Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • IHS. Parousie by ROBLES Patrick
  • : Prières, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

 

Flag Counter

 

Online

 

 

 

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Light a candle -Allumez une bougie

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Visites

 

 

Icone-Toast.png

 

 

Pour le poète. Merci !

Facebook Fan Club

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 19:47

Gif-Caylee-Anthony--2005-2008---parousie.over-blog.fr.gif

Caylee Marie Anthony

9 août 2005 - 16 juin 2008 

 

 

 

 

"1 Judge not, that ye be not judged.

2 For with what judgment ye judge, ye shall be judged: and with what measure ye mete, it shall be measured to you again.

3 And why beholdest thou the mote that is in thy brother's eye, but considerest not the beam that is in thine own eye?

4 Or how wilt thou say to thy brother, Let me pull out the mote out of thine eye; and, behold, a beam is in thine own eye?

5 Thou hypocrite, first cast out the beam out of thine own eye; and then shalt thou see clearly to cast out the mote out of thy brother's eye."

 

King James Version: Matthew Chapter 7:1-5

 

 

 

 




The Casey Anthony trial

 

 

 

"7 So when they continued asking him,

he lifted up himself, and said unto them,

He that is without sin among you,

let him first cast a stone at her."

 

King James Version: John Chapter 8:7

 

 

Caylee-with-Jesus--parousie.over-blog.fr.jpg

 Caylee dans les bras de Jésus

 

 

 

 

L'Affaire Caylee Anthony 

 

 

 

 

"1 Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 

2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.

3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ?  

4 Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien ?  

5 Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère."

 

Matthieu 7 : 1-5 (Louis Segond)

 

 

 

 

Casey Anthony, la mère la plus détestée des États-Unis

 

 

 

 

"7 Eux, ils insistaient, répétant leur question.

Alors il se releva et leur dit :

Que celui d'entre vous qui n'a jamais péché

lui jette la première pierre !"

 

Jean 8 : 7 (La Bible du Semeur)

 

 

 

jacdesalpes (Flickr), Saint Curé d'Ars, Cathédrale de Rie

Saint Curé d'Ars, Cathédrale de Riez (04)

 

Avec l'aimable autorisation de jacdesalpes

 

 

 

 

Puget-Théniers, le 26 juin 2011

 

 

Seigneur, couvre-nous de Ton Précieux Sang vermeil, merveille éternelle, rêve éveillé perpétuel, Rédemption de Tes dévots, envol de l’esprit, pardon pour les vilains et les vauriens, pour ceux qui ne savent ou ne veulent Te vénérer sous les Saintes Espèces, et que Tu invites à Communier avec ferveur et humilité dans la Sainte Eucharistie. Nous pouvons apercevoir Ton Visage défiguré sur la Croix, ruisselant de perles pourpres et de pierres précieuses scintillantes, versées pour nous dans de vives douleurs, avec Amour et abandon à la Volonté de notre Père, pour nous racheter et nous donner la vie.

 

 

http://parousie.over-blog.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:46

Dom-Pie-de-Hemptinne--4-.jpg

Jean-Benoît (Johannes Benoit "Ivan") « Yvan » de Hemptinne

Frère Pie à l'Abbaye de Maredsous

né le 21 avril 1880 à Temse (België) - Tamise (Belgique)

mort le 27 janvier 1907 à Genk (Genk - Limburg)

 

 

Temse--Tamise--Belgie---Belgique---parousie.over-blog.fr.gif

 

 

Écrits

 

« Aspirations et Pensées »

« Carnet du Bon Dieu »

Nombreuses correspondances

 

 

 

Une-ame-benedictine--Dom-Pie-de-Hemptinne--moin-copie-1.jpg

 

 

 

Dates clés

 

- 21 avril 1880 : Baptême le même jour que sa naissance. Il aura 7 frères et 2 sœurs. Un de ses frères entrera à la Trappe de Chimay (Belgique), au moment de l’entrée du jeune Yvan à l’Abbaye de Maredsous le 8 décembre 1897.

- Avril 1896 : à 16 ans, après un pèlerinage, Yvan parle à ses parents de son projet de vie religieuse.

- 8 décembre 1897 : à 17 ans et demi, Yvan entre à l’Abbaye Saint-Benoît de Maredsous (Belgique). Maître des novices : Dom Benoît d’Hondt, mort en 1908.

- 16 décembre 1897 : prise d’habit bénédictin.

- 21 mars 1899 : Profession simple (premiers vœux monastiques).

- 24 septembre 1900 : début de la rédaction de « Carnet du Bon Dieu ».

- 21 mars 1902 : Profession solennelle.

- 17 août 1902 : ordonné diacre.

- 30 août 1903 : ordonné Prêtre.

- 27 janvier 1907 : mort à 26 ans et 9 mois.

 

 

 Abbaye-de-Maredsous--parousie.over-blog.fr.jpg

Abbaye de Maredsous

 

Diaporama

 

 

 

 

Prière d’abandon de Dom Pie de Hemptinne

 

« Ô Jésus, je m’abandonne entre Vos bras comme à la direction du Saint-Esprit ; faites de moi tout ce que Vous Voulez, directement ou par mes supérieurs, ou par les frères, et je tâcherai d’obéir parfaitement. Je ferai tout, Ô Amour, pour ne mettre aucun obstacle à Votre action. »

  

« Carnet du Bon Dieu », septembre 1900.

