Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • IHS. Parousie, blog de Patrick ROBLES
  • : Prières, neuvaines, poèmes, religion chrétienne
  • Contact

Profil

  • Patrick ROBLES le Franc-Comtois
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)
  • O Dieu ! Aie pitié de moi dans ta bonté ; selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions. Have mercy upon me, O God, according to thy lovingkindness: according unto the multitude of thy tender mercies blot out my transgressions. Ps 51 (50)

Translation. Traduzione

LE MONDE

 

Notre-Dame-de-Lourdes-gif-water-reflect-parousie.over-blog-gif

 

Vie des Saints

 

 

 

Horaires-messes-Info-parousie.over-blog.fr.jpg

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Recueil Poèmes chrétiens de Patrick ROBLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photobucket

 

 Chapelles virtuelles bénies

 

 

Offices-Abbaye-du-Barroux-en-direct--Prime-Sexte-Vepres-Co.jpg

 

Sainte-Therese-et-Pape-Francois-parousie.over-blog.fr.jpg

 

Recherche

Thou shalt not kill

 

 

 

 

Gif-Weborama.gif

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

 


Agrandir le plan

 

 

Lookup a word or passage in the Bible


BibleGateway.com
Include this form on your page

 

 

Made-in-papa-maman-parousie.over-blog.fr.jpg

 

bebe-carte-ancienne-parousie.over-blog.fr.jpg

1 Père + 1 Mère, c'est élémentaire !

 

Snow-leopard-leopard-des-neiges-parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

Veni Sancte Spiritus

 

Logo-MessesInfo--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 


Created with Admarket's flickrSLiDR.

 

 

Patrick Robles

Créez votre badge

Visites

 


Icone-Toast.png

Facebook Fan Club

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 11:06

Saint Fulbert de Chartres, d'après peinture sur vélin d'A

Fulbertus Carnotensis

Saint Fulbert de Chartres, Évêque de Chartres

Disciple et élève de Gerberti Aureliacensis

(Gerbert d'Aurillac, futur Pape Sylvestre II)

né vers 960 dans le Diocèse de Laudun (Ancienne Aquitaine)

mort le 10 avril 1028 à Chartres (Eure-et-Loir)

Image d'après une peinture sur vélin d'André de Mici (1028)

 

 

 

Blason-de-Chartres---Coat-of-arms--parousie.over-blog.frg.png

 

 

 

Hyperdulie :

 

"Nom féminin (latin médiéval hyperdulia, du grec huperdoulos, plus qu'esclave)."

"Culte d'hyperdulie, culte réservé à la Vierge Marie en raison de sa prééminence parmi les saints."

 

Source : http://www.larousse.fr

 

 

 

"Dans le catholicisme, le culte d'hyperdulie (du grec ancien υπέρ / hyper, au-dessus, et δουλεία / douleia, servitude), est le culte rendu à la Vierge Marie, supérieur au simple culte rendu aux saints et aux anges (dulie). Ce terme est à distinguer de celui d'adoration (ou latrie) qui ne convient que pour Dieu.

La distinction entre cultes de latrie, de dulie, et d'hyperdulie a été introduite par le concile de Trente au xvie siècle."

 

Source : http://fr.wikipedia.org

 

 

 

Pentecote--eglise-ancien-hopital-d-Innsbruck--Tyrol---pa.jpg

Pentecôte, église de l'ancien hôpital d'Innsbruck

Tyrol - Autriche

 

 

 

 

"Je suis le très petit évêque d'une très grande Église."

"Je suis un homme rempli de misères,

incapable de me conduire moi-même et néanmoins

chargé de conduire les autres dans les voies du salut."

 

Saint Fulbert de Chartres 

 

 

 

 

La Sainte Vierge d'après les Pères, tome 4, Abbé Jean-André Barbier (1867)

 

 

 

Notre-Dame-de-France--Rocher-Corneille--Le-Puy--12-sept-186.jpg

Notre-Dame de France

Rocher Corneille, Le Puy (Haute-Loire)

Statue érigée le 12 septembre 1860

par Mgr Joseph Auguste Victorin de Morlhon

 

 

 

 

Prière anonyme en l'honneur de la

Nativité de la Très-Sainte Vierge Marie

 

Ô Marie,

Vierge heureuse et bénie,

permettez-moi de m'approcher

de Votre berceau,

et de joindre mes louanges

à celles que Vous rendent les anges

qui Vous entourent, heureux d'être les témoins

des merveilles de Votre naissance.

Agenouillé devant Vous,

je Vous fais l'offrande de mon coeur ;

Reine du Ciel et de la Terre,

recevez-moi et gardez-moi.

