Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 07:48

Gif-Jeanne-Marie-Esperance-Therese-Kegelin--parousie.ove.gif

 Jeanne-Marie Espérance Thérèse Kegelin

née le 28 juillet 1993 à Strasbourg

enlevée le 18 juin 2004 à Rhinau (Bas-Rhin)

 

 

 

Blason-de-Rhinau--Bas-Rhin---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

La très pieuse petite Jeanne-Marie, à même pas 11 ans, a été enlevée près de son domicile de Rhinau par Pierre Bodein, dit "Pierrot le fou", le 18 juin 2004, jour de la solennité du Sacré-Coeur de Jésus.

Elle a probablement été tuée le même jour, et a subi d'atroces sévices, sans doute ante et post mortem. Ce n'est que le 29 juin 2004 qu'elle sera retrouvée morte dans la Kirneck, une rivière de Valff.

Ses obsèques ont eu lieu à Rhinau le 31 juillet 2004.

Les parents de Jeanne-Marie ont pardonné à Pierre Bodein. 

De nombreuses grâces ont été signalées, en priant par l'intercession de Jeanne-Marie, et les témoignages peuvent être envoyés à Monseigneur Jean-Pierre Grallet, Archevêque de Strasbourg :

 

 

Archevêché de Strasbourg

16, rue Brûlée

67000 Strasbourg

 

Tél. : 03 88 21 24 24

Fax : 03 88 21 24 36

 

 

ou :

 

Service de Communication

du diocèse de Strasbourg

27 rue des juifs

67081 Strasbourg Cedex

 

Tél. : 03 88 21 29 92

Fax : 03 88 21 29 93

 

 

 

À ma connaissance, l'auteur (ou les auteurs) de cette prière est (sont) inconnu(s). Qu'il(s) soi(en)t béni(s) ! Il semble également qu'il n'y ait pas encore de postulateur officiel pour la cause en béatification de la petite Jeanne-Marie. Prions pour cette intention aussi.

De plus, selon un faisceau d'indices sérieux, Jeanne-Marie deviendrait, après sa béatification, la Patronne des enfants martyrs de France.

Qu'elle soit pour nous un miracle vivant éternel !

 

Patrick, l'auteur de ce blog

 

 

 

Crux--Ave--Carmeli---Sainte--Therese-de-Lisieux--parousie.jpg

 

 

 

Prière pour la béatification de

Jeanne-Marie Kegelin

 

 

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je me prosterne humblement devant Vous et j'implore de Votre Bonté la béatification de la petite Jeanne-Marie, qui fut durant sa courte vie une de vos enfants très pieuse et très aimante de Jésus et de Marie.

Elle fut ravie à l'Amour de ses parents et de ses frères et sœurs par la méchanceté des hommes, comme Votre Fils a été ravi à l'Amour de la Vierge Marie, Lui aussi par la méchanceté des hommes.

Je demande que Votre Église accepte de béatifier Jeanne-Marie, et je la prie pour obtenir par elle la grâce… qui sera le signe de sa sainteté.

Amen !

 

Notre Père, Je Vous salue Marie, Gloire au Père.

 

 

 

Hommage-a-Jeanne-Marie-Therese-Esperance-Kegelin--parou.jpg 

 

 

Message des parents de Jeanne-Marie

 

 

"Merci de l'immense feu de charité qui embrase la Chrétienté tout entière depuis la France et l'Europe jusqu'en Afrique, Inde, Océanie, Asie et Amériques, nous sortons de notre silence recueilli pour dire notre reconnaissance.

Comment ne pas être touchés par la prière des abbayes et des monastères, des enfants des écoles, par les veillées de prières organisées partout, les Messes célébrées, les messages de soutien, les souffrances offertes pour celle qui, disparue le jour de la fête du Sacré Coeur de Jésus, écrivait dans un petit journal insoupçonné retrouvé après sa disparition :

 

« Jésus, je te remercie parce que tu m'as donné la force d'être bonne et que tu as été crucifié pour nous sauver. Aide-moi à faire beaucoup de sacrifices et que je reste dans la joie. »

 

Du fond du coeur merci à chacun d'entre vous, et qu'en toutes choses la volonté de Dieu soit faite.

 

Les parents de Jeanne-Marie."

 

 Blason-de-Rhinau--67--cree-par-Jean92-dit-le-Comte--parou.png

 

 

 

 

Jeanne-Marie aimait beaucoup cette chanson de Jean-Claude Gianadda :

"Jésus, me voici devant Toi"

 

 

 

Jeanne-Marie-aimait-cette-chanson--Me-voici-devant-toi---Je.jpg

 

 

 

 

"35  Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ?