 

 

 Balance-de-la-Jusitice--Scales-of-Justice--parousie.over-bl.jpg

 

 

 

Prière d’amour de Dom Pie de Hemptinne

 

« Ô mon Dieu et mon unique Bien ! Mon cœur est plein de joie, parce que Vous venez de me faire comprendre que tout est amour, qu’en dehors de l’amour, il n’y a rien. Oui, Jésus ! Mon âme le comprend pratiquement, et désormais ne vivra plus que par l’amour… Pour me jeter plus entièrement sous la direction du Saint-Esprit, je ne veux plus qu’aimer en tout et partout. »

 

« Carnet du Bon Dieu », 2 octobre 1900.

 

 

 Sainte-Trinite--Trinity--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

« Très Sainte et très Aimable Trinité, Vous avez daigné jeter, en ce jour, un regard d’infinie Miséricorde sur ma très petite âme en l’appelant à Vous et en la recevant d’une façon solennelle, malgré son indignité et sa faiblesse ; mais, revêtue des mérites du Christ Jésus, et forte en Lui par Votre Divine Grâce, elle veut répondre à Votre appel, en toute plénitude d’amour. »

 

Jour de sa Profession solennelle, le 21 mars 1902.

 

 

 

« L’humble existence de ce jeune religieux ne se signale par aucune action d’éclat, par aucun phénomène mystique de nature à attirer l’attention des foules. Dans son monastère même, Dom Pie n’occupa aucune charge importante ; il fut simple religieux et ne se distingua que par la perfection de l’ordinaire : il sut obéir et aimer. Ce fut là toute sa grandeur : ce fut le secret de ce parfum divin qui embaume son souvenir, et qu’on respire encore dans ses modestes récits »…

« Sans effort, sans prétention aucune, il exerçait une salutaire influence sur ses compagnons, les entraînant, par exemple, à la Communion fréquente. »

 

Source : ouvrage des années 1920 (titre inconnu, peut-être "Dom Pie de Hemptinne", Éditions de Maredsous, 1963 (première édition : 1912), sur la vie de Dom Pie de Hemptinne, par « Dom Jean » (de Hemptinne ?).

 

 

 Vitrail-de-Jesus--parousie.over-blog.fr.png

 

 

 

Citations

 

« Aimer uniquement son excellent Maître. »

 

 

« Il n’y a de vraie vertu que dans l’amour absolu de Dieu ! »

 

Yvan de Hemptinne en classe de seconde.

 

 

« C’est le cœur qui chante le premier, les lèvres ne font que suivre ! »

 

 

« La relique vivante de mon bienheureux Père. »

 

Règle de Saint-Benoît qu’il portait toujours sur lui.

 

 

« Vivre au Ciel sur la terre, c’est demeurer en son âme : qui sait l’habiter y devient l’intime de Jésus et le contemplateur assidu de la Trinité bienheureuse. »

 

« Aspirations et Pensées », XXII.

 

 

« Oui, l’Amour divin est une sainte folie. Vous êtes la passion de nos âmes, Seigneur Jésus ! Vos dons les captivent, Vos tendresses les passionnent. »

 

« Aspirations et Pensées », XXIV.

 

 

« L’amour nous transporte là où il nous attire : qui aime Dieu s’élève donc à Lui : voilà la prière. Aimer beaucoup, c’est par conséquent beaucoup prier ; toujours aimer ou vivre d’amour, c’est donc prier sans cesse et ne point s’en lasser. »

 

« Aspirations et Pensées », XXIX.

 

 

« Rien ne satisfait mon âme sinon Vous, Dieu très bon. Je ne trouve de joie qu’en Vous, Vous êtes seul ma consolation, en Vous seul je puis me délecter, Ô souverain Bien de mon âme. »

 

« Carnet du Bon Dieu », 1er avril 1903.

 

 

« Les Personnes de l’Adorable Trinité s’aiment infiniment parce qu’Elles n’ont qu’une même Essence. Et nous, qui participons tous à la nature divine, comment ne serions-nous pas unis dans un seul amour, si profond qu’il bannisse l’égoïsme d’entre nous comme d’entre les Personnes de la Très Sainte Trinité ? »

 

Lettre à une parente religieuse, le 7 octobre 1901.

 

 

« Dans ton cœur comme dans le mien, Notre-Seigneur a déposé une étincelle que nous sentons, n’est-ce pas ? Eh bien ! le secret consiste à veiller à une seule chose, qui est de laisser grandir cette étincelle, sans jamais entraver son progrès. »

 

Lettre à une sœur, le 10 avril 1902.

 

 

 

Dom-Pie-de-Hemptinne--2-.jpg

 

 

« La raison d’être de l’homme, c’est d’aimer ; son unique besoin, c’est d’aimer ; sa seule force, toute sa joie, c’est d’aimer. Mais c’est pour Vous aimer, Ô Amour Incréé, que l’homme existe ; le besoin qui le presse, c’est Votre Amour ; il devient fort en Vous aimant ; le repos qu’il prend en Vous lui donne seul la vraie joie. Aussi ne cesse-t-il de chercher, tant qu’il ne se trouve à jamais perdu en Vous ! »

 

« Aspirations et Pensées », 1901.

 

 

« Je suis tourmenté par toutes sortes de pensées, et quoi que je fasse, elles ne me quittent que rarement. Papa me recommande de dire au Bon Dieu : "Je suis prêt, Seigneur, parlez et je viendrai" ; puis d’envoyer promener tous les tracas. Je trouve que, en théorie, le système est fort beau ; mais, en pratique, je ne parviens pas à le faire réussir. »

 

Avant son entrée à l’Abbaye de Maredsous où il était élève.

