne protège ? Encore une fois, pourquoi l'ennemi a-t-il reculé ? Pourquoi Laval a-t-il été sauvé ? »

L'officier français ignore pourquoi. Le commandant de corps d'armée prussien ignore pourquoi. Les témoins des événements parlent d'une panique qui avait saisi les Allemands en cette circonstance. Le général Schmidt s'explique à peine sa propre conduite et, pressé de questions, il finit par faire cette stupéfiante et mystérieuse réponse : « Une Madone garde ce pays et ne nous permet pas d'avancer. »

Retenez cette parole, mes Frères. Elle a été jadis citée ici même par Mgr Freppel qui y croyait. C'est une formule qui résume toute notre histoire et qui est infiniment glorieuse et consolante pour notre pays. Oui, une Madone garde la France depuis le jour où la France, dans son berceau, invoquait la Vierge qui devait enfanter. Une Madone garde la France sur les champs de bataille étendant sur elle son manteau bleu semé d'étoiles. Une Madone garde la France et quand les Anglais croient être maîtres de ses provinces et quand les Allemands croient l'avoir écrasée, la Madone leur montre du doigt la frontière et leur enjoint de la repasser : digitus Mariæ est hic. »

 

Source : Extrait, p. 234-236, du "Discours prononcé le 17 janvier 1911, dans la basilique de Pontmain, pour le 40e anniversaire de l'apparition", dans le livre (ci-dessous) : "Gloires et bienfaits de la Sainte Vierge", par l'Abbé Stéphen Coubé (1912), chapitre "Notre-Dame de Pontmain", pages 221 à 237.

 

 

Gloires et bienfaits de la Sainte Vierge, par l'Abbé Stéphen Coubé (1912)

 

 

"Le 2 février 1872, après controverse et enquête, Mgr Wicart, évêque de Laval, reconnaîtra l’authenticité de l’apparition et approuvera le culte de la Vierge de Pontmain. En 1872, la commune de Pontmain fut créée par scission du territoire de Saint-Ellier-du-Maine. La première pierre de la basilique est posée le 18 juin 1873.

L’édifice sera consacré le 15 octobre 1900. L’affluence des pèlerins ne s’est jamais démentie depuis le premier anniversaire de l’apparition où l’on comptait déjà 8 000 personnes."

 

 

Mais-priez-mes-enfants-Pontmain-parousie.over-blog.fr.png

 

 

"C’est à Pontmain que, le 17 janvier 1871, « la Reine de France, à la vue de son royaume près de périr, fendit le ciel à travers l’immense empyrée, pour venir demander à de petits enfants de l’aider par leurs prières à désarmer le bras vengeur de Dieu ». Le nom de Pontmain remonte haut dans les âges chrétiens. Son berceau, qui est un berceau de guerre, porte la date de 850, époque à laquelle Méen, prince breton de la maison de Gaël, y fit bâtir un château fort qui lui permit de se défendre contre les Bretons et les Normands, dont les incursions venaient par intervalles troubler le repos de ces parages. L’importance militaire de Pont-Méen, premier fief du duché de Mayenne, était alors primordiale ; construit sur la rive gauche de la Futaie, son château commandait l’entrée du Bas-Maine. Cette place forte de guerre était aussi le siège d’une puissante châtellenie où la triple cour de justice tenait ses assises. Les baillis du lieu étaient alors choisis parmi la meilleure bourgeoisie du pays. Le château garda toute sa grandeur pendant plus de cinq siècles, puis après la guerre de Cent Ans, au cours de l’occupation anglaise, il tomba avec ses créneaux et ses tourelles. Vers 1431, le farouche Arondel, profitant de l’absence des seigneurs de Montaudin, de Mousson et du Pont-Méen, prit la ville et brûla le château. Bien plus tard, Pontmain devint le lieu du pardon. Lorsque pencha le plateau de la balance, la cause de la France, broyée sous le talon du Prussien, devint la cause de Pontmain, plaidée par Marie, avocate et patronne de la paroisse. Les promesses de l’Apparition bénie se réalisèrent quand, le 17 janvier 1871, les troupes du général Schmidt s’arrêtèrent derrière la Jouanne ; le 18 au matin eut lieu la retraite de la Vaiges. Dix jours après, l’armistice était conclu à Versailles. Depuis, telle une « nouvelle Jérusalem qui s’élève du désert », une cathédrale de granit, dont les flèches, sous leur dentelle de pierre, percent bien haut du côté des étoiles, accueille des milliers de pèlerins et réveille à la vie le pays de Pontmain, assis jadis au centre de vastes forêts, dont mille souvenirs sont encore présents."

 

Source : histo.com

 

Voir livre (ci-dessous) « Notre-Dame de Pontmain. Son message à la France », par Louis Colin (1894).

 

 

Notre-Dame de Pontmain. Son message à la France, par Louis Colin (1894)

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Sanctuaires mariaux
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 11:28

De-la-part-du-Seigneur-2-Rosa-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière de consécration à Marie

reçue par Rosa le 24 février 2006

 

"Ô Marie conçue sans péché,

Vierge Sainte, Mère admirable,

accueille-nous dans Ton Cœur.

Prends soin de nous, Mère Très Sainte.

Nous Te promettons en retour,

et en gage de fidélité à Ton Cœur,

d’agir, de penser et d’aimer

toujours en profonde union avec Toi."

 

 

Prière de libération par le

Cœur Immaculé de Marie

reçue par Rosa le 3 octobre 2006

 

"Cœur Saint et Immaculé de Marie,

défends-nous, accueille-nous, guide-nous,

chasse tout ce que le démon

voudrait insinuer dans nos cœurs.