 

36  selon qu'il est écrit : C'est à cause de toi qu'on nous met à mort tout le jour, qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

 

37  Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

 

38  Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir,

 

39  ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur."

 

 

Romains 8 : 35-39 (Louis Segond)

 

 

 

 

 

 

"La prière des enfants est toute puissante... Plusieurs enfants réunis dans la prière font pour le Ciel des choses merveilleuses.

Le cœur des petits enfants n'a-t-il pas été créé pour prier, pour aimer ? Pourquoi en est-il si peu qui prient ?... Ô mères, faites aimer la prière à vos enfants, et Dieu trouvera sa gloire en vous. Soyez certaines que les anges prient au milieu des enfants et demandent avec eux."

 

Marthe Robin

 

 

 

 

 

 

 

"Homélie pour les funérailles de Jeanne-Marie,

à Rhinau le 31 juillet 2004"

 

 

 

Frères bien aimés dans le Seigneur,

 

Six semaines. Quarante trois jours exactement : depuis l'angoisse de la disparition, en passant par les affres d'une attente insoutenable, jusqu'au crescendo dans l'horreur à la découverte de ce que Jeanne-Marie a subi. Et, pour que rien ne fût épargné à cette famille, des funérailles remisées sine die : le corps de cet enfant, temple du Saint-Esprit, réduit à n'être plus que la pièce à conviction à partir de laquelle se reconstituait par le biais de l'enquête médico-légale le puzzle de la tragédie.

Puisque les mots humains sont impuissants à traduire le drame que traverse la famille éprouvée, essayons de nous en tenir surtout et avant tout à la Parole même de Dieu, en recourant aussi à quelques images.

- La première image, c'est celle d'une petite fille taillée d'un seul bloc, au franc sourire, qui aurait eu 11 ans il y a trois jours. Jeanne-Marie, petite fille pieuse qui priait Marie dans ses prières codifiées, comme le chapelet quotidien, mais ne s'adressait qu'à Jésus dans ses oraisons plus spontanées.

Image de Jeanne-Marie, image de Dieu. Si l'homme est à l'image de Dieu, les enfants sont l'icône de Dieu qui s'est fait lui-même petit enfant et qui nous dit : Laissez venir à moi les petits enfants, ne les empêchez pas ; car le Royaume des Cieux appartient à ceux qui leur ressemblent (Mt 19, 14). Il nous est demandé d'accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant (cf. Lc 18, 17), comme Jeanne-Marie. C'est le précepte du Seigneur : En vérité, je vous le dis, si vous ne vous convertissez pas et ne redevenez pas comme de petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux (Mt 18, 3).

Jeannette, petite fille innocente, qui ne savait pas que les hommes peuvent être méchants, a vu en instantané déferler sur elle toute l'horreur du monde, toute la malice et la perversité des adultes qui ne sont pas redevenus comme de petits enfants. Et voici la Parole du Seigneur qui se suffit à elle-même : Si quelqu'un doit scandaliser un de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui de se voir suspendre autour du cou une des ces meules que tournent les ânes et d'être englouti en pleine mer (Mt 18, 6).

- La seconde image est celle de Jésus supplicié, avec en surimpression, l'image de Jeanne-Marie torturée. Il est clair que notre foi est plongée dans un désarroi profond alors que nous esquissons la question : pourquoi Dieu permet-il cela ? Une fois de plus, nos mots sont inaptes et nous devons accepter d'attendre, au dernier jour, l'ultime réponse. Mais il nous est donné de regarder Jésus sur la croix. Il y a d'un côté Jésus qui prend sur lui nos souffrances et il y a d'un autre côté Jésus qui appelle mystérieusement certains à prendre part à ses propres souffrances. Il y a d'une part Jésus qui porte notre croix et il y a d'autre part Jésus qui nous invite à porter sa croix. Il y a Jésus qui nous sauve et il y a Jésus qui nous invite à coopérer au salut du monde.

Ce que vous n'avez pas fait à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait (Mt 25, 45), dit Jésus au sujet du refus de porter assistance aux plus démunis d'entre nos frères, au premier rang desquels se trouvent les enfants. L'Eglise, c'est Jésus-Christ qui continue de souffrir dans ses membres, en Jeanne-Marie. Pourquoi ? A défaut de mot humain, voici la Parole de Dieu : Si le grain de blé tombé en terre ne meurt, il reste seul, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Fruit d'éternité.

