Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : In hoc signo vinces. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Blog Parousie de Patrick ROBLES (Montbéliard, Franche-Comté, France)
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)
  • Dominus pascit me, et nihil mihi deerit. Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien. The Lord is my shepherd; I shall not want. El Señor es mi pastor, nada me falta. L'Eterno è il mio pastore, nulla mi mancherà. O Senhor é o meu pastor; de nada terei falta. Der Herr ist mein Hirte; mir wird nichts mangeln. Господь - Пастырь мой; я ни в чем не буду нуждаться. اللهُ راعِيَّ، فلَنْ يَنقُصَنِي شَيءٌ (Ps 23,1)

Translation. Traduzione

Info Coronavirus

Covid-19 Santé Publique France

OMS - WHO

 
Live Traffic Statistics

 

56 millions de femmes avorteront cette année

56 million abortions worldwide every year

Photo © Marcelle RAPHAEL Fine Arts Newborns

 

Non à la peine de mort en Biélorussie !

Say no to the Death Penalty in Belarus!

 

3D Live Statistics

 


Live Blog Stats

 

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

 

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 21:11

Bienheureuse Marie de l'Incarnation 7

Barbe Jeanne Avrillot, épouse Acarie

"Madame Acarie"

Bienheureuse Soeur Marie de l'Incarnation

née le 1er février 1566 à Paris

morte le 18 avril 1618 à Pontoise

 

 

Blason-de-Pontoise.png

 

 

Prière à la Bienheureuse Marie de l'Incarnation

 

Seigneur, Tu as accordé à la Bienheureuse Marie de l'Incarnation, propagatrice éclatante du Carmel Thérésien, une force extraordinaire pour Te servir dans les différents états de la vie chrétienne et surmonter toutes les difficultés ; fais que, nous aussi, nous sachions surmonter tous les obstacles et demeurions fidèles à Ton service, en T’aimant avec un cœur sincère. Amen.

 

Traduit de l’espagnol, d'après "Los Santos Carmelitas" de P. Rafael María López-Melús.


Note : Il ne faut pas la confondre avec la Bienheureuse Marie de l'Incarnation, Missionnaire Ursuline de Tours et de Québec, née Marie Guyart le 28 octobre 1599 et morte le 30 avril 1672.

Madame Acarie a introduit le Carmel Thérésien en France. Voir Carmel de Pontoise, le plus ancien Carmel en activité en France.

  Image-franciscains--Madame-Acarie.jpg

 

 

Paroles de Madame Acarie

 

À vingt-six ans, à l’occasion d’une confession, elle reçoit une blessure au coeur, signe d’un immense amour de Dieu. Bouleversée, elle s’écrie : "O amour, est-il possible que Vous m’ayez appelée avec tant d’amour ?"

 

 

 

Vision de Sainte-Thérèse d'Avila

 

' Le Père Manrique raconte en 1631 : "Un jour priant Dieu elle (Madame Acarie) apperceut une Religieuse venerable et ancienne en habit enfumé, mais entourée de rayons de gloire. Elle la recognût par ses portraicts, et en ce qu’elle luy dit, que Dieu vouloit qu’elle fit venir son Ordre en France"…

De son côté, le Père Coton précise : "Allant de sa maison ouïr la Sainte messe au petit saint Anthoine, il lui sembla tout à coup de veoir la gloire qui respondoit aux perfections de la bienheureuse mere Thérèse…" '

 

Voir la Thèse en Théologie de Jean-Marie Kroug, Université de Fribourg (Suisse), 2010 : "Le désir de l’amant divin - Le vocabulaire amoureux de quelques femmes au dix-septième siècle", pages 39-40.

 

 

"Verbe amoureux, mon doux Jésus

Espoux si beau, si noble et parfaict

Tout mon bien et ma félicité

Vous êtes une abysme de douceur souverainement plaisante

Et souverainement désirable.

Je vous embrasse joyeusement en mon âme,

Vous qui estes un torrent de plaisirs inestimables,

Une mer de joye ineffable.

Mon bien-aimé, si vous voulez que je vous regarde,

Regardez-moy, premièrement.

Tirez moy à vous

Pour me brusler de ce feu très ardent de vostre amour,

Dans lequel je sois toute consommée et anéantie.

Ouvrez, mon bien-aimé, les portes de vostre amour,

Et m’y cachez dedans vous.

Je ne désire posséder autre chose que vous

Je vous veux avoir vous mesme,

Je sens une langueur de vivre,

Le coeur me brusle, je n’en puis plus,

Ostez-moi les désirs ou m’en donnez l’effet !

Que tout mon intérieur se délecte et réjouysse seulement de vous…

Le plus beau de tous les enfans des hommes,

Celui qui m’a créé, a pris repos en mon tabernacle."

 

Paroles tirées de « Les vrays exercices de la bien-heureuse sœur Marie de l’Incarnation. Composez par elle mesme.». Voir la Thèse en Théologie de Jean-Marie Kroug : "Le désir de l’amant divin - Le vocabulaire amoureux de quelques femmes au dix-septième siècle", page 87.

 

La-partie-basse--datee-de-1954--retrace-la-vision-de-Ste-T.jpg

Vision de Sainte Thérèse d'Avila à Madame Acarie

dans la Basilique Saint-Nicolas de Port en 1602

 

 

 

"Les vrays exercices" de Madame Acarie

 

 

Prières de Madame Acarie

 

' Seigneur Jésus "conformez mon esprit à votre humain et bienheureux esprit, en remplissant mon intelligence d'une grande connaissance et ma mémoire d'un continuel souvenir de Vous, ma volonté d'une ardente affection pour votre Majesté, [conformez] mon âme à la vôtre très sainte...Eclairez mon intérieur de la lumière de votre Divinité, d'autant que par elle, je crois que vous êtes totalement en moi. Par ce moyen, je vous supplie très humblement de regarder désormais par mes yeux, parler par ma langue, et de réaliser par tous mes membres et mes sens, les choses qui vous sont agréables." '. V.E. f°19.

 

"O miroir sans tache, splendeur de la gloire éternelle, Verbe amoureux, mon doux Jésus, semblable au Père, image de la bonté de Dieu, idée éternelle de toutes choses, en qui reluisent et paraissent toutes créatures, en qui se voient et se contemplent tous les hommes, ne voyez-vous pas toutes leurs nécessités? Pourquoi ne les secourez-vous pas tous? O Vous, libéral donateur de tous biens, refuserez-vous vos grâces à ceux qui si instamment vous les demandent? AMOUR SANS FIN, DONNEZ-VOUS ET NOUS AURONS TOUT". V.E. f° 27v.

 

"Seigneur, je vous rends quinze mille louanges, quinze mille grâces et quinze mille bénédictions de ce qu'il vous a plu de me créer à votre image et ressemblance, de m'embellir et de m'enrichir de votre similitude, de m'avoir douée de raison et de me rendre capable de la béatitude éternelle."V.E. f°s 29v-30r.

 

"O mon Dieu, tirez-moi à Vous pour me brûler de ce feu très ardent de votre amour, et que j'y sois toute consummée...0 plus qu'admirable puissance, sagesse et bonté de mon Seigneur et mon Dieu, que ne puis-je à ma volonté faire de chaque créature une âme, et de chaque âme, spécialement de la mienne, vous bâtir un royaume des cieux, dans lequel Vous puissiez avoir joie et paix, en échange de toutes les douleurs et tristesses que vous avez endurées pour moi. Ouvrez-moi, je vous supplie, les grandes richesses de votre divinité plus qu'admirable, et cachez-moi en Vous..." V.A. p 479-480.

 

"O Vous qui connaissez toutes choses, en qui se meut tout homme, en qui toute créature a vie, qui sondez les coeurs et les reins de tous, [...] entre les mains de qui sont nos temps, nos âges et nos aventures, notre bien, notre salut, nous ne pouvons rien sans Vous qui connaissez fort bien toutes nos nécessités, subvenez à tous : tous vous invoquent,

POUR TOUS, SEIGNEUR, JE VOUS SUPPLIE, EXAUCEZ-MOI !" V.E. f° 24.

 

 

Madame Acarie

 

 

Bienheureuse Marie de l'Incarnation 6

 

 

Prayers of Madame Acarie

Blessed Marie of the Incarnation

 

"Lord Jesus, conform my spirit to your blessed humanity, filling my mind with knowledge and my memory with a continual recollection of You, my will with an ardent affection for your Majesty, [conform] my soul to your very holy soul... Enlighten me inwardly with the light of your Divinity, all the more so as I believe, by it, that you are totally within me. By this means, I very humbly beg you to look from now on through my eyes, speak by my tongue, and accomplish by all my members and senses the things which are agreeable to you." V.E. f°19.

 

"O spotless mirror, splendor of the eternal glory, loving Word, my sweet Jesus, like unto the Father, image of the goodness of God, eternal Idea of all things, in which all creatures become visible and shine, in whom all men see and contemplate themselves, do you not see all their needs? Why do you not help them all? Oh You, generous giver of all goods, would you refuse your graces to those who so insistently ask you for them? LOVE WITHOUT END, GIVE YOURSELF AND WE WILL HAVE EVERYTHING." V.E. f°27v.

 

"Lord, I render you fifteen thousand praises, fifteen thousand thanks and fifteen thousand blessings because you have been pleased to create me in your image and resemblance, to embellish and enrich me with your likeness, to endow me with reason, and to make me capable of eternal bliss." V.E. f°s29v030r.