Ô Mère, libère-nous ! Procure-nous la joie !

Toi seule peux, avec Ton Amour,

nous préserver du démon et de ses iniquités.

Confiants en Ton aide,

nous nous remettons entre Tes mains."

 

 

De-la-part-du-Seigneur-1-Rosa-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Prières au Père Éternel

 

"Ô Père, je me tourne aujourd'hui vers Toi

avec un grand regret de mes péchés.

J'ai confiance en Ton Amour pour moi.

Je Te donne et je Te confie toutes mes peines.

Je les dépose dans Ton Cœur Très Aimant.

Je sais que je ne peux pas diriger ma vie par moi-même,

aussi je T'en supplie, Père :

regarde constamment vers moi,

libère-moi de toutes les tentations.

Amen."

 

 

"Ô Père Éternel et Très Saint,

merveilleuses sont Tes œuvres !

Vois-tu, Père, Tes enfants Te cherchent inlassablement.

Mets dans leur cœur toute la confiance nécessaire

pour avancer vers Toi.

Miséricorde, Père !

Nous implorons, aujourd'hui, Miséricorde

pour nous et pour le monde.

Amen."

 

 

"Ô Père, immense et incommensurable

est Ton Amour pour nous.

Vois-tu, Père,

afin de recevoir cet amour immense,

nous Te demandons la Grâce

de recevoir d'abord Ton Infinie Miséricorde.

Toi seul, Père, dans Ta grande Bonté,

peux nous l'accorder,

par les mérites de la Passion de Ton Fils Jésus,

qu'aujourd'hui, particulièrement,

nous Te présentons en offrande.

Amen."

 

 

"Ô Père de Bonté et de Miséricorde,

daigne agréer l'offrande de cette journée

que nous voulons Te faire.

Accorde-nous, par les mains de Marie Très Sainte, notre Mère,

la Lumière de Ton Esprit.

Lave-nous de toute faute.

Purifie notre cœur.

Garde-nous sous Ton regard aimant

afin que Ta Volonté soit faite.

Amen."

 

 

"Gloire soit au Père,

à Sa Majesté et à sa Puissance.

Nous voulons aujourd'hui, Père Très Saint,

magnifier cette Majesté et cette Puissance.

Nous croyons fermement

que Tu as envoyé Ton Fils unique

pour nous sauver et pour rétablir une alliance

entre Toi et l'humanité.

Nous croyons aux mérites de Sa Passion

et de Sa mort pour nous.

Nous voulons Te rendre grâce pour Sa Résurrection.

Nous voulons chanter pour toute l'éternité.

Merci Papa, merci Abba d'Amour

pour Ta Tendresse,

pour Ton Infinie Tendresse.

Amen."

 

 

"Béni sois-Tu, Père Très Saint,

pour Ton immense Amour !

Délivre-nous de tout mal, Père !

Élève nos esprits et nos âmes aujourd'hui vers Toi.

Envoie Ton Esprit sur nous

afin que nous soyons animés par l'Esprit

et uniquement par l'Esprit.

Béni sois-Tu, Père Très Saint !

Puisque Tu nous combles chaque jour

de Ton Amour et de Tes bienfaits."

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-75-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prières à la Sainte-Trinité

 

"Ô merveilleuse Trinité,

Lumière Sainte et Éternelle,

remplis-nous du feu de Ton Esprit,

de façon que cet Esprit ne fasse jamais défaut à personne,

même pas au plus pauvre de Tes enfants.

Nous Te bénissons, nous Te louons,

nous T'adorons, Lumière Sainte et Éternelle,

et nous Te rendons grâce pour tant d'Amour

et tant de prévenance envers Tes créatures.

Amen."

 

 

"Ô Trinité Sainte, pure et immaculée ;

Ô Trinité d'Amour,

nous élevons aujourd'hui notre regard vers Toi,

pleins d'espoir.

Que soient bénis et vénérés

le Père, le Fils et le Saint-Esprit !

Prends-nous par la main, Trinité Sainte,

et amène-nous dans Ton sein,

afin que nous soyons protégés,

et qu'au milieu des difficultés,

en nous tournant vers Toi,

et en nous sachant dans Ton sein,

nous soyons encore capables de Te bénir

et de bénir nos frères.

Amen."

 

 

"Merveilleuse et Sainte Trinité d'Amour,

nous Te vénérons et nous proclamons Ta Gloire.

Enveloppe-nous de Ton Amour

et guide-nous pendant toute cette journée.

Grâce soit rendue au Seigneur Très Haut,

Lui qui est le Père, le Fils et le Saint-Esprit."

 

 

"Que soit bénie, soit louée

la Trinité Sainte, la Trinité d'Amour !

Ô Lumière Sainte et Éternelle,

envahis-nous de Ton Amour.

Délivre-nous de toutes peines.

Arrache-nous à tout ce qui est terrestre et destiné à la terre.

Prends soin de nous, pauvres créatures de la terre,

et montre-nous la grandeur de notre destinée."

 

 

Jesus-miraculeux-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Béni soit le Nom du Seigneur trois fois Saint !"

 

"Que soit Béni, que soit loué le Nom du Seigneur, trois fois Saint !"

 

"Que soient bénies la Lumière et la Splendeur

venant de la Trinité d'Amour !"

 

"Que soit bénie, soit louée la Trinité Sainte, la Trinité d'Amour !"

 

"Grâce soit rendue au Seigneur Très Saint,

le Père, le Fils et le Saint-Esprit !"

 

"Ô Lumière Sainte et Incréée, nous Te bénissons,

nous T'adorons, nous Te louons, nous Te rendons grâce !"