Nous croyons qu'après avoir été associée de façon si intime à la Passion du Christ, Jeanne-Marie participe désormais à sa résurrection. Si nous avons une image de la Passion, nous ne pouvons avoir d'image de la résurrection, fait historique mais événement transcendant. Nous n'avons pas d'image mais nous croyons en la parole du Seigneur qui se suffit encore à elle-même : Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra. Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais (Jn 11, 25-26). C'est là notre espérance ; c'est là notre consolation. Donne lui, Seigneur, le repos éternel. Le repos éternel, ça n'est pas l'inertie perpétuelle. Au ciel, dans la joie de Dieu, nous serons toujours en acte d'aimer. Et le sourire de Jeanne-Marie à jamais retrouvé.

- La troisième image est celle d'une immense chaîne de prières, avec Jeanne-Marie au cœur de cette ronde mystique. Tout le monde a prié pour Jeanne-Marie et pour votre famille, avec Jeanne-Marie et avec votre famille : les paroissiens de Rhinau et les fidèles de la Communauté traditionnelle Saint-Arbogast, le diocèse de Strasbourg et la Fraternité Saint-Pierre, d'innombrables communautés monastiques et religieuses, des chrétiens de France et de Navarre et même de tous les continents par delà la diversité des expressions légitimes de la même foi chrétienne. C'est l'Eglise de la compassion, la communion des saints.

C'est la grâce mystérieuse de cet événement : l'unanimité dans la prière et la compassion (cf. 1 Pier. 3, 8). Je vous en supplie tous, mes frères, ne gâchons pas cette grâce insigne du calvaire de Jeanne-Marie : grâce de l'unanimité dans la prière et la compassion par-delà la diversité des expressions légitimes de la même foi chrétienne, ne cédons pas un centimètre au démon diviseur qui excelle à réduire la catholicité à des chapelles partisanes.

Nous associons à cette célébration la mémoire des deux " sœurs " de Jeanne-Marie : Julie et Edwige. Et, parce que nous sommes chrétiens, nous demandons aussi la grâce de pouvoir étendre cette compassion jusqu'au persécuteur, quel qu'il soit, de Jeanne-Marie. Que justice soit faite, c'est nécessaire à tous égards. Mais nous devons essayer d'aller plus loin : Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est au cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes (Mt 5, 44-45). J'ai reçu hier une lettre du Pérou, d'une jeune alsacienne qui se dévoue dans un bidonville. Concernant le bourreau de Jeanne-Marie, quel qu'il soit, elle m'écrit : " Je veux prier pour cet homme et pour sa conversion, sa repentance et sa demande de pardon et je demande au Seigneur de m'aider à lui pardonner, mais j'ai encore du mal. " Amen.

 

Abbé Christian Gouyaud"

 

N.B. : L'abbé Christian Gouyaud est le Prêtre de l'église Saint-Joseph ; 1, place Saint-Joseph - 67200 Strasbourg, paroisse traditionnelle "La Croix Glorieuse", Diocèse de Strasbourg.

 

 

 

Devotion-inspiree-a-Mere-Yvonne-Aimee--parousie.over-b.jpg

 

 

 

 

"L'idée du mal chez Saint Thomas d'Aquin"

Somme Théologique ("Summa Theologiae")

Prima Pars

Question 15 : "Les Idées"

Article 3 : "Y a-t-il des idées de toutes les choses que Dieu connaît ?" 

 

 

 

 

Vatican-Rome--5---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

 

 

Le « Mysterium Iniquitatis », par l'Abbé Christian Gouyaud

 

 

 

 

Jesus-Eucharistie--2---parousie.over-blog.fr.png

 

 

 

 

Sources principales de cet article :

 

trinite.1.free.fr

 

Archives de  jeanne-marie.over-blog.fr (blog qui n'existe plus)

 

notredamedesneiges.over-blog.com

 

lamariedesanges.org

 

croix-glorieuse.org 

 

 

 

 

Dépêches lors de la disparition de Jeanne-Marie

 

 

 

 

Note :

 

Blason de Rhinau :

 

"D'azur à la Vierge assise et auréolée d'or, tenant de sa dextre une rose de gueules et de sa senestre l'Enfant Jésus nimbé aussi d'or, accostée de deux tourelles couvertes et pavillonnées d'argent, maçonnées de sable."

 

 

 

 

Lettres et extases de Sainte Gemma Galgani

 

 

 


Agrandir le plan

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Enfants et jeunes "Saints"
commenter cet article

commentaires