 

"O my God, draw me to You and burn me with the red-hot fire of your love, that I might be totally consumed in it... Oh more than admirable power, wisdom, and goodness of my Lord and my God, why can I not by my will make of each creature a soul, and from each soul, especially mine, build you a kingdom in heaven, where You might have joy and peace in exchange for all the pains and sadness that you have endured for me. Open to me, I beg of you, the great riches of your more than admirable divinity, and hide me in You..." V.A. p 479-480.

 

"Oh You who know all things, in whom all men and creatures live and move and have their being, who sound the hearts and minds of all, [...] between whose hands lie our every moment, our every year, our ventures, our goods, and our salvation, we can do nothing without You, who know very well all our needs, provide for all, all invoke you, FOR ALL, LORD, I BESEECH YOU, GRANT MY PRAYER!" V.E. f°24.

 

 

Beata-Maria-de-la-Encarnacion.jpg

 

 

Plegarias de Madame Acarie

Beata María de la Encarnación

 

"Señor Jesús, conformad mi espíritu a vuestro humano y bienaventurado espíritu, llenando mi inteligencia de un gran conocimiento y mi memoria de un continuo recuerdo de Vos, mi voluntad de un ardiente afecto hacia vuestra Majestad, [conformad] mi alma a la vuestra muy santa… Iluminad mi interior de la luz de vuestra Divinidad, puesto que por ella, yo creo que Vos estáis totalmente en mí. Por este medio, yo os suplico muy humildemente de mirar en adelante por mis ojos, hablar por mi lengua, y realizar por todos mis miembros y mis sentidos, las cosas que os sean agradables." V.E. fº 19.

 

"¡Oh espejo sin mancha, esplendor de la gloria eterna, Verbo amoroso, mi dulce Jesús, semejante al Padre, imagen de la bondad de Dios, idea eterna de todas las cosas, en quien relucen y se manifiestan todas las criaturas, en quien se ven y se contemplan todos los hombres! ¿No veis todas sus necesidades? ¿Por qué no los socorréis a todos? ¡Oh Vos generoso donador de todos los bienes! ¿Negaréis vuestras gracias a los que tan insistentemente os las piden? AMOR SIN FIN, DONAOS Y NOSOTROS LO TENDREMOS TODO." V.E. fº 27v.

 

"Señor, yo os entrego quince mil alabanzas, quince mil gracias y quince mil bendiciones por haberos gustado crearme a vuestra imagen y semjanza, por embellecerme y enriquecerme de vuestra similitud, por haberme dotado de razón y por hacerme capaz de la beatitud eterna." V.E. fºs 29v-30r.

 

"¡Oh mi Dios, tomadme para arder en el fuego muy ardiente de vuestro amor, y que en él sea yo completamente consumida…! ¡Oh más que admirable poder, sabiduría y bondad de mi Señor y mi Dios, que no puedo hacer por mi voluntad de cada criatura un alma, y de cada alma, especialmente de la mía, construiros un reino de los cielos, en el cual Vos podáis tener alegría y paz, a cambio de todos los dolores y tristezas que vos habéis soportado por mí! Abridme, os lo suplico, las grandes riquezas de vuestra más que admirable divinidad, y escondedme en Vos…" V.A. p 479-480.

 

"¡Oh Vos que conocéis todas las cosas, en las que se mueve todo hombre, en quien toda criatura tiene vida, que sondeáis los corazones y los riñones de todos, […] entre las manos de quien están nuestros tiempos, nuestras edades y nuestras aventuras, nuestro bien, nuestra salvación, nosotros no podemos nada sin Vos que conocéis muy bien todas nuestras necesidades, atendednos a todos : todos os invocan,

POR TODOS, SEÑOR, OS SUPLICO, ATIÉNDEME!" V.E. fº 24.

 

 

 

Oración a la Beata

María de la Encarnación de Pontoise

 

Señor, tú concediste a la Beata María de la Encarnación, insigne propagadora del Carmelo teresiano, una fortaleza singular para servirte en los diversos estados de la vida cristiana y superar todas las dificultades; haz que también nosotros sepamos vencer todo obstáculo y nos mantengamos fieles en tu servicio, amándote con corazón sincero. Amén.

 

From Los Santos Carmelitas by P. Rafael María López-Melús.

 

 

Madame-Acarie.jpg

 

 

Preghiere di Madame Acarie

Beata Maria dell'Incarnazione

 

"Signore Gesù, conformate il mio spirito al vostro umano e felice spirito, riempite la mia intelligenza di una grande conoscenza e la mia memoria di un continuo ricordo di Voi, la mia volontà di un ardente affetto per la vostra Maestà, [conformate] la mia anima alla vostra santissima … Rischiarate la mia interiorità della vostra Divinità, affinché con Essa, io creda che voi siete totalmente in me. Per questo mezzo, io vi supplico con grande umiltà di guardare ormai tramite i miei occhi, parlare con la mia lingua, e realizzare per tutto il mio corpo e i miei sensi, le cose che Vi sono gradite." V.E., f° 19.

 

"O specchio senza macchia, splendore della gloria eterna, Verbo amoroso, mio dolce Gesù, sembianza del Padre, immagine della bontà di Dio, idea eterna di tutte le cose, in cui risplendono e appaiono tutte le creature, in cui si vedono e si contemplano tutti gli uomini, non vedete voi tutte le loro necessità? Perché non li soccorrete tutti? O Voi, liberale donatore di tutti i beni, infondete le vostre grazie a quelli che insistentemente ve le chiedono? AMORE SENZA FINE, DONATEVI E NOI AVREMO TUTTO." V.E., f° 27v.

 

"Signore, io vi rendo quindicimila lodi, quindicimila grazie e quindicimila benedizioni perché vi è piaciuto di crearmi a vostra immagine e somiglianza, e di abbellirmi e di arricchirmi della vostra similitudine, di avermi dotato di ragione e di avermi reso capace della beatitudine eterna." V.E. f°s 29v-30r.

 

"O mio Dio, tiratemi a Voi per bruciarmi a questo fuoco ardentissimo del vostro amore, che ne sia tutta consumata … O più che ammirabile potenza, saggezza e bontà del mio Signore e mio Dio, che ne possa a mia volontà fare di qualsiasi creatura un’anima, e di qualsiasi anima, specialmente della mia, possa costruire a voi un regno dei Cieli, nei quali Voi possiate avere gioia e pace, in cambio di tutti i dolori e tristezze che voi avete sopportato per me. Apritemi – vi supplico – le grandi ricchezze della vostra divinità più che ammirabile, e prendetemi in Voi." V.A. p. 479-480.

 

"O Voi che conoscete tutte le cose, in cui ogni uomo si muta, in cui ogni creatura ha vita, che conoscete i cuori e le disponibilità di tutti, […] dentro le cui mani sono i nostri tempi, le nostre età e le nostre vicende, il nostro bene, la nostra salute, noi non possiamo niente senza Voi che conoscete molto bene le nostre necessità, venite in soccorso a tutti: tutti quelli che vi invocano,

PER TUTTI, SIGNORE, IO VI SUPPLICO, ESAUDITEMI !" V.E. f° 24.

 

 

germany.gif

 

 Barbe Acarie, geborene Avrillot, Marie von der Menschwerdung

 


 

 


Partager cet article

Repost0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 08:26

Anonyme--Ecole-francaise--XVIIIe-siecle--Madame-Louise-d.jpg

Louise-Marie de France

"Madame Louise", "Madame Dernière"

Vénérable Mère Thérèse de Saint-Augustin

née le 15 juillet 1737 à Versailles

morte le 23 décembre 1787 à Saint-Denis

 

 

 

Blason-ville-de-Versailles--Yvelines-.png

 

 

 

Prière pour la béatification de la

Vénérable Thérèse de Saint-Augustin

 

Dieu, notre Père,

Tu as établi Roi des nations

Ton Fils Bien-Aimé, le Christ Jésus ;

à la prière de Sa Mère,

la Vierge Marie, Reine et beauté du Carmel,

accorde à Ton Église de recevoir comme modèle

la Vénérable Thérèse de Saint-Augustin,

Madame Louise de France,

en confirmant la sainteté de sa vie.

Par son intercession

et dans la communion de l’Esprit Saint,

enseigne-nous la pratique de l’Év angile

dans le contexte social du quotidien ;

fais que les responsables politiques

œuvrent pour le bien des peuples

et travaillent au mieux être des plus démunis,

développe en nous le zèle ecclésial

dans le combat contre les forces du mal,

donne-nous l’amour de la vie religieuse

qui est recherche de Dieu et service fraternel.

Amen.

 

 

Louise-Marie-de-France--Louise-Marie-de-Bourbon---par-Jean-.jpg

 

 

Pour prendre contact avec

L’association des Amis de Louise de France,

il est possible de s’adresser au :

Couvent des Carmes

5 villa de la Réunion

75016 PARIS

 

 

Louise-Marie-de-France--1748-.-Portrait-par-Jean-Marc-Natti.jpg

 

 

Paroles de la Vénérable Louise de France

 

 

« Mes chaînes pour être brillantes n’en étaient pas moins des chaînes. »

(à la Cour).

 

« Ne craignez pas que je me rappelle jamais ce que j’ai été,

je veux oublier jusqu’à mon nom. »

 

 

Madame-Louise-de-Francois-Hubert-Drouais.-Musee-national-.jpg

 

 

« Je vous supplie, mes sœurs, de me recevoir et d’oublier

ce que j’ai été dans le monde.

Priez Dieu pour le roi et pour moi.

Je désire de toutes les forces de mon âme d’être carmélite. »

 

« Pour jouir de Jésus, il faut porter sa croix.

Une religieuse obéissante a la clef du Paradis.

De la cellule au Ciel, il n’y a qu’un pas.