 

 

Messages du Ciel à Rosa,mystique italienne

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Charismes d'aujourd'hui
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 08:30

Icone-Jesus-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Invocation à la Vierge Marie

pour les personnes consacrées

 

"Marie, figure de l'Église, Épouse sans ride et sans tache, qui, en t'imitant « conserve virginalement une foi entière, une espérance ferme, une charité sincère », soutiens les personnes consacrées qui tendent vers la béatitude unique et éternelle.

À Toi, Vierge de la Visitation, nous les confions, afin qu'elles sachent se hâter à la rencontre des hommes dans la nécessité, pour apporter de l'aide, mais surtout pour apporter Jésus. Apprends-leur à proclamer les merveilles que le Seigneur accomplit dans le monde, afin que tous les peuples magnifient son nom. Soutiens-les dans leur travail en faveur des pauvres, des affamés, des désespérés, des humbles et de tous ceux qui cherchent ton Fils d'un cœur sincère.

Ô Mère, qui veux le renouveau spirituel et apostolique de tes fils et de tes filles, par une réponse d'amour et d'offrande totale au Christ, nous t'adressons notre prière avec confiance. Toi qui as fait la volonté du Père, empressée dans l'obéissance, courageuse dans la pauvreté, accueillante dans ta féconde virginité, obtiens de ton divin Fils que ceux qui ont reçu le don de le suivre dans la vie consacrée sachent lui rendre témoignage par une existence transfigurée, en avançant joyeusement, avec tous leurs autres frères et sœurs, vers la patrie céleste et la lumière sans crépuscule.

Nous te le demandons, pour qu'en tous et en tout soit glorifié, béni et aimé le Seigneur suprême de toutes choses, qui est Père, Fils et Esprit Saint."

 

Jean-Paul II, « Exhortation Apostolique "Vita Consecrata" » (§ 112). Rome, le 25 mars 1996, en la solennité de l'Annonciation du Seigneur.

Note : La Journée Mondiale de la Vie Consacrée a été instituée en 1997 par le Saint Père Jean-Paul II, qui a décidé de la faire coïncider avec la Fête de la Présentation de Jésus au Temple. Elle a lieu le 2 février.

 

 

JP-2-et-sa-croix-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

MESSAGE DU SAINT PÈRE JEAN-PAUL II

POUR LA Ière JOURNÉE DE LA VIE CONSACRÉE

 

 

 

 

 

 

Soeurs-Martin-Lisieux-1913-parousie.over-blog.fr.jpg

Sœurs de Sainte Thérèse de Lisieux en 1913

De gauche à droite :

Sœur Geneviève de la Sainte-Face (Céline Martin),

Sœur Marie du Sacré-Coeur (Marie Martin)

et Mère Agnès de Jésus (Pauline Martin

 

 

 

Site de la vie religieuse en France

 

 

 


Vie consacrée

 

 

 

Service national pour

l'évangélisation des jeunes

et pour les vocations

 

 

 

"Les Prêtres" : "Être Prêtre pour aimer"

 

 

 

Laïc consacré :

Vie Consacrée dans le monde

 

 

 

Mireille Nègre, vierge consacrée,

danseuse, peintre, écrivaine

 

 

 

Consacrer sa vie à Dieu, réponses à un appel

 

 

 

"Dans les yeux d'Olivier - Les mystères de la Foi"


 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Sa Sainteté le Bienheureux Pape Jean-Paul II
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 11:20

Vierge-de-la-Salette-en-pleurs-Corps-Isere-parousie.over-b.jpg

Vierge de La Salette en pleurs

telle qu'elle est d'abord apparue aux deux enfants bergers

 Mélanie et Maximin, le samedi 19 septembre 1846

Statue dans l'église de Corps (Isère)

Village de naissance de Mélanie Calvat

Village où est né et mort Maximin Giraud

 

 

 

Puget-Théniers, le 30 janvier 2013

 

 

Poème « Compensation »

 

Ô Mère bien-aimée, face à la Foi anémiée, et même parfois inanimée,

Permettez à Votre pauvre serviteur de Vous demander pardon et pitié.

Daignez agréer mes suppliques, moi qui ne veux que Vous aimer ;

Avec Vous, devant tant d’indifférence, j’ai envie de pleurer.

En dépit de Votre Amour Maternel et de Vos avertissements répétés,

Les prétendus fidèles Vous ont délaissé, et Votre Fils ont attristé.

Je veux compenser cette douleur en Vous aimant mille et mille fois,

Je fais le vœu que Vos enfants Vous reviennent avec une fervente Foi.

Je veux que l’on pense souvent à Vous, pour ne pas dire tout le temps,

Qu’un vent nouveau se lève et que de nombreux dévots serrent les rangs,

Et irradient Votre Tendresse en touchant les cœurs tièdes ou endurcis,

Que la Nouvelle Pentecôte convertisse les foules, venant à Vos pieds Vous dire

merci.

 

Chant "Vierge de la Salette" audio MP3 (3'30)

Interprété par Les Petits Chanteurs de Touraine

 

 

ND-de-la-Salette-pleurant-Eglise-de-Corps-parousie.over-blo.jpg

Notre-Dame de La Salette

Our Lady of La Salette

Église de Corps - Corps Church (Isère - France)

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-2-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis,

et il dit à Pierre : Vous n'avez donc pu veiller une heure avec moi !"

 

Matthieu 26 : 40 (Louis Segond)

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 08:06

Notre-Dame-de-Lourdes-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière à Marie pour les malades

 

Ô Marie,

sois au chevet de tous les malades du monde :

ceux qui, à cette heure,

ont perdu connaissance et vont mourir ;

ceux qui viennent de commencer leur agonie ;

ceux qui ont abandonné tout espoir de guérison ;

ceux qui crient et pleurent de douleur ;

ceux qui ne parviennent pas à se soigner, faute d’argent.