 

 

« Me voilà enfin à Maredsous. On ne m’a pas encore donné le saint habit et je suis pressé de le recevoir. Pour le moment, il m’épouvante encore et j’ai hâte de faire sa connaissance. En attendant, que le service de Dieu est aride, qu’il est triste ! On ne sait ce qu’on est ni ce qu’on fait, et si je ne voyais en tout cela la main de Dieu, je ne pourrais supporter une vie aussi pénible… Enfin, demandons à Dieu de nous embraser de Son Amour, c’est la seule chose désirable. Il faut nous y consumer entièrement. »

 

11 décembre 1897.

 

 

« Trois mots suffiront pour vous dire ce que mon âme ressent : je suis heureux… Je sens en moi quelque chose qui me dit que j’ai fait ce que je devais faire. Et puis, on voit qu’il faut aimer, aimer beaucoup, et que, sans l’amour, le moine est imparfait »…

« Quand on a l’ineffable bonheur de pouvoir y passer quelque temps (dans la chapelle du Saint-Sacrement) et qu’on se trouve là muet et comme fasciné par Jésus qui vous regarde de l’intérieur de Son Tabernacle, on y resterait des heures : encore faut-il un effort de volonté pour quitter cet endroit béni »…

« La paix y règne (dans sa cellule), on y est seul avec Dieu et, dans ce profond recueillement, on voit ce qu’on est. L’âme est alors saisie d’un véhément désir de la perfection et d’une union toute sainte avec son Dieu. »

 

À son Père Abbé Dom Hildebrand de Hemptinne.

 

 

 

Dom-Pie-de-Hemptinne-en-famille.jpg

Yvan en famille


 

 

« J’aime beaucoup ce beau nom (Pie (Pius), en rapport avec le Pape Pie V, grand dévot de la Vierge Marie). J’ai la conviction intime de la protection de la Sainte Vierge dans le choix de ce patron. Cette bonne Mère m’a obtenu la grâce de la vocation. C’est le jour de Son Immaculée Conception que j’ai embrassé la vie monastique et voilà qu’Elle me confie aux soins d’un de Ses plus fidèles enfants. Mon saint patron m’obtiendra l’amour de Celle par qui l’on va à Jésus. »

 

Lettre à son grand-père.

 

 

« Car vous ne croiriez pas le sentiment qu’on éprouve, le matin, au grand air, en pensant à Dieu : on Le trouve partout devant soi ; on tombe alors dans des considérations telles qu’on est suspendu dans le vague. »

 

Le jeune Yvan de Hemptinne, dans un écrit au Collège, exalte la Nature qu’il aime tant et qui le fascine, voyant Dieu jusque dans les plus petites choses de Sa Création.

 

 

« Je me suis abandonné entièrement entre les mains de mon bon père et je lui ai demandé de me donner cet amour divin qui seul peut remplir nos âmes. »

 

En parlant de Saint-Benoît, semble-t-il, lors d’une retraite annuelle prêchée par Dom Columba Marmion (1858-1923), Prieur du monastère du Mont-César de Louvain (Leuven, België - Belgique).

 

 

« Plus on connaît ce cher enfant, plus on l’aime. La divine sagesse habite dans son âme si pure. Il est d’une prudence qui m’étonne et d’une fraîcheur d’affection qui me ravit. »

 

Dom Columba Marmion, le Bienheureux Joseph Aloysius (Louis) Marmion, moine bénédictin irlandais, 3e Abbé de Maredsous, béatifié par Jean-Paul II le 3 septembre 2000.

 

 

 

Homélie du Saint Père Jean-Paul II

pour la béatification de Columba Marmion

 

 

 

 

« Cet enfant transpire le Bon Dieu ! »

 

Une tante de Dom Pie de Hemptinne

 

 

« Daignez, Ô mon Dieu, manifester dans cette petite âme les merveilles de Votre Saint Amour ! »

 

Sa mère l’offrant à Dieu dès avant sa naissance.

 

 

« Que de bonnes heures, trop courtes, hélas ! nous avons passées à causer du Bon Dieu. Oui, lorsqu’on aime Jésus, on se comprend bien vite. »

 

Une jeune fille écrivant à Dom Pie de Hemptinne, rencontré lors d’un séjour à « N... ».

 

 

 

Une-ame-benedictine--Dom-Pie-de-Hemptinne--moine-de-l-ab.jpg

 

 

 

« Je me souviens qu’un jour où mon âme était fort troublée, elle reprit son équilibre en regardant ce jeune frère qui, au chœur, se trouvait près de moi. Son attitude, son respect, sa dévotion me remuèrent profondément et me firent du bien. Souvent, je m’efforçai, sans qu’il le sût, de lui ressembler quelque peu. »

 

Témoignage d’un moine parlant de Dom Pie de Hemptinne.

 

 

 

Dom-Pie-de-Hemptinne--dession-Olivier-Schmidt--Nice-.jpg

Dom Pie de Hemptinne

Dessin d'Olivier Schmidt (Nice)

 

 

 

 

« Unissons-nous au Te Deum que,

pour la première fois, il chante au Ciel ! »

 

Son père, inondé de larmes, après la mort de son fils le 27 janvier 1907.

 

 

Sources principales de cet article : Revue « Sainte Rita », juin 2011 (n° 604) et juillet-août 2011 (n° 605).