La peine ne dure qu’un moment, la récompense sera éternelle. »

 

 

Visite-de-Louis-XV-a-Madame-Louise-de-France-au-Carmel-de-.jpg

 

 

« Je suis sûre que si je fais un bon usage de cette croix,

elle est seule capable de me mériter le Ciel. »

 

 Ses derniers mots furent :

"Au paradis ! Vite ! Au grand galop !"

 

 

"Testaments spirituels" de Louise de France

 

 

Cellule-de-Mere-Therese-de-Saint-Augustin--Madame-Louise.jpg

Cellule de la Vénérable Thérèse de Saint-Augustin

 

 

 

Sur sa vocation

 

« Je le sens, le Seigneur m’appelle à quelque chose de plus élevé qui m’attache plus particulièrement à son service. Ce qu’il veut, ce qu’il exige de moi, c’est une conformité plus exacte à la morale de l’Evangile où il dit : « Que celui qui veut être à moi porte sa croix et qu’il me suive Je ne soupire qu’après un divorce qui me séparerait du monde, si la Providence m’aplanissait les obstacles.

Vous avez agréé mon sacrifice, et il ne me reste qu’à attendre le moment que vous avez marqué. Je l’attends, ô mon Dieu ! et c’est avec autant de soumission que d’empressement. Hâtez ô mon Dieu, hâtez, précipitez cet heureux moment ! Ne suis-je pas assez éprouvée ? Ne connaissez-vous pas assez à fond le voeu de mon coeur ? Après tant d’années de constance, doutez-vous de ma résolution ? M’avez-vous vue varier un seul instant ? Ne m’avez-vous pas toujours aperçue tournée vers la voix qui m’appelle ; tendant à elle de toutes mes pensées, de tous mes désirs, de toutes mes forces ; soupirant sans cesse après le bonheur de la suivre, fondant en larmes de me voir ainsi renvoyée d’année en année ? Je ne me suis rien déguisé : abaissements, pauvreté, austérités de toute espèce, privations de toutes les sortes, solitude, délaissements, contradictions, humiliations, mépris, mauvais traitements. J’ai mis tout au pis. Rien ne m’a effrayée. J’ai comparé l’état de princesse à l’état de Carmélite, et toujours j’ai prononcé que celui de Carmélite valait mieux ; et jamais ce jugement ne s’effacera de mon coeur. Vous m’êtes témoin, ô mon Dieu, que si c’était là votre volonté mon coeur volerait bientôt au-devant du saint asile que vous m’auriez choisi ! Mes jours se dissipent, mes années s’écoulent ; hélas ! que me restera-t-il a donner à Dieu ? Détachez de plus en plus mon coeur de tous les liens qui pourraient le retenir ! Dieu, qui commandez aux orages et aux tempêtes, apaisez les troubles intérieurs qui pourraient empêcher votre voix de se faire entendre toute seule au dedans de moi ; calmez s’il le faut jusqu’à mes espérances ; anéantissez en moi jusqu’aux regrets ! Remplissez mon âme de cette sérénité pure qui surpasse tout sentiment. »

 

« Madame Louise de France », Léon de la Brière.

 

Madame-Marie-Louise-Therese-Victoire-de-France--huile--L-.jpg

 

 

Cantique de Louise de France

Voeu de Louise de France

 

1

S'en est fait l'esprit divin

Vient s'emparer de mon âme.

Je sens naître dans mon sein

Une merveilleuse flamme.

Mon cœur en est consolé

Qu'un seul dieu me plaise mes charmes

Tant que je le posséderai

Je ne tarirai point mes larmes.

 

2

Non le plaisir de la cour

Ne saurait me satisfaire.

Un si aimable séjour

Ne saurait à mon cœur plaire.

Les biens de l'éternité

De mes pensées sont les délices,

Mais comme un cerf altéré

Qui court aux eaux de la justice.

 

3

A quoi sert ce grand cela

D'une vaine créature

Qui du séjour au trépas

Devient les verts de la parure.

Les rois et les empereurs

Ne risquent hélas que sur la terre,

Mais devant leur créateur

Ne sont que cendres et poussières.

 

4

Nous voyons le conquérant,

Ces César, ces Alexandre

Dans un affreux monument,

En pourriture et en cendres,

Et les biens pour incertains

Que le bonheur est manifeste

C'est aspirer au vrai bien

Et abandonner les terrestres.

 

5

Nous avons trois ennemis :

J'entends la chair et le monde

Qui nous combattra à l'envie.

Leur fureur est sans seconde,

Mais pour me mettre à l'abri

De leurs insolentes poursuites

Au couvent de Saint-Denis

Je veux me rendre carmélite.

 

6

Aujourd'hui toute chargée d'or

Et de pierres précieuses,

Demain être au rang des morts,

Abandonnée et affreuse,

Retombée dans le néant !

Sans nul égard à la noblesse :

Elle prouve constamment

Notre orgueil et notre faiblesse.

 

7

Ouvrez mes chères sœurs, ouvrez

La porte du monastère.

Je veux rester renfermée

Courant ma vie tout entière

Je suis venue en secret

Sans la vue de mon cher père

Mais il a tant de bonté

Qu'il saura ma vie austère.

 

8

Je ne veux pas parmi vous

Ouvrir la préférence

Mais partageons entre nous

Le jeûne et la pénitence.

Allez, partez, écriez,

Dites au Roi avec révérence

Que vous avez vu cloîtrer

Madame Louise de France.

 

Madame-Louise-en-1763-par-Drouais.jpg

 

 

 

 

Madame Louise de France

 

 

 


Partager cet article

Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 09:42

Bienheureuse-Marie-de-Jesus-Deluil-Martiny.JPGMarie Deluil-Martiny

Mère Marie de Jésus

née à Marseille le 28 mai 1841

morte à Marseille (La Servianne) le 27 février 1884

Fondatrice de la Société des Filles du Cœur de Jésus

 

 

 

Blason de Marseille

 

 

 

Prière pour la canonisation de la Bienheureuse

Mère Marie de Jésus Deluil–Martiny

 

Ô Jésus, Prêtre Éternel, au Nom de Ton Sang Divin répandu sur le Calvaire, au nom des Larmes de Marie, Mère des Douleurs, protège notre Saint Père le Pape, répands une nouvelle effusion de Grâces dans les âmes de Tes Prêtres, rends vains les efforts des sectes, et fais que la Sainte Église soit victorieuse de tous ses ennemis.

C’est dans ce but que la Bienheureuse Mère Marie de Jésus, après s'être sacrifiée pendant sa vie, versa son sang, victime d’un anarchiste.

Cœur de Jésus, par l’intercession de la Bienheureuse Mère Marie de Jésus, accorde-nous la Grâce d’imiter sa vie de don total, et la Grâce de..... si c'est pour Ta plus grande Gloire et le bien de nos âmes. Amen.

 

Dire 3 "Gloire au Père".

 

 

Sa mort :

 

Le 27 février 1884, est assassinée par le jardinier du couvent dans le jardin du Monastère de la Servianne (dans une maison de famile près de Marseille, troisième monastère de la Congrégation ouvert par Mère Marie de Jésus le 24 juin 1879).

En agonisant, elle dit : « Je lui pardonne, pour l’œuvre, pour l’œuvre ! »


Bienheureuse-Marie-de-Jesus-Deluil-Martiny--2--copie-1.JPG

 

 

Selige Mutter Maria von Jesus Deluil-Martiny

 

 

De Zalige Moeder Marie de Jésus Deluil-Martiny

 

 

Blessed Marie de Jésus

 

 

"Au service de cette spiritualité exigeante, Marie de Jésus institua une vie religieuse simple et austère, rythmée par le grand office, pénétrée par l’adoration et où la vie consacrée est véritable don de soi pour que l’amour du Christ soit connu et honoré."

 

Pape Jean-Paul II.

 

Bienheureuse-Marie-de-Jesus-Deluil-Martiny-3.jpg

 

 

Paroles de Mère Marie de Jésus

 

"En invoquant Marie de nos lèvres,

pendant que notre âme se rendra présents

tous ces divins mystères,

nous lui demanderons d’intervenir en notre faveur

et de parler à Dieu pour empêcher la ruine de Son peuple.

Allons à Jésus par Marie.

Que cette Divine Mère forme nos cœurs selon le Sien,

et qu’Elle nous obtienne de connaître Jésus,

d’aimer Jésus, d’imiter Jésus,

et de devenir d’autres Jésus.

C’est ce que nous Lui demanderons

avec d’humbles instances,

en La suppliant en même temps

de faire triompher dans le monde

les intérêts sacrés de Son Divin Fils."

 

 

"Les âmes de l'Institut futur seront des miroirs vivants de Jésus immolé." (septembre 1868, après un pèlerinage à la Salette).

 

"Chaque battement de nos cœurs devrait âtre un acte d’offrande de Jésus, et d’union à son sacrifice perpétuel pour la gloire du Père."

 

Mère Marie de Jésus.


 

Écrits de la Bienheureuse Mère Marie de Jésus

 


"La figure de Marie de Jésus mérite d’être honorée et je souhaite que vous méditiez le message de ses notes spirituelles et la fondation de son Institut religieux.

L’attachement de Marie de Jésus à l’Eucharistie est exemplaire ; elle a compris en profondeur l’offrande que le Christ fait de lui-même au Père pour le salut du monde."

 

Sa Sainteté le Jean-Paul II aux pèlerins, le 23 octobre 1989.

 

 

Uit de geschriften van de Gelukzalige Moeder Maria van Jezus

 

 

Les-Filles-du-Coeur-de-Jesus--Antwerpen.jpg

Les Filles du Coeur de Jésus

De Dochters van het Heilig Hart van Jezus

De Merodelei 12

2600 Berchem-Antwerpen

België - Belgique

 

Tel. 03/ 230 81 70.