 

Ô Marie,

sois présente à tous ceux

qui voudraient tant marcher

et qui doivent rester immobiles ;

ceux qui devraient se coucher

et que la misère force à travailler ;

ceux qui cherchent en vain, dans leur lit,

une position moins douloureuse ;

ceux qui passent de longues nuits

à ne pas pouvoir dormir.

 

Ô Marie,

assiste ceux que torturent les soucis

d’une famille en détresse ;

ceux qui doivent renoncer

à leurs plus chers projets ;

ceux, surtout, qui ne croient pas

à une vie meilleure ;

ceux qui se révoltent et maudissent Dieu ;

ceux qui ne savent pas que le Christ

a souffert comme eux et pour eux.

Amen.

 

Source : Revue « Sainte Rita » n° 622, février 2013, p. 21.

 

 

 

 

 

 

Immaculee-Conception-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 17:27

Mgr-Vital-Justin-Grandin-parousie.over-blog.fr.jpg

Vital-Justin Grandin, O.M.I.

né le 8 février 1829 à Saint-Pierre-sur-Orthe (Mayenne - France)

anciennement Saint-Pierre-la-Cour

mort le 3 juin 1902 à Saint-Albert (St. Albert, Alberta - Canada)

 

 

Blason-Mayenne-parousie.over-blog.fr.png

 

 

Prière pour la béatification du

Vénérable Vital Grandin

 

« Ô Jésus, force et gloire de Vos apôtres, qui avez enflammé le cœur de Votre humble Évêque missionnaire Vital Grandin d’un zèle infatigable pour le bonheur des plus déshérités, et d’une ardeur éclairée pour conduire les âmes généreuses à une vie de dévouement et de sacrifice dans la vocation sacerdotale et religieuse ; souvenez-Vous de ses fatigues, de ses souffrances, de ses larmes, toutes consacrées à Votre Amour ; et pour hâter sa Béatification, daignez manifester le crédit dont il jouit auprès de Vous, en multipliant parmi nous les Prêtres fervents et les cœurs voués aux conseils évangéliques, qui veuillent se consacrer à l’héroïsme de l’apostolat ; en m’accordant aussi la grâce spéciale que j’implore en ce moment…

Et Vous, Mère Très bonne ; par Votre Cœur Immaculé, dont Votre Serviteur s’efforçait constamment d’honorer et d’imiter l’amour tendre et passionné pour Jésus et pour les âmes les moins favorisées, faites que la sainteté de ce Missionnaire soit manifestée par la faveur que je sollicite en son nom, et que ses vertus héroïques soient bientôt glorifiées par la Sainte Église dans la splendeur de son culte et par l’auréole des Bienheureux. Ainsi soit-il. »

 

100 jours d’indulgence

 

† Henri-Joseph, Archevêque d’Edmonton (Alberta - Canada).

30 septembre 1929.

 

Alberta--parousie.over-blog.gif

 

 

Roman Catholic Archdiocese of Edmonton

Archidiocèse d'Edmonton

 

 

Alberta--parousie.over-blog--2-.gif

 

 

Vital Grandin, Évangélisateur des Prairies et du Grand Nord

 

 

"Dictionnaire historique, topographique

et biographique de la Mayenne"

de l'Abbé Alphonse Angot

 

 

Eveque-Vital-Grandin-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière d’abandon de

Mgr Vital-Justin Grandin

 

"Oui, mon Dieu, je veux mourir pour aller avec vous, avec la Très Sainte Vierge, mon Ange gardien, mes saints Patrons, notre vénéré Fondateur et Père et tant d'âmes qui m'attendent."

"J'accepte d'avance de la main de Dieu tel genre de mort qu'il LUI plaira de m'envoyer, quand et comme Il voudra. Que je meure subitement, que je meure par accident, que je meure d'une maladie plus ou moins longue, plus ou moins humiliante, que je meure en voyage ou à la maison, au milieu de mes frères ou loin de tout secours tant spirituel que matériel, je ne puis dire que j'y suis indifférent, mais je dis et j'écris que j'accepte tout ex toto corde*, selon le bon plaisir de Dieu. Je condamne d'avance les plaintes, les murmures surtout que les souffrances pourraient alors exciter en moi. La seule chose que je demande à Dieu, c'est que je meure dans son saint amour et qu'Il me juge selon l'étendue de ses miséricordes. (Extrait de son Testament)."

 

* sans réserve

 

Diocèse de Laval

 

 

Vital-Justin-Grandin-1900-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"LES VERTUS DU SERVITEUR DE DIEU"

 

« La lumière ne s'est pas éteinte: elle brille encore, elle brille même avec un éclat toujours grandissant; et nous pouvons à notre tour admirer en Mgr Grandin les vertus du religieux, du missionnaire et de l'évêque, que ses heureux contemporains contemplèrent avec admiration:

L'humilité: Les honneurs ou les louanges qu'on lui décernait, le couvraient de confusion; et plus il grandissait dans l'estime des hommes, plus il s'en croyait indigne. Il remerciait Dieu de l'avoir fait naître dans une famille pauvre et de l'avoir choisi comme missionnaire des pauvres et des abandonnés.