 

 

 roblesjy.com--Vierge-Marie--etude--sanguine-de-Jean-Yves-R.jpg

Vierge Marie, "étude"

Sanguine de Jean-Yves Robles

Juin 2011

 

 

 

 

 

Marie Lataste et la Sainte Trinité

 

 

LIVRE PREMIER, Dieu, la Sainte Trinité.

 

Gloire et louange, amour et reconnaissance soient à jamais rendus à Jésus au saint sacrement de l’autel, au Père et au Saint-Esprit dans tous les siècles des siècles, Amen.

 

Chapitre 1

Le Sauveur Jésus m’a ainsi parlé de la divinité : « Dieu est un en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Les trois personnes sont Dieu et ne forment pourtant qu’un seul Dieu. Le Père est le principe du Fils et du Saint-Esprit, mais non leur créateur, parce qu’ils sont éternels comme le Père et qu’ils n’ont jamais eu de commencement. De toute éternité, le Père engendre son fils par la connaissance qu’il a de lui-même. Le Père se comprend, et cette intelligence de Dieu le Père, c'est Dieu le Fils. Le Saint-Esprit n’est point engendré par le Père et le Fils, mais il procède de l’un et de l’autre. Dieu le Père se comprend, et se plaît dans son intelligence qu'il aime et dans laquelle il trouve son repos : cet amour du Père pour son intelligence, c'est le Saint-Esprit, union du Père et du Fils.

« Le Père est souverainement parfait et communique ses perfections au Fils, qui les communique avec le Père au Saint-Esprit. Ainsi le Fils est semblable au Père, le Saint-Esprit au Père et au Fils, les trois personnes semblables entre elles. Le Père est distinct du Fils, le Saint-Esprit distinct du Père et du Fils. Le Père est la première personne de la Trinité ou la personne sans principe autre qu’elle-même ; le Fils est l’intelligence du Père ou la deuxième personne; le Saint-Esprit, l’union amoureuse du Père et du Fils, ou la troisième personne ; et ces trois personnes ne font qu’un seul Dieu parce qu’elles n’ont qu’une même nature divine.

« Le Père est éternel, le Fils est éternel, le Saint-Esprit est éternel, et cette trinité d’éternités ne forme qu’une éternité, l’éternité de Dieu.

« Le Père est saint, le Fils est saint, le Saint-Esprit est saint, et cette trinité de saintetés ne forme qu’une sainteté, la sainteté de Dieu.

« Le Père est infiniment sage, le Fils infiniment sage, le Saint-Esprit infiniment sage, et cette trinité de sagesses ne forme qu’une sagesse, la sagesse de Dieu.

« Le Père est tout-puissant, le Fils tout-puissant, le Saint-Esprit tout-puissant, et cette trinité de toutes-puissances ne forme qu’une toute-puissance, la toute-puissance de Dieu.

« Le Père est miséricordieux, le Fils miséricordieux, le Saint-Esprit miséricordieux, et cette trinité de miséricordes ne forme qu’une miséricorde, la miséricorde de Dieu.

« Le Père est juste, le Fils juste, le Saint-Esprit juste, et cette trinité de justices, ne forme qu’une justice, la justice de Dieu.

« Le Père a une volonté, le Fils une volonté, le Saint-Esprit une volonté, et cette trinité de volontés ne forme qu’une volonté, la volonté de Dieu.

« Quant le Père veut une chose, le Fils et le Saint-Esprit la veulent aussi, et chacune des trois personnes divines coopère à toute action de la Divinité.

« Il n’y a point de lieu ni d’espace pour les trois personnes divines : elles occupent l’immensité. Elles sont partout au ciel et sur la terre ; mais elles manifestent plus particulièrement dans le ciel leur gloire et leur majesté aux êtres intelligents et raisonnables qu’elles ont créés. »

 

Chapitre 2

« Le Père est le principe du Fils et du Saint-Esprit, il est aussi le principe de tout ce qui a été fait, il doit en être, il en est aussi la fin.

« L’âme humaine vient de ce principe ; elle doit se le proposer pour dernière fin, diriger par conséquent vers lui ses pensées, ses désirs, ses affections, ses actions, ses prières, et ne rien désirer dans toutes ses œuvres que le parfait accomplissement de la volonté de Dieu le Père. En agissant ainsi, l'âme rend hommage au Père, au Fils et au Saint-Esprit, parce qu’en faisant la volonté du Père, elle fait aussi la volonté du Fils et du Saint-Esprit. »

Ces dernières paroles firent impression sur mon esprit qui cherchait, mais inutilement, à en connaître le sens. Le Sauveur Jésus s’en aperçut, et voyant ce qui se passait en moi, il ajouta :

« Après le péché de l'homme, Dieu envoya son Fils au monde pour le sauver. Le Fils, pendant sa vie, accomplit en tout la volonté du Père. Le Père veut que l'homme suive l’exemple de son Fils et qu'il lui rende hommage en l’imitant. Le Fils veut que l'homme suive la volonté du Père, comme il l’a suivie lui-même, et se trouve honoré de ce que l'homme marche sur ses traces quand il était sur la terre. Le Saint-Esprit, premier opérateur du bien dans les âmes, donne le mouvement à la volonté, éclaire l’esprit par ses lumières, et désire que l'homme corresponde à tout ce qu'il fait pour lui, en suivant l’exemple du Fils et se soumettant à la volonté du Père, par l’observation de ses commandements. Il se trouve honoré de ce que l'homme ne résiste pas à ce qu'il opère en lui. C'est ainsi que les trois volontés du Père, du Fils et du Saint-Esprit ne forment qu’une volonté, et en accomplissant celle du Père, on accomplit aussi celle du Fils et du Saint-Esprit. »