 

Je Vous salue, Marie,

Ô fruit de pureté !

La terre maudite s'étonne

d'avoir pu Vous produire.

Ô Marie, pleine de Grâce,

Vous relevez l'espoir des enfants d'Ève

chassée du paradis,

et Vous ranimez leur confiance.

Au jour de Votre entrée dans le monde,

nous avons relevé nos fronts abattus :

Votre naissance annonce celle du Rédempteur,

comme l'aurore annonce la venue du jour.

 

Je Vous salue, Marie,

Ô étoile de Jacob !

Le soleil de Justice va se lever,

le jour de la Grâce va luire,

et c'est Vous qui avez hâté Sa venue.

Vos désirs, plus ardents que ceux

des patriarches et des prophètes,

attirent le véritable Emmanuel dans Votre sein,

et c'est à Vous qu'il appartiendra de nous donner

le Verbe fait chair.

 

Que Vos saintes mains, Ô Marie,

répandent dans mon coeur avec profusion

l'humilité, l'innocence, la simplicité,

la douceur et la Charité :

que ces vertus de Votre Coeur saisissent le mien

pour que j'appartienne avec Vous au Christ,

mon Seigneur, et qu'en Lui,

je sache offrir le bien que je fais

et le mal que je souffre,

pour la plus grande Gloire de Dieu,

qui est le salut des pécheurs.

 

 

 

Cathedrale-de-Chartres--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

Site officiel de la Cathédrale de Chartres

 

 

 

Association des Amis de la Cathédrale de Chartres

 

 

 

Chef-de-Saint-Yves--Salle-du-Tresor--Cathedrale-de-Tregu.JPG

Chef de Saint-Yves

Salle du Trésor

Cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier

 

 

 

 

Antiennes de Saint Fulbert de Chartres

 

Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie

 

Solem iustitiae, regem paritura supremum,

Stella Maria maris hodie processit ad ortum ;

Cernere divinum lumen gaudete, fideles.

Celle qui va engendrer le Soleil de Justice, le Roi suprême,

Marie, l’Étoile de la mer, s’avance aujourd’hui en Son jardin ;

Réjouissez-vous, fidèles, de contempler la clarté divine.

 

 

Stirps Iesse virgam produxit virgaque florem,

Et super hunc florem requievit spiritus almus ;

Virgo Dei genetrix virga est, flos Filius eius.

La souche de Jessé a produit une tige, et la tige une fleur,

Et sur cette fleur s’est posé l’Esprit fécond ;

La tige est la Vierge Mère de Dieu, et la fleur Son Fils.

 

 

Ad nutum Domini nostrum ditantis honorem

Sicut spina rosam genuit Iudae Mariam,

Ut vitium virtus operiret, gratia culpam.

Selon la Volonté du Seigneur d’accroître notre honneur,

La Judée engendra Marie comme l’épine la rose,

Pour que la vertu étouffe le vice, et la Grâce, le péché.

 

 

Icone-de-la-Mere-de-Dieu-Joie-inattendue--parousie.over-b.jpg

Icône de la Mère de Dieu

"Joie inattendue"

 

 

 

Magnificat 

Vêpres byzantines du 8 septembre

 

Nativitas tua, Dei Genetrix Virgo, gaudium annuntiavit universo mundo : ex te enim ortus est sol iustitiae, Christus Deus noster : qui solvens maledictionem, dedit benedictionem ; et confundens mortem, donavit nobis vitam sempiternam.

 

Votre Nativité, Vierge Mère de Dieu, a apporté au monde entier un joyeux message, car c’est de Vous qu’est né le Soleil de Justice, le Christ notre Dieu, qui, effaçant la malédiction, nous a donné la bénédiction, et qui, vainqueur de la mort, nous a donné la vie éternelle.

 

Source : "Diurnal monastique", Office Bénédictin de l’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, p. 888.

 

 

Millenaire-de-l-episcopat-de-Saint-Fulbert-de-Chartres--1.png

 

 

Archives du site officiel pour la Commémoration du

Millénaire de l'épiscopat de Saint Fulbert de Chartres

(Français - English)

 

 


Un manuscrit chartrain du XIe siècle : Fulbert, Evêque de Chartres (1893)

 

 

 

Beaux-paysages--landscapes--5---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

« Priant Marie qu’elle fasse agréer à son Fils l’offrande que nous lui faisons de nous-mêmes et de ce qui nous appartient ; qu’elle nous obtienne la pureté de l’âme et du corps, la lumière des sciences divines, la ferveur de la foi et de la charité ; en sorte qu’étant embrasés du feu de sa sainte grâce, éclairés par le Saint-Esprit, nous puissions avec un cœur bien pur, nous produire en son saint Temple, par le même Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il. »

 

Sermon de Saint-Fulbert dans « Histoire de la prédication, ou la manière dont la Parole de Dieu a été prêchée dans tous les siècles », « Par Joseph Romain Joly », page 301, Amsterdam, MDCCLXVII (1767).