L'esprit de pauvreté: Il vécut privé de toute commodité, de tout confort, soit pour la nourriture, soit pour le vêtement. A l'exemple du Fils de Dieu, il aima tellement la pauvreté qu'à sa mort il ne possédait absolument rien personnellement. Les Indiens eux-mêmes semblaient parfois se scandaliser de son extrême pauvreté

La force: Il montra une force vraiment héroïque dans les oeuvres qu'il entreprit pour la gloire de Dieu, et dans son ardeur constante à progresser dans le chemin de la perfection. Il ne la montra pas moins dans les luttes incroyables qu'il eut à soutenir pour la défense de ses Indiens, surtout dans la question des écoles. Sa force et son courage parurent enfin dans les peines extraordinaires qu'il lui fallut endurer dans ces immenses régions où tout manquait, surtout au début, et dans les souffrances physiques ou morales qui furent son lot quotidien.

La foi: Il avait la foi simple des enfants et cette foi le conduisait à Dieu comme un enfant va à son père. Cette foi, il eut un zèle de feu pour la propager et, dans ce but, il se fit recruteur de vocations avec un succès considérable. C'est encore cette foi qui lui faisait trouver son plus grand bonheur dans la prière et le maintenait dans une union perpétuelle avec Dieu.

L'espérance: N'ayant que du mépris pour les biens de la terre, il mettait toute sa confiance en Dieu. Jamais il ne compta sur ses propres forces: Infirma mundi…* Mais si grande était son assurance du secours de Dieu que rien ne pouvait le décourager, ni l'abattre: ni les souffrances, ni les maladies, ni les épreuves, ni les difficultés.

La Charité enfin fut la vertu qui brilla en lui par-dessus toutes les autres.

"Le coeur d’un saint, au dire de S. Jean Chrysostome, est ineffablement doux, compatissant et bon."

Tel fut le coeur de Mgr Grandin, et la bonté, une bonté naturelle transformée par la grâce en vertu surnaturelle, semble bien avoir été sa qualité maîtresse.

Il aima Dieu d'abord et fut, toute sa vie, tourmenté de zèle pour sa gloire. Le zèle fut la grande passion de cette grande âme, le motif de ses incessants voyages et de toutes ses oeuvres.

Il aima Notre-Seigneur Jésus-Christ, particulièrement dans l'Eucharistie. Il était insatiable du tabernacle. Tous les matins, il était à genoux devant l'autel avant l'arrivée de la communauté; et le soir, il prolongeait longtemps ses adorations. Sa plus grande peine fut la privation de la sainte Messe durant ses voyages et ses maladies.

Il aima la Très Sainte Vierge Marie. Il avait une dévotion spéciale à son Coeur Immaculé. Son premier soin, en devenant Evêque de St-Albert, fut de lui consacrer son diocèse. Le rosaire était une de ses prières de prédilection.

Il aima les âmes. Leurs intérêts ne le laissèrent jamais insensible; pour elles il était heureux de se sacrifier, de s'immoler. La vue des privations et des dangers auxquels se soumettaient les commerçants de fourrures pour augmenter leur fortune surexcitait son zèle: "Il ne se perd pas une queue de loup dans ces immenses prairies, disait-il, il y a toujours quelqu'un pour les ramasser; mais les âmes, créées à l'image de Dieu, ne trouvent que quelques rares ouvriers!..."

Par charité et dévouement il se soumettait aux plus humbles travaux et aux métiers des simples ouvriers.

Les affligés et les malheureux trouvaient toujours auprès de lui secours et consolation; aussi les pauvres et les indigents affluaient à sa porte.

Il ne savait se venger qu'en rendant le bien pour le mal.

Il aima sa Congrégation, son supérieur général, ses frères et tout spécialement les plus petits, les frères convers. Il se plaisait au milieu de ses missionnaires; les entourait d'attentions, de prévenances, cherchant à leur faire plaisir; dans leurs maladies, il les visitait, les égayait par ses récits et ses chansons, élevait leurs âmes vers Dieu, leur rendait tous les services possibles.

Il aima enfin tendrement sa famille, son père, sa mère, ses frères, ses soeurs, toute sa parenté. Il était persuadé qu'un fils qui aime sa mère ne peut qu'être béni de Dieu.

Cette charité, après avoir été l'animatrice de toute sa vie, fut son assurance au moment de la mort. "Quand on aime bien le bon Dieu, disait-il, on n'a pas peur de mourir." Et il ajoutait, par manière de leçon, "Avoir bien aimé et servi le bon Dieu, voilà tout ce qui reste à l'homme à la fin."

Ce qui lui restait à lui, de la sorte, était un trésor immense, qui allait sans aucun doute lui ouvrir le Ciel. Il n'en demandait pas moins que l'on priât beaucoup pour lui "afin que le bon Dieu le traitât avec miséricorde; car je sens, disait-il, que s'Il me traite selon la stricte justice, je serai confondu."»

 

* "Infirma mundi elegit Deus", devise de Mgr Vital-Justin Grandin.

 

 

Armoiries et devise de Mgr Vital Grandin

 

Armoiries-Vital-Grandin-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Infirma mundi elegit Deus"

(1Cor. 1 : 27)

 

"Dieu se plaît à choisir ce qui est faible selon le monde"

 

“God chooses the weak of this world”

 

 

Vital-Justin-Grandin-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"SA RENOMMÉE DE SAINTETÉ"

 

« Le matin du 3 juin 1902, Mgr Grandin expira pieusement, à St-Albert en offrant sa vie à Dieu.

Des larmes de regret accompagnèrent sa dépouille sacrée au tombeau; mais la confiance en l'intercession d'un Saint, puissant auprès de Dieu, prit très vite la place de la tristesse, et l’on affirme que des miracles se sont produits près de son tombeau et au loin.