Telles sont les pensées qui, de la bouche du Sauveur Jésus, sont venues en mon esprit ; je les ai conservées par le souvenir ; mais je dois faire remarquer dès ce commencement que je ne puis exprimer tout ce qu'il m’a dit, tout ce qu'il lui a plu de me montrer, tout ce qu'il a voulu me faire sentir. Jésus est vraiment la parole de Dieu, et tout est parole en lui. Ce n’est point seulement quand il parle que je l’entends ; je l’entends aussi et le comprends dans son regard, dans son maintien, dans ses marques d’affection, de près, de loin, au ciel, sur la terre, dans mon cœur, partout. Cette parole n’est point comme la parole de l'homme ; voilà pourquoi la parole des hommes est insuffisante pour exprimer la parole de Jésus ; je tâcherai pourtant de l’exprimer de mon mieux et aussi bien qu'il me le permettra.

 

Soeur Marie Lataste, « Dieu, la Sainte Trinité », Livre Premier, chapitres 1 et 2.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saints belges
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 21:20

Premier tableau de Jésus Miséricordieux

après restauration en 2003

 

 

 

 

"Je viens de découvrir sur votre blog une image de Jésus Miséricordieux que vous appelez « Tableau original de Jésus Miséricordieux ». C’est vrai et pas tout à fait. En effet, ce tableau, tel qu’il est sur cette photo, est devenu ainsi seulement en 1986 alors qu’il est revenu de Biélorussie, très endommagé, au bout de 30 d’absence à Vilnius. Il a donc été retouché mais pas très professionnellement. Sur les moisissures au niveau des genoux et du visage, des couches de peinture ont été ajoutées ce qui a beaucoup modifié son aspect d’origine.

 Ce tableau a été restauré professionnellement en 2003. Il a retrouvé, grâce à cette restauration son aspect d’origine. Je vous envoie ci-joint l’image après la restauration qui ressemble le plus au tableau original dont j’ai la photo (cette photo a été prise par le bienheureux Michel Sopocko en mai 1936 pour la brochure qu’il avait écrite : La Miséricorde Divine). Croyez-moi, le tableau restauré en 2003 ressemble le plus au tableau qu’a vu sainte Faustine.

Bien fraternellement,

Violetta Wawer"

 

 

Reproductions de cette photo et de ce message avec l'aimable autorisation de Violetta Waver, qui m'a écrit le courriel ci-dessus le 5 juillet 2011, en référénce à un article sur ce blog, où figure cette photo avant restauration.

 

 

 

 

Association Pour La Miséricorde Divine

374 rue de Vaugirard

75 015 Paris

Tél. : 01 45 03 17 60

 

 

 

 

"Faustyna", film en polonais de Jerzy Łukaszewicz (1994)

sous-titré en français

avec Dorotą Segdą dans le rôle de Sainte-Faustine

 

 

 

 

"620. A un certain moment, je suis entrée à la chapelle pour cinq minutes d’adoration, et je priais pour une certaine âme. J’ai compris alors que Dieu n’accepte pas toujours nos prières pour les âmes pour lesquelles nous prions, mais les destine à d’autres âmes. Et nous ne leur apportons pas toujours de soulagement, quand elles souffrent dans le feu du Purgatoire. Cependant notre prière n’est pas perdue."

 

Petit Journal de Sœur Faustine, paragraphe 620.

 

 

 

 

Petit Journal de Sainte-Faustine

 

 

 

"Les cathos à l'affiche"

diffusé le 4 février 2011 sur ktotv.com

 

 

 

 

"Le monde secret du Vatican"

diffusé sur France 5 le 21 juin 2011

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saints slaves
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 20:15

Cristo-del-Pacifico--inaugure-le-29-juin-2011--3---parousi.jpg

Cristo del Pacífico

Colline du Morro Solar

District de Chorrillos

Lima (Pérou)

 

 

Virgen-de-la-Candelaria---Puno--Perou---parousie.over-blog.jpg

 

 

"Le pape a béni le ‘Christ du Pacifique’, cette statue monumentale haute de 37 mètres qui dominera le haut de la capitale péruvienne de Lima, a rapporté Radio Vatican.

Le pape a voulu adresser un message de proximité spirituelle à l’Eglise du Pérou réunie autour de l’effigie de son protecteur, le ‘Christ du Pacifique’ représenté les bras levés et qui, tourné vers l’océan, domine la capitale.

 

 

Cristo-del-Pacifico--parousie.over-blog.fr.jpg

 


Dans le texte envoyé à l’archevêque de Lima, le cardinal Juan Luis Cipriani, Benoît XVI a souhaité que « la contemplation de cette image pousse » les fidèles « à grandir dans l’amour de Dieu et de leurs frères afin que, inspirés par la parole du Sauveur, ils travaillent infatigablement à la construction d’une société plus juste, solidaire et fraternelle ».

La statue du ‘Christ du Pacifique’ a été réalisée au Brésil et transportée en blocs à Lima. Erigée sur une colline qui surplombe l’océan, elle sera aussi visible de nuit grâce aux 26 projecteurs qui devraient l’éclairer."

 

ROME, Lundi 27 juin 2011 (ZENIT.org)

 

 

 Cristo-del-Pacifico-3--parousie.over-blog--2-.jpg

 

 

 

Le Christ du Pacifique dépasse d'1 m la statue du Christ-Roi de Świebodzin (Pologne), jusqu'alors la plus haute avec 36 m.