 

 

Berchem-Basiliek--Basilique-du-Sacre-Coeur-a-Berchem-lez-.JPG

Basiliek van het Heilig Hart, Berchem (Antwerpen), België

Basilique du Sacré-Cœur à Berchem-lez-Anvers (Belgique)

où se trouve le corps de Mère Marie de Jésus


 

 


Agrandir le plan

 

 


Partager cet article

Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 08:38
Maria Valtorta
1897-1961


Caserta-Stemma.png

Prière pour la Béatification de Maria Valtorta

Ô Dieu qui, par Maria Valtorta, Ton « petit Jean » (1),
nous as donné la réelle connaissance de Ton Humanité,
la parfaite ampleur de Ton Amour
et l'entière Sagesse de Ta Parole,
glorifie Ta Servante Maria qui a beaucoup souffert pour Toi
et que Tu as choisi comme « plume et porte-parole » (2)
pour nous faire connaître la Vérité tout entière.
Nous Te prions d'élever aux honneurs des autels
Maria Valtorta, à laquelle nous sommes très dévots,
afin que ses vertus héroïques soient reconnues
par l'autorité de l'Église, que soient approuvés ses écrits
et que sa parole produise d'abondants fruits de sainteté.
Nous Te supplions, Ô Dieu, d'exaucer la prière
que nous T'adressons et, par l'intercession de Maria Valtorta,
de nous accorder la Grâce pour laquelle nous Te prions...
(formuler sa requête).
Manifeste, Seigneur, Ta Puissance
et exauce la prière de Tes fidèles ;
Toi qui est l'Homme-Dieu, la Joie du Père
et la Sagesse de l'Esprit,
Vivant et Glorieux dans les siècles des siècles.
Amen.


(1) « piccolo Giovanni ».
(2) « penna e portavoce ».


Prière du P. Enzo Redolfi traduite de l'italien.

 

 

 

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta

 

 

Extrait

 

2.5.

Jésus tenté par le Diable au désert

 

22> Je vois la solitude pierreuse déjà vue à ma gauche dans la vision du Baptême de Jésus au Jourdain. Cependant, je dois y avoir pénétré profondément, parce que, en fait, je ne vois plus le beau fleuve aux eaux lentes et azurées ni la veine verte qui le côtoie sur ses deux rives, alimentée par cette artère aquatique. Ici, rien que la solitude, des pierres, une terre brûlée, réduite à l’état de poussière jaunâtre qu’à chaque instant le vent soulève en petits tourbillons. On dirait le souffle d’une bouche fiévreuse tant ils sont secs et brûlants, torturants aussi pour la poussière qu’ils entraînent avec eux dans le nez et la gorge. Çà et là, très rares, des petits buissons épineux dont on ne sait comment ils peuvent résister dans cette désolation. On dirait quelques rares touffes de cheveux sur le crâne d’un homme chauve. Au dessus, un ciel impitoyablement azuré ; en bas le sol aride, autour, des rochers et le silence. C’est tout ce que je vois comme nature.

Un énorme rocher forme un embryon de grotte. Assis sur une roche traînée à l’intérieur, Jésus se tient adossé à la paroi. Il s’y repose du soleil brûlant. Celui qui m’avertit intérieurement m’indique que cette roche sur laquelle il est assis lui sert aussi d’agenouilloir et d’oreiller quand il prend quelques heures de repos, enroulé dans son manteau, à la lueur des étoiles et dans l’air froid de la nuit.[1] 23> De fait, là tout près, se trouve la besace que je lui ai vu prendre à son départ de Nazareth. C’est tout son avoir et comme elle est flasque, je comprends qu’elle est vide du peu de nourriture qu’y avait mise Marie.

Jésus est très maigre et pâle. Il est assis avec les coudes appuyés sur les genoux et les avant-bras portés en avant, les mains jointes avec les doigts entrelacés. Il médite. De temps à autre il lève son regard et le promène alentour et regarde le soleil presque au zénith dans le ciel azuré. De temps en temps et en particulier après avoir regardé les alentours et levé les yeux vers la lumière du soleil, il ferme les yeux et s’appuie sur le rocher qui lui sert d’abri, comme pris de vertige.

Je vois apparaître l’horrible gueule de Satan. Il ne se présente pas sous la forme où nous nous le représentons avec cornes, queue, etc. etc. On dirait un Bédouin enveloppé dans son habit et son manteau qui semble un domino de mascarade. Sur la tête, le turban dont les pans lui descendent jusqu’aux épaules pour les abriter, et sur les côtés du visage, de sorte que de ce dernier on ne voit qu’un triangle étroit, très brun avec des lèvres minces et tordues, des yeux très noirs et renfoncés, d’où sortent des éclairs magnétiques. Deux pupilles qui te pénètrent jusqu’au fond du cœur où on ne lit rien, ou une seule parole : mystère. Le contraire de l'œil de Jésus qui vous fascine lui aussi par ses effluves magnétiques qui vous pénètrent jusqu’au cœur mais où on lit aussi que dans son cœur il n’y a que bonté et amour pour toi. L'œil de Jésus est pour l’âme une caresse. L'œil de Satan est un double poignard qui vous perce et vous brûle.

Il s’approche de Jésus : "Tu es seul ?"

Jésus le regarde sans répondre.

"Comment es-tu arrivé ici ? Tu t’es perdu ?"

Jésus le regarde de nouveau et se tait.

"Si j’avais de l’eau dans ma gourde, je t’en donnerais. Mais je n’en ai pas. Mon cheval est crevé et je me dirige à pied vers le gué. Là je boirai et je trouverai quelqu’un qui me donne un pain. Je connais la route. Viens avec moi, je te conduirai. "

Jésus ne lève plus les yeux.

"Tu ne réponds pas ? Sais-tu que si tu restes ici tu vas mourir ? Déjà le vent se lève. Il va y avoir la tempête. Viens."

Jésus serre les mains dans une muette prière.

24> "Ah! C’est donc bien toi ? Depuis le temps que je te cherche ! Et maintenant, cela fait si longtemps que je t’observe. Depuis le moment où tu as été baptisé. Tu appelles l’Éternel ? Il est bien loin. Maintenant tu es sur terre et au milieu des hommes. Et chez les hommes, c’est moi qui suis roi. Pourtant, tu me fais pitié et je veux t’aider parce que tu es bon et que tu es venu te sacrifier, pour rien. Les hommes te haïront à cause de ta bonté. Ils ne comprennent que or et mangeaille et jouissance. Sacrifice, souffrance, obéissance sont pour eux des paroles mortes, plus mortes que cette terre-ci et ses alentours. Ils sont plus arides encore que cette poussière. Il n’est que le serpent pour se cacher ici en attendant de mordre et aussi le chacal pour te mettre en pièces. Allons, viens. Ils ne méritent pas que l’on souffre pour eux. Je les connais mieux que toi."

Satan s’est assis en face de Jésus, Il le fouille de son regard terrible, et sourit de sa bouche de serpent. Jésus se tait toujours et prie mentalement.

"Tu te défies de moi. Tu as tort. Je suis la sagesse de la terre. Je puis te servir de maître pour t’aider à triompher. Vois : l’important, c’est de triompher. Puis, quand on s’est imposé au monde et quand on l’a séduit, alors on le mène où l’on veut. Mais d’abord, il faut être comme il leur plaît, comme eux, les séduire en leur faisant croire que nous les admirons et que nous les suivons dans leurs pensées.

Tu es jeune et beau. Commence par la femme. C’est toujours par elle qu’on doit commencer. Je me suis trompé en amenant la femme à la désobéissance. J’aurais dû la conseiller d’une autre manière. J’en aurais fait un meilleur instrument et j’aurais vaincu Dieu. J’ai été trop pressé. Mais Toi ! Je t’enseigne car il y a eu un jour où je t’ai regardé avec une joie angélique et un reste de cet amour est demeuré en moi. Mais Toi, écoute-moi et profite de mon expérience. Donne-toi une compagne, où Toi, tu ne réussiras pas, elle réussira. Tu es le nouvel Adam : Tu dois avoir ton Ève.

Et puis, comment peux-tu comprendre et guérir les maladies des sens, si tu ne sais pas ce que c’est. Ne sais-tu pas que la femme est le noyau d’où naît la plante de la passion et de l’orgueil ? Pourquoi l’homme veut-il régner ? Pourquoi veut-il être riche, puissant ? Pour posséder la femme. Elle est comme l’alouette. Elle a besoin d’un scintillement qui l’attire. 25> L’or et la domination sont les deux faces du miroir qui attire les femmes et la cause des maux du monde. Regarde : derrière mille délits d’apparences diverses il y en a neuf cent, au moins, qui ont leur racine dans la faim de la possession de la femme où dans la volonté d’une femme brûlée d’un désir que l’homme ne satisfait pas encore ou ne satisfait plus. Vas vers la femme si tu veux savoir ce qu’est la vie et après, seulement tu sauras soigner et guérir les maux de l’humanité.

Elle est belle, tu sais, la femme ! Il n’est rien de plus beau au monde. L’homme possède la pensée et la force. Mais la femme ! Sa pensée est un parfum, son contact est caresse de fleurs. Sa grâce est un vin enivrant, sa faiblesse est comme un écheveau de soie ou les boucles frisées d’un bébé entre les mains de l’homme. Sa caresse est une force qui se communique à la nôtre et l’enflamme. La souffrance disparaît, et la fatigue, et les soucis quand il se pose auprès d'une femme. Elle est entre nos bras comme un bouquet de fleurs.