Sa renommée de sainteté était d'ailleurs ancienne. On pourrait dire qu'elle l'avait accompagné toute sa vie, depuis le temps où sa mère le trouvait plus pieux qu'un enfant ordinaire. Ses condisciples l'avaient entouré d'un respect qui n'a pas coutume d'exister à cet âge. Mgr de Mazenod n'avait qu'admiration pour cet enfant de son coeur et se félicitait de l'avoir élevé à l'épiscopat. Ses missionnaires le vénéraient comme un saint. Le Frère qui l'avait plus habituellement soigné durant sa dernière maladie, disait: "C'est un privilège et une des grandes joies de ma vie d'avoir vu de près ce que c'est qu'un saint." Les Indiens lui attribuaient le pouvoir de lire les secrets les plus cachés des consciences. "O grand prêtre, lui dit un jour un Montagnais, que le Grand Esprit doit être bon puisque, pour venir à nous, Il a pris ta bonne figure."

Quel autre qu'un saint aurait pu écrire les magnifiques paroles qui venaient spontanément sous sa plume, parmi lesquelles, à défaut de la gerbe énorme et édifiante qu'on en pourrait faire, nous voulons au moins cueillir un bouquet :

"Disons du fond du coeur: Mon Dieu, que votre volonté soit faite; n'ajoutons pas - la mienne aussi."

"Je sais que Dieu aime et chérit surtout les petits et les humbles."

"Le Maître que nous servons n'est pas comme ceux d'ici-bas qui payent d'après le travail uniquement.... Le nôtre non seulement récompense ce que nous faisons mais même ce que nous voudrions faire." »

 

Source : Textes et prières tirées du livre (ci-dessous) "Le Serviteur de Dieu Mgr V.-J. Grandin, Oblat de Marie Immaculée, Premier Évêque de Saint-Albert", "Imprimerie "La Survivance" Limitée - Edmonton, Alta".

Imprimatur - Edmonton, le 18 Janvier 1936 ; Léo Nelligan, Vicaire-Général.

 

 

Vble-Vital-Justin-Grandin-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Le Serviteur de Dieu Mgr Vital-Justin Grandin (1936)

 

 

 Alberta--parousie.over-blog--3-.gif

 

 

Liste des Mayennais devenus Évêques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 14:28

Coeur-Sacre-de-Jesus-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"Je veux que tout ce qui a été écrit

soit une lumière pour le monde entier...

Flambeau d’amour, de lumière, pour sauver

tous ceux qui sont de bonne volonté."

 

Jésus à Filiola

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-5-parousie.over-blog.fr.jpg

 

« O Dieu tout Entier, enveloppe-moi

par ton Amour miséricordieux.

Inonde-moi par ta Lumière.

Je voudrais Te regarder,

pour pouvoir T’aimer mieux.

Oh, T’aimer à en mourir !... »

 

Marie-Octavie Mastis , dite « Filiola », le 9 septembre 1972 ; extrait de son journal spirituel publié dans le livre « Chemin de Lumière », éditions Téqui, juin 1999.

 

Chemin-de-lumiere--Filiola-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Note de l'éditeur : "C’est devant une image du Sacré-Coeur que Filiola trouva sa vocation tout inspirée de l’amour du Coeur de Jésus face à la crise de l’Eglise et à son prochain renouvellement."

 

 

Image-miraculeuse-Jesus-parousie.over-blog.fr-copie-1.jpg

 

 

Filiola

 

"Marie-Octavie Mastis, dite Filiola, alors qu'elle admire en l'église Saint-Saturnin de Nogent-sur-Marne un tableau représentant l'apparition du Christ à Marguerite-Marie, entend Notre-Seigneur lui parler, et se retrouve à genoux. C'est le début de sa conversion, et de plus de quarante années de dialogue avec Celui qui lui demande de s'offrir "comme victime de réparation pour l'Eglise souffrante et ses membres".

 

« - Mon Jésus, la prière est donc si grande puissance ?

- Oui, ma fille.

- Et, mon Jésus, comment prier ?

- Par le Cœur de Jésus et par le Cœur immaculé de Marie. C'est l'arme la plus puissante pour repousser le Mal. On ne prie pas assez… C'est loin d'être assez ! »"

 

"Filiola, extrait du Journal spirituel, 5.2.1974, in Chemin de Lumière, Paris, Téqui, 1975"

 

Image-miraculeuse-Jesus-3-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

« - O Jésus, dis-moi ce qui console le plus ton Cœur ?

- Ma petite fille, M'aimer. Seulement m'aimer !…

- Et, mon Jésus, qu'est-ce qu'il faut faire pour T'aimer, seulement T'aimer ?…

- Ma petite fille, ne pas Me quitter. Ne vouloir voir que Moi, et tout par Moi, qui ne suis que Amour… Mon Cœur n'est pas aimé, on n'y pense pas. On oublie mon Cœur, qui n'est que Amour, et qui désire tant être aimé, se donner. On passe sans Me regarder. Mon Cœur saigne de douleur… Je ne suis pas aimé. »

 

"Filiola, extrait du Journal spirituel, 29.4.1972, in Chemin de Lumière, Paris, Téqui, 1975."

 

Source : spiritualite-chretienne.com

 

 

Qui-est-Filiola-parousie.over-blog.fr.jpg

"Qui est Filiola ?"