Le coût total s'élève à quelque 800 000 $, dont 25 000 $ sont financés par le président péruvien Alan García Pérez sur ses deniers personnels. Le groupe brésilien de BTP Odebrecht est l'un des principaux donateurs.

Ce projet a divisé le Pérou en 2, entre les pour et les contre, et les détracteurs de cette statue ont notamment reproché au président sa décision unilatérale, sans consultation, ainsi que le coût d'entretien et d'éclairage de cette statue. L'une des plus virulentes opposantes au Christ du Pacifique a été la mairesse de Lima, Susana Villarán.

 

 

 

Cristo-del-Pacifico-3--parousie.over-blog.jpg

 

 

 

Hauteur totale de la statue du Christ du Pacifique : 37 m

Plateforme : 15 m

Statue : 22 m

Inauguration : 29 juin 2011

 

 

 Cristo-del-Pacifico-4--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Perou--parousie.over-blog.fr.gif

 

 

 

Projet-illumination-Cristo-del-Pacifico--Lima--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mensajes de S.S. Juan Pablo II en el Perú

 

 

 

 

Projet-illumination-Cristo-del-Pacifico--Lima--parousie.ov.jpg

 

 

 

Ceremonie-de-benediction-Cristo-del-Pacifico--parousie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Advocaciones Marianas del Perú

 

 

 

 

Cristo-del-Pacifico--inaugure-le-29-juin-2011--parousie.ov.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Réflexions
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 07:24

Fiesta-de-la-Virgen-de-la-Candelaria---Puno--Perou---parou.jpg

Vierge de la Candelaria

Puno (Pérou)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Couronnée d'étoiles

"Crowned with stars"

"Coronada de estrellas"

 

 

Refrain

Nous Te saluons,
Ô toi notre Dame,
Marie, Vierge Sainte que drape le soleil,
Couronnée d'étoiles, la lune est sous Tes pas,
En Toi nous est donnée
L'aurore du Salut.

1. Marie Eve nouvelle et joie de Ton Seigneur,
Tu as donné naissance à Jésus le Sauveur.
Par Toi nous sont ouvertes les portes du jardin,
Guide-nous en chemin, étoile du matin.

2. Tu es restée fidèle, Mère au pied de la Croix,
Soutiens notre Espérance et garde notre Foi.
Du côté de Ton fils, Tu as puisé pour nous,
L'eau et le sang versés qui sauvent du péché.

3. Quelle fut la joie d'Ève lorsque Tu es montée,
Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées,
Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie,
De contempler en toi la promesse de vie.

4. Ô Vierge Immaculée, préservée du péché,
En Ton âme, en Ton corps, Tu entres dans les Cieux,
Emportée dans la Gloire, Sainte Reine des Cieux,
Tu nous accueilleras, un jour auprès de Dieu.

 

 

 

 

 

 

Partition

 

Couronnee-d-etoiles-1--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Couronnee-d-etoiles-2--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"1 Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête."

 

Apocalypse 12 : 1 (Louis Segond).

 

 

 

Timbre-commeratif-mariage-Charlene-et-Albert-II-de-Monaco-.jpg

 

 

 

 

 

 

Émue jusqu'aux larmes par ce cantique, lors de son mariage religieux avec le prince Albert II, le samedi 2 juillet 2011, la princesse Charlene de Monaco va déposer son bouquet aux pieds de la Sainte-Vierge, devant les reliques de Sainte-Dévote, Patronne de la très catholique Principauté (et de la Corse).

 

 

Cérémonie intégrale sur France 2

 

 

 

Charlene de Monaco dépose son bouquet à Sainte-Dévote, p

 

 

 

 

Pieces-commeratives-2-et-10----mariage-monaco-juillet-2.jpg

Effigies des pièces commératives du mariage de

Charlene et Albert de Monaco

Pièces de 2 € (à gauche) et 10 € (à droite)

 

 

 

 

Partition--Couronnee-d-etoiles---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

Couronnée d'étoiles, choeur mp3

 

 

 

 

Partitions pour pèlerins (Couronnée d'étoiles : partition n° 8)

 

 

 

 

Couronnée d'étoiles, choeur avec guitare

 

 

 

 

Couronnée d'étoiles, fichier midi

 

 

 

 

Couronnée d'étoiles à plusieurs voix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 09:26

Depouille-de-Soeur-Lucie--Lucia-de-Jesus-dos-Santos---voy.jpg

Soeur Lucie

Lúcia de Jesus dos Santos

1907-2005

 

 

 

 

"16 Ainsi les derniers seront les premiers,

et les premiers seront les derniers."

 

Matthieu 20 : 16 (Louis Segond)

 

 

 

 

CROIX-DU-MONT-KRIZEVAC--Medjugorje-Bosnie---Jesus-copie-1.jpg

 Croix du Mont Krizevac

Međugorje (Bosnie-Herzégovine)

Inscription : "Jésus-Christ, Rédempteur du genre humain"

 

 

 

 

La Passion selon Saint-Jean

Jean-Sébastien Bach

 

 

 

 

 

Poème « Les derniers seront les premiers »

 

 

Puget-Théniers, le 25 juin 2011

 

 