 

 

 

Beaux-paysages--landscapes--8---parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

 

O Beata Virgo Maria


O BEATA Virgo Maria, quis tibi digne valeat iura gratiarum ac laudum praeconia rependere, quae singulari tuo assensu, mundo succurristi perdito? Quas tibi laudes fragilitas humani generis persolvat, quae solo tuo commercio recuperandi aditum invenit?

Accipe itaque quascumque exiles, quascumque meritis tuis impares gratiarum actiones, et cum susceperis vota, culpas nostras orando excusa. Admitte nostras preces intra sacrarium exauditionis et reporta nobis antidotum reconciliationis. Sit per te excusabile quod per te ingerimus; fiat impetrabile quod fida mente poscimus.

Accipe quod offerimus, redona quod rogamus, excusa quod timemus, quia Tu es spes unica peccatorum. Per te speramus veniam delictorum et in te, beatissima, nostrorum est expectatio praemiorum. Sancta Maria, succurre miseris; iuva pusillanimes; refove flebiles; ora pro populo; interveni pro clero; intercede pro devoto femineo sexu: sentiant omnes tuum iuvamen, quicumque celebrant tuam sanctam commemorationem.

Assiste parata votis poscentium et reporta nobis optatum effectum. Sint tibi studia assidua orare pro populo Dei, quae meruisti, benedicta, Redemptorem ferre mundi, qui vivit et regnat in saecula saeculorum. Amen.

 

Écrit par Saint Fulbert de Chartres dans le Sermon IX : "De Annuntiatione Dominica". Ce texte est attribué, à tort, à Saint-Augustin, dans le Livre 10, Sermon 18 : "De Sanctis", parce que le sermon de Saint Fulbert est apparu, à une certaine époque, dans certains recueils d'ouvrages de Saint-Augustin. Il est maintenant avéré que ce sermon n'est pas de Saint-Augustin.

 

Source : http://www.preces-latinae.org

 

 

Saint-Fulbert--Eveque-de-Chartres--parousie.over-blog.fr.jpg

 

 

O Blessed Virgin Mary


O BLESSED Virgin Mary, who can worthily repay thee thy just dues of praise and thanksgiving, thou who by the wondrous assent of thy will didst rescue a fallen world? What songs of praise can our weak human nature recite in thy honor, since it is by thy intervention alone that it has found the way to restoration?

Accept, then, such poor thanks as we have here to offer, though they be unequal to thy merits; and, receiving our vows, obtain by thy prayers the remission of our offenses. Carry thou our prayers within the sanctuary of the heavenly audience, and bring forth from it the antidote of our reconciliation. May the sins we bring before Almighty God through thee, become pardonable through thee; may what we ask for with sure confidence, through thee be granted.

Take our offering, grant us our requests, obtain pardon for what we fear, for thou art the sole hope of sinners. Through thee we hope for the remission of our sins, and in thee, O blessed Lady, is our hope of reward. Holy Mary, succor the miserable, help the fainthearted, comfort the sorrowful, pray for thy people, plead for the clergy, intercede for all women consecrated to God; may all who keep thy holy commemoration feel now thy help and protection.

Be thou ever ready to assist us when we pray, and bring back to us the answers to our prayers. Make it thy continual care to pray for the people of God, thou who, blessed by God, didst merit to bear the Redeemer of the world, who liveth and reigneth, world without end. Amen.

 

From the Raccolta #341. (Secret Mem., May 19, 1854; S. P. Ap., Feb. 5, 1932).

 

Written by Bishop Fulbert of Chartres (ca 951-ca 1029), it appears in his Sermo IX, De Annuntiatione Dominica. The prayer is sometimes attributed to St. Augustine, Book 10, Sermon 18, de Sanctis, since Bishop Fulbert's sermon appeared in the collected works of St. Augustine at one time. However, it is now known that the sermon is not Augustine's, but Bishop Fulbert's.