Mais, imbécile que je suis ! Tu as faim et je te parle de femme. Ta vigueur est épuisée. Pour cette raison, ce parfum de la terre, cette fleur de la création, ce fruit qui donne et suscite l’amour te parait sans valeur. Mais regarde ces pierres, comme elles sont rondes et polies, dorées sous les rayons du soleil couchant. Ne dirait-on pas des pains ? Toi, Fils de Dieu, Tu n’as qu’à dire : "Je le veux", pour qu’elles deviennent un pain odorant, comme celui qu’à cette heure les ménagères tirent du four pour le repas de la famille. Et ces acacias si arides, si Tu le veux, ne peuvent-ils pas se couvrir de fruits délicieux, de dattes sucrées comme le miel ? Rassasie-toi, Fils de Dieu. Tu es le Maître de la terre. Elle se penche pour se mettre à tes pieds et apaiser ta faim.

Tu vois comme tu pâlis et chancelles, rien qu’à entendre parler de pain. Pauvre Jésus ! Es-tu affaibli au point de ne plus pouvoir commander au miracle ? Veux-tu que je le fasse pour Toi ? Je ne suis pas à ton niveau, mais je puis faire quelque chose. Je me priverai pendant un an de ma force, je la rassemblerai toute, mais je veux te servir parce que Tu es bon et que je me souviens toujours que Tu es mon Dieu, même si maintenant j’ai démérité de te donner ce nom. Aide-moi de ta prière pour que je puisse..."

"Tais-toi. "Ce n’est pas seulement de pain que vit l’homme, mais de toute parole qui vient de Dieu" [1].

26> Le démon a un sursaut de rage. Il grince des dents et serre les poings, mais il se maîtrise et ses dents se desserrent pour ébaucher un sourire.

"Je comprends. Tu es au-dessus des nécessités de la terre et cela te dégoûte de te servir de moi. Je l’ai mérité. Mais, viens alors et vois ce qui se passe dans la Maison de Dieu. Vois comme les prêtres aussi ne se refusent pas à composer entre l’esprit et la chair, parce que, enfin ce sont des hommes et pas des anges. Accomplis un miracle spirituel. Je te porte sur le pinacle du Temple et là-haut, Tu te transfigures en une merveilleuse beauté. Ensuite, appelle les cohortes angéliques et dis leur de te faire de leurs ailes entrelacées une estrade pour tes pieds et de te faire descendre ainsi dans la cour principale. Qu’ils te voient et se rappellent qu’il y a un Dieu. De temps à autre, ces manifestations sont nécessaires parce que l’homme a une mémoire si courte, spécialement pour ce qui est spirituel. Tu sais comme les anges seront heureux de te donner où poser ton pied et une échelle pour que tu descendes ! " [2]

"Ne mets pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu" a-t-il été dit." [3]

"Tu comprends que même ton apparition ne changerait pas les choses et que le Temple continuerait d’être marché et corruption. Ta divine sagesse le sait, que les cœurs des ministres du Temple sont un nid de vipères qui s’entre dévorent pour arriver au pouvoir. Il n’y a pour les dompter que la puissance humaine.

Alors, viens. Adore-moi. Je te donnerai la terre. Alexandre. Cyrus, César, tous les plus grands conquérants du passé, ou encore vivants seront semblables à de vulgaires chefs de caravanes par rapport à Toi qui auras tous les royaumes de la terre sous ton sceptre et avec les royaumes toutes les richesses, toutes les splendeurs de la terre, et femmes, et chevaux et soldats et temples. Tu pourras élever partout ton Signe quand Tu seras le Roi des Rois et le Seigneur du monde. Alors, Tu seras obéi et respecté par le peuple et le sacerdoce. Toutes les castes t’honoreront et Te serviront parce que Tu seras le Puissant, l’unique, le Seigneur.

Adore-moi un seul instant ! Enlève-moi la soif que j’ai d’être adoré ! C’est elle qui m’a perdu. Mais elle est restée en moi et me brûle. Les flammes de l’Enfer sont fraîcheur de l’air au matin, en comparaison de cette ardeur qui me brûle au dedans. C’est mon enfer, cette soif. Un instant, un seul instant, ô Christ, Toi qui es bon ! Un instant de joie pour l’Éternel Torturé ! 27> Fais-moi éprouver ce que veut dire être Dieu et je te serai dévoué, obéissant comme un esclave pour toute la vie, pour toutes tes entreprises. Un instant ! Un seul instant, et je ne te tourmenterai plus !" Et Satan se jette à genoux, suppliant.

Jésus s’est mis debout, au contraire. Plus amaigri après ces jours de jeûne, il semble encore plus grand. Son visage est terrible de sévérité et de puissance. Ses yeux sont deux saphirs qui jettent des flammes. Sa voix est un tonnerre qui se répercute dans la cavité du rocher et se répand sur les roches et la terre désolée, quand il dit : "Va-t-en Satan. Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et serviras Lui seul" [4]

Satan avec un cri déchirant de damné et de haine inexprimable, saute debout, terrible à voir dans sa fureur, dans sa personnalité toute fumante. Et puis il disparaît avec un nouveau hurlement de malédiction.

Jésus s’assied, fatigué en appuyant sa tête en arrière contre le rocher. Il paraît à bout. Il sue. Mais des êtres angéliques viennent de leurs ailes renouveler l’air dans la chaleur étouffante de la grotte, la purifiant et la rafraîchissant. Jésus ouvre les yeux et sourit. Je ne le vois pas manger. On dirait qu’il se nourrit du parfum du Paradis et en sort revigoré.

 

Le soleil disparaît au couchant. Jésus prend la besace vide et, accompagné par les anges qui volant au-dessus de Lui, lui font une douce lumière, pendant que la nuit tombe très rapidement, il se dirige vers l’Est ou plutôt vers le Nord Est. Il a repris son expression habituelle, sa démarche assurée. Il lui reste seulement comme souvenir de son jeûne prolongé un aspect plus ascétique avec son visage amaigri et pâle et ses yeux ravis dans une joie qui n’est pas de cette terre.

 

[1] Voir les conditions très dures du séjour racontées par Jésus en 2.44

[2] Satan ne cite pas la Parole de Dieu (ou ne veut pas la citer), mais y fait référence : Psaume 91(90),11 et 12

[3] Deutéronome 6,16

[4] Deutéronome 5,7-10 (Exode 20,3-6)

 

© Centro Editoriale Valtortiano

 

Maria-Valtorta-a-15--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

 

Preghiera per la Beatificazione

di Maria Valtorta


O Dio, che in Maria Valtorta, Tuo « piccolo Giovanni »,

ci hai dato la reale conoscenza della Tua umanità,

la perfetta ampiezza del Tuo Amore

e la completa sapienza della Tua Parola,

glorifica la tua serva Maria che ha molto sofferto per Te

e che scegliesti come "penna e portavoce"

per farci conoscere la verità tutta intera.

Ti preghiamo di elevare agli onori

degli altari Maria Valtorta

a cui siamo molto devoti, affinché le sue eroiche virtù

siano riconosciute dall'autorità della Chiesa,

siano approvati i suoi scritti

e la sua parola produca abbondanti frutti di santità.

Ti supplichiamo, o Dio, di esaudire la preghiera

che ti rivolgiamo e per intercessione di Maria Valtorta

di concederci la grazia per cui ti preghiamo (...)
Manifesta, Signore, la Tua potenza

ed esaudisci la preghiera dei tuoi fedeli.

Tu che sei l'Uomo-Dio, la Gioia del Padre

e la Sapienza dello Spirito,

vivo e glorioso nei secoli dei secoli.

Amen.

 

P. Enzo Redolfi.

 

 

 

Preghiera per i defunti dattata da Gesù

a Maria Valtorta

 

<< 24 ottobre. Sono le 6,15, la prima luce entra nella stanza. A fatica scrivo quanto Gesù detta: "Viene il mese dedicato ai defunti. Prega per loro così:

"O Gesù, che con la tua gloriosa Risurrezione ci hai mostrato quali saranno in eterno i 'figli di Dio', concedi la santa risurrezione ai nostri cari, morti nella tua Grazia, e a noi, nella nostra ora. Per il Sacrificio del tuo Sangue, per le lacrime di Maria, per i meriti di tutti i santi, apri il tuo Regno ai loro spiriti. O Madre, il cui strazio ebbe termine nell'alba pasquale davanti al Risorto e la cui attesa di riunirti al tuo Figlio cessò nel gaudio della tua gloriosa Assunzione, consola il nostro dolore liberando dalle pene coloro che amiamo anche oltre la morte, e prega per noi che attendiamo l'ora di ritrovare l'abbraccio di quelli che perdemmo. Martiri e Santi che giubilate in Cielo, volgete uno sguardo supplice a Dio, uno fraterno ai defunti che espiano, per pregare l'Eterno per loro e per dire a loro: 'Ecco, la pace si apre per voi'. Diletti a noi cari, non perduti ma separati, le vostre preghiere siano per noi il bacio che rimpiangiamo, e quando per i nostri suffragi sarete liberi nel beato Paradiso coi santi, proteggeteci amandoci nella Perfezione, a noi uniti per la invisibile, attiva, amorosa Comunione dei Santi, anticipo di quella perfetta riunione dei 'benedetti' che ci concederà, oltre che di bearci della vista di Dio, di ritrovare voi quali vi avemmo, ma fatti sublimi dalla gloria del Cielo"."

Contando i giorni mi accorgo che si inizia oggi la Novena per i Defunti. Gesù me l'ha dunque dettata perché io preghi così in essa oltre che nel novembre.