Je suis le mouton noir, le dernier des derniers,

L’inhumanité et la méchanceté de certains m’ont broyé,

Mes amis m’ont renié et même ma famille m’a oublié,

Je suis le laissé-pour-compte, injustement rejeté,

Je suis coupable d’aimer Dieu, abrité sous Sa Pitié,

Je suis persona non grata, par une multitude calomnié,

Je suis le fou du village, par les anonymes insulté,

Je suis le vilain petit canard, par la malveillance écartelé,

Je suis la cinquième roue du carrosse, par la foule flagellé,

Je suis le maudit, ayant la haine d’autrui pour seule amitié,

La solitude forcée et transpercée pour unique intimité ;

Ils n’ont pas perçu mon honnêteté et ma sincérité,

Mon cœur d’enfant, sous une carapace escamoté ;

Ils n’ont pas vu tout le bien que je leur ai souhaité,

Ils n’ont pas entendu mes prières pour eux dans l’obscurité,

Les suppliques que j’ai adressées à notre Dieu de Bonté,

Afin que, par Sa Miséricorde, Il les délivre de leur férocité,

Qu’Il leur pardonne leurs médisances et leur iniquité,

Et que nous nous étreignions, dans l’Esprit, pour l’éternité.

Je suis le bancal, le boiteux, le pouilleux et l’illettré,

Le morveux, le malade, l’âme en peine et le déshérité,

Je suis sans le sou, mais avec le trésor de la Charité,

Qui me fait aimer par-dessus tout, contre vents et marées.

 Que je verse des torrents de larmes aux pieds du Christ Crucifié,

Qu’avec Marie Immaculée, mon âme avec le Seigneur doive saigner,

Même si je dois demeurer ma vie durant au Mont des Oliviers,

Je bénis sans cesse Son Adorable et Parfaite Divine Volonté ;

Mon calvaire est si doux, aux maux du monde comparé,

Ma croix est si légère lorsque je pleure mon Jésus abandonné,

Je m’unis à Sa Passion en lui offrant mes misères et ma vanité ;

Il n’y a pas de plus grand amour que pour ses amis sa vie donner ;

Je suis le dernier des derniers, et bientôt parmi les premiers.

 

 

 

Mantra-Om-mani-padme-hum--parousie.over-blog.fr.jpg

 Mantra Om mani padme hum

 

 

 

 

"12 C'est ici mon commandement :

 Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.

13 Il n'y a pas de plus grand amour

que de donner sa vie pour ses amis."

 

Jean 15 : 12-13 (Louis Segond)

 

 

 

 

"23 Celui qui me hait, hait aussi mon Père."

 

Jean 15 : 23 (Louis Segond)

 

 

 


Les Prêtres, "Je crois en Toi", album Spiritus Dei

 


 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 23:54

Saint-Romulad-de-Ravenne--Guercino--1641---parousie.over-bl.jpg

Saint-Romuald

Guercino

1641

 

 

 

Puget-Théniers, le 18 juin 2011

 

 

 

Poème-prière à Saint Romuald de Ravenne

 

Saint-Romuald, délivre-nous des psychoses,

Saint-Romuald, délivre-nous des névroses,

Saint-Romuald, délivre-nous des angoisses qui nécrosent,

Saint-Romuald, délivre-nous des possessions,

Saint-Romuald, délivre-nous des fixations,

Saint-Romuald, délivre-nous des obsessions,

Saint-Romuald, délivre-nous des pulsions,

Saint-Romuald, délivre-nous des compulsions,

Saint-Romuald, délivre-nous des addictions,

Saint-Romuald, délivre-nous des funestes passions,

Saint-Romuald, délivre-nous de toute panique et dépression,

Saint-Romuald, délivre-nous des doutes et des hésitations,

Saint-Romuald, délivre-nous de l'adversité et des tribulations,

Saint-Romuald, délivre-nous du démon et de son oppression,

Saint-Romuald, délivre-nous du malin et de ses vexations,

Saint-Romuald, délivre-nous de sa perfide infestation,

Saint-Romuald, délivre-nous de satan et de ses tentations.

 

Saint-Romuald, toi dont l'intercession est si puissante dans les Cieux,

Libère-nous de tout mal, afin que nous devenions de vrais enfants de Dieu.

Amen.

 

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père

 


 

Litanies de Saint Romuald de Ravenne


 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 17:26

Maria-Callas--parousie.over-blog.fr.jpg

Maria Callas

née le 2 décembre 1923 à New York

morte le 16 septembre 1977 à Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

diffusée sur France 2 le 14 juin 2011
16ème édition du
le 9 juin 2010

 

 

Musiques du monde sur mondomix.com

 


Découvrez mondomix.com, le magazine des musiques en couleurs !

 

 

 

Fairouz-Feyrouz-Fairuz--parousie.over-blog.fr.jpg

Nouhad Wadi Haddad (نهاد حداد)

Fairuz ou Fairouz ou Fayrouz

فيروز

née le 21 novembre 1935 à Jabal al Arz (Liban)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Liban d'Amour
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 14:59

Saint-Pere-Jean-Paul-II--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Puget-Théniers, le 15 juin 2011

 

 

 

Poème « Plus on prie »

 

Plus on prie, plus on s’oublie,

Plus on prie, plus on pense à autrui,

Plus on prie, plus on se reconstruit,

Plus on prie, moins on détruit.

 

Plus on prie, plus on a confiance,

Plus on prie, moins on a de méfiance,

Plus on prie, plus on entre dans la connaissance,

Plus on prie, moins on éprouve de concupiscence.

 

Plus on prie, plus on accède à l’humilité,

Plus on prie, plus on accepte sa fragilité,

Plus on prie, plus on évite de péricliter,

Plus on prie, moins on est atteint de cécité.