 

 

Le-roi-Robert-II-le-Pieux-et-saint-Fulbert-de-Chartres.-Gra.jpg

Le roi Robert II de France dit le Pieux

et Saint Fulbert de Chartres

Grandes Chroniques de France (XIVème siècle)

 

 


« O Marie, vous étes une éleuë * insigne entre toutes les filles, vous qui avez toûjours été Immaculée dés le commencement de vôtre création, à cause que vous deviez enfanter le Créateur de toute Sainteté. »

 

* élue

 

Écrit par Saint Fulbert de Chartres dans « Conférences théologiques et spirituelles sur les grandeurs de la Très-Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu », Tome 1er, page 179, "par le P. Louis-François d'Argentan, Capucin" ; Rouen, MDCLXXX (1680).

 

 

 

Saint-Joseph-le-Juste-------Tsadik-------et-l-Enfan.jpg

Saint-Joseph le Juste (صادق Tsadik צדיק)

et l'Enfant-Jésus

 

 

 

 

Guérison miraculeuse de Saint Fulbert par le

Très Saint Lait de la Vierge Marie

 

 

Conferences-theologiques-et--.---Louis-Francois-d-Argent.png

 

Image d'après le livre "Conférences théologiques et spirituelles sur les grandeurs de la Très-Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu", page 521, "par le P. Louïs François d'Argentan, Capucin" ; Paris, MDCLXXXVII (1687).

 

 

 

 

Reliques du Saint-Lait de la Vierge Marie

 

 

 

 

Blessed-Virgin-Mary-and-Baby-Jesus--Mark-Sanislo--parousie-jpg

"Blessed Virgin Mary and Baby Jesus"

Sainte Vierge Marie et l'Enfant-Jésus

Mark Sanislo

 

 

 

« Saint Fulbert, évêque de Chartres, n’eût pas été aussi digne des hommages de ses enfants, si à l’éclat du savoir il n’eût joint celui de la sainteté. Ses écrits nous révèlent avec quelle prudence il gouverne son Eglise, avec quelle douceur il reprend les réfractaires, avec quelle charité il console les affligés et sustente les pauvres. Ses éminentes vertus lui obtinrent du Ciel le don des miracles. N’était-il pas à la source même, au pied du temple de Marie, d’où elle répandait l’onde bienfaisante de la grâce sur tous les maux de son peuple ? Sa dévotion était si grande pour cette Dame de Chartres, qu’il a célébrée si souvent dans ses chants poétiques, qu’elle devait leur faire partager son pouvoir divin sur toutes les souffrances physiques et morales. Mais surtout il semble qu’après la reconstruction de son sanctuaire elle devait commencer, en faveur de ce pontife de prédilection, cette longue série de prodiges dont le Ciel mieux que la terre a enrichi ses divines annales.

Dieu permit qu’une maladie cruelle vînt éprouver la vertu de Fulbert, ou plutôt il envoya la souffrance à celui qu’il aimait, afin d’opérer en sa faveur une guérison éclatante. Un mal intérieur consumait de jour en jour le saint évêque ; l’art devenait impuissant contre les ravages de la maladie, et déjà les craintes de le perdre avaient jeté l’affliction et le deuil sur toute la cité. Mais cet apôtre de Marie ne devait pas encore mourir ; cette bouche éloquente devait encore exalter la Reine des vierges et chanter sa naissance.

Une nuit la douleur devient plus aiguë, la fièvre plus ardente ; des symptômes de mort se produisent… C’est l’heure de l’épreuve ; celle de la guérison va suivre. On prie pour le pontife vénéré, dans tous les asiles où veille la pénitence… Tout-à-coup, raconte l’historien de sa vie, une Dame lui apparaît, éclatante de beauté, parée comme une reine, douce comme une mère : c’était Marie. Elle s’approche de la couche douloureuse, et de sa main bénie elle lui donne un remède mystérieux ; il humecte le palais desséché du malade, rafraîchit sa langue ulcérée par la fièvre, circule dans ses veines comme un baume réparateur, et opère une guérison instantanée. La Dame s’évanouit et remonte au ciel.

Fulbert, rendu à son troupeau par un prodige si frappant de la bonté de Marie, voulut lui témoigner une éternelle reconnaissance. Il institua, ou du moins il fit célébrer avec plus de pompe qu’autrefois, la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, et voulut que tous les ans le 8 septembre fût une des plus grandes solennités de son Eglise. »

 

Source : « Le pouvoir de Marie en exemples ou nouveaux témoignages de la puissance et de l’amour de la Très-Sainte-Vierge », "par le R. P. (Jean-Joseph) Huguet", 1860, pages 73 à 75.

 

 

 

Ex-voto-a-la-Vierge-Noire-d-Einsiedeln--1781---anonyme--pa.jpg

Ex-voto anonyme à la Vierge Noire d'Einsiedeln (1781)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Patrick ROBLES le Franc-Comtois - dans Saintes et Saints
commenter cet article

commentaires