[...] 1° novembre. Stamattina alle 6 ho avuto una visione che, almeno per una parte, lascerà increduli taluni, ma che per me è stata conforto e anche pena. Vedevo l'altissimo Paradiso con il suo popolo di Santi. Innumerabile, festante, beato nella contemplazione di Dio. Luci e luci di amorose fiamme erano gli spiriti candidissimi assorti nella visione di Dio. Tutti fissi coi volti e l'amore ad un sol punto: la Ss. Trinità. Ma sul limitare, dirò così, del Cielo, proprio là dove aveva inizio il beato Regno, uno spirito appariva diverso nell'aspetto e nell'atto. L'aspetto: meno candidamente abbagliante, un poco più opaco, direi cenerognolo anche nella fisionomia che pure aveva già le caratteristiche degli spiriti beati: linee di luce in forma di volto e di membra. Anche la veste, benché bianca, non era ancora fulgida: luce fatta stoffa, come quella degli altri. Pareva fosse appena uscita da un luogo triste e fumoso che l'avesse appesantita nella veste e nel colore. L'atto anche era diverso da quello degli altri. Combattuto fra il volere adorare Dio e il volere guardare me con sguardo strano: pareva chiedere scusa, dire: "ora so", dire: "ti voglio bene", dire: "grazie", dire: "ero cieca, ora vedo". Non so, un aspetto serio, quasi mesto, e pur pacifico e sereno, un aspetto umile e pur solenne... Era mia madre. Inconfondibile tanto era precisa nella somiglianza e nell'espressione, che era quella dei rari momenti in cui faceva parlare il cuore e la ragione. Ho tanto cercato papà mio. Ma non l'ho visto. Eppure io penso sia in Dio più di mamma 1 ... Quanto l'ho cercato fra i volti così netti e riconoscibili dei beati! La mia gioia sarebbe stata piena. Benché sia già gioia aver visto lei, la mamma, per la quale tanto ho pregato in vita e dopo la sua morte. Penso - non so se sia vero il mio pensare - penso che ella è appena uscita dall'espiazione o che ne è proprio sulle soglie, al confine fra Purgatorio e Paradiso, a per questo sia meno fulgida e meno assorta in Dio degli altri, con ancora un bisogno di ricordare la terra e un impulso, venuto dalla sua rinascita nella Perfezione: quello di dirmi ora quanto mai ha sentito bisogno di dirmi, neppure nell'ultimo giorno, e di riparare a tanto egoismo chiuso e superbo. So che quelli che l'hanno conosciuta non crederanno a tanta rapida espiazione. Ma io penso che Gesù abbia voluto che io lo sapessi per esser meno desolata. Mi beo nel ricordo di quanto ho visto e ne benedico il Signore.[...] >>

 

Fonte: Quadernetto num. 34, ED. CEV.

 

Maria-Valtorta-a-5-ans--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

usa.gif

 

Prayer for Maria Valtorta's

Beatification and Canonization

 

"Lord Jesus and Mary full of Grace,

at this hour of Divine Mercy,

I ask You in virtue of Your Passion and Co-Passion

- for the Beatification

and Canonization of Maria Valtorta.

I ask that You see to it that her writings

be freely propagated and

read throughout the world.

And I ask that You

overcome all obstacles

obstructing these requests.

I ask this of You, in virtue of

Your Passion and Co-Passion,

and within this hour of 3:00,

the hour of Divine Mercy,

the hour in which Jesus

told Saint Faustina

that He would refuse no request

of a soul that asks.

Thank You and Bless You,

Amen.

 

Prayer by Tim Fromann

 

Maria-Valtorta-a-10-ans--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Maria Valtorta war eine italienische Mystikerin 

 

 

Maria Valtorta, italijanska pisateljica, krščanska mistikinja 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 21:30

Nicolas-Barre--parousie.over-blog.fr.jpgNicolas Barré

Fondateur de la Communauté

des Sœurs de l'Enfant-Jésus

1621-1686

 

 

Blason-ville-d-Amiens.png

 

 

 

Prière d'abandon du Bienheureux Nicolas Barré

 

"Mon Dieu, je ne veux plus rien, je ne désire plus rien, pour me mettre en état de désirer ce que Tu Veux, comme Tu le Veux...

Que Jésus vive en nous, que vive en nous Son bon plaisir, et il ne nous reste plus rien à désirer.

Seigneur, à Toi de désirer en moi, dispose de moi, agis, arrange tout comme il Te plaira, et je tâcherai de désirer, d'agir et de Te suivre en tout et partout, sans réserve et sans limite ; je veux être à Toi totalement."

 

Nicolas-Barre-2.jpg

 

 

Oeuvres complètes du Bienheureux Nicolas Barré

 

 

 

Prière du Bienheureux Nicolas Barré

 

"Il faut Le chercher,

on Le trouve mais de loin,

et on ne fait que L'entrevoir,

on approche de Lui.

On Le regarde avec étonnement ;

ensuite on Le contemple avec humilité,

et enfin avec amour et confiance.

On Lui parle.

On L'écoute.

On L'embrasse.

On Le serre.

On tombe amoureusement en Lui.

On repose en Lui.

On se perd en Lui.

Et enfin on se transforme en Lui.

Mais à qui est-ce que tout cela se donne ?

À ceux et à celles qui ne veulent que cela."

 

Nicolas-Barre.jpg

 

 

Mikołaj Barré

 

 

Beato Nicolas Barré

 

 

Blessed Nicolas Barré

 

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 20:24

Rosalie-Rendu--parousie.over-blog.fr.jpgJeanne Marie Rendu

Sœur Rosalie Rendu

1786-1856

 

 

 

 

Prière à la Bienheureuse Rosalie Rendu

 

Seigneur, Tu as mis au coeur de la Bienheureuse Rosalie Rendu une ardente charité envers ceux qui connaissent l'épreuve et la souffrance, Tu lui as donné de stimuler de nombreuses personnes à s'engager au service des plus déshérités.

Nous Te prions pour que, par son intercession, elle obtienne bien des Grâces, que bientôt elle prenne rang officiellement parmi les saints du Ciel et ouvre un chemin d'espérance à ceux qui veulent témoigner de Ton Amour pour tous. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

 

Blessed Rosalie Rendu

 

 

Rosalie-Rendu.jpg

 

 

"À une époque troublée par des conflits sociaux, Rosalie Rendu s'est joyeusement faite la servante des plus pauvres, pour redonner à chacun sa dignité, par des aides matérielles, par l'éducation et l'enseignement du mystère chrétien, poussant Frédéric Ozanam à se mettre au service des pauvres.

 

Sa charité était inventive. Où puisait-elle la force pour réaliser autant de choses ? C'est dans son intense vie d'oraison et dans sa prière incessante du chapelet, qui ne la quittait pas. Son secret était simple : en vraie fille de Vincent de Paul, comme une autre Soeur de son temps, Sainte Catherine Labouré, voir en tout homme le visage du Christ. Rendons grâce pour le témoignage de charité que la famille vincentienne ne cesse de donner au monde !

 

"Mais lui parlait du sanctuaire de son corps" (Jn 2, 21). Ces paroles évoquent le mystère de la mort et de la résurrection du Christ. C'est à Jésus crucifié et ressuscité que doivent se conformer tous les membres de l'Eglise.

 

Dans cette tâche exigeante, nous trouvons un soutien et un guide chez Marie, Mère du Christ et Notre Mère. Les nouveaux bienheureux, que nous contemplons aujourd'hui dans la gloire du ciel, intercèdent pour nous. Qu'il nous soit concédé à nous aussi de nous retrouver tous un jour au Paradis, pour goûter ensemble la joie dans la vie sans fin.

Amen !"

 

Source : Chapelle Papale pour la béatification de 5 Serviteurs de DIEU, Homélie du Pape Jean-Paul II, Fête de la dédicace de la Basilique patriarcale du Latran, dimanche 9 novembre 2003.

 

Jeanne-Marie-Rendu--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Paroles de la Bienheureuse Rosalie Rendu

 

Ses dernières paroles : "Ô mon Dieu, quand je ne serai plus, mes enfants, mes chers enfants, Vous ne les abandonnerez pas !"

 

Au milieu des combats quand on lui demande de se protéger : "Croyez-vous que je sois désireuse de vivre quand on massacre mes enfants ?"

 

Bienheureuse-Rosalie-Rendu.jpg

 

 

Au cimetière Montparnasse, sur sa tombe, sont inscrits :


« Pertransivit benefaciendo » (Elle a passé en faisant le bien),

et « À la bonne mère Rosalie, ses amis reconnaissants, les riches et les pauvres ».

 

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 10:44

Sainte-Therese-Marguerite-du-Sacre-Coeur--3-.jpg

Anna Maria Redi

Soeur Teresa Margherita del Sacro Cuore di Gesù

née le 15 juillet 1747 à Arezzo

morte le 7 mars 1770 à Florence (Firenze)

 

 

 

Arezzo-Stemma.png

 

 

 

Prières à Sainte Thérèse-Marguerite

du Sacré-Coeur de Jésus

 

Ô Sainte Thérèse-Marguerite Redi, qui as vivement ressenti dans ta vie la présence de Dieu-Amour caché avec le Christ en Dieu, à tel point que tu as été consumée en un temps très bref, obtiens-nous de pouvoir, nous aussi, vivre et faire nôtre cet amour de Dieu, surtout dans les peines et les souffrances de la vie.

 

-The-Last-Effort---by-Tianna-Mallett--parousie.over-blog.fr.jpg

 

Ô Dieu, qui as donné à Sainte Thérèse-Marguerite Redi la Grâce de puiser des trésors d'humilité et de douceur dans le Coeur du Christ Sauveur, accorde-nous, à nous aussi, par son intercession, de ne jamais nous séparer de la source vive de Ta Charité.

 

Prières liturgiques traduites de l’italien.