Père Jean-Dominique

Éditions Téqui, juillet 1992

 

 

Monastere-Santa-Catalina-Arequipa--Perou--parousie.over-b.jpg

 

 

"Marie-Octavie Mastis - Filiola"

 

"Née à Mulhouse, le 20 septembre 1888

Morte à Bry-sur-Marne, le 3 mai 1976

Mystique et visionnaire française

Née dans une famille catholique, mais peu fervente, Marie-Octavie grandit entre ses deux sœurs, plus âgé qu'elle, et se montre peu attentive à l'école. Elle fait sa première communion en 1900. En 1907 (elle a alors 19 ans), elle part chercher du travail à Belfort, sans en avertir ses parents. C'est un échec, de retour à la maison, elle y est accueillie durement par sa mère. Son père, plus compréhensif à son égard, meurt peu de temps après. En 1912, elle quitte de nouveau la maison familiale, et se dirige vers Paris. Elle s'y lie d'amitié avec la famille Valette, dont elle épouse civilement le fils Louis en 1913. Le couple ne pourra avoir d'enfant. Les 17 années qui suivent sont marquées par un désir inassouvi de bonheur et d'amour, des souffrances croissantes, dues à l'infidélité de son mari, et par le rejet de Dieu et de la prière. En 1930, prise de remords, elle contacte un prêtre, désireuse de rentrer dans le sein de l'Eglise. Elle habite alors le Perreux-sur-Marne, avec son époux. Le 10 juillet, l'archevêché de Paris régularise la situation de son mariage vis-à-vis de l'Eglise (régularisation canonique). Sa conversion, radicale, survient peu après : alors qu'elle contemple dans l'église Saint-Saturnin de Nogent-sur-Marne un tableau représentant l'apparition du Christ à Marguerite-Marie, elle entend Notre-Seigneur lui parler, et se retrouve à genoux. Elle est dès ce jour favorisée de visions, et de locutions intérieures, au cours desquelles elle s'entretient avec le Christ, qui l'appelle ma petite fille, d'où le nom de Filiola qui lui est donné. Le Christ lui demande le sacrifice de sa personne : "Offre-toi comme victime de réparation pour l'Eglise souffrante et ses membres". En 1933, au cours d'une Messe célébrée par son directeur spirituel, elle répond à cette demande et prononce son offrande. Elle souffre dès lors un vrai martyre intérieur. Jusqu'à la fin de sa vie, Filiola dénoncera les maux de l'Eglise qui lui sont révélés. En 1960, conseillée par une amie religieuse du Carmel de Nogent-sur-Marne, elle remet ses écrits - qu'auparavant elle déchirait - à son nouveau confesseur, Franciscain de la Communauté de Fontenay-sous-Bois, en charge de la Fraternité de Tiers Ordre dont Filiola fait partie. Après avoir travaillé quelque temps à Paris, sa santé l'oblige à rester à la maison, où elle passe désormais ses après-midi à écrire. Le 6 juin 1975, le soir de la fête du Sacré-Cœur, Jésus lui fait don de son Cœur. Ses souffrances s'aggravent, elle connaît pendant 10 jours (du 7 au 17 octobre) la nuit spirituelle. Le 19 février 1976, elle est hospitalisée à Bry-sur-Marne. Après un retour d'un mois à la maison, elle rentre de nouveau à l'hôpital, le 23 avril, et y meurt dans la nuit du 2 au 3 mai 1976.

Sous l'impulsion de son directeur spirituel, des extraits du Journal spirituel de Filiola ont paru dès 1975 dans un ouvrage qui porte pour titre Chemin de Lumière. D'autres extraits figurent dans L'Amour veut être aimé et Dans la Lumière de Jésus."

 

Source : spiritualite-chretienne.com

 

 

Jesus-turquoise-parousie.over-blog.fr.jpg.jpg

 

« Une grande mystique française du Tiers Ordre Franciscain, Filiola, avait reçu une grâce très rare : Jésus avait placé Son propre Coeur dans son coeur. Faveur insigne qui lui valut de connaître de l’intérieur les joies et les souffrances du Christ. Dans son livre, elle décrit sa souffrance lorsque Jésus lui montrait le mal qui se pratiquait dans l’Eglise parmi les “choisis”. Elle en souffrait jusqu’à l’agonie, l’agonie de Jésus à Gethsémani. Avec les mots très simples d’une personne sans formation littéraire, elle criait sa douleur à Jésus de façon déchirante, le suppliant de faire miséricorde au monde.

Par ailleurs, et par bonheur, elle voyait aussi ceux qui bâtissaient ce que Jésus appelle “l’Eglise de la Lumière”. La beauté de ces visions et de ces réalités à venir la transportait de joie. (L’éclosion de l’Eglise de la Lumière est sans doute ce que la Gospa appelle “le Temps Nouveau” dans son message du 25.10.00 : « Chers enfants, aujourd’hui je désire vous ouvrir mon cœur maternel et vous inviter à prier à mes intentions. Avec vous je désire renouveler la prière et vous invite au jeûne que je désire offrir à mon fils Jésus pour l’arrivée d’un temps nouveau, d’un temps de printemps. En cette année jubilaire, beaucoup de cœurs se sont ouverts à moi et l’Eglise se renouvelle dans l’Esprit. Je me réjouis avec vous et je remercie Dieu pour ce don ; quant à vous, petits enfants, je vous appelle : priez, priez, priez, jusqu’à ce que la prière devienne joie pour vous. Merci d’avoir répondu à mon appel »).

Filiola était prête à tout souffrir pour que cette Eglise de la Lumière émerge enfin dans toute sa splendeur et accueille en son sein tous ses enfants perdus d’aujourd’hui.

Comme Marthe Robin - dont la cause progresse à Rome - Filiola vit d’avance la Nouvelle Pentecôte d’Amour, qui viendra après quelques purifications. Cinq ans après la mort de Filiola (1976), Marie venait à Medjugorje (1981) ; et que fait-elle si ce n’est précisément construire cette Eglise de la Lumière, d’abord dans le coeur de chacun, puis dans nos familles ? Comment ne pas sauter de joie devant un tel don ? Comment ne pas suivre avec enthousiasme une telle Mère ? »

 

Source : medjugorje.ws

 

 

Misericorde-angelique-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

"L’ÉGLISE DE LUMIÈRE"

 

"Filiola, une âme privilégiée relativement connue parmi les catholiques, a eu des messages percutants, dans les années 1970, donnés par Jésus sur l’Église à venir et sa purification. On y reconnaît la prophétie de l’Église de Jean:

«Jésus m’a laissé voir ses fidèles pour de vrai (...). Je n’en suis pas revenue: le nombre est si peu! C’est une assemblée toute silencieuse, plongée dans la prière, tout Amour. (...)

«Jésus m’a laissé voir l’intérieur de ces (...) apôtres qu’Il a choisis, et qui sont actuellement. Beaucoup souffrent avec Jésus et son Église, en silence.» (Chemin de Lumière, message du 8 août 1972, Paris, éd. St-Michel et Téqui, 1975, p. 250)

«Oh, cette nuit, Jésus m’a laissé voir l’Esprit Saint en action. Oh, j’ai cru mourir, quelle Puissance formidable!... (...)

«Jésus m’a laissé voir toute la Sainte Église Nouvelle, avec toute son Armée d’Apôtres sans mélange, tout feu et lumière, pour redonner vie aux Âmes, pour réchauffer les coeurs et la Terre entière. Oh, Jésus régnera!...» (Id., message du 20 octobre 1974, p. 251)

«Jésus me laisse toujours voir l’Église de Lumière, d’une splendeur que je ne peux pas écrire.» (Id., message du 20 juin 1975, p. 261)

«L’esprit humain ne peut pas saisir (...) la splendeur de la Nouvelle Église de Lumière. Cette Lumière va éclairer la Terre entière (...).

«Il y a des gros loups et Satan et l’Enfer entier, qui se soulèveront contre la Nouvelle Église, je veux dire contre l’Église qui va reprendre vie. (...) Mais Jésus régnera! Il sera aimé...» (Id., message du 16 février 1975, p. 272-273)

Filiola affirme que l’Église prendra son essor lors de grands événements:

«L’Église de Lumière prendra naissance à travers “un grand bouleversement”.

«Il arrive ce que Jésus m’a laissé voir, il y a 45 ans, et le sang va couler! Et pourtant, malgré ce grand bouleversement, Jésus me laisse voir la Sainte Église de Lumière!» (Id., message du 17 juin 1975, p. 260)"

 

Source : communaute-dame.qc.ca

 

 

JP-2-souriant-parousie.over-blog.fr.jpg


 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Charismes d'aujourd'hui
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 10:43

Père Armand Francklin,parousie.over-blog.fr

Armand Francklin

né le 16 septembre 1947 à Port-au-Prince (Haïti)

 Pòtoprens - Ayiti

 

 

Armoiries-Haiti-L-union-fait-la-force-parousie.over-blog.f.png

 

Bible en Créole haïtien

 

 

Documentaire "Le paysan de Dieu"

diffusé le 15 novembre 2010 sur ktotv.com

durée : 52 mn

 

 

Petits Frères et Petites Soeurs de l'Incarnation

Little Brothers and Little Sisters of the Incarnation

 

 

Frere-Armand-Francklin-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Lettre de Frère Armand Francklin

 

 

Tombe-de-Ch.-de-Foucauld-El-Menia-Algerie-parousie.over-bl.jpg

Tombe du Frère Charles de Foucauld

El Menia (المنيعة) - Algérie       


 

Documentaire "La Foi prise au mot - Charles de Foucauld"

diffusé le 22 avril 2012 sur ktotv.com

durée : 52 mn

 

 

 

Prières au Bienheureux

Charles de Foucauld

 

 

 

Charles-de-Foucauld-avec-esclaves-1902-parousie.over-blog.f.jpg

Le Père Charles de Foucauld en 1902 avec des esclaves

qu'il a achetés pour les affranchir

 

 

 

"Bienheureux Charles de Foucauld (1858 - 1916)"

Vidéo lejourduseigneur.com

durée : 0'51

 

 

Charles-de-Foucauld-1904-parousie.over-blog.fr.jpg

Charles de Foucauld (1904)

 

 

Prière d’abandon du Bienheureux

Père Charles de Foucauld

 

 

"Charles de Foucauld, frère universel des hommes"

Documentaire lejourduseigneur.com

durée : 4'36

 

 

Strasbourg-Charles-de-Foucauld-eglise-St-Pierre-le-Jeune-p.jpg

Statue du Bienheureux Charles de Foucauld

"Église Saint-Pierre-le-Jeune catholique" de Strasbourg

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Vidéos
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 08:03

Mains-serrees-parousie.over-blog.fr.gif

 

 

43 Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.

44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

 

Matthieu 5 : 43-45 (Louis Segond)

 

 

Bon-Pasteur-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Prière pour ses ennemis

 

« Ô Jésus, source éternelle de Miséricorde, qui nous avez appris à aimer nos ennemis et à prier pour eux, en pardonnant Vous-même à Vos bourreaux et en priant pour eux sur Votre Croix ; je pardonne, par amour pour Vous et pour mériter mon propre pardon, à tous mes ennemis et à tous ceux qui m’ont fait ou me font quelque mal. Je Vous prie, Ô Dieu de bonté, de leur pardonner aussi dans Votre grand Amour et Charité, et de mettre dans leur cœur le désir de se réconcilier avec moi et avec tous les autres. Ainsi soit-il. »

 

Source : « Choix de prières d'après les manuscrits du IXe au XVIIe siècle », page 409, par Léon Gonthier (1864).

 

 

 

 

33 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.

34 Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.

 

Luc 23 : 33-34 (Louis Segond) 

 

 

Pieta-statue-parousie.over-blog.fr.png

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Prières
commenter cet article