 

Plus on prie, plus on fait acte de contrition,

Plus on prie, plus on veut pratiquer la Confession,

Plus on prie, plus on évite la damnation,

Plus on prie, plus on suit le sentier de la résurrection.

 

Plus on prie, plus s’atténuent ses propres douleurs,

Plus on prie, plus disparaissent angoisses et peurs,

Plus on prie, plus se tarissent les cris et les pleurs,

Plus on prie, plus on est prêt à attendre l’heure.

 

Plus on prie, plus on pénètre le Mystère de la Croix,

Plus on prie, plus on s’abandonne à Jésus dans la joie,

Plus on prie, plus on porte vaillamment de la vie l’immense poids,

Plus on prie, plus on offre à Dieu ses souffrances avec Foi.

 

Plus on prie, plus on désire plaire en tout au Dieu Amour,

Plus on prie, plus on veut aimer et fuir la haine pour toujours,

Plus on prie, plus on comprend qu’il faut être saint sans détours,

Plus on prie, plus on court vers les Saints Sacrements tous les jours.

 

Plus on prie, plus on a envie de prier et de prier encore,

Plus on prie, plus on se sent courageux et fort,

Plus on prie, moins on tombe dans les pièges du Maître de la mort,

Plus on prie, moins on a peur du départ vers le salutaire port.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Poèmes personnels
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 12:29

Michel-Delpech--parousie.over-blog.fr.jpg

Jean-Michel Delpech

né le 26 janvier 1946 à Courbevoie

 

 

Michel-Delpech-2.jpg

 

 

"En ce moment, les disciples s'approchèrent de Jésus, et dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?

2 Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d'eux,

et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.

C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.

5 Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même.

6 Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer."

 

Matthieu 18 : 1-6 (Louis Segond)

 

 


Jackie Evancho, 11 ans aujourd'hui

 

 

 

Rêve de Sainte-Thérèse de Lisieux 

 

"Je me souviens d'un rêve que j'ai dû faire vers cet âge* et qui s'est profondément gravé dans mon imagination. Une nuit, j'ai rêvé que je sortais pour aller me promener seule au jardin. Arrivée au bas des marches qu'il fallait monter pour y arriver, je m'arrêtai saisie d'effroi. Devant moi, auprès de la tonnelle, se trouvait un baril de chaux et sur ce bariI deux affreux petits diablotins dansaient avec une agilité surprenante malgré des fers à repasser qu'ils avaient aux pieds ; tout à coup ils jetèrent sur moi leurs yeux flamboyants, puis au même moment, paraissant bien plus effrayés que moi, ils se précipitèrent au bas du baril et allèrent se cacher dans la lingerie qui se trouvait en face. Les voyant si peu braves je voulus savoir ce qu'ils allaient faire et je m'approchai de la fenêtre. Les pauvres diablotins étaient là, courant sur les tables et ne sachant comment faire pour fuir mon regard ; quelquefois ils s'approchaient de la fenêtre, regardant d'un air inquiet si j'étais encore là et me voyant toujours, ils recommençaient à courir comme des désespérés. Sans doute ce rêve n'a rien d'extraordinaire, cependant je crois que le Bon Dieu a permis que je m'en rappelle, afin de me prouver qu'une âme en état de grâce n'a rien à craindre des démons qui sont des lâches, capables de fuir devant le regard d'un enfant..."

 

* 4 ans

 

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, "Histoire d’une âme", Manuscrit A Folio 10 Verso.

 

 

"Aux innocents les mains pleines !"

 

Proverbe français

 

 

Michel-Delpech-3--parousie.over-blog.fr.jpg

 

J'étais un ange

Michel Delpech


Avant ma premiere cigarette,
Avant d'avoir menti un jour
À mes parents, à mon enfance,
Avant d'avoir été un autre,

Avant d'avoir touché mon corps,
Avant d'avoir connu l'orgueil,
Avant que la peur me fascine,
Avant d'avoir eu des angoisses,

Avant d'être cet imbécile,
Cet homme que plus rien ne dérange,
J'étais un ange ;
Dans mon habit de communion,
Quand je tenais la main de maman,
J'étais un ange.

Un ange, un ange,
Et pas ce zombie dans la ville,
Un ange,

Un ange, un ange,
Pas ce corbeau noir inutile,
Un ange.

Avant d'avoir eu des copains,
Un peu voyous, un peu malins,
Faiseurs de poches, voleurs de frime,
Avant d'avoir été un lâche,

Avant d'avoir tenu une fille,
Avant d'avoir été gentil,
Avant d'avoir été un monstre,
Avant d'avoir eu ce courage,

Avant d'être cet imbécile,
Cet homme que plus rien ne dérange,
J'étais un ange ;
Avant d'avoir trahi des gens,
Avant d'avoir aimé l'argent,
J'étais un ange.

Un ange, un ange ;
Dis maman, tu t'en souviens ?
Un ange.

Un ange, un ange ;
Quand j'étais ton petit gamin,
Un ange.

 

 

 

 

 

"Sur le tombeau du Christ,

il est guéri instantanément, définitivement."

Témoignage de la guérison miraculeuse

et de la conversion de Michel Delpech

 

 

 

La-jeunesse-passe-trop-lentement--M.-Delpech--parousie.over.jpg

 

 

"La jeunesse passe trop lentement"

Sortie le 9 juin 2011

162 pages

Editions Plon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez la playlist Michel Delpech avec Michel Delpech, Francis Cabrel

 

 

 

 

Repost 0
Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Musique
commenter cet article