 

 

Sainte-Therese-Marguerite-du-Sacre-Coeur--4-.jpg

 

Ô séraphique Thérèse-Marguerite,

toi qui as consumé ta vie terrestre si vite

en ressentant que Dieu est Charité

et que le Sacré-Cœur de Jésus

est un ardent brasier d’Amour,

obtiens-nous d’être enflammés comme toi,

par une vie fervente, généreuse et sainte.

Ô ange du Carmel, intercède pour nous,

afin que tes vertus d’humilité et d’innocence,

de pénitence et de Charité, avec lesquelles

tu t’es offerte virginalement au Seigneur,

puissent être les nôtres aussi, pour que notre vie

soit totalement consacrée au parfait service de Dieu.

Amen.

 

Prière traduite de l'anglais d'après la Messe de Sainte Thérèse-Marguerite, Missel du Carmel (Mass of St. Teresa Margaret, The Carmelite Missal).

 

 

Paroles de Sainte Thérèse-Marguerite du Sacré-Coeur 

 

 

Sainte-Marguerite-Marie-voyant-le-Sacre-Coeur--small.jpg

 

 

Prière de Sainte Thérèse-Marguerite

du Sacré-Coeur de Jésus

 

« Oui, mon Dieu, je ne veux tendre à rien d'autre que de devenir une parfaite image de Vous ; et puisque Votre vie fut toute cachée dans l'humiliation, l'amour et le sacrifice, telle aussi doit être ma vie à l'avenir ; car Vous savez bien que mon seul désir est d'être une victime de Votre Sacré-Cœur. »

 

Source : « Sœur Thérèse-Marguerite », « L'Origine du Culte du Sacré-Cœur de Jésus », Abbé Lévesque, Avignon, Maison Aubanel, 1930.

 

Sainte-Therese-Marguerite-du-Sacre-Coeur--2-.jpg

 

 

Acte d'oblation de

Sainte Thérèse-Marguerite du Sacré-Coeur

Extraits

 

« … Mon Dieu, je ne veux rien d'autre que de devenir une parfaite image de Vous et, parce que Votre vie était une vie cachée d'humiliation, d'Amour et de sacrifice, je désire la même chose pour moi. Je souhaite, par conséquent, m'enfermer dans Votre Coeur Aimant comme dans un désert afin de vivre en Vous, avec Vous et pour Vous cette vie cachée d'Amour et de sacrifice. Vous savez bien que je désire être une victime de Votre Sacré-Cœur, complètement consumée en holocauste par le feu de Votre Saint Amour. Et ainsi, Votre Cœur sera l'autel sur lequel je dois être consumée, mon très cher Epoux ; Vous serez Vous-même le Prêtre qui doit consumer cette victime par le feu de Votre Saint Amour…

Comme je me sens confuse de voir à quel point cette victime est coupable, Ô mon Dieu, et ô combien indigne pour être acceptée par Vous comme sacrifice ; je suis convaincue, toutefois, que tout sera réduit en cendres par ce Feu Divin. Je n’envisage pas, Ô mon Dieu, d’avoir un quelconque autre motif dans chacune de mes actions, qu’elles soient extérieures ou intérieures, que l’amour seul ; je me surveillerai constamment dans ce sens en me rappelant que je dois m’efforcer de rendre l’amour pour l’amour…

Je m’abandonne entièrement à Vous afin que Vous seul travailliez en moi selon Vos desseins : il n’est rien que je veuille si ce n’est ce que Vous Voulez…

Je Vous ai abandonné mon libre arbitre afin que, dorénavant, Vous seul soyez le possesseur de mon cœur et que Votre Sainte Volonté règne sur mes actes. Je désire Vous aimer d’un amour patient, d’un amour mort à soi-même, c’est-à-dire avec un amour qui m’abandonne entièrement à Vous ; avec un amour actif, qui résume tout, avec un amour solide sans division en lui-même et qui supportera sans se soucier de ce qui peut arriver. »

 

Traduit de l’anglais d’après des extraits de "From the Sacred Heart to the Trinity", excerpts taken from Her Act of Oblation (Du Sacré-Cœur à la Trinité, extraits de son acte d'oblation).

 

 

Sainte Thérèse-Marguerite du Sacré-Coeur

 

 

Sainte-Therese-Marguerite-du-Sacre-Coeur.jpg

 

 

italie.gif

 

Preghiere a Santa Teresa Margherita

del Sacro Cuore di Gesù

 

O Santa Teresa Margherita Redi, che sentisti forte nella tua vita la presenza di Dio-Amore nascondendoti con Cristo in Dio, tanto da esserne consumata in breve tempo, ottienici di poter anche noi vivere e far nostro questo amore di Dio soprattutto nelle pene e sofferenze della vita.

 

Sacre-Coeur--9-.jpg

 

O Dio, che a santa Teresa Margherita Redi hai dato la grazia di attingere tesori di umiltà e di mitezza al cuore di Cristo Salvatore, concedi anche a noi, per sua intercessione, di non separarci mai dalla fonte viva della tua carità.


Sacre-Coeur--2-.jpg

 

 

Signore Gesù, ti ringraziamo per quanto ci hai rivelato attraverso la vita di Santa Teresa Margherita Redi.

Le donasti un papà che seppe guidarla a Te fin da fanciulla, insegnandole a pregare e con la preghiera a crescere nell'amore verso di Te in tutte le cose.

Presto la riempisti dello spirito di contemplazione rivelandoti nella tua santissima umanità piena di amore per noi, che le manifestasti attraverso il tuo Sacro Cuore nel quale solo trovava rifugio e conforto.

Le donasti anche la prova più dolorosa dell'anima facendola camminare per la notte oscura, nascondendo agli stessi suoi occhi l'Amore che la consumava, senza farle gustare la soavità.

La facesti muovere silenziosamente, ma con premura e generosità, verso gli ammalati e verso qualsiasi necessità del prossimo per dare sfogo al desiderio di rispondere all'amore di Dio che sentiva ardere forte nel suo cuore.

Permettesti che vivesse nascosta con Te in Dio, che adorava nel profondo della sua anima nella quale le rivelasti la tua inabitazione insieme al Padre ed allo Spirito Santo.

La consumasti in breve tempo con il tuo Amore, tanto che questo Amore accelerò la sua morte in quella fulminante anche se dolorosissima malattia, ottenendole di raggiungerTi infiammata d'Amore.

Ottienici di poter anche noi vivere e crescere in questo amore di Dio, di manifestarlo nell'attenzione e premura verso il prossimo spendendoci per esso con generosità nascosta e di saper trasformare le pene e sofferenze della vita in atti di amore come risposta all'Amore.

 

Sacre-Coeur--6-.jpg

 

 

usa.gif

 

 

vitrail

 

 

St. Teresa Margaret of the Sacred Heart O.C.D.

 


Partager cet article

Repost0
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 08:47

Hyacinthe-Rigaud--1659-1743---Portrait-de-Jacques-Benigne-.jpgJacques-Bénigne Bossuet

né le 27 septembre 1627 à Dijon

mort le 12 avril 1704 à Paris

 

 

 

Blason-de-la-ville-de-Dijon--Cote-d-Or-.png

 

 

 

Louange des anges de Bossuet

 

"Venez donc, anges célestes, honorer cette bonté souveraine : venez tous ensemble chercher sur la terre les victimes qu'elle demande, vous ne les pouvez trouver dans le ciel (a). « On n'y peut exercer de miséricorde, parce qu'il n'y a point de misères » : Ibi nulla miseria est, in quâ fiat misericordia (1). Peut-on consoler les affligés, où toutes les larmes sont essuyées ? Peut-on secourir ceux qui travaillent, où tous les travaux sont finis ? Peut-on visiter les prisonniers, où tout le monde jouit de la liberté ? Peut-on recueillir les étrangers, où nul n'est reçu que les citoyens ? Ici toutes les misères abondent ; c'est leur pays, c'est leur lieu natal. O mes Frères, la riche moisson pour ces esprits bienfaisants, qui cherchent à exercer la miséricorde ! Il n'y a que des misérables, parce qu'il n'y a que des hommes (b). Tous les hommes sont des prisonniers, chargés des liens de ce corps mortel : esprits purs, esprits dégagés, aidez-les à porter ce pesant fardeau, et soutenez l’âme qui doit tendre au ciel contre le poids de la chair qui l'entraîne en terre. Tous les hommes sont des ignorants qui marchent dans les ténèbres : esprits qui voyez la lumière pure, dissipez les nuages qui nous environnent. Tous les hommes sont attirés par les biens sensibles : vous qui buvez à la source même des voluptés chastes et intellectuelles, rafraîchissez notre sécheresse par quelques gouttes de cette céleste rosée. Tous les hommes ont au fond de leurs âmes un malheureux germe d'envie, toujours fécond en procès, en querelles, en murmures, en médisances, en divisions : esprits charitables, esprits pacifiques, calmez la tempête de nos colères, adoucissez l'aigreur de nos haines, soyez des médiateurs invisibles pour réconcilier en Notre-Seigneur nos cœurs ulcérés."

 

"(1) S. August., Enar. in Psal. CXLVIII, n. 8.

 

(a) Var. : Comme Jésus-Christ, ils suivent les mouvements de leur Maître : Ascendentes et descendentes.

Quelle beauté nous veulent-ils ? Celle qu'ils ont : la charité. Car ils aiment la charité, parce que la charité vient de Dieu. Les hommes commencent par l'amour fraternel, pour aller à Dieu : les anges par l'amour de Dieu, pour aller aux hommes. Ils voient Dieu dans les âmes quand ils y voient la charité : ils voient le ruisseau dans la source, ils voient comment il n'en est pas séparé : ils voient ce Dieu amour, faisant en nous l'amour : Intùs inhabitat Deus.

(b) Autant d'hommes que vous voyez, autant d'infirmes et de misérables, dont l'extrême nécessité a besoin de votre secours. Ils y viennent, n’en doutez pas, et c'est pour cela qu'ils descendent : Vidi angelos descendentes. Et quelle œuvre de miséricorde ne pratiquent-ils pas parmi nous ?"

 

Hyacinthe-Rigaud--1659-1743---Portrait-de-Bossuet.jpg

Source : "Panégyrique pour la Fête des Anges Gardiens", Oeuvres complètes de Bossuet, F. Lachat, Volume XII (pages 343-344), Paris, Librairie de Louis Vivès Éditeur, rue Delambre 5, 1862.


Note : l'annotation de l'auteur [(1), (a) et (b)] a simplement été déplacée à la fin pour garder un texte initial compact.

Deux fautes de frappe ont été corrigées et certaines ponctuations ont été espacées pour mieux aérer cet extrait.


Grand-monument-de-Bossuet--statue-sculptee-par-Ernest-Henr.jpg

 


Share

 

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 19:37

Watchman-Nee--parousie.over-blog.fr.jpg

Ni Tuocheng

(Ní Tuòshēng ou Ngà̤ Táuk-sĭng)

倪柝声 (倪柝聲)

dit Watchman Nee

1903-1972

 

 

 

chine.gif

 

 

 

Prière de Watchman Nee

 

« Seigneur, nous venons devant Toi et implorons Ta Grâce. Seigneur, nous avouons que nous sommes aveugles et que nous ne voyons pas clair. Nous avons, certes, beaucoup de connaissances, mais nous ne connaissons pas Christ. Seigneur, Tu sembles si loin de nous. Les choses sont apparemment si réelles, mais Christ ne nous est pas si réel. Seigneur, nous T'en supplions, ouvre nos yeux. Que Christ soit visible et réel en nous. Que les futilités disparaissent et que la vie nous remplisse. Seigneur, délivre-nous de tout ce qui nous voile, afin que nous puissions connaître Ta Personne. Seigneur, Tu dois être tout pour nous afin qu'en nous, tout soit plein de vie, et que les hommes ne voient que Christ Lui-même en toutes choses. Seigneur, fais-nous voir combien ces deux voies sont différentes ; de même que la voie des pécheurs diffère totalement de celle des justes, de même la voie des vrais chrétiens diffère totalement de celle des chrétiens d'apparence. Tu dois briser les résistances en nous. Seigneur, brise-nous. Ne permets pas que nous croyions avoir vu quelque chose, alors que nous n'avons rien vu ; que nous pensions être sur le droit chemin, alors que nous n'y sommes pas ; que nous nous imaginions être pleins de vie, alors que nous ne le sommes pas. Seigneur, touche-nous, prends racine en nous afin que tout ce que nous avons, que ce soit intérieurement ou extérieurement, ne soit que Christ. Seigneur, bénis cette parole et qu'elle porte des fruits en ramenant des êtres complètement à Toi. Dis, Seigneur, ce que nous, les hommes, ne pouvons dire. Couvre la faiblesse humaine et pardonne la folie des hommes. Puisses-Tu obtenir quelque chose pour Toi-même parmi nous. Mets-nous à nu afin que nous nous voyions tels que Tu nous vois. Que la lumière brille à l'intérieur des hommes et les éclaire pour qu'ils reconnaissent toute l'hypocrisie, toute la vanité et toutes les choses qui T'ont remplacé, Seigneur. Bénis cette parole et glorifie Ton Nom. Au Nom de Jésus-Christ. Amen ! »

 

Source : "Christ : le chemin, la vérité, et la vie" ("Christ is all Spiritual Matter and Things"), Chapitre 1.


Ecrits-de-Watchman-Nee--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Leçons pour nouveaux croyants par Watchman Nee

 

 

Watchman-Nee-2--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 08:46

Virgen-del-Carmen--Maria-Santisima--Chile--parousie.over-.jpg

 

 

Prière à la Vierge du Carmel

 

J'ai mille difficultés, aide-moi.

Des ennemis de l'âme, sauve-moi.

Dans mes erreurs, illumine-moi.

Dans mes doutes et mes peines, réconforte-moi.

Dans mes maladies, fortifie-moi.

Quand on me méprise, encourage-moi.

Des tentations, défends-moi.

Dans les moments difficiles, console-moi.

Avec Ton Coeur maternel, aime-moi.

Avec Ton immense pouvoir, protège-moi.

Et à l’heure d’expirer dans Tes bras, reçois-moi.

Vierge du Carmel, prie pour nous.

Amen.

 

Prière traduite de l’espagnol.

 

Merci Vierge du Carmel, Sainte Patronne du Chili, d'avoir fait ce miracle pour la libération des 33 mineurs pris au piège pendant 70 jours.

 

 

chili.gif

 

 

Virgen-del-Carmen-en-la-Catedral-Metropolitana-de-Santiago-.JPG

 

 

Oración a la Virgen del Carmen

 

Tengo mil dificultades, ayúdame.

De los enemigos del alma, sálvame.

En mis desaciertos, ilumíname.

En mis dudas y penas, confórtame.

En mis enfermedades, fortaléceme.

Cuando me desprecien, anímame.

 

De las tentaciones, defiéndeme.

En las horas difíciles, consuélame.

Con Tu corazón maternal, ámame.

Con Tu inmenso poder, pretéjeme.

Y en Tus brazos al expirar, recíbeme.

Virgen del Carmen, ruega por nosotros.

Amén.

 

Nuestra-Senora-del-Carmen--Patrona-de-Chile--parousie.over.jpg

 

 

Oración a la Virgen del Carmen

Patrona y Reina de Chile

 

¡Oh Virgen Santísima del Carmen, llenos de la más tierna confianza, como hijos que acuden al corazón de su madre, nosotros venimos a implorar una vez más los tesoros de misericordia, que con tanta solicitud nos habéis siempre dispensado.

Reconocemos humildemente que uno de los mayores beneficios que Dios ha concedido a nuestra Patria ha sido señalaros a Vos por nuestra especial

Abogada y Protectora. Por eso, a voz clamamos en todos nuestros peligros y necesidades, seguros de ser benignamente escuchados. Vos sois la Madre de la Divina Gracia, conservad puras nuestras almas; sois la Torre poderosa de David, defended el honor y la libertad de nuestra Nación; sois el Refugio de los pecadores, tronchad las cadenas de los esclavos del error y del vicio; sois el Consuelo de los afligidos, socorred a las viudas, a los huérfanos y a los desvalidos; sois el Auxilio de los Cristianos, conservad nuestra fe, y proteged a nuestra Iglesia, en especial a sus obispos, sacerdotes y religiosos. Desde el trono de nuestra gloria, atended a nuestras súplicas, ¡Oh Madre del Carmelo! Abrid vuestro manto, y cubrid con él a esta República de Chile, de cuya bandera Vos sois la estrella luminosa. Os pedimos aciertos para los magistrados, legisladores y jueces; paz y piedad, para los matrimonios y familias; santo temor de Dios, para los maestros; inocencia, para los niños; y para la juventud, cristiana educación. Aparta de nuestras ciudades los terremotos, incendios y epidemias, alejad de nuestros mares las tormentas y dad la abundancia a nuestros campos y montañas. Sed Vos el escudo de nuestros guerreros, el faro de nuestros marinos y el amparo de los ausentes y viajeros. Sed el remedio de los enfermos, la fortaleza de las almas atribuladas, la protección especial de los moribundos y la redentora de las almas del Purgatorio.

¡Oídnos, pues, Madre clementísima!, y haced que, viviendo unidos en la vida por la confesión de una misma fe y por la práctica de un mismo amor al Corazón Divino de Jesús, podamos ser trasladados de esta patria terrenal a la patria inmortal del cielo, en la que os alabaremos y bendeciremos por los siglos de los siglos. Así Sea.

 

Virgen-del-Carmen-en-el-Templo-Votivo-de-Maipu--Chile--par.JPG

 

 

ORACIÓN A LA VIRGEN DEL CARMEN POR CHILE

 

 

Nuestra-Senora-del-Carmen--Patrona-de-Chile--paro-copie-1.jpg

 

 

Oración a la Virgen del Carmen

Patrona de Chile

 

Virgen del Carmen, María Santísima,

Dios te escogió como Madre de su Hijo, del Señor Jesús, que nos trae el amor y la paz.

Madre de Chile, a Ti honraron los padres de la patria, y los más valientes de la historia; desde los comienzos nos diste bendición.

Hoy te confiamos lo que somos y tenemos; nuestros hogares, escuelas y oficinas; nuestra fábricas, estadios y rutas; el campo, las pampas, las minas y el mar.

Protégenos de terremotos y guerras, sálvanos de la discordia; asiste a nuestros gobernantes; concede tu amparo a nuestros hombres de armas;enséñanos a conquistar el verdadero progreso que es construir una nación de hermanos donde cada uno tenga pan, respeto y alegría.

Virgen del Carmen, Estrella de Chile, en la bandera presides nuestros días y en las noches tormentosas, sabiamente alumbras el camino.

Madre de la Iglesia, Tú recibes y nos entregas a Cristo; contigo nos ofrecemos a Él, para que sobre Chile extienda los brazos salvadores de su cruz y la esperanza de su resurrección. Amén.

 

Virgen-del-Carmen-en-la-Catedral-Metropolitana-de-Santiago-.jpg

 

 

 

 

Nuestra-Senora-del-Carmen--Patrona-de-Chile--3---parousie-jpg

 

 

Partager cet article

